DÉVOTION À SAINT JOSEPH - PAR SAINT ALPHONSE DE LIGUORI

Aller en bas

DÉVOTION À SAINT JOSEPH - PAR SAINT ALPHONSE DE LIGUORI

Message  Roger Boivin le Jeu 01 Mar 2018, 7:20 am


DÉVOTION À SAINT JOSEPH - PAR SAINT ALPHONSE DE LIGUORI - 1915 :

https://archive.org/stream/cihm_74903#page/n5/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DÉVOTION À SAINT JOSEPH - PAR SAINT ALPHONSE DE LIGUORI

Message  Roger Boivin le Sam 17 Mar 2018, 8:30 am


A la page 41 du livre de la Dévotion à Saint Joseph par Saint Alphonse de Liguori, on y dit :

Je ne rapporte point ici les innombrables exemples qui montrent combien grandes sont les faveurs que St Joseph obtient à ses serviteurs ; celui qui veut les connaître, peut lire notamment le livre du Père Patrignani sur la dévotion à ce grand Saint.

Voici donc ce livre :


LA DÉVOTION À SAINT JOSEPH ÉTABLIE PAR LES FAITS -

ouvrage traduit de l'italien  du P. Joseph-Antoine Patrignani de la Compagnie de Jésus - 1844 :


https://books.google.ca/books?id=jmhiAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

« S. Joseph, protecteur du Nouveau Monde »

Message  Roger Boivin le Mar 01 Mai 2018, 10:10 am


Nous finirons [ce VIe chapitre du livre II de l'ouvrage de la Dévotion à Saint Joseph, pp 175-177] par un trait qu'on lit dans la Vie de la vénérable mère Marie de l'Incarnation. Madame de La Peltrie était une française d'une vertu éminente. Un jour il lui tomba entre les mains la relation d'une mission que les Pères de la Compagnie de Jésus avaient entreprise chez les sauvages du Canada ; elle la lut, et en même temps elle se sentit fortement pressée de coopérer au salut de ces pauvres âmes.

Pendant qu'elle méditait sur les moyens d'exécuter son religieux projet, elle fut attaquée d'une maladie grave, et si extraordinaire que les médecins, n'y comprenant rien, n'attendaient plus que sa mort. Dans cet état, la pieuse dame ne perdit pas de vue ses saints désirs ; Dieu lui-même, au milieu des douleurs de la maladie, la fortifia dans sa résolution, et lui inspira de faire un vœu à S. Joseph. La malade savait que c'était à la protection spéciale de ce grand saint que les missionnaires avaient recommandé la conversion des peuples idolâtres du Nouveau-Monde : elle promit donc, s'il plaisait au saint de lui rendre la santé, de fonder et de doter à ses frais une maison d'éducation chrétienne pour les jeunes filles de cette contrée.

A l'instant même où elle eut prononcé son vœu, le saint l'exauça : toutes ses douleurs, qui étaient des plus violentes, disparurent en un clin d'œil ; et de cette maladie jusqu'alors si cruelle, il ne lui resta qu'un peu de lassitude. Le médecin qui la trouva dans cet état si différent de celui de la veille, en fut aussi joyeux que surpris. « Madame, lui dit-il, que sont devenues ces douleurs si aiguës ? où sont elles donc allées ? » -  « Monsieur, lui répondit-elle gracieusement, mes douleurs viennent de partir pour le Canada. »

Elle ne tarda pas à exécuter son vœu. Elle fit bâtir le monastère où l'on devait recevoir les jeunes Canadiennes, et ce fut la mère Marie de l'Incarnation, destinée de Dieu même à cette œuvre, qui en devint la première supérieure. Depuis il lui fut montré dans une vision que S. Joseph était le protecteur du Nouveau Monde, et que c'était à son intercession qu'elle-même devait d'avoir été appelée à y travailler au salut des âmes. C'est pourquoi elle donna à la nouvelle maison le nom de S. Joseph, et prit pour sceau l'image de ce glorieux patriarche tenant l'Enfant Jésus dans ses bras.


https://books.google.ca/books?id=jmhiAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

« Saint Joseph .. choisi comme Patron spécial de la Nouvelle-France »

Message  Roger Boivin le Mar 01 Mai 2018, 10:12 am


Il est certain que le Canada s'est de tout temps distingué par sa dévotion à saint Joseph. Il eut la bonne fortune de recevoir pour premiers missionnaires des religieux de deux Ordres qui professaient une particulière dévotion au saint Patriarche.

Dès 1624, saint Joseph était choisi comme Patron spécial de la Nouvelle-France : « Nous avons fait une grande solennité, écrivait le Père Le Caron, récollet, où tous les habitants se sont trouvés et plusieurs sauvages, par un vœu que nous avons fait à saint Joseph, que nous avons choisi pour patron du pays et protecteur de cette Église naissante. »

En 1637, le Père Le Jeune, de la Compagnie de Jésus, pouvait écrire de Québec : « La Feste du glorieux Patriarche Sainct Joseph, Père, Patron et Protecteur de la Nouvelle-France, .. » ..


LE PREMIER PATRON DU CANADA - Par le R.P. LECOMPTE, S. J. - 1919 - page 6 : https://archive.org/stream/cihm_73805#page/n5/mode/2up

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum