Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 05 Mar 2018, 2:31 pm

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) "Ensuite, après un intervalle de trois ans, j'allais à Jérusalem pour visiter Pierre" (Galates I, v.18). Quoi de plus modeste que cette âme ? Après tant et de si beaux triomphes, sans avoir besoin de Pierre, sans avoir besoin de sa parole, et quoiqu'il fût son égal (pour ne rien dire de plus), il va le voir comme étant son supérieur et son ancien. La cause de sa démarche est seulement le désir de faire visite à Pierre. Voyez-vous comme il rend aux apôtres les honneurs qui leur ont dus, et que, bien loin de se regarder comme supérieur à eux, il ne se considère même pas comme leur égal ?  Cette visite même en est une preuve évidente.


Aujourd'hui beaucoup parmi nos frères quittent la ville pour aller rendre visite à de saints personnages; il en était de même de Paul; il était poussé par un désir semblable quand il se rendait auprès de Pierre, ou plutôt il y était poussé par une humilité bien plus sincère. Ceux qui vont aujourd'hui consulter les saints, le font pour leur utilité, tandis que le bienheureux Paul en agissant ainsi n'avait en vue ni de s'instruire, ni de s'éclairer, mais seulement de voir Pierre et de lui rendre hommage par sa présence. Car:  "J'allais visiter Pierre", dit-il…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 05 Mar 2018, 2:33 pm

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




 11. (suite) Car: "J'allais visiter Pierre", dit-il. Il n'a pas dit: J'allais voir Pierre, mais: J'allais visiter Pierre; ce qui se dit des villes grandes, célèbres que l'on veut connaître, tant c'était pour lui une chose de grande importance que de jouir seulement de la vue de cet apôtre. Et ses démarches même prouvent avec évidence qu'il pensait ainsi.


Quand il vint à Jérusalem, après avoir converti beaucoup de gentils, après avoir fait plus qu'aucun des autres, avoir ramené au bien la Pamphylie, la Lycaonie, la nation des Ciliciens, et tous ceux qui habitaient cette partie de la terre,  et les avoir conquis à Jésus-Christ, il se présente d'abord devant Jacques avec une singulière humilité, comme devant un homme plus grand et plus respectable que lui. Ensuite il écoute ses conseils avec déférence, quoiqu'ils…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 06 Mar 2018, 10:42 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) Ensuite il écoute ses conseils avec déférence, quoiqu'ils fussent en contradiction avec sa conduite présente.  "Vous voyez, mon frère", lui dit Jacques,  "combien de milliers de Juifs ont cru. Mais rasez-vous la tête et purifiez-vous" (Actes XXI, 20; 24).  Et Paul se rasa la tête, et il se soumit à toutes les pratiques des Juifs.


Toutes les fois que les intérêts de l’Évangile n'étaient pas en jeu, c'était le plus humble des hommes; mais quand on abusait de son humilité pour faire mal, il savait renoncer à une modestie intempestive, car ce n'aurait plus été là être humble, mais gâter et corrompre l'esprit de ses disciples. "Et je restai quinze jours auprès de lui". Faire ce voyage à cause de Pierre était déjà la marque d'une grande déférence, mais rester pendant tant de jours à ses côtés témoignait d'une amitié, d'une affection bien vives. "Je ne vis point d'autres apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 06 Mar 2018, 10:45 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) "Je ne vis point d'autres apôtres, si ce n'est Jacques, le frère du Seigneur" (Galates I, v.19).  Voyez comme il réservait pour Pierre la principale part de son amitié, car c'était à cause de lui qu'il avait fait ce voyage, à cause de lui qu'il était resté. Je ne cesse de revenir là-dessus, et je crois devoir y insister afin que vous n'alliez pas le suspecter quand vous entendrez ce qu'il semble avoir dit contre Pierre. C'est par précaution qu'il donne ici ces détails afin que, lorsqu'il dira: "Je résistai en face à Pierre", on ne croie pas qu'il agissait ainsi par haine ou par esprit de contradiction, lui qui avait pour cet apôtre une estime et une affection singulières, car il le déclare lui-même, il n'alla voir que lui parmi tous les apôtres. "Je ne vis point d'autres apôtres, si ce n'est Jacques".


— "Je le vis", dit-il, je n'appris rien de lui. Mais voyez avec quel respect il le nomme !...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 06 Mar 2018, 10:48 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) Mais voyez avec quel respect il le nomme ! Il ne dit point simplement Jacques, il ajoute encore l'auguste qualification de frère du Seigneur: tellement il était étranger à tout sentiment de jalousie... S'il l'avait voulu, il aurait pu le désigner d'une autre manière en l'appelant: Fils de Cléophas, comme a fait l'évangéliste. (Jean XIX, 25).  Loin de là, comme il pensait avoir droit aux mêmes honneurs que les apôtres, il parle avec un grand respect de celui-ci, afin d'augmenter d'autant son propre prestige. II se garda bien de le désigner de la manière que je viens de dire: comment l'appela-t-il donc ? Il l'appela  "Le frère du Seigneur".


Et cependant Jacques n'était pas même selon la chair le frère du Seigneur, mais il passait pour tel dans la croyance des hommes: néanmoins cela ne détourna pas Paul de lui donner ce titre glorieux. Dans beaucoup de circonstances il donna aussi d'autres preuves de sa loyauté à l'égard de tous les apôtres, et il le fit comme il devait le faire. "Je prends Dieu à témoin que je ne vous a mens pas dans tout ce que je vous écris"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Mar 2018, 9:30 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite)  "Je prends Dieu à témoin que je ne vous mens pas dans tout ce que je vous écris" (Galates I, v.20).  Voyez-vous comme en toutes choses brille du même éclat l'humilité de cette âme sainte ? Il présente sa défense avec autant de chaleur que s'il comparaissait devant un tribunal, et que s'il avait à rendre compte de sa conduite.


—  "J'allai ensuite dans la Syrie et dans la Cilicie" (Galates I, v.21), après avoir vu Pierre.  Il revient à son sujet, au point en litige, sans parler de la Judée, et parce qu'il avait mission de prêcher les gentils, et parce qu'il n'aurait pas voulu bâtir sur les fondements que d'autres avaient posés. Aussi ne les alla-t-il pas voir même en passant, et ce qui suit en est la preuve:  "Car", dit-il,  "les Églises de Judée qui croyaient en Jésus-Christ ne me connaissaient pas de visage. Ils avaient seulement ouï dire: Celui qui autrefois nous persécutait, annonce maintenant la foi qu'il s'efforçait alors de détruire" (Galates I, vv.22-23).  Quoi de plus modeste que cette âme ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Mar 2018, 9:31 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) Quoi de plus modeste que cette âme ? Lorsqu'il rapportait les événements qui témoignaient le plus contre lui, par exemple ses persécutions contre l'Église, et ses violences, il les exagérait singulièrement et étalait sa conduite passée: mais les faits qui seraient à son éloge, il les passe. Il pouvait, s'il l'eût voulu, raconter tous ses triomphes; il n'en dit pas un mot, en une parole il franchit cet immense océan et se contente de dire: "J'allai en Syrie et en Cilicie", puis:  "Ils avaient seulement ouï dire: Celui qui autrefois nous persécutait, annonce maintenant la foi qu'il s'efforçait alors de détruire", après quoi il n'ajoute plus rien. Dans quelle intention s'exprime-t-il ainsi:…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Mar 2018, 9:34 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




11. (suite) Dans quelle intention s'exprime-t-il ainsi: "Les Églises de Judée ne me connaissaient pas de visage ?" Afin que vous sachiez bien qu'il était si éloigné de leur prêcher la circoncision, qu'il ne leur était pas connu même de vue.  "Et ils rendaient grâces à Dieu de ce qu'il avait fait à mon sujet" (Galates I, v. 24). Remarquez encore ici comme il reste fidèle à la règle d'humilité qu'il s'est imposée. Car il n'a pas dit: Ils m'admiraient, ils me louaient, ils étaient étonnés. Non, mais il a montré que tout cela était un effet de la grâce, en disant: "Et ils rendaient grâces à Dieu de ce qu'il avait fait à mon sujet".  La première fois qu'il se rendit à Jérusalem, ce fut…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Mar 2018, 12:25 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. La première fois qu'il se rendit à Jérusalem, ce fut, dit-il, à cause de Pierre et pour lui faire visite, et la seconde fois, ce fut par suite d'une révélation du Saint-Esprit.  "Et j'exposai aux fidèles, et en particulier aux a plus considérables, l’Évangile que je prêche parmi les gentils, afin que mes courses ne fussent pas ou n'eussent pas été vaines". Que dis-tu, ô Paul ? Toi qui au début n'as pas voulu prendre conseil, qui ne l'as pas voulu non plus au bout de trois ans, tu t'y décides enfin après quatorze ans écoulés, de crainte que tes courses ne soient vaines ? Combien ne valait-il pas mieux agir ainsi tout d'abord et non pas après tant d'années ? Eh quoi ! Tu courais sans avoir la conviction que tes courses ne seraient pas inutiles ?  Quel est l'homme assez insensé…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Mar 2018, 12:27 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite) Quel est l'homme assez insensé pour prêcher pendant tant d'années sans savoir si son enseignement est bon ?  Et ce qui augmente encore notre embarras, c'est qu'il déclare qu'il a fait ce voyage par suite d'une révélation. Ceci, je le répète, est bien plus extraordinaire que ce qui précède, mais suffit aussi à nous donner la solution de cette difficulté. S'il eût fait ce voyage de sa seule inspiration, cela surtout serait inexplicable, car cette âme bienheureuse n'avait pas coutume de tomber dans de telles contradictions. N'est-ce pas lui-même qui a dit: "Je cours, usais non sans but; je frappe, mais non dans le vide" (II Corinthiens  IX, 26). Si donc tu sais où tu cours, pourquoi dis-tu…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Mar 2018, 12:29 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite) Si donc tu sais où tu cours, pourquoi dis-tu: "De peur que mes courses ne fussent ou n'eussent été vaines ?" Voilà qui prouve clairement que s'il était allé à Jérusalem sans y être conduit par une révélation, il aurait agi comme un insensé. Mais sa conduite fut loin d'être aussi absurde. Or, puisqu'il est entraîné par la grâce du Saint-Esprit, qui osera désormais concevoir contre lui un tel soupçon ?


Et voilà pourquoi il ajoute ces mots:  "Par suite d'une révélation", afin qu'on ne l'accusât pas d'inconséquence, même avant la solution de cette difficulté, quand on saurait que sa démarche ne lui avait pas été inspirée par des motifs humains, mais par la Providence qui voit les événements présents et les événements futurs. Quelle était donc la cause de ce voyage ?  Pas plus cette fois que la première, lorsqu'il alla d'Antioche à Jérusalem, il ne le fit pour lui-même. Il savait très bien qu'il faut suivre purement et simplement les préceptes du Christ, mais il voulait rétablir l'union parmi les dissidents. Ainsi donc il n'avait pas besoin de se renseigner pour savoir si ses courses étaient vaines, il voulait fournir aux opposants une entière garantie. Comme la réputation de Pierre et de Jean…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Mar 2018, 11:26 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite)  Comme la réputation de Pierre et de Jean était plus grande que celle des autres apôtres, et qu'on les croyait en désaccord avec Paul, qui prêchait sans se préoccuper de la circoncision, tandis qu'eux-mêmes laissaient subsister cette pratique, et qu'on  pensait qu'il avait tort d'agir ainsi et que ses courses étaient vaines: "J'allai à Jérusalem", dit-il, "et je leur communiquai l'Evangile que je prêche", non pas pour en apprendre personnellement quelque chose (plus loin il s'explique plus nettement là-dessus), mais pour faire comprendre à ceux qui conservaient des doutes que je n'étais point dans l'erreur. Le Saint-Esprit qui prévoyait ces chicanes, lui inspira l'idée d'aller à Jérusalem et d'y faire connaître ses doctrines. C'est pour cela qu'il dit: "Je m'y rendis par suite d'une révélation", et qu'il prit avec lui Tite et Barnabé comme témoins de son enseignement. "Et je leur exposai l'Évangile que je prêche aux gentils"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Mar 2018, 11:28 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite) "Et je leur exposai l’Évangile que je prêche aux gentils", c'est-à-dire, que je prêche sans parler de la circoncision: "Et en particulier à ceux qui paraissaient les plus considérables". Que signifient ces mots: "En particulier?" Quand on veut réformer des dogmes communs à tous, ce n'est pas en particulier, mais en public qu'on doit le faire. Paul ne fit pas ainsi: c'est qu'il ne voulait rien apprendre, ni rien réformer, mais il voulait détruire le prétexte dont se couvraient ceux qui cherchaient à tromper les fidèles. Comme tous dans Jérusalem se seraient scandalisés…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Mar 2018, 11:31 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite) Comme tous dans Jérusalem se seraient scandalisés si quelqu'un s'était permis de transgresser la loi et d'interdire l'usage de la circoncision, ce qui faisait dire à Jacques: "Vous voyez, mon frère, combien de milliers de Juifs ont cru: or tous ont ouï dire que vous enseignez à renoncer à la loi" (Actes XXI, 20-21); comme tous étaient prêts à se scandaliser, il n'eut pas le courage de passer outre, de parler en toute liberté et de mettre son enseignement au grand jour. Il le communique en particulier aux plus considérables, en présence de Tite et de Barnabé, afin qu'ils pussent tous deux témoigner devant ses adversaires que les apôtres, loin de trouver son enseignement contraire à celui de l'Église, le sanctionnaient tel qu'il était.


En se servant de cette expression: "A ceux qui paraissaient les plus considérables", il n'a pas l'intention de contester aux apôtres la considération dont ils jouissaient, puisqu'il dit de lui-même: "Moi aussi je parais posséder l'Esprit de Dieu". Ce langage est celui d'un homme qui mesure ses paroles, et non d'un homme qui conteste la possession d'une qualité. Il en est de même ici.  "A ceux qui paraissaient les plus considérables", dit-il, en ajoutant son témoignage à celui de tous les autres fidèles. "Mais on n'obligea point Tite, que j'avais emmené avec moi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Mar 2018, 12:32 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION".

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




1. (suite) "Mais on n'obligea point Tite, que j'avais emmené avec moi, et qui était gentil, de se frire circoncire {Galates II, v. 3).  Qu'est-ce à dire: "Il était gentil ?"


—  Il avait été du nombre des gentils, et n'était pas circoncis. Je n'étais pas le seul à prêcher comme je faisais, Tite en faisait autant tout incirconcis qu'il était, et les apôtres ne l'obligèrent point de se faire circoncire.


—  Ce qui était la meilleure preuve que les apôtres ne condamnaient ni les actes, ni les paroles de Paul. Et ce qui le prouve encore plus, c'est que les adversaires de Paul, quoiqu'ils fussent prévenus de ce qu'il faisait, ne purent malgré tout leur acharnement décider les apôtres à imposer l'usage de la circoncision. Il y fait allusion quand il parle de "Ces faux frères qui s'étaient introduits dans« l'Église" (Galates II, v. 4). Quels étaient ces faux frères ? Car dans le moment présent cette question n'est pas sans importance. Si les apôtres permettaient alors de pratiquer la circoncision, pourquoi traites-tu de faux frères ceux qui se conforment à l'opinion des apôtres en prescrivant l'observation de cette pratique ?  D'abord, parce que ce n'est pas la même chose de prescrire de faire, ou de laisser faire.


— Car celui qui prescrit, regarde ce qu'il prescrit comme une chose indispensable et de première importance, tandis que celui qui ne prescrit ni n'empêche de faire la chose que l'on veut, la permet non comme indispensable, mais par suite d'une prudente conduite.  Par exemple, c'est ce qui avait lieu quand Paul écrivait aux Corinthiens au sujet des devoirs du mariage. Après différents conseils sur cette matière…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Mar 2018, 12:36 pm

.
.    


"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. Après différents conseils sur cette matière, pour qu'on ne croie pas qu'il veuille ériger en textes de loi ses recommandations aux Corinthiens, il ajoute: "Or, je vous dis ceci par condescendance, et non par commandement" (I Corinthiens VII, 6).  Car il ne s'agissait pas d'un jugement imposé d'autorité, mais d'une conduite indulgente pour leur penchant à l'incontinence.


Aussi dit-il: "A cause de votre incontinence". Si vous voulez connaître l'opinion de Paul à ce sujet, écoutez ces paroles:  "Je désire que tous les hommes soient comme moi-même" (I Corinthiens  VII, 7), qu'ils vivent dans la chasteté. Il en était de même dans la circonstance…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Mar 2018, 12:38 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Il en était de même dans la circonstance présente: si les apôtres permettaient la circoncision, ce n'était pas pour faire observer la loi, mais par condescendance pour la faiblesse juive. S'ils avaient tenu à faire respecter la loi, ils n'auraient pas toléré deux enseignements, l'un pour les Juifs, l'autre pour les gentils. Car si la chose eût été obligatoire pour les infidèles, il est évident qu'elle l'eût été aussi pour tous les fidèles. D'un autre côté, s'ils établissaient comme une loi de ne point troubler, les gentils au sujet de la circoncision, ils montraient qu'ils ne la permettaient aux Juifs que par pure condescendance. Il n'en était pas ainsi des faux frères…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Mar 2018, 11:39 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION. "

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Il n'en était pas ainsi des faux frères: ils visaient à exclure les gentils de la grâce et à les ramener sous le joug de la servitude. C'était là la première différence, et certes elle était considérable. La seconde, c'est que les apôtres ne faisaient cela qu'en Judée, où la loi dominait, tandis que les faux frères le faisaient en tout pays, car ils s'étaient adressés à tous les Galates. D'où il est clair qu'ils agissaient ainsi, non pour édifier, mais pour détruire l'édifice jusqu'aux fondements, et que les intentions des apôtres, quand ils autorisaient la circoncision, n'étaient pas les mêmes que celles des faux frères quand ils s'efforçaient de l'imposer.


— "Qui s'étaient introduits dans l'Église pour espionner la liberté que nous avons en Jésus-Christ"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Mar 2018, 11:41 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) — "Qui s'étaient introduits dans l'Église pour espionner la liberté que nous avons en Jésus-Christ". Voyez-vous comme il fait allusion à leur esprit d'hostilité en employant ce mot d'espion ? Car des espions ne s'introduisent parmi leurs adversaires que pour se tenir au courant de ce qu'ils font, et en profiter pour les attaquer et détruire leur puissance. C'est ce que faisaient ces faux frères qui voulaient ramener les fidèles sous le joug de la servitude. Ce qui montre bien qu'au lieu d'avoir les mêmes vues que tes apôtres, ils étaient en complet désaccord à ce sujet. Tandis que ceux-ci permettaient la circoncision pour détacher peu à peu les fidèles de la servitude, eux ne l'établissaient que pour les enfoncer plus avant dans la servitude.


Aussi observaient-ils avec un soin scrupuleux et minutieux quels étaient ceux qui restaient incirconcis: ce que Paul nous fait entendre par ces mots: "Ils s'étaient introduits pour espionner la liberté dont nous jouissons". Il nous dévoile leurs desseins, non seulement en se servant de ce mot d'espion, mais encore en nous les montrant qui s'introduisent, qui se glissent furtivement dans l'Église. "Nous n'avons pas cédé à leurs ordres même pour un moment"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Mar 2018, 11:43 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite)  "Nous n'avons pas cédé à leurs ordres même pour un moment" (Galates II, v. 5).  Remarquez cette expression noble et significative. Il n'a pas  dit: "A leurs observations", mais: "A leurs ordres " Car ils agissaient ainsi non pour enseigner quelque chose d'utile, mais pour imposer leur volonté et établir la servitude, aussi nous avons bien cédé aux apôtres, mais non pas à ces gens-là. "Afin que la vérité de l’Évangile demeurât votre partage".


C'est-à-dire, afin de corroborer par nos actions ce que nous vous avez déjà dit, à savoir que: "Ce qui était vieux, est passé, et tout est devenu nouveau" (II Corinthiens  V, 17), et que: "Si quelqu'un est en Jésus-Christ, il est devenu une nouvelle créature" (II Corinthiens V, 17), et que: "Jésus-Christ « ne servira de rien à ceux qui pratiquent la  circoncision". (Galates VI, 15). Pour établir plus fortement ces vérités, nous n'avons pas même…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Mar 2018, 11:21 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Pour établir plus fortement ces vérités, nous n'avons pas même cédé un instant. Ensuite comme on ne pouvait manquer de lui objecter la conduite que tenaient les apôtres, et qu'il était tout naturel que quelques-uns lui dissent: Comment se fait-il donc qu'ils prescrivent cet usage ?  Voyez avec quelle habileté il détruit cette objection. Il ne dit point la vraie cause, par exemple, que les apôtres agissaient ainsi par condescendance et d'après une vue secrète, autrement il aurait porté tort à ceux qui l'écoutaient. Il faut que ceux qui doivent profiter…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Mar 2018, 11:23 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Il faut que ceux qui doivent profiter d'une combinaison secrète en ignorent la cause, car si tout leur était dévoilé, l'avantage qu'ils peuvent en retirer serait entièrement perdu pour eux. Il faut donc que celui qui dirige la combinaison, ait le secret des événements, et que celui qui doit en avoir le profit, ne sache rien. Et pour rendre plus évident ce que je viens d'avancer, je cite un exemple pris au cœur même de notre sujet. Ce même Paul, le bienheureux Paul, qui voulait détruire la circoncision, au moment d'envoyer Timothée pour prêcher les Juifs, ne l'y envoya qu'après l'avoir d'abord fait circoncire (Actes XVI). Paul prit cette précaution afin que Timothée…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Mar 2018, 11:24 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Paul prit cette précaution afin que Timothée fût bien reçu fie ses auditeurs, et celui-ci s'introduisit chez les Juifs avec la circoncision, pour abolir l'usage de la circoncision. Timothée, lui, savait bien le motif de cette précaution, mais il n'en dit rien à ses disciples. S'ils avaient su qu'il s'était fait circoncire précisément pour supprimer la circoncision, ils n'auraient pas écouté le premier mot de ses prédications, et tout l'avantage qu'ils devaient retirer de sa mission aurait été perdu, tandis que leur ignorance d'alors leur rendit un signalé service.


Car pensant qu'il avait fait cela comme un rigide observateur de la loi, ils l'accueillirent de bon cœur et avec docilité lui et ses enseignements. Après l'avoir accueilli, ils se laissèrent instruire peu à peu et renoncèrent à leurs anciennes coutumes, ce qui ne serait pas arrivé si, dès le commencement, ils avaient su l'objet de sa démarche.


Après l'avoir appris, ils se seraient détournés de lui, après s'être détournés de lui, ils ne l'auraient pas écouté, et s'ils ne l'avaient pas écouté, ils seraient restés dans leur ancienne erreur. C'est pour que cela n'eût pas lieu, qu'il leur cacha le motif de sa conduite. Voilà aussi pourquoi Paul, dans la circonstance présente…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Mar 2018, 10:57 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Voilà aussi pourquoi Paul, dans la circonstance présente, ne donne point la raison de sa conduite, mais il change de méthode et s'y prend autrement en parlant ainsi: "De ceux qui paraissaient les plus considérables (je ne m'arrête pas à ce qu'ils ont été autrefois, Dieu n'a point égard à la qualité des personnes)" (Galates II, v. 6)....  


Ici, non seulement il n'excuse pas les apôtres, mais encore il réserve le poids de sa parole pour les saints, afin d'être utile aux faibles. Voici le sens de ses paroles:  Quand même ceux-ci permettraient la circoncision, ils auraient à en rendre compte eux-mêmes à Dieu. Car Dieu ne les acceptera point parce qu'ils sont grands et qu'ils commandent aux autres. Cependant il ne s'exprime pas aussi clairement, il ménage ses expressions. Il n'a pas dit:




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Mar 2018, 10:59 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




2. (suite) Il n'a pas dit: Si ceux-ci troublent la prédication et prêchent autrement qu'il ne leur a été prescrit, ils encourront les condamnations les plus terribles et seront châtiés. Il se garde bien de s'exprimer ainsi, et s'il les prend à partie, c'est avec respect, en ces termes: "Quant à ceux qui paraissaient être les plus considérables (je ne m'arrête point à ce qu'ils étaient autrefois)...."


Il n'a point dit: "Ce qu'ils sont", mais: "Ce qu'ils étaient", montrant par là qu'eux- mêmes avaient cessé désormais de prêcher dans ce sens, parce que la prédication évangélique avait triomphé partout. "Ce qu'ils étaient", c'est-à-dire, s'ils continuaient de prêcher dans ce sens, ils auraient à en rendre compte. Car ce n'est point devant les hommes, mais devant Dieu qu'ils doivent se justifier. Il parlait ainsi, non pas qu'il eût des doutes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum