COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 24 Juin 2018, 10:52 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. Par cet exemple tiré de la vie commune, il montre la souveraine indépendance de Dieu qui ne manque de rien, et la distribution libérale de l'enseignement qu'il fait porter à tous. De même, veut-il dire, que le laboureur ne travaille pas pour rien, mais qu'il jouit avant tous les autres de la peine qu'il a prise, ainsi doit-il en être du docteur.


Tel est le sens, à moins qu'il ne veuille parler de l'honneur que l'on doit au docteur, mais cela n'est pas probable, car alors pourquoi n'a-t-il pas mis simplement: le laboureur, mais le laboureur qui travaille, qui fatigue ?  Il parle aussi de la sorte afin de prévenir l'impatience que pourrait causer le retard de la récompense, comme s'il disait: Vous récoltez déjà, et la récompense est déjà dans le travail lui-même. Après ces exemples du soldat, de l'athlète, du laboureur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 24 Juin 2018, 11:25 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) Après ces exemples du soldat, de l'athlète, du laboureur, après ces paroles énigmatiques: "Personne n'est couronné, s'il n'a légitimement combattu", et: "Le laboureur qui travaille doit le premier avoir part à la récolte des fruits"; il ajoute: "Comprenez ce que je dis. Que le Seigneur vous donne l'intelligence en toutes choses".  Cette forme sentencieuse est amenée par les précédents exemples. Ensuite il témoigne sa tendresse à Timothée en ne cessant pas de faire des souhaits en sa faveur, comme s'il craignait pour son cher fils; il dit donc: "Souvenez-vous que Jésus-Christ est ressuscité, qu'il est de la race de David, selon mon Évangile, pour lequel je souffre jusqu'aux fers, comme un scélérat". Pourquoi rappelle-t-il ici ces choses ?



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 25 Juin 2018, 10:37 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.


Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) Pourquoi rappelle-t-il ici ces choses ? C'est en même temps et pour lancer un trait aux hérétiques, et pour raffermir Timothée, et pour montrer l'avantage des souffrances; puisque notre maître, le Christ, a vaincu la mort parla souffrance. Souvenez-vous de cela, dit-il, et vous aurez une consolation suffisante. "Souvenez-vous que Jésus-Christ est ressuscité des morts, qu'il est de la race de David". Quelques-uns avaient déjà commencé à rejeter l'Incarnation, parce qu'elle suppose en Dieu une grandeur de bonté qui les confondait:


Tels étaient les bienfaits de Dieu envers nous, que ces hommes n'osaient les attribuer à Dieu, ni croire qu'il se fût si fort abaissé pour nous. "Selon mon Évangile". Il s'exprime souvent de la sorte dans ses épîtres: "Selon mon Évangile"; soit pour faire entendre qu'il fallait lui obéir, soit parce que d'autres, prêchaient autre chose.


— "Pour lequel je souffre jusqu'aux fers, comme un scélérat"...  




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 25 Juin 2018, 10:40 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) — "Pour lequel je souffre jusqu'aux fers, comme un scélérat".  Voici que de nouveau il tire de sa propre personne une consolation et un encouragement. Le disciple apprend par là que son maître a souffert: et qu'il n'a pas souffert inutilement, deux choses propres à lui donner du courage pour la lutte. Il gagnera à faire de même, comme il perdra à faire autrement. Que servirait-il de montrer les souffrances endurées parle maître, si elles n'étaient d'aucune utilité ?  L'important c'est qu'elles aient été supportées utilement et dans l'intérêt des disciples.


"Mais la parole de Dieu n'est point enchaînée". C'est-à-dire, si nous étions des soldats de ce monde, si la guerre que nous faisons était une guerre sensible, ces fers qui lient nos mains pourraient quelque chose: mais Dieu nous a faits de telle sorte que personne ne peut nous vaincre. Les mains sont enchaînées, mais la langue ne l’est pas.




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 25 Juin 2018, 10:42 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) Les mains sont enchaînées, mais la langue ne l’est pas. Rien ne peut lier la langue, excepté la timidité et le manque de foi. Tant que nous ne serons ni lâches ni chancelants dans la foi, liez tant qu'il vous plaira nos mains, la prédication restera libre.  Par exemple, si, vous liez un laboureur, vous empêchez la semence, car c'est, avec la main, qu'il sème. Mais quand même vous lieriez le docteur, vous n'arrêteriez pas la parole qui se sème non avec la main, mais avec la langue.


Notre parole n'est donc pas susceptible d'être assujettie aux liens. Pendant que nous sommes enchaînés, elle court librement. Vous en avez la preuve puisqu'en ce moment nous prêchons, bien qu'enchaîné




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Mar 26 Juin 2018, 10:02 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 26 Juin 2018, 10:02 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite)   Vous en avez la preuve puisqu'en ce moment nous prêchons, bien qu'enchaîné. C'est là un encouragement pour ceux qui sont libres. Si nous prêchons tout enchaîné, combien plus devez-vous le faire, vous qui êtes libres.  Vous m'entendez dire que je souffre comme un malfaiteur, n'en soyez pas abattu. N'est-ce pas merveilleux qu'un homme enchaîné fasse l'œuvre d'un homme libre, que tout lié qu'il est, il triomphe de tout; que tout lié qu'il est, il vainque ceux qui sont lié ? C'est qu'il s'agit de la parole de Dieu, non de la nôtre; or des liens humains ne sauraient entraver la parole de Dieu. "C'est pourquoi j'endure tout pour les élus, afin qu'ils acquièrent"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 26 Juin 2018, 10:05 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) "C'est pourquoi j'endure tout pour les élus, afin qu'ils acquièrent aussi le salut qui est en Jésus-Christ avec la gloire éternelle". Voici encore une autre exhortation. Ce n'est pas pour moi, dit l'apôtre, mais pour le salué des autres que je souffre ces choses.  Je pourrais vivre exempt de danger, je pourrais me délivrer de tous ces maux, si je ne considérais que ma personne. Mais pourquoi enduré-je ces maux pour le bien des autres, pour que d'autres acquièrent la vie éternelle.


Que promettez-vous ?  Il n'a pas dit: Je souffre pour les hommes quels qu'ils soient, mais  "pour les élus". Si Dieu lui-même les a choisis, il convient que nous soutirions tout pour eux, "afin qu'eux aussi acquièrent le salut". Dire  "eux aussi", c'est donner à entendre comme nous-mêmes. En effet, Dieu nous a aussi choisis




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mar 26 Juin 2018, 10:07 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




2. (suite) En effet, Dieu nous a aussi choisis. Et de même que Dieu a souffert pour nous, de même nous souffrons pour eux: c'est donc une dette que nous payons et non une grâce que nous faisons. De la part de Dieu c'était une grâce, puisque ses propres bienfaits n'avaient pas été précédés de bienfaits qu'il eût reçus. Mais de notre part ce n'est qu'une rétribution. C'est parce que nous avons reçu de Dieu des bienfaits, qu'à notre tour nous souffrons pour ses élus afin qu'ils acquièrent le salut. Que dites-vous ?


De quel salut voulez-vous parler ? Vous qui ne vous êtes pas sauvé par vous-même, mais qui étiez perdu si un antre ne vous eût sauvé, vous seriez l'auteur du salut de quelqu'un ?  C'est pour prévenir cette objection qu'il ajouté: "Du salut qui est en Jésus-Christ, avec la gloire éternelle". Le présent est dur, mais il ne va pas plus loin que la terre; le présent est misérable, mais il est passager; il est plein d'amertume, mais il ne dure que jusqu'à demain. Tels ne sont pas les vrais biens; ils sont éternels, ils sont dans le ciel




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 27 Juin 2018, 10:22 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. Tels ne sont pas les vrais biens; ils sont éternels, ils sont dans le ciel. C'est là qu'est la vraie gloire, celle de ce monde n'est qu'un opprobre. Pénétrez-vous de cette vérité, mon cher auditeur, il n'y a pas de gloire sur la terre, la gloire véritable habite dans les cieux. Voulez-vous être glorifié, exposez-vous aux outrages; voulez-vous jouir du bonheur de la liberté, soyez écrasé par l'oppression. Voulez-vous nager dans la gloire et les délices, répudiez tout ce qui est du temps. Oui, l'opprobre est une gloire, et la gloire un opprobre; mettons cette vérité dans tout son jour, afin que nous voyions la face de la vraie gloire. Il n'est pas donné à l'homme de trouver la gloire sur la terre; si vous voulez la rencontrer, c'est par l'opprobre que vous devrez passer.


Examinons cette question en considérant deux hommes, l'empereur Néron et l'apôtre saint Paul. Celui-là avait la gloire du monde en partage; celui-ci l'opprobre; celui-là était empereur, il avait fait beaucoup d'exploits et dressé de nombreux trophées. Il était inondé de richesses; des armées innombrables et la plus grande partie de la terre recevaient ses ordres. La capitale du monde était à ses pieds; tout le sénat s'inclinait devant lui; rien n'égalait la splendeur de ses palais. A la guerre, il portait des armes d'or et de pierres précieuses..




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.


gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 27 Juin 2018, 10:26 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) A la guerre, il portait des armes d'or et de pierres précieuses; en temps de paix, il trônait sous la pourpre. Il avait beaucoup de gardes et de doryphores (porteurs de lances. n.d.l.r.). Il portait les noms de maître de la terre et de la mer; d'empereur; d'Auguste; de César, de prince et de beaucoup d'autres, inventés par l'adulation et la flatterie. Rien enfin ne lui manquait de ce qui fait la gloire de ce monde. Les sages, les potentats et les rois tremblaient devant lui. On savait qu'il était féroce et sans pudeur. Il voulait être dieu; il se mettait au-dessus de toutes les idoles des païens, au-dessus du vrai Dieu lui-même, et se faisait honorer comme un dieu. Quoi de plus grand qu'une telle gloire ? Ou plutôt, quoi de pire qu'une telle infamie ?



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Mer 27 Juin 2018, 10:28 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Ou plutôt, quoi de pire qu'une telle infamie ? Je ne sais comment, par l'effet de la vérité, ma bouche a devancé m'a pensée et prononcé la sentence avant le jugement. Mais continuons d'examiner la question au point de vue de la multitude, et selon les idées des païens et des flatteurs. Quoi de plus grand, sous le rapport de la gloire; que d'être regardé comme un dieu ?  C'est en réalité une grande infamie qu'un homme ait une si folle prétention; mais nous continuons d'examiner la question selon les idées du grand nombre. Rien ne lui manquait donc de ce qui fait la gloire humaine: il était honoré comme un dieu. Mais mettons en face de lui saint Paul, si vous voulez bien…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 28 Juin 2018, 10:10 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Mais mettons en face de lui saint Paul, si vous voulez bien. C'était un homme de Cilicie; or, tout le monde sait la différence qu'il y a entre Rome et la Cilicie. Il était ouvrier en cuir, pauvre, peu instruit de la science profane, ne sachant que l'hébreu, langue méprisée de tous, surtout des Italiens. Ils ont, en effet, moins de mépris pour la langue des barbares, pour celle des Grecs, pour aucune autre que pour celle des Syriens qui ressemble beaucoup à l'hébreu.


Il ne faut pas s'étonner s'ils méprisaient l’hébreu, puisqu'ils méprisent même la langue grecque, si belle, si admirable. C'était un homme qui connaissait la faim et la soif, qui allait plus d'unie fois dormir sans être rassasié, un homme qui avait à peine de quoi se vêtir. "Dans le froid et la a nudité", dit-il lui-même (II Corinthiens XII, 27). Ce n'est pas tout, il était dans les fers…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 28 Juin 2018, 10:14 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Ce n'est pas tout, il était dans les fers, il y était avec des brigands, des imposteurs, des violateurs de tombeaux, des meurtriers, il y avait été mis par l'ordre de Néron et battu de verges comme un vil malfaiteur; c'est saint Paul lui-même qui le dit.


Quel est cependant le plus illustre des deux ? N'est-il pas vrai que la multitude a oublié jusqu'au nom de l'empereur, tandis que Grecs, Barbares et Scythes, que les peuples les plus éloignés célèbrent chaque jour le nom de l'apôtre ? Mais ne considérons pas encore ce qui a lieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Jeu 28 Juin 2018, 10:17 am

.
.    

.    
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Mais ne considérons pas encore ce qui a lieu maintenant, et voyons les choses telles qu'elles étaient alors: Encore un coup, quel était le plus illustre, quel était le plus glorieux de ces deux hommes, celui qui avait le corps enfermé dans une chaîne de fer, celui que l'on traînait hors de sa prison avec la chaîne qui le liait, ou celui qui était vêtu de pourpre, et qui s'avançait avec pompe hors de son palais ?


Je réponds sans hésiter que c'est le captif. Pourquoi ? C'est que le prince, avec toutes ses armées, avec tout son luxe, ne pouvait faire ce qu'il voulait, et que le captif, sous ses simples et pauvres vêtements, exerçait une plus grande autorité que lui. Comment et de quelle manière ? Celui-là disait:…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 29 Juin 2018, 10:14 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1 -7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Celui-là disait: Ne répands pas la semence de la parole évangélique. Celui-ci répondait: Je ne puis ne pas la répandre, car la parole de Dieu n'est point liée. Et le Cilicien, le captif, le faiseur de tentes, le pauvre, l'homme exposé à souffrir la faim, méprisait le Romain, le riche, le prince, le maître du monde, celui de qui dépendaient tant de vies, et ses nombreuses armées ne lui servaient de rien. Lequel des deux était illustre et glorieux ?  


Celui qui était vaincu sous la pourpre, ou celui qui vainquait dans les fers ?  Celui qui se tenait en bas et qui lançait des traits, ou celui qui, assis en haut, était en butte aux coups ?  Celui qui donnait des ordres qui étaient méprisés, ou celui qui ne tenait pas compte des ordres qu'il recevait ? Celui qui était vaincu au milieu d'armées innombrables…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 29 Juin 2018, 10:16 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




3. (suite) Celui qui était vaincu au milieu d'armées innombrables, ou celui qui était vainqueur, quoique seul et sans secours humain ? L'empereur donc céda la victoire au captif.  Dites-moi donc lequel des deux partis vous embrasseriez ?  Il ne s'agit pas encore de la vie future; nous ne considérons pas encore la question à ce point de vue. De quel parti voudriez-vous avoir été: de celui de saint Paul, ou de celui de Néron ?


Je ne dis pas au point de vue de la foi, ce serait trop évident, mais à celui de la gloire, de l'honneur, de l'éclat. Tout cœur généreux préférera le parti de saint Paul, parce qu'il est plus beau de vaincre que d'être vaincu. Et encore cette victoire est moins étonnante par elle-même que par les circonstances et par l'appareil du vainqueur et du vaincu. Car je veux le redire, et je ne me lasserai pas de le répéter: L'homme enchaîné terrassa l'homme couronné. Telle est la vertu du Christ: une chaîne de fer…





SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Ven 29 Juin 2018, 10:18 am

.
.    

.

"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. Telle est la vertu du Christ: une chaîne de fer triomphait de la couronne impériale; un captif, d'un César. Paul, comme un prisonnier, ne portait que des haillons; et ces haillons, avec les fers du prisonnier, attiraient plus les regards que la pourpre. Il était par terre et le front dans la poussière, et néanmoins les yeux des hommes se détournaient du char d'or de l'empereur pour s'arrêter sur lui, et c'était naturel.


Car c'était une chose ordinaire de voir l'empereur conduit par un attelage blanc; mais ce qui était nouveau et étrange, c'était de voir un prisonnier parler à l'empereur avec autant de hardiesse et de liberté que l'empereur en mettrait à parler à un vil et misérable esclave. Une foule nombreuse était présente, toute composée des…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 30 Juin 2018, 11:36 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. (suite) Une foule nombreuse était présente, toute composée des esclaves de Néron. Ils admiraient, non leur prince, mais son vainqueur. Celui que tous ensemble redoutaient, saint Paul seul le foulait aux pieds. Voyez quelle splendeur dans les fers. Que dirons-nous encore ?  Le tombeau du prince n'est pas même connu; et l'apôtre, effaçant en éclat tous les empereurs, repose dans la ville capitale du monde, là on il a remporté la victoire et dressé son trophée.


On ne parle de celui-là que pour le mépriser, même parmi les païens, car c'était un impie; la mémoire de celui-ci est partout accompagnée de bénédictions, même chez nos ennemis. Lorsque la vérité brille, les ennemis mêmes n'ont pas l'impudence de la repousser. S'ils n'admirent pas la foi de saint Paul, ils admirent sa franchise et sa hardiesse. Celui-ci vole tous les jours de bouche en bouche, couronné d'une renommée glorieuse; celui-là ne reçoit partout qu'injures et mépris. De quel côté donc se trouve la gloire ? Mais, à mon insu, je n'ai loué du lion que son ongle…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 30 Juin 2018, 11:44 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)


Par Saint Jean Chrysostôme.


Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. (suite) Mais, à mon insu, je n'ai loué du lion que son ongle, au lieu de dire le plus important. Quel est le plus important ?  Le bonheur du ciel, la splendeur dont Paul sera revêtu lorsqu'il viendra avec le Roi des cieux, et d'un autre côté l'abaissement de Néron, son état misérable. Si je vous semble dire des choses incroyables et ridicules, vous vous rendez ridicules vous-mêmes, vous qui riez de choses nullement risibles.


Si vous ne croyez pas à la vie à venir, croyez-y du moins par la considération des choses passées. Le temps des couronnes n'est pas encore venu, et cependant voyez l'honneur dont jouit déjà le vaillant athlète du Christ; de quel honneur donc jouira-t-il lorsque viendra l'Agonothète
(arbitre et organisateur de jeux) avec toutes ses couronnes. S'il est ainsi admiré, lui étranger parmi des étrangers…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras et note ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Sam 30 Juin 2018, 11:46 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. (suite) S'il est ainsi admiré, lui étranger parmi des étrangers, quel sera donc son bonheur quand il sera parmi les siens ?  "Maintenant notre vie est cachée avec Jésus-Christ en Dieu" (Colossiens III, 3), et cependant l'apôtre, quoique mort, est plus puissant que les vivants, plus honoré. Lors donc que le  grand jour de la vie sera venu, de quelle abondance de vie et de bonheur ne jouira-t-il pas ?  C'est pour cela que Dieu le fait jouir de tant d'honneurs qu'il ne demandait pas.


S'il a méprisé la gloire du monde lorsqu'il était dans son corps, combien plus doit-il la mépriser maintenant qu'il en est délivré ?  Dieu l'a encore comblé de toute cette gloire afin que ceux qui n'ont pas foi dans l'avenir se laissent du moins conduire par le spectacle du présent. Je dis que saint Paul viendra avec le Roi des cieux au jour de la résurrection, et qu'il jouira de tous les biens de la vie glorieuse. Mais l'incrédule refuse de me croire, alors j'attire son attention sur le présent pour forcer sa croyance. Le faiseur de tentes est plus glorieux, plus honoré que l'empereur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Dim 01 Juil 2018, 10:28 am, édité 1 fois (Raison : ajout de gras, 2e paragraphe)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 01 Juil 2018, 10:30 am

.
.    

.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1 -7)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. (suite) Le faiseur de tentes est plus glorieux, plus honoré que l'empereur. Jamais souverain de Rome n'a joui d'autant d'honneurs que l'ouvrier en cuirs. L'empereur Néron gît dans quelque lieu ignoré où il a été jeté au hasard, et l'apôtre Paul occupe le centre de Rome, il en est le maître et le roi. En voyant cela, croyez donc aussi à l'avenir. S'il reçoit maintenant tant d'honneurs là même où il fut maltraité, persécuté, que sera-ce lorsqu'il viendra avec Jésus-Christ ?  


S'il a acquis tant de gloire, quoiqu'il ne fût qu'un simple faiseur de tentes, que sera-ce quand il viendra revêtu de toutes les splendeurs célestes ?  S'il est parvenu à tant de grandeur, parti de tant de bassesse, où ne montera-t-il point dans le séjour de la gloire ?  Peut-on éviter de voir les faits ? Qui ne serait ému de voir un faiseur de tentes environné de plus…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Dim 01 Juil 2018, 10:32 am

.
.    


.
"FORTIFIEZ-VOUS DONC, Ô MON FILS, PAR LA GRÂCE QUI EST EN JÉSUS-CHRIST;

ET LES CHOSES QUE VOUS AVEZ APPRISES DE MOI, AVEC DE NOMBREUX TÉMOINS,

CONFIEZ-LES AUX HOMMES FIDÈLES QUI SERONT CAPABLES D'EN INSTRUIRE D'AUTRES.

POUR VOUS, SOUFFREZ COMME UN BON SOLDAT DE JÉSUS-CHRIST,  CELUI QUI EST ENRÔLÉ DANS LA

MILICE NE S'EMBARRASSE POINT DANS LES AFFAIRES SÉCULIÈRES POUR NE S'OCCUPER QU'À PLAIRE

À SON GÉNÉRAL. CELUI QUI COMBAT AUX JEUX, N'EST COURONNÉ QUE S’IL COMBAT SUIVANT LA LOI.

LE LABOUREUR QUI TRAVAILLE  DOIT LE PREMIER AVOIR PART À LA RÉCOLTE DES FRUITS.

COMPRENEZ BIEN CE QUE JE VOUS DIS, QUE LE SEIGNEUR VOUS DONNE L'INTELLIGENCE EN TOUTES CHOSES".

(II Timothée II, vv. 1-7)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Garder le dépôt précieux de la foi.
— Comparaisons du soldat, de l'athlète, du laboureur.
2. La parole de Dieu n'est pas enchaînée.
3. et 4. Sur la terre ne se trouvent ni la vraie gloire ni les vrais biens.
— Parallèle de saint Paul avec Néron.




4. (suite) Qui ne serait ému de voir un faiseur de tentes environné de plus d'honneurs que les plus grands monarques de la terre? Si dès ici-bas nous voyons des choses qui surpassent la nature, pourquoi n'en serait-il pas de même dans l'avenir ?  Crois donc le présent, ô homme, si tu ne veux pas croire l'avenir; crois les choses visibles, si tu refuses de croire les invisibles. Ajoute foi à ce que tu vois, et de la sorte tu ajouteras foi à ce que tu ne vois pas encore. Si tu t'obstines dans ton incrédulité, ce sera le cas de te dire le mot de l'apôtre: "Nous sommes purs du sang de vous tous" (Actes XX, 26).  Nous avons rendu témoignage de toute manière, nous n'avons rien omis de ce que nous devions dire, et vous ne pourrez imputer qu'à vous-mêmes le supplice de l'enfer qui vous attend.


Pour nous, mes chers enfants, imitons saint Paul, non seulement dans sa foi, mais encore dans sa vie. Pour obtenir la gloire du ciel, foulons aux pieds la gloire de ce monde. Qu'aucune des choses présentes ne nous attache. Méprisons les biens visibles pour obtenir les invisibles; ou plutôt obtenons-les tous en acquérant ces derniers, auxquels principalement nous devons tendre. Puissions-nous tous en être jugés dignes. Ainsi soit-il.


Beaucoup de personnes faibles succombent sous le fardeau de la foi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 02 Juil 2018, 10:52 am

.
.    

.    
"C'EST UNE VÉRITÉ TRÈS ASSURÉE QUE, SI NOUS MOURONS AVEC JÉSUS-CHRIST,

NOUS VIVRONS AUSSI AVEC LUI. SI NOUS SOUFFRONS AVEC LUI, NOUS RÈGNERONS AUSSI AVEC LUI.

SI NOUS LE RENONÇONS, IL NOUS RENONCERA AUSSI. SI NOUS RESTONS INCRÉDULES,

IL N'EN DEMEURE PAS MOINS FIDÈLE, CAR IL NE PEUT SE RENIER LUI-MÊME.

DONNEZ CES AVERTISSEMENTS ET PRENEZ-EN LE SEIGNEUR À TÉMOIN.

NE VOUS LIVREZ PAS À DE VAINES DISPUTES DE PAROLES,

QUI NE SONT BONNES À RIEN QU'À PERVERTIR CEUX QUI LES ÉCOUTENT".

(II Timothée II, vv. 11-14)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Souffrir avec Jésus-Christ pour régner avec lui.
2. Conserver l'enseignement évangélique dans toute sa pureté; n'y souffrir aucune nouveauté profane.
3. Quels sont les caractères qui distinguent les hommes fermement attachés à la foi.
4. Une mauvaise conscience ne connait pas de repos. — Il n'est personne qui ne redoute le jugement.
— Dieu punit quelquefois les méchants dès cette vie.




1. Beaucoup de personnes faibles succombent sous le fardeau de la foi, et ne peuvent attendre le délai de l'espérance. Ils s'attachent au présent et en tirent des conjectures pour l'avenir. Or, à cette époque, le présent, c'était la mort, c'étaient les supplices, c'était la prison. Ces apparences n'étaient pas faites pour donner de la confiance, et en promettant une vie éternelle, l'apôtre pouvait rencontrer des incrédules : Quoi ! Pouvait-on lui dire, est-il bien vrai que je meure alors que je vis, et que je vive alors que je meurs ? Vous ne promettez rien pour la terre, et vous donnez tout dans le ciel ? Vous ne pouvez pas même donner peu, et vous promettez beaucoup ? ... Il prévient ces pensées par une affirmation nette…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 02 Juil 2018, 10:56 am

.
.    

.    
"C'EST UNE VÉRITÉ TRÈS ASSURÉE QUE, SI NOUS MOURONS AVEC JÉSUS-CHRIST,

NOUS VIVRONS AUSSI AVEC LUI. SI NOUS SOUFFRONS AVEC LUI, NOUS RÈGNERONS AUSSI AVEC LUI.

SI NOUS LE RENONÇONS, IL NOUS RENONCERA AUSSI. SI NOUS RESTONS INCRÉDULES,

IL N'EN DEMEURE PAS MOINS FIDÈLE, CAR IL NE PEUT SE RENIER LUI-MÊME.

DONNEZ CES AVERTISSEMENTS ET PRENEZ-EN LE SEIGNEUR À TÉMOIN.

NE VOUS LIVREZ PAS À DE VAINES DISPUTES DE PAROLES,

QUI NE SONT BONNES À RIEN QU'À PERVERTIR CEUX QUI LES ÉCOUTENT".

(II Timothée II, vv. 11-14)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Souffrir avec Jésus-Christ pour régner avec lui.
2. Conserver l'enseignement évangélique dans toute sa pureté; n'y souffrir aucune nouveauté profane.
3. Quels sont les caractères qui distinguent les hommes fermement attachés à la foi.
4. Une mauvaise conscience ne connait pas de repos. — Il n'est personne qui ne redoute le jugement.
— Dieu punit quelquefois les méchants dès cette vie.




 1. (suite) ... Il prévient ces pensées par une affirmation nette et précise, appuyée sur des preuves données d'avance (par exemple il a dit: "Souvenez-vous que le Christ est ressuscité des morts", c'est-à-dire, que sa mort a été suivie de sa résurrection): maintenant encore il affirme la même chose en, disant: "C'est une vérité très assurée que celui qui obtiendra la vie céleste, obtiendra aussi la vie éternelle".


Qu'est-ce qui le prouve ?  "C'est que si nous mourons avec Jésus-Christ, nous vivrons aussi avec lui". Se peut-il que partageant ses douleurs et ses travaux, nous ne partagions pas son bonheur? Mais un homme même ne le ferait pas. Comment ! quelqu'un aurait volontairement été au supplice avec lui, à la mort avec lui, et lorsque seraient venus des jours meilleurs, il le renierait pour soi, compagnon ? C'est impossible.


— Où donc sommes-nous morts avec Jésus-Christ ? …




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

Italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA IIième ÉPÎTRE DE SAINT PAUL À TIMOTHÉE.

Message  ROBERT. le Lun 02 Juil 2018, 10:58 am

.
.    

.    
"C'EST UNE VÉRITÉ TRÈS ASSURÉE QUE, SI NOUS MOURONS AVEC JÉSUS-CHRIST,

NOUS VIVRONS AUSSI AVEC LUI. SI NOUS SOUFFRONS AVEC LUI, NOUS RÈGNERONS AUSSI AVEC LUI.

SI NOUS LE RENONÇONS, IL NOUS RENONCERA AUSSI. SI NOUS RESTONS INCRÉDULES,

IL N'EN DEMEURE PAS MOINS FIDÈLE, CAR IL NE PEUT SE RENIER LUI-MÊME.

DONNEZ CES AVERTISSEMENTS ET PRENEZ-EN LE SEIGNEUR À TÉMOIN.

NE VOUS LIVREZ PAS À DE VAINES DISPUTES DE PAROLES,

QUI NE SONT BONNES À RIEN QU'À PERVERTIR CEUX QUI LES ÉCOUTENT".

(II Timothée II, vv.11-14)



Par Saint Jean Chrysostôme.




Analyse.


1. Souffrir avec Jésus-Christ pour régner avec lui.
2. Conserver l'enseignement évangélique dans toute sa pureté; n'y souffrir aucune nouveauté profane.
3. Quels sont les caractères qui distinguent les hommes fermement attachés à la foi.
4. Une mauvaise conscience ne connait pas de repos. — Il n'est personne qui ne redoute le jugement.
— Dieu punit quelquefois les méchants dès cette vie.




1. (suite) — Où donc sommes-nous morts avec Jésus-Christ ? La mort dont saint Paul parle ici est la mort par le baptême et par les souffrances. En effet, il dit ailleurs: "Portant en tout lieu dans notre corps la mortification du Seigneur" (II Corinthiens  IV, 10); et encore: "Ensevelis avec lui par le baptême"; et: "Notre vieil homme a été crucifié avec lui"; et enfin: "Si nous avons été entés en lui par la ressemblance de sa mort, nous y serons aussi entés par la ressemblance de sa résurrection". (Romains VI, 4;6). Mais dans le passage qui nous occupe…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur II TIMOTHÉE,  tome XI pp. 272-404  Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. JEANNIN.      

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum