Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Aller en bas

Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Message  Roger Boivin le Ven 18 Mai 2018, 12:58 pm


Si la principale occupation de la vie chrétienne doit être de se préparer continuellement à la mort, un des moyens les plus aisés et les plus sûrs pour le faire avec fruit est le dévot souvenir, soit de Jésus agonisant sur la croix, et de la mère de douleurs recueillant son dernier soupir, soit de l'heureux Joseph mourant avec délices entre les bras de Jésus et de Marie.
__


LA DÉVOTION À SAINT JOSEPH ÉTABLIE PAR LES FAITS - Ouvrage traduit de l'italien  du P. Joseph-Antoine Patrignani de la Compagnie de Jésus - 1844 - Livre Troisième, Chapitre VIII, Page 288 :

https://books.google.ca/books?id=jmhiAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11351
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Message  ROBERT. le Ven 18 Mai 2018, 6:16 pm

Roger Boivin a écrit:

... se préparer continuellement à la mort,.
__


LA DÉVOTION À SAINT JOSEPH ÉTABLIE PAR LES FAITS - Ouvrage traduit de l'italien  du P. Joseph-Antoine Patrignani de la Compagnie de Jésus - 1844 - Livre Troisième, Chapitre VIII, Page 288 :

https://books.google.ca/books?id=jmhiAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false



Voici ce qu'on lit dans les Saintes Écritures:


.
Dans toutes tes œuvres, rappelle-toi tes fins dernières, et jamais tu ne pécheras. (Ecclésiastique VII, 40).

Je suis le Dieu tout-puissant: marche devant moi et sois parfait. (Genèse XVII, 1).

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 34182
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Message  Roger Boivin le Lun 02 Juil 2018, 7:00 pm


LA SCIENCE DE BIEN MOURIR - MANUEL DE L'ASSOCIATION DE LA BONNE MORT - Par le R. P. Alexis Lefebvre S. J. - 1870 :

TABLE DES MATIÈRES : https://archive.org/stream/lasciencedebienm00lefeuoft#page/480/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11351
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Message  Roger Boivin le Lun 02 Juil 2018, 7:19 pm


AU CIEL ! AU CIEL ! - ou - UN CHEMIN COURT ET FACILE POUR ALLER AU CIEL - Par Saint Alphonse de Liguori :

https://archive.org/stream/cihm_75375#page/n5/mode/2up



avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11351
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quelle est la principale occupation de la vie chrétienne ?

Message  Roger Boivin le Sam 27 Oct 2018, 10:20 am


LE MOIS DU T. S. ROSAIRE - Par le Père Frédéric de Guyvelde, O.F.M. - 1948.

____


27e JOUR

Quatrième Mystère Glorieux : L'ASSOMPTION

Exposé du Mystère

" Quelle est celle qui s'élève à travers le désert, comme la fumée qui se dégage de la myrrhe, de l'encens et des aromates aux parfums les plus délicats ? " (Cant. III, 6.)
" Quelle est celle qui s'avance ainsi que l'aurore naissante, belle comme la lune, radieuse comme le soleil, terrible comme une armée rangée en bataille ? " (Cant. VI, 9.)

Réflexions

En méditant ce mystère, nous demandons à Dieu, par l'intercession de Marie, la grâce d'une bonne mort. Et c'est bien là la grâce des grâces, la grâce par excellence : car, suivant la parole même de Jésus, notre divin Maître : " Celui qui aura persévéré jusqu'à la fin, celui-là seul sera sauvé. "

Demandons donc avec ardeur, souvent, toujours, dans nos prières, la grâce d'une bonne mort ! Oh ! quelle est précieuse aux yeux du Seigneur, la mort des âmes justes ! Déjà, dans les temps anciens, un Prophète, contemplant ce ravissant spectacle, s'écriait tout hors de lui : " Que mon âme meure donc de la mort des justes et que mes derniers moments soient semblables aux leurs ! " (Num. XXIII, 10.) - Le grand Apôtre le comprenait aussi, lorsqu'écrivant aux Philippiens, il leur disait : " Je me sens pressé de deux côtés, ayant le désir d'être dégagé des liens du corps et d'être avec Jésus-Christ, ce qui est sans comparaison meilleur pour moi ; puis le désir de demeurer dans la chair, chose nécessaire pour vous. " (Phil. I, 23-24.) Les premiers chrétiens le comprenaient ; les Pères du Désert l'avaient admirablement compris, lorsqu'ils disaient : " Il est digne d'éloges celui qui attend la mort à chaque jour de sa vie : mais celui-là est un saint qui la désire à chaque heure. " (S. Jean Clim. Grad. 6.)

Saint Alphonse, résumant les aspirations et les désirs de toutes les pâmes justes, s'exprime ainsi : " Comprenons bien que celui qui offre à Dieu sa mort fait envers Dieu l'acte d'amour le plus parfait possible. . .  Celui qui aime Dieu doit soupirer après la mort. . . C'est un signe de peu d'amour pour Dieu que de n'avoir pas le désir d'aller bientôt jouir de sa vue, avec l'assurance de ne pouvoir plus le perdre. Aimons donc le bon Dieu le plus possible, dans cette vie : le degré d'amour que la mort trouvera en nous sera la mesure de l'amour dont nous aimerons Dieu dans la bienheureuse éternité. " (S. Alph. de Lig. Préparation à la mort.)

Saint jean de la Croix dépeint ainsi la mort de l'âme juste : " La mort des âmes qui ont brûlé de l'amour de Dieu est souverainement suave et douce. La douceur de mourir surpasse tout ce qu'elles ont jamais ressenti de plus doux dans le cours de leur vie spirituelle. La cause de cet inénarrable plaisir qu'elles goûtent en mourant, c'est qu'elles succombent à la force même de l'amour divin. Près de s'unir à Dieu, elles commencent à entrevoir sa beauté qui va se donner à elles et les transformer en soi ; et l'impression de béatitude divine causée par cette vue est si puissante qu'elles succombent. Ainsi leur mort commence par un élan extatique d'amour qui brise leurs liens et se termine par la claire vision et la pleine possession de Dieu. " (Vive flamme, cant. I, v. 6.)

Mais s'il en est ainsi de la mort des saints, que peut être celle de MARIE, qui leur est si incomparablement supérieure ? Tout ce qui s'est jamais rencontré de noble, de grand, de divin dans un trépas se trouve avec d'infinis surcroîts d'excellence dans la mort de la très-sainte Vierge. Ajoutez que la mort de Marie profitait aussi, et merveilleusement, à l'Église.  En finissant d'offrir pour elle à Dieu cette vie inappréciable qu'elle lui avait depuis si longtemps consacrée, Marie lui obtenait pour toute la suite des siècles d'insignes et innombrables grâces. Elle achevait de lui servir d'exemple, sa mort étant évidemment le type parfait de toute mort chrétienne. Enfin, elle méritait en mourant d'être jusqu'à la fin du monde la protectrice et la consolatrice attitrée des fidèles qui meurent. Le peuple chrétien l'a bien compris, puisqu'il ne cesse pas de prier tous les jours, en tous lieux, en toute langue : " Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Ainsi soit-il. " (Entretiens sur les Mystères du S. Rosaire - Mgr Guay - T. II, p. 375 : https://books.google.ca/books?id=7qZi6qhtHGEC&pg=PP7&lpg=PP7&dq=Gay+Charles+L.,+Entretiens+Sur+Les+Myst%C3%A8res+Du+Saint+Rosaire+Tome+Second&source=bl&ots=MlZUzCHN0D&sig=p-f_tWJ100opvVE6JDYkqQ8jVFg&hl=fr&sa=X&ei=RxYZU-bXKomurQGxgIGgCg&ved=0CEAQ6AEwBQ#v=onepage&q&f=false )

Fruit du Mystère

Le désir d'une bonne mort.

Exemple

La Reine du ciel, la douce Vierge du Rosaire, fit un jour au bienheureux Alain, en faveur de ceux qui l'honorent chaque jour, par la récitation du chapelet, la promesse suivante : " Je ne permettrai jamais, lui dit Marie, qu'au moment de la mort, ceux qui auront eu une grande dévotion à mon Rosaire perdent l'usage de la raison et de la parole avant d'avoir reçu avec piété les derniers sacrements ". Si cette promesse ne s'accomplit pas à la lettre à l'égard de tous, c'est que Marie y supplée par d'autres grâces cachées qui disposent ses serviteurs à une sainte mort ; car elle ajoute : " Je leur donnerai une assistance spéciale, une grâce victorieuse pour vaincre tous les ennemis de leur salut et triompher de tous les leurs assauts. " (Merveille du T. S. Rosaire) - Que ces paroles sont donc précieuses et qu'elles sont encourageantes !

Prière

Pardonnez, s'il vous plaît, Seigneur, les fautes de vos serviteurs, et, dans l'impuissance où nous sommes de vous plaire par nos propres mérites, accordez-nous le salut par l'intercession de celle que vous avez choisie pour être la Mère de votre Fils Notre-Seigneur.

Invocation

Reine du Très-Saint Rosaire, priez pour nous. (3 fois)
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11351
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum