Un ange en éclaire-t-il un autre ?

Aller en bas

Un ange en éclaire-t-il un autre ? Empty Un ange en éclaire-t-il un autre ?

Message  Louis le Jeu 19 Oct 2017, 3:07 pm

Bonjour à tous,

La question suivante, tirée de la Somme de saint Thomas d’Aquin et est publiée pour compléter le fil suivant :

Cette question vient de  :

Un ange en éclaire-t-il un autre ? Page_f10

Bonne lecture.

Bien à vous.
Q. CVI.

COMMENT UNE CRÉATURE AGIT SUR UNE AUTRE
ET D'ABORD DE L'ILLUMINATION DES ANGES.

Ajout du 20 octobre a écrit:Après avoir parlé de l'action de Dieu sur les créatures, nous avons à examiner comment une créature agit sur une autre. Cette question générale doit être divisée en trois parties de telle sorte que nous considérions dans la première l'action des anges qui sont des créatures purement spirituelles; dans la seconde l'action des corps; dans la troisième celle des hommes qui sont composés d'un corps et d'une âme. — A l'égard des anges il y a trois choses à approfondir : 1º comment un ange agit-il sur un autre? 2º comment agit-il sur les corps ? 3º quelle action exerce-t-il sur les hommes ? — Touchant les rapports que les anges ont entre eux il faut examiner comment ils s'éclairent, comment ils se parlent et quelles relations existent entre les bons et les méchants. — Pour savoir comment ils s'éclairent quatre questions sont à faire : 1° Un ange meut-il l'intellect d'un autre en l'éclairant ? — 2º L'un meut-il la volonté de l'autre ? — 3° Un ange inférieur peut-il éclairer celui qui est au-dessus de lui ? — 4° L'ange supérieur communique-t-il aux inférieurs la connaissance de tout ce qu'il sait?

ARTICLE I. — UN ANGE EN ÉCLAIRE-T-IL UN AUTRE (1)?

DIFFICULTÉ: 1. Il semble qu'un ange n'en éclaire pas un autre. Car les anges possèdent la béatitude que nous espérons avoir dans l'éternité. Or, dans l'autre inonde un homme n'en éclairera pas un autre, d’après ces paroles du prophète (Jer. XXXI, 34) : L'homme n'enseignera plus alors son prochain et son frère. Donc un ange n'en éclaire pas maintenant un autre.

SOLUTION : 1. Il faut répondre au premier argument, que les anges supérieurs aussi bien que les anges inférieurs voient l'essence de Dieu et que sous ce rapport l'un n'enseigne pas l'autre. C'est dans ce sens que le prophète dit : L'homme n'enseignera pas son frère en disant : Connais le Seigneur. Car tous le connaîtront depuis le plus petit jusqu'au plus grand. Or,  Dieu connaît en lui-même toutes les raisons de ses œuvres (1) qui existent en lui comme dans leur cause, mais les êtres qui voient son essence ne les connaissent qu'en raison de la perfection avec laquelle ils la voient. Par conséquent un ange supérieur connaît mieux qu'un inférieur les raisons qui font agir Dieu, et il l'éclairé à ce sujet. C'est ce qui fait dire à saint Denis (De div. nom. cap. 4) que les anges sont éclairés sur les raisons des choses qui existent.

DIFFICULTÉ: 2.  Il y a dans les anges trois sortes de lumières : la lumière de la nature, celle de la grâce et celle de la gloire. Or, l'ange reçoit la lumière de la nature de celui qui le crée, la lumière de la grâce de celui qui le justifie, et la lumière de la gloire de celui qui le béatifie ; c'est-à-dire que toutes les lumières qu'il reçoit lui viennent de Dieu. Donc un ange n'en éclaire pas un autre.

SOLUTION : 2. Il faut répondre au second, qu'un ange n'en éclaire pas un autre en lui communiquant la lumière de la nature, ou de la grâce, ou de la gloire, mais en fortifiant sa lumière naturelle, et en lui manifestant la vérité à l'égard des choses qui concernent l'état de la nature, de la grâce et de la gloire. comme nous l'avons dit (in corp. art.).

DIFFICULTÉ: 3. La lumière est une forme de l'esprit. Or, il n'y a que Dieu qui donne à la créature raisonnable sa forme, et il le fait sans l'intermédiaire d'aucune créature comme le dit saint Augustin (Quæst. lib. LXXXIII, quaest. 54). Donc un ange n'éclaire pas l'intelligence d'un autre ange.

SOLUTION : 3. Il faut répondre au troisième, que la créature raisonnable reçoit de Dieu immédiatement sa forme, comme l'image la reçoit du type qu'elle reproduit, parce que les êtres raisonnables n'ont pas été faits à l'image d'un autre que de Dieu, ou comme le sujet la reçoit de l'être qui le complète, parce que l'esprit de la créature est toujours considéré comme informe tant qu'il ne s'attache pas à la vérité première. Mais les lumières qui viennent de l'homme ou de l'ange sont en quelque sorte des dispositions ou des préparations à la forme dernière que doit revêtir celui qui les reçoit (2).

Mais c'est le contraire. Car saint Denis dit ( De cœl. hier. cap. 8 ) que les anges du second ordre sont purifiés, éclairés et perfectionnés par les anges du premier ordre.

CONCLUSION : …
__________________________________________________________

(1) L’Écriture nous montre dans plusieurs endroits qu’un ange en éclaire un autre : Angelus qui loquebatur in me ingrediabatur, et alius angelus in occursum ejus (Zach. II) : Vidi alterum angelum ascendentem, etc.  ( Apoc.VII). —  (1) Il s’agit ici tout particulièrement des opérations libres que Dieu peut ne pas faire, et qui dépendent de sa volonté sans découler nécessairement de son essence. C’est pourquoi on peut voir son essence sans connaître les raisons de ces choses.  —  (2) C’est-à-dire qu’elles sont une disposition à la connaissance parfaite de la vérité, qui ne peut venir que de Dieu.


Dernière édition par Louis le Ven 20 Oct 2017, 1:52 pm, édité 2 fois (Raison : Ajout du 20 octobre.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12490
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Un ange en éclaire-t-il un autre ? Empty Re: Un ange en éclaire-t-il un autre ?

Message  Louis le Ven 20 Oct 2017, 7:11 am

ARTICLE I. — UN ANGE EN ÉCLAIRE-T-IL UN AUTRE (1)?

SUITE

CONCLUSION. — Un ange en éclaire un autre dans le sens qu'il lui fait connaître la vérité qu'il sait lui-même, soit en fortifiant son intellect, soit au moyen de l'espèce ou de la ressemblance des choses qu'il comprend.

Il faut répondre qu'un ange en éclaire un autre. Pour rendre cette proposition évidente il faut observer que la lumière selon qu'elle se rapporte à l'intellect n'est rien autre chose qu'une manifestation de la vérité, suivant ces paroles de saint Paul (Eph. v, 13) : Tout ce qui est manifesté est lumière. Par conséquent, éclairer quelqu'un ce n'est rien autre chose que de lui manifester la vérité que l'on connaît, d'après ces autres paroles de l'Apôtre ( Eph. III, 8 ): J'ai reçu, moi, le plus petit d'entre les saints, la grâce d'éclairer tous les hommes sur l'économie des mystères que Dieu cachait en lui depuis l'origine des siècles. Quand on dit qu'un ange en éclaire un autre, on entend donc par là qu'il lui manifeste la vérité qu'il connaît. C'est la pensée de saint Denis quand il dit (De cœl. hier. cap. 7) que les théologiens enseignent clairement que les ordres inférieurs des substances célestes sont instruits des choses divines par les ordres supérieurs. Or, comme pour comprendre il faut deux choses, ainsi que nous l'avons dit (quest. préc. art. 3), la faculté qui comprend et l'espèce ou l'image de l'objet compris, un ange peut sous ces deux rapports communiquer à un autre la vérité qu'il connaît.

1° Il le peut en fortifiant sa faculté intellectuelle. En effet, comme un corps imparfait prend de la force quand on le place près d'un corps plus parfait que lui, comme un corps froid s'échauffe en présence d'un corps chaud, de même l'intelligence d'un ange inférieur se fortifie en se mettant en rapport avec celle d'un ange supérieur. Car les êtres spirituels en se tournant les uns vers les autres exercent une action réciproque analogue à celle qui existe entre deux corps placés l'un à côté de l'autre.

2° Un ange manifeste à un autre la vérité qu'il connaît au moyen de l'espèce ou de la ressemblance de l'objet qu'il comprend. Car un ange supérieur connaît la vérité sous une forme universelle que l'intellect d'un ange inférieur ne serait pas capable de saisir, parce que sa nature l'oblige à concevoir les choses d'une manière plus particulière. Alors l'ange supérieur distingue en quelque sorte la vérité qu'il conçoit universellement pour l'approprier à l'entendement de l'ange inférieur. Il fait pour lui ce que font pour nous les docteurs qui connaissent la vérité en grand et qui la divisent en une foule de parties pour se mettre à la portée de leurs auditeurs. Telle est la pensée de saint Denis quand il dit (De cœl. hier.  cap. 15) que chaque substance intellectuelle divise avec une admirable prévoyance la science qu'elle a reçue de Dieu sous une forme unique, et la communique à tous les anges inférieurs après l'avoir proportionnée à leur capacité.
_______________________________________________________________________

(1) L’Écriture nous montre dans plusieurs endroits qu’un ange en éclaire un autre : Angelus qui loquebatur in me ingrediabatur, et alius angelus in occursum ejus (Zach. II) : Vidi alterum angelum ascendentem, etc. (Apoc.VII).

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12490
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Un ange en éclaire-t-il un autre ? Empty Re: Un ange en éclaire-t-il un autre ?

Message  ROBERT. le Ven 20 Oct 2017, 2:00 pm

.
Merci bien, Louis.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum