Culte de saint Joseph propagé par sainte Thérèse. - Par le R. P. Huguet - 1880.

Aller en bas

Culte de saint Joseph propagé par sainte Thérèse. - Par le R. P. Huguet - 1880.

Message  Roger Boivin le Lun 05 Mar 2018, 6:32 pm


6. — Culte de saint Joseph propagé par sainte Thérèse.

Voici les paroles mêmes de la Sainte :

Par reconnaissance pour les signalés bienfaits de mon puissant Protecteur, je déployais pour sa fête tout le zèle dont j'étais capable. Je voulais qu'elle se célébrât avec la pompe la plus solennelle et avec la plus élégante richesse. Je voudrais persuader à tout le monde de l'honorer d'un culte particulier. Jusqu'ici, j'ai toujours vu les personnes qui ont eu pour lui une dévotion vraie et soutenue par les œuvres, faire des progrès dans la vertu ; car ce céleste Protecteur favorise, d'une manière frappante, l'avancement spirituel des personnes qui se recommandent à lui. Déjà, depuis plusieurs années, je lui demande, le jour de sa fête, une faveur particulière, et j'ai toujours vu mes désirs accomplis. Si, par quelque imperfection, ma demande s'écartait tant soit peu du but de la gloire de Dieu, il la redressait admirablement dans la vue de m'en faire retirer un plus grand bien (Vie de la sainte écrite par' elle-même).

Une des gloires de la mission providentielle de sainte Thérèse dans ces derniers siècles, a été de propager le culte de saint Joseph dans toute l'Eglise catholique. Elle a été, dit Patrignani, une étoile des plus resplendissantes, un des plus beaux diamants de la couronne de saint Joseph. Elle a été choisie de Dieu pour étendre son culte dans le monde entier et pour mettre en quelque sorte, la dernière main à ce grand ouvrage.

C'est elle qui a fait bâtir le premier temple en son honneur : avant elle saint Joseph n'avait que des chapelles. L'église d'Avila, berceau de la réforme du Carmel, paraît donc avoir été la première. Sur dix-sept monastères que sainte Thérèse a fondés après celui d'Avila, il n'y en eut que cinq qui ne furent point dédiés à saint Joseph, mais dans tous elle implantait son culte, les mettait tous sous sa garde et faisait toujours placer au-dessus d'une des portes la statue de ce glorieux Protecteur. De plus elle mit de ses propres mains, à la porte d'entrée de tous ses monastères, l'image de la Sainte Vierge et de saint Joseph fuyant en Egypte.

Dans le livre admirable de ses Avis, elle dit à ses religieuses : « Quoique vous honoriez plusieurs Saints comme vos protecteurs, ayez cependant une dévotion toute particulière envers saint Joseph, dont le crédit est si grand auprès de Dieu. »

Sainte Thérèse a légué à tout son ordre les saintes ardeurs de son zèle. A son exemple, le Carmel n'a cessé de travailler à étendre le culte de saint Joseph. Sur la fin du dix-septième siècle, on comptait déjà dans ce seul ordre plus de cent cinquante églises dédiées à saint Joseph.

Dès que sainte Thérèse eut commencé, tous les ordres religieux adopteront à l'envi cette dévotion et la propagèrent de toutes leurs forces. Nous n'oserions dire, dans la crainte de paraître exagéré, quoiqu'on restant au-dessous de la vérité, combien d'églises, de chapelles, de confréries et d'associations proclament saint Joseph dans tout l'univers, et attestent ses nombreux bienfaits.





ANNÉE MISÉRICORDIEUSE DE SAINT JOSEPH - Par le R. P. Huguet S. M. - 1880 :

https://archive.org/stream/annemisericord00hugu#page/6/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11177
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum