COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 30 Oct 2018, 12:07 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Il n'a pas dit:, votre foi; mais: "La solidité de votre foi", comme s'il parlait à des soldats bien alignés et fermes à leur poste. Ce qui est ferme et solide et à l'épreuve de la fraude et de la tentation. Non seulement, dit-il, vous n'êtes pas tombés, mais nul ennemi n'a pu jeter le désordre dans vos rangs. Il s'offre à leurs regards, comme un chef présent parmi eux; c'est le moyen de faire respecter la discipline. C'est quand les soldats restent fermes à leur poste que les rangs restent bien serrés. Ce qui fait la solidité d'un tout, c'est le rapprochement et l'union intime de toutes les parties de ce tout, et c'est ce qui a lieu dans une bonne muraille.


Voilà l'œuvre de la charité. Les membres qu'elle unit étroitement forment un corps des plus solides. La foi produit le même effet, en ne permettant pas au sophisme de se glisser entre eux. Le sophisme est un élément de division et de ruine; là foi est un gage dé solidité et d'union. Puisque les bienfaits de Dieu dépassent la raison humaine, Dieu a fait sagement de nous donner la foi. Comment rester ferme, lorsqu'on demande des comptes à Dieu ? Chez nous, ce sont les vérités les plus sublimes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 30 Oct 2018, 12:10 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Chez nous, ce sont les vérités les plus sublimes qui se passent du raisonnement et qui s'appuient sur la foi. Dieu est partout et nulle part. Quoi de plus contraire à la raison ? Chaque mot de cet axiome cache un écueil. L'espace, en effet, ne renferme pas Dieu; aucun lieu n'est capable de le contenir. Il est incréé, il ne s'est pas fait lui-même; il n'a pas eu de commencement.


La raison acceptera-t-elle ces vérités, si la foi est absente ? Les propositions ne semblent-elles pas ridicules et plus insolubles que des énigmes ?  Il n'a pas eu de commencement, il est incréé, immense et infini, voilà ce qui nous jette dans le doute et la perplexité. Il est incorporel; c'est là que notre raison se perd.  Dieu est incorporel: comment cela ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 31 Oct 2018, 1:46 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite] Dieu est incorporel: comment cela ? Voilà un mot vide, un mot que l'esprit ne peut concevoir et qui ne lui représente rien. Car s'il représentait quelque chose, il représenterait notre nature et ce qui constitue le corps. Un pareil mot, la bouche le prononce; mais l'esprit ne comprend pas ce que dit la bouche. Il ne sait qu'une chose, c'est que ce mot désigne un être qui n'a pas de corps. Mais pourquoi parler de Dieu ? Que signifie ce mot incorporel appliqué à l'âme qui est créée, renfermée dans notre corps et limitée ? Répondez; montrez-moi le sens de ce mot…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 31 Oct 2018, 1:47 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Répondez; montrez-moi le sens de ce mot. Mais vous ne le pouvez pas. Est-ce de l'air, que cette âme ? Mais l'air est un corps, bien qu'il ne soit pas solide; et mille faits nous prouvent que c'est un corps élastique. Est-ce un feu ? Mais le feu est un corps, et l'activité de l'âme est incorporelle. Pourquoi ? C’est qu'elle pénètre partout.


Donc si l'âme n'est pas un corps, quelque chose d'incorporel se trouve donc compris dans un lieu, et par conséquent est circonscrit; or, ce qui est circonscrit forme une figure, et les figures sont tracées avec des lignes, et les lignes appartiennent à des corps. Mais ce qui n'offre pas de figure, comment peut-on le concevoir ?  Il n'y a là ni figure, ni forme, ni lieu. Voyez-vous quelle obscurité ? Autres réflexions.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 31 Oct 2018, 1:51 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Autres réflexions. Le grand Être n'a pas la capacité du mal; mais il est "volontairement" bon; donc il serait aussi capable du mal. Mais voilà ce qu'on ne peut dire, et loin de nous un pareil langage ! Est-ce volontairement ou malgré lui qu'il a été amené à posséder l'existence ? Voilà encore une question qu'on ne doit pas faire. Autre problème. Renferme-t-il la terre dans sa circonscription, ou ne la renferme-t-il pas ?


S'il ne la renferme pas, c'est que c'est elle qui le renferme. S'il la renferme, c'est qu'il est infini dans sa nature. Et maintenant se borne-t-il lui-même ? S'il se borne lui-même, il n'est pas sans commencement par rapport à lui, bien qu'il le soit par rapport à nous; on ne peut donc pas dire que par sa nature même, il n'a pas de commencement. Partout des contradictions qui prouvent que…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Nov 2018, 9:44 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Partout des contradictions qui prouvent que nous sommes environnés de ténèbres, et que nous avons toujours besoin de la foi. Mais abordons, s'il vous plaît, de moins hautes questions. Cet Être suprême est capable d'action. Or cette action, quelle est-elle ?  Est-ce un mouvement quelconque ? Il n'est donc pas immuable; car ce qui se meut n'est pas immuable, puisque l'immobilité se change en mouvement. Mais cette essence se meut et ne reste jamais en place. Quel est son mouvement, dites-moi ?


Chez nous il y a sept manières de se mouvoir; on peut se mouvoir de bas en haut, de haut en bas, de dehors en dedans, de dedans en dehors, à gauche, à droite, circulairement; sous un autre point de vue, il y a le mouvement qui augmente, celui qui diminue, celui qui commence, celui qui finit, celui  qui change. L'essence suprême ne se meut-elle d'aucune de ces manières et se meut-elle comme l'âme ? Mais loin de nous cette pensée ! Car l'âme se livre à une foule de mouvements déréglés. Vouloir, est-ce agir ? S'il en est ainsi, Dieu veut que…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Nov 2018, 9:46 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. (suite) Vouloir, est-ce agir ? S'il en est ainsi, Dieu veut que tous les hommes soient bons et qu'ils soient sauvés. Comment donc cela n'a-t-il pas lieu ? Vouloir, n'est-ce pas agir ? Alors, pour agir, il ne suffit pas de vouloir. Et comment donc l'Écriture dit-elle: "Tout ce qu'il a voulu, il l'a fait ?" (Psaume CXII, 1).  Et pourquoi le lépreux dit-il au Christ: "Si vous voulez, vous pouvez me purifier ?" (Matthieu VIII, 3).  


Voulez-vous que je passe à d'autres questions ? Comment le monde a-t-il été tiré du néant ? Comment y retombe-t-il ?  Qu'y a-t-il au-dessus du ciel ? Et au-dessus de la région supérieure au ciel ? Et au-dessus de l'espace supérieur à cet autre espace, et ainsi de suite, jusqu'à l'infini ? Qu'y a-t-il au-dessous de la terre ? La mer. Et au-dessous de la mer ? Et toujours ainsi ... Mais à droite et à gauche, ne sommes-nous point assiégés par le doute ? Mais les yeux n'ont rien à faire là. Voulez-vous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Nov 2018, 9:48 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. Mais les yeux n'ont rien à faire là. Voulez-vous descendre un peu et aborder des sujets qui sont du ressort de la vue et de l'histoire ? Comment se fait-il, dites-moi, que Jonas ait vécu dans le ventre de la baleine ? La baleine n'est-elle pas un monstre privé de raison qui fait des bonds insensés ? Comment donc a-t-elle épargné ce juste ?


Comment ce juste n'a-t-il pas étouffé, comment son corps ne s'est-il pas putréfié dans sa prison ?  Si la mer est déjà dangereuse, ce séjour dans les entrailles d'un monstre, au milieu d'une atmosphère suffocante, était bien plus dangereux encore. Comment Jonas pouvait-il respirer?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 02 Nov 2018, 2:41 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) Comment Jonas pouvait-il respirer? Comment y avait-il là assez d'air pour faire vivre deux créatures ?  Comment se fait-il qu'il soit sorti du ventre de la baleine, sain et sauf ?  Comment pouvait-il parler, conserver son sang-froid et prier? Tout cela n'est-il pas incroyable ? C'est incroyable, si nous consultons la raison; c'est très-croyable, si nous consultons la foi.  Mais voici quelque chose de plus fort. Le blé dans le sein de la terre se gâte et repousse. Il y a là deux phénomènes merveilleux qui se combattent et qui triomphent l'un de l'autre. Ce blé préservé de la putréfaction, merveille ! Ce blé qui se pourrit et qui repousse, merveille encore !...


Où sont ces hommes qui ne croient pas à la résurrection et qui disent: Comment tous ces ossements peuvent- ils se réunir ? Et qui tiennent d'autres discours semblables ?  Répondez: Comment se fait-il qu'Élie soit monté au ciel sur un char de feu ? (IV Rois II, 11).  Le feu brûle, mais ne sert pas de véhicule. Quel est le secret de sa longue existence ? Dans quel lieu est-il ?  Pourquoi ce miracle a-t-il eu lieu ? Où Énoch a-t-il été transporté ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 02 Nov 2018, 2:43 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) Où Énoch a-t-il été transporté ? Se nourrit-il des mêmes aliments que nous ? Qui le retient loin de la terre ? Pourquoi cette translation ? Voyez là des leçons que Dieu nous donne l'une après l'autre. Il a ravi Énoch à la terre; ce n'est pas là un grand miracle, mais c'est une leçon qui nous prépare à voir Elie enlevé au ciel. Il a enfermé Noé dans l'arche; ce n'est pas non plus un bien grand miracle, mais c'est une leçon qui nous prépare à croire que Jonas a été enfermé dans le ventre d'une baleine.


C'est ainsi que les faits de l'Ancien Testament ont eu besoin aussi de précédents et de symboles. Le premier degré d'une échelle conduit au second, et l'on ne peut arriver du premier au quatrième échelon sans mettre le pied sur les échelons intermédiaires. Il en est de même dans l'échelle des événements.  Il y a des symboles qui annoncent d'autres symboles, témoin l'échelle vue par Jacob. Dieu se tenait sur le dernier échelon, et au-dessous de lui étaient les anges qui montaient ou descendaient. On annonçait que le Père a un Fils:…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 02 Nov 2018, 2:45 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv.26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) On annonçait que le Père a un Fils: il fallait faire croire à cet article de notre foi. Où voulez-vous que j'en prenne les symboles ?  Faut-il, pour vous les faire voir, descendre ou monter l'échelle ?  Il fallait faire voir qu'il engendre sans diminution de sa substance: c'est pour cela que nous voyons tout d'abord un sein stérile qui porte des fruits. Mais remontons plus haut. Il fallait nous préparer à croire que Dieu engendra seul et de lui-même.


A cet effet, nous voyons aussi paraître un symbole, obscur, il est vrai, comme l'ombre qui figure le corps; mais enfin le symbole apparaît et devient plus clair avec le temps. L'homme, sans coopération, sans rien perdre de son être, engendre la femme. Et le mystère de l'enfantement d'une Vierge ne réclamait-il point aussi quelque symbole précurseur ?  Eh bien ! Avant que ce mystère ait lieu, nous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 03 Nov 2018, 11:04 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite)Eh bien ! Avant que ce mystère ait lieu, nous voyons jusqu'à deux ou trois fois, nous voyons souvent un sein stérile porter des fruits. C'est là le type du mystère; c'est le symbole qui nous prépare à y croire. Car si l'homme peut naître suivant un mode privilégié, à plus forte raison un être supérieur à l'homme. Il y a une autre génération qui sert aussi de type aux vérités de la foi: c'est notre régénération dans le Saint-Esprit.


Le type de cette génération est aussi la femme stérile, car l'œuvre dont nous parlons n'est pas née du sang. Mais cette génération est à son tour le symbole de la génération céleste. De ces deux symboles, l'un montre que le Père engendre sans altération de sa substance, l'autre qu'il peut engendrer sans coopération. Le Christ étend du haut des cieux sa domination…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 03 Nov 2018, 11:06 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) Le Christ étend du haut des cieux sa domination sur toutes les créatures. Voilà encore un article de foi. Cette domination, l'homme l'exerce sur la terre. Dieu dit: "Faisons l'homme à notre image et à notre ressemblance" (Genèse  I, 26), pour qu'il commande à tous les animaux privés de raison: les leçons de Dieu ne sont pas seulement des mots, ce sont aussi des faits. La distinction que la nature a mise entre les créatures, est marquée dans le paradis terrestre, où l'on voit que l'homme est le meilleur et le plus noble de tous les êtres de la création. Le Christ devait ressusciter.


Voyez combien de signes concourent à annoncer cette résurrection: c'est Énoch, c'est Elie, c'est Jonas, c'est le miracle de la fournaise, c'est le déluge de Noé, ce sont les semences, les plantes, c'est la reproduction de tous les êtres animés. Comme c'est là le pivot de notre foi, c'est celui de tous les articles de notre foi qui a pour lui le plus grand nombre de symboles. Cette providence qui gouverne le monde se révèle aussi dans toutes les choses d'ici-bas.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 03 Nov 2018, 11:09 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) Cette providence qui gouverne le monde se révèle aussi dans toutes les choses d'ici-bas. Partout veille un œil prévoyant; les troupeaux et toutes les choses d'ici-bas ont besoin d'un guide. Pour prouver que rien ne se fait au hasard, nous avons la géhenne, le déluge de Noé, le feu, l'exemple des Égyptiens engloutis dans les flots, ce qui s'est passé dans le désert.


Le baptême aussi devait être annoncé par une foule de signes précurseurs: de là tous les miracles opérés au moyen de l'eau, les exemples innombrables de l'Ancien Testament, la piscine; de là, et pour attester que tout ce qui n'est pas sain doit être purifié, le déluge lui-même et le baptême de saint Jean. Il fallait croire au sacrifice du Fils offert par Dieu le Père: eh bien ! C’est un homme qui le premier donne l'exemple d'un sacrifice pareil: cet homme est Abraham, le patriarche. Ainsi tous ces faits, il ne…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 03 Nov 2018, 11:12 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




4. (suite) Ainsi tous ces faits, il ne tient qu'à nous d'en trouver la représentation dans l'Écriture. Mais sans nous fatiguer, arrêtons-nous aux résolutions suivantes: Soyons fermes et stables dans notre foi; montrons que notre plan de vie est bien réglé, afin que, rendant grâces à Dieu en toutes choses, nous soyons jugés dignes des biens promis à ceux qui l'aiment, par la grâce et la bonté de Notre-Seigneur Jésus-Christ, auquel, conjointement avec le Père et le Saint-Esprit, gloire, honneur et puissance, aujourd'hui et toujours, et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.  


Il commence par les prendre à témoin, en leur disant…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 04 Nov 2018, 11:30 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




1. Il commence par les prendre à témoin, en leur disant: "Suivant l'instruction que vous avez reçue". Nous ne changeons rien à nos préceptes, leur dit-il; ne changez donc rien à votre conduite.  "Continuez à marcher dans sa voie, à vivre en lui"; c'est lui en effet qui est la voie qui conduit à son Père, et non les anges; car cette voie ne conduit pas au même but. "Enracinés", c'est-à-dire fixes et stables, ne flottant ni à droite, ni à gauche, mais "enracinés",  parce que ce qui est enraciné, ce qui a pris racine ne peut être transposé.


Voyez comme il emploie toujours le mot propre et comme toutes ses expressions sont bien appliquées ! "Et édifiés sur lui", dit-il, c'est-à-dire, fixant sur lui notre pensée, et "appuyés" sur lui, c'est-à-dire tenant à lui, comme l'édifice tient à sa base. Il montre que leur foi tombait en ruines. C'est ce que signifie le mot "édifiés". C'est que la foi est un édifice qui a besoin d'être bien assis sur des fondements fermes et stables. Si le terrain n'est pas sûr, l'édifice chancelle; si le terrain est sûr, mais si l'édifice n'est pas bien assis, il n'est pas plus solide. "Comme vous l'avez appris". Autre preuve qu'il ne dit rien de nouveau:  "Croissant de plus en plus en cette foi, au milieu de continuelles actions de grâces". C'est le propre de la reconnaissance non seulement de rendre grâces…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 04 Nov 2018, 11:35 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




1. (suite) C'est le propre de la reconnaissance non seulement de rendre grâces, mais de rendre grâces avec effusion, avec plus d'effusion qu'on n'a appris à le faire, s'il est possible, et de tout son cœur.  "Prenez garde que quelqu'un ne vous surprenne ", preuve qu'il y a par là un voleur, un intrus qui s'introduit en cachette. Et il a raison de parler de surprise. Il y a par là un de ces malfaiteurs qui creusent sous les murailles pour les faire tomber. C'est son intérêt de poursuivre son œuvre de destruction, sans qu'on s'en aperçoive.  "Par la philosophie". Mais, la philosophie étant respectable à ses yeux, il ajoute: "Et par des raisonnements vains et trompeurs". Il y a des fraudes salutaires dont nous avons plusieurs exemples et qui ne méritent pas le nom de fraudes.


C'est celle dont Jérémie est victime, lorsqu'il dit:  "Vous m'avez trompé, Seigneur".(Jérémie  XX, 7).  Ici il n'y a vraiment pas de quoi crier à la fraude. Et la fraude au moyen de laquelle Jacob a surpris son père n'était vraiment pas de la fraude, c'était une trame providentielle.  "Par la philosophie", dit-il, et  "par des raisonnements vains et trompeurs, selon une doctrine humaine, selon les éléments du monde, et non  selon Jésus-Christ". Il blâme ici l'attention superstitieuse dont…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 04 Nov 2018, 11:37 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




1. (suite) Il blâme ici l'attention superstitieuse dont certains jours étaient l'objet, en parlant des éléments du monde, c'est-à-dire du soleil et de la lune. C'est ainsi qu'il disait dans l'épître aux Galates: "Comment vous tournez-vous vers ces éléments du monde impuissants et défectueux ?" (Galates IV, 9).  Il ne parle pas spécialement de l'observation des jours; il parle en général du monde, pour montrer combien ce monde et à plus forte raison ses éléments ont peu de valeur.


C'est après avoir mis sous leurs yeux la multitude des bienfaits de Dieu, qu'il les accuse, pour donner plus de poids à l'accusation par le tableau des bienfaits, et pour convaincre ses auditeurs. C'est la méthode des prophètes; ils montrent les bienfaits de Dieu pour aggraver la faute des pécheurs. Isaïe s'écrie: "J'ai engendré, j'ai exalté des fils, et ils m'ont méprisé". (Isaïe I, 2).  Et Michée: "O mon peuple, que t'ai-je fait, quelle douleur, quel chagrin t'ai-je causé ?" (Michée VI, 3).  Et David: "Je t'ai exaucé dans une nuit d'orage"…
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 05 Nov 2018, 12:05 pm

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




1. (suite) Et David: "Je t'ai exaucé dans une nuit d'orage". (Psaume  LXXX, 8) Et dans un autre endroit: "Ouvre la bouche, et je la  remplirai de mes dons". Partout, chez les prophètes, on trouvera cette méthode. Ainsi, quoi que pussent dire les imposteurs, il ne faudrait pas les écouter, et même, tout souvenir des bienfaits de Dieu mis à part, il faut fuir tous les pièges de ces raisonneurs. Lors même en effet que vous pourriez servir deux maîtres, il ne faut pas vous rendre esclaves de ces sophistes. Mais leurs raisonnements ne vous permettent pas…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 05 Nov 2018, 12:08 pm

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




1. (suite) Mais leurs raisonnements ne vous permettent pas de suivre le Christ et vous en détournent. Après avoir battu en brèche les observations superstitieuses des gentils, il attaque victorieusement la superstition des juifs. Car juifs et gentils se livraient à des observations superstitieuses; seulement, la source de ces observations étaient la loi pour les juifs, la philosophie pour les gentils. Il commence par s'en prendre à ceux chez lesquels il y ale plus à blâmer. Que dit-il ?  Il parle de ces observations qui n'étaient pas  "selon le Christ".


—  "C'est en lui, en effet, que toute la plénitude de la divinité habite corporellement (Colossiens II, v.9). Et c'est en lui que vous en  êtes remplis; lui qui est le chef de toute  principauté et de toute puissance" (Colossiens II, v.10).  "Parce que la plénitude de la divinité habite en lui", c'est-à-dire




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 05 Nov 2018, 12:11 pm

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




2. "Parce que la plénitude de la divinité habite en lui", c'est-à-dire, parce que Dieu habite en lui. Mais n'allez pas croire que Dieu soit renfermé en lui, comme dans un corps. Il dit: "Toute la plénitude de la divinité corporellement. Et c'est en lui que vous en êtes remplis". Il y en a qui prétendent que c'est l'Église qui reçoit son accomplissement de la divinité de Jésus-Christ, selon ce que saint Paul dit ailleurs: "Qui accomplit tout en toutes choses". (Éphésiens I, v.33).  Le mot "corporellement"signifie que Jésus-Christ est à l'égard de l'Église ce que la tête est à l'égard du corps.


Mais pourquoi n'a-t-il pas dit: La plénitude de la divinité qui est l'Église ? Quelques-uns prétendent que ces mots: "La plénitude de la divinité", désignent le Père: mais c'est à tort, parce que le mot "habiter", ne peut s'appliquer à Dieu, et parce que la plénitude n'est pas ce qui contient, mais ce qui remplit.  "La terre et tout ce qui remplit la terre appartient à Dieu", dit le Psalmiste (Psaume XXIII, v.1). "Jusqu'à ce que toutes les nations qui remplissent la terre soient arrivées"….
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 06 Nov 2018, 11:20 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




2. (suite) "Jusqu'à ce que toutes les nations qui remplissent la terre soient arrivées". La réunion de toutes les parties, voilà la plénitude. Que veut dire "corporellement ?"  Comme dans une tête. Pourquoi donc ces mots qui suivent: "Et c'est en lui que vous en êtes remplis ?" Que veulent dire ces mots ?  Que vous n'êtes pas moins bien partagés que lui. Ce qui est venu habiter en lui, est venu habiter en vous.  


Paul en effet cherche toujours à nous associer au Christ; c'est ce qu'il fait, quand il dit: "Il est ressuscité comme nous et nous a fait asseoir auprès de lui". (Éphésiens  II, v.6).  "Si nous persévérons, nous régnerons avec lui" (II Timothée II, v.12).  "Ne nous donnera-t-il pas aussi toutes choses avec lui" (Romains VIII, 32). Il va jusqu'à nous donner le nom de…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 06 Nov 2018, 11:23 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II,  vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




2. (suite) Il va jusqu'à nous donner le nom de cohéritiers du Christ. "Et il est le chef de toute principauté et de toute puissance" (Romains VIII, v.17).)  Celui qui est supérieur à tous, celui qui est la source de toute puissance et de toute principauté,  ne nous est-il pas aussi consubstantiel ?


Puis il parle des bienfaits du Christ en termes admirables, plus admirables même que dans l'épître aux Romains. Car dans l'épître aux Romains, il dit: "La circoncision est celle du  cœur qui se fait par l'esprit et non selon la lettre». Ici la circoncision se fait par le Christ".


— "C'est en lui que vous avez été circoncis d'une circoncision, qui n'est pas faite de main d'homme, mais qui consiste dans le dépouillement du corps des péchés que produit la chair, et qui est la circoncision du Christ" (Colossiens II, v.11).


Voyez comme il serre toujours de près la vérité




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 06 Nov 2018, 11:27 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




2. (suite) — Voyez comme il serre toujours de près la vérité. Il dit: Le dépouillement "absolu", et non pas  "le simple dépouillement". Ce terme  "du corps des péchés" fait allusion à l'ancienne vie que menaient les fidèles avant leur conversion. Il tourne et retourne toujours et de mille manières les mêmes idées.


C'est ainsi qu'il disait plus haut: "Qui nous a arrachés à la puissance des ténèbres et nous a réconciliés avec Dieu qui s'était détourné de nous, afin que nous fussions saints et sans péchés" (Colossiens I, v.13).  Ce n'est plus par le glaive, dit-il, que se fait la circoncision…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 07 Nov 2018, 10:56 am

.
.    

.
"DONC, SUIVANT L'INSTRUCTION QUE VOUS EN AVEZ REÇUE,

MARCHEZ DANS LA VOIE DU CHRIST ET VIVEZ EN LUI.

— ENRACINÉS À LUI, ÉDIFIÉS SUR LUI, APPUYÉS SUR LA FOI,

COMME VOUS L'AVEZ APPRIS, CROISSANT DE PLUS EN PLUS DANS LA FOI,

AU MILIEU DE CONTINUELLES ACTIONS DE GRÂCES".


(Colossiens II, vv. 6-15).


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Saint Paul attaque les pratiques superstitieuses des juifs et des gentils.
2. Explication des mots: La plénitude de la divinité habite en lui.
3. Dieu a déchiré l'acte de notre condamnation.
4. Régénération par le baptême. Comparaison de l'homme régénéré par le baptême avec l'athlète.




2. (suite) Ce n'est plus par le glaive, dit-il, que se fait la circoncision; c'est par le Christ lui-même. Ce n'est pas, comme autrefois chez les Juifs, la main de l'homme, c'est l'esprit qui opère la circoncision; et elle s'opère non sur une partie de l'homme, mais sur l'homme tout entier.


Cela est un corps et ceci en est un autre; mais pour le corps du vieil homme, il y a la circoncision charnelle; pour vous, il y a la circoncision spirituelle qui n'a pas lieu comme chez les Juifs;  car ce n'est pas de votre chair que vous vous êtes dépouillés, c'est de vos péchés. Quand et comment ?  …




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 8 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum