Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 15 Fév 2018, 9:04 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite) Ainsi il se propose le choix à lui-même ou de vivre ici-bas, ou de cesser de vivre et d'être avec le Christ; et il préfère la vie d'ici-bas. Si le siècle était pervers, Paul n'aurait pas dit de lui (1) ce qu'il en a dit, et jamais un homme, quel que fût son zèle, n'aurait pu arriver à la vertu par le moyen d'un tel siècle. Car on ne peut arriver au bien par le mal, à la chasteté par la prostitution, à la bienveillance par la haine. Lorsque Paul, en parlant des pensées qui nous viennent de la chair (Romains VIII, 7), dit que la chair n'est pas soumise à la loi de Dieu, et qu'il le ne peut pas l'être, c'est comme s'il disait que le vice, restant ce qu'il est, ne peut être la vertu.


Ainsi donc, quand vous entendrez ces mots: "Siècle pervers", songez aux actions mauvaises, aux mauvaises pensées. Ce n'est pas pour nous tuer, pour nous arracher de la vie d'ici-bas que le Christ est venu, mais il nous laisse au milieu du monde pour nous préparer à devenir dignes de la vie du ciel. C'est pourquoi il disait en s'entretenant avec son Père:  "Et pour eux ils sont dans le monde, et moi je vais à vous" (Jean, XVII, 11); et une autre fois: "Je ne vous demande pas de les retrancher du monde, mais je vous demande de les préserver du mal", c'est-à-dire du vice.

— Si cette interprétation ne te convient pas, et si tu…




1. Les éditions donnent peri e autou, se rapportant à Paul, je préférerais peri autou,  se rapportant à aion ou bios.



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Fév 2018, 10:59 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite) — Si cette interprétation ne te convient pas, et si tu persistes à dire que la vie d'ici-bas est mauvaise, ne fais pas dès lors de reproches à ceux qui s'en débarrassent. De même qu'on doit à celui qui se retire du vice non le blâme, mais des couronnes; de même celui qui met fin violemment à ses jours, soit par la corde, soit par tout autre moyen, ne devrait pas être blâmé selon vous.


Cependant Dieu châtie ces malheureux plus sévèrement que les homicides, et tous nous les avons en horreur, non sans raison. S'il n'est pas bien de tuer ses semblables, il l'est beaucoup moins encore de se tuer soi-même. Si la vie d'ici-bas était essentiellement mauvaise, il faudrait couronner les meurtriers, parce qu'ils nous débarrassent du mal. Mais sans avoir recours à ces raisonnements…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Fév 2018, 11:01 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite) Mais sans avoir recours à ces raisonnements, servons-nous de leurs propres paroles pour les confondre. Puisqu'ils prétendent que le soleil est Dieu, et qu'ils en disent autant de la lune à qui ils donnent le second rang, puisqu'ils les adorent comme étant la cause de beaucoup de biens, ils se mettent en contradiction avec eux-mêmes. En effet, ces astres ainsi que les autres ne servent pas à autre chose qu'à notre vie d'ici-bas, cette vie qu'ils prétendent mauvaise; leurs rayons nourrissent nos corps, les éclairent, et font arriver les fruits à maturité.


Comment donc se fait-il que vos dieux s'astreignent à de telles fonctions pour soutenir cette vie mauvaise ? Mais non, les astres ne sont pas des dieux, fi donc ! Ce sont des ouvrages de Dieu, faits par lui pour nos besoins, et le monde n'est pas pervers. Mais, diras-tu, les assassins, les adultères, les violateurs de tombeaux ?


— Cela n'a aucun rapport à la vie d'ici-bas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Fév 2018, 11:03 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite) — Cela n'a aucun rapport à la vie d'ici-bas. Ces crimes sont le résultat non de la vie de la chair, mais des mauvaises pensées. Car s'ils étaient l'effet de la vie d'ici-bas, s'ils en faisaient fatalement et essentiellement partie, nul n'en serait à l'abri, nul ne serait pur. Remarque donc qu'on ne peut échapper aux besoins qui sont particuliers à la vie de la chair. Or, quels sont ces besoins ?


Les voici: il nous faut manger, boire, dormir, grandir, avoir faim, avoir soif, naître et mourir, sans parler des autres nécessités du même genre. Nul ne saurait s'en dispenser, ni pécheur, ni juste, ni roi, ni simple particulier; tous nous sommes soumis à la loi de nature. De même si faire le mal était un…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Fév 2018, 10:21 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite)  De même si faire le mal était un résultat fatal et naturel de la vie, on ne pourrait pas plus échapper à cette nécessité qu'on n'échappe aux autres. Ne m'objectez par qu'ils sont rares ceux qui font bien. Car tu ne trouveras jamais que quelqu'un se soit mis au-dessus des nécessités naturelles. Et de la sorte, tant qu'on trouvera un seul homme pratiquant la vertu, mon raisonnement sera inattaquable.


Quel est ton langage, ô malheureux l Elle est perverse, cette vie d'ici-bas, dans laquelle nous avons connu Dieu, dans laquelle nous méditons les biens à venir, dans laquelle, devenus anges, d'hommes que nous étions, nous nous mêlons au chœur des célestes vertus ? Et quelle autre preuve chercherons-nous que votre opinion est mauvaise et erronée ? Pourquoi donc, objectes-tu, Paul dit-il…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

soulignés et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Fév 2018, 10:23 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. Pourquoi donc, objectes-tu, Paul dit-il:  "Ce siècle pervers ?"Il suit l'usage le plus général. Car nous aussi nous avons coutume de dire: Je ne suis pas content de ma journée, et en parlant ainsi nous critiquons non pas le temps lui-même, mais nos propres actions, ou les circonstances. C'est ainsi que Paul critiquant les mauvaises pensées, s'est servi de cette expression si usitée, et qu'il montre que le Christ nous a délivrés de nos premiers péchés et qu'il nous a garanti la vie future.


C'est ce que signifient ces paroles: "Qui s'est donné lui-même pour nos péchés"; et celles-ci qui viennent après:  "Afin de nous retirer de ce siècle pervers", marquent la garantie pour l'avenir. La loi était sans force même pour un seul de ces deux cas, tandis que la grâce est puissante pour tous les deux à la fois. "Selon la volonté de Dieu notre Père"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Fév 2018, 10:27 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) "Selon la volonté de Dieu notre Père". Comme les Galates croyaient désobéir à Dieu, qui avait donné la loi, et n'osaient abandonner l'Ancien Testament pour le Nouveau, l'apôtre fait aussi tomber cette préoccupation en leur disant que le Père approuvait ces choses. Il n'a pas dit simplement: "De Dieu le Père", mais: "De Dieu notre père". Il insiste continuellement là-dessus afin de les faire rentrer en eux-mêmes, en leur montrant que le Christ a fait en sorte que celui qui est son Père fût le nôtre. "A qui soit gloire dans tous les siècles des siècles. Amen".


Voilà encore qui est nouveau chez Paul, et qui ne lui, est pas habituel. Ce mot: "Amen", nous ne le trouvons nulle part au commencement et au début de ses épîtres, mais seulement vers la fin. Cette fois il a adopté cet exorde, parce qu'il veut montrer que ces paroles sont un acte complet d'accusation contre les Galates, et qu'il a dit tout ce qu'il avait à dire. Quand la culpabilité est évidente il n'est pas besoin…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Fév 2018, 2:40 pm

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) Quand la culpabilité est évidente il n'est pas besoin, pour la confondre, d'un grand attirail de preuves. Il rappelle la croix, et la résurrection, la rémission des péchés, la garantie qui nous a été donnée pour l'avenir, les décrets du Père, les desseins du Fils, la grâce, la paix, tous les biens que nous lui devons, et il termine par des actions de grâces. Et ce n'est pas seulement pour aboutir à des actions de grâces qu'il a fait cela, c'est aussi pour frapper très vivement ses auditeurs au spectacle de tant de bienfaits, et devant cette grâce infinie, et pour qu'ils se disent à eux-mêmes: Qu'étions-nous pour que Dieu nous accordât ses faveurs coup sur coup et si promptement ?


Ne pouvant les représenter par le langage, il a terminé brusquement par les actions de grâces: non que ses paroles soient à la hauteur de celui qu'il célèbre, mais il glorifie le Seigneur autant qu'il le peut et il appelle ses bénédictions sur toute la terre. C'est pourquoi il met ensuite plus d'âpreté dans son langage, comme si le souvenir des bienfaits de Dieu augmentait l'ardeur de son zèle. Car après avoir dit: "A qui soit gloire dans tous les siècles des siècles. Amen", il reprend avec plus de force en ces termes: "Je m'étonne que vous vous détachiez sitôt de celui qui vous a appelés à la grâce de Jésus-Christ, et que vous passiez ainsi à un autre Evangile" (Galates I, v.6). Comme ils s'imaginaient plaire à Dieu en observant la loi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Fév 2018, 2:43 pm

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) Comme ils s'imaginaient plaire à Dieu en observant la loi, de même que les Juifs en persécutant le Christ, il leur prouve tout d'abord qu'en agissant ainsi ils irritent non seulement le Christ, mais encore son Père. Par votre conduite, leur dit-il, vous vous séparez à la fois et du Christ et du Père. De même que l'Ancien Testament appartient non seulement au Père, mais aussi au Fils; de même la grâce appartient non seulement au Fils, mais aussi au Père, et tout entre eux est commun: "Car tout ce qu'a mon Père est à moi" (Jean XVI, 15).  


Il leur dit donc qu'ils se sont séparés même du Père, puis il leur adresse deux reproches: pourquoi s'en sont-ils séparés ? Pourquoi l'ont-ils fait si vite ? Et certes, s'ils avaient agi autrement, s'ils ne s'en étaient séparés qu'après un long temps, ils mériteraient des reproches: mais ici il s'agit d'une oeuvre de séduction. Il mérite le blâme celui qui apostasie après un long temps, mais celui qui succombe au premier choc, et dès les premières escarmouches... Quelle preuve de faiblesse ! C'est aussi ce qu'il leur reproche, quand il dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Fév 2018, 2:44 pm

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) C'est aussi ce qu'il leur reproche, quand il dit: Quoi donc, vos séducteurs n'ont pas même besoin d'attendre, il leur suffit de faire un pas pour vous changer tous entièrement et s'emparer de vous ! Quelle excuse aurez-vous ?  Si une pareille conduite à l'égard de ceux qui ont de l'affection pour nous est blâmable, et si celui qui abandonne ses premiers, ses bons amis, mérite d'être condamné, à quel châtiment est exposé, songez-y, celui qui s'esquive quand Dieu l'appelle.


Quand Paul dit: "Je m'étonne", il ne parle pas ainsi seulement pour les faire rentrer en eux-mêmes, eux qui, après de tels bienfaits, après un pardon si complet de leurs péchés et une si grande indulgence, sont allés comme des transfuges se soumettre au joug de l'esclavage: il veut encore leur faire savoir quelle grande et quelle bonne opinion il avait d'eux.


Car s'il les avait regardés comme des hommes ordinaires et faciles à tromper, il n'aurait pas été surpris de ce qui était arrivé; mais comme vous êtes de braves gens, dit-il, et que vous avez passé par beaucoup d'épreuves, cela m'étonne de vous. Il suffisait de cette réflexion pour les reconquérir à la foi, et pour les ramener à leurs premières croyances.


C'est aussi ce qu'il leur fait comprendre, vers le milieu de son épître, quand il dit: "C'est donc en vain que vous avez subi tant d'épreuves, si toutefois c'est en vain !" "Que vous vous détachiez si tôt... "




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Fév 2018, 11:31 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) "Que vous vous détachiez si tôt... "; il n'a pas dit: "Que vous vous soyez détachés", mais: "Que vous vous détachiez". C'est comme s'il disait: Je ne crois pas encore, je ne pense pas que la séduction soit consommée. On sent encore ici la préoccupation d'un homme qui veut gagner les coeurs qu'il a perdus. Et cette préoccupation, il la laisse éclater encore plus, quand il dit: "Pour moi j'ai confiance en vous, je suis convaincu que vous n'aurez pas d'autres sentiments"
(Galates V, 10) "Je m'étonne que vous vous détachiez de Celui qui vous a appelés à la grâce du Christ".


Cet appel, c'est Dieu qui le fait, mais c'est le Fils qui en est cause: c'est lui qui nous a réconciliés avec son Père et qui est l'auteur du bienfait, car nous n'avons pas été sauvés par nos œuvres de justice. Bien plus, les œuvres de l'un sont les œuvres de l'autre, "Car ce qui est à moi est à vous", dit le Christ, "et ce qui est à vous est à moi" (Jean XVII 10).  Il n'a pas dit: Vous vous détachez de l'Evangile, mais: "De Celui qui vous a appelés, de Dieu". Il s'est servi des termes les plus propres à effrayer, à frapper les Galates. Ceux qui voulaient les séduire, ne s'y prenaient pas brusquement…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques,  oulignés
et gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Fév 2018, 11:34 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




5. (suite) Ceux qui voulaient les séduire, ne s'y prenaient pas brusquement; mais peu à peu ils les écartaient du fond des choses, tout en ayant l'air de respecter les noms. C'est ainsi que le diable s'y prend pour nous décevoir, il se garde bien de laisser voir ses pièges. S'ils avaient dit aux Galates: Renier le Christ, ceux-ci auraient pensé qu'ils avaient affaire à des séducteurs dangereux, et se seraient tenus sur leurs gardes.


Mais comme ils leur permettaient, en attendant, de demeurer dans la foi, et qu'ils abritaient leur tentative de séduction sous le nom de l’Évangile, ils sapaient en toute sécurité l'édifice de la religion. Les mots dont ils se servaient, servaient à cacher, comme derrière un voile, leur travail souterrain. Comme ils donnaient à leurs fausses doctrines…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Fév 2018, 11:37 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. Comme ils donnaient à leurs fausses doctrines le nom d’Évangile, Paul les attaque sur l'emploi qu'ils faisaient de ce mot, et il le déclare sans détour:  "Pour passer à un autre Evangile; non pas qu'il y en ait un autre..." (Galates I, v.7). Réflexion très juste, car il n'y en a point d'autre. Cependant il est arrivé que ce passage a produit sur les partisans de Marcion le même effet que des mets sains sur ceux qui sont malades.


Marcion s'en est emparé et s'est écrié: Voici que Paul a dit qu'il n'y a pas un autre Évangile. Ni lui ni ses disciples n'admettent tous les évangélistes: ils n'en reconnaissent qu'un seul, encore l'ont-ils mutilé et bouleversé pour lui faire dire ce qui leur convenait.. Que veut donc dire ce même Paul par ces paroles…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Fév 2018, 10:51 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) — Que veut donc dire ce même Paul par ces paroles: "selon mon Évangile, et selon la doctrine de Jésus-Christ ?" (Romains  XVI, 25).  De semblables arguments méritent bien qu'on en rie, cependant tout ridicules qu'ils sont, il est nécessaire de les réfuter à cause de ceux qui se laissent duper facilement. Que dirons-nous donc ?  Nous dirons que, quand bien même des milliers d'hommes auraient composé des Évangiles, ces nombreux Évangiles n'en formeraient qu'un seul, s'ils contenaient les mêmes choses. La multitude des évangélistes ne saurait empêcher l'unité de l'Évangile…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Fév 2018, 10:54 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) La multitude des évangélistes ne saurait empêcher l'unité de l'Évangile. Au contraire, si c'était un seul écrivain qui eût pris la plume mais qui eût écrit des choses contradictoires, son œuvre serait dépourvue d'unité. L'unité ou la non unité se juge non d'après le nombre des auteurs, mais d'après l'identité ou la diversité des choses. C'est à cela qu'on reconnaît clairement que les quatre Évangiles ne sont qu'un seul Évangile. Puisque tous les quatre disent les mêmes choses, il ne faut pas que la diversité d'auteurs nous y fasse voir une diversité d'Évangiles; au contraire leur unité doit résulter pour nous de leur concordance. Ici Paul n'a point eu vue le nombre des personnes, mais la diversité des choses.


Si l'Évangile de saint Mathieu est autre que celui de saint Luc et pour le sens et pour l'orthodoxie, ils font bien de s'appuyer sur cette parole de Paul mais si ces Évangiles n'en forment qu'un, qu'ils cessent de déraisonner, qu'ils ne feignent plus d'ignorer ce qui est évident même pour des petits enfants. "Mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile du Christ"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Fév 2018, 10:58 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) "Mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile du Christ". C'est-à-dire, tant que votre esprit restera sain, tant que votre vue restera nette et ne se troublera pas, tant que vous ne vous imaginerez pas que vous voyez ce qui n'est point, vous ne reconnaîtrez pas d'autre Évangile. Quand nos yeux sont troublés, ils voient autre chose que ce qui existe; il en est de même de notre esprit: il éprouve les mêmes désordres quand il a été troublé et désorganisé par des raisonnements pernicieux.


C'est ainsi que l'imagination des fous prend une chose pour une autre. Mais la folie de l'erreur religieuse est plus dangereuse que celle-là: elle exerce sa funeste influence non pas dans le domaine des sens, mais dans le domaine de l'esprit; elle trouble, non pas la prunelle des yeux de notre corps, mais les yeux de notre intelligence.


— "Et qui veulent renverser l'Évangile du Christ"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Fév 2018, 9:58 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite)  — "Et qui veulent renverser l'Évangile du Christ". Ces hommes n'imposaient aux Galates qu'une ou deux coutumes nouvelles, la circoncision et l'observation du sabbat; mais Paul veut montrer qu'une légère atteinte compromet l'ensemble de la foi; et il dit qu'ils renversent l'Évangile. De même que celui qui, dans une pièce de monnaie rogne quelque chose de l'effigie du prince, lui enlève toute valeur, dé même celui qui détruit seulement une petite partie de la foi orthodoxe, la compromet tout entière, car ce premier changement en amène d'autres de plus en plus pernicieux. Où sont-ils donc ceux qui nous accusent d'humeur querelleuse…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés  
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Fév 2018, 10:00 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) Où sont-ils donc ceux qui nous accusent d'humeur querelleuse, parce que nous ne sommes pas d'accord avec les hérétiques ? Où sont-ils maintenant ceux qui disent qu'entre nos adversaires et nous il n'y a point de différence de doctrine, mais que toute la lutte provient de notre esprit de domination ?  Qu'ils écoutent les propres paroles de Paul: d'après lui, celui qui veut introduire le plus mince changement dans l’Évangile, le renverse.


Or ce n'est pas un mince changement que celui qui est proposé par nos adversaires. N'est-ce rien, en effet, que de dire avec eux que le Fils de Dieu n'est qu'une créature ? N'as-tu pas appris dans l'Ancien Testament, qu'un homme ayant ramassé du bois un jour de sabbat, fut puni du dernier supplice pour avoir violé un des commandements de Dieu, et certes ce n'était pas le plus important ? Et qu'Osée, ayant soutenu l'arche qui allait se renverser, mourut sur-le-champ, parce qu'il avait empiété sur des fonctions qui n'étaient pas les siennes ? Quoi ! Le fait de n'avoir pas observé le sabbat et…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Fév 2018, 10:02 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) Quoi ! Le fait de n'avoir pas observé le sabbat et d'avoir porté la main sur l'arche qui allait tomber a tellement excité l'indignation de Dieu, qu'il a jugé indignes de tout pardon ceux qui s'en étaient rendus coupables, et celui qui a porté la main sur des dogmes sacrés et redoutables, celui-là pourra se justifier et obtenir son pardon ? Non, non. Et voilà précisément la cause de tous ces maux, notre apathie devant ces innovations si petites qu'elles soient.


C'est ainsi que des désordres plus grands se sont glissés à la suite de ceux qui étaient moindres et qu'on n'avait pas réprimés. Et de même que ceux qui négligent les lésions du corps humain y font germer la fièvre, la gangrène et la mort, de même ceux qui négligent de porter remède aux troubles de l'âme quand ils ont encore peu de gravité, sont cause que la désorganisation devient plus profonde. Un tel, dira-t-on, n'a pas observé…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Fév 2018, 11:12 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




6. (suite) Un tel, dira-t-on, n'a pas observé rigoureusement le jeûne, ce n'est pas grave; un autre, ferme du reste dans l'orthodoxie, s'est plié aux circonstances et n'a pas dit ce qu'il pensait, cela non plus n'est pas bien grave. Un autre, dans un moment de colère, a menacé de renier la vraie foi, mais il n'y a pas encore là de quoi le punir; c'est la colère, l'impatience qui l'ont fait pécher. Et combien d'autres péchés du même genre ne trouverait-on pas qui se glissent dans les églises ? Et voilà ce qui nous attire les railleries des Juifs et des gentils, quand ils voient l'Église partagée en mille et mille sectes.


Si tout d'abord ceux qui entreprennent d'échapper aux liens sacrés de la religion, et d'ébranler tant soit peu ses dogmes, recevaient le châtiment qu'ils méritent, la peste qui nous désole aujourd'hui ne se serait pas produite, et les Églises ne seraient pas assaillies par une aussi violente tempête. Voilà pourquoi l'apôtre dit que la circoncision est le renversement de l'Église. Aujourd'hui beaucoup parmi nous jeûnent le même jour que les Juifs…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Fév 2018, 11:16 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




7. Aujourd'hui beaucoup parmi nous jeûnent le même jour que les Juifs, et observent le sabbat comme eux: et nous sommes assez généreux, ou plutôt assez faibles pour tolérer de telles pratiques. Et pourquoi parlé-je des Juifs ?  Il y en a même parmi les nôtres qui ont emprunté aux païens bon nombre de leurs coutumes, qui pratiquent les enchantements, qui croient aux augures, aux présages, qui observent superstitieusement les jours, qui tirent l'horoscope des enfants, et qui leur mettent sur la tête, pour leur malheur, au moment où ils viennent au monde, ces petits billets où chaque lettre est une impiété, leur enseignant ainsi, dès leur début dans la vie, à reculer devant les épreuves qu'impose la conquête de la vertu, et les remettant, autant que cela dépend d'eux, à l'aveugle tyrannie du destin. Si le Christ ne sert de rien à ceux qui sont circoncis…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Fév 2018, 11:17 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




7. (suite) Si le Christ ne sert de rien à ceux qui sont circoncis, en quoi la foi pourra-t-elle contribuer au salut de ceux qui seront cause de tant de malheurs ? Cependant la circoncision avait été imposée par Dieu; mais comme l'observation intempestive de cette pratique contrariait le développement du christianisme, Paul a fait tous ses efforts pour la supprimer.


Ensuite, Paul s'est donné tant de mal pour combattre les coutumes des Juifs parce qu'on les observait mal à propos, et nous ne retrancherons rien à celles des gentils? Quelle excuse aurons-nous à donner ?  Aussi notre Église est-elle dans le trouble et dans la confusion, et ceux qui devraient recevoir les enseignements des maîtres de la doctrine, pleins de présomption ont changé les rôles, ont tout bouleversé. Et si parmi leurs supérieurs quelqu'un…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Fév 2018, 10:00 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




7. (suite) Et si parmi leurs supérieurs quelqu'un veut les reprendre un peu, ils les traitent avec le dernier mépris, et nous devons nous en prendre à nous-mêmes qui les avons mal élevés. Cependant, quand même leurs supérieurs seraient plus corrompus qu'ils ne le sont, quand même ils auraient toutes sortes de vices, même dans ce cas il ne devrait pas être permis au disciple de faire fi de leurs avertissements.


Si l'on a pu dire des docteurs des Juifs, que par cela même qu'ils étaient assis sur la chaire de Moïse (Matthieu XXIII, 2), ils avaient droit à se faire écouter de leurs disciples, quand même leur conduite serait telle qu'on dût recommander à ceux-ci de ne pas la prendre pour modèle, et de ne pas l'imiter, de quel pardon seront-ils dignes ceux qui conspuent et foulent aux pieds les chefs de l'Église dont la vie, grâce à Dieu, est ce qu'elle doit être ?  S'il nous est interdit de nous juger les uns les autres, combien plus de juger les maîtres qui nous instruisent. "Mais quand même je vous annoncerais moi-même, ou quand un ange"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Fév 2018, 10:02 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




7. (suite) "Mais quand même je vous annoncerais moi-même, ou quand un ange du ciel vous annoncerait un Evangile différent de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème" (Galates I, v. 8). Voyez la prudence de l'apôtre. Pour qu'on ne dise pas que c'est par pure vanité qu'il vante les dogmes que lui-même a prêchés, il appelle l'anathème sur sa propre tête. Les Galates se retranchaient derrière les grands noms de Jacques et de Jean, voilà pourquoi il parle des anges: Ne m'opposez plus Jacques, ni Jean, leur dit-il, quand même ce serait un des premiers parmi les anges du ciel qui tenterait de dénaturer ces dogmes, qu'il soit anathème. Et ce n'est point par hasard qu'il a dit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Fév 2018, 10:06 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




7. (suite) Et ce n'est point par hasard qu'il a dit "du ciel". Les prêtres étaient appelés des anges: "Les lèvres du prêtre garderont la science, et l'on cherchera la loi de sa bouche, parce qu'il est un ange du Seigneur tout-puissant" (Malachie II, 7).  Pour qu'on ne croie pas que par ce nom d'anges il désigne ces prêtres, l'apôtre ajoute ces mots: "du ciel", en faisant allusion aux puissances d'en-haut.

Il n'a pas dit: S'ils enseignent le contraire, ou s'ils renversent ma doctrine, mais: Quand même leur Évangile ne différerait qu'à peine du mien, quand même ils ne s'attaqueraient qu'aux parties les moins importantes, qu'ils soient anathèmes. "Comme je l'ai dit auparavant, et comme je le dis encore"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33661
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 13 Précédent  1, 2, 3, ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum