ECR : imposture et manipulation. - Cours d’Éthique et culture religieuse.

Aller en bas

ECR : imposture et manipulation. - Cours d’Éthique et culture religieuse.

Message  Roger Boivin le Jeu 08 Fév 2018, 3:20 pm



ECR : imposture et manipulation

Joseph Facal
Jeudi, 8 février 2018



J’ai reçu un courriel d’un étudiant de secondaire cinq, dont je tairai le nom.

Le jeune homme apprécie son professeur d’Éthique et culture religieuse, mais s’insurge, exemples à l’appui, contre les biais tendancieux contenus dans le manuel du cours.

J’ai souvent écrit que ce cours – non pas tel qu’il est enseigné par le prof X ou Y, mais tel qu’il a été voulu – est une imposture motivée idéologiquement.

Endoctrinement

On part de l’idée juste selon laquelle les croyances religieuses sont un phénomène trop important pour ne pas être étudié à l’école.

Mais au lieu de l’étudier objectivement, comme on étudierait un régime politique ou un système économique, les manuels utilisés valorisent le religieux, toujours présenté de façon vertueuse, jamais examiné sous l’angle de la raison critique.

Le questionnement de la religion y est dépeint comme un manque d’ouverture, de respect, ou une atteinte aux libertés.

On ne dit rien ou presque du mal que l’on peut faire au nom de la religion.

Fondamentalement, le jeune se fait expliquer qu’il est bon de croire sans preuves et il est découragé de questionner cela, au nom du prêchi-prêcha de l’idéologie multiculturaliste.

Ici, le manuel en cause est intitulé Tête à tête, édité par les éditions Grand Duc.

Dans le paragraphe sur le débat suscité par la charte des valeurs québécoises, la seule position évoquée est celle... d’Amnistie internationale.

On souligne lourdement que cet organisme lutte pour le respect des droits humains dans le monde et voyait dans la charte une atteinte à la liberté d’expression.

C’est tout, rien d’autre, sujet clos, prochain appel.

Plus loin, on dit que la France interdit les signes religieux dans les écoles. C’est suivi de la mention qu’au Québec, faire cela serait une pratique « discriminatoire ».

Vrai, mais il y a absence de toute mise en contexte et aucune présentation du raisonnement du législateur français.

Tout ce que l’élève doit retenir est : la France « discrimine », et c’est mal ; ici, on ne fait pas cela, et c’est bien.

Ailleurs, le manuel avance qu’il y aurait quatre attitudes possibles face au phénomène religieux : ouverture, intolérance, tolérance, indifférence.

L’« ouverture », c’est « faire des accommodements raisonnables ». Lesquels ? Quand ? Rien.

L’« intolérance », c’est « manquer d’intérêt [...] » pour la religion.

L’« indifférence », c’est « être agressif et imposer son point de vue ».

Du grand n’importe quoi, et malhonnête en plus.

Lucide

Le voile, lit-on, indispose ceux attachés à l’égalité hommes-femmes. Mais c’est immédiatement suivi de : « les raisons de le porter sont multiples et personnelles ». Bref, il ne faut pas juger.

Au cas où l’étudiant n’aurait toujours pas compris, on martèle encore qu’il serait « discriminatoire de l’interdire » en raison des chartes.

Combien reste-t-il de ces jeunes qui refusent de se faire laver le cerveau ?
____


http://www.journaldemontreal.com/2018/02/08/ecr-imposture--et-manipulation

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ECR : imposture et manipulation. - Cours d’Éthique et culture religieuse.

Message  Roger Boivin le Sam 10 Fév 2018, 9:18 am



ECR : imposture et manipulation (2)

Joseph Facal
Samedi, 10 février 2018


Ma chronique d’avant-hier sur le cours d’ECR suscite d’intéressants témoignages.

Olivier (prénom fictif) est en secondaire trois dans une école de la banlieue de Montréal.

Les profs, dit-il, « ne sont pas méchants, mais ils font quand même de la propagande ».

Au lieu de présenter objectivement le phénomène religieux, avec les arguments des croyants et des incroyants, les cours sont « profondément pro-religion ».

Les professeurs « ont peur de critiquer la religion de peur que les enfants d’immigrants aillent se plaindre à leurs parents ».

Amalgame

Le sujet de l’excision, dit Olivier, a été évoqué en classe. [..]

On estime à environ 200 millions le nombre de femmes ayant subi cette mutilation dans le monde d’aujourd’hui­­­.

Quand les étudiants ont voulu en savoir plus, le professeur a dit « que ce n’était pas l’islam ».

L’excision est en effet pratiquée par des gens se réclamant de diverses religions, mais pourquoi avoir senti le besoin de faire cette précision particulière ? Je serais curieux de savoir.

On parle évidemment beaucoup de discrimination.

Le professeur, dit Olivier, amène toujours le sujet en évoquant l’apartheid sud-africain et les luttes des Afro-Américains dans les années 1960.

Puis, une fois qu’on a raconté cela aux jeunes – des pages d’histoire qu’il faut certes connaître –, le professeur, dit Olivier, fait « une association entre ça et les accommodements ».

Imaginez les amalgames, pour reprendre le mot à la mode, que vous pouvez provoquer, volontairement ou non, dans le cerveau de jeunes de 14 ans.

Les étudiants, dit Olivier, « quand ils sortent du cours font l’association être-contre-un accommodement-c’est-être-raciste ».

Tout cela est subtil : « c’est tout le long de l’année que ça se fait, petit pas par petit pas ».

Vertu ?

Une mère me raconte que sa fille a écrit dans un devoir : « Il est en droit de se demander si les paroles de vieux barbus écrites il y a plusieurs milliers d’années ont encore leurs places dans notre monde moderne où l’égalité, la liberté de penser et le droit de disposer de son corps et de sa sexualité sont un droit inaliénable ».

La mère ajoute : « Cette phrase révolutionnaire lui a valu la critique de son professeur et des élèves musulmans de sa classe. On l’a accusée d’être islamophobe, de ne pas être ouverte à la culture étrangère et d’attaquer­­­ la liberté religieuse. »

On me signale par ailleurs que les quatre attitudes face à la religion évoquées dans mon article de jeudi sont un exercice consistant à y associer le bon qualificatif. Merci pour la correction.

Mon propos demeure : ECR associe la discussion rationnelle du religieux au manque d’ouverture et de respect.

L’important est d’être du bon côté de la barrière idéologique et morale. C’est de l’endoctrinement.

____


http://www.journaldemontreal.com/2018/02/10/ecr-imposture-et-manipulation-2

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ECR : imposture et manipulation. - Cours d’Éthique et culture religieuse.

Message  Roger Boivin le Sam 10 Fév 2018, 4:41 pm

gabrielle a écrit:Voici un exemple frappant de ce que nous parlions tantôt à propos des enfants et des écoles sans religion, mais ou le venin du cours d'éthique est obligatoire...

Laissez-moi vous raconter une petite anecdote à propos d'un souper banal du lundi soir.


Tout le monde s'apprête à manger du spaghetti. - «Tu as passé une belle journée à l'école?» - «Oui maman.» Me répond mon garçon de 3e année du primaire. «J'ai fait mon exposé oral sur l'hindouisme. C'est full trippant, ils ont plein de dieux différents. Leurs temples sont super beaux! Et ils s'assoient comme ça pour prier.» Puis il me fait la démonstration du Lotus en méditation.

La conversation continue. - «Toi, qu'est-ce que tu en penses de tous ces dieux?» demandais-je. - «Je pense que tous le monde est différent.» - «Mais Dieu et son fils Jésus...» - «Non maman! Ça c'est ce qu'on croit en Amérique du nord. Mais c'est différent dans chaque pays! Il y a l'Islam, le judaïsme et les autres. Ça change de Dieu dans chaque pays. Alors il y a plein de dieux partout. Ça dépends où tu es!» - «Oui, mais nous, nous croyons que la vérité c'est qu'il y a un seul Dieu et que son fils Jésus est venu sur la terre pour nous sauver...» - «Non, non, non, maman. Ça c'est ce que tu penses. Imagine qu'on est dans un autre pays. On a la même conversation mais la maman dit que la vérité c'est qu'il y a plein de dieux. Par exemple une famille hindouiste. Tout le monde est différent et croit à différents dieux!» Vous voyez le genre!


Les cours d'éthique et de culture religieuse associent la religion à la culture. Par conséquent, la spiritualité religieuse est absente du discours et la foi n'existe plus. Je me retrouve donc avec un petit garçon pour qui son baptême et sa première communion sont devenus des symboles d'une culture nord américaine! Alors que nous avons élevé notre enfant dans la religion catholique, que nous lui avons enseigné les messages d'amour de Jésus, que nous lui avons transmis les valeurs de la Bible, l'école vient bousiller notre travail en s'attaquant aux fondements même de notre religion et en sapant la foi de notre garçon!


Si certaines personnes ont des croyances culturelles, grand bien leur fasse, mais nos croyances religieuses sont profondément spirituelles! Qu'en est-il de l'âme, de la Vérité, de l'Amour? Est-ce que les concepteurs, ou les pseudo-pédagogues-des-accommodements-raisonnables du ministère, avaient des vieux comptes à régler avec les institutions religieuses de l'époque? Qu'est-ce que cette foutaise?


Après avoir hypothéqué toute une génération d'élèves avec la réforme qui diplôme des élèves incompétents, le ministère cherche-t-il à rendre la population complètement bête, tiède et molle? Comme les cours sont imposés, nous devons assister, petit à petit à la destruction de la foi de notre fils, au nom de la loi sur l'instruction publique du Québec. Car vous savez que ce qui vient de la maison peut facilement être détruit mais ce qui vient de l'école! Là, c'est une autre histoire!!! Peut-on au moins avoir le droit de choisir ou si la dictature ministérielle est totalement hermétique?


Christine Dion, Courcelette (Québec)
TÉMOIGNAGE
Saper la foi catholique Mis à jour le 19 juin 2009 à 21h08
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/opinions/points-de-vue/200906/17/01-876585-saper-la-foi-catholique.php


http://messe.forumactif.org/t576-il-ne-t-est-pas-permis#9424
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11174
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum