Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 9:04 am


Peut-être n'ai-je pas bien intituler mon fil, mais il me fallait mettre un titre ; on saura me corriger.

Bon, voici :
Quelqu'un m'est arrivé avec cela ci-dessous, et j'aimerais lui répondre comme il faut. Si l'on pouvait m'aider ; merci d'avance :

En parlant de vatican II :

N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …à l’exception des définitions solennelles de dogmes qui représentent pour toutes les époques la foi de l’Église universelle. Mais dans l’histoire de l’Église il n’y a eu jusqu’à maintenant que deux ‘définitions dogmatiques’ proprement dites.

Donc, il y a deux assertions dans son paragraphe :

N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …à l’exception des définitions solennelles de dogmes qui représentent pour toutes les époques la foi de l’Église universelle.

Mais dans l’histoire de l’Église il n’y a eu jusqu’à maintenant que deux ‘définitions dogmatiques’ proprement dites.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 9:13 am


Qu'on me corrige si je me leurre quelque part ; j'ai répondu qu'un pape est infaillible, en ce qui touche la foi et la morale, non seulement dans l'exercice de son magistère extraordinaire, mais ordinaire aussi.

J'ai donner comme exemple la Liberté Religieuse. J'ai dit que ça engageait la foi puisqu'il y est question de credo.

Que si un pape dit le contraire de ce qu'a dit un autre sur cette question, c'est que l'un des deux ne jouit pas de l'infaillibilité, donc qu'il n'est pas pape.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  ROBERT. le Sam 05 Aoû 2017, 9:58 am

Roger Boivin a écrit:
...un pape est infaillible, en ce qui touche la foi et la morale, non seulement dans l'exercice de son magistère extraordinaire, mais ordinaire aussi.

Je vous donne 100% en doctrine catholique. Laughing
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31861
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  ROBERT. le Sam 05 Aoû 2017, 10:09 am

Roger Boivin a écrit:
vatican II a écrit:
...Mais dans l’histoire de l’Église il n’y a eu jusqu’à maintenant que deux ‘définitions dogmatiques’ proprement dites.

Les "V2" vont vous dire qu'il n'y a que l'Immaculée-Conception de la Vierge Marie

et son Assomption qui ont été définies ex cathedra...argument archi-usé. Sleep

Que font-ils de la liberté religieuse ?

Les "V2" vont affirmer que D.H. n'est pas une définition dogmatique,

"v2" étant un concile "pastoral" !!!  Argument plus usé que le précédent !!


Dernière édition par ROBERT. le Sam 05 Aoû 2017, 10:47 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31861
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Eric le Sam 05 Aoû 2017, 11:23 am

Salut Roger,
Bah, je ne perdrais pas beaucoup de temps avec un tel énergumène à argumenter en sortant du texte dont il ne fera rien de toute façon ....
Il dit bien : le (un) concile l'emporte .... alors !!!! ....
Ok !
Blaguons (soyons fous) deux minutes avec lui pour, quand même, tenter gentiment de lui faire admettre sa bêtise ....

Imaginons, simplement, un employé recevant régulièrement des mots, lettres ou circulaires de son patron (ou supérieur hiérarchique) et les mettant systématiquement à la corbeille en disant : Moi, de toute façon, je ne tiens compte et n’obéis qu'aux décisions prises en fin d'année par le conseil d'administration !

Je pense que sa "carrière" ne sera pas bien longue ....
avatar
Eric

Nombre de messages : 3054
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Eric le Sam 05 Aoû 2017, 11:46 am

Roger Boivin a écrit:
Qu'on me corrige si je me leurre quelque part ; j'ai répondu qu'un pape est infaillible, en ce qui touche la foi et la morale, non seulement dans l'exercice de son magistère extraordinaire, mais ordinaire aussi.
D'ailleurs, si ce n'était pas le cas, alors, l'infaillibilité Pontificale ne s'exercerait qu'une fois par siècle (et encore) ....
Et comment pourrait-on prendre au sérieux le Magistère ordinaire et UNIVERSEL ?
avatar
Eric

Nombre de messages : 3054
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Eric le Sam 05 Aoû 2017, 12:41 pm

Quelqu'un à écrit :
N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …
Ah, oui !?
- Il est possible, voir normal, qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique aille contre (l'emporte) sur tout texte d’un pape en particulier ?
- Qui convoque un concile œcuménique ?
- Qui ratifie, par son approbation et sa signature, les décrets et constitutions d'un concile œcuménique ?
avatar
Eric

Nombre de messages : 3054
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 1:08 pm

« Si quelqu’un dit, qu’il pourrait se faire que, selon le progrès de la science, on pourrait attribuer aux dogmes proposés par l’Eglise un autre sens que celui que l’Eglise lui donne et lui a donné, qu’il soit anathème.» (Concile du Vatican (I), Canons sur la foi catholique : Ch. 4, Dentzinger 1818)
 

Arrow

RÉFACE

PÉRENNITÉ DE LA DOCTRINE CATHOLIQUE ET NOUVEAUTÉS


C’est pour que personne n’oublie ces vérités fondamentales, alors comme aujourd’hui si attaquées, que le dernier pape canonisé a imposé à tout le clergé de prêter le serment suivant sur les Saints Evangiles :

« ... Quatrièmement : Je reçois sincèrement la doctrine de la Foi que les pères orthodoxes nous ont transmise des Apôtres, toujours dans le même sens et la même interprétation.

C’est pourquoi je rejette absolument la supposition hérétique de l’évolution des dogmes, d’après laquelle ces dogmes changeraient de sens pour en recevoir un différent de celui que l’Église lui a d’abord donné...

Enfin d’une manière générale, je professe être complètement indemne de cette erreur des modernistes prétendant qu’il n’y a rien de divin dans la tradition sacrée...

Pour conclure, je soutiens avec la plus grande fermeté et soutiendrai jusqu’à mon dernier soupir la foi des pères sur le critère certain de la vérité qui est, a été, et sera toujours dans l’épiscopat transmis par la succession des Apôtres, non pas de telle sorte que cela seul soit soutenu qui peut sembler mieux adapté au degré de culture que comporte l’âge de chacun, mais de telle sorte que la vérité absolue et immuable prêchée par les apôtres des l’origine, ne soit jamais ni crue, ni comprise, dans un autre sens.»


(Saint Pie X, extrait du Serment Anti-Moderniste)
 
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 1:14 pm

« Il ne faut pas estimer non plus que ce qui est proposé dans les encycliques ne demande pas de soi l’assentiment sous prétexte que les Papes n’y exerceraient pas le pouvoir suprême de leur Magistère. À ce qui est enseigné par le Magistère ordinaire s’applique aussi la parole : Qui vous écoute, m’écoute ; et la plupart du temps ce qui est exposé et inculqué dans les encycliques appartient déjà par ailleurs à la doctrine catholique. Si les Papes portent expressément dans leurs actes un jugement sur une matière qui était jusque-là controversée, tout le monde comprend que, dans la pensée et dans la volonté des souverains Pontifes, il n’est désormais plus possible de considérer cette matière comme question libre entre les théologiens ». [Pie XII, Humani Generis]

le Cardinal Gousset:


S.É. Mgr. le CARDINAL Gousset, EXPOSITION DES PRINCIPES DU DROIT CANONIQUE, p. 206 a écrit:

L'opinion de ceux qui soutiennent que le concile est supérieur au pape n'est point une hérésie; mais parce qu'elle n'est point hérétique, faute d'une décision directe et expresse de la part d'un concile vraiment oecuménique ou du siège apostolique, il ne s'ensuit pas qu'elle puisse être regardée comme une opinion libre et purement scolastique; car il est vrai de dire qu'elle est contraire à la doctrine de l'Église.
 


Dernière édition par chouan le Sam 05 Aoû 2017, 1:19 pm, édité 1 fois
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 1:19 pm

Eric a écrit:
Quelqu'un à écrit :
N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …
Ah, oui !?
- Il est possible, voir normal, qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique aille contre (l'emporte) sur tout texte d’un pape en particulier ?
- Qui convoque un concile œcuménique ?
- Qui ratifie, par son approbation et sa signature, les décrets et constitutions d'un concile œcuménique ?

chouan a écrit:
« Si quelqu’un dit, qu’il pourrait se faire que, selon le progrès de la science, on pourrait attribuer aux dogmes proposés par l’Eglise un autre sens que celui que l’Eglise lui donne et lui a donné, qu’il soit anathème.» (Concile du Vatican (I), Canons sur la foi catholique : Ch. 4, Dentzinger 1818)
 

Arrow

RÉFACE

PÉRENNITÉ DE LA DOCTRINE CATHOLIQUE ET NOUVEAUTÉS


C’est pour que personne n’oublie ces vérités fondamentales, alors comme aujourd’hui si attaquées, que le dernier pape canonisé a imposé à tout le clergé de prêter le serment suivant sur les Saints Evangiles :

« ... Quatrièmement : Je reçois sincèrement la doctrine de la Foi que les pères orthodoxes nous ont transmise des Apôtres, toujours dans le même sens et la même interprétation.

C’est pourquoi je rejette absolument la supposition hérétique de l’évolution des dogmes, d’après laquelle ces dogmes changeraient de sens pour en recevoir un différent de celui que l’Église lui a d’abord donné...

Enfin d’une manière générale, je professe être complètement indemne de cette erreur des modernistes prétendant qu’il n’y a rien de divin dans la tradition sacrée...

Pour conclure, je soutiens avec la plus grande fermeté et soutiendrai jusqu’à mon dernier soupir la foi des pères sur le critère certain de la vérité qui est, a été, et sera toujours dans l’épiscopat transmis par la succession des Apôtres, non pas de telle sorte que cela seul soit soutenu qui peut sembler mieux adapté au degré de culture que comporte l’âge de chacun, mais de telle sorte que la vérité absolue et immuable prêchée par les apôtres des l’origine, ne soit jamais ni crue, ni comprise, dans un autre sens.»


(Saint Pie X, extrait du Serment Anti-Moderniste)
 

Ah, merci ! c'est ça que ça cache : l'évolution des dogmes prôné par le modernisme !

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 1:27 pm

Voici Roger , Arrow

Saint Pie X la condamné dans sont Magistère ordinaire Universelle !..Pascendi Dominici Gregis erreur moderniste, ( évolution du Dogme )

http://www.liberius.net/livres/L_encyclique_Pascendi_Dominici_Gregis_et_la_democratie_000000010.pdf
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 1:40 pm

PASCENDI DOMINICI GREGIS ASCENDI DOMINICI GREGIS
LETTRE ENCYCLIQUE DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE X SUR LES ERREURS DU MODERNISME


Ainsi est ouverte la voie à la variation substantielle des dogmes. Amoncellement infini de sophismes, où toute religion trouve son arrêt de mort.

14. Evoluer et changer, non seulement le dogme le peut, il le doit: c'est ce que les modernistes affirment hautement et qui d'ailleurs découle manifestement de leurs principes. Les formules religieuses, en effet, pour être véritablement religieuses, non de simples spéculations théologiques, doivent être vivantes, et de la vie même du sentiment religieux; ceci est une doctrine capitale dans leur système, et déduite du principe de l'immanence vitale. Ne l'entendez pas en ce sens qu'il soit nécessaire de construire les formules, surtout si elles sont imaginatives, précisément en vue du sentiment: non, leur origine, leur nombre, jusqu'à un certain point leur qualité même, importent assez peu: ce qu'il faut, c'est que le sentiment, après les avoir convenablement modifiées, s'il y a lieu, se les assimile vitalement.

 

http://benj.barrer.free.fr/Documents%20PDF/PascendiDominiciGregis.pdf
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  ROBERT. le Sam 05 Aoû 2017, 1:44 pm

Roger Boivin a écrit:
Spoiler:

Eric a écrit:
Quelqu'un à écrit :
N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …
Ah, oui !?
- Il est possible, voir normal, qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique aille contre (l'emporte) sur tout texte d’un pape en particulier ?
- Qui convoque un concile œcuménique ?
- Qui ratifie, par son approbation et sa signature, les décrets et constitutions d'un concile œcuménique ?

chouan a écrit:
« Si quelqu’un dit, qu’il pourrait se faire que, selon le progrès de la science, on pourrait attribuer aux dogmes proposés par l’Eglise un autre sens que celui que l’Eglise lui donne et lui a donné, qu’il soit anathème.» (Concile du Vatican (I), Canons sur la foi catholique : Ch. 4, Dentzinger 1818)
 

Arrow

RÉFACE

PÉRENNITÉ DE LA DOCTRINE CATHOLIQUE ET NOUVEAUTÉS


C’est pour que personne n’oublie ces vérités fondamentales, alors comme aujourd’hui si attaquées, que le dernier pape canonisé a imposé à tout le clergé de prêter le serment suivant sur les Saints Evangiles :

« ... Quatrièmement : Je reçois sincèrement la doctrine de la Foi que les pères orthodoxes nous ont transmise des Apôtres, toujours dans le même sens et la même interprétation.

C’est pourquoi je rejette absolument la supposition hérétique de l’évolution des dogmes, d’après laquelle ces dogmes changeraient de sens pour en recevoir un différent de celui que l’Église lui a d’abord donné...

Enfin d’une manière générale, je professe être complètement indemne de cette erreur des modernistes prétendant qu’il n’y a rien de divin dans la tradition sacrée...

Pour conclure, je soutiens avec la plus grande fermeté et soutiendrai jusqu’à mon dernier soupir la foi des pères sur le critère certain de la vérité qui est, a été, et sera toujours dans l’épiscopat transmis par la succession des Apôtres, non pas de telle sorte que cela seul soit soutenu qui peut sembler mieux adapté au degré de culture que comporte l’âge de chacun, mais de telle sorte que la vérité absolue et immuable prêchée par les apôtres des l’origine, ne soit jamais ni crue, ni comprise, dans un autre sens.»


(Saint Pie X, extrait du Serment Anti-Moderniste)
 

Ah, merci ! c'est ça que ça cache : l'évolution des dogmes prôné par le modernisme !


Voilà qui résume le "raisonnement" de ce quidam.  Merci Roger.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31861
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 1:47 pm

Car le Saint Esprit n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu'ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le dépôt de la foi.Constitution dogmatique Pastor Aeternus du 18 juillet 1870,Concile Vatican I.  
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 1:51 pm


" 18. — III. Ce qu'il faut entendre par « développement du Dogme ».
Remarque préliminaire. — Le dogme, avons-nous dit (No 16), est une vérité révélée par Dieu et proposée par l'Église à notre croyance. — Il faut donc distinguer deux choses dans un dogme : la vérité elle-même, et la formule dans laquelle elle est proposée ; autrement dit, le fond et la forme. Il va de soi que les deux choses ne sont pas étroitement liées entre elles, et tout le monde admet qu'une même vérité peut être exposée de différentes manières ; mais il est clair aussi que la modification de la formule peut être telle qu'elle entraîne un changement de sens.

" 1° Erreur moderniste. — D'après les modernistes, — symbolistes et pragmatistes, — le dogme, en tant qu'ARTICLE DE FOI, est non seulement susceptible de variation, de développement dans sa formule, mais même de modification dans le sens qu'il faut lui attacher. D'après l'école symboliste (Loisy, Tyrrel), les dogmes ne sont que des symboles, des formules destinées à traduire le sentiment religieux qui est en nous. Or le sentiment religieux est quelque chose de subjectif, de spécial à chaque individu, et, par conséquent, soumis à des transformations. D'où il suit que les formules qui expriment ces sentiments, doivent varier avec eux. D'après l'école pragmatiste (l),les dogmes doivent être considérés comme de simples « recettes pratiques » (2), comme des règles d'action, qui n'ont d'autres but que d'influer sur la vie de l'homme en vue de son salut éternel. Peu importe donc qu'ils n'aient aucune valeur de vérité, pourvu qu'ils aient une valeur de vie et qu'ils dirigent le croyant dans la voie du bien et du salut. "


( La suite et les annotations ici : DOCTRINE CATHOLIQUE - A. Boulenger : https://archive.org/stream/MN5177ucmf_1?ref=ol#page/n29/mode/2up  )

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 2:03 pm



Chouan :
Spoiler:
chouan a écrit:Voici Roger ,  Arrow

Saint Pie X la condamné dans sont Magistère ordinaire Universelle !..Pascendi Dominici Gregis erreur moderniste, ( évolution du Dogme )

http://www.liberius.net/livres/L_encyclique_Pascendi_Dominici_Gregis_et_la_democratie_000000010.pdf

chouan a écrit:
PASCENDI DOMINICI GREGIS ASCENDI DOMINICI GREGIS
LETTRE ENCYCLIQUE DE SA SAINTETÉ LE PAPE PIE X SUR LES ERREURS DU MODERNISME


Ainsi est ouverte la voie à la variation substantielle des dogmes. Amoncellement infini de sophismes, où toute religion trouve son arrêt de mort.

14. Evoluer et changer, non seulement le dogme le peut, il le doit: c'est ce que les modernistes affirment hautement et qui d'ailleurs découle manifestement de leurs principes. Les formules religieuses, en effet, pour être véritablement religieuses, non de simples spéculations théologiques, doivent être vivantes, et de la vie même du sentiment religieux; ceci est une doctrine capitale dans leur système, et déduite du principe de l'immanence vitale. Ne l'entendez pas en ce sens qu'il soit nécessaire de construire les formules, surtout si elles sont imaginatives, précisément en vue du sentiment: non, leur origine, leur nombre, jusqu'à un certain point leur qualité même, importent assez peu: ce qu'il faut, c'est que le sentiment, après les avoir convenablement modifiées, s'il y a lieu, se les assimile vitalement.

 

http://benj.barrer.free.fr/Documents%20PDF/PascendiDominiciGregis.pdf

chouan a écrit:
Car le Saint Esprit n'a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu'ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu'avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la révélation transmise par les Apôtres, c'est-à-dire le dépôt de la foi.Constitution dogmatique Pastor Aeternus du 18 juillet 1870,Concile Vatican I.  

Encore merci Chouan, j'avais pas vu ces posts, ça va vite.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 2:48 pm

Roger Boivin a écrit:
Spoiler:
Peut-être n'ai-je pas bien intituler mon fil, mais il me fallait mettre un titre ; on saura me corriger.

Bon, voici :
Quelqu'un m'est arrivé avec cela ci-dessous, et j'aimerais lui répondre comme il faut. Si l'on pouvait m'aider ; merci d'avance :

En parlant de vatican II :

N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …à l’exception des définitions solennelles de dogmes qui représentent pour toutes les époques la foi de l’Église universelle. Mais dans l’histoire de l’Église il n’y a eu jusqu’à maintenant que deux ‘définitions dogmatiques’ proprement dites.

Je viens de voir que j'ai oublié cette phrase qui semble le disculper à propos de la notion moderniste de l'évolution du dogme : " …à l’exception des définitions solennelles de dogmes qui représentent pour toutes les époques la foi de l’Église universelle. "

Spoiler:
Donc, il y a deux assertions dans son paragraphe :

N’oublions cependant pas qu’un texte adopté solennellement par une Concile œcuménique, comme expression de la foi de l’Église universelle, l’emporte sur tout texte d’un pape en particulier …à l’exception des définitions solennelles de dogmes qui représentent pour toutes les époques la foi de l’Église universelle.

Mais dans l’histoire de l’Église il n’y a eu jusqu’à maintenant que deux ‘définitions dogmatiques’ proprement dites.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 2:52 pm

« Il ne faut pas estimer non plus que ce qui est proposé dans les encycliques ne demande pas de soi l’assentiment sous prétexte que les Papes n’y exerceraient pas le pouvoir suprême de leur Magistère. À ce qui est enseigné par le Magistère ordinaire s’applique aussi la parole : Qui vous écoute, m’écoute ; et la plupart du temps ce qui est exposé et inculqué dans les encycliques appartient déjà par ailleurs à la doctrine catholique. Si les Papes portent expressément dans leurs actes un jugement sur une matière qui était jusque-là controversée, tout le monde comprend que, dans la pensée et dans la volonté des souverains Pontifes, il n’est désormais plus possible de considérer cette matière comme question libre entre les théologiens ». [Pie XII, Humani Generis]  
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 3:07 pm



chouan a écrit:
« Il ne faut pas estimer non plus que ce qui est proposé dans les encycliques ne demande pas de soi l’assentiment sous prétexte que les Papes n’y exerceraient pas le pouvoir suprême de leur Magistère. À ce qui est enseigné par le Magistère ordinaire s’applique aussi la parole : Qui vous écoute, m’écoute ; et la plupart du temps ce qui est exposé et inculqué dans les encycliques appartient déjà par ailleurs à la doctrine catholique. Si les Papes portent expressément dans leurs actes un jugement sur une matière qui était jusque-là controversée, tout le monde comprend que, dans la pensée et dans la volonté des souverains Pontifes, il n’est désormais plus possible de considérer cette matière comme question libre entre les théologiens ». [Pie XII, Humani Generis]  

Ce qui rejoint ce que je lui ai répondu :

Roger Boivin a écrit:
Qu'on me corrige si je me leurre quelque part ; j'ai répondu qu'un pape est infaillible, en ce qui touche la foi et la morale, non seulement dans l'exercice de son magistère extraordinaire, mais ordinaire aussi.

J'ai donner comme exemple la Liberté Religieuse. J'ai dit que ça engageait la foi puisqu'il y est question de credo.

Que si un pape dit le contraire de ce qu'a dit un autre sur cette question, c'est que l'un des deux ne jouit pas de l'infaillibilité, donc qu'il n'est pas pape.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 3:09 pm

Toutes les fois donc que la parole de ce Magistère déclare que telle ou telle vérité fait partie de l'ensemble de la doctrine révélée, chacun doit croire avec certitude que cela est vrai ;
car si cela pouvait en quelque manière être faux, il s'ensuivrait, ce qui est évidemment absurde, que Dieu Lui-même serait l'auteur de l'erreur des hommes : « Seigneur, si nous sommes dans l'erreur, c'est Vous-même qui nous avez trompés » (Richard de S. Victor, De Trinit. 1. 1,2).Tout motif de doute étant ainsi écarté, peut-il être permis à qui que ce soit de repousser quelqu'une de ces vérités, sans se précipiter ouvertement dans l'hérésie, sans se séparer de l'Eglise et sans répudier en bloc toute la doctrine chrétienne ? »
(Léon XIII, Enc. Satis cognitum, 29/6/1896)

« De foi divine et catholique doivent être crues toutes les vérités contenues dans la Parole de Dieu soit écrite, soit transmise par la Tradition, et qui sont proposées par l'Eglise, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel, à croire en tant que divinement révélées.» (cf.a. canon 1323 du Code).... (1)
 

"Est à croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu écrite ou transmise, et que l'Eglise, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel propose à croire comme divinement révélé."

Concile Vatican I : Constitution dogmatique sur la foi catholique Dei Filius, 24 avril 1870 (Denzinger 1792 et Denzinger-Schönmetzer 3011).
 

"Il est donc évident, d'après tout ce qui vient d'être dit, que Jésus-Christ a institué dans l'Eglise un magistère vivant, authentique et, de plus, perpétuel, qu'il a investi de sa propre autorité, revêtu de l'Esprit de Vérité, confirmé par des miracles, et Il a voulu et très sévèrement ordonné que les enseignements doctrinaux de ce magistère fussent reçus comme les siens propres. Toutes les fois donc que la parole de ce magistère déclare que telle ou telle vérité fait partie de l'ensemble de la doctrine divinement révélée, chacun doit croire avec certitude que cela est vrai ; car si cela pouvait en quelque manière être faux, il s'ensuivrait, ce qui est évidemment absurde, que Dieu lui-même serait l'auteur de l'erreur des hommes : "Seigneur, si c'est une erreur, c'est par Vous que nous avons été trompés" [Richard de Saint-Victor, De Trinitate, I 2]. Les Pères du Concile du Vatican n'ont donc rien édicté de nouveau, mais ils n'ont fait que se conformer à l'institution divine, à l'antique et constante doctrine de l'Eglise, et à la nature même de la foi, quand ils ont formulé ce décret : "Est à croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu écrite ou transmise, et que l'Eglise, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel propose à croire comme divinement révélé." [Concile Vatican I, Constitution Dei Filius]."

Léon XIII, Lettre-Encyclique Satis cognitum, 29 juin 1896 (Enseignements pontificaux - Solesmes - 571-2).


avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 3:11 pm

"Rien ne convient moins en effet à un chrétien [...] que de regarder l'Eglise, envoyée par Dieu cependant, pour enseigner et régir toutes les nations, comme médiocrement informée des choses présentes et de leurs aspects actuels, ou même jusqu'à n'accorder son assentiment et son obéissance qu'aux définitions plus solennelles dont Nous avons parlé, comme si l'on pouvait prudemment penser que les autres définitions de l'Eglise sont entachées d'erreurs ou qu'elles n'ont pas un fondement suffisant de vérité et d'honnêteté."

Pie XI, Lettre-Encyclique Casti Connubi, 31 janvier 1931 (E.P. 871).

avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 3:22 pm

chouan a écrit:
"Est à croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu écrite ou transmise, et que l'Eglise, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel propose à croire comme divinement révélé."

Concile Vatican I : Constitution dogmatique sur la foi catholique Dei Filius, 24 avril 1870 (Denzinger 1792 et Denzinger-Schönmetzer 3011).
 

Chouan, je n'aime pas dans la référence ce vatican I, car ce I insinue qu'il y a un vatican II, ce qui n'est pas le cas du tout, le "vatican II" des moderniste n'est qu'une usurpation sacrilège, un leurre, une contre-façon, et n'a aucun droit de s'affubler sous ce nom ; il ne fait que tenter de vouloir faire croire qu'il est la suite du Concile du Vatican sous le pape Pie IX, et donc de faire croire qu'il est catholique, quand ce n'est qu'un conciliabule maçonnique.


Dernière édition par Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 3:24 pm, édité 1 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Martial le Sam 05 Aoû 2017, 3:23 pm

Bergoglio a écrit:
ce qui nous unit est vraiment plus [important] que ce qui nous divise.

https://fr.zenit.org/articles/unite-des-chretiens-les-oppositions-peuvent-etre-resolues-les-obstacles-enleves-texte-complet/

S.S Pie XII, 20 décembre 1949 Instruction du Saint Office aux éveques de motione oecumenia  » a écrit:

…faux prétexte qu’il faut beaucoup plus considérer ce qui nous unit que ce qui nous sépare…

 

Qui dit vrai !?
avatar
Martial

Nombre de messages : 343
Date d'inscription : 02/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Eric le Sam 05 Aoû 2017, 6:42 pm

Roger Boivin a écrit:
Chouan, je n'aime pas dans la référence ce vatican I, car ce I insinue qu'il y a un vatican II, ce qui n'est pas le cas du tout, le "vatican II" des moderniste n'est qu'une usurpation sacrilège, un leurre, une contre-façon, et n'a aucun droit de s'affubler sous ce nom ; il ne fait que tenter de vouloir faire croire qu'il est la suite du Concile du Vatican sous le pape Pie IX, et donc de faire croire qu'il est catholique, quand ce n'est qu'un conciliabule maçonnique.
Roger, mon ami, tu charries un peu quand même.
A ce tarif là il faudrait citer : Léon XIII DERNIER VRAI PAPE DU NOM, au cas où un guignol aurait pris le nom de Léon XIV (ce qui est encore possible) !
Et ainsi de suite ....
Aussi, Denzinger 1792 et Denzinger-Schönmetzer 3011, je n'aime pas trop ....  Laughing
Disons plutôt : Denzinger-Bannwart : 1792 et laissons le Denzinger-Schönmetzer : 3011
Comme dirait l'autre : bon, hein, euh, hein, bien, hein, et cetera, et cetera .... clown
avatar
Eric

Nombre de messages : 3054
Date d'inscription : 18/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un texte d'un concile oecuménique l'emporte-t-il sur tout texte d'un pape en particulier ?

Message  Roger Boivin le Sam 05 Aoû 2017, 8:28 pm


Dire vatican I, c'est donner du crédit à vatican II.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum