Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ?

Aller en bas

Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ? Empty Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ?

Message  Louis le Mar 17 Oct 2017, 7:45 am

Bonjour à tous,

La question suivante, tirée de la Somme de saint Thomas d’Aquin et est publiée pour compléter le fil suivant :

Cette question vient de  :

Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ? Page_f10

Bonne lecture.

Bien à vous.

QUESTION CX.

DE LA PRÉÉMINENCE DES ANGES SUR LES CRÉATURES CORPORELLES.

ajout du 20 octobre a écrit:Après avoir considéré les anges dans les rapports qu'ils ont entre eux, nous avons maintenant à examiner la prééminence qu'ils exercent sur les créatures corporelles. — A cet égard quatre questions se présentent : 1º La créature corporelle est-elle régie par les anges? — 2° La créature corporelle leur obéit-elle à volonté? — 3° Les anges peuvent-ils par leur vertu mouvoir un corps d'un lieu à un autre? — 4° Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ?

ARTICLE IV. — Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles (2) ?

DIFFICULTÉ: 1. Il semble que les anges puissent faire des miracle. Car saint Grégoire dit  (Hom. XXXIV in Ev.) qu'on donne le nom de Vertus à ces esprits par lesquels s'opèrent les prodiges et les miracles.

SOLUTION : 1. Il faut répondre au premier argument, qu'on dit que les anges font des miracles, soit parce que Dieu en fait selon leurs désirs comme il en fait quand les saints lui en demandent, soit parce qu'ils remplissent quelque rôle dans l'exécution même du miracle, comme lorsqu'on les verra à la résurrection générale recueillir les cendres des morts.

DIFFICULTÉ: 2. Saint Augustin dit (Quæst LXXXIII, quæst. 79) que les magiciens font des miracles par suite de contrats particuliers, que les bons chrétiens les opèrent par la justice publique, et les mauvais par les signes de cette justice. Or, les magiciens font des miracles parce que les démons les exaucent, comme le dit le même docteur (Ibid.). Donc les démons peuvent faire des miracles, et à plus forte raison les bons anges.

SOLUTION : 2. Il faut répondre au second, qu'on donne le nom de miracle, absolument parlant comme nous l'avons dit (in corp. art.), à tout ce qui se fait en dehors des lois de la création tout entière. Mais comme nous ne connaissons pas toutes les vertus des créatures, toutes les fois que par une puissance qui nous est inconnue un être créé produit un effet qui sort des lois ordinaires de la nature, cet effet est un miracle par rapport à nous. Ainsi, quand les démons font par leur puissance naturelle quelque chose d'extraordinaire, ces phénomènes ne sont pas des miracles, absolument parlant, mais ils passent pour tels à nos yeux (1). C'est de cette manière que les magiciens font des miracles par l'entremise des démons. On dit qu'ils les font d'après un pacte particulier, parce que les créatures qui ont dans l'univers une puissance quelconque, sont comme les individus qui jouissent d'une certaine importance dans une cité. Par conséquent, quand un mage fait quelque chose par suite d'un pacte conclu entre lui et le démon, on dit qu'il agit par suite d'un traité particulier. Mais la justice divine règne dans le monde entier comme la loi publique dans toute la cité. C'est pourquoi les bons chrétiens opérant des miracles au nom de la justice divine, on dit qu'ils les font par la justice publique, tandis que les mauvais chrétiens les produisent par les signes de cette justice publique, c'est-à-dire en invoquant le nom du Christ, ou en recourant à quelques sacrements.(a)

DIFFICULTÉ: 3. Saint Augustin dit encore au même endroit que tout ce qui se fait visiblement  il n'est pas absurde de l'attribuer aux puissances inférieures de l'air. Or, quand une cause naturelle produit un effet qui est en dehors de ses lois, nous disons que c'est un miracle, comme quand un malade est guéri de la fièvre sans qu'on ait recours aux moyens ordinaires. Donc les anges et les démons peuvent faire des miracles.

SOLUTION : 3. Il faut répondre au troisième, que les puissances spirituelles peuvent faire toutes les choses visibles qui se font en ce monde en employant par le mouvement local les éléments primitifs des corps.

DIFFICULTÉ: 4. Une puissance supérieure n'est pas soumise à l'ordre d'une cause inférieure. Or, la nature corporelle est inférieure à l'ange. Donc l'ange peut agir en dérogeant aux lois qui régissent les agents matériels, et par conséquent faire des miracles.

SOLUTION : 4. Il faut répondre au quatrième, que quoique les anges puissent déroger aux lois d’un être corporel, ils ne peuvent cependant pas déroger aux lois de toute la création, ce qui est l’essence du miracle, comme nous l’avons dit ( in corp. art.).

Mais c'est le contraire. Car il est dit de Dieu (Ps. cxxxv, 4) : Il n'y a que lui qui fasse de grandes merveilles, c'est-à-dire des miracles.

CONCLUSION : …
___________________________________________________________________

(2) Les anges peuvent faire des miracles improprement dits. L’Écriture en renferme une multitude parmi lesquels nous citerons l’incendie de Sodome, la délivrance des trois enfants dans la fournaise, l’affliction de Job, les prodiges opérés par les mages de Pharaon (Voy. Deut. XIII, 1; Jérém. XXIII, 32; Matth. XXIV, 24; saint Paul II. Thess.; Apocal. XIII. Et parmi les Pères: saint Irénée, Contra hæres. Lib. II, cap. 31; saint Justin, Dial. cum Tryphone; saint Cyrille, Catech. XV; Tertullien, Apolog. cap. XXIII; Origène, lib. III contra Celsum; Lactant. Lib. II, cap. 74, et lib VII, cap. 13; saint Chrysostome, Homil. XXXVI et lib. cont. Gentes.
 
(1)  Ils passent pour tels aux yeux du vulgaire. Car pour que les miracles aient une force probante, il faut qu'on puisse distinguer les vrais miracles des miracles impropres ou des faits merveilleux. Les théologiens se sont appliqués à le faire, mais leurs règles reviennent au principe de saint Thomas, qui dit que le vrai miracle est un fait qui est absolument supérieur aux forces de la nature.

(a) Note de Louis : [ Il est à peine besoin de faire remarquer que ce dont il est question dans ce paragraphe fut écrit avant 1958. ]


Dernière édition par Louis le Ven 20 Oct 2017, 1:57 pm, édité 2 fois (Raison : Modification de la première citation et ajout d'une citation.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12492
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ? Empty Re: Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles ?

Message  Louis le Mer 18 Oct 2017, 6:34 am

QUESTION CX.

DE LA PRÉÉMINENCE DES ANGES SUR LES CRÉATURES CORPORELLES.

ARTICLE IV. — Les anges bons ou mauvais peuvent-ils faire des miracles (2) ?

(SUITE)

CONCLUSION — Le miracle est une dérogation aux lois de tous les êtres créés; comme il n'y a que Dieu qui ne soit pas une créature, il n'y a que lui qui puisse par sa propre puissance opérer des miracles.

II faut répondre que le miracle est à proprement parler une dérogation à l'ordre de la nature. Pour qu'il y ait miracle, ce n'est donc pas assez qu'une chose soit faite en dehors des lois d'une nature particulière, parce que dans ce cas il arriverait que celui qui jette une pierre en l'air ferait un miracle puisqu'il déroge à la loi naturelle de la pierre. On donne donc le nom de miracle à ce qui est en dehors des lois de toute la nature créée. Or, il n'y a que Dieu qui puisse le faire, parce que tout ce que fait l'ange ou toute autre créature par sa propre vertu, il le fait nécessairement selon les lois de la nature, et par conséquent ce n'est pas un miracle. D'où il résulte qu'il n'y a que Dieu qui puisse faire des miracles.
_____________________________________________________________________

(2) Les anges peuvent faire des miracles improprement dits. L’Écriture en renferme une multitude parmi lesquels nous citerons l’incendie de Sodome, la délivrance des trois enfants dans la fournaise, l’affliction de Job, les prodiges opérés par les mages de Pharaon (Voy. Deut. XIII, 1; Jérém. XXIII, 32; Matth. XXIV, 24; saint Paul II. Thess.; Apocal. XIII. Et parmi les Pères: saint Irénée, Contra hæres. Lib. II, cap. 31; saint Justin, Dial. cum Tryphone; saint Cyrille, Catech. XV; Tertullien, Apolog. cap. XXIII; Origène, lib. III contra Celsum; Lactant. Lib. II, cap. 74, et lib VII, cap. 13; saint Chrysostome, Homil. XXXVI et lib. cont. Gentes.  

FIN.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12492
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum