Les Sacrements

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Sacrements

Message  Martial le Mar 14 Nov 2017, 7:26 am

P.Auguste-Alexis GOUPIL,S.J.Les Sacrements.Préliminaires.p.2, a écrit :

2.Nouvelles harmonies. – Un Dieu Sauveur qui se rend sensible,une Église visible,des sacrements moyens sensibles de la grâce: nous venons de saisir l’idée providentielle.
 

L’étude des Sacrements présente un double aspect: doctrinal et pratique.A l’étude doctrinale se rapportent toutes les questions proprement théologiques touchant l’institution,la nature,les effets des sacrements.A l’étude pratique se rattache tout ce qui regarde leur administration,les conditions requises pour y participer,les cérémonies qui les accompagnent: c’est l’objet de la théologie morale et pastorale et de la liturgie.
avatar
Martial

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sacrements

Message  Martial le Mar 14 Nov 2017, 3:21 pm

Les prêtres des premiers siècles ne prêchaient, ne baptisaient, ne confessaient, ne célébraient que par ordre de l’évêque, qui ordinairement faisait par lui-même toutes ces choses, que la prédication est tellement une propriété de l’évêque, qu’elle n’appartient de droit à personne autre.

Mgr Louis PRUNEL,Vice-Directeur de L’Université CATHOLIQUE de PARIS.
GABRIEL BEAUCHESNE ET SES FILS ÉDITEUR.(Imprimatur,20 octobris 1916)-(Nihil obstat,15 octobris 1916 ),Ouvrage couronné par l’Académie française.
COURS SUPÉRIEUR DE RELIGION.t.V.Les Sacrements.Quatrième Leçon.les sujets et les ministres du Baptême.§ II.pp.91-92,a écrit:

Le Ministre du Baptême. – Dans les premiers temps de l’Église,les évêques ,successeurs directes des apôtres,conféraient seuls le baptême solennel les veilles de Pâques et de la Pentecôte; mais lorsque le christianisme se fut répandu jusque dans les campagnes les plus éloignées,et qu’en même temps le baptême des jeunes enfants se généralisa,il devient impossible de transporter les enfants dans la ville épiscopale,et les évêques permirent aux prêtres de conférer le baptême,en cas de nécessité.Le ministre ordinaire du baptême solennel est donc l’évêque ou le prêtre qui a reçu de l’évêque la juridiction nécessaire.  

La vérité est une. Il demeure toujours vrai qu’il n’y a d’autre pasteur que l'évêque, que le curé n’est qu’un prêtre comme les autres, et rien de plus. Si l’on s’écarte de cette vérité, on produit une confusion dont on ne sait plus se tirer, on bouleverse toute notion théologique conforme à l’antiquité. Au contraire, quand on reconnaît que l'évêque seul est pasteur, docteur, prince et tout dans son église; que la hiérarchie divine est composée du seul épiscopal avec son chef, et de tous les prêtres et ministres; que les évêques sont les successeurs des Apôtres; qu‘eux seuls gouvernent l’Église de Dieu; qu’ils confient aux prêtres et aux diacres les objets de l’ordre presbytéral et diaconal, selon qu’ils le croient convenable et qu’ils le veulent; qu’ils peuvent déléguer la juridiction extérieure à tout ecclésiastique, qui n’est pas même prêtre, ni diacre; quand dis-je, on connaît ces notions qui sont toutes des vérités catholiques , elles détruisent tout prestige,toute nouveauté, tout orgueil de secte guérardo-lefebvriste, et remettent tout dans l’ordre.

DICTIONNAIRE APOLOGÉTIQUE DE LA FOI CATHOLIQUE.J.-B. JAUGEY-Prêtre.Docteur en Théologie.Troisième Édition.Augmentée d'un supplément.Avec la Collaboration d’un Grand Nombre de Savants Catholiques,J-M-A.Vacant,Ch.DE HARLEZ.ÉDITIONS J. BRIGUET.Librairie Delhomme PARIS/LYON.1889.Col.967,a écrit :

Église – I.- Au sens ordinaire où ce mot est entendu par Église catholique,apostolique et romaine,et où nous l’entendons nous-même,l’Église est la société spirituelle,mais réellement visible,des hommes qui croient en Jésus-Christ son fondateur,qui participent à ses grâces,et qui vivant ici-bas sous l’autorité de son vicaire et de ses Evêques.On voit par là que ce terme est exclusif de toute société séparée de la Papauté et de l’Épiscopat catholique Romain.  
avatar
Martial

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sacrements

Message  Martial le Jeu 16 Nov 2017, 2:52 pm

P.Auguste-Alexis GOUPIL,S.J.Les Sacrements.Première partie.Question Générales.p.48,a écrit :

45. Le Christ-homme a un pouvoir d’excellence sur les sacrements.

Pour instituer et administrer les sacrements,Dieu a voulu se servir des hommes comme ministres;ceux-ci n’ont donc sur les sacrements qu’un pouvoir ministériel,subordonné.
 

Le Christ lui-même,en tant qu'homme,exerce sur les sacrements un pouvoir ministériel.Mais,parce que son humanité est unie intimement,personnellement à la Divinité,elle en est l'instrument et le ministre à titre tout spéciale et excellent.Il s'ensuit que le Christ-homme a sur les sacrements un pouvoir d'excellence,bien supérieur à celui qu'exercent les autres ministres.

P.Auguste-Alexis GOUPIL,S.J.Les Sacrements.Première partie.Question Générales.p.54,a écrit :

50. Administration légitime et administration valide.

Personne ne peut donc légitimement,c’est-à-dire selon l’ordre et le droit,administrer les sacrements,s’il n’en a reçu mission de l’autorité ecclésiastique et s’il n’observe les lois fixées par l’Église.
 

Donc, aucun hérétique,aucun schismatique  ne peut,hors le cas de nécessité où l’Église l’autorise,administrer légitimement les sacrements; il usurpe,en effet,l’administration d’un bien qui n’est pas le sein.De même celui qui consciemment reçoit un sacrements d’un “ministre” illégitime ne peut recevoir la grâce puisqu’il pèche en participant au péché d’autrui.Toutefois ,autre chose est l’administration légitime des sacrements,autre leur administration valide.L'administration légitime se trouve dans la disposition , ou la délégation de l'évêque, ou des canons, ou de l'Église, ou de l'épiscopat, ce qui est une même chose, parce que dans l'Église qui gouverne, aucun prêtre n'entre de droit, mais seulement l'évêque de Rome pour l'Église universelle, les évêques réunis en concile avec leur chef, l'évêque selon les règles canoniques dans son diocèse. Enfin le seul épiscopat possède l'empire : la principauté, est tout dans l'Église de Dieu.
avatar
Martial

Nombre de messages : 516
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum