L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Aller en bas

L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 7:59 pm



Une pipée en nous amusant.

Comme il se fait tard, il faut songer à partir. Nous ne nous laisserons pourtant pas, sans rire un peu, car un Canadien qui est triste, morose, ne riant plus est, dit-on, reviré ; et le mendiant aux deux chapelets nous a nullement donné l'envie de devenir des Canadiens revirés. Ecoutez l'histoire d'une clôture.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 7:59 pm


Dans une de nos campagnes du Canada, dans un endroit appelé " le rang pas débouché," à cause du chemin qui, à l'une de ses extrémités n'est pas continué, naquit un petit garçon qui, sans avoir une vaste intelligence, n'était cependant pas bouché. Le bruit de la cascade du ruisseau au bord duquel il vit le jour, fut l'indice d'une vie qui ne devait pas se passer sans chute. En effet, on le perdit presque dans une tempête de neige en le portant au Baptême ; à neuf mois, il se cassait les reins ; à quatre ans il ne marchait pas encore. Dans un espace de vingt ans, il se brisa la tête trois fois, en deux morceaux chaque fois, se cassa trois côtes, une jambe, se fit six orteils et deux chevilles dans le même pied, qui donna plus tard l'hospitalité à un prunier dont le tronc fut assez hardi pour passer par dessous et sortir par dessus ; on lui enleva un chancre, il laissa une partie de sa langue sur une grand'hache gelée, et pour se réchauffer il égara sa jambe dans un chaudron de savon bouillant.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:00 pm


Et tout cela du côté gauche —il en est resté gaucher— ajoutez à l'énumération, des maladies bien cruelles, maladies de toutes sortes et fièvres de toutes les couleurs. Ça a presque l'air d'un conte. Ce qu'il y a de plus étonnant c'est qu'il assure lui-même— et je ne sais pourquoi on ne le croirait pas— qu'il n'est pas encore mort. Je l'ai souvent vu, je le vois encore tous les jours, sa santé est bonne, il paraît dispos et léger. A quatre ans, il ne parlait pas ; à cinq, il lisait les livres de la bibliothèque ; à huit, faisait sa première communion ; à dix, était le premier de sa classe, premier de la tête ou de la queue, comme vous voudrez —car il était seul, ayant pris les devants sur ses compagnons. Deux mois plus tard, il se cassait la tête pour la première fois. Alors comme Perrette : " adieu, veau, vache cochon, couvée." Et voilà ce que nous sommes dans les mains du bon Dieu ! Qu'avez-vous que vous n'ayiez reçu, dit St. Paul : rappellons nous toujours ces paroles, et peut-être on s'exemptera de se casser la tête.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:01 pm


Mais je ne vois pas de clôture dans tout ceci : venons-en au fait. A l'âge de onze ans, cet enfant eut pour institutrice une de ses sœurs. On peut donner à la sœur d'un jeune homme qui a eu tant d'accidents, le nom de demoiselle Cassé. L'enfant se dit alors avec beaucoup d'humilité qu'il en savait aussi long que sa sœur. Il prit le parti de faire le mutin. En arrivant à la classe, dès qu'il fut appelé, il répondit aux grands éclats de rire de ses petits compagnons qui ne juraient que par lui : oui, maman ; comme de raison, maman ; c'est juste, maman. Prends tes livres et passe la porte, grossier. Oui, maman, répondit l'enfant, et il disparut. Sortir d'une maison est chose facile, mais comment rentrer dans une autre sans son certificat ? L'enfant n'eut pas le courage de se rendre à la maison paternelle, il prit la clef des champs, passa la journée dans les bluets à se noircir la langue, en attendant qu'un autre lui noircit les doigts.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:01 pm


Le soir, il fallut revenir. Il ne revint pas seul ; toute la famille de madame la Frayeur l'accompagnait. Il entre dans la maison sans dire maman cette fois-ci. Oh ! horreur ! Une grosse hart de merisier est placée près de la cheminée. Ses yeux le trompent-ils ? Elle paraît, à elle seule, remplir le coin à bois. D'une voix bien douce, son père lui dit : viens manger, mon enfant. Tiens, ma fille, dit-il à la " maman " de l'école, va lui chercher de la crème, il doit avoir faim, cet enfant. " Ce qui commence bien, finit quelquefois mal," se disait le petit écolier, en regardant la hart ; apporte-lui aussi des confitures, du sirop, lui qui aime tant cela ! On me donne maintenant du jus d'érable, se disait l'enfant ; on me servira peut-être au dessert du jus de merisier. Il fit son repas sans se souvenir pourtant d'avoir mangé. Le chapelet et la prière dits, l'enfant voulut disparaître ; quand une voix l'appelle : viens ici, ce n'était pas la voix de la " maman ; " c'était bien celle du père.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:02 pm


L'enfant eut ordre de s'asseoir à deux pouces tout au plus de la hart. On dit qu'il n'était pas gros, de temps à autre il est bon d'ajouter foi aux on dit. Le père parlait.

— Tu ne veux donc plus aller à l'école, mon enfant ?

— L'enfant s'empressa de répondre en se mettant les doigts dans la bouche. Si tu ne désires plus y aller tu n'as qu'à me le dire, mon fils.

— Eh ! bien, mon papa, il me semble que je sais maintenant tout ce qu'un homme peut apprendre, (que l'humilité est une belle vertu dans un enfant !)

— Très bien, répondit le père, joyeusement, tu veux faire un habitant, n'est-ce pas ?

— Oui, papa ; c'est un habitant que je veux faire.

— Eh ! bien, mon enfant, tu vas prendre la terre d'un arpent et demi. Tu commenceras demain à travailler, remarque bien, à travailler.

— Oh ! pour cela, ne craignez rien, papa ; je vais travailler comme deux hommes, (à onze ans, c'est beaucoup promettre.)

— Va te coucher maintenant, mon fils, dors bien ; à demain.

L'enfant joyeux bondit de son siège, la hart alors n'avait que trois pieds ; il gagna son lit.

Le lendemain matin, à trois heures, une voix se fit entendre : mon fils ! à l'ouvrage ! Il n'y avait pas à regimber. Ecoute, il y a vingt-cinq arpents de clôture à faire...

— Combien d'arpents ? papa.

— Vingt-cinq ! es tu sourd ? et de plus, vingt-cinq arpents de fossé à creuser ; (il ne comptait que par vingt-cinq,) dépêche-toi et pars tout de suite.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:24 pm


Arrivé à la clôture, car enfin nous y sommes arrivés, l'enfant trouva les perches pesantes, l'ouvrage n'alla pas vite jusqu'au déjeuner, il se flattait qu'on devait l'appeler. Bernique ! Une petite chaudière de fer blanc apparut sur le coteau à patates. Le père ne voulant pas faire perdre un temps précieux à son fils, lui apportait son déjeuner. Hâte-toi, dit-il, que je m'en aille. Le petit mutin était de taille à se mesurer quelques instants, il saisit la chaudière, mangea deux bouchées, et en petit philosophe, se mit à la clôture. Le père examina son ouvrage, rien n'était bien fait, il fallait tout recommencer. Il fallait "masser" les pieux ou piquets, on apporta à l'enfant une "masse" aussi grosse que lui ; à l'aide d'un banc, il se mit à l'œuvre ; à dix heures, sa philosophie commença un peu à perdre de sa logique ; les bases en étaient moins solides. Il voulut se reposer : à l'ouvrage, lui crie-t-on, de loin. Il continua. A midi, point d'appel ; l'enfant n'ose se rendre à la maison, car la hart de merisier était encore là et elle avait pu profiter dans l'avant-midi.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:25 pm


Tout-à-coup, la petite chaudière apparaît sur le fameux coteau à patates. Le père est souriant, s'assied à côté de son fils, parle d'affaires et d'autres, lui demande, écoutez bien, ce qu'il prétendait semer le printemps suivant sur sa terre. L'histoire ne dit pas si l'enfant rougit, espérons-le cependant. Le père partit. L'enfant, les ampoules aux mains poursuivit son ouvrage. Il fit bien des réflexions, il crut qu'il était plus facile de sauter par dessus les clôtures que de les faire. La fatigue le surmontait, il se soutenait à peine. Le petit philosophe, différant de son confrère, disait : " je pense que je n'existe pas." Le petit orgueil était vaincu. (Puisse-t-il ne pas revenir !) Il alla se jeter aux genoux de son père, demanda de retourner à l'école ; le père ne voulait pas, l'enfant supplia, le père réfléchit et dit : C'est bien, retourne à l'école, mon enfant ; je vais t'essayer encore une fois, mais souviens-toi que la clôture n'est pas finie. Va demander pardon à ta sœur, et demande lui bien humblement si elle veut te reprendre. L'enfant obéit, se rendit à l'école, la tête basse, se jeta à genoux, fit ses excuses, et fut admis au bout du banc. Aux questions qu'on lui fit, il répondit : oui, mademoiselle Cassé ; certainement mademoiselle, avec beaucoup de plaisir, mademoiselle. La "maman" n'était plus à l'école ; mais il y avait un fils obéissant et soumis, qui poursuivit ses études plus tard et dont les parents furent contents.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:26 pm


Considérez maintenant ce que serait devenu cet enfant, s'il n'avait pas eu un père de génie. Il ne serait pas retourné à l'école, aurait couru les chemins avec de petits compagnons, et se serait gâté. Il serait aujourd'hui probablement à travailler, quelque part, dans quelques mines pour lesquelles il a toujours eu un fort penchant. Voyez le moyen admirable dont son père s'est servi pour changer ses dispositions. Il eut pu battre son fils et l'envoyer à l'école, mais ce fils y aurait été avec sa tête, sans ses pensées, comme on a dit. Le génie du père vit que la détermination de retourner à l'école devait venir de son fils. " Il faut que je lui fasse désirer de nouveau d'aller à l'école," se dit le père, et quelques perches de clôture lui réussirent mieux que s'il lui eût donné un dessert de jus de merisier. Voilà ce que c'est que d'avoir un père d'esprit et de bon sens.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Ven 02 Fév 2018, 8:27 pm


Oncle Germain s'amusait beaucoup aux dépens de ce petit écolier à la clôture, et lui répétait souvent :

L'écolier ignorant de la belle aventure,
D'une hart de merisier et d'un bout de clôture,
Voulant jeter l'iusulte à sa sœur l'instruisant,
Faisant le rodomond, s'esquivant en sifflant,
Fera bien de savoir, par l'un de mes neveux,
Ce que l'on doit penser de la clôture à pieux.


____




Extrait de :

UNE MINE PRODUISANT L'OR ET L'ARGENT DÉCOUVERTE ET MISE EN RÉSERVE POUR LES CULTIVATEURS SEULS - Par leur ami R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. Missionnaire des Sauvages - Québec  1880 :

https://archive.org/stream/unemineproduisan00laca#page/256/mode/2up
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Sam 03 Fév 2018, 10:53 am

.
Merci Roger pour cette belle histoire.

Il y a longtemps que la plupart des parents n'élèvent plus leurs enfants de cette manière...

Le génie et le bon sens du père de famille !

Question, en passant, Roger:  qu'est-ce qu'un hart de merisier ?


Dernière édition par ROBERT. le Sam 03 Fév 2018, 12:36 pm, édité 1 fois (Raison : ajout d'un n au mot: sens.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Sam 03 Fév 2018, 12:03 pm

ROBERT. a écrit:..  qu'est-ce qu'un hart de merisier ?

 

j'ai placé hart définition sur google, et ça m'a dit ça :

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Sam 03 Fév 2018, 12:37 pm

.
Merci beaucoup, Roger ! study
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Sam 03 Fév 2018, 3:51 pm

.
Parlant de hart, je me souviens qu'il existe une rue HART aux Trois-Rivières... Very Happy
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Dim 04 Fév 2018, 8:53 am

ROBERT. a écrit:.
Parlant de hart, je me souviens qu'il existe une rue HART aux Trois-Rivières... Very Happy
Et la chaine de magasin HART Very Happy
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Dim 04 Fév 2018, 10:19 am

Roger Boivin a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Parlant de hart, je me souviens qu'il existe une rue HART aux Trois-Rivières... Very Happy
Et la chaine de magasin HART Very Happy

Probablement, oui.  Very Happy
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Dim 04 Fév 2018, 10:58 am

ROBERT. a écrit:.
Parlant de hart, je me souviens qu'il existe une rue HART aux Trois-Rivières... Very Happy

La rue HART est au cœur du vieux Trois-Rivières, incidemment.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Lun 05 Fév 2018, 8:22 am


Voici une autre histoire sous la plume du même Missionnaire. J'en place seulement le lien :

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Lun 05 Fév 2018, 2:56 pm

ROBERT. a écrit:
Roger Boivin a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Parlant de hart, je me souviens qu'il existe une rue HART aux Trois-Rivières... Very Happy
Et la chaine de magasin HART Very Happy

Probablement, oui.  Very Happy

Si on consulte wiki, il y a beaucoup de magasins HART au Québec.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  Roger Boivin le Lun 05 Fév 2018, 3:34 pm

ROBERT. a écrit:Si on consulte wiki, il y a beaucoup de magasins HART au Québec.

Peut-être pour fouetter l'économie ! Laughing
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11252
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'histoire d'une clôture. - Par le R. P. Zacharie Lacasse, O.M.I. - 1880.

Message  ROBERT. le Lun 05 Fév 2018, 3:45 pm

Roger Boivin a écrit:
ROBERT. a écrit:Si on consulte wiki, il y a beaucoup de magasins HART au Québec.

Peut-être pour fouetter l'économie ! Laughing

Exactement, Roger. HART continue à donner de l'emploi au Québec (et en Ontario), et ce, depuis 1960.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33785
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum