QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ? (Les Questions Liturgiques.. - 1921)

Aller en bas

QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ? (Les Questions Liturgiques.. - 1921)

Message  Roger Boivin le Mer 30 Aoû 2017, 4:11 pm



QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ?


C'est une messe sans le Canon, par conséquent sans la consécration ni la communion. Quelques auteurs appellent la messe des Présanctifiés du Vendredi Saint une missa sicca ; mais il y a en plus ici le rite solennel de la Communion du Prêtre, depuis le Pater ; ce qui n'a pas lieu dans la missa sicca. Quand il y avait au même jour par occurrence deux messes spéciales ; après la messe principale, on pouvait ajouter les textes, lectures et oraisons de la messe secondaire, sans évidemment l'Action. Le cas se présentait surtout en Carême, les dimanches, aux fériés majeures, aux vigiles, etc.

L'Ordo Missae de Burckard (1502) qui a servi à la rédaction de notre Ritus celebrandi missam du missel actuel, contient à la suite des titres que nous avons encore, trois titres ou chapitres sur la Missa sicca 1 :

De Missa sicca nuncupata. — De eadem missa sicca in mari et fluminihus celebrari solita. — De eadem missa coram infirmo vel alia persona celebranda.



1. Cfr. WiCKHAM Legg. Tracts on the Mass. London 1904, pp. 173-174. Voir aussi dans le Liber Sacerdotalis, publié sous Léon X en 1.520. (Ed. 1523 p. S4.)


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ? (Les Questions Liturgiques.. - 1921)

Message  Roger Boivin le Jeu 31 Aoû 2017, 8:07 am


Voici le Ie chapitre : De missa sicca nuncupata :

Sunt et alii sacerdotes qui in XL vel aliis diebus in quibus duae missae spéciales habentur : videlicet una de festo et alia de dominica : vel feria : celebrata earum altéra : aliam pro devotione sua legunt : absque consecratione : quod fieri licet hoc ordine : data benedictione post missam celebratam et Evangelio S.Io. lecto : celebrans deponit casulam, et aliis omnibus paramentis retentis : stans in cornu Epistolae versus ad altare : detecto capite : legit absolute ex Missali Introïtum alterius missae : Gloria in excelsis Deo : si illud in prima missa non dixit ; et secundae missae conveniat : alioquin ipsum pretermittet. Idem observât de Credo : subjungit orationem, Epistolam, Graduale, Alléluia vel Tractum, Evangelium, Offertorium, Communionem et Postcommunionem : Omnia intelligibili voce legens...

Après le Concile de Trente, dans le Missel de Pie V (édition Venise 1578, p. 92) il y a encore dans le Ritus C. M. au chap. 46 : De missa sicca nuncupata et les chap. 47 et 48 avec les titres que nous avons donnés plus haut. Ces trois chapitres ont disparu dans la nouvelle édition de Clément VIII (1604).

Dans un ancien Ordo Dominicain 1, les frères étaient autorisés à dire la Missa sicca : in via vero vel alias quando jratres missam habere non possunt.

Dans le même ordo 2 on lit : Finita missa, cum alias post etim celebraturus fuerit, altare non detineat in dicendo alia officia... On appelait cette messe : office, pour éviter toute confusion avec la vraie messe, et à juste titre d'ailleurs, puisqu'elle ne se composait que de lectures.

Dans un Ordinariimi Cartusiense 3 également : De Officio nudo quomodo agitur. La missa sicca est encore en honneur aujourd'hui chez les Chartreux.

Ducange donne des renseignements historiques sur cette messe 4. Dans ses voyages en Gaule au XVIIe siècle 5, de Moléon a recueilli de curieux détails à ce sujet : « Lorsqu'on enterre après midi par nécessité, on dit à l'enterrement une messe sèche, c'est-à-dire sans consécration. » A Reims, aux jours des Rogations, dans les églises où la procession fait station, on dit la messe des cathéchumènes ou messe sèche 6. A Rouen pour la bénédiction des Rameaux, grand-messe sèche : avec Épître et Évangile à l'ambon ; préface 7, etc.




1. Cfr. Wickham-Legg. Tracts on the Mass. London, 1904, p. 96.

2. Ibidem, p. 95.

3. Tracts on the Mass, p. 104.

4. Glossarium, Paris 1733, t. IV, col. 824.

5. Voyages Liturgiques, Paris 1718 p. 77. [p. 76 en bas et 77 (les s sont fait comme des f)] : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k107962q/f88.image

6. Ibidem, p. 177. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k107962q/f189.image

7. Ibidem, p. 338. [8e ligne] : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k107962q/f351.image

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ? (Les Questions Liturgiques.. - 1921)

Message  Roger Boivin le Jeu 31 Aoû 2017, 8:10 am


Cette dévotion est surtout tombée en discrédit après le protestantisme : elle pouvait en effet amener des confusions et compromettre aux yeux des simples la réalité du sacrifice. De là sa condamnation à cette époque dans certaines églises, entre autres dans le diocèse d'Ypres 1.

On en a conservé quelques vestiges : Notre bénédiction des Rameaux actuelle est une vraie messe sèche comme à Rouen. Dans la nouvelle édition du Rituel romain, Pie X a fait ajouter la Benedictio aquae in Vigilia Epiphaniae Domini 2 ; bénédiction très solennelle qui est une véritable messe sèche 3.

La lecture, au lieu du dernier Évangile de S. Jean, de l'Évangile d'une messe spéciale non célébrée semble aussi un vestige très effacé, il est vrai, de la missa sicca.

La lecture pieuse, attentive, méditative des formules d'une messe non célébrée, ou bien de la messe conventuelle en union avec les messes conventuelles célébrées dans toute l'Église, ne serait-ce pas une bienfaisante adaptation de l'ancienne dévotion dont nous venons de parler ?




1. Adolph Franz. Die Messe im deutschen Mittelalter. Freiburg i. B. 1902, pp. 79-84. Voir longue dissertation sur ce sujet.

2. Nouvelle édition de Pie X, 1917. Marietti, Turin 1917, p. 245. Cette bénédiction se trouvait encore dans l'édition de 1816.

3. Dom Cagin, Eucharistia, 1912, pp. 35-36-37-38, https://archive.org/stream/leucharistiacano00cagi?ref=ol#page/34/mode/2up , parle longuement de cette Missa sicca. Voir aussi dans le même ouvrage, pp. 137-138-139, https://archive.org/stream/leucharistiacano00cagi?ref=ol#page/136/mode/2up . L'auteur aura constaté avec joie dans l'édition du Rituel de Pie X la restitution de cette pièce liturgique ancienne dont il regrettait la disparition.
D. L. B.

___________


LES QUESTIONS LITURGIQUES - ET PAROISSIALES - REVUE RÉSERVÉE AU CLERGÉ - CINQUIÈME ANNÉE 1921 https://archive.org/stream/lesquestionslitu05louvuoft#page/n335/mode/2up - Pages 241-42-43 :

https://archive.org/stream/lesquestionslitu05louvuoft#page/240/mode/2up

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: QU'EST CE QUE LA MISSA SICCA, MESSE SÈCHE ? (Les Questions Liturgiques.. - 1921)

Message  Roger Boivin le Jeu 31 Aoû 2017, 9:29 am


AVEC DIEU TOUJOURS aux champs comme à la ville Pour vivre notre foi en Dieu partout présent -

Par Ach. DESBUCQUOIT, Barnabite - 1939 :


http://messe.forumactif.org/t568-avec-dieu-toujours


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11113
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum