Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Mar 2018, 11:08 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. Il parlait ainsi, non pas qu'il eût des doutes, ou qu'il ignorât les intentions des apôtres, mais, comme je l'ai dit plus haut, il croyait utile d'employer cette tactique. Ensuite, afin de ne pas paraître les accuser parce qu'il avait adopté une marche contraire, et de ne pas être suspect d'animosité, il corrige aussitôt son expression et dit: "Ceux qui paraissaient être les plus considérables ne m'ont rien appris de nouveau". Qu'est-ce à dire? C'est-à-dire, ce que vous dites, vous, je l'ignore, mais ce que je sais bien, c'est qu'ils ne m'ont pas fait d'opposition, qu'ils ont été du même sentiment que moi, qu'ils ont été d'accord avec moi.


Voilà ce que signifie cette parole: "Ils m'ont donné les mains", ils ne m'ont rien appris, ils n'ont rien corrigé à mon enseignement, ils n'y ont rien ajouté. "Les plus considérables" ne m'ont rien appris de nouveau. C'est-à-dire: ils connaissaient mes doctrines, et ils n'y ont rien ajouté, rien corrigé, et cela sachant que j'étais venu pour communiquer avec eux. J'étais venu suivant la révélation du Saint-Esprit, pour communiquer avec eux, et j'avais Tite avec moi quoiqu'il fût incirconcis; ils ne me dirent rien de plus que ce que je savais, et n'exigèrent point que Tite se fit circoncire. "Mais au contraire" ... Qu'est-ce que cela, "Au contraire ?"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Mar 2018, 10:45 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite) "Mais au contraire" ... Qu'est-ce que cela, "Au contraire ?" D'après certaines personnes, Paul dit que non seulement il n'apprit rien des apôtres, mais que ce furent les apôtres qui apprirent quelque chose de lui: ce que, pour ma part, je ne saurais admettre. Qu'avaient-ils à apprendre encore de lui ? Chacun d'eux était parfaitement instruit. Ce n'est donc pas là ce qu'il veut dire quand il se sert de cette expression: "Au contraire": il veut faire entendre que les apôtres, non seulement ne lui firent pas de reproches, mais qu'ils étaient si loin de le blâmer qu'ils lui donnèrent des éloges: car l'éloge est le contraire du blâme.


Ensuite, comme il était naturel qu'on lui fit cette objection: S'ils vous donnaient des éloges, comment se fait-il donc qu'ils ne supprimèrent pas la circoncision ? Puisqu'ils vous donnaient des éloges, ils auraient dû la supprimer. De dire qu'ils la condamnaient, il trouvait que c'était trop hardi, et que ce serait se mettre en opposition avec ce dont ils étaient convenus. D'un autre côté, avouer que ce n'était qu'une tolérance, l'exposait nécessairement à une autre objection, et il le voyait bien. S'ils approuvaient votre enseignement, aurait-on pu lui dire, et s'ils toléraient en même temps la pratique de la circoncision, ils étaient en contradiction avec eux-mêmes.


Comment se tirer de là ?




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Mar 2018, 10:48 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite) — Comment se tirer de là ? Il pouvait bien répondre qu'on faisait cela par condescendance pour la faiblesse juive, mais cet aveu eût compromis entièrement l'œuvre et le but de l’Évangile. Aussi passe-t-il ce point sous silence, et le laisse-t-il à l'état de doute et comme en suspens, en s'exprimant ainsi: "Quant à ceux qui paraissaient être les plus considérables, je ne  m'arrête point à ce que... ". C'est comme s'il disait: Je n'accuse, ni ne critique ces saints: ils savent ce qu'ils font, car ils rendront compte à Dieu de leurs actions; mais ce que je me propose, c'est de prouver qu'ils ne voulaient pas abolir mes doctrines ni les corriger, ni y ajouter quelque chose comme si elles eussent été incomplètes, et que tout au contraire ils les approuvèrent tous ensemble.


Et de cela j'ai pour témoins Tite et Barnabé. Voilà pourquoi il ajoute: "Ayant reconnu que la charge de prêcher l'Evangile de l'incirconcision m'avait été donnée, comme à Pierre celle de prêcher l'Evangile de la circoncision" (Galates II, v. 7).  Il ne prend pas ces mots circoncision et incirconcision au pied de la lettre, il s'en sert pour faire la distinction des Juifs et des gentils. Puis il ajoute:  "Car celui qui a agi efficacement dans Pierre pour le rendre apôtre des circoncis, a aussi agi efficacement en moi pour me rendre apôtre des gentils" (Galates II, v. 8). De même que par l'incirconcision il désigne les gentils, de même…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Mar 2018, 10:52 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite) De même que par l'incirconcision il désigne les gentils, de même ce sont les Juifs qu'il désigne par la circoncision. Il montre qu'il est l'égal des apôtres, et c'est au premier d'entre eux et non aux autres qu'il se compare, afin de prouver qu'ils étaient tous égaux en dignité. Après avoir fourni cette preuve de leur unité de vues, il parle désormais avec plus d'assurance et de liberté; et il ne s'en tient plus seulement aux apôtres, il remonte jusqu'au Christ, et rappelle la grâce qu'il en a reçue: il en prend les apôtres à témoin et dit: "Ceux qui paraissaient comme les colonnes de l'Église, Jacques, Céphas et Jean, ayant reconnu la grâce que j'avais reçue, nous donnèrent la main à Barnabé et à moi pour marque de la société et de l'union qui était entre eux et nous". Il ne dit pas: "Ayant entendu parler de la grâce que j'avais reçue", mais: "Ayant reconnu", c'est-à-dire, ayant appris par les faits mêmes, "ils nous donnèrent la main à moi et à Barnabé pour marque de là société et de l'union qui était entre eux et nous". Avez-vous remarqué comme peu à peu il a prouvé que…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 15 Mar 2018, 10:09 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite) Avez-vous remarqué comme peu à peu il a prouvé que son enseignement était approuvé du Christ et des apôtres ? Car le Christ ne lui aurait pas accordé sa grâce et ne l'aurait pas laissée agir efficacement en lui, s'il n'avait approuvé sa prédication. Quand Paul est obligé de se comparer à quelqu'autre, il ne parle que de Pierre; quand il doit invoquer un témoignage, c'est celui des trois apôtres réunis, et il a soin de prononcer leur nom avec éloge: "Jacques, Céphas et Jean qui paraissaient comme les colonnes de l'Église".


Et d'un autre côté, s'il dit "Qui paraissaient", ce n'est pas qu'il leur refuse cette qualité, mais il s'appuie sur l'opinion générale et dit: Ces grands personnages qui sont élevés au-dessus des autres, et dont on parle partout, peuvent rendre témoignage pour mon enseignement, et prouver qu'il est approuvé du Christ; ils le savent par les faits, et l'expérience même n'a fait qu'affermir leur conviction. C'est pourquoi ils m'ont donné la main, et non pas seulement à moi, mais aussi à Barnabé,  "Afin que nous prêchassions l'Evangile aux gentils et eux aux circoncis" (Galates II, v. 9). O l'admirable prudence ! O preuve irréfutable de la bonne…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 15 Mar 2018, 10:12 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite)  Ô l'admirable prudence ! Ô preuve irréfutable de la bonne harmonie des apôtres entre eux l Paul montre que leur doctrine est sa doctrine, et que sa doctrine est leur doctrine. Des deux côtés on était d'accord pour que ceux-ci prêchassent les Juifs dans ce sens, et pour que lui prêchât les gentils comme il faisait: aussi ajoute-t-il: "Afin que nous prêchassions l'Évangile aux gentils et eux aux circoncis ". Voyez-vous comme ici, en parlant de la circoncision, il ne fait pas allusion à la chose elle-même, mais bien aux Juifs ?


Toutes les fois en effet qu'il parle de la chose elle-même et qu'il l'attaque, il place en regard l'incirconcision, comme lorsqu'il dit: "La circoncision vous est utile, si vous accomplissez la loi; mais si vous la violez, votre circoncision ne devient qu'une incirconcision" (Romains II, 25); et ailleurs: "La circoncision n'a pas plus de valeur que l'incirconcision" (Galates V, 6).  Quand c'est aux Juifs qu'il fait allusion et non à cette pratique elle-même, il ne se sert pas du mot incirconcision comme terme contraire, mais du mot de gentils. Car ce sont les Juifs qu'on oppose aux gentils…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 15 Mar 2018, 10:25 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




3. (suite) Car ce sont les Juifs qu'on oppose aux gentils, et la circoncision à l'incirconcision. Par exemple lorsqu'il dit: "Celui qui agit efficacement dans Pierre pour en faire l'apôtre de la circoncision, agit efficacement en moi pour que je sois l'apôtre des gentils", et lorsqu'il disait tout à l'heure: "Nous, pour prêcher l'Évangile aux gentils, eux, pour le prêcher à la circoncision", ce n'était pas à la circoncision même qu'il faisait allusion; par ce mot il désignait le peuple Juif et l'opposait aux gentils. "Ils nous recommandaient seulement de nous ressouvenir des pauvres: ce que j'ai eu aussi grand soin de faire" (Galates II, v.10) . Quel est le sens de ces paroles ?...



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Mar 2018, 9:56 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. Quel est le sens de ces paroles ? Nous avons fait deux parts du monde pour la prédication: moi je dois prêcher aux gentils, eux ont reçu les Juifs en partage, selon la volonté de Dieu, mais cela ne m'a pas empêché de me joindre à eux pour secourir de mes propres ressources les pauvres d'entre les Juifs. Or s'il y eût eu entre eux et lui guerre et combats, ils n'auraient pas accepté ses secours. Quels sont ces pauvres ? Beaucoup de Juifs qui avaient cru s'étaient vu priver des biens qu'ils possédaient en Palestine, et étaient chassés de partout.


C'est ce qu'il fait entendre dans son épître aux Hébreux quand il dit:  "Vous avez souffert avec joie les attaques de ceux qui vous ravissaient vos biens" (Hébreux  X, 34); c'est aussi à cela qu'il fait allusion, quand il écrit aux Thessaloniciens pour célébrer leur fermeté: "Vous êtes les imitateurs des Églises de Dieu qui sont en Judée, car vous avez souffert de la part de vos compatriotes les mêmes avanies que celles-ci de la part des Juifs" (I Thessaloniciens II, 14).  Il ne cesse de montrer que ceux des gentils…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Mar 2018, 9:59 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Il ne cesse de montrer que ceux des gentils qui se convertissaient n'étaient pas si maltraités par les autres gentils demeurés attachés au paganisme, que l'étaient les Juifs convertis par leurs compatriotes qui les persécutaient. Car ce peuple est le plus intraitable qu'il y ait sur la terre. C'est pourquoi Paul fait tous ses efforts pour procurer à ces malheureux la pitié et la sympathie générale, soit qu'il écrive aux Romains, soit qu'il écrive aux Corinthiens. Et non seulement il recueille de l'argent, mais encore il le porte lui-même (I Corinthiens XVI), et dit: "Maintenant je vais à Jérusalem porter aux saints quelques aumônes" (Romains XV, 25).


—  Car ils n'avaient pas le nécessaire…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 16 Mar 2018, 10:04 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv.1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) — Car ils n'avaient pas le nécessaire. Ce qu'il disait en ce moment-là peut se traduire ainsi: Alors je songeai à les secourir, j'en pris l'engagement, et je tins parole. Puis, après avoir ainsi prouvé que lui et les apôtres étaient d'accord et avaient les mêmes vues, il se trouve amené forcément à parler de la discussion qu'il eut avec Pierre dans Antioche, et dit: "Quand Pierre vint à Antioche, je lui résistai en face parce qu'il était répréhensible: Car, avant que quelques-uns qui venaient d'avec Jacques fussent arrivés, il mangeait avec les gentils: mais après leur arrivée, il se retira et se sépara d'avec les gentils, ayant peur de blesser les circoncis ". Beaucoup, après une lecture…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Mar 2018, 2:08 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION. "

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Beaucoup, après une lecture superficielle de ce passage des Ecritures, croient que Paul accuse Pierre de dissimulation: mais cela n'est pas, non cela n'est pas ! Loin de vous une telle pensée ! Nous allons voir que la conduite que Pierre et Paul tinrent alors, cache une singulière habileté, et qu'ils agissaient ainsi pour le profit de ceux qui les écoutaient.


Et d'abord il faut parler de la franchise de Pierre et de son esprit primesautier qui l'entraînait toujours à se prononcer avant les autres.C'est à cela qu'il dut son surnom, et à sa foi inflexible, inébranlable. Un jour qu'une question commune était adressée à tous les apôtres, il s'écria avant les autres: "Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant" (Matthieu  XVI, 16).  C'est alors que les clefs du ciel lui furent confiées. Et sur la montagne il fut le seul qu'on vit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Mar 2018, 2:10 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Et sur la montagne il fut le seul qu'on vit prendre la parole, et lorsque Jésus parlait de la croix, c'est lui qui, pendant que les autres se taisaient, dit au Sauveur: "Ayez pitié de vous-même"(Matthieu  XVI, 22).  Si ces paroles n'annonçaient pas beaucoup de jugement, elles témoignaient du moins d'une vive affection. En toute circonstance nous le voyons montrer plus d'ardeur que les autres, et courir avant eux au danger.


Quand le Seigneur se montra sur le bord de la mer, il laissa les autres tirer la barque et ne put se résoudre à rester avec eux. Puis, après la résurrection, au milieu des cris de fureur des Juifs qui voulaient les mettre en pièces, il s'avança le premier, ne craignit pas de prendre la parole et dit: Le crucifié a été enlevé de ce monde et il est dans les cieux. Autre chose est d'ouvrir une porte fermée…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 17 Mar 2018, 2:11 pm

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Autre chose est d'ouvrir une porte fermée et de commencer une entreprise, autre chose de se déclarer après coup. Comment accuser de dissimulation celui qui au péril de sa vie avait bravé le ressentiment d'une foule si nombreuse ? Cet homme qui, fouetté et jeté dans les fers, ne perdit rien de la fierté de son langage, et cela au début de sa carrière, au milieu même de Jérusalem, où le danger était si grand, comment aurait-il pu longtemps après, lorsqu'il était à Antioche où il ne courait aucun danger, et où sa réputation s'était si bien établie, appuyée qu'elle était sur le témoignage de ses actions, comment aurait-il pu craindre des Juifs devenus chrétiens ?  Lui qui au début, dans Jérusalem même…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Mar 2018, 10:43 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Lui qui au début, dans Jérusalem même, n'avait pas eu peur des Juifs, comment aurait-il pu si longtemps après, alors qu'il était eu pays étranger, craindre ceux d'entre eux qui s'étaient convertis ?  Ce n'est donc pas un acte d'accusation que Paul dresse contre Pierre, mais son langage lui est inspiré par la même pensée qui lui avait déjà fait écrire: "Quant à ceux qui paraissaient les plus considérables, je ne m'arrête pas à ce qu'ils ont été autrefois". Mais,  pour ne point rester plus longtemps dans le doute à ce sujet, il est nécessaire de faire connaître la cause du débat. Dans Jérusalem même, les apôtres…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Mar 2018, 10:45 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Dans Jérusalem même, les apôtres, comme je l'ai dit plus haut, toléraient la circoncision, car il n'était pas possible d'arracher brusquement les Juifs au joug de la loi. Mais, lorsqu'ils entrèrent à Antioche, ils n'observèrent plus de semblables pratiques, et vécurent au contraire sans distinction aucune avec les gentils devenus fidèles: ce que Pierre aussi faisait alors. Mais quand vinrent de Jérusalem ceux qui l'avaient vu prêcher chez eux, dans le sens de la circoncision, Pierre cessa de se mêler aux gentils, parce qu'il craignait de les effrayer, et il se sépara de ses compagnons. Il avait deux choses en vue: c'était de ne pas scandaliser les Juifs convertis, et de fournir à Paul un prétexte plausible pour l'en blâmer.


Si en effet, après avoir, dans Jérusalem, prêché l'Evangile de la circoncision, il avait changé de doctrine quand il était à Antioche, les Juifs convertis auraient pensé qu'il agissait ainsi par crainte de Paul, et ses disciples l'auraient méprisé pour sa versatilité, ce qui n'aurait pas été un mince scandale. Cependant Paul, qui savait fort bien à quoi s'en tenir…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 18 Mar 2018, 10:47 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




4. (suite) Cependant Paul, qui savait fort bien à quoi s'en tenir, n'aurait pas eu de pareils soupçons sur son compte, en le voyant revenir sur ce qu'il avait fait, car il connaissait les intentions de Pierre. Aussi Paul adresse-t-il des reproches à Pierre, qui les supporte patiemment, afin que ses disciples soient plus prompts à suivre son changement en voyant leur maître subir ces reproches sans répondre. Sans un événement de ce genre, les recommandations de Paul n'auraient pas eu beaucoup de résultats, tandis qu'en profitant de l'occasion pour éclater en critiques très vives, il intimidait davantage les disciples de Pierre.


Si d'un autre côté Pierre avait répondu, on lui aurait reproché, et à bon droit, d'arrêter le développement de I‘Évangile, tandis que dans la circonstance présente, les reproches de l'un et le silence de l'autre faisaient une profonde impression sur les Juifs convertis. Voilà pourquoi Paul se montre si acerbe à l'égard de Pierre. Voyez quelle précision dans son langage..




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Mar 2018, 11:52 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.

1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. Voyez quelle précision dans son langage, et comme il donne à comprendre aux hommes intelligents qu'il parla de la sorte, non par esprit de lutte, mais par une politique prudente.  "Lorsque Pierre vint à Antioche", dit-il, "je lui résistai en face, parce qu'il était répréhensible". Il ne dit pas que c'était là son opinion, mais que c'était celle des autres. Si pour sa part il l'avait trouvé répréhensible, il n'aurait pas manqué de le dire nettement.


Quand il dit: "Je lui résistai en face", ce n'est là qu'une figure. Car si c'eût été une lutte véritable, ils ne l'auraient pas engagée devant leurs disciples, qui en auraient été singulièrement scandalisés. Mais cette fois une lutte apparente et publique devait amener de bons résultats. Et de même que Pierre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Mar 2018, 11:55 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) Et de même que Pierre avait cédé aux Juifs convertis, quand il était à Jérusalem, de même ceux-ci devaient céder à leur tour maintenant qu'ils étaient à Antioche. En quoi Pierre était-il donc répréhensible ?  "Car, avant que quelques-uns qui venaient d'avec Jacques (1) fussent arrivés, il mangeait avec les gentils; mais après leur arrivée il se retira et se sépara d'avec les gentils, ayant peur de blesser les circoncis" (Galates II, v.12).  Il ne redoutait pas le danger, car lui, qui n'en n'avait pas eu peur au commencement, devait le redouter beaucoup moins encore à cette époque, mais il craignait de voir ses disciples renoncer au christianisme.


C'est aussi ce que Paul lui-même dit aux Galates: "Je crains pour vous que je n'aie pris une peine inutile" (Galates IV, 11}; et ailleurs: "Mais j'appréhende qu'ainsi que le serpent séduisit Ève par ses artifices, vos esprits aussi ne se corrompent" (II Corinthiens  XI, 3).  La crainte de la mort n'était rien pour eux, mais ce qui troublait surtout leur âme, c'était la crainte de perdre leurs disciples.


1. Jacques lui-même était resté à Jérusalem.


"De sorte que Barnabé même se laissa aller, lui aussi, à user de cette dissimulation"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.
[/size]


italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 19 Mar 2018, 11:57 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) "De sorte que Barnabé même se laissa aller, lui aussi, à user de cette dissimulation" (Galates II, v.13).  Ne vous étonnez pas s'il appelle cela de la dissimulation; il ne veut pas, comme je l'ai déjà dit, dévoiler le fond de sa pensée, afin de redresser les Juifs convertis. Comme ils étaient encore singulièrement attachés à la loi, il traite de dissimulation la conduite de Pierre, et lui en fait de vifs reproches, afin de briser complètement les liens qui les maintenaient sous le joug de la loi.


Pierre entend cela et feint de se trouver en faute, pour que les reproches qu'il s'attire servent à redresser les autres. Si Paul avait adressé ses réprimandes aux Juifs convertis, ils en auraient été indignés et en auraient fait fi; car ils ne le tenaient pas en très grande estime. Tandis qu'en voyant leur maître garder le silence devant les reproches de Paul, ils n'étaient plus en droit de résister aux injonctions de cet apôtre et de les dédaigner. "Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, suivant la vérité de l'Évangile"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Mar 2018, 10:09 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) "Mais quand je vis qu'ils ne marchaient pas droit, suivant la vérité de l'Évangile" (Galates II, v.14)... Que cette expression ne vous trouble pas non plus: il ne dit pas cela pour condamner Pierre, mais s'il se servait d'une expression aussi énergique, c'est que cela était utile, et que, ceux qui l'écoutaient devaient faire leur profit des reproches adressés à Pierre, et en prendre occasion pour devenir meilleurs... "Je dis à Pierre devant tous".


Voyez-vous quelle leçon pour les autres ? II prononce ces mots: "Devant tous", afin d'effrayer ceux qui l'entendent. Qu'as-tu à répondre, dis-moi ? "Si toi, qui es Juif, tu vis à la façon des gentils, et non à la façon des Juifs, de quel droit obliges-tu les gentils à judaïser?". Et cependant ce n'étaient pas les gentils…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Mar 2018, 10:10 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) Et cependant ce n'étaient pas les gentils qui s'étaient réunis avec lui, mais les Juifs. Pourquoi donc, ô Paul, reprocher ce qui n'est pas arrivé ? Pourquoi ne pas parler des Juifs qui usaient de dissimulation, mais des gentils ? Pourquoi vous en prendre au seul Pierre, quoique les autres eussent imité sa dissimulation ?  


Voyons ce qu'il lui reproche:  "Si toi, qui es Juif, tu vis à la façon des gentils, et non à la façon des Juifs, de quel droit forces-tu les gentils à judaïser?" Et cependant Pierre se retirait, tout seul et sans entraîner avec lui les gentils convertis. Où Paul veut-il donc en venir ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 20 Mar 2018, 10:12 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) Où Paul veut-il donc en venir ? A empêcher qu'on ne soupçonne le but de ses reproches. S'il avait dit: Tu as tort d'observer la loi, les Juifs convertis l'auraient blâmé et auraient trouvé qu'il parlait avec arrogance à leur maître. Mais s'il se plaint de Pierre, c'est pour défendre et justifier ses propres disciples, je parle des gentils, et c'est par ce moyen qu'il fait accepter ses paroles.


Et ce n'est pas seulement par ce moyen, mais encore, c'est en écartant le reproche de tous les disciples, Juifs ou gentils, pour le reporter tout entier sur Pierre. "Toi", dit-il, "qui es Juif, tu vis à la manière des gentils, et non à la manière des Juifs". N'est-ce pas à peu près comme s'il disait…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Mar 2018, 10:38 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) N'est-ce pas à peu près comme s'il disait franchement: Imitez votre maître, puisqu'il vit à la manière des gentils, tout Juif qu'il est ?  Il se garde bien toutefois de parler ainsi:  car les disciples Juifs auraient rejeté ses paroles; mais, en feignant de reprocher à Pierre sa conduite à l'égard des gentils, il dévoile la vraie pensée de cet apôtre.


D'un autre côté s'il avait dit: Pourquoi contrains-tu les Juifs à judaïser ? Son insistance aurait déplu. Tandis qu'en paraissant se préoccuper seulement des gentils et non des Juifs, il amène ceux-ci à de meilleurs sentiments. Car le meilleur moyen de faire accepter la critique, c'est d'en écarter ce qui peut indisposer celui à qui elle s'adresse. Les gentils ne pouvaient faire un crime à Paul de son intervention…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Mar 2018, 10:40 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




5. (suite) Les gentils ne pouvaient faire un crime à Paul de son intervention en faveur des disciples Juifs. Pierre fit réussir entièrement cette combinaison par son silence et par sa résignation à accepter le reproche de dissimulation, ce qui lui permettait de cacher aux Juifs la vraie dissimulation dont il était convenu avec Paul.


D'abord Paul ne s'adresse qu'à la personne de Pierre: "Si toi qui es Juif..."


— plus loin il donne plus de latitude à sa parole, se met lui-même en cause et s'exprime ainsi: "Nous qui sommes Juifs par notre naissance, et non du nombre des gentils qui sont des pécheurs" (Galates II, v.15). Ces paroles sont une exhortation à laquelle l'apôtre a ajouté un mot de blâme par ménagement pour les Juifs. Il [s']agit de cette manière dans une autre circonstance…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques  ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 21 Mar 2018, 10:45 am

.
.    

"ENSUITE, AU BOUT DE QUATORZE ANS, J'ALLAI À JÉRUSALEM AVEC BARNABÉ,

ET JE PRIS AUSSI TITE AVEC MOI. OR, J'Y ALLAI SUIVANT UNE RÉVÉLATION."

(Galates II, vv. 1-21)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Lorsque, quatorze ans plus tard, Paul se rendit de nouveau à Jérusalem pour exposer sa doctrine aux premiers apôtres,
ils furent d'accord avec lui que Tite ne devait pas être circoncis.
2. En quoi les faux apôtres diffèrent des véritables. — Pourquoi Paul circoncit Timothée.
3. Paul reconnu pour l'apôtre des gentils. — Prudence admirable de cet apôtre.
4-6. Il reprend publiquement saint Pierre de ses ménagements intempestifs envers les Juifs. — Contre les chrétiens judaïsants.
7. et 8. Conséquences absurdes auxquelles arrivent ceux qui veulent faire exister la loi ancienne avec la Loi de grâce.




6. Il [s'] agit de cette manière dans une autre circonstance où il a l'air de parler d'une manière tandis qu'il prépare autre chose; comme lorsqu'il dit dans son épître aux Romains: "Maintenant je vais à Jérusalem pour me mettre au service des saints" (Romains  XV, 25).  Son intention n'était pas de leur dire ni de leur apprendre simplement pourquoi il se rendait à Jérusalem; mais il voulait les exciter à se montrer eux aussi charitables. Car s'il n'avait voulu que leur faire connaître le motif de son voyage, il lui suffisait de dire: "Je vais me mettre au service des saints".


Voyez maintenant quels détails il y ajoute: "Car les Églises de Macédoine et d'Achaïe ont résolu avec beaucoup d'affection, de faire quelque part de leurs biens à ceux d'entre les saints de Jérusalem qui sont pauvres. Ils s'y sont portés d'eux-mêmes, et en effet ils leur sont redevables"(Romains  XV, 26-27).  Et il ajoute: "Car si les gentils ont participé aux richesses spirituelles des Juifs, ils doivent aussi leur faire part de leurs biens temporels" (Romains XV, 26-27). Voyez donc comme il s'y prend pour rabaisser l'orgueil des Juifs…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33647
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum