COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 22 Oct 2018, 10:51 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




3. (suite) Les Juifs ressemblaient à ces écoliers qui prétendent savoir leur alphabet et qui, interrogés sur certaines lettres prises à part, ne peuvent pas répondre et sont battus. Ils prétendaient, eux, connaître la puissance de Dieu, et quand on les interrogeait sur des cas isolés de cette puissance, ils ne savaient rien et ils étaient châtiés. Avez-vous vu cette eau ?  Elle doit vous rappeler l'eau de l'Égypte.


Celui qui a pu changer l'eau en sang, peut aussi faire jaillir une source. C'est ainsi que nous répétons aux enfants: Quand vous verrez sur un livre la lettre A, souvenez-vous que cette lettre a figuré sur vos tablettes. Avez-vous vu une famine ?  Souvenez-vous que c'est Dieu qui étouffe la moisson dans son germe. Avez-vous été témoins de guerres ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 22 Oct 2018, 10:53 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




3. (suite) Avez-vous été témoins de guerres ?  Souvenez-vous du déluge. Avez-vous vu ce grand peuple qui habite cette terre ? Il n'est pas plus grand que le peuple d'Égypte: Celui qui vous a tiré du milieu de ce peuple, saura bien vous sauver aujourd'hui que vous êtes loin de la terre d'Égypte.


Mais ils ne savaient pas qu'on leur faisait subir un interrogatoire sur les éléments isolés de leur doctrine, et ils étaient châtiés. Ils ont mangé, ils ont bu et se sont révoltés. Ils ne devaient pas chercher la volupté dans la manne, puisqu'ils avaient appris que leurs maux venaient de la volupté. Ils faisaient comme ces enfants de bonne maison que l'on envoie à l'école…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 22 Oct 2018, 10:55 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




3. (suite) Ils faisaient comme ces enfants de bonne maison que l'on envoie à l'école et qui recherchent la compagnie des esclaves, et qui se font un jeu de les servir. Ils peuvent, à la table paternelle, se nourrir comme il faut et comme il convient à des gens bien nés, et ils préfèrent à la table de leur père, une ignoble table d'esclaves où règnent le tumulte et le désordre.


C'est ainsi que les Hébreux cherchaient la terre d'Égypte. Et ils disaient à Moïse: "Oui, Seigneur, nous ferons et nous écouterons tout ce que vous direz" (Exode XXIV, 7). Et, comme s'il se trouvait devant un père irrité qui voudrait se défaire de ses fils incorrigibles, le maître ne cessait de prier pour eux. Voilà ce qui arrivait souvent alors. Pourquoi ce langage ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Mar 23 Oct 2018, 10:18 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 23 Oct 2018, 10:17 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4. Pourquoi ce langage ? C'est parce que nous ressemblons en tout aux enfants.  Voulez-vous voir combien les lois que l'on donnait aux Juifs étaient des lois d'enfants ? Lisez le Lévitique: "Œil pour œil, dent pour dent", dit-il. (Lévitique XXIV, 20).  C'était ainsi qu'il fallait leur parler; car rien n'est plus porté à la vengeance que l'enfant. Qu'est-ce que la colère, en effet ? C'est une éclipse de la raison; c'est un mouvement tumultueux de l'âme; or, comme cet âge manque surtout de réflexion et de raison, l'enfant se laisse dominer par la colère. Cela est si vrai,  que s'il vient à tomber, il se frappe le genou en se relevant, il renverse son tabouret et parvient ainsi à calmer son ressentiment, à éteindre sa colère.


Dieu traitait donc les Hébreux comme des enfants, en leur donnant la faculté d'arracher œil pour œil, dent pour dent, en immolant les Égyptiens et les Amalécites, leurs persécuteurs. Dans ses promesses, on croit entendre un père, à qui son enfant vient de dire: Papa, celui-là m'a frappé. Le père répond à son enfant: C'est un méchant; n'ayons pour lui que de la haine. Tel est le langage de Dieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 23 Oct 2018, 10:23 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4. (suite) Tel est le langage de Dieu: Vos ennemis, dit-il, seront les miens, et je détesterai ceux qui vous détestent (Exode XXIII, 22).  Et, quand Balaam priait, leur abattement était bien celui de l'enfant. Les enfants ont peur d'un rien, d'un morceau de laine et autre objet semblable. Pour calmer leur frayeur, on leur met l'objet sous la main et on charge leur nourrice de leur montrer ce que c'est.


Ainsi fit Dieu: Balaam était un prophète terrible, et pourtant la terreur des Hébreux se changea en audace. Dieu traitait les Hébreux comme des enfants qui viennent d'être sevrés et dont on remplit la petite corbeille de mille bonnes choses; il leur prodiguait les biens et les douceurs.Comme l'enfant qui demande le sein, les Hébreux demandaient l'Égypte et les viandes de l'Égypte. On ne court donc pas risque de se tromper…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 23 Oct 2018, 10:25 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4 . (suite) On ne court donc pas risque de se tromper en regardant Moïse comme le maître, le précepteur des Hébreux, et comme un maître plein de sagesse. Ce n'est pas en effet la même chose d'avoir à conduire des philosophes ou des enfants privés de raison. Voulez-vous un autre exemple ?  Ecoutez cette nourrice qui dit à son enfant: Aie bien soin de rassembler les plis de ta robe quand tu t'assieds. Ainsi faisait Moïse.


Les enfants dont l'âme est encore sans frein, ressentent le pouvoir tyrannique de toutes les passions: c'est la vanité, c'est la cupidité, c'est l'irréflexion, c'est la colère, c'est l'envie qui les domine; les Juifs aussi étaient esclaves de toutes ces passions; ils conspuaient Moïse, ils le frappaient comme des enfants qui prennent des pierres, et auxquels on crie: Ne lancez donc pas de pierres, ils prenaient, eux aussi, des pierres pour les jeter à Moïse, leur père, et Moïse fuyait. Quand un père a quelque ornement, son enfant…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras  ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 24 Oct 2018, 10:42 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4. (suite) Quand un père a quelque ornement, son enfant, auquel cet ornement fait envie, le lui demande: ainsi faisaient Dathan et Abiron, s'élevant contre le sacerdoce.  C'était le peuple le plus envieux, le plus querelleur et le plus arriéré de tous les peuples en toutes choses. Le moment, dites-moi, était-il favorable pour l'arrivée du Christ ?  


Étaient-ils mûrs pour les leçons de la sagesse, ces hommes égarés par les passions, aussi effrénés dans leurs désirs que des coursiers fougueux, ces hommes esclaves des richesses et de leur ventre ? Mais tous les préceptes de sagesse du Christ auraient été perdus pour ces insensés, et ils n'auraient profité ni des leçons de Moïse, ni des leçons du Christ. Un maître qui veut faire lire ses écoliers…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 24 Oct 2018, 10:44 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4. (suite) Un maître qui veut faire lire ses écoliers, avant de leur faire connaître leurs lettres, ne réussira même pas à leur apprendre leur alphabet. C'est ce qui serait arrivé à cette époque. Mais aujourd'hui, les temps sont bien changés. La grâce de Dieu a civilisé le monde et y a semé en abondance les germes de la vertu. C'est pourquoi rendons grâces à Dieu de toutes choses et ne soyons pas trop curieux.

Nous ne connaissons pas le temps; mais l'Être qui a fait le temps, l'ouvrier des siècles le connaît. Cédons-lui donc en toutes choses; car c'est glorifier Dieu que de ne pas lui demander compte de ce qu'il fait. C'est ainsi qu'Abraham rendait grâces à Dieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mer 24 Oct 2018, 10:47 am

.
.    

.
"VOUS ÉTIEZ VOUS-MÊMES AUTREFOIS ÉLOIGNÉS DE DIEU,

ET VOTRE ESPRIT, ABANDONNÉ À DES ŒUVRES CRIMINELLES,

VOUS RENDAIT SES ENNEMIS. MAIS MAINTENANT

JÉSUS-CHRIST VOUS A RÉCONCILIÉS PAR LA MORT

QU'IL A SOUFFERTE DANS SON CORPS MORTEL,

POUR VOUS RENDRE SAINTS, PURS ET IRRÉPRÉHENSIBLES DEVANT LUI."

(Colossiens I, vv. 21-25)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Jésus nous a réconciliés par sa mort, pour nous rendre saints,
si toutefois nous restons inébranlables dans l'espérance et dans la foi.
2. Jésus intercède pour nous dans le ciel et continue à
souffrir pour nous sur la terre, dans la personne de ses apôtres.
3. Ne pas s'enquérir de l'année où le Christ est arrivé, mais du bien qu'il a fait.
4. Les Juifs, sous Moïse, comparés à des enfants. Éloge de Moïse.




4. (suite) C'est ainsi qu'Abraham rendait grâces à Dieu, dans la persuasion où il était, dit-il, que Dieu est assez puissant pour tenir toutes ses promesses (Romains IV, 24).  Abraham se gardait d'interroger Dieu, même sur l'avenir; et nous autres, nous lui demandons compte même du passé. Voyez quelle est notre folie, quelle est notre ingratitude ! Mais corrigeons-nous de ce défaut: loin de nous profiter, cette habitude nous porte un grand préjudice.

Soyons reconnaissants envers Notre-Seigneur et glorifions Dieu, afin qu'en le remerciant de tous ses bienfaits nous soyons jugés dignes de sa miséricorde ainsi que de la grâce et de la bonté de Notre-Seigneur Jésus-Christ auquel, conjointement avec le Père et le Saint-Esprit, gloire, honneur et pouvoir, maintenant et toujours, et dans tous les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Après avoir dit les bienfaits que nous avons obtenus, comme autant de preuves de la bonté et de la grandeur de Dieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 25 Oct 2018, 10:41 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv.26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. Après avoir dit les bienfaits que nous avons obtenus, comme autant de preuves de la bonté et de la grandeur de Dieu, il entre dans un autre développement et s'applique à faire voir que personne, avant nous, n'a connu Dieu. C'est ce qu'il fait dans l'épître aux Éphésiens, lorsqu'il dit: Ni les anges, ni les principautés, ni aucune autre vertu créée ne l'a connu; il n'a été connu que du Fils de Dieu. (Éphésiens . III, 5.) C'est pourquoi il ne dit pas: Mystère inconnu, mais: Mystère caché. Quoiqu'il ait été découvert maintenant, ce mystère est ancien. Dieu voulait que les choses fussent ainsi dès le commencement; pourquoi cela ? Saint Paul ne le dit pas encore.


— "A tous les siècles", dit-il, "dès le commencement". Et c'est avec raison qu'il donne le nom de mystère à ce que Dieu seul connaissait. Et ce mystère, où était-il caché ? En Jésus-Christ; c'est ce que dit saint Paul dans son épître aux Éphésiens. (Éphésiens  III, 9).  C'est ce que dit le Prophète : "Vous existez depuis le commencement des siècles jusqu'à la fin des siècles»"(Psaume  LXXXIX, 2).

— "Ce mystère a été découvert maintenant à ses saints"….




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 25 Oct 2018, 10:44 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv.26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite)  — "Ce mystère a été découvert maintenant à ses saints". Ce bienfait est donc tout entier une grâce de la Providence.  "Il a été manifesté maintenant". Il ne dit pas: S'est opéré; mais:  "A été manifesté à ses saints". Il reste donc encore caché, puisqu'il n'a été découvert qu'à ses saints. Ne vous laissez donc pas tromper sur les motifs de Dieu qui sont inconnus. "Le mystère a été découvert à ceux à qui il a voulu le découvrir".


Voyez comme il sait toujours mettre un frein à leur curiosité.  "A ceux à qui Dieu a voulu faire connaître, etc." Dieu a eu ses raisons pour agir ainsi. Et, en parlant comme il parle, l'apôtre a voulu que les hommes reconnaissent l'empire de la grâce, au lieu de se glorifier de leurs vertus. Que signifie cette expression: "Les richesses de la gloire de ce mystère chez les gentils ?"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 25 Oct 2018, 10:46 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv.26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite) Que signifie cette expression: "Les richesses de la gloire de ce mystère chez les gentils ?" C'est une expression pleine de beauté et d'énergie. C'est un sentiment sublime; ce sont de grandes images qui renchérissent les unes sur les autres. C'est employer, en effet, une grande image que de dire sans rien préciser: "Les richesses de la gloire de ce mystère chez les gentils". Car c'est chez les gentils surtout qu'éclate la grandeur de ce mystère, et c'est ce que saint Paul dit ailleurs: "Quant aux gentils, ils doivent glorifier Dieu de sa miséricorde" (Romains  XV, 9).  


Oui, la gloire de ce mystère éclate chez les autres; mais elle éclate surtout chez les gentils. Que des hommes, plus insensibles que des pierres, aient été tout à coup élevés au rang des anges par de simples paroles, par la seule opération de la foi, voilà où est la gloire, où est la splendeur du mystère ! C'est comme si, d'un chien famélique et galeux…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 26 Oct 2018, 10:19 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite) C'est comme si, d'un chien famélique et galeux, hideux et difforme, gisant sur le sol sans pouvoir faire un seul mouvement, on faisait tout à coup un homme, pour faire asseoir cet homme sur un siège royal. Voyez, en effet: ils adoraient les pierres et la terre; ils ont appris que l'homme vaut mieux que le ciel et le soleil, et que le monde entier doit être son esclave.


Ils étaient captifs, dans les chaînes du démon; tout à coup ils lui ont mis le pied sur la tête, ils lui ont commandé et l'ont flagellé. Ces captifs, ces esclaves des démons, sont devenus des natures divines, des natures d'anges et d'archanges. Ces êtres, qui ne savaient même pas ce que c'est que Dieu, sont allés s'asseoir sur le trône de Dieu. Voulez-vous voir quels degrés innombrables ils ont franchis ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 26 Oct 2018, 10:21 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite) Voulez-vous voir quels degrés innombrables ils ont franchis ? Ils ont dû apprendre d'abord que les pierres ne sont pas des dieux; que la pierre, loin d'être dieu, est même au-dessous de l'homme, qu'elle est même au-dessous de la brute, qu'elle est même inférieure à la plante; que c'était sur le dernier degré de l'échelle des êtres qu'ils avaient choisi leurs dieux; que non seulement ni la pierre, ni la terre, ni l'animal, ni la plante, ni l'homme, ni le ciel, mais, pour monter plus haut, que ni la pierre, ni l'animal, ni la plante, ni les éléments, ni la matière qui est au-dessus de nous, ni celle qui est au dessous, ni l'homme, ni les démons, ni les anges, ni les archanges, ni aucune de ces puissances célestes ne doivent être pour le genre humain les objets d'un culte. Ils ont dû fouiller, pour ainsi dire, dans…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Ven 26 Oct 2018, 10:24 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite) Ils ont dû fouiller, pour ainsi dire, dans les abîmes de la science, pour apprendre que c'est le Maître de l'univers qui est Dieu, qu'il a seul droit à nos hommages, qu'il est beau de savoir bien régler sa vie, que la mort actuelle n'est pas la mort, que la vie d'ici-bas n'est pas la vie, que notre corps ressuscite, qu'il devient incorruptible, qu'il monte au ciel, qu'il parvient à l'immortalité, qu'il est à côté des anges auprès desquels il se trouve transporté.


Cet être placé ici-bas, Dieu lui a fait monter et franchir tous les degrés pour le placer sur le trône: cet être qui était au-dessous de la pierre, Dieu l'a mis au-dessus des anges, des archanges, des trônes et des dominations. Oui, il a eu raison de dire: "Les richesses de la gloire de ce mystère". En comparaison de cette science, la Science des anciens philosophes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 27 Oct 2018, 11:38 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dû franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




1. (suite) En comparaison de cette science, la Science des anciens philosophes n'était que folie: tout ce que les philosophes pourraient dire ici serait inutile. Car le style de Paul a ici une grandeur infinie:  "Quelles sont", dit-il, chez les gentils, "les richesses de la gloire de ce mystère", qui est le "Christ résidant en vous ?"


Les gentils devaient apprendre en outre que celui qui est au-dessus de tout, qui commande aux anges et qui étend son empire sur toutes les puissances, s'est abaissé jusqu'à devenir un homme, a enduré d'innombrables souffrances, est ressuscité et monté au ciel. Voilà tout ce que renfermait ce mystère…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 27 Oct 2018, 11:40 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. Voilà tout ce que renfermait ce mystère.  Et, pour en faire l'éloge, il ajoute:  "Qui est le Christ résidant en vous ". Mais s'il est en vous, à quoi bon aller chercher les anges, pour vous l'enseigner ?  "De ce mystère". Il y a d'autres mystères encore. Mais ce mystère-là est bien le mystère inconnu, le mystère admirable qui surpasse toute attente, le mystère qui était caché au monde.  "Qui est", dit-il, "le Christ résidant en vous, l'espérance de votre gloire", le Christ que nous vous annonçons, en faisant descendre sa doctrine du ciel: c'est nous qui vous l'annonçons; ce ne sont pas les anges.  "C'est lui que nous prêchons, reprenant tous les hommes".


Nous ne vous commandons rien; nous ne vous imposons pas la religion du Christ; car c'est encore ici un effet de la bonté de Dieu, de ne pas tyranniser les âmes. Pour atténuer ce que ce mot "nous prêchons" peut avoir d'ambitieux, il ajoute:  "Reprenant tous les hommes". C'est la réprimande d'un père plutôt que celle d'un maître…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques, soulignées
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Sam 27 Oct 2018, 11:43 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) C'est la réprimande d'un père plutôt que celle d'un maître.  "Que nous annonçons", dit-il , "reprenant tous les hommes et les instruisant dans toute la sagesse", ce qui veut dire, les instruisant dans toute espèce de sagesse ou leur parlant toujours avec sagesse. Il faut donc ici une sagesse accomplie; car il n'est pas donné à tout le monde d'apprendre de tels mystères.  "Afin que nous rendions tout homme parfait en Jésus-Christ". Que dites-vous, Paul ? Vous voulez rendre tous les hommes parfaits ?


Oui, c'est là le désir le plus cher de l'apôtre. Quand même il ne réussirait pas, saint Paul veut guider tous les hommes vers la perfection. Oui, vers la perfection; mais l'œuvre de Paul est encore imparfaite et elle le sera, tant que tous les hommes ne seront pas complètement sages.  "Tout homme parfait en Jésus-Christ"; non dans la connaissance de la loi, non dans la connaissance des anges; car ce n'est pas là la perfection; mais "en Jésus-Christ", c'est-à-dire dans la connaissance du Christ.  Bien connaître les actions du Christ, c'est être plus sage que les anges.  "En Jésus-Christ". "C'est aussi la fin que je me propose dans mes travaux et dans mes luttes"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 28 Oct 2018, 11:23 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) "C'est aussi la fin que je me propose dans mes travaux et dans mes luttes". Je ne poursuis pas mon œuvre, dit-il, avec mollesse et tant bien que mal; je travaille, je lutte avec zèle, c'est-à-dire sans épargner mes veilles. Si je veille tant à vos intérêts, vous devez à plus forte raison me seconder. Puis il montre que Dieu est pour beaucoup dans ces travaux. "Avec l'aide de sa vertu qui agit puissamment en moi". Il prouve que c'est là l'ouvrage de Dieu.


S'il me rend fort et robuste pour accomplir cette œuvre, c'est qu'il veut que je l'accomplisse. Et voilà pourquoi il dit au commencement de ce chapitre: "Paul, par la volonté de Dieu". Ce n'est pas là seulement le langage de la modestie; c'est celui de la vérité.  "Dans mes luttes", cela signifie qu'il a beaucoup d'adversaires. Puis, du ton le plus bienveillant, il dit à ses auditeurs…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177.  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 28 Oct 2018, 11:26 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) Puis, du ton le plus bienveillant, il dit à ses auditeurs: "Je veux que vous sachiez quelle est ma sollicitude pour vous et pour ceux qui sont à Laodicée" (Colossiens II,  v. 1).  Et, pour que cet intérêt ne ressemble point à un témoignage de leur faiblesse, il l'étend aussi à d'autres, sans les reprendre encore.  "Et pour tous ceux qui ne me connaissent pas encore de vue". Langage admirable dont le sens est qu'il les voit toujours en esprit !


Il leur témoigne beaucoup d'affection, et c'est pourquoi il ajoute: "Afin que leurs cœurs soient consolés, en se trouvant unis par la charité, et qu'ils soient remplis de toutes les richesses de l'intelligence, pour connaître le mystère de Dieu le Père, et de Jésus-Christ, en qui tous les trésors de la sagesse et de la science sont cachés". Il s'efforce ici d'aborder le dogme, sans les accuser…
 



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Dim 28 Oct 2018, 11:28 am

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) Il s'efforce ici d'aborder le dogme, sans les accuser, ni sans les disculper tout à fait. Je lutte, dit-il, et pourquoi ?  Pour qu'ils forment une masse bien compacte, c'est-à-dire pour qu'ils soient fermes et stables dans la foi. Mais il n'expose pas ainsi sa pensée; il retranche de son discours toute parole accusatrice. Il veut qu'ils soient unis par la charité et non par la nécessité, ni par la violence.


Car, je le répète, c'est toujours sans aigreur qu'il les exhorte; et voilà pourquoi il dit: Je suis dans l'angoisse, parce que je voudrais les mener avec le lien de l'affection, sans les contraindre. Je ne veux pas qu'ils soient unis seulement de bouche, ni qu'ils s'unissent inconsidérément et sans réflexion; je veux que leurs cœurs soient consolés,  "étant unis par la charité, pour être remplis de toutes les richesses d'une parfaite intelligence", c'est-à-dire pour qu'ils ne soient plus en proie au doute, pour que leur foi soit pleine et entière. Car c'est de la plénitude de la foi qu'il s'agit ici…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 29 Oct 2018, 12:13 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) Car c'est de la plénitude de la foi qu'il s'agit ici. Le raisonnement peut bien produire aussi la conviction; mais cette foi-là n'a aucune valeur. Je sais que vous croyez; mais je veux que vous soyez pleinement convaincus, de manière à posséder non seulement la richesse, mais  "toutes les richesses", de manière à posséder la foi pleine et entière.


Voyez l'habileté du saint apôtre. Il ne dit pas:  Vous avez tort de ne pas avoir la foi, dans toute sa plénitude; il ne les a pas accusés. Il dit: Vous ne savez pas comme je voudrais vous voir remplis d'une foi intelligente. Car, puisqu'il a parlé de la foi, n'allez pas croire, ajoute-t-il, que je parle d'une foi aveugle et inutile. La foi que je vous demande, c'est la foi jointe à l'intelligence et à la charité. "Pour connaître le mystère de Dieu le Père et de Jésus-Christ"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 29 Oct 2018, 12:16 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) "Pour connaître le mystère de Dieu le Père et de Jésus-Christ". C'est le mystère de Dieu, d'y être amené par Jésus-Christ.  "Et de Jésus-Christ, en qui tous les trésors de la sagesse et de la science sont cachés". S'il renferme en lui seul tous ces trésors cachés, il est arrivé à point, en arrivant aujourd'hui sur la terre. Que signifient donc les reproches de quelques insensés ?  Voyez comme il parle à ces hommes simples: "En qui sont renfermés tous les trésors": c'est-à-dire qui connaît tout.


— "Cachés". N'allez pas croire, en effet…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Lun 29 Oct 2018, 12:20 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




2. (suite) — "Cachés". N'allez pas croire, en effet, que vous les possédez tous. Ce n'est point à vos yeux seulement, c'est encore aux yeux des anges qu'ils sont cachés.  C'est donc au Christ qu'il faut tout demander;  c'est lui qui donne la sagesse et la science. Par le mot,  "les trésors de la science", il fait allusion à leur richesse; parle mot  "tous", à l'omniscience du Christ; par le mot  "cachés", à son privilège.  "Or je dis ceci, afin que personne ne vous trompe par des paralogismes  (erreurs) exposés d'une manière persuasive "(Colossiens II, v.4) . Ce que je vous ai dit, poursuit-il, a pour but de…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE DE SAINT PAUL AUX COLOSSIENS.

Message  ROBERT. le Mar 30 Oct 2018, 12:03 pm

.
.    

.
"LE MYSTÈRE QUI AVAIT ÉTÉ CACHÉ À TOUS LES SIÈCLES ET À TOUS LES ÂGES,

A ÉTÉ DÉCOUVERT MAINTENANT À SES SAINTS. — AUXQUELS DIEU A VOULU FAIRE CONNAÎTRE QUELLES SONT,

DANS LES GENTILS, LES RICHESSES DE LA GLOIRE DE CE MYSTÈRE QUI N'EST AUTRE CHOSE QUE JÉSUS-CHRIST

REÇU DE VOUS ET DEVENU L'ESPÉRANCE DE VOTRE GLOIRE. — C'EST LUI QUE NOUS ANNONÇONS, REPRENANT

TOUT HOMME ET INSTRUISANT TOUT HOMME EN TOUTE SAGESSE, POUR RENDRE TOUT HOMME PARFAIT EN JÉSUS-CHRIST."

(Colossiens I, vv. 26-28  ― Colossiens II, v. 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Degrés innombrables que les gentils ont dù franchir pour arriver à la connaissance du Christ.
2. Trésors de la science du Christ; ce que saint Paul demande à ses auditeurs,
c'est une foi pleine et entière jointe à l'intelligence et à la charité.
3. Quand il s'agit de croire aux mystères, la raison nous égare et la foi nous soutient.
4. Contre ceux qui ne croient pas à la résurrection. Les mystères de la nouvelle loi
ont dans l'ancienne loi et dans la nature des précédents qui nous préparent à y croire.




3. Ce que je vous ai dit, poursuit-il, a pour but de vous empêcher d'interroger les hommes sur de pareils sujets.  "Afin que personne ne  vous trompe avec des paralogismes présentés d'une manière persuasive". Quelle n'est pas, en effet, la puissance du sophiste, si sa parole est persuasive ?  "Car, si je suis absent de corps, je suis néanmoins avec vous en esprit" (Colossiens II, v.5).  


La suite des idées amenait ces paroles: Si je suis absent de corps, je connais cependant ceux qui voudraient vous tromper. Le verset finit par un éloge: "Voyant avec joie l'ordre qui règne parmi vous et la solidité de votre foi en Jésus-Christ". L'ordre dont il parle, est un ordre bien établi. "Et la solidité de votre foi en Jésus-Christ". Ici l'éloge est encore plus flatteur. Il n'a pas dit:, votre foi; mais:




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur les Colossiens, Tome XI pp. 101-177. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BAISSEY  

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum