Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Aller en bas

Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Message  Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:14 pm


XXXVIII" MERVEILLE.



LA DÉVOTION DU SAINT ROSAIRE.

Quasi rosa plantata super rivos aquarum, fructificate :
 Fructifiez comme le rosier planté au bord des eaux.
(Eccli. XXIX, 17.)

Ce que Pline assure de la rose, qu'elle reçoit de la nature non-seulement l'office de nous embaumer de ses parfums, mais aussi d'être utile à notre santé, peut s'appliquer justement à la dévotion du Rosaire : car cette dévotion, outre le bonheur qu'elle procure à ceux qui l'embrassent, leur est très-profitable pour les guérir à la fois du mal du péché et de la peine qui lui est réservée.

En voici un exemple très-convaincant.



Dernière édition par Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:29 pm, édité 1 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11086
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Message  Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:16 pm



Dans le royaume d'Aragon, une jeune fille de haute naissance, appelée Alexandra, assistant aux prédications du grand S. Dominique, se décida à entrer dans la confrérie instituée pour cet objet. Mais, livrée à la vanité mondaine, elle oubliait souvent de réciter son chapelet, préférant passer des heures entières au miroir et aux conversations inutiles. Comme elle était fort belle et gracieuse, plusieurs jeunes gens commencèrent à l'entourer de leurs hommages et à lui demander sa main, et chacun faisait de son mieux pour attirer ses regards et son cœur. Il y en avait deux surtout, d'une condition élevée, qui se montraient plus ardents à sa poursuite, et qui finirent par se défier en duel. La jeune fille était présente pour décider entre les combattants, armés chacun d'une longue lance comme pour un tournoi. Au signal donné, ils se précipitèrent l'un sur l'autre avec tant de fureur, qu'ils tombèrent tous deux à la renverse, mutuellement frappés, et ne tardèrent pas à expirer. Ce fut un sujet de vive douleur pour les deux familles : unissant leur colère contre celle qui avait été l'occasion de ce malheur, elles se jetèrent sur elle, et la battirent jusqu'à compromettre sa vie. Baignant dans son sang, l'infortunée demandait grâce et suppliait qu'on la laissât au moins se confesser ; mais ces furieux, s'animant de plus en plus, l'achevèrent en lui coupant la tête d'un coup de sabre ; après quoi, afin d'échapper à la justice, ils jetèrent le cadavre au fond d'un puits et se sauvèrent.


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11086
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Message  Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:17 pm


Cependant, la divine Marie, mère des miséricordes, voulut récompenser les quelques actes de piété de cette malheureuse enfant envers elle ; elle révéla tous les détails du crime à S. Dominique, qui se trouvait alors dans une autre ville. Le saint fut consterné ; il serait parti aussitôt pour se rendre en ce lieu-là, s'il n'avait été retenu par les affaires de son ordre. Au bout de quelques jours seulement, il put venir au bord du puits, y plongea son regard, et, après avoir fait une prière, se mit à appeler : « Alexandra ! Alexandra ! » O prodige inouï ! en présence de plusieurs personnes que la venue du Père avait attirées, la morte s'anime, la tête se rapproche du tronc, et la voici qui sort pleine de vie, quoique couverte de sang ; elle se jette aux pieds de Dominique, et fait avec beaucoup de larmes une confession générale, en bénissant Dieu qui lui avait permis de se faire inscrire parmi les servantes de la Reine du ciel. Elle vécut encore deux jours, afin de pouvoir réciter un certain nombre de rosaires qui lui avaient été imposés pour sa pénitence.

On vint la voir de tous côtés, et elle ne cessait de prêcher la dévotion à Marie.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11086
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Message  Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:19 pm



Interrogée par le saint patriarche sur ce qui lui était arrivé après sa mort, elle raconta trois choses bien mémorables. La première, que, par les mérites de la confrérie du Rosaire, elle avait eu la grâce de la contrition au moment d'expirer, sans quoi elle eût été damnée. Secondement, quand on lui tranchait la tête, elle s'était vue assaillie d'une troupe de démons hideux qui voulaient l'emporter en enfer, lorsque Marie était accourue à son aide et l'avait délivrée. En troisième lieu, elle avait été condamnée par la divine justice à deux cents années de purgatoire pour avoir causé la mort des deux jeunes gens ; en outre, à cause de ses parures vaines et immodestes, qui avaient été à beaucoup une occasion prochaine de péché, elle avait à endurer encore cinq cents autres années de souffrances. « Mais j'espère, ajouta-t-elle, que les confrères auxquels je m'étais associée pour honorer Marie prieront pour moi avec tant de ferveur, que ce temps de terrible épreuve sera miséricordieusement abrégé. »


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11086
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Rosaire, très-profitable pour guérir du mal du péché et de la peine réservée.

Message  Roger Boivin le Dim 21 Mai 2017, 9:25 pm


Elle mourut de nouveau, après avoir donné les marques de la plus édifiante piété. On lui fit des obsèques solennelles. S. Dominique prit tellement à cœur l'heureuse fin du miracle que Dieu avait opéré par lui, il fit lui-même et fit faire à d'autres tant de pénitences, de prières, d'aumônes et de jeûnes, qu'il obtint la délivrance entière d'Alexandra. Au bout de quinze jours, elle lui apparut tout éclatante de lumière, semblable à une étoile. Elle pria le saint de remercier pour elle les confrères, qui lui avaient été autant de bienfaiteurs, et qui avaient par leurs suffrages hâté son salut. Elle ajouta aussi qu'elle venait comme ambassadrice des âmes du purgatoire, le conjurer de prêcher et d'étendre la dévotion du Rosaire, qui leur procurait chaque jour un admirable soulagement. « Que les confrères, dit-elle, appliquent à ces pauvres âmes les indulgences et les faveurs spirituelles dont ils possèdent un trésor si abondant : ils n'y perdront rien, car les élus à leur tour intercéderont pour eux quand ils auront reçu la couronne. Les anges se réjouissent de celte dévotion, et la Reine du ciel s'est déclarée la tendre mère de tous ceux qui l'embrassent. » Dominique, ravi de cette révélation nouvelle, en fit part à ses disciples, et travailla avec un redoublement de zèle à faire réciter autour de lui le chapelet.


(V. Alain Durocher (De Rupe), Psalterium, 5e p. ch. 52 ; Eusèbe Nieremberg, Trophœ. Marian., liv. 1er. ch. 20.)



LES MERVEILLES DIVINES DANS LES ÂMES DU PURGATOIRE - Par Carlo Gregorio Rosignoli (1631-1707) : https://archive.org/stream/lesmerveillesdi00rosi#page/126/mode/2up
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11086
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum