C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant (Commentaire de Saint Jean Chrysostôme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant (Commentaire de Saint Jean Chrysostôme)

Message  ROBERT. le Dim 01 Jan 2017, 3:28 pm

Saint Jean Chrysostôme in Hébreux X, 31 a écrit:
.
Mais comment un homme foule-t-il aux pieds le Fils de Dieu ? C'est quand, admis à participer à ses mystères, il commet, nous dit l'apôtre, un péché grave. Alors n'est-il pas vrai qu'il le foule aux pieds ? N'est-il pas vrai qu'il le méprise ? Nous foulons aux pieds ainsi ce dont nous ne faisons aucun cas: ainsi les pécheurs ne tiennent aucun cas de Jésus-Christ, et c'est là le caractère du péché. Quoi ! Vous êtes devenu le corps de Jésus-Christ, et vous le jetez sous les pieds du démon ! — "Il a tenu pour vil et profane le sang de l'alliance". Qu'est-ce qu'une chose vile et profane ? C'est une chose impure, ou qui n'a rien de plus que la plus vile matière. "Il a fait outrage à l'Esprit de grâce"; car ne pas accepter un bienfait, c'est faire outrage au bienfaiteur. Il t'a fait son enfant; tu veux devenir esclave ? Il est venu, il a fait en toi son séjour; et tu laisses entrer en ton cœur de coupables pensées ? Jésus-Christ a voulu, chez toi, faire sa demeure, avoir une place; et tu le foules aux pieds par le libertinage ou l'ivrognerie ?


Écoutons, écoutons, nous qui participons indignement aux saints mystères; nous qui indignement approchons de la table sainte ! "Gardez-vous de donner les choses saintes aux chiens", dit le Seigneur, "de peur qu'ils ne les foulent aux pieds" (Matthieu VII, 6); c'est-à-dire de peur qu'ils n'aient pour elles que du mépris et du dégoût. Paul n'a pas seulement répété cette parole; il en a fait retentir une plus redoutable encore, bien capable de terrifier les âmes, et meilleure pour les faire rentrer en elles-mêmes qu'une douce et consolante exhortation. Il montre combien le sang de Jésus-Christ l'emporte sur la loi de Moïse, quel châtiment était infligé aux violateurs de celle-ci, puis il conclut en disant: Jugez vous-mêmes combien plus grande doit être la punition de ceux qui foulent aux pieds le sang de Dieu ! Je vois là une allusion aux sacrilèges commis contre nos saints mystères; et ce qui suit confirme cette interprétation.


"C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant; car il est écrit: La vengeance m'est réservée et je saurai bien la faire, dit le Seigneur". Et encore: "Le Seigneur jugera son peuple (Hébreux X, 30-31)". Nous tomberons, dit-il, dans les mains du Seigneur, et non pas dans les mains des hommes. Oui, cette main divine vous attend, si vous ne faites pénitence. O terreur! Ce n'est rien, après tout, que de tomber aux mains des hommes; et quand nous verrons un homme puni en ce monde, nous dit l'apôtre, ne craignons pas pour lui le présent, tremblons pour son avenir ! "Car autant le Seigneur a de miséricorde, autant est grand son courroux, et sa fureur s'appesantira sur les pécheurs" (Ecclésiastique V, 7).


Mais l'apôtre nous laisse deviner ici une autre leçon. "La vengeance m'est réservée", dit le Seigneur, "et je saurai la faire !" Cette menace atteint l'ennemi qui vous fait du mal, et non pas vous qui subissez l'injustice. Ceux-ci, au contraire, l'apôtre les console en leur disant, presque en propres termes: Dieu est vivant, il demeure éternellement... Que si ceux-là ne reçoivent pas dès maintenant leur châtiment, plus tard ils le recevront. Ce sont eux qui doivent gémir, ce n'est pas nous. Nous tomberons dans leurs mains; eux, dans la main de Dieu ! Ce n'est donc pas la victime qui est à plaindre, c'est l'oppresseur; comme ce n'est pas l'obligé, en définitive, mais le bienfaiteur, qui reçoit le bienfait….

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31144
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum