COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Déc 2016, 11:37 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Tu es orgueilleux de tes richesses, ô homme ! Et pourquoi donc ? C'est un avantage qui t'est commun avec les brigands, avec les voleurs, avec les meurtriers, avec une foule de gens efféminés et corrompus, avec tous les méchants. Pourquoi donc cet orgueil? Si tu fais de ta fortune un boit usage, tu dois bannir l'orgueil, pour ne pas enfreindre les commandements; si tu fais un mauvais usage de tes biens, l'orgueil te sied moins encore, puisque tu es l'esclave de ces biens, de ces trésors qui sont devenus tes tyrans.


Dites-moi, ce fiévreux qui boit de l'eau avec excès et dont la soif s'éteint un instant pour se rallumer, doit-il s'enorgueillir ? Cet homme qui se forge mille soucis inutiles, doit-il s'enorgueillir ? De quoi vous enorgueillissez-vous, dites-moi ? D’avoir une foule de maîtres ? D’avoir mille soucis ? D’être entouré de flatteurs ? Mais ce sont autant de chaînes que vous avez là…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
   
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Déc 2016, 11:39 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Mais ce sont autant de chaînes que vous avez là. Voulez-vous sentir le poids de ces chaînes, écoutez-moi bien. Les autres passions ont parfois leur utilité. La colère est quelquefois utile. "Colère injuste", dit l'Ecclésiaste, "colère coupable". (Ecclésiaste I, 22) La colère peut donc être juste en certains cas. Ecoutez encore saint Matthieu: "Se fâcher sans raison contre son frère, c'est s'exposer à la géhenne". (Matthieu V, 22) La jalousie et la concupiscence ont aussi leur bon côté: celle-ci quand elle a pour but la procréation des enfants; celle-là quand elle produit une noble émulation.


C'est ce que dit saint Paul. "Il est toujours bien d'être jaloux de bien faire", et ailleurs: "Choisissez entre les dons de la grâce et montrez-vous jaloux d'acquérir les meilleurs". (Galates  IV, 18; I Corinthiens XII, 31) Voilà donc deux passions qui peuvent avoir leur utilité. Mais l'orgueil n'est jamais bon; il est toujours inutile et nuisible. S'il faut s'enorgueillir de quelque chose, c'est de la pauvreté, non de la richesse. Pourquoi ? C'est que l'homme qui sait vivre de peu, est bien plus grand et bien meilleur que celui qui ne le sait pas. Dites-moi: voilà des gens qui sont invités à se rendre dans une…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 01 Déc 2016, 11:42 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Dites-moi: voilà des gens qui sont invités à se rendre dans une résidence royale;  les uns n'ont besoin en voyage ni de nombreux attelages, ni de serviteurs, ni de parasols, ni d'hôtelleries, ni de chaussures, ni de vaisselles; il leur suffit d'avoir du pain et de l'eau des sources. Les autres disent: Si vous ne nous donnez pas des chariots et de bons lits, nous ne pouvons pas venir; nous ne pouvons venir, si nous n'avons pas une suite nombreuse; si nous ne pouvons nous reposer à chaque instant; nous ne pouvons venir, si nous n'avons pas des attelages à notre disposition, et si nous ne passons une partie du jour à nous promener; et nous avons besoin de bien d'autres choses encore. De ces deux espèces d'hommes, laquelle excitera notre admiration ? Sera-ce la première ? Sera-ce la dernière ? Il est évident que nous réserverons notre admiration…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 02 Déc 2016, 9:45 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Il est évident que nous réserverons notre admiration pour ceux qui n'ont besoin de rien. Il en est de même ici. Pour faire le voyage de la vie, les uns ont besoin de mille choses, les autres n'ont besoin de rien. Et ce seraient les pauvres qui devraient être orgueilleux, s'il fallait avoir de l'orgueil. Mais, dira-t-on, c'est un être méprisable que le pauvre. Non: ce n'est pas lui qu'il faut mépriser; ce sont ceux qui le méprisent. Eh ! Pourquoi ne mépriserais-je pas ceux qui ne placent pas bien leur admiration ? Un bon peintre se moquera de tous ceux qui s'aviseront de le railler, si les railleurs sont des ignorants; il ne fera pas attention à leurs propos; il se contentera du témoignage qu'il se rend à lui-même: et nous autres, nous dépendrons de l'opinion du vulgaire ! Quelle impardonnable faiblesse ! Aussi sommes-nous méprisables, quand…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 02 Déc 2016, 9:47 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Aussi sommes-nous méprisables, quand nous ne méprisons pas ceux qui nous méprisent à cause de notre pauvreté, quand nous ne les trouvons pas malheureux. Je passe sous silence toutes les fautes dont la richesse est la source, tous les avantages de la pauvreté. Mais que dis-je ? Ni la richesse, ni la pauvreté ne sont pas elles-mêmes des biens; elles ne le deviennent que par l'usage qu'on en fait. La vertu du chrétien brille d'un plus grand lustre dans la pauvreté que dans la richesse. Comment ?


C'est que dans la pauvreté, il est plus modeste, plus sage, plus respectueux, plus juste, plus prudent; dans la richesse au contraire, la vertu trouve mille obstacles. Examinons les actions du riche, de celui-là surtout qui fait de sa richesse un mauvais usagé. Ce ne sont que rapines, fraudes, pièges, violences.  Que dis-je ? Les passions déréglées, les commerces illicites, les sortilèges, les maléfices, toutes les noirceurs en un mot ne dérivent-elles pas de la richesse ? Ne voyez-vous pas qu'il est plus facile d'être vertueux au sein de la pauvreté qu'au sein de la richesse ? Et parce que les riches ne sont pas punis ici-bas…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 02 Déc 2016, 9:48 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Et parce que les riches ne sont pas punis ici-bas, n'allez pas croire qu'ils ne commettent pas de fautes. S'il était facile de punir les riches, ils peupleraient les cachots. Mais entre autres inconvénients, la richesse a celui-ci: le riche, qui fait le mal impunément, ne s'arrêtera jamais dans la voie du mal; pour lui, le remède. ne sera jamais à côté de la blessure, et nul homme ne pourra lui mettre un frein. La pauvreté au contraire, si l'on veut y regarder, offrira à nos yeux bien des côtés agréables.


N'affranchit-elle pas l'homme des soucis, de la haine, des luttes, des rivalités, des querelles, de mille maux enfin ? Ne courons donc pas après la richesse, et n'envions pas le sort de ceux qui la possèdent. Avons-nous de la fortune, faisons-en un bon usage. En sommes-nous privés, n'en gémissons, pas, mais remercions Dieu de ce qu'il nous permet d'obtenir facilement la même récompense que les riches, et une plus grande encore, si nous le voulons. Alors notre faible capital nous rapportera un gros revenu…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 02 Déc 2016, 9:52 am

.
.  
 
"QUI, ÉTANT LA SPLENDEUR DE SA GLOIRE ET LE CARACTÈRE DE SA PUISSANCE,

SOUTIENT TOUT PAR LA PUISSANCE DE SA PAROLE,

APRÈS NOUS AVOIR PURIFIÉS DE NOS PÉCHÉS."

(Hébreux I,  v.3)



Par Saint Jean Chrysostôme.  



Analyse.


1. C'est avec respect que nous devons parler de Dieu. — Hérésies de Marcellus et de Photin.
— Contre Sabellius et Arius.
2. Hérésie de Paul de Samosate.
— Réfutation d'Arius, de Sabellius, de Marcellin, de Photin et de Marcion.
3. Créer le monde est une œuvre moins grande que de le conserver.
— Le Fils de Dieu est tel, non seulement par la grâce, mais par la nature.
4. Exhortation à l'humilité. — Combien les choses de cette vie sont passagères.
5. La condition du pauvre vaut mieux que celle du riche.




5. (suite) Alors notre faible capital nous rapportera un gros revenu. Celui qui rapporta les deux talents ne fut-il pas aussi honoré, aussi admiré que celui qui en rapporta cinq ? Pourquoi ? C'est que ces deux talents lui avaient été confiés, c'est qu'il sut remplir toutes ses obligations; c'est qu'il rapporta le double de ce qu'on lui avait confié. Pourquoi donc cherchons-nous à nous faire confier des trésors, lorsque nous pouvons retirer autant de fruit d'un modeste dépôt que d'un dépôt considérable; lorsqu'avec moins de peine, nous pouvons obtenir une récompense bien plus grande ?


Le pauvre renoncera plus facilement à ce qu'il possède que le riche, gui nage dans l'opulence. Ne savez-vous pas que, plus on est environné de richesses, plus on a soif de richesses ? Pour éviter ce tourment, ne cherchons pas la richesse et supportons sans peine la pauvreté. Avons-nous de la fortune, servons-nous-en, comme le veut saint Paul: que ceux qui possèdent, soient comme s'ils ne possédaient point, et que ceux qui usent de ce monde, soient comme n'en usant point, afin d'obtenir les biens promis, et puissions-nous les obtenir avec la grâce de Dieu et par un effet de sa bonté !...


Notre-Seigneur Jésus-Christ appelle son avènement dans la chaire: une sortie…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Sam 03 Déc 2016, 11:57 am, édité 1 fois

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. Hier à 11:56 am

.
.  
 
"MAIS APRÈS AVOIR INTRODUIT SON PREMIER-NÉ SUR LA TERRE, IL DIT:

QUE TOUS LES ANGES DE DIEU L'ADORENT ET L'ÉCRITURE DIT DES ANGES:

DIEU SE SERT DES ESPRITS POUR EN FAIRE SES ANGES,

ET DES FLAMMES ARDENTES POUR EN FAIRE SES MINISTRES.

MAIS IL DIT AU FILS: VOTRE TRÔNE, O DIEU, SERA UN TRÔNE ÉTERNEL".

(Hébreux I, 6, ― Hébreux II, 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


l. Dieu ne parle pas à son Fils comme à ses anges.
— Paul réfute les juifs, Paul de Samosate, les ariens, Marcellus, Sabellius et Marcion.
2. Gloire du Christ. — Ministère des anges.
3. Il faut s'attacher à la parole du Christ.
4. Importance de la parole du Christ. — Témoignages rendus à cette parole.
5. Dieu dispense les grâces avec sagesse.
6. La charité est le plus précieux de tous les dons.




1. Notre-Seigneur Jésus-Christ appelle son avènement dans la chair: une sortie. C'est ainsi qu'il dit: "Le semeur est; sorti pour semer", et ailleurs "Je suis sorti de mon Père et me voici". (Matthieu XIII, 3; et Jean XVI, 28) Il s'exprime de même en plusieurs passages. Paul au contraire donne le nom d'introduction à cet avènement dans la chair: "Après avoir introduit son premier-né sur la terre". L'incarnation, chez lui, prend le nom d'introduction. Pourquoi ces expressions différentes pour désigner une même chose, et d'où vient ce langage ? On voit clairement ce qu'il signifie. Le Christ appelle son avènement dans la chair une sortie, et il a raison, car nous étions en dehors de Dieu. Voyez les palais des rois…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. Hier à 12:03 pm

.
.  
 
"MAIS APRÈS AVOIR INTRODUIT SON PREMIER-NÉ SUR LA TERRE, IL DIT:

QUE TOUS LES ANGES DE DIEU L'ADORENT ET L'ÉCRITURE DIT DES ANGES:

DIEU SE SERT DES ESPRITS POUR EN FAIRE SES ANGES,

ET DES FLAMMES ARDENTES POUR EN FAIRE SES MINISTRES.

MAIS IL DIT AU FILS: VOTRE TRÔNE, O DIEU, SERA UN TRÔNE ÉTERNEL".

(Hébreux I, 6, ― Hébreux II, 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


l. Dieu ne parle pas à son Fils comme à ses anges.
—  Paul réfute les juifs, Paul de Samosate, les ariens, Marcellus, Sabellius et Marcion.
2. Gloire du Christ. — Ministère des anges.
3. Il faut s'attacher à la parole du Christ.
4. Importance de la parole du Christ. — Témoignages rendus à cette parole.
5. Dieu dispense les grâces avec sagesse.
6. La charité est le plus précieux de tous les dons.




1. (suite) Voyez les palais des rois. Les prisonniers et ceux qui ont offensé le roi se tiennent en dehors. Celui qui veut les réconcilier avec le prince, ne les introduit pas tout d'abord; il s'entretient avec eux hors de la maison royale et ce n'est que lorsqu'il les a rendus dignes de paraître devant le roi qu'il les introduit. C'est ce qu'a fait le Christ. Il est sorti pour venir à nous, c'est-à-dire, a pris notre chair, il nous a parlé de la part du roi, et il ne nous a introduit devant lui qu'après nous avoir purifiés de nos péchés et nous avoir réconciliés avec le Souverain suprême. Voilà pourquoi il appelle son incarnation une sortie. Paul au contraire l'appelle une "entrée", en se servant d'une figure  empruntée à la situation de l'homme qui hérite, et qui entre dans son héritage. Ces mots…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. Hier à 12:08 pm

.
.  
 
"MAIS APRÈS AVOIR INTRODUIT SON PREMIER-NÉ SUR LA TERRE, IL DIT:

QUE TOUS LES ANGES DE DIEU L'ADORENT ET L'ÉCRITURE DIT DES ANGES:

DIEU SE SERT DES ESPRITS POUR EN FAIRE SES ANGES,

ET DES FLAMMES ARDENTES POUR EN FAIRE SES MINISTRES.

MAIS IL DIT AU FILS: VOTRE TRÔNE, O DIEU, SERA UN TRÔNE ÉTERNEL".

(Hébreux I, 6, ― Hébreux II, 4)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


l. Dieu ne parle pas à son Fils comme à ses anges.
—  Paul réfute les juifs, Paul de Samosate, les ariens, Marcellus, Sabellius et Marcion.
2. Gloire du Christ. — Ministère des anges.
3. Il faut s'attacher à la parole du Christ.
4. Importance de la parole du Christ. — Témoignages rendus à cette parole.
5. Dieu dispense les grâces avec sagesse.
6. La charité est le plus précieux de tous les dons.




1. (suite) Ces mots "après avoir introduit son premier-né sur la terre", signifient évidemment "après l'avoir mis en possession de la terre". Car il est entré en possession de cette terre aussitôt qu'il a été reconnu Fils de Dieu. Ce n'est pas du Verbe divin, c'est du Christ selon la chair qu'il parle ainsi, et avec raison. Car s'il était dans le monde, selon la parole de Jean, et si le monde a été fait par lui, comment pourrait-il y être introduit autrement que dans la chair ? "Et que tous les anges de Dieu l'adorent". Paul a quelque chose dé grand et d'élevé à dire; il prépare donc son discours et dispose ses auditeurs à l'accueillir, en faisant introduire le Fils par le Père. Voyez plutôt: il a dit plus haut que Dieu nous a parlé par son Fils et non par les prophètes; il a montré que le Fils est supérieur aux anges, et cela d'abord par le nom qu'il porte, puis par cette circonstance que le Père introduit le Fils. Autre preuve de cette supériorité…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29763
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum