Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Mar 2018, 9:26 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




6. (suite) Voyez donc comme il s'y prend pour rabaisser l'orgueil des Juifs usant d'une voie détournée pour arriver à son but, et comme il parle avec autorité: "Nous qui sommes Juifs par notre naissance, et non du nombre des gentils qui sont des pécheurs". Que signifient ces mots:  "Juifs de naissance ?"


— Nous ne sommes pas des prosélytes, veut-il dire, mais dès l'enfance nous avons été nourris de la loi, et nous avons renoncé à ses principes sucés avec le lait pour nous réfugier dans la foi du Christ. "Sachant que l'homme n'est point justifié par les œuvres de la loi, mais par la foi en Jésus-Christ, nous avons cru nous aussi en Jésus-Christ" (Galates II, v.16). Voyez comme il dit tout et sans rien compromettre. Si nous avons laissé la loi, dit-il, ce n'est pas qu'elle fût mauvaise, mais c'est qu'elle était insuffisante.


Si donc la loi ne donne pas les moyens de se justifier, la pratique de la circoncision est superflue. Il s'en tient là d'abord, puis à mesure qu'il avance il montre quelle est non seulement superflue, mais encore dangereuse. Il faut bien observer comment il fait entendre cela dès le début quand il dit: "L'homme n'est point justifié par les œuvres de la loi".  Plus loin encore il parle avec plus de force…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Mar 2018, 9:29 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




 6. (suite)  Plus loin encore il parle avec plus de force:  "Que si, cherchant à être justifiés par Jésus-Christ, il se trouvait que nous fussions nous-mêmes des pécheurs, Jésus-Christ serait donc ministre du péché" (Galates II, v.17). Si la foi en Jésus-Christ, dit-il, ne peut pas nous justifier, il faut nécessairement en revenir à la loi.


Car si, après l'avoir abandonnée pour Jésus-Christ, nous trouvons dans ce fait notre condamnation au lieu de notre justification, il se rencontrera que c'est Jésus qui est l'auteur de notre condamnation, Jésus pour lequel nous nous sommes faits les transfuges de la loi. Voyez-vous avec quelle puissance de logique il nous force de reconnaître l'extrême absurdité de cette supposition ? S'il ne fallait pas abandonner la loi et que nous l'ayons abandonnée à cause de Jésus, comment serons-nous jugés ?


— Pourquoi donc, ô Paul, adresses-tu ces…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 22 Mar 2018, 9:31 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




 6. (suite) — Pourquoi donc, ô Paul, adresses-tu ces paroles et ces remontrances à Pierre, lui qui savait à quoi s'en tenir là-dessus mieux que tous les autres ? Dieu ne lui avait-il pas montré qu'on ne doit tenir aucun compte de la circoncision quand il s'agit d'hommes étrangers à cette pratique ? N'est-ce pas en se tenant à ce point de vue qu'il a résisté victorieusement à l'argumentation des Juifs ? N'a-t-il pas, à ce sujet, promulgué de Jérusalem les prescriptions les plus claires ?


Non, non, ce n'est pas pour redresser Pierre qu'il lui parle ainsi;  c'est bien à lui qu'il s'adresse, il le fallait, mais c'étaient ses disciples qu'il cherchait à réfuter. Son argumentation ne frappe pas seulement les Galates, mais encore ceux qui souffrent du même mal. Et aujourd'hui ceux qui ne se font pas circoncire, mais jeûnent cependant et observent le sabbat en même temps que les Juifs, ceux-là font comme eux, et s'excluent eux-mêmes de la grâce. Car si Jésus ne sert de rien à ceux qui pratiquent seulement la circoncision, voyez quel danger, et comme ce danger s'aggrave avec le temps, si à cette pratique on ajoute l'observance du jeûne et du sabbat, si l'on s'astreint à suivre deux prescriptions au lieu d'une. Ce danger s'aggrave avec le temps en effet…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Mar 2018, 10:11 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




6. (suite) Ce danger s'aggrave avec le temps en effet, ces hommes agissaient ainsi au commencement, quand leur cité était encore debout, ainsi que leur temple, et tout le reste. Mais aujourd'hui, ceux qui les imitent et qui voient de leurs yeux le châtiment infligé aux Juifs, qui voient la destruction de leur ville, et qui cependant observent la plupart de leurs pratiques, quelle excuse auront-ils, eux qui se conforment aux prescriptions de la loi, quand ceux-là mêmes qui sont Juifs, ne peuvent s'y conformer malgré toute leur bonne volonté ?


Tu t'es revêtu du Christ, tu es devenu un des membres du Maître, tu es inscrit parmi les habitants de la cité divine, et tu rampes encore autour de la loi ? Et comment pourras-tu obtenir ta part du royaume céleste ? Écoute Paul disant, qu'observer la loi c'est renverser l'Evangile. Et, si tu le veux, apprends comment cela doit avoir lieu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Mar 2018, 10:13 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




6. (suite) Et, si tu le veux, apprends comment cela doit avoir lieu, tremble et fuis l'abîme ouvert sous tes pas. Pourquoi observes-tu le sabbat, et jeûnes-tu en même temps que les Juifs ? Sans doute parce que tu crains la loi, et que tu crains aussi de renoncer à ses formules écrites. Tu n'hésiterais pas à laisser la loi de côté, si tu ne regardais la foi comme sans force, et impuissante à nous sauver toute seule. Si tu trembles à l'idée de ne pas observer le sabbat, c'est que tu crains la loi comme si elle avait encore aujourd'hui la même autorité.


Eh bien, si la loi est encore nécessaire, ce n'est pas une partie, ce n'est pas une seule, ce sont toutes ses prescriptions qu'il faut observer, et si on les observe toutes, on n'est plus justifié par la foi.  Si tu observes le sabbat, pourquoi ne te fais-tu pas circoncire ? Et si tu te soumets à la circoncision, pourquoi ne pas faire de sacrifices sanglants ? À observer la loi, il faut l’observer tout entière; et s'il n'est pas indispensable de l'observer tout entière, il n'est pas nécessaire non plus de l'observer en partie. Si tu crains d'avoir à rendre compte de ta conduite…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 23 Mar 2018, 10:15 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




6. (suite) Si tu crains d'avoir à rendre compte de ta conduite, parce que tu n'auras pas observé une partie de la loi, combien plus dois-tu craindre si tu ne l'observes pas dans tous ses détails ! Si l'on n'est pas puni pour la transgresser entièrement, on le sera bien moins pour ne la transgresser qu'en partie, et si l'on est puni pour la violer en partie, on le sera bien davantage pour la violer tout entière. D'un autre côté, s'il est nécessaire de l'observer, il est nécessaire aussi; ou que nous cessions d'écouter le Christ, ou, si nous écoutons le Christ, que nous transgressions la loi.


Si l'on doit rester fidèle à la loi, ceux qui ne lui sont pas fidèles la transgressent, et il se trouvera que l'auteur de cette désobéissance est Jésus-Christ, car il a détruit lui-même la loi en ce qui concerne ces pratiques, et a de plus donné ordre aux autres d'en faire autant. Voyez-vous où en arrivent ceux qui se soumettent aux pratiques des Juifs ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 24 Mar 2018, 11:53 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION. "

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.



7. Voyez-vous où en arrivent ceux qui se soumettent aux pratiques des Juifs ? Jésus-Christ, qui devrait être l'auteur de leur justification, devient ainsi l'auteur de leur péché, comme nous le fait entendre Paul quand il dit:  "Jésus-Christ serait donc ministre du péché". Ensuite, après avoir poussé ce raisonnement jusqu'à l'absurde, et n'ayant pas besoin d'une nouvelle argumentation pour rétablir la vérité, il se contente de dire: "Ce qu'à Dieu ne plaise !" Car, contre les choses par trop absurdes et révoltantes, il n'est pas besoin de faire effort de logique, une simple exclamation de dégoût suffit.


"Car, si je rétablissais de nouveau ce que j'ai détruit, je me ferais voir moi-même prévaricateur" (Galates II, v.18). Voyez l'habileté de Paul. Ses adversaires voulaient prouver que celui qui n'observe pas la loi, la transgresse, et lui, retournant leurs arguments contre eux, prouve que celui qui observe la loi renonce non seulement à la foi, mais encore à la loi elle-même. En disant: "Si je rétablissais de nouveau ce que j'ai détruit", il fait allusion à la loi.


Le sens de ses paroles, le voici: La loi a cessé d'exister, et nous l'avons reconnu nous-mêmes par l'abandon que nous avons fait de quelques-unes de ses pratiques, et en recourant à la foi pour nous sauver. Si donc nous nous efforçons de la rétablir, nous sommes infidèles par cela seul que nous voulons observer des pratiques abolies par Dieu lui-même. Ensuite il montre comment s'est opérée leur abolition…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 24 Mar 2018, 12:00 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




7. (suite) Ensuite il montre comment s'est opérée leur abolition. "Car pour moi je suis mort à la loi de par la loi (Galates II, v.19). Il y a deux choses à considérer dans cette expression: ou bien Paul parle de la loi de grâce, terme qui lui est habituel, comme dans ce passage: "La loi de l'Esprit de vie m'a rendu la liberté" (Romains VIII, 2), ou bien ici il pense à l'ancienne loi, et démontre que c'est par un effet de cette loi même qu'il est mort à la loi. C'est-à-dire: c'est la loi elle-même qui m'a induit à ne plus lui rester attaché. Si donc j'allais lui redevenir fidèle, je lui serais infidèle par cela même. Comment et de quelle manière ?


— Voici la réponse de Moïse:
 "Le Seigneur votre Dieu suscitera un prophète du milieu de vos frères, et vous l'écouterez comme moi-même" (Deutéronome XVIII, 15),  il parlait de Jésus-Christ. Ainsi donc ceux qui ne lui obéissent pas, transgressent la loi. Il nous faut encore examiner sous un autre point de vue cette expression: "Je suis mort à la loi de par la loi". La loi ordonne de faire tout ce qui est écrit dans le livre où elle est contenue, et elle frappe d'un châtiment celui qui y manque. Nous sommes donc tous morts pour elle, nous qui ne l'avons pas exactement pratiquée.


Et voyez avec quelle réserve il se met ici en lutte avec elle: il n'a pas dit:  "La loi est morte pour moi", mais: "Je suis mort pour elle". Voici ce qu'il veut dire: si celui qui est mort ne peut se conformer aux prescriptions de la loi, il en est de même de moi qui suis mort par suite de la malédiction de la loi: malédiction qui entraîne la mort pour celui qui en est l'objet. Qu'elle ne s'impose donc plus à un mort…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 24 Mar 2018, 12:07 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




7. (suite)  Qu'elle ne s'impose donc plus à un mort  dont elle-même a prononcé la condamnation, le frappant ainsi non seulement dans son corps mais aussi dans son âme, dont la mort amène aussi celle du corps. Tel est le sens de ses paroles, et la suite le prouve avec évidence: "Afin de ne plus vivre que pour Dieu, j'ai été crucifié avec Jésus-Christ". Il avait d'abord dit: "Je suis mort", et, afin qu'on ne lui répondît pas: "Comment se fait-il que tu vives ?",  il fait intervenir celui qui est la cause de la vie, et il montre que la loi l'avait fait mourir, lui plein de vie, mais que Jésus l'avait pris et, quoique mort, et à cause même de sa mort, l'avait rendu à la vie: nous faisant ainsi assister à un double miracle, à la résurrection d'un mort, résurrection produite par la mort de celui qui ressuscite. Ici il appelle vie la mort; car tel est le sens de ces paroles: "Et afin de ne plus vivre que pour Dieu, j'ai été crucifié avec Jésus-Christ". Comment, dira quelqu'un, peut-il avoir été crucifié et vivre et respirer ensuite ? Que Jésus ait été crucifié, cela ne fait pas de doute; mais toi, comment se peut-il que tu aies été crucifié et que tu vives encore ? Examinez donc l'explication qu'il donne…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 25 Mar 2018, 11:24 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




7. (suite) Examinez donc l'explication qu'il donne: "Et je vis, ou plutôt ce n'est plus moi qui vis, mais c'est Jésus-Christ qui vit en moi(Galates II, v. 23). Par ces mots: "J'ai été crucifié avec le Christ", il fait allusion au baptême, et par ceux-ci: "Ce n'est plus moi qui vis", il fait allusion à cette nouvelle doctrine, dont la conséquence est la mortification de la chair. Et ces mots: "Mais c'est Jésus-Christ qui vit en moi", que signifient-ils ?


— Je ne fais rien, dit-il, qui soit contraire à la volonté du Christ. De même qu'en parlant de la mort, il ne pense pas à la mort ordinaire, mais à la mort qui résulte du péché, de même quand il parle de la vie, il pense à la vie de l'âme délivrée du péché. Vivre pour Dieu, ce n'est pas autre chose que d'être mort pour le péché. A l'exemple du Christ qui s'est soumis à la mort physique, je suis mort pour le péché: "Faites donc mourir les membres de l'homme terrestre qui est en vous: la fornication, l'impureté, l'adultère" (Colossiens III, 5); et ailleurs: "Notre vieil homme a été crucifié" (Romains VI, 6), ce qui a lieu au moment du baptême.


Après cela, si tu restes mort pour le péché, tu vis pour Dieu, mais si tu retournes au péché, tu corromps cette vie dont tu jouissais. Paul se gardait bien d'agir ainsi, et il ne cessait de rester mort pour la loi. Si donc je vis pour Dieu, dit-il, et que cette vie soit autre que celle de la loi, je suis mort pour la loi, et ne puis plus rester fidèle à la loi. Voyez quelle perfection de vie, et admirez par-dessus toute…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 25 Mar 2018, 11:30 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. Voyez quelle perfection de vie, et admirez par-dessus toute chose cette âme bienheureuse: il n'a pas dit: "Je vis", mais: "C'est Jésus-Christ qui vit en moi". Qui peut-être assez hardi pour parler de la sorte ?


Car après s'être montré fidèle et docile au Christ; après s'être débarrassé de toutes les attaches du monde, et avoir toujours agi conformément à ses divines volontés,il ne dit pas: "Je vis pour le Christ", mais ce qui est bien plus fort: "C'est Jésus-Christ qui vit en moi".


De même que le péché, quand il est le maître, vit seul en nous, et fait de notre âme ce qu'il veut, de même s'il vient à mourir en nous et que nous fassions la volonté du Christ, c'est celui-ci qui vit en nous, c'est-à-dire, qui agit, qui domine en nous. Comme après avoir dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 25 Mar 2018, 11:34 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Comme après avoir dit: "J'ai été crucifié", et: "Je ne vis plus, mais je suis mort", il semblait à beaucoup dire des choses incroyables, il ajouta:  "Et si je vis maintenant dans ce corps mortel, j'y vis en la foi du Fils de Dieu". Mes paroles, dit-il, ont trait à la vie de l'intelligence, mais si on examinait aussi cette vie des sens, on verrait qu'elle aussi je la dois à ma foi en Jésus-Christ.


Car, autant que cela dépendait de l'ancienne doctrine et de la loi, j'étais digne du dernier supplice, et depuis longtemps tout à fait perdu:  "Parce que tous ont péché, et ont besoin de la gloire de Dieu" (Romains III, 23).  Nous étions donc tous sous le coup d'une condamnation…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 26 Mar 2018, 10:54 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Nous étions donc tous sous le coup d'une condamnation, quand Jésus est venu nous mettre en liberté: nous étions tous morts, sinon en fait, du moins, suivant l'arrêt porté par la loi, et c'est au moment où nous nous attendions à être frappés qu'il nous a délivrés.


La loi nous accusait, Dieu prononçait la sentence fatale, quand Jésus vint, qui se livra à la mort et nous arracha tous à son empire. Aussi a-t-il raison de dire: "Si je vis maintenant dans ce corps mortel, je vis dans la foi". Sans l'intervention de Jésus…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 26 Mar 2018, 10:56 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Sans l'intervention de Jésus, rien ne pouvait prévenir la ruine universelle: on aurait vu se renouveler les scènes du déluge. Mais la présence du Christ retint la colère de Dieu, et il nous a rendu la vie en nous faisant croire en lui. Pour vous convaincre que tel était bien le sens de ses paroles, écoutez ce qu'il dit immédiatement après; car après ces mots: "Si je vis maintenant dans ce corps mortel, je vis dans la foi", il ajoute: "Dans la foi du Fils de Dieu, qui m'a aimé, et qui s'est livré lui- même à la mort pour moi". Que fais-tu, ô Paul…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 26 Mar 2018, 11:00 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION.

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Que fais-tu, ô Paul, tu t'appropries ce qui est notre héritage commun, tu ramènes à toi seul ce qui a eu lieu en faveur de la terre entière ? Car il n'a pas dit: "De Jésus qui nous aime", mais: "De Jésus qui m'a aimé". L'évangéliste a dit: "Tellement Dieu a aimé le monde" (Jean III, 16), et toi-même quand tu dis: "Lui qui a livré son propre Fils, et ne l'a pas épargné"(Romains  VIII, 32), tu sais bien que ce n'est point pour toi seul, mais pour tous, puisque tu fais remarquer ailleurs: "Qu'il agissait ainsi pour se faire un peuple particulièrement consacré à son service"(Tite II, 14).  Pourquoi donc s'exprime-t-il ainsi dans…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 27 Mar 2018, 9:49 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Pourquoi donc s'exprime-t-il ainsi dans ce passage ? C'est qu'il s'était représenté la déplorable condition de la nature humaine, l'ineffable bienveillance du Christ, et de quel abîme de maux il nous avait retirés, et de quels bienfaits il nous avait comblés, et que la vivacité de son émotion avait dû se reproduire dans son langage.


Les prophètes aussi se sont en quelque sorte approprié plusieurs fois ce Dieu qui se donne également à tous, eux qui ont dit: "O Dieu, mon Dieu, dès le matin je m'éveille en songeant à toi" (Psaume LXII, 1). Sans parler de cela…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 27 Mar 2018, 9:51 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Sans parler de cela, il nous prouve que chacun de nous doit être aussi reconnaissant envers le Christ, que s'il était venu pour lui seul. Même s'il se fût agi d'un seul homme, il n'aurait pas fait difficulté de se montrer aussi généreux, car il a pour chacun des hommes autant d'amour que pour la terre entière.


Son sacrifice s'est accompli au profit de toute la nature, et il était assez efficace pour nous sauver tous, mais ceux-là seuls en ont le bénéfice qui croient en lui. Cependant il ne se laissa pas détourner de sa résolution par l'idée que tous ne viendraient pas à lui. De même que dans le festin de la parabole…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 27 Mar 2018, 9:53 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) De même que dans le festin de la parabole, qui avait été préparé pour tous, le Père de famille ne retira pas les mets qu'il avait fait servir parce que les invités n'avaient pas voulu venir, mais en invita d'autres, ainsi a fait Jésus-Christ. La brebis séparée des quatre-vingt-dix-neuf, était seule, et cependant il ne négligea pas de se mettre à sa recherche. C'est précisément à cela que Paul, dissertant sur le judaïsme, fait allusion: "Car enfin, si quelques-uns d'entre eux n'ont pas cru, leur infidélité anéantira-t-elle la fidélité de Dieu ? Non certes. Dieu est véritable, et tout homme est menteur" (Romains III, 3).  


Ainsi Jésus t'a tellement aimé, ô homme, qu'il s'est livré lui-même, et qu'il t'a conduit, quand tu n'avais aucun espoir de salut, au sein d'une vie si glorieuse et si belle, et toi, après de tels bienfaits, tu retournes à tes anciennes erreurs ? Après avoir scrupuleusement employé tous les…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 28 Mar 2018, 11:04 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Après avoir scrupuleusement employé tous les ressorts du raisonnement, il proclame désormais sa décision avec véhémence et dit: "Je ne veux point rendre la grâce de Dieu inutile" (Galates II, v. 2l). Qu'ils écoutent donc ceux qui maintenant judaïsent et restent attachés à la loi. C'est à eux que cela s'adresse: "Car si la justification s'acquiert parla loi, Jésus-Christ sera donc mort en vain". Quel péché plus grave pouvons-nous commettre ?  Quoi de plus fort et de plus persuasif que ces paroles ? Si Jésus-Christ est mort, évidemment c'est parce que la loi était impuissante à nous justifier, et si la loi justifie, la mort de Jésus a été inutile. Et comment serait-il permis de supposer…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 28 Mar 2018, 11:29 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




8. (suite) Et comment serait-il permis de supposer et de dire, qu'un événement si grand et si terrible, si fort au-dessus de l'intelligence humaine, qu'un mystère aussi ineffable, que les patriarches ont désiré avec tant d'impatience, que les prophètes ont annoncé, dont la vue faisait trembler les anges, que ce sacrifice regardé par le monde entier comme le comble de la miséricorde divine, se soit accompli inutilement et en pure perte ?  C'est donc en réfléchissant à cette monstrueuse et absurde conséquence qu'un tel, qu'un si grand événement a pu avoir lieu en vain (car cela résultait de la conduite même que tenaient les Galates), c'est alors qu'il emploie à leur égard de dures paroles et qu'il dit…


Dès lors il passe à un autre ordre d'idées




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 28 Mar 2018, 11:31 am

.
.    

"O GALATES INSENSÉS, QUI VOUS A ENSORCELÉS,

VOUS À QUI ON A MIS DEVANT LES YEUX JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ."

(Galates III, vv. 1-29)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que l'apôtre laisse éclater enfin son indignation qu'il avait jusqu'ici contenue.
2. Ne pas flair par la chair après avoir commencé par l'esprit.
3. C'est par la foi qu'Abraham et ses vrais enfants sont justifiés.
— La loi ne justifie pas: le juste vit de la foi.
4. C'est par la foi que les promesses faites à Abraham seront accomplies.
5. Que le Fils est vrai Dieu. — Contre les Anoméens. — Tous un en Jésus-Christ.




1. Dès lors il passe à un autre ordre d'idées. D'abord il avait prouvé qu'il n'était apôtre ni par les hommes, ni de la part des hommes, et qu'il n'avait pas eu besoin des enseignements des autres apôtres: puis, après avoir bien établi qu'il était lui aussi digne d'enseigner, il s'exprime avec une assurance encore plus grande, compare et discute la foi et la loi.


Au début il dit: "Je m'étonne que vous ayez changé si promptement" (Galates I, 6),  et maintenant il s'écrie:  "O Galates insensés !" C'est qu'alors l'indignation couvait chez lui;  mais après s'être justifié, il la laisse éclater une fois ses preuves données. S'il traite les Galates d'insensés, ne vous en étonnez pas, car en agissant ainsi il ne viole pas la loi de Jésus-Christ qui défend de traiter son frère de fou, il l'observe avec soin au contraire. Car il n'a pas été dit purement et simplement: "Celui qui appelle son frère fou", mais bien:  "Celui qui sans nécessité appelle son frère fou". (Matthieu V, 22).  Or, qui, plus que les Galates…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Mar 2018, 9:40 am

.
.    

"O GALATES INSENSÉS, QUI VOUS A ENSORCELÉS,

VOUS À QUI ON A MIS DEVANT LES YEUX JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ."

(Galates III, vv. 1-29)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que l'apôtre laisse éclater enfin son indignation qu'il avait jusqu'ici contenue.
2. Ne pas flair par la chair après avoir commencé par l'esprit.
3. C'est par la foi qu'Abraham et ses vrais enfants sont justifiés.
— La loi ne justifie pas: le juste vit de la foi.
4. C'est par la foi que les promesses faites à Abraham seront accomplies.
5. Que le Fils est vrai Dieu. — Contre les Anoméens. — Tous un en Jésus-Christ.




1. (suite) Or, qui, plus que les Galates, méritait cette épithète, eux qui après tant et de si grands miracles, restaient attachés à l'ancienne loi, comme si de rien n'était ? Si pour cela vous regardez Paul comme un insulteur, vous traiterez Pierre d'homicide pour ce qui est arrivé à Sapphire et à Ananie. Si c'est être absurde que de parler ainsi, ce serait l'être encore bien plus que d'en dire autant de Paul. Examinez, je vous prie, comme il se garde bien de montrer cette âpreté dans son exorde. Il ne le fait qu'après avoir donné ses preuves et ses arguments, et quand le reproche qui les frappe vient non pas directement de lui, mais des preuves mêmes. Car c'est après leur avoir démontré…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Mar 2018, 9:42 am

.
.    

"O GALATES INSENSÉS, QUI VOUS A ENSORCELÉS,

VOUS À QUI ON A MIS DEVANT LES YEUX JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ."

(Galates III, vv. 1-29)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que l'apôtre laisse éclater enfin son indignation qu'il avait jusqu'ici contenue.
2. Ne pas flair par la chair après avoir commencé par l'esprit.
3. C'est par la foi qu'Abraham et ses vrais enfants sont justifiés.
— La loi ne justifie pas: le juste vit de la foi.
4. C'est par la foi que les promesses faites à Abraham seront accomplies.
5. Que le Fils est vrai Dieu. — Contre les Anoméens. — Tous un en Jésus-Christ.




1. (suite) Car c'est après leur avoir démontré qu'ils repoussaient la foi, et qu'ils rendaient inutile le sacrifice que Jésus-Christ avait fait de sa vie, c'est alors qu'il fait intervenir les reproches, et encore pas autant qu'ils le méritaient, car ils méritaient certes de s'entendre traiter bien plus durement. Mais voyez comme il adoucit aussitôt le coup qu'il a porté. Il n'a pas dit:  Qui vous a trompés ?  Qui vous a abusés ? Qui a troublé votre jugement ? Mais:  "Qui vous a fascinés ?"


Parole de blâme qui emporte en même temps une idée d'éloge, car elle montre que leur conduite antérieure était digne d'envie, et que la perte de leur bonheur était le fait du démon, qui avait déchaîné la tempête sur la sérénité de leurs âmes. Quand vous entendez ici parler de l'envie…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

soulignés, italiques
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Mar 2018, 9:45 am

.
.    

"O GALATES INSENSÉS, QUI VOUS A ENSORCELÉS,

VOUS À QUI ON A MIS DEVANT LES YEUX JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ."

(Galates III, vv. 1-29)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que l'apôtre laisse éclater enfin son indignation qu'il avait jusqu'ici contenue.
2. Ne pas flair par la chair après avoir commencé par l'esprit.
3. C'est par la foi qu'Abraham et ses vrais enfants sont justifiés.
— La loi ne justifie pas: le juste vit de la foi.
4. C'est par la foi que les promesses faites à Abraham seront accomplies.
5. Que le Fils est vrai Dieu. — Contre les Anoméens. — Tous un en Jésus-Christ.




1. (suite) Quand vous entendez ici parler de l'envie, et dans l'Evangile: "De l'œil mauvais" (expressions synonymes), (Matthieu VI, 23), n'allez pas croire que le regard ait la propriété de nuire, car l'œil, considéré comme un organe de notre corps, ne saurait être mauvais. Mais le Christ se sert de cette expression pour désigner l'envie. Les yeux ont seulement la faculté de voir, mais le regard mauvais n'appartient qu'à la pensée dépravée qui est en nous.


Comme c'est par le sens de la vue que les objets que nous regardons laissent leur empreinte dans notre âme, et que le plus souvent la richesse engendre l'envie, et que la richesse se voit par le ministère des yeux, et qu'il en est de même de la puissance et du brillant entourage de la puissance, il disait que celui-là avait l'œil mauvais qui, non seulement regardait, mais encore regardait avec envie par suite d'une disposition mauvaise de son âme.


En disant: "Quel envieux vous a fascinés ?", il fait entendre que ceux qui ont ainsi agi n'avaient en vue ni de pourvoir à leurs intérêts, ni de compléter leur bonheur, mais voulaient au contraire le diminuer et le gâter. Car le propre de l'envie est non pas d'ajouter à ce qui manque, mais de soustraire une partie de ce qui est complet, et de gâter le tout. Il dit cela, non pour faire croire que l'envie…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 30 Mar 2018, 9:39 am

.
.    

"O GALATES INSENSÉS, QUI VOUS A ENSORCELÉS,

VOUS À QUI ON A MIS DEVANT LES YEUX JÉSUS-CHRIST CRUCIFIÉ."

(Galates III, vv. 1-29)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Que l'apôtre laisse éclater enfin son indignation qu'il avait jusqu'ici contenue.
2. Ne pas flair par la chair après avoir commencé par l'esprit.
3. C'est par la foi qu'Abraham et ses vrais enfants sont justifiés.
— La loi ne justifie pas: le juste vit de la foi.
4. C'est par la foi que les promesses faites à Abraham seront accomplies.
5. Que le Fils est vrai Dieu. — Contre les Anoméens. — Tous un en Jésus-Christ.




1. (suite) Il dit cela, non pour faire croire que l'envie puisse agir par elle-même, mais pour leur faire comprendre que ceux qui leur ont donné de tels enseignements étaient poussés par l'envie. "Après que je vous ai fait voir Jésus-Christ crucifié devant vous". Mais il a été crucifié à Jérusalem et non dans le pays des Galates. Pourquoi donc dit-il: "Crucifié devant vous ?" Il montre la puissance de la foi qui est capable de voir même ce qui se passe au loin.


Et il ne dit pas: "Qui a été crucifié", mais: "Qui a été mis sous vos yeux crucifié", indiquant ainsi que les yeux de la foi sont de plus fidèles témoins que ceux des quelques hommes qui étaient présents à la mise en croix du Sauveur, et qui avaient vu ce spectacle. Car bon nombre d'entre eux n'en avaient retiré…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33065
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum