COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Page 37 sur 38 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 28 Sep 2017, 11:21 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




 1. (suite)  "Conservez toujours la charité avec vos frères. Ne négligez pas d'exercer l'hospitalité; car c'est en la pratiquant que quelques-uns ont reçu pour hôtes des anges, sans le savoir" (Hébreux XIII, 1-2). Voyez-vous comme l'apôtre leur recommande de garder leur ligne actuelle de conduite, sans leur enjoindre autre chose ? Ainsi, il ne dit pas: Aimez vos frères, mais: "Conservez votre charité à l'égard de vos frères". Et il ne dit pas non plus:  Soyez hospitaliers, comme s'ils ne l'étaient pas déjà; mais seulement: "N'oubliez pas la sainte hospitalité !" car la tribulation fait négliger trop facilement ce devoir. Puis, ajoutant un motif bien capable de les exciter à le remplir, il ajoute:  "C'est en la pratiquant que quelques-uns ont reçu pour hôtes des anges, sans le savoir".


Comprenez-vous quel fut pour eux et l'honneur et l'avantage ? Qu'est-ce à dire: "Sans le savoir"? c'est-à-dire que sans reconnaître les anges, ils leur donnèrent l'hospitalité. Ainsi c'était pour Abraham une grande récompense déjà d'avoir reçu, sans qu'il s'en doutât, des anges mêmes pour hôtes. S'il les avait connus comme tels, sa conduite n'aurait rien d'admirable. Quelques interprètes pensent que l'apôtre en ce passage fait aussi allusion à Loth. Souvenez-vous de ceux qui sont dans les…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 29 Sep 2017, 10:27 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




1. (suite) Souvenez-vous de ceux qui sont dans les "chaînes, comme si vous étiez vous-mêmes enchaînés avec eux; et de ceux qui sont affligés, comme étant vous-mêmes dans un corps mortel. Que le mariage soit traité de tous avec honnêteté, et que le lit nuptial soit sans tache; car Dieu condamnera les fornicateurs et les adultères. Que votre vie soit exempte d'avarice; soyez contents de ce que vous avez (Hébreux XIII, 3-5)".


Vous voyez comme saint Paul aime à parler fréquemment de la sainte continence. Soyez, a-t-il dit déjà, soyez zélés polir la paix et l'honnêteté. Et ailleurs: Point de fornicateurs, point de profanes parmi vous !  Et ici: Dieu jugera les fornicateurs et les adultères. Partout la défense est accompagnée d'une sanction pénale; vous en serez convaincus en étudiant la suite de son discours. Ainsi, quand il a dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 29 Sep 2017, 10:29 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




1. (suite) Ainsi, quand il a dit: "Soyez zélés pour garder avec tout le monde la paix et l'honnêteté", il ajoute aussitôt: "Sans cette vertu, personne ne verra Dieu" (Hébreux XII, 14).  Et de même ici: "Dieu jugera les fornicateurs et les adultères", dit-il, après avoir établi d'abord: que le mariage doit être traité par tout le monde avec honnêteté, et que le lit nuptial doit être sans tache; le châtiment dont il menace les transgresseurs, justifie la loi qu'il vient de promulguer.


Car si le mariage est une concession divine, Dieu est en droit de punir la débauche, Dieu a le devoir de châtier l'adultère. L'apôtre combat ici, d'ailleurs, les hérétiques. Remarquez toutefois encore qu'il ne dit pas: Qu'il n'y ait point de fornicateurs parmi vous ! Il s'est servi d'une expression plus générale; il n'a donné qu'une exhortation qui n'a pas l'air de s'adresser aux Hébreux spécialement, mais tout le monde: Que votre vie soit exempte d'avarice; soyez contents de ce que vous avez" Il ne dit pas: Ne possédez rien…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques, soulignés  
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 29 Sep 2017, 10:33 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




1. (suite) Il ne dit pas: Ne possédez rien; mais seulement: N'ayez point d'avarice dans votre conduite; c’est-à-dire: Que votre cœur soit libre; que tous montrent une âme haute et sage; et nous la montrerons telle, si loin de chercher le superflu, nous nous attachons uniquement au nécessaire. Il leur avait déjà rendu témoignage en ce point: "Vous avez subi avec joie", disait-il, "le pillage de vos biens (Hébreux  X, 34)".


Autant d'avis pour prévenir en eux l'avarice:  "Soyez contents", ajoute-t-il,  "de ce que vous avez"; et aussitôt il ajoute une parole consolante, afin que jamais l'espérance ne leur manque: car c'est Dieu même qui a dit: "Je ne vous délaisserai point, je ne vous abandonnerai point. C'est pourquoi nous disons avec confiance: Le Seigneur est mon secours; je ne craindrai point ce que les hommes pourront me faire (Hébreux XIII, 6)".  C'est une nouvelle consolation dans leurs épreuves:  "Souvenez-vous de vos guides". C'est un avis que l'apôtre brûlait déjà de leur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.


italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 30 Sep 2017, 11:55 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




1. (suite) C'est un avis que l'apôtre brûlait déjà de leur faire entendre, et qui lui faisait dire: Gardez la paix avec tous. C'était l'avertissement qu'il adressait de même aux Thessaloniciens, leur recommandant de traiter leurs conducteurs avec grand honneur. Donc, dit-il, "souvenez-vous de vos conducteurs qui vous ont prêché la parole de Dieu; et considérant quelle a été la fin de leur vie, imitez leur foi (Hébreux XIII, 7)". Quelle est ici la suite du raisonnement ? Elle est évidente et parfaite. Considérez, dit-il, leur conduite, c'est-à-dire leurs vie et mœurs, et imitez leur foi: car la foi vient de la pureté de la vie et se démontre par là. On peut entendre aussi…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques  et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 30 Sep 2017, 11:58 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




1. (suite) On peut entendre aussi par cette foi, la fidélité et fa fermeté de la conduite. Comment cela ? C'est que leur croyance ferme aux récompenses à venir les a maintenus dans cette droiture de vie et de mœurs. Car ils n'auraient jamais montré une telle pureté de vie, s'ils n'avaient eu pour les réalités à venir que doute et hésitation d'esprit. Aussi l'apôtre leur recommande-t-il une foi semblable.


"Jésus-Christ était hier, il est aujourd'hui, et il sera le même dans tous les siècles…"




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 30 Sep 2017, 12:00 pm

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




2. "Jésus-Christ était hier, il est aujourd'hui, et il sera le même dans tous les siècles. Ne vous laissez pas emporter à une diversité d'opinions et à des doctrines étrangères. Car il est bon d'affermir son cœur par la grâce, au lieu de s'appuyer sur des discernements de viandes, qui n'ont point servi à ceux qui les ont observés (Hébreux XIII, 8-9)" . Jésus-Christ était "hier"; entendez: pendant tout le temps passé; il est "aujourd'hui", c'est le temps actuel; "dans tous les siècles", c'est l'avenir et l'éternité. Comprenez encore: vous l'avez entendu nommer Pontife, mais non pas Pontife pour cesser de l'être jamais: car il est toujours le même. Peut-être certains hommes oseront prétendre que le crucifié n'est pis le Christ qui est attendu, qu'un autre que lui viendra: mais saint Paul nous dit que le Christ d'hier et d'aujourd'hui est le même pour tous les siècles; c'est déclarer évidemment que le Messie déjà venu, viendra de nouveau, que le même était, est et sera dans l'éternité.


A l'heure même où nous sommes, les juifs prétendent qu'un autre viendra, et comme ils se sont eux-mêmes privés du Christ véritable, ils tomberont dans les filets de l'antéchrist. "Ne vous laissez pas aller à des doctrines toujours variables et étrangères". Les fausses doctrines varient, et, de plus, sont étrangères. L'apôtre savait, en effet, qu'à ces deux titres le danger et la ruine doivent naître sous les pas de ceux qui se laissent entraîner. "Car il est bon d'affermir son cœur par la grâce, au lieu de s'appuyer sur des discernements de viandes, qui n'ont point servi à ceux qui les ont observés". L'apôtre indiqué ici certaines gens qui introduisaient des distinctions dans les aliments. La foi, rend tout aliment pur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Oct 2017, 10:08 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




 2. (suite) La foi, rend tout aliment pur: il est besoin de foi, et non de telle ou telle nourriture.


"Car nous avons un autel dont ceux qui servent dans le tabernacle n'ont pas pouvoir de manger". Nous avons une victime, nous aussi, et qui ne ressemble pas à celle du judaïsme, tellement que le grand pontife d'Israël n'a pas le droit d'y participer. L'apôtre venait de dire: N'observez plus de distinction d'aliments, et semblait un démolisseur de son autel même. Mais il reprend cette défense en sous-œuvre . Croyez-vous, dit-il, que nous ne sachions pas discerner nous-même entre une viande et une autre ? Nous discernons, et avec plus de soin que personne; et nous ne donnerions pas même à vos prêtres notre aliment sacré. "Car les corps des animaux, dont le sang est…"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

Italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Oct 2017, 10:10 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




2. (suite) "Car les corps des animaux, dont le sang est porté par le pontife dans le sanctuaire, pour l'expiation du péché, sont brûlés hors du camp. Et c'est pour cette raison que Jésus, devant sanctifier tout le peuple par son sang, a souffert hors de la ville (Hébreux XIII, 11-12)".  Voyez-vous ce type lumineux ? "Hors du camp, hors de la ville". Oui, les victimes qu'on offrait pour le péché, n'étaient que figuratives, et toutefois on les brûlait en holocauste hors du camp; Jésus par conséquent a dit souffrir hors de la ville, puisqu'il s'offrit pour nos péchés. A nous donc aussi d'imiter celui qui pour nous voulut subir la mort; à nous de sortir de ce monde, ou plutôt des vaines affaires de ce monde; en d'autres termes, soyons étrangers au monde; vivons en dehors des choses de la terre. C'est dans ce sens que l'apôtre ajoute…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques
et gras
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Oct 2017, 10:23 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




2. (suite) C'est dans ce sens que l'apôtre ajoute clairement:  "Sortons donc, aussi hors du camp, et allons à lui, en portant l'ignominie de sa croix (Hébreux XIII, 13)", c’est-à-dire en souffrant comme lui, et nous mettant en communion de tribulations avec lui. Pareil au condamné à mort, il a été traîné hors de Jérusalem au supplice; n'ayons pas honte nous-mêmes de sortir de ce monde. C'est ce que l'apôtre laisse à entendre dans ces expressions: Sortir hors du camp, hors de la ville. "Car", dit-il, "nous n'avons pas ici-bas de demeure permanente; mais nous cherchons celle où nous devons habiter un jour. Offrons donc par lui sans cesse à Dieu une hostie de louange, c'est-à-dire le fruit des lèvres qui rendent gloire à son nom (Hébreux XIII, 14-15)".


— "Par lui"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 02 Oct 2017, 10:33 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




2. (suite) — "Par lui", dit-il, comme par les mains d'un pontife, car il l'est comme homme et. dans sa chair.


— "Des lèvres", ajoute-t-il, "qui glorifient son nom": comme s'il disait: N'ayons aucune parole de malédiction, d'insolence, de présomption, d'impudence, d'orgueil; mais que la pudeur et les convenances règlent tous nos discours et toutes nos actions. Au reste, l'apôtre ne fait point sans motif de telles recommandations aux Hébreux; il sait que leurs cœurs sont livrés à l'affliction, et que, sous cette influence, l'âme souvent rejette tout espoir, dépouille toute pudeur.  Et c'est, dit-il, ce que nous ne ferons jamais; répétant ainsi une pensée que plus haut il exprimait ainsi:  "N'abandonnez point nos réunions"; tel est, en effet, le moyen d'agir en tout avec pudeur et sagesse; car il est plus d'un péché que nous évitons de commettre, ne fût-ce que par respect de nos semblables. "Enfin souvenez-vous d'exercer la bienfaisance et la communion des biens (Hébreux XIII, 16)"….




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques  
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 02 Oct 2017, 10:35 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. "Enfin souvenez-vous d'exercer la bienfaisance et la communion des biens (Hébreux XIII, 16)".  C'est ce que Paul disait alors, et c'est aussi ce que je vous répète aujourd'hui; et je ne m'adresse pas seulement aux frères ici rassemblés, mais aux absents eux-mêmes. Personne n'a pillé vos biens. Or l'apôtre dit: Supposé même que l'on vous ait ainsi dépouillés, montrez-vous encore hospitaliers avec ce qui vous reste. Quelle excuse aurons-nous donc à l'avenir, quand ces disciples entendent un tel langage après ce pillage de leurs biens ?


Et remarquez que l'apôtre dit ici: "N'oubliez pas d'exercer la bienfaisance", après avoir dit: "L'hospitalité"; n'indiquant pas, par conséquent, tantôt un précepte, tantôt un autre, mais un seul et même précepte sous des expressions différentes.  Il ne dit pas: N'oubliez pas de recevoir les étrangers, mais: N'oubliez pas l'hospitalité; c'est-à-dire non seulement recevez, mais aimez l'étranger. Il n'a pas parlé non plus ici d'une récompense à venir et déposée par avance au ciel; craignant qu'une simple expectative ne les endorme davantage, il parle d'une récompense déjà donnée: grâce à l'hospitalité, dit-il, plusieurs, à leur insu, ont accueilli des anges. Mais revenons sur nos pas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 02 Oct 2017, 10:37 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) Mais revenons sur nos pas. "Le mariage", dit saint Paul, "est honorable en tout, ainsi qu'un lit nuptial sans tache". Comment le mariage est-il honorable ? C'est, répond-il, qu'il maintient et conserve le fidèle dans la chasteté. Il condamne ici implicitement les juifs, qui regardaient comme impure l'union des corps, disant que l'homme qui sort ainsi de la couche nuptiale ne peut être pur. L'œuvre   de la nature ne peut être abominable, ô Juif ingrat et sans raison; le péché ne peut être que l'œuvre de la volonté libre et consentante.


Que si le mariage est honorable et pur, comment l'usage de ses droits pourrait-il souiller l'homme ? "Que nos mœurs soient exemptes d'avarice". Un trop grand nombre de gens, après avoir épanché généreusement tous leurs biens, veulent les retrouver sous forme d'aumône; c'est pourquoi l'apôtre dit: Point d'avarice !  Ne cherchez rien au-delà du besoin, du nécessaire !


— Mais quoi ?  Peut-être n'avons-nous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques, soulignées
et gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Mar 03 Oct 2017, 9:59 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme.)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 03 Oct 2017, 9:58 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) — Mais quoi ?  Peut-être n'avons-nous pas même cet indispensable nécessaire ?

Mensonge, dit J'apôtre, mensonge évident: car Dieu même a dit, et il ne peut nous tromper: "Je ne vous délaisserai point, je ne vous abandonnerai point"; de sorte que nous puissions dire aussi: "Le Seigneur est mon protecteur; je ne craindrai point ce que l'homme « voudrait me faire !" (Psaume CXVII, 6)  Comme si l’apôtre disait: Vous avez une promesse divine, ne doutez pas un instant ! Il s'est engagé: Ne chancelez pas ! Et cette parole: Je ne vous abandonnerai pas, comprend non seulement les besoins d'argent, mais tous les besoins. "Le Seigneur est mon protecteur; et je ne craindrai pas ce que l'homme voudrait me faire": parole du prophète, que l'apôtre emprunte avec raison pour mettre comme un sceau à sa propre affirmation, et pour redoubler en nous cette confiance qui rend le désespoir impossible.


Répétons donc, nous aussi, ces assurances divines dans toutes nos épreuves. N'ayons pour les choses humaines qu'un sourire de mépris; tant que nous aurons la faveur de Dieu, personne ne nous pourra vaincre. Comme l'amitié de tous les hommes nous serait inutile, si Dieu est notre ennemi; par contre, avec sa seule amitié, le monde entier peut nous faire la guerre, sans que nous soyons même atteints. Aussi, continue le Prophète, "je ne craindrai pas ce que l'homme peut me faire". "Souvenez-vous de vos conducteurs qui ont annoncé la parole de Dieu"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 03 Oct 2017, 10:06 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) "Souvenez-vous de vos conducteurs qui ont annoncé la parole de Dieu". Je crois que l'apôtre recommande encore ici la charité reconnaissante et secourable; c'est là que tend cette remarque: Ils vous ont annoncé la parole de Dieu;


—  "Et considérant quelle a été la fin de leur vie, imitez leur foi".


— "Considérant", qu'est-ce à dire ? Étudiant constamment, examinant avec réflexion, avec raisonnement, avec scrupule, avec toute ardeur et bonne volonté. L'apôtre choisit à bon droit l'expression: "Examinant la fin de leur vie", c'est-à-dire une vie jusqu'au bout sage et pure, une vie qui mérite une fin heureuse. "Jésus-Christ était hier, il est aujourd'hui et sera le même dans tous les siècles". C'est-à-dire: N'allez pas croire qu'il ait fait des miracles, et qu'il n'en fasse plus aujourd'hui. Il est toujours le même; et parce qu'il est le même, on ne pourrait assigner aucun temps où pareille puissance ne soit plus à lui. C'est peut-être à cette perpétuité du Christ que pensait l'apôtre en écrivant:  "Souvenez-vous de vos conducteurs; et ne vous laissez pas entraîner par des doctrines variées et étrangères".


— "Etrangères", entendez…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 03 Oct 2017, 10:08 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) — "Etrangères", entendez: à des doctrines différentes de celles que nous vous avons enseignées; "variées", comprenez:  à des enseignements de tous genres; qui, en effet, n'ont rien de stable, mais qui se contredisent, surtout quand il s'agit des aliments purs ou no.. L'apôtre ajoute, en vue de ce dernier point: "Car il est bon d'affermir son cœur par la grâce, et non par tels aliments": car ici surtout est la variété, ici l'étrangeté de doctrine. Il invective donc contre ces discernements de viandes, et montre que cette vaine observance a précipité les Hébreux dans une véritable hétérodoxie, puisqu'elle les a portés à admettre des enseignements contradictoires et nouveaux. Remarquez toutefois qu'il n'ose pas les accuser expressément…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

Italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 04 Oct 2017, 1:06 pm

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) Remarquez toutefois qu'il n'ose pas les accuser expressément, mais seulement par insinuation. Car lorsqu'il dit: "Ne vous laissez pas entraîner à des doctrines variées et étrangères"; et: "Il est bon, en effet, d'affermir son cœur par la grâce et non par tels on tels aliments", il ne fait que répéter équivalemment la maxime de Jésus-Christ: "Ce n'est pas ce qui entre dans l'homme qui souille l'homme" (Matthieu XV, 11); démontrant que c'est la foi, au contraire, qui est tout au monde, et que si elle vous affermit, elle vous met le cœur en sûreté. Oui, la foi seule donne à l'âme force et fermeté; tandis que les raisonnements n'y jettent que le trouble: c'est qu'aussi le raisonnement est l'opposé de la foi. "Ces vaines observances"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

Italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 04 Oct 2017, 1:08 pm

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) "Ces vaines observances", continue-t-il, "n'ont point servi à ceux qui les ont pratiquées". A quoi sert, en effet, une vaine observance, sinon, surtout, à vous perdre, sinon à placer sous le joug du péché celui qui la pratique ? S'il faut des observances, cherchez et suivez celles qui peuvent être utiles à qui les embrasse. Une bonne observance, ce sera la fuite du péché, la droiture du cœur, la piété envers Dieu, la foi vraie et pure.


— "Celles-là n'ont point servi à ceux qui les ont suivies", c'est-à-dire, gardées même le plus constamment.L'unique observance doit être de s'abstenir du péché. A quoi sert tout le reste, si quelques-uns même des plus zélés se rendent assez criminels pour ne pouvoir participer aux sacrifices ? Voilà donc des hommes que rien ne sauvait devant Dieu, malgré ce zèle ardent pour leurs pratiques religieuses; aucune ne leur servait absolument, parce qu'ils n'avaient pas la foi.


— L'apôtre continue en déclarant l'abolition…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 04 Oct 2017, 1:10 pm

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




3. (suite) — L'apôtre continue en déclarant l'abolition du sacrifice d'après son caractère purement figuratif, et revenant ainsi à son grand principe. "Car", dit-il,  "les corps des animaux dont le sang est porté par le pontife dans le sanctuaire pour l'expiation du péché, sont brûlés hors du camp; et c'est pour cette raison que Jésus, devant sanctifier le peuple par son propre sang, a souffert hors de la porte de la ville". Ainsi les sacrifices anciens n'étaient que la figure des nôtres, et Jésus-Christ a tout accompli, en souffrant hors de Jérusalem.


L'apôtre fait entendre aussi dans ce passage que Jésus-Christ a souffert de son plein gré;d'ailleurs ces sacrifices anciens n'étaient pas institués simplement pour eux-mêmes, ils n'étaient que figuratifs, et l'économie de la divine Passion hors des murs de la cité sainte s'y peignait d'avance. Ainsi notre Maître a souffert hors de la ville: mais son sang a été porté jusqu'aux cieux. Vous le voyez: nous communions au sang…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Oct 2017, 11:49 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. Vous le voyez: nous communions au sang qui était porté dans le sanctuaire, dans le vrai Saint des saints, au sacrifice dont seul le grand Pontife avait droit de jouir; nous avons part à la Vérité même. Prenons garde, toutefois, que si, sans participer aux outrages de notre divin Maître, nous avons notre part de salut et de sainteté, ces outrages, cependant, ont été les vraies causes de notre sanctification. Donc,comme il a subi l'opprobre, attendons-nous à le subir; et si, avec lui, nous  "sortons dehors", avec lui un jour nous ne ferons qu'un. Mais qu'est-ce que cet avis: "Sortons dehors, et allons à lui" ?


— Partageons ses souffrances, supportons ses opprobres. Ce n'est pas sans mystère qu'il a souffert "hors de la porte", mais pour nous apprendre à porter sa croix, nous aussi, à demeurer en dehors du monde, à nous faire un devoir d'en rester ainsi éloignés; à nous soumettre enfin aux outrages qu'il a subis comme un condamné vulgaire. "Et par lui, offrons un sacrifice à Dieu"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Oct 2017, 11:51 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. (suite) "Et par lui, offrons un sacrifice à Dieu".  Quel est ce sacrifice ? L'apôtre même l'interprète "du fruit des lèvres qui rendent gloire à son nom", c'est-à-dire de prières, d'hymnes, d'actions de grâces, car tel est le fruit des lèvres. Les juifs offraient des brebis, des bœufs et des veaux et les donnaient au prêtre. Quant à nous, n'offrons rien de semblable; mais l'action de grâces, et s'il se peut, en toutes choses, l'imitation de Jésus-Christ.


Que tel soit le produit de nos lèvres. "Souvenez-vous d'exercer la charité et de faire part aux autres de vos biens: car c'est par de semblables hosties qu'on se rend Dieu favorable". Mettons ce sacrifice aux mains de Notre-Seigneur…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Oct 2017, 11:54 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. (suite) Mettons ce sacrifice aux mains de Notre-Seigneur, pour qu'il les offre au Père; l'offrande ne peut parvenir, en effet, que "par le Fils", ou plutôt par le cœur contrit. Cette recommandation s'accommode à la faiblesse de fidèles encore peu instruits. Car, bien évidemment, au Fils même la grâce appartient:  autrement comment aurait-il droit à l'égalité d'honneur avec son Père ?


Or, dit Jésus-Christ, "il faut que tous honorent le Fils, comme ils honorent le Père" (Jean V, 23).  Si donc la gloire du Père peut se séparer de la glorification du Fils, où est l'égalité d'honneur ? "Le fruit des lèvres qui glorifient son nom"…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Oct 2017, 11:57 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. (suite) "Le fruit des lèvres qui glorifient son nom", c'est l'action de grâces à lui rendues, en mémoire de tout ce qu'il a souffert pour nous. Supportons avec reconnaissance, pauvreté, maladie, tout au monde enfin; lui seul connaît ce qui est de notre intérêt véritable. En effet,  "nous ne savons ce que nous devons demander à Dieu" (Romains VIII, 26).  Que si nous ignorons quel doit être l'objet même de nos demandes, comment, à moins que l'Esprit de Dieu ne nous les suggère, connaîtrions-nous nos vrais intérêts ?


Efforçons-nous donc d'offrir en toutes choses l'action de grâces, de supporter tous les événements avec générosité de cœur. Quand nous sommes en proie à la pauvreté, à la maladie, rendons grâces à Dieu ! Rendons-lui grâces, quand la calomnie nous assaille, quand l'injustice nous éprouve. Voilà, en effet, autant de moyens qui nous rapprochent de Dieu, qui font même de Lui notre débiteur, tandis que le bonheur et les joies nous rendent ses débiteurs et ses obligés. D'ailleurs, les chances heureuses nous procurent souvent un jugement plus sévère, tandis que les épreuves contribuent à expier nos péchés. Celles-ci forcément nous inclinent à la charité…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 05 Oct 2017, 12:00 pm

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. (suite) Celles-ci forcément nous inclinent à la charité, à la pitié pour nos frères; tandis que celles-là nous élèvent par l'orgueil, nous rabaissent par la paresse, nous disposent à sourire à mille fantômes de présomption en nous-mêmes, et enfin nous ôtent toute énergie. Aussi le Prophète s'écriait: "Il m'est bon que vous m'ayez humilié, afin que j'apprenne les ordonnances de votre justice" (Psaume CXVIII, 71).  Lorsque Ézéchias se vit couvert des bienfaits de Dieu et délivré de tout mal, alors son cœur s'enfla: mais quand il devint malade, aussitôt il s'humilia, et dès lors se rapprocha de Dieu.


— "Quand le Seigneur frappait son peuple", dit l'Ecriture, "alors celui-ci le cherchait, se convertissait, lui faisait retour dès le matin" (Psaume LXXVII, 34);  "mais dès que Dieu eût comblé et engraissé de biens ce peuple chéri, il le vit récalcitrant". (Deutéronome XXXII, 15)  "En effet, on reconnaît Dieu quand il exécute son jugement" (Psaume IX, 17). C'est donc un grand bien que l'affliction:




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 06 Oct 2017, 9:53 am

.  
.  

"C'EST POURQUOI, COMMENÇANT À POSSÉDER CE ROYAUME IMMUABLE,

CONSERVONS LA GRÂCE, PAR LAQUELLE NOUS PUISSIONS RENDRE À DIEU

UN CULTE QUI LUI SOIT AGRÉABLE,ÉTANT ACCOMPAGNÉ DE RESPECT ET DE PIÉTÉ,

CAR NOTRE DIEU EST UN FEU DÉVORANT."

(Hébreux XII, vv. 28-29 ― Hébreux XIII, v.16)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Avis spirituels: Faire son salut avec crainte. — Exercer l'hospitalité, la charité, la pureté.
— Obéir à l'autorité, qui représente Jésus-Christ et sa doctrine toujours invariables.
— Sens mystique de l'immolation de certaines victimes hors du camp d'Israël.
— Jésus, aussi, a souffert hors de Jérusalem; sortons de ce monde et suivons-le jusqu'au calvaire.
— Saint Jean Chrysostôme revient sur chacun des avis spirituels déjà donnés. Il insiste sur la licité du mariage et de ses droits,
sur la confiance en Dieu, sur l'avantage infini que la foi possède vis-à-vis du raisonnement.
3. et 4. Sortons de ce monde, comme Jésus sort de Jérusalem, portant la croix; offrons par lui nos souffrances à Dieu.
— Rendons-lui en grâces, comme d'autant d'occasions de vertu.
— La voie du ciel est étroite, on n'y entre qu'en se rapetissant par l'humilité, en se détachant de tout par la résignation.




4. (suite) C'est donc un grand bien que l'affliction: car la voie du salut est étroite, et c'est l'affliction qui nous met dans l'étroit sentier. Qui n'est point affligé ne peut entrer. Celui qui sait ainsi s'affliger et se réduire à l'étroit, est aussi celui qui jouit du vrai repos; mais celui qui s'enfle, n'entrera jamais, et sera encore serré, si j'ose le dire, comme le bois sous l'effort du coin. Ecoutez comme saint Paul entra de son gré dans cette voie étroite. "Je châtie mon corps", nous dit-il, "et je le réduis en servitude". Châtie-le donc aussi, pour pouvoir entrer.


— L'apôtre rendait à Dieu, dans toutes…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.

italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32196
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 37 sur 38 Précédent  1 ... 20 ... 36, 37, 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum