Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 2:24 pm

On nous balance souvent comme argument, pour justifier une possible suppléance de juridiction actuelle, l'histoire (très ancienne) de l'évêque saint Eusèbe de Samosate.
D'ailleurs on ajoute, comme pour appuyer cette possibilité d'un coté plus favorable encore à ceux que cette histoire arrangerait bien aujourd'hui, que l’Église et l’éminent Dom Gréa louangèrent l'attitude de saint Eusèbe ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 3:09 pm

Voyons ce que dit Dom Gréa.

On vit ainsi au IVe siècle saint Eusèbe de Samosate parcourir les Églises d'Orient dévastées par les ariens et leur ordonner des pasteurs orthodoxes, sans avoir sur elles de juridiction spéciale.  
Ce sont là des actions vraiment extraordinaires, comme les circonstances qui en ont été l'occasion.
Aussi ces manifestations du pouvoir universel de l'épiscopat, s'exerçant dans des lieux où les hiérarchies locales ont été établies et n'ont pas entièrement péri, ont toujours été très rares.

Dom Gréa, De l’Église et de sa Divine constitution, L'épiscopat, p.218 et 219, ed. 1907
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 3:26 pm

1) Ces l'épiscopat ( l'évêque diocésain , puissance ecclésiastique , puissance sacrée)
2) Toujours en fonction de leurs pouvoirs et toujours pour une église (Diocèse ) particulier .. pas de vagi


R. P. H Montrouzier s.j.Origine de la juridiction épiscopale,dans Revue des sciences ecclésiastiques.1872, 5ème article.Troisième Partie.II.pp.395,396;397,398, a écrit :

De là suit l'incapacité radicale pour un Evêque d'agir jamais en dehors des limites que le Pape lui a assignées. Vainement donc il tenterait d'instituer d'autres Évêques ou de fonder de nouvelles Eglises. Le Pape, en le préposant à la tète d'une partie du troupeau, a par là même créé la sphère où son activité se doit concentrer, et d'où il lui est impossible de sortir.Ainsi est réduite à néant la prétendue juridiction universelle que, d'après les auteurs Gallicans, les Évêques reçoivent de Jésus-Christ pour les cas de nécessité extraordinaire. Noël Alexandre, par exemple, veut que, dans les temps de schisme ou de persécution, tout Évêque puisse en vertu de celle juridiction universelle accourir au secours d'une Eglise désolée. Ce que le Pape seul peut en tout temps, il l'accorde à chaque Évêque pour les époques de troubles .Les Évêques anticoncordataires suivirent la maxime erronée de Noël Alexandre. Quand le Pape voulut abolir les anciennes circonscriptions diocésaines pour en créer de nouvelles, les titulaires virent sans doute l'Eglise exposée à un pressant danger, qu'ils se crurent obligés de prévenir. Ils firent donc usage de la juridiction universelle conférée par Jésus-Christ en vue des cas d'extraordinaire nécessité, en se maintenant malgré le Pape dans l'exercice d'une autorité que le Chef de l'Eglise leur retirait. D'après la doctrine commune, une telle résistance eût été impossible. La monarchie pontificale n'existe plus en effet, si la juridiction peut subsister un seul instant en dehors de la volonté du Pape.

Voulons-nous dire pour cela que jamais, dans les temps de trouble et de persécution, l'Évêque ne puisse étendre sa sollicitude sur un troupeau abandonné sans défense à la fureur des loups ravisseurs? Nullement. Nous savons que l'histoire rapporte, en le louant, l'exemple de S. Eusèbe,Évêque  de Samosale, qui, pendant la persécution arienne, parcourait les Eglises pour les pourvoir de prêtres et de pasteurs fidèles. Mais pour louer ce trait et d'autres du même genre, il n'est pas nécessaire de remonter à une prétendue concession qui n'exista jamais. Il suffit de dire qu'en vertu de la charité qui unit tous Ies membres de l'Eglise, les Évêque? se doivent une mutuelle assistance, pour laquelle ils peuvent à bon droit présumer le consentement du Pontife romain, dans les cas de nécessité imprévue. Supposons qu'une subite invasion de l'ennemi menace les jours d'un ou plusieurs Vicaires apostoliques de quelque vaste chrétienté de l'Orient. Il nous parait évident que les Vicaires apostoliques dont les jours sont ainsi menacés, peuvent et doivent sacrer bien vite au moins un Évêque, afin de pourvoir efficacement à la conservation de cette chrétienté. Mais de quel droit agiront-ils? Sera-ce en vertu de la juridiction universelle conférée pour les cas extrêmes? Non. Ils s'appuieront uniquement sur le consentement présumé du Pontife romain, dont en hommes sages ils interprètent les intentions.


St. Ligurie explique la chose avec beaucoup de netteté.Quoique, dit-il, le gouvernement des Évêques leur soit particulier, par rapport à leurs troupeaux particuliers,cependant si un Evêque voyait surgir une hérésie dans une autre Eglise, il serait tenu de réparer lui-même le mal, autant que cela serait en lui, par la raison que tous les Evêques sont obligés de veiller au bien de l'Eglise universelle. Si un homme possédait un nombreux troupeau, il en confierait la garde à un seul pasteur, mais il désignerait en même temps d'autres pasteurs inférieurs dont chacun garderait une portion du troupeau. Cependant si quelqu'un d'entre eux venait à remarquer que les loups guettent le troupeau particulier d'un de ses compagnons,il serait assurément tenu de prévenir le danger.De même les Évêques, qui tous sont pasteurs du même bercail de Jésus-Christ, sont tenus, selon leur pouvoir, de protéger l'Eglise universelle et de réparer tout le dommage qui lui serait causé.C'est dans ce sens qu'ont écrit St. Augustin et St. Cyprien.
 

https://archive.org/stream/revuedessciences1872arrauoft#page/n391/mode/2up

PS: Vicaire Apostolique = pouvoir de sacre de lui-meme dans la province ou le Pontife romain lui a délégué c'est propre pouvoir ( de sacrer en autre ) et autorité pour une mission bien déterminée dans une province ou il y a souci.
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 3:40 pm

En premier lieu, notons :
1. Que se comparer à un Eusèbe de Samosate semble un peu hasardeux (les persécutions ne sont pas vraiment les mêmes et les bonhommes non plus, d'ailleurs).
Il faudrait voir quel clerc tradi donnerait deux mains à trancher au lieu d'une seule demandée ....
2. Qu'Eusèbe de Samosate fut élevé légitimement sur le siège de cette ville en 361.
Qui a été élevé légitimement évêque d'un diocèse quelconque dans la tradouille ?
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 3:52 pm

Eric a écrit:En premier lieu, notons :
1. Que se comparer à un Eusèbe de Samosate semble un peu hasardeux (les persécutions ne sont pas vraiment les mêmes et les bonhommes non plus, d'ailleurs).
Il faudrait voir quel clerc tradi donnerait deux mains à trancher au lieu d'une seule demandée ....
2. Qu'Eusèbe de Samosate fut élevé légitimement sur le siège de cette ville en 361.
Qui a été élevé légitimement évêque d'un diocèse quelconque dans la tradouille ?


Exacte, c'est l'action de l'épiscopat successeur des Apotres légitimes, ainsi selon le droit canonique peuvent exercer en dehors de leur territoire en présumant le consentement de l'ordinaire .
Le Vicaire Apostolique est l'éveque qui a une mission ( mandat très étendu )  personnelle spéciale du Souverain Pontife dans un pays ou région entière d'ailleurs  comme par exemple l'Asie du Sud-Ouest ou autre région a évangéliser. Le Vicaire Apostolique peut exercer très longtemps sa mission si besoin.


Dernière édition par chouan le Dim 06 Aoû 2017, 4:04 pm, édité 1 fois
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 4:02 pm

Ainsi , c'est toujours les successeurs des Apotres ( l'épiscopat ) qui sont sollicités en fonction de leurs pouvoirs respectifs


R.P. Abbo, R.P. Hannan, The Sacred Canons, Vol. I, p.354 a écrit:
Chapitre I

Les évêques

Canons 329-349

[...]

(Can.) 329. § 1. Notion de l'office épiscopal. Les évêques sont les successeurs des apôtres et ils sont préposés par l'institution divine aux églises particulières qu'ils gouvernent avec un pouvoir ordinaire sous l'autorité du Pontife Romain. Cette brève mais complète définition statue la nature, l'origine divine, et le pouvoir des évêques, tout comme leur dépendance au Pontife Romain.Évidemment, de par ses termes, cette définition ne s'applique pas aux évêques titulaires, mais seulement aux évêques résidentiels. Per se, les évêques titulaires ne possèdent aucune juridiction. Leur élévation est exceptionnelle, et en guise de conséquence le Code traite de ceux-ci seulement incidemment.³

[...]

³ Tous les canons de ce chapitre ne concernent que les évêques résidentiels seulement, à moins (comme cela est le cas pour quelques-uns d'entre eux) que les évêques titulaires ne soient expressément mentionnés. Coronata, op. cit. I, no. 392, note 1

Car , le simple éveque titulaire/in patibus n'est pas le successeurs des Apotres légitime , mais en communion pérégrine dans l'Eglise .

Émile JOMBART, S.J . MEMENTO DE DROIT CANONIQUE , A L’usage des Clercs Religieux et des Laïcs
Titre . VIII. p. 49  : Le pouvoir épiscopal et ceux qui y participent . écrit :


- On appelle évêques titulaires ceux qui on reçu la consécration épiscopale,mais sans juridiction.  

En conséquence :

DICTIONNAIRE APOLOGETIQUE de la FOI CATHOLIQUE .
J.-B. JAUGEY – Prêtre , Docteur en Théologie . Troisième édition , Augmentée d'un supplément.Avec la collaboration d’un grand nombre de savants Catholiques , J-M-A.Vacant,Ch. DE HARLEZ &c..
EDITIONS J. BRIGUET Librairie Delhomme PARIS/LYON.1889. Col .1230 , écrit :


L’Église enseigne encore que,parmi les privilèges de l’épiscopat,il en est un essentiellement incommunicable au simple sacerdoce :des évêques et des prêtres,ceux-ci ne peuvent consacrer ceux-là ni s’ordonner eux-mêmes entre eux.

Arrow

Suivant le Concile de Trente,sse 14, cap.2, de reform. ces Evêques in partibus/titulaires ne peuvent point conférer les Ordres, ni meme la première tonsure,à qui que ce soit, sans le consentement expresse ou Lettres dimissoires de l'Evêque résidentiel ; pas même dans les lieux exempts, ni dans ceux qui ne sont d'aucun Diocèse.  
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 4:15 pm

Eric a écrit:En premier lieu, notons :
1. Que se comparer à un Eusèbe de Samosate semble un peu hasardeux (les persécutions ne sont pas vraiment les mêmes et les bonhommes non plus, d'ailleurs).
Il faudrait voir quel clerc tradi donnerait deux mains à trancher au lieu d'une seule demandée ....
2. Qu'Eusèbe de Samosate fut élevé légitimement sur le siège de cette ville en 361.
Qui a été élevé légitimement évêque d'un diocèse quelconque dans la tradouille ?

Parallèlement Eric,L'épiscopat peut intervenir dans un Diocèse voisin ou dans une province pour ordonner des diacres & prêtres plus ou moins de façon étendue d'ailleurs ,mais concernent l'Eglise Universelle
Car l'épiscopat doit toujours etre sous la dépendance du Souverain Pontife ,t'elle est la constitution divine de la Ste Eglise ..


R. Naz, Dict. de Droit Canonique, t. I, col. 689. a écrit:

La juridiction ordinaire est essentiellement mobile ,elle se déplace continuellement d’une fondation à l’autre,et cette mobilité même implique ou marque en elle une limitation constante.
La juridiction extraordinaire est essentiellement progressive,elle se forme de tous les apports successifs de la juridiction ordinaire,elle tend ainsi vers une certaine universalité,mais elle n’est jamais à proprement parler universelle.Ainsi tout est déterminé par les principes les plus simples et les plus fermes,tout ce qui passe sous la juridiction extraordinaire,c’est ce qui a d’abord été acquis par la juridiction ordinaire l’est en vertu du droit que l’Apôtre possède sur ses fondations.
 


Dernière édition par chouan le Dim 06 Aoû 2017, 4:24 pm, édité 1 fois
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 4:24 pm

Ensuite, Dom Gréa dit :
Aussi ces manifestations du pouvoir universel de l'épiscopat, s'exerçant dans des lieux où les hiérarchies locales ont été établies et n'ont pas entièrement péri, ont toujours été très rares.
Évidemment, il s'agit ici, selon Dom Gréa, du pouvoir universel de l'épiscopat LÉGITIME et reconnu comme tel ....
Pas du premier clodo élu et reconnu par personne (sauf des pseudos fidèles) mais arrivant drapé de soie, portant une baguouze, une crosse et une mitre et jactant pas mal latin ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 4:35 pm

Il faut impérativement lire l'ouvrage dans sont ensemble , car sinon  bonjours le subjectivisme ....

DOM A. GREA 1907 . Sa Divine Constitution.p.238 a écrit:

De même, et par une fidèle ressemblance de ce type imprimé dans la hiérarchie, les pouvoirs des pasteurs, reçus par eux au commencement dans la mission légitime, ne peuvent subsister hors de cette mission continuellement et habituellement opérant en eux. Leur origine fait donc bien toute leur dépendance, et leurs pouvoirs sont par là sans cesse tellement rattachés à celui qui les leur a conférés, qu'il peut seul et toujours les retenir, les suspendre, en modérer l'action ou les détruire, comme étant le principe toujours agissant en eux ; et par là la dépendance et la relation d'origine sont bien certainement et dans le fond une seule et unique chose. Ainsi, dépendre de saint Pierre, c'est bien clairement pour l'épiscopat tenir de lui l'origine de la mission ; et par la nature même de l'épiscopat qui est cette dépendance, il faut que les évêques soient envoyés et institués par lui et par lui seul. Ce n'est donc point par une disposition arbitraire, mais par la nécessité même de l'ordre divin de l'Eglise que le seul saint Pierre peut faire un évêque, et qu'il n'y a point d'épiscopat légitime ou possible en dehors de cette unique origine. C'est là ce qu'un auteur grec cité sous le nom de saint Grégoire de \ysse déclare par ces belles paroles : « C'est à Pierre qu'il appartient de se donner des collègues dans l'apostolat et de les élever à cette haute dignité, et nous savons que cela n'appartient à aucun autre, hormis le seul Jésus-Christ : car ce pouvoir excède toute dignité et toute souveraineté; et, parmi tous les mortels, Pierre seul l'a obtenu, parce que seul il a été constitué par Jésus-Christ chef et prince nu lieu de lui-même, et que seul il tient la place du Christ à l'égard du reste des hommes. » (i) L
 

https://archive.org/stream/delgliseetdesa00gr#page/n5/mode/2up
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 4:38 pm

Eric a écrit:Voyons ce que dit Dom Gréa.

On vit ainsi au IVe siècle saint Eusèbe de Samosate parcourir les Églises d'Orient dévastées par les ariens et leur ordonner des pasteurs orthodoxes, sans avoir sur elles de juridiction spéciale.  
Ce sont là des actions vraiment extraordinaires, comme les circonstances qui en ont été l'occasion.
Aussi ces manifestations du pouvoir universel de l'épiscopat, s'exerçant dans des lieux où les hiérarchies locales ont été établies et n'ont pas entièrement péri, ont toujours été très rares.

Dom Gréa, De l’Église et de sa Divine constitution, L'épiscopat, p.218 et 219, ed. 1907
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 4:38 pm

chouan a écrit:
Parallèlement Eric,L'épiscopat peut intervenir dans un Diocèse voisin ou dans une province pour ordonner des diacres & prêtres plus ou moins de façon étendue d'ailleurs ,mais concernent l'Eglise Universelle
Car l'épiscopat doit toujours etre sous la dépendance du Souverain Pontife ,t'elle est la constitution divine de la Ste Eglise ..
Tu vas beaucoup trop vite Martial ! Laughing
Et tu oublies, donc, que lorsqu'on parle de saint Eusèbe de Samosate on parle du IVe siècle ....
C'est d'ailleurs, en partie, pourquoi ceux qui tentent de "l’utiliser" aujourd'hui se plantent lamentablement !
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 6:07 pm

Eric à écrit :
En premier lieu, notons :
1. Que se comparer à un Eusèbe de Samosate semble un peu hasardeux (les persécutions ne sont pas vraiment les mêmes et les bonhommes non plus, d'ailleurs).
Il faudrait voir quel clerc tradi donnerait deux mains à trancher au lieu d'une seule demandée ....
Voyons ....
Il brilla d'un tel éclat par la sainteté de sa vie et par l'activité de son zèle, qu'il mérita des anciens les plus beaux éloges.
" C'était, dit saint Grégoire de Nazianze, la colonne de la vérité, la lumière du monde, l'instrument par lequel Dieu communiquait ses faveurs à son peuple, le soutien de la gloire de tous les orthodoxes."


Mgr Paul Guérin, Vie des saints, deuxième partie, page 272, Sanard et Derangeon Lib. Ed., Paris, 1894
Bon .... si certains osent encore comparer leur "évêque" à Eusède de Samosate ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 6:48 pm

Ce texte de l'abbé Fleury est intéressant aussi :

Saint Eusèbe de Samosate étant revenu de son exil, établit aussi des évêques en divers lieux, soit par l'autorité que lui donnoit son âge, sa vertu, & ce qu'il ayoit souffert pour la foi, soit qu'on lui attribue les ordinations qu'il avoit procurées auprès de ceux qui en avoient le pouvoir. II établit donc à Berée Acace , homme dès-lors célèbre. II avoit excellé dans la vie monastique fous Astérinus disciple de S. Julien Sabas, & continua les mêmes pratiques de vertu pendant son épiscopat, qui dura cinquante-huit ans. Sa porte étoit toujours ouverte à tout le monde : en sorte qu'on pouvoit lui parler à toute heure , même pendant son repas , même la nuit ; car il permettoit d'interrompre son sommeil, tant il craignoit peu d'avoir des témoins de ses actions les plus secrettes. Saint Eusèbe mit aussi pour évêque à Hiérapolis Théodote illustre par fa vie ascétique : à Calcide Eusebe , à Cyr Isidore , tous deux d'un rare mérite & d'un grand zèle : à Edesse saint Euloge qui avoit été banni en Egypte ; car saint Barfe étoit déja mort. Euloge fit évêque Protogène compagnon de son exil & de ses travaux , & le mit à Carres pour y rétablir la religion. Le dernier lieu où saint Eusèbe de Samosate institua un évêque, fut à Dolique petite ville de Syrie infectée de l'Arianisme. II voulut donc y mettre pour évêgue Maris homme de mérite , & orné de grandes vertus. Mais comme il entroit lui-même dans la ville, une femme Arienne lui jeta du haut de son toît une tuile , dont elle lui cassa la tête , & il mourut peu de temps après. Mais auparavant il fit faire serment à ceux qui étoient présens , de ne point poursuivre la punition de cette femme. Telle fut la vie de saint Eusèbe de Samosate. L'église le compte entre les Martyrs, & honore fa mémoire le vingt-uniéme de Juin. Son successeur fut Antiochus son neveu , qui l'avoit suivi en Thrace pendant son exil, & qui avoit été lui-même relégué en Arménie.


Abbé Fleury (Prieur d'Argenteuil et Confesseur du Roi), HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE (avec approbation), Tome III, page 262, 1781, G. LE ROY (Imprimeur du Roi, à l'ancien Hôtel de la Monnaie)
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 6:58 pm

Eric a écrit:Ce texte de l'abbé Fleury est intéressant aussi :

Saint Eusèbe de Samosate étant revenu de son exil, établit aussi des évêques en divers lieux, soit par l'autorité que lui donnoit son âge, sa vertu, & ce qu'il ayoit souffert pour la foi, soit qu'on lui attribue les ordinations qu'il avoit procurées auprès de ceux qui en avoient le pouvoir. II établit donc à Berée Acace , homme dès-lors célèbre. II avoit excellé dans la vie monastique fous Astérinus disciple de S. Julien Sabas, & continua les mêmes pratiques de vertu pendant son épiscopat, qui dura cinquante-huit ans. Sa porte étoit toujours ouverte à tout le monde : en sorte qu'on pouvoit lui parler à toute heure , même pendant son repas , même la nuit ; car il permettoit d'interrompre son sommeil, tant il craignoit peu d'avoir des témoins de ses actions les plus secrettes. Saint Eusèbe mit aussi pour évêque à Hiérapolis Théodote illustre par fa vie ascétique : à Calcide Eusebe , à Cyr Isidore , tous deux d'un rare mérite & d'un grand zèle : à Edesse saint Euloge qui avoit été banni en Egypte ; car saint Barfe étoit déja mort. Euloge fit évêque Protogène compagnon de son exil & de ses travaux , & le mit à Carres pour y rétablir la religion. Le dernier lieu où saint Eusèbe de Samosate institua un évêque, fut à Dolique petite ville de Syrie infectée de l'Arianisme. II voulut donc y mettre pour évêgue Maris homme de mérite , & orné de grandes vertus. Mais comme il entroit lui-même dans la ville, une femme Arienne lui jeta du haut de son toît une tuile , dont elle lui cassa la tête , & il mourut peu de temps après. Mais auparavant il fit faire serment à ceux qui étoient présens , de ne point poursuivre la punition de cette femme. Telle fut la vie de saint Eusèbe de Samosate. L'église le compte entre les Martyrs, & honore fa mémoire le vingt-uniéme de Juin. Son successeur fut Antiochus son neveu , qui l'avoit suivi en Thrace pendant son exil, & qui avoit été lui-même relégué en Arménie.


Abbé Fleury (Prieur d'Argenteuil et Confesseur du Roi), HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE (avec approbation), Tome III, page 262, 1781, G. LE ROY (Imprimeur du Roi, à l'ancien Hôtel de la Monnaie)

Eric , ci-dessous  je l'ai a la p.723
https://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacbuAneV1ZV71NPU9TSFjLLE2CN8ZOex51h1FixUeyLZBR9b_5DZgWEqFtw3O1OJtVJiy_Kg6NpO2o4grW40iIGQDlN1M2BtSF4TNV_EY23GkqbcVZEjZIc-ipr6WmjB39B_zmNLOYPTGBQOkva_uMxHOGpHcHQQn3HIZ6sogYS9qaEZM-7zhuRD0g7AvQ8mOPdaCPgBq6esj5h0Txvs6zXNv_J77c7QS87YBbZDddTPPq2oD8o8wg229BNw0Xsr4dc5zxOLP-VqRaEZR5KGR64x-pQLQ

ou là :

https://books.google.fr/books?id=Hf8BhkIxnlAC&pg=PA723&lpg=PA723&dq=saint+Eus%C3%A8be+de+Samosate+et+l%27arianisme&source=bl&ots=v_Gh3iPlIo&sig=GcHIZoy_98AjKgWMJxX6nDp3tAI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjn5t3K1MPVAhViD8AKHflmD5k4ChDoAQgmMAA#v=onepage&q=saint%20Eus%C3%A8be%20de%20Samosate%20et%20l'arianisme&f=false
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Dim 06 Aoû 2017, 7:09 pm

avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 7:12 pm

chouan a écrit:
Eric a écrit:Ce texte de l'abbé Fleury est intéressant aussi :

Saint Eusèbe de Samosate étant revenu de son exil, établit aussi des évêques en divers lieux, soit par l'autorité que lui donnoit son âge, sa vertu, & ce qu'il ayoit souffert pour la foi, soit qu'on lui attribue les ordinations qu'il avoit procurées auprès de ceux qui en avoient le pouvoir. II établit donc à Berée Acace , homme dès-lors célèbre. II avoit excellé dans la vie monastique fous Astérinus disciple de S. Julien Sabas, & continua les mêmes pratiques de vertu pendant son épiscopat, qui dura cinquante-huit ans. Sa porte étoit toujours ouverte à tout le monde : en sorte qu'on pouvoit lui parler à toute heure , même pendant son repas , même la nuit ; car il permettoit d'interrompre son sommeil, tant il craignoit peu d'avoir des témoins de ses actions les plus secrettes. Saint Eusèbe mit aussi pour évêque à Hiérapolis Théodote illustre par fa vie ascétique : à Calcide Eusebe , à Cyr Isidore , tous deux d'un rare mérite & d'un grand zèle : à Edesse saint Euloge qui avoit été banni en Egypte ; car saint Barfe étoit déja mort. Euloge fit évêque Protogène compagnon de son exil & de ses travaux , & le mit à Carres pour y rétablir la religion. Le dernier lieu où saint Eusèbe de Samosate institua un évêque, fut à Dolique petite ville de Syrie infectée de l'Arianisme. II voulut donc y mettre pour évêgue Maris homme de mérite , & orné de grandes vertus. Mais comme il entroit lui-même dans la ville, une femme Arienne lui jeta du haut de son toît une tuile , dont elle lui cassa la tête , & il mourut peu de temps après. Mais auparavant il fit faire serment à ceux qui étoient présens , de ne point poursuivre la punition de cette femme. Telle fut la vie de saint Eusèbe de Samosate. L'église le compte entre les Martyrs, & honore fa mémoire le vingt-uniéme de Juin. Son successeur fut Antiochus son neveu , qui l'avoit suivi en Thrace pendant son exil, & qui avoit été lui-même relégué en Arménie.


Abbé Fleury (Prieur d'Argenteuil et Confesseur du Roi), HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE (avec approbation), Tome III, page 262, 1781, G. LE ROY (Imprimeur du Roi, à l'ancien Hôtel de la Monnaie)

Eric , ci-dessous  je l'ai a la p.723
https://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacbuAneV1ZV71NPU9TSFjLLE2CN8ZOex51h1FixUeyLZBR9b_5DZgWEqFtw3O1OJtVJiy_Kg6NpO2o4grW40iIGQDlN1M2BtSF4TNV_EY23GkqbcVZEjZIc-ipr6WmjB39B_zmNLOYPTGBQOkva_uMxHOGpHcHQQn3HIZ6sogYS9qaEZM-7zhuRD0g7AvQ8mOPdaCPgBq6esj5h0Txvs6zXNv_J77c7QS87YBbZDddTPPq2oD8o8wg229BNw0Xsr4dc5zxOLP-VqRaEZR5KGR64x-pQLQ

ou là :

https://books.google.fr/books?id=Hf8BhkIxnlAC&pg=PA723&lpg=PA723&dq=saint+Eus%C3%A8be+de+Samosate+et+l%27arianisme&source=bl&ots=v_Gh3iPlIo&sig=GcHIZoy_98AjKgWMJxX6nDp3tAI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjn5t3K1MPVAhViD8AKHflmD5k4ChDoAQgmMAA#v=onepage&q=saint%20Eus%C3%A8be%20de%20Samosate%20et%20l'arianisme&f=false
Et alors ???
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Dim 06 Aoû 2017, 7:39 pm


Je ne vois pas ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Lun 07 Aoû 2017, 4:14 am

Eric a écrit:

Je ne vois pas ....

Normal, je me suis mélangé les pinceaux...avec l'heure avancée du soir king

ENCYCLOPEDIE THÉOLOGIQUE,PAR M. L'ABBÉ MIGNE.t.IV.p.942,a écrit:

EUSÈBE DE SAMOSATE (saint), martyr, fut élu évêque de cette ville en 361, c'est-à- dire à une époque où presque tous les siéges voisins étaient occupés par des ariens. La même année, il assista au concile d'Antioche provoqué par Constance en faveur de l'arianisme. Il y montra son zèle pour le catholicisme. Il contribua puissamment à l'élection de saint Mélèce, patriarche d'Antioche. †jours après, ce patriarche ayant prêché la doctrine du concile de Nicée, dans le premier discours qu'il adressa aux fidèles, les ariens en furent consternés.Ils obtinrent que l'empereur envoyât un oflicier pour redemander l'acte de nomination qui se trouvait entre les mains d'Eusèbe. celui-ci refusant de le donner, l'oflicier le menaça de lui couper la main droite. Le saint évêque présenta les deux, en disant qu'il aimait mieux les perdre que de consentir à l'injustice.

En bref Eric, St Eusèbe n'était pas seul ...mais avait derrière lui le Patriarche d'Antioche Saint Mélèce !..ce qu'il explique qu'il avait autorité pour sacrer/ordonner dans la province/région entière ou le Patriarche St Mélèce avait Juridiction.
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Lun 07 Aoû 2017, 8:12 am

Eric a écrit:
chouan a écrit:
Eric a écrit:Ce texte de l'abbé Fleury est intéressant aussi :

Saint Eusèbe de Samosate étant revenu de son exil, établit aussi des évêques en divers lieux, soit par l'autorité que lui donnoit son âge, sa vertu, & ce qu'il ayoit souffert pour la foi, soit qu'on lui attribue les ordinations qu'il avoit procurées auprès de ceux qui en avoient le pouvoir. II établit donc à Berée Acace , homme dès-lors célèbre. II avoit excellé dans la vie monastique fous Astérinus disciple de S. Julien Sabas, & continua les mêmes pratiques de vertu pendant son épiscopat, qui dura cinquante-huit ans. Sa porte étoit toujours ouverte à tout le monde : en sorte qu'on pouvoit lui parler à toute heure , même pendant son repas , même la nuit ; car il permettoit d'interrompre son sommeil, tant il craignoit peu d'avoir des témoins de ses actions les plus secrettes. Saint Eusèbe mit aussi pour évêque à Hiérapolis Théodote illustre par fa vie ascétique : à Calcide Eusebe , à Cyr Isidore , tous deux d'un rare mérite & d'un grand zèle : à Edesse saint Euloge qui avoit été banni en Egypte ; car saint Barfe étoit déja mort. Euloge fit évêque Protogène compagnon de son exil & de ses travaux , & le mit à Carres pour y rétablir la religion. Le dernier lieu où saint Eusèbe de Samosate institua un évêque, fut à Dolique petite ville de Syrie infectée de l'Arianisme. II voulut donc y mettre pour évêgue Maris homme de mérite , & orné de grandes vertus. Mais comme il entroit lui-même dans la ville, une femme Arienne lui jeta du haut de son toît une tuile , dont elle lui cassa la tête , & il mourut peu de temps après. Mais auparavant il fit faire serment à ceux qui étoient présens , de ne point poursuivre la punition de cette femme. Telle fut la vie de saint Eusèbe de Samosate. L'église le compte entre les Martyrs, & honore fa mémoire le vingt-uniéme de Juin. Son successeur fut Antiochus son neveu , qui l'avoit suivi en Thrace pendant son exil, & qui avoit été lui-même relégué en Arménie.


Abbé Fleury (Prieur d'Argenteuil et Confesseur du Roi), HISTOIRE ECCLÉSIASTIQUE (avec approbation), Tome III, page 262, 1781, G. LE ROY (Imprimeur du Roi, à l'ancien Hôtel de la Monnaie)

Eric , ci-dessous  je l'ai a la p.723
https://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacbuAneV1ZV71NPU9TSFjLLE2CN8ZOex51h1FixUeyLZBR9b_5DZgWEqFtw3O1OJtVJiy_Kg6NpO2o4grW40iIGQDlN1M2BtSF4TNV_EY23GkqbcVZEjZIc-ipr6WmjB39B_zmNLOYPTGBQOkva_uMxHOGpHcHQQn3HIZ6sogYS9qaEZM-7zhuRD0g7AvQ8mOPdaCPgBq6esj5h0Txvs6zXNv_J77c7QS87YBbZDddTPPq2oD8o8wg229BNw0Xsr4dc5zxOLP-VqRaEZR5KGR64x-pQLQ

ou là :

https://books.google.fr/books?id=Hf8BhkIxnlAC&pg=PA723&lpg=PA723&dq=saint+Eus%C3%A8be+de+Samosate+et+l%27arianisme&source=bl&ots=v_Gh3iPlIo&sig=GcHIZoy_98AjKgWMJxX6nDp3tAI&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwjn5t3K1MPVAhViD8AKHflmD5k4ChDoAQgmMAA#v=onepage&q=saint%20Eus%C3%A8be%20de%20Samosate%20et%20l'arianisme&f=false
Et alors ???
Normal, tu es avec l'édition de 1840 (p.723) et moi avec celle de 1781 (p.262) ....
Mais remarquons que le texte est inchangé :

Saint Eusèbe de Samosate, étant revenu de son exil , établit aussi des évêques en divers lieux , soit par l'autorité que lui donnoit son âge, sa vertu, et ce qu'il avoit souffert pour la foi, soit qu'on lui attribue les ordinations qu'il avoit procurées auprès de ceux qui en avoient le pouvoir (3).
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Lun 07 Aoû 2017, 8:13 am

En bref Eric, St Eusèbe n'était pas seul ...mais avait derrière lui le Patriarche d'Antioche Saint Mélèce !..ce qu'il explique qu'il avait autorité pour sacrer/ordonner dans la province/région entière ou le Patriarche St Mélèce avait Juridiction.
C'est juste et nous allons voir ça !
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  ROBERT. le Lun 07 Aoû 2017, 10:05 am

.
Très intéressant fil sur Saint Eusèbe de Samosate. Merci Éric. study
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32194
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Martial le Lun 07 Aoû 2017, 11:12 am

Eric a écrit:
En bref Eric, St Eusèbe n'était pas seul ...mais avait derrière lui le Patriarche d'Antioche Saint Mélèce !..ce qu'il explique qu'il avait autorité pour sacrer/ordonner dans la province/région entière ou le Patriarche St Mélèce avait Juridiction.
C'est juste et nous allons voir ça !


Saint Mélèce  fut élu Patriarche d'Antioche de 360 a 381 et St Eusèbe institué sur sont Siège épiscopal en l'an 361 et décédé en l'an 379 . D'évidence il demeurait parfaitement sous la mission et la dépendance de son Patriarche légitime.D'ailleurs St Mélèce le Patriarche légitime a été obligé lui aussi de prendre l'exil pendant un certain temps suite a une sentence d'exil de la part de l'empereur Constance.Des sont retour à Antioche il a trouvé son siège occupé par un intrus évêque, Paulin.  


Dernière édition par chouan le Lun 07 Aoû 2017, 12:06 pm, édité 4 fois
avatar
Martial

Nombre de messages : 489
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  ROBERT. le Lun 07 Aoû 2017, 11:55 am

.
Vos explications complètent celles d'Éric. Merci Chouan
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32194
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Lun 07 Aoû 2017, 4:03 pm

Toujours concernant la vie édifiante de saint Eusèbe de Samosate, un fait assez frappant :

Valens ayant suscité une persécution contre les catholiques, saint Eusèbe s'efforça de les affermir dans la foi et de les prémunir contre l'apostasie.
Les ariens devinrent si furieux contre lui, qu'ils le firent exiler.
Mais les fidèles de Samosate refusèrent de communiquer avec les évêques élus à sa place par ces hérétiques.
Il put revenir à Samosate en 379.


Mgr Paul Guérin, Vie des saints, deuxième partie, page 272, Sanard et Derangeon Lib. Ed., Paris, 1894
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Démontage d'une idée fausse concernant saint Eusèbe de Samosate

Message  Eric le Lun 07 Aoû 2017, 4:28 pm

Eric a écrit:
En bref Eric, St Eusèbe n'était pas seul ...mais avait derrière lui le Patriarche d'Antioche Saint Mélèce !..ce qu'il explique qu'il avait autorité pour sacrer/ordonner dans la province/région entière ou le Patriarche St Mélèce avait Juridiction.
C'est juste et nous allons voir ça !
Notons, aussi, cet autre allié de taille dans la vie de saint Eusèbe :

En 370, il prit part à l'élection de saint Basile, archevêque de Césarée, et se lia avec ce grand homme d'une amitié fort étroite.

Mgr Paul Guérin, Vie des saints, deuxième partie, page 272, Sanard et Derangeon Lib. Ed., Paris, 1894
Bon, c'est juste pour expliquer un peu à certains que tout le monde n'est pas Eusèbe de Samosate ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3140
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum