" AUGUSTE REINE "

Aller en bas

" AUGUSTE REINE "

Message  Roger Boivin le Ven 10 Mar 2017, 7:34 am


+

Notre Seigneur a dit : JE SUIS LA VOIE, LA VÉRITÉ ET LA VIE.

Satan répond : JE SUIS L'ABÎME, LE MENSONGE ET LA MORT.

______

Jamais peut-être l'action des démons ne s'est montrée plus générale et plus menaçante.

La puissance de Dieu est infinie : c'est la prière qui la fait descendre du ciel.


PRIÈRE


Auguste Reine des cieux et maîtresse des Anges, vous qui avez reçu de Dieu le pouvoir et la mission d'écraser la tête de Satan, nous vous le demandons humblement, envoyez les légions célestes pour que sous vos ordres, elles poursuivent les démons, les combattent partout, répriment leur audace et les refoulent dans l'abîme.


QUI EST COMME DIEU ?

O bonne et tendre Mère, vous serez toujours notre amour et notre espérance.
O divine Mère, envoyez les Saints Anges pour me défendre
et repousser loin de moi le cruel ennemi.
Saints Anges et Archanges,
défendez-nous, gardez-nous.

+

NOTICE

Sur la Prière " AUGUSTE REINE "


-------- ÉCRIT PAR ---------
Le Bon Père Louis Edouard Cestac
------ Fondateur de la ------
Congrégation des Servante de Marie,
Anglet.
________________________


" En 1863, une âme, accoutumée aux bontés de la Très Sainte Vierge, fut subitement frappée comme d'un rayon de clarté divine. Elle crut voir les démons répandus sur la terre, y causant des ravages inexprimables. En même temps, elle eut une vue d'élévation vers la Très Sainte Vierge. Cette bonne Mère lui aurait dit qu'en effet les démons étaient déchaînés dans le monde et que l'heure venue de la prier comme Reine des Anges, et de lui demander d'envoyer les légions saintes pour combattre et terrasser les puissances de l'enfer.

" Ma Mère, dit cette âme, vous qui êtes si bonne, ne pourriez-vous pas les envoyer sans qu'on vous le demande ? - Non, répondit la Très Sainte Vierge, la prière est une condition posée par Dieu même pour l'obtention des grâces. - Eh bien ! ma Mère, reprit l'âme, voudriez-vous m'enseigner vous-même comment il faut vous prier ? - Et elle crut recevoir de la Très Sainte Vierge la prière : Auguste Reine. "

Monsieur l'abbé Cestac devint le dépositaire de cette prière. Son premier soin fut de la présenter à Monseigneur Lacroix, Evêque de Bayonne, qui daigna l'approuver.

Le bon Père la fit ensuite imprimer au chiffre de 500.000 exemplaires et l'envoya partout franco et gratis.

Nous ne devons pas oublier de dire que, lors de la première impression, les presses se brisèrent par deux fois.

La prière Auguste Reine s'est répandue rapidement ; elle a été  approuvée par plusieurs Archevêques et Evêques.

Un Rescrit de S. S. Pie X, du 8 juillet 1908, accorde à toutes les personnes qui réciteront cette prière, 300 jours d'indulgences une fois chaque jour.

___________________________________


NIHIL OBSTAT : Insulis, die 25 Februarii 1912. H. QUILLET, s. t. d. librorum censor.
IMPRIMATUR : Cameraci, die 26 Februarii 1912, A. MASSART, vc. gen., pontificiae domus Antistes.

+

[Couvent de N.-D. de Refuge, à Anglet (B.-Pyr.)]



Retranscrit textuellement d'après un petit feuillet de ce temps là.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: " AUGUSTE REINE "

Message  Roger Boivin le Ven 10 Mar 2017, 7:52 am


Venerable Louis Edward Cestac

15. The Venerable Louis Edward Cestac 36 was born at Bayonne on January 6, 1801. After his ordination to the priesthood he became a canon in the cathedral of Bayonne. The great dangers which beset young girls in that city moved him to establish a society devoted entirely to girls who had fallen or were exposed to danger. Even during his lifetime it already numbered one hundred and sixty houses. Cestac had the happiness of receiving his own mother into the Congregation. He afterward added a department for those girls who desired to do penance for their sins. This branch gave excellent results. After a life full of labor for the love of God and the neighbor, Cestac died on May 27, 1868.




36. Analecta EccL 1908, 195 sq.— Sacra Rit. Congr., Beatif. et Canon. Servi Dei Ludovici Eduardi Cestac, etc. Positio super
Introductione Causae. [L'anotation est à la page 391 de cet ouvrage]:




The holiness of the church in the nineteenth century : saintly men and women of our own times - [Avec double Imprimatur, et un Nihil Obstat] - 1916 :



Et récupéré par les modernistes :
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum