La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Message  Louis le Mar 13 Mar 2018, 7:56 am

VI. —  CONCLUSIONS     (pp.117-118)

[SUITE]

Nous avons remarqué que S. Augustin et le vénérable Bède disaient que le septième jour n'avait pas eu de soir; mais ni l'un ni l'autre n'ont admis, ni soupçonné ce qu'on appelle aujourd'hui les jours-époques. Tous les efforts qu'on a faits pour interpréter dans ce dernier sens quelques textes de l'évêque d'Hippone sont infructueux. Comment aurait-il pu soutenir que les six jours génésiaques désignaient un long espace de temps, lui qui enseignait qu'ils signifiaient seulement un instant? Plusieurs passages des Pères que nous avons rapportés 1 attestent qu'ils avaient très bien vu que la Bible emploie le mot jour dans un sens indéfini; mais ils n'avaient pu songer, à cause de l'état des sciences à leur époque, à faire au premier chapitre de la Genèse l'application de ce sens. Nous ne pouvons douter d'ailleurs que plusieurs d'entre eux, conformément à leurs principes, n'adoptassent le système des jours-époques, s'ils vivaient aujourd'hui.

Du reste, quoi qu'il en soit de ces points de détail, peu nous importe; il ressort d'une façon péremptoire, de notre exposition historique, que toute une école patristique célèbre, celle d'Alexandrie, en Orient, et qu'un grand nombre de Pères latins, S. Augustin, à leur tête, ont soutenu que le mot « jour, » dans le premier chapitre de la Genèse, doit s'entendre, non pas dans le sens propre, mais dans le sens figuré. Ils ne l'ont pas expliqué de la même manière que nous, je le veux bien, mais il n'en demeure pas moins certain que nous n'innovons pas en l'interprétant dans un sens métaphorique 2.

Bien plus…
Les notes ou les nos, libellés dans le texte et qui ne figureront pas en bas de page, seront fournies sur demande. Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12028
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Message  Louis le Mer 14 Mar 2018, 7:38 am

VI. —  CONCLUSIONS     (pp.119-120)

[SUITE]

Bien plus, quelques-unes des raisons alléguées par les Pères pour établir leur opinion gardent aujourd'hui encore toute leur valeur. Nous pouvons répéter avec Origène que la Bible même nous donne à entendre que les jours génésiaques ne sont pas des jours ordinaires, des jours solaires, puisqu'elle nous apprend elle-même que, pendant les trois premiers jours génésiaques, le soleil n'existait pas encore. Nous avons le droit de faire remarquer aussi avec lui et avec S. Augustin que le mot « jour, » dans le langage scripturaire, ne désigne pas partout un espace de vingt-quatre heures, puisque, au commencement du second chapitre de la Genèse, il désigne la période entière de la création : « Telles sont les générations du ciel et de la terre, quand ils furent créés, au jour où le Seigneur Dieu créa le ciel et la terre, et tous les arbustes des champs, avant qu'ils eussent paru sur la terre et toutes les herbes des champs, avant qu'elles eussent poussé 1. »

Mais les Pères ne nous fournissent pas seulement des raisons à faire valoir en faveur des découvertes modernes de la science; quelques-unes de leurs explications sont complètement d'accord avec elles.

La plupart des savants admettent aujourd'hui que l'univers a existé d'abord à l'état informe : ce n'est que successivement que la matière première s'est transformée et qu'ont été produites les créatures diverses qui composent aujourd'hui le monde.

Cette opinion, nous l'avons vu, est de celle de S. Éphrem, de S, Basile, de S, Grégoire de Nazianze, de S. Grégoire de Nysse, de S. Ambroise, de Sévérien de Gabales et d'autres encore 1. S. Augustin, quoiqu'il admît la création simultanée…
Les notes ou les nos, libellés dans le texte et qui ne figureront pas en bas de page, seront fournies sur demande. Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12028
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Message  Louis le Jeu 15 Mar 2018, 7:38 am

VI. —  CONCLUSIONS     (pp.120-121)

[SUITE]

Cette opinion, nous l'avons vu, est de celle de S. Éphrem, de S, Basile, de S, Grégoire de Nazianze, de S. Grégoire de Nysse, de S. Ambroise, de Sévérien de Gabales et d'autres encore 1. S. Augustin, quoiqu'il admît la création simultanée, l'explique cependant dans certains passages de ses écrits en termes qu'on pourrait presque reproduire dans un traité moderne sur l'origine des choses :

 « Au commencement» dit-il dans son premier livre De la Genèse contre les Manichéens, Dieu créa le ciel et la terre. Sous le nom du ciel et de la terre est désignée toute créature faite et produite par Dieu. La créature est ainsi appelée du nom des choses visibles, à cause de la faiblesse des petits qui sont peu aptes à comprendre les choses invisibles. La matière a donc été créée premièrement confuse et informe, afin que les êtres individuels et qui ont une forme fussent tirés de là; c'est ce que les Grecs nomment, je crois, chaos... Cette matière informe, que Dieu a tirée du néant, a donc été appelée premièrement ciel et terre, et il est écrit : Au commencement Dieu créa le ciel et la terre, non pas parce que c'était déjà (le ciel et la terre), mais parce que c'était destiné à le devenir 2. Quand nous considérons la semence d'un arbre, nous disons qu'elle contient les racines, le tronc, les branches, les fruits et les feuilles, non pas parce qu'ils y sont, mais parce qu'ils doivent en sortir. C'est en ce sens qu'il a été dit : « Au commencement Dieu fit le ciel et la terre, » c'est-à-dire, la semence du ciel et de la terre, lorsque la matière du ciel et de la terre était encore confondue [en un seul tout]; parce qu'il était certain que le ciel et la terre devaient sortir de là, cette matière est déjà appelée [par anticipation] le ciel et la terre... Nous trouvons dans les Saintes Écritures des exemples innombrables de locutions pareilles 1. »

C'est ainsi que, en Orient et en Occident, un grand nombre de Pères sont d'accord, pour expliquer, d'après la Genèse, l'origine du monde, comme le font les savants modernes.

Nous avons eu occasion de remarquer aussi que plusieurs d'entre eux, de même que les savants de nos jours, ne pensaient pas que le soleil eût été, à proprement parler, créé le quatrième jour. Si les détails qu'ils donnent à ce sujet ne sont pas tous exacts, à cause de l'ignorance de leur époque sur la véritable nature de la lumière, il n'en demeure pas moins établi qu'ils se rapprochent des théories communément admises par les modernes.

On pourrait faire la même observation au sujet de quelques autres points de détail qu'il est inutile de relever minutieusement….
Les notes ou les nos, libellés dans le texte et qui ne figureront pas en bas de page, seront fournies sur demande. Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12028
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Message  Louis le Ven 16 Mar 2018, 7:23 am

VI. —  CONCLUSIONS     (pp.121-122)

[SUITE]

On pourrait faire la même observation au sujet de quelques autres points de détail qu'il est inutile de relever minutieusement. Ce que nous avons déjà dit est suffisant pour le but que nous nous sommes proposé. Il nous semble avoir démontré que l'exégèse catholique n'a jamais changé de principes et qu'elle fait aujourd'hui ce qu'elle a fait toujours : elle voit dans la Sainte Écriture la parole même de Dieu, mais mise à la portée des hommes et exprimée, par conséquent, en langage humain. De tout temps, les chrétiens se sont servis des sciences pour interpréter la Bible; toute découverte scientifique jette un jour nouveau sur quelque point du texte sacré. Les Pères ont vu là-dessus une partie de la vérité, celle que leur permettait de voir la science de leur temps ; nous continuons leur œuvre en nous servant de la science du nôtre et, comme eux et avec eux, nous croyons que « jamais il n'existe de dissentiment réel entre la raison et la foi, » nulla unquam inter fidem et rationem vera dissensio esse potest.
Les notes ou les nos, libellés dans le texte et qui ne figureront pas en bas de page, seront fournies sur demande. Bien à vous.


FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 12028
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: La cosmogonie mosaïque d'après les Pères de l'Église.

Message  ROBERT. le Ven 16 Mar 2018, 10:55 am

.
Merci Louis; et, comme vous l’avez indiqué au début de ce fil:
 
.
Info additionnelle sur le même sujet.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33917
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum