Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Fév 2018, 9:41 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     

Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. Cet exorde respire le courroux et la fierté, et non pas seulement l'exorde, mais encore toute l'épître, pour ainsi dire. Parler toujours avec douceur à ceux que l'on instruit, quand il est besoin de leur parler avec rudesse, serait le fait non d'un maître, mais d'un corrupteur et d'un ennemi. C'est pour cela que le Seigneur, qui se montrait si doux quand il conversait avec ses disciples, leur parlait quelquefois sévèrement, et employait tour à tour l'éloge ou le blâme. Il avait dit à Pierre: "Tu es heureux, Simon, fils de Jean" (Matthieu XVI, 17); il lui avait annoncé que ce serait sur sa confession qu'il poserait les fondements de son Église, et peu d'instants après avoir prononcé ces paroles, il s'écrie:  "Retire-toi de moi, Satan, tu m'es à scandale" (Matthieu XVI, 23).  Et une autre fois: "Êtes-vous encore sans intelligence", leur dit-il  (Matthieu XV, 16). On peut juger de la crainte qu'il avait…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Fév 2018, 9:46 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) On peut juger de la crainte qu'il avait  su leur inspirer d'après ce que nous raconte Jean: comme ils le voyaient s'entretenir avec la samaritaine, ils lui rappelèrent bien qu'il était temps de prendre de la nourriture, mais aucun d'eux n'osa lui dire: "Qu'avez-vous à causer", ou bien: "Que cherchez-vous dans sa compagnie ?" (Jean IV, 27).  Paul le savait, et comme il suivait pas à pas les traces du Maître, il variait son langage suivant les besoins de ses disciples, tantôt brûlant et tranchant dans le vif, tantôt employant des remèdes plus doux. Aux Corinthiens, il disait: "Que voulez-vous ? Que je vienne à vous avec la verge, ou avec l'amour et avec l'esprit de douceur ?" (I Corinthiens IV, 21.) Aux Galates: "O Galates insensés !" (Galates III, 1).  


Et ce reproche, il le leur adresse, non pas une, mais deux fois. Vers la fin de l'épître, il revient à la charge: "Qu'on ne me cause plus de nouvelles peines". (Galates VI, 6).  Puis il leur parle avec douceur, comme lorsqu'il dit: "Mes petits enfants, vous que j'enfante de nouveau" (Galates IV, 19); et bien d'autres fois encore, il tient un pareil langage. Que cette épître respire la colère, tout le prouve et l'on s'en aperçoit à la première lecture. Il faut dire pourquoi il était irrité contre ses disciples…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 07 Fév 2018, 9:52 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) Il faut dire pourquoi il était irrité contre ses disciples. Ce n'était pas pour peu de choses ni pour un mince motif, autrement il ne se serait pas laissé aller à un tel emportement. S'irriter pour des riens est le fait d'un homme à esprit étroit, d'un homme dur et tracassier; de même que c'est le fait d'un homme indolent et apathique, de se laisser abattre à la vue de graves désordres. Il n'en était pas ainsi de Paul. Quelle était donc la faute qui excitait son indignation ?


Une grande, et bien grande faute, qui les rendait tous étrangers au Christ, comme il leur dit dans la suite de sa lettre: "Voici que moi, Paul, je vous dis que si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien"; puis il dit encore: "Vous tous, qui cherchez votre justification dans la loi, vous êtes exclus de la grâce" (Galates V, 2-4).  Que veut-il dire par là ? Car il faut éclaircir et développer ses paroles…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Fév 2018, 8:46 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) Que veut-il dire par là ? Car il faut éclaircir et développer ses paroles. Ceux des Juifs qui avaient la foi, mais qui étaient en même temps attachés au judaïsme, et à qui la vanité tournait la tête, voulurent se poser en docteurs et se rendirent chez les Galates pour leur enseigner qu'ils devaient se faire circoncire, observer le sabbat et les cérémonies du premier jour de chaque mois, qu'ils devaient enfin ne pas écouter Paul qui supprimait tout cela.


Pierre, Jacques et Jean, disaient-ils , n'empêchent point d'observer ces coutumes, et ce sont les premiers parmi les apôtres, ils ont été disciples du Christ. Il est vrai qu'ils ne s'opposaient point à cela; mais s'ils toléraient ces pratiques, ce n'était point qu'ils en fissent un dogme, c'était pour condescendre à la faiblesse des Juifs convertis. Quant à Paul, qui prêchait les gentils…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Fév 2018, 8:48 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) Quant à Paul, qui prêchait les gentils, il n'avait pas besoin de montrer la même condescendance, quand il se trouva en Judée, il fut aussi tolérant que les autres. Mais ces trompeurs se gardaient bien de dire les motifs de cette condescendance de Paul et des autres apôtres, et ils trompaient les simples en disant qu'ils ne devaient pas écouter Paul, car lui ne datait que d'hier et d'aujourd'hui, les autres, Pierre et ses compagnons, étaient ses anciens; lui, était le disciple des apôtres, eux, étaient les disciples du Christ; lui était seul, eux étaient beaucoup , et ils étaient les colonnes de l'Église.


Et cet homme, ajoutaient-ils, est un hypocrite, car il est reconnu que lui, qui supprime la circoncision, l'a maintenue ailleurs. A vous, il prêche une chose, aux autres, une autre. Quand donc Paul s'aperçut que le feu avait atteint tous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 08 Fév 2018, 8:50 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) Quand donc Paul s'aperçut que le feu avait atteint tous les Galates, quand il vit qu'un violent incendie allait consumer l'Église de Galatie, que la maison qu'il avait fondée était ébranlée, et qu'elle était sur le point de s'écrouler, il fut en proie à un juste ressentiment, en proie aussi au désespoir, comme le prouvent ces paroles:


" J'aurais voulu me trouver maintenant avec vous, et vous entretenir de vive voix" (Galates IV, 20); et il leur écrivit cette épître, où il répond à tous les chefs d'accusation accumulés contre lui. Tout d'abord il répond directement aux insinuations de ses adversaires qui, pour miner son influence, disaient que les autres apôtres étaient les disciples du Christ, et que lui était le disciple des apôtres. Et c'est pour cela qu'il commence en ces termes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Fév 2018, 9:47 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




1. (suite) Et c'est pour cela qu'il commence en ces termes: "Paul, apôtre, non de la part des hommes, ni par des hommes". Car ces trompeurs disaient, comme je vous l'ai déjà fait remarquer, qu'il était le dernier des apôtres, et qu'il avait été instruit par eux. Pierre, Jacques et Jean, sont venus avant lui, disaient-ils, ce sont les premiers parmi les disciples, ils ont reçu les dogmes de Jésus-Christ, c'est à eux qu'il faut obéir, et non à lui, or ils ne sont pas opposés à la pratique de la circoncision, et à l'observation de la loi. En prononçant ces paroles et d'autres semblables…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Fév 2018, 9:49 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. En prononçant ces paroles et d'autres semblables, en rabaissant celui-ci, pour vanter ceux-là, ils avaient en vue, non de faire l'éloge des apôtres, mais de tromper les Galates, et ils leur conseillaient mal à propos d'observer la loi. Il est donc naturel qu'il ait commencé ainsi. Comme ils détruisaient le prestige de son enseignement, en prétendant qu'il le tenait des hommes, tandis que Pierre tenait le sien du Christ il répond directement dès le début, à cette obligation, en disant qu'il est apôtre, non de la part des hommes, ni par des hommes. Ananias l'avait baptisé (Actes IX, 17), mais ne l'avait pas retiré de l'erreur, ni conduit à la foi: c'était Jésus-Christ lui-même qui, du haut du ciel, lui avait adressé miraculeusement la parole et l'avait pris dans ses filets. Quant à Pierre et à son frère…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Ven 09 Fév 2018, 9:51 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Quant à Pierre et à son frère, quant à Jean et au frère de Jean, Jésus les avait appelés à lui, en se promenant sur le bord de la mer (Matthieu IV); il appela Paul, après qu'il fut remonté aux cieux. Et de même que, sans avoir besoin d'être appelés deux fois, ils laissèrent là leurs filets et tout le reste, et se mirent à le suivre; de même Paul, dès le premier appel, arriva à la perfection apostolique:  il se fit baptiser, déclara une guerre sans trêve aux Juifs, et par là, dépassa les autres apôtres: "J'ai pris plus de peine qu'eux" (I Corinthiens XV, 10), dit-il. Mais en attendant, il n'insiste pas là-dessus, et se contente d'être leur égal. Son but était, non de prouver qu'il leur était supérieur, mais d'ôter tout fondement à l'erreur des Galates. Ces mots: "Non de la part des hommes"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Fév 2018, 10:32 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Ces mots: "Non de la part des hommes", convenaient à tous ceux qui prêchaient l'Évangile, car cette prédication avait son origine et sa racine dans le ciel: ceux-ci: "Non par des hommes" convenaient aux seuls apôtres; car Jésus les avait appelés à lui non par l'intermédiaire d'autres hommes, mais par lui-même. Pourquoi Paul, au lieu de faire mention de sa vocation et de dire: "Paul appelé non de la part des hommes", a-t-il parlé de sa qualité d'apôtre ? Précisément, parce que c'était là-dessus que roulait toute la discussion.


On disait que son droit d'enseigner il le tenait des hommes, des apôtres, et qu'il devait suivre leur direction. Or, la preuve qu'il n'avait pas reçu son ministère de la main des hommes, saint Luc la donne, lui qui a dit:  "Or, pendant qu'ils s'acquittaient des fonctions de leur ministère devant le Seigneur, et qu'ils jeûnaient, le Saint-Esprit leur dit: Séparez-moi Saül et Barnabé" (Actes  XIII, 2).  Ce qui prouve bien que la puissance du Fils et de l’Esprit n'est qu'une seule et même puissance. Car, après avoir été envoyé par l'Esprit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Fév 2018, 10:35 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     

Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Car, après avoir été envoyé par l'Esprit, il dit qu'il a été envoyé par le Christ. Et il le prouve encore ailleurs, quand il rapporte à l'Esprit ce que Dieu a fait. Car, s'entretenant avec les prêtres de Milet (1):  "Veillez sur vous-mêmes", disait-il "et sur le troupeau à la tête duquel vous a mis l'Esprit-Saint en qualité de pasteurs et d'évêques" (Actes XX, 28) Et cependant il dit dans une autre épître: "Ceux que Dieu a mis dans son Église, d'abord comme apôtres, en second lieu comme prophètes, puis comme pasteurs et comme maîtres chargés d'enseigner" {I Corinthiens XII, 28).


C'est ainsi que dans son langage il ne fait pas de distinction entre Dieu et le Saint-Esprit, attribuant à l'un ce que l'autre a fait, et réciproquement. D'ailleurs il ferme aussi la bouche aux hérétiques quand il dit:  "Par Jésus-Christ et Dieu son Père". Comme ils prétendent que cette expression s'applique au Fils parce qu'elle témoigne d'une dignité inférieure, voyez ce qu'il fait: il s'en sert en parlant du Père, et nous enseigne à ne pas nous établir en législateurs de leur nature ineffable, et à ne pas mesurer la divinité du Père et celle du Fils. Car, après avoir dit: "Par Jésus-Christ"…



1. Et Éphèse. (Voyez Actes XX, 17)



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Sam 10 Fév 2018, 10:39 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Car, après avoir dit: "Par Jésus-Christ", il ajoute:  "Et par Dieu son Père".  Car, si après avoir fait mention seulement du Père, il avait ajouté ces mots : "par lesquels", peut-être en auraient-ils tiré parti et dit qu'il rapportait ces mots "par lequel" au Père, parce qu'il lui attribuait les œuvres du Fils.


Mais maintenant, en faisant mention en même temps du Père et du Fils, et en se servant de la même expression pour l'un et l'autre, il ne laisse plus de place à une telle interprétation. S'il agit ainsi, ce n'est pas pour attribuer au Père ce qui appartient au Fils, mais c'est pour montrer que cette expression n'admet entre eux aucune distinction de substance. Que diraient donc à ce propos ceux qui soupçonnent…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  
.

italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Fév 2018, 11:09 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Que diraient donc à ce propos ceux qui soupçonnent, d'après la formule du baptême: Je te baptise au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, qu'il y a entre eux une certaine gradation descendante ? Si le Fils est inférieur au Père parce que son nom vient après celui du Père, que diront-ils en voyant que dans ce passage l'apôtre commence par le Fils pour arriver au Père ?  


Mais ne prononçons point de blasphème. Il ne faut pas que notre ardeur à réfuter ces gens-là nous fasse sortir de la vérité. II faut au contraire, fussent-ils mille et mille fois plus fous, que nous nous enfermions scrupuleusement dans les limites de la piété. De même que nous ne dirons pas, nous, que le Fils est plus grand que le Père, parce que Paul a parlé en premier lieu du Fils (car ce serait le dernier degré de la folie, et le comble de l'impiété), de même il ne faut pas croire que dans cette formule du baptême, le Fils soit inférieur au Père. "Qui l'a ressuscité d'entre les morts".  Que faites-vous, Paul ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Fév 2018, 11:10 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) "Qui l'a ressuscité d'entre les morts".  Que faites-vous, Paul ? Vous voulez ramener des judaïsants à la foi, et vous ne leur montrez rien de grand et d'imposant, comme lorsque vous disiez dans votre épître aux Philippiens que "Ayant la forme et la nature de Dieu, il n'a point cru que ce fût pour lui une usurpation d'être égal à Dieu" (Philippiens II, 6), comme lorsque vous vous écriiez en écrivant aux Hébreux: "Il est la splendeur de sa gloire, et le caractère de sa substance" (Hébreux I, 3), comme lorsque le fils du tonnerre disait tout d'abord à haute voix: "Au commencement était le Verbe, et le Verbe était en Dieu, et le Verbe était Dieu" (Jean I, 1), comme lorsque Jésus en personne disait devant les Juifs à plusieurs reprises qu'il pouvait les mêmes choses que son Père, et qu'il avait la même puissance. Vous ne dites rien de cela, vous laissez toutes ces choses de côté pour ne parler que de l'incarnation, de la croix et de la mort du Sauveur ? Oui, répond-il…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Dim 11 Fév 2018, 11:12 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




2. (suite) Oui, répond-il. S'il avait à parler devant des hommes qui n'ont pas idée de la grandeur du Christ, il ferait bien de traiter ces points-là; mais puisqu'ils se séparent de nous parce qu'ils ont peur d'être punis s'ils s'écartent de la loi, il fait mention de ce fait, qui suffit à prouver la non-nécessité de la loi, je veux parler du bienfait que nous avons tous reçu de la croix et de la résurrection. Dire que au commencement était le Verbe; et qu'il se trouvait dans la forme de Dieu, en faire l'égal de Dieu, et avancer d'autres choses semblables eût été bon pour démontrer la divinité du Verbe; mais ce n'était pas ce dont alors il s'agissait.


Mais en disant que  "Le Père l'a ressuscité d'entre les morts",  Paul rappelle le bienfait capital que nous avons reçu du Christ: ce qui ne contribuait pas peu à lui faire atteindre le but qu'il se proposait. Car la plupart des hommes ont coutume de ne pas prêter autant d'attention au langage de ceux qui célèbrent la grandeur de Dieu, qu'au langage de ceux qui montrent les bienfaits que Dieu leur a accordés. Aussi a-t-il négligé tout cela pour ne parler que des bienfaits dont nous avons été l'objet. Mais ici les hérétiques nous assaillent encore et disent…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Fév 2018, 10:09 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. Mais ici les hérétiques nous assaillent encore et disent: Voici que le Père ressuscite le Fils. Par l'effet de la maladie dont ils ont été une fois atteints, ils se refusent à entendre les plus sublimes de nos dogmes; et quand ils rencontrent des expressions humbles et ordinaires, employées soit à cause de la chair, soit pour honorer Dieu, soit dans un autre but, ils les recueillent et les examinent séparément, et se font du tort à eux-mêmes, car je ne saurais dire qu'ils en font à l'Écriture. Je voudrais bien leur demander pourquoi ils disent cela. Ont-ils l'intention de prouver que le Fils est faible, et qu'il n'a pas la force de ressusciter un seul corps ?  Et cependant la foi en lui et même dans les ombres de ceux qui croyaient en lui a fait ressusciter des morts (Actes V, 15).  Quoi, ces hommes qui croyaient en lui…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Fév 2018, 10:11 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite) Quoi, ces hommes qui croyaient en lui, et qui étaient mortels, ont pu rendre des morts à la vie rien que par l'effet de l'ombre que projetaient leurs corps de boue, et par le contact des vêtements qui enveloppaient ces mêmes corps, et lui, n'a pas eu la force de se ressusciter lui-même ? Quelle évidente folie, quel excès de démence ! Ne l'as-tu pas entendu dire: "Détruisez ce temple et je le relèverai en trois jours" (Jean II, 19) ? Et une autre fois: "J'ai le pouvoir de déposer mon âme, et j'ai le pouvoir de la reprendre ?" (Jean X, 18) Pourquoi donc est-il dit que son Père l'a ressuscité ? Pour attribuer au Père les œuvres du Fils, afin d'honorer le Père et de ménager la faiblesse des auditeurs. "Et tous les frères qui sont avec moi"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Lun 12 Fév 2018, 10:12 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite) "Et tous les frères qui sont avec moi". Pourquoi n'en fait-il pas mention dans ses autres épîtres ? Ou bien il n'y met que son nom, ou bien il y joint celui de deux ou de trois de ses compagnons. Ici il fait figurer tout un groupe de fidèles, c'est pourquoi il n'en désigne aucun par son nom. Pourquoi donc fait-il cela ? On l'accusait d'être seul à prêcher ce qu'il prêchait, et d'introduire dés nouveautés dans le dogme. Voulant faire tomber ces soupçons, et montrer que ses idées ont beaucoup de partisans, il réunit les frères en un seul groupe, et prouve que ce qu'il écrit, il l'écrit en conformité de sentiment avec eux.  Aux Églises de Galatie". Ce n'était pas une seule ville, ni deux…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Fév 2018, 9:07 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite)  Ce n'était pas une seule ville, ni deux, ni trois, mais toute la nation des Galates qui était consumée par ce fléau de l'erreur. Voyez encore ici une preuve de sa profonde indignation. Il n'a pas dit: A nos bien-aimés, ni à nos saints de Galatie; mais: "Aux Églises de Galatie". C'était bien là le langage d'un homme dont le cœur est ulcéré, d'un homme qui témoigne son affliction, que de s'adresser à eux sans employer de termes d'amitié ou de politesse, de les désigner seulement par un nom collectif, et de ne pas dire: "Aux Églises de Dieu", mais tout simplement: "Aux Églises de Galatie".


D'ailleurs il est pressé dès le début de les arrêter dans leur tentative de séparation: c'est pour cela qu'il les comprend tous sous ce nom d'Église, afin de les faire rentrer en eux-mêmes et de les réunir en un seul corps. Car ceux qui sont divisés en plusieurs partis ne sauraient être désignés parce nom-là. Ce nom d'Église est synonyme d'accord et de bonne intelligence. Que la grâce et la paix vous soient données …




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Fév 2018, 9:10 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite) Que la grâce et la paix vous soient données  "par la bonté de Dieu le Père, et par Notre-Seigneur Jésus-Christ". Dans toutes ses épîtres, il met cette formule nécessaire, à plus forte raison dans cette épître qu'il adresse aux Galates. C'est parce qu'ils étaient en danger de perdre la grâce, qu'il leur souhaite de pouvoir l'acquérir de nouveau. C'est parce qu'ils s'étaient mis en guerre avec Dieu, qu'il prie Dieu de ramener la paix parmi eux.


"Par la bonté de Dieu le Père".


Voilà encore qui nous permet de confondre les hérétiques. lis prétendent que Jean, qui a dit au commencement de ses Évangiles:  "Et le Verbe était Dieu", a mis le mot Dieu sans article pour marquer que la divinité du Fils était inférieure (1), et ils font encore observer que Paul, en disant que le Fils avait la forme de Dieu, n'a pas voulu parler du Père, puisqu'il a employé le mot Dieu sans le faire précéder de l'article. Que diront-ils donc maintenant ? Car Paul ne dit pas..




1. C'est l'argument d'Eusèbe de Césarée. Contra Marcellum, 16, 17.



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mar 13 Fév 2018, 9:13 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite) Que diront-ils donc maintenant ? Car Paul ne dit pas: Apo tou Theou  mais:  Apo Theou Patris. S'il donne à Dieu, dans ce passage, la qualification de Père, ce n'est pas pour flatter les Galates; loin de là, il les reprend vivement en leur rappelant la cause par laquelle ils sont devenus les fils de Dieu. Cet honneur, ils le doivent non pas à la loi, mais au baptême qui les a régénérés. Aussi partout, même dès le début, répand-il les preuves de la bienfaisance de Dieu. Ses paroles peuvent se traduire ainsi: Vous qui étiez esclaves, ennemis, étrangers, comment se peut-il que vous appeliez tout à coup Dieu votre Père ?  Est-ce à la loi que vous devez cette parenté ? Pourquoi donc laissez-vous celui qui vous…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Fév 2018, 11:15 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




3. (suite) Pourquoi donc laissez-vous celui qui vous a tant rapprochés de Dieu, et courez-vous encore au pédagogue ?  Non seulement en ce qui concerne le Père, mais aussi en ce qui concerne le Fils, les noms dont on les désigne suffisaient à rappeler aux Galates la bienfaisance dont ils étaient l'objet.


Le nom de Jésus-Christ, si nous l'examinons avec soin, retrace à notre esprit tous ses bienfaits. Car Jésus, dit l'Écriture, sera ainsi appelé: "Parce qu'il sauvera lui-même son peuple de ses propres péchés" (Matthieu I, 21); et le nom du Christ rappelle l'onction qu'il reçut du Saint-Esprit: "Et par Notre Seigneur Jésus-Christ) qui s'est donné lui-même pour nos péchés" (Galates I, vv 3-4) ». Vous voyez que Jésus n'a pas exécuté…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Fév 2018, 11:17 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. Vous voyez que Jésus n'a pas exécuté des ordres avec l'obéissance forcée d'un esclave,  et qu'il n'a pas été livré par un autre que par lui. Il s'est donné lui-même: ainsi donc, quand vous entendrez Jean dire que le Père a donné son Fils unique pour nous, n'allez pas rabaisser à cause de cela la majesté du Fils unique, rejetez toute comparaison avec ce qui se passe parmi les hommes.


Si on dit que le Père l'a donné, on le dit non pour vous faire croire qu'il s'agisse d'une mission imposée à un esclave, mais pour que vous compreniez que cette résolution plaisait aussi au Père, et c'est ce que Paul démontre dans ce même passage quand il dit: "Selon la volonté de Dieu notre-Père". Il n'a pas dit: "Selon le commandement", mais: "Selon la volonté". En effet, comme le Père et le Fils n'ont qu'une seule et même volonté, ce que le Fils voulait, le Père le voulait aussi.


— "Pour nos péchés"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, soulignés
et gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Mer 14 Fév 2018, 11:20 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite)  — "Pour nos péchés". Nous nous étions, dit-il, plongés nous-mêmes dans une infinité de maux, et nous méritions les plus terribles châtiments. La loi, bien loin de nous tirer du danger, ne faisait que nous condamner en faisant ressortir nos fautes avec plus d'évidence;  elle ne pouvait ni nous délivrer, ni faire cesser la colère de Dieu; tandis que le Fils de Dieu  a rendu possible ce qui était impossible, en effaçant nos péchés, en faisant des amis de ceux qui étaient des ennemis, en nous accordant mille autres faveurs. Puis Paul ajoute: "Afin de nous retirer de ce siècle pervers".


Voilà que d'autres hérétiques s'emparent de cette expression, s'en servent pour calomnier la vie d'ici-bas, et s'appuient sur le témoignage de saint Paul. Voyez-vous, disent-ils, il a dit que le siècle présent est pervers.


— Et qu'est-ce qu'un siècle, dis-moi ? Un intervalle de temps qui se compose de jours et d'heures. Quoi donc ? Un intervalle de jours est pervers, pervers aussi le cours du soleil ? Mais personne, même l'homme le plus insensé, n'oserait tenir un tel langage.


— Mais, dit-on, ce n'est pas le temps lui-même qu'il traite de pervers, c'est la vie d'ici-bas ? Bien certainement les paroles de Paul n'ont pas ce sens-là…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques, et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Commentaires de Saint Jean Chrysostôme sur l’Épitre de Saint Paul aux Galates.

Message  ROBERT. le Jeu 15 Fév 2018, 9:01 am

.
.    

"PAUL, APÔTRE, NON DE LA PART DES HOMMES, NI PAR DES HOMMES,

MAIS PAR JÉSUS-CHRIST, ET DIEU SON PÈRE QUI L'A RESSUSCITÉ D'ENTRE LES MORTS,

ET TOUS LES FRÈRES QUI SONT AVEC MOI, AUX ÉGLISES DE GALATIE: QUE LA GRÂCE ET LA PAIX

VOUS SOIENT DONNÉES PAR DIEU NOTRE PÈRE ET PAR NOTRE-SEIGNEUR JÉSUS-CHRIST."

(Galates I, vv.1-23)
     


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Ce qui a porté saint Paul à écrire cette épître.
2. Paul a été appelé par Jésus-Christ lui-même. — Que le Fils et le Saint-Esprit ont la même puissance.
3. Solution d'une objection des Anoméens abusant de ce passage où il est dit que le Père
a ressuscité le Fils, pour soutenir que le Fils est inférieur au Père.
4. Que la vie présente n'est pas mauvaise par elle-même, contre les Manichéens.
5. Continuer d'observer la loi de Moise après l'avènement de la grâce, c'est offenser le Père comme le Fils.
6. Nécessité de résister vigoureusement à ceux qui tentent d'altérer la doctrine de l'Évangile.
7. Contre les chrétiens judaïsants et superstitieux.
8-11. C'est de Jésus-Christ lui-même que Paul a reçu immédiatement la doctrine qu'il prêche.
— Comment l'aurait-il reçue des hommes, puisque ni avant ni après sa conversion,
il n'a eu de rapports familiers avec les chrétiens, que ce n'a été que trois ans après qu'il s'est rendu,
fort peu de temps auprès de Pierre et de Jacques, qu'ensuite il est allé en Syrie et en Cilicie
et qu'il est resté personnellement inconnu aux chrétiens.




4. (suite) ― Bien certainement les paroles de Paul n'ont pas ce sens-là, et puis tu ne te renfermes pas dans les paroles mêmes qui servent de texte à ton accusation, mais tu t'y fraies une route pour faire passer ton interprétation. Tu voudras bien m'accorder, à moi aussi, le droit d'interpréter ce passage, d'autant plus que mon explication sera pieuse et raisonnable.


Que pourrions-nous donc dire ? Que ce qui est mal ne saurait être cause de ce qui est bien; or, ces couronnes et ces récompenses infinies de la vie future, nous les devrons à la vie d'ici- bas.Et précisément ce bienheureux Paul lui-même fait de cette vie le plus grand éloge quand il dit:  "Que si je demeure plus longtemps dans ce corps mortel, je tirerai du fruit de mon travail; et ainsi je ne sais que choisir" (Philippiens  I, 22).  Ainsi il se propose le choix à lui-même…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN,
licencié ès-lettres professeur de Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires de l’Épître aux Galates,  tome X,  pp.571-631. Guérin & Cie, éditeurs, 1865. Traduit par M. BOUCHERIE.  

.

italiques et
gras ajoutés
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33493
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum