COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Page 11 sur 38 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 24 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 23 Fév 2017, 9:57 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




3. (suite) Ce langage de la justice, quel est-il ? Je crois qu'il entend par là un plan de vie conforme à la vertu, et c'est ce que voulait dire le Christ, quand il s'exprimait ainsi: "Si votre justice n'est pas plus abondante que celle des scribes et des pharisiens". (Matthieu V, 20) C'est ce que l'apôtre lui-même veut dire par ces mots: "Si vous ne connaissez pas le langage de la justice".Cela signifie: Si vous ne connaissez pas la philosophie d'en-haut, vous ne pouvez pas tendre à la perfection. Peut-être à ses yeux la justice n'est-elle autre chose que le Christ, et la parole élevée et sublime de l'orateur qui parle du Christ. Il les a traités d'esprits faibles et bornés.


Pourquoi ? Il ne s'est pas expliqué là-dessus. Il leur permet de deviner et il ne veut pas les choquer. Dans son épître aux Galates, au contraire, il a l'air d'être surpris et d'hésiter, et cette forme de style est plus consolante elle est d'un homme qui ne s'attend pas au mal. Voyez-vous la différence qui existe entre l'enfance de l'âme et sa perfection ? Tâchons donc d'atteindre à cette perfection…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 24 Fév 2017, 12:21 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




3. (suite) Tâchons donc d'atteindre à cette perfection. Tout enfants, tout jeunes que nous sommes, nous pouvons y atteindre; ce n'est point ici l'œuvre de la nature, c'est l'œuvre de la vertu.


— "La nourriture solide est pour les parfaits, pour ceux dont l'esprit, par l'habitude et par l'exercice; s'est accoutumé à discerner le bien du mal (V Hébreux, 14)".  Eh quoi ? Leurs sens n'étaient-ils pas exercés ? Ne savaient-ils pas ce que c'est que le bien, ce que c'est que le mal ? C'est que…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 24 Fév 2017, 12:23 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




3. (suite) C'est que, quand il parle de discerner le bien et le mal, il ne parle pas de ce discernement appliqué aux choses ordinaires de la vie. Ce discernement-là, le premier venu en est capable; saint Paul parle ici de ce discernement qui distingue les hautes et sublimes doctrines des croyances fausses et abjectes. Le petit enfant ne sait pas distinguer les aliments bons ou mauvais, souvent il avale de la poussière, il prend une nourriture malsaine, il agit en tout sans discernement. Il n'en est pas ainsi de l'homme fait. Oui: ce sont des enfants…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
   
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 24 Fév 2017, 12:26 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




3. (suite) Oui: ce sont des enfants, ces hommes qui croient sans réfléchir à tout ce qu'on leur dit, qui prêtent indifféremment l'oreille à tous les discours; saint Paul reproche ici à ses auditeurs de tourner à tout vent, de prêter l'oreille tantôt à l'un, tantôt à l'autre.


— C'est ce qu'il finit par faire entendre, lorsqu'il dit: "Ne vous laissez pas séduire par toutes sortes de doctrines étranges". Et il sous-entend: "Si vous voulez distinguer le bien du mal"; car c'est le palais qui juge des mets, et c'est l’âme qui juge des paroles.  Et nous aussi, instruisons-nous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 25 Fév 2017, 10:22 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. Et nous aussi, instruisons-nous. En apprenant que cet homme n'est ni gentil, ni juif, n'allez pas en conclure qu'il est chrétien. Car les manichéens et les hérétiques de toutes sortes ont pris le masque du christianisme pour tromper les âmes simples. Mais, si nous sommes exercés à distinguer le bien du mal, nous pourrons appliquer ici notre discernement. Or quels moyens avons-nous de nous exercer? Nous n'avons qu'à écouter sans cesse la parole de Dieu, et qu'à nous fortifier dans la connaissance de l'Écriture sainte.


Quand nous vous aurons mis devant les yeux l'égarement de ces hérétiques, quand aujourd'hui vous aurez entendu parler de leurs erreurs, quand demain vous serez convaincu de la fausseté de leurs doctrines, il ne vous restera plus rien à apprendre, il ne vous restera plus rien à connaître, et si aujourd'hui, vous ne comprenez pas; vous comprendrez demain. "Ceux", dit-il, "dont les sens sont exercés". Voyez-vous comme nos oreilles doivent…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 25 Fév 2017, 10:24 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Voyez-vous comme nos oreilles doivent s'habituer à ces enseignements divins, pour se refuser à entendre des doctrines étrangères ? "Nous devons être exercés", dit l'apôtre, "à discerner le bien et le mal"; c'est-à-dire, que nous devons être habiles à distinguer l'un de l'autre. L'un ne croit pas à la résurrection; l'autre ne croit pas à la vie future; un autre dit qu'il y a un autre Dieu; un autre dit que Jésus-Christ tire son principe de Marie. Voyez comme tous ces hérétiques sont tombés dans l'erreur, faute de garder une juste mesure. Les uns ont été trop loin; les autres se sont arrêtés en route. En voulez-vous un exemple ? C'est Marcion qui a donné le signal…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 25 Fév 2017, 10:26 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) C'est Marcion qui a donné le signal de l'hérésie. Il a introduit un autre Dieu qui n'existe pas; il est allé trop loin. Voici venir après lui Sabellius qui prétend, que le Père, le Fils et le Saint-Esprit rie font qu'une seule et même personne. Puis c'est l'hérésie de Marcellus et Photin qui prêchent la même doctrine. Puis c'est l'hérésie de Paul de Samosate qui avance que Dieu n'a commencé à exister qu'en sortant du sein de Marie. C'est ensuite l'hérésie des manichéens, qui vient après toutes les autres. Et puis c'est Arius; et puis ce sont d'autres hérésies encore. C'est pour cela que nous avons reçu la foi, c'est afin…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 26 Fév 2017, 11:48 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) C'est pour cela que nous avons reçu la foi, c'est afin que nous ne soyons pas obligés de nous jeter dans ces hérésies saris nombre; c'est afin que nous n'en soyons pas le jouet et les victimes; c'est afin que nous regardions comme faux tout ce qu'on pourrait ajouter ou retrancher aux articles de la foi. Ceux qui admettent les mesures légales ne sont pas obligés de recourir laborieusement à une foule de poids et de mesures arbitraires; ils veulent que l'on s'en tienne aux mesures établies; il en est de même pour nos dogmes. Mais on ne veut pas faire attention aux saintes Ecritures. Si nous y faisions attention…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 26 Fév 2017, 11:55 am

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Si nous y faisions attention, non seulement nous ne tomberions point dans l'erreur, mais nous délivrerions les hommes abusés et nous les tirerions du péril. Un brave soldat, en effet, n'est pas bon pour lui seul; il sait défendre le camarade qui est près de lui et le soustraire aux coups de l'ennemi. Mais aujourd'hui on ne connaît pas les saintes Ecritures, malgré toutes les précautions prises par le Saint-Esprit pour que ce dépôt fût  conservé. Remontez jusqu'aux premiers temps, et apprenez à connaître l'ineffable bonté de Dieu.


C'est lui qui a inspiré Moïse, qui a fait graver ses commandements sur les tables de la loi, qui l’a retenu à cet effet quarante jours sur la montagne; qui l'y a retenu quarante jours encore pour publier sa loi. (Exode XXIII) Puis il a envoyé des prophètes qui ont subi des épreuves sans nombre. Voilà la guerre allumée, les prophètes morts; les livres brûlés ! Dieu inspire un autre législateur admirable Esdras, pour exposer sa loi et pour en rassembler les débris. Puis il l'a fait interpréter par les Septante. Le Christ arrive, il prend les tablettes de la loi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
   
soulignés et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 26 Fév 2017, 12:02 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Le Christ arrive, il prend les tablettes de la loi, les apôtres vont la publier partout. Le Christ fait des signes et des miracles. Qu'arrive-t-il ensuite ? Après tant de soins, tant de précautions, les apôtres, à leur tour, se mettent à l'œuvre, comme dit Paul: "Toutes ces choses ont été écrites pour notre instruction, à nous autres, qui nous trouvons à la fin des siècles". (I Corinthiens  X, 11) Et le Christ disait: "Vous vous trompez, parce que vous ne connaissez pas les Écritures". (Matthieu XXII, 29) Et Paul disait encore: "C'est dans notre résignation et dans les paroles consolantes des saintes Ecritures que nous avons confiance" (Romains XV, 4); et ailleurs: "L'Écriture sainte, ce livre si utile, est d'un bout à l'autre une inspiration divine. (II Timothée III, 16) "Que la parole du Christ habite en vous et remplisse vos âmes. (Colossiens  III, 16) Et le Prophète dit: "Il méditera la loi, nuit et jour" (Psaume I, 2). Et il dit ailleurs: "Ne vous lassez pas d'expliquer la loi de l'Être suprême". (Ecclésiastique IX, 23) Et il dit encore…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 27 Fév 2017, 1:01 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Et il dit encore: "Que vos paroles sont douces pour mon palais !" (Il ne dit pas: pour mes oreilles, mais "pour mon palais"). "Je les trouve plus douces que le miel". (Psaume XVIII, 11) Et Moïse dit aussi: "Méditez les saintes Écritures, en vous levant, en vous reposant, en vous couchant". (Deutéronome VI, 7) C'est ce que dit encore saint Paul dans son épître à Timothée: "Appesantissez-vous sur les saintes Écritures et méditez-les". (I Timothée  IV, 15)


On pourrait s'étendre à l'infini sur ce chapitre. Et après tout cela pourtant, il y a des gens qui n'ont pas la moindre idée de l'Écriture sainte. Aussi ne connaissons-nous ni les saines doctrines, ni la justice, ni notre intérêt. Pourtant si l'on veut connaître l'art militaire, il faut en apprendre les règles: Si l'on veut connaître la politique, la science du forgeron ou toute autre, il faut apprendre. Eh bien ! Pour acquérir la science qui nous occupe, on ne fait rien de semblable, et cependant il faut bien des veilles pour l'acquérir. Si vous voulez le savoir, écoutez cette parole…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et  gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 27 Fév 2017, 1:03 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Si vous voulez le savoir, écoutez cette parole du Prophète: "Venez, mes enfants, écoutez-moi, et je vous enseignerai la crainte de Dieu"  (Psaume XXXIII, 12;14). La crainte de Dieu est donc une chose qui s'apprend. Puis il est dit: "Quel est l'homme qui veut vivre ?" vivre de la vie d'en-haut. Et ailleurs: "Ne souillez point votre langue; que vos lèvres ne laissent point échapper de paroles perfides; détournez-vous du mal et faites le bien; recherchez la paix".


Savez-vous quel est le prophète, l'historien, l'apôtre ou l'évangéliste qui a dit cela ? Je crois que, parmi vous, il en est peu qui le sachent; et ces quelques hommes qui le savent seraient à leur tour en défaut, si je leur citais un autre passage. Tenez, voici la même pensée exprimée en d'autres termes: "Lavez vos souillures, soyez purs, faites disparaître de devant mes yeux cette perversité que j'aperçois dans vos âmes; apprenez à faire le bien; recherchez la justice: ne souillez point votre langue et faites le bien; oui, apprenez à faire le bien". (Isaïe I, 16- 17) Voyez-vous comme la vertu a besoin d'être enseignée ?...




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 27 Fév 2017, 1:09 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.



4. (suite)Voyez-vous comme la vertu a besoin d'être enseignée ? Plus haut, nous lisons: "Je vous enseignerai la crainte de Dieu". Ici nous lisons: "Apprenez à faire le bien". Savez-vous d'où ces paroles sont tirées ? Peu d'entre vous le savent, à ce que je crois. Et pourtant voilà des choses que nous vous lisons deux ou trois fois par semaine.


Et, quand le lecteur arrive, il commence par citer le livre dont il cite un fragment: c'est tiré de tel Prophète, de tel apôtre, de tel évangéliste. Il vous le dit, pour vous faire mieux remarquer et retenir le passage, pour que vous en connaissiez la lettre, l'esprit et l'auteur. Mais toutes ces attentions sont peine perdue; vous ne pensez qu'à la vie présente, sans tenir aucun compte des choses spirituelles. Voilà pourquoi les événements…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 27 Fév 2017, 1:16 pm

.  
.  
 
"CAR TOUT PONTIFE, ÉTANT PRIS D'ENTRE LES HOMMES,

EST ÉTABLI POUR LES HOMMES, EN CE QUI REGARDE LE CULTE DE DIEU,

AFIN QU'IL OFFRE DES DONS ET DES SACRIFICES POUR LES PÉCHÉS,

ET QU'IL PUISSE ÊTRE TOUCHÉ, DUNE JUSTE COMPASSION POUR CEUX QUI PÊCHENT

PAR IGNORANCE ET PAR ERREUR, COMME ÉTANT LUI-MÊME ENVIRONNÉ DE FAIBLESSE.

ET C'EST CE QUI L'OBLIGE À OFFRIR LE SACRIFICE DE L'EXPIATION  

DES PÉCHÉS AUSSI BIEN POUR LUI-MÊME QUE POUR LE PEUPLE.

(Hébreux V, vv.1-14)
.


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Sacerdoce du Christ.
3. Saint Paul reproche aux Hébreux la faiblesse de leur intelligence.
4. Comment peut-on s'habituer à discerner l'erreur de la vérité.
— Devoir du lecteur dans l'église.




4. (suite) Voilà pourquoi les événements même de cette vie présente ne sont pas conformes à ce que vous souhaitez; voilà pourquoi: Voyez-vous comme la vertu a besoin d'être enseigné ? Vous trouvez tant d'écueils sous vos pas. Le Christ ne dit-il pas: "Demandez le royaume de Dieu et vous obtiendrez avec lui tout le reste" (Matthieu VI, 33) ; c'est-à-dire que nous obtiendrons tout le reste par-dessus le marché. Mais nous intervertissons cet ordre; c'est la terre que nous cherchons, et avec elle, tous les biens terrestres, comme si les autres nous devaient être donnés par surcroît.  


Aussi n'avons-nous ni les uns ni les autres. Revenons donc enfin à la raison et désirons les biens à venir; avec eux, les autres nous arriveront. Car, lorsqu'on recherche les choses de Dieu, on obtient aussi nécessairement les biens terrestres, s'il faut en croire la vérité éternelle dont ce sont là les paroles. Recherchons donc les choses de Dieu, pour ne pas tout perdre. Dieu peut nous toucher et nous rendre meilleurs, par la grâce de Jésus-Christ Notre-Seigneur, etc.


Vous avez vu comme il reproche aux Hébreux…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 02 Mar 2017, 11:46 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1-6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. Vous avez vu comme il reproche aux Hébreux de vouloir qu'on leur dise toujours la même chose. Et il a raison. Depuis le temps qu'on vous instruit, dit-il, vous devriez être passés maîtres. Et vous avez encore besoin d'apprendre les principes de la religion. Et vous aussi, j'ai bien peur que vous ne méritiez ce reproche; j'ai bien peur, moi aussi, d'être obligé de vous dire que, lorsque vous devriez être des maîtres,  vous n'êtes même pas encore des disciples. Il faut toujours vous répéter la même chose, et vous avez toujours l'air de ne pas entendre. Vous interroge-t-on, un petit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 02 Mar 2017, 11:48 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. (suite) Vous interroge-t-on, un petit nombre d'entre vous seulement, quelques auditeurs faciles à compter sont en état de répondre, et ce n'est pas là un léger inconvénient; car le maître voudrait aller plus loin; il voudrait aborder quelque grand mystère, et la paresse, la négligence de son auditoire ne le lui permettent pas. Voyez les maîtres d'école. Si la leçon roule toujours sur les mêmes éléments, et si l'enfant ne la retient pas, il faudra toujours revenir sur la même chose et la répéter sans cesse, jusqu'à ce que l'enfant sache bien sa leçon. Car ce serait folie d'aller en avant, quand l'écolier n'est pas encore bien pénétré des principes fondamentaux. Il en est de même dans cette assemblée. Si nos redites perpétuelles ne vous servent à rien, nous serons obligé de revenir sans cesse sur les mêmes matières. Si l'enseignement était pour nous une affaire…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 02 Mar 2017, 11:51 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. (suite) Si l'enseignement était pour nous une affaire d'ostentation et de vanité, nous nous verrions forcé de passer, de sauter d'un sujet à un autre, sans faire attention à vous, dans l'unique but de nous attirer vos applaudissements. Mais ce n'est pas là notre ambition et nous ne cherchons que l'intérêt de vos âmes. Nous ne cesserons donc de vous répéter les mêmes préceptes jusqu'à ce que vous ayez bien appris à les pratiquer.


Nous aurions pu vous entretenir longtemps de la superstition des gentils, des manichéens, des Marcionites; nous aurions pu, avec la grâce de Dieu, porter des coups terribles à nos adversaires, mais ce n'est pas là ce qui doit nous occuper, pour le moment. Quand on a affaire à des auditeurs qui ne savent pas encore que l'avarice est un mal, peut-on passer à autre chose et aborder de grands sujets ? Que nous venions à bout de vous persuader ou non, nous vous dirons donc toujours la même chose. Nous craignons seulement qu'en écoutant, sans en profiter, des leçons qui seront toujours les mêmes, vous n'en deveniez que plus coupables. Ce que je dis là ne s’adresse pas à tout le monde…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 03 Mar 2017, 9:46 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. (suite) Ce que je dis là ne s’adresse pas à tout le monde. Parmi vous, il en est beaucoup, je le sais, qui m'ont toujours écouté avec fruit et qui pourraient accuser à bon droit ceux dont la lenteur et la négligence est un piège tendu à leurs progrès; mais ce piège, ils n'y tomberont pas. Ces mêmes leçons répétées à ceux qui les savent leur seront utiles, car ce que nous savons déjà, à force d'être entendu, nous touche davantage. Nous savons, par exemple, que la charité est une bonne chose, et que le Christ en a souvent parlé; mais ces vérités et les méditations dont elles sont l'objet, nous frappent toujours davantage, quand nous les aurions entendu répéter mille fois.


A plus forte raison nous pouvons aujourd'hui vous dire sans manquer d'à-propos: "Quittant les instructions que l'on donne à ceux qui ne font que commencer à croire en Jésus« Christ, passons à ce qu'il y a de plus parfait." Quelles sont ces instructions premières, l'apôtre nous le dit en ces termes: "Ne nous arrêtons pas à établir de nouveau ce qui n'est que le fondement de la religion, c'est-à-dire, la pénitence, des œuvres mortes, la foi en Dieu, et ce qu'on enseigne touchant les baptêmes, l'imposition des mains, la résurrection des morts et le jugement éternel". Si ce sont là des vérités premières…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 03 Mar 2017, 9:48 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. (suite) Si ce sont là des vérités premières, il s'ensuit que le fond de tous nos dogmes, c'est la croyance, à la nécessité de la pénitence, c'est la foi venant du Saint-Esprit à la résurrection des morts et au jugement éternel. Voilà le commencement, voilà les premières vérités que l'on apprend, alors que la vie n'est pas encore parfaite: Pour apprendre à lire, il faut d'abord apprendre les éléments; pour apprendre à être chrétien, les vérités exposées ci-dessus sont celles qu'il faut connaître avant tout et dont il faut être bien convaincu. Si l'on a besoin encore d'être éclairé là-dessus, c'est que la religion du Christ n'est pas bien établie dans notre cœur; car avant tout, ces vérités fondamentales doivent y être fermement assises. Si après avoir été instruit sur le…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 03 Mar 2017, 9:51 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




1. (suite) Si après avoir été instruit sur le catéchisme, si, après avoir reçu le baptême, on a encore besoin d'affermir sa foi, et d'apprendre à croire à la résurrection, c'est qu'on ne possède pas encore le fond du christianisme, c'est qu'on a besoin d'y être initié. Pour être persuadé que ces articles de foi sont la base du christianisme et que le reste est l'édifice, écoutez ces paroles du maître: "J'ai jeté le fondement, un autre bâtit dessus. Si l'on élève sur ce fondement un édifice d'or, d'argent, de pierres précieuses, de bois, de foin, de paille, l'ouvrage de chacun paraîtra enfin". (I Corinthiens III, 10;12-13). Voilà pourquoi l'apôtre disait: "Ne nous arrêtons pas à établir de nouveau ce qui est le fondement de la religion, la pénitence des œuvres mortes". Mais que signifient ces mots…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 04 Mar 2017, 10:42 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




2. Mais que signifient ces mots: "Passons à ce qu'il y a de plus parfait ?" Il veut dire: Élevons-nous jusqu'au faite; atteignons à la perfection, dans notre vie. L'A, la première lettre de l'alphabet; l'édifice repose en entier sur ses fondements: ainsi la pureté de la vie repose sur une foi sincère. Sans la foi, on ne peut être chrétien; sans les fondements, on ne peut bâtir; sans la connaissance de l'alphabet, on ne peut être grammairien. Mais si l'on s'arrête aux éléments, si l'on s'arrête à la base, sans arriver à l'édifice, où sera le progrès ? Eh bien! Il en sera de même pour nous autres chrétiens: si nous nous arrêtons aux principes de la foi, nous n'arriverons jamais à la perfection. Et n'allez pas croire que l'on rabaisse la foi, en lui donnant le nom d'élément; c'est là précisément qu'est sa toute-puissance. Lorsque l'apôtre dit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 04 Mar 2017, 10:45 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




2. (suite) Lorsque l'apôtre dit: "Quand on est à la mamelle, on ne connaît pas encore le langage de la justice, car on n'est qu'un enfant", il n'appelle pas la foi le lait de la justice; mais, selon lui, douter des premières vérités de la religion, est le propre d'un esprit faible qui a encore besoin de leçons. Ces vérités sont la droite raison elle-même, et nous appelons parfait l’homme, qui a la foi et dont la vie est droite. Si maintenant on a une certaine foi qui ne vous empêche pas de commettre des crimes, de douter et d'outrager la doctrine du Christ, on méritera le nom d`enfant; car ce sera rétrograder jusqu'aux éléments. Quand donc nous persisterions dans la foi pendant mille ans, si notre foi n'est pas ferme et stable, nous serons toujours des enfants; car notre vie ne sera pas conforme à notre foi; car nous serons toujours arrêtés aux bases de l'édifice. Or ce que l'apôtre reprend chez les…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 04 Mar 2017, 10:47 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




2. (suite) Or ce que l'apôtre reprend chez les Hébreux, c'est leur genre de vie, c'est leur foi vacillante, c'est le besoin qu'ils ont d'établir un fondement de pénitence par des œuvres mortes; car l'homme qui passe d'une chose à une autre, qui laisse ceci de côté pour s'attacher à cela, doit nécessairement condamner ce qu'il rejette; il doit s'en détacher pour passer à un autre objet. Si, après cela, il revient toujours au premier principe, objet de ses rebuts, quand donc arrivera-t-il au second ?  Et la loi ? La loi, nous l'avons condamnée et nous y sommes revenus. Ce n'est pas là changer: car avec la foi, nous avons encore la loi. "Détruisons-nous donc la loi par la foi ?" dit l'apôtre. "A Dieu ne plaise ! Nous l'établissons au contraire". (Romains III, 31) Le changement dont il était question…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et  gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 05 Mar 2017, 10:57 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




2. (suite) Le changement dont il était question était le changement du mal en bien. Pour passer dans le camp de la vertu en effet, il faut commencer par condamner le vice. La pénitence n'avait pas le pouvoir de purifier les convertis, voilà pourquoi ils se faisaient baptiser aussitôt après, afin d'obtenir par la grâce du Christ de qu'ils ne pouvaient obtenir par eux-mêmes. La pénitence ne suffit donc point à la purification; il faut y joindre le baptême. C'est pourquoi on mène encore au baptême le nouveau converti qui a déjà accusé ses péchés. Mais que signifient ces mots: "Ce qu'on enseigne touchant les baptêmes ?" Saint Paul ne veut pas dire par là qu'il y a plusieurs baptêmes; il n'y en a qu'un seul. Pourquoi donc parle-t-il au pluriel ?...



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 05 Mar 2017, 10:59 am

.  
.  
 
"QUITTANT DONC LES INSTRUCTIONS QUE L'ON DONNE À CEUX QUI NE FONT QUE COMMENCER À CROIRE EN JÉSUS-CHRIST,

PASSONS À CE QU'IL Y A DE PLUS PARFAIT, SANS NOUS ARRÊTER À ÉTABLIR DE NOUVEAU

CE QUI N'EST QUE LE FONDEMENT DE LA RELIGION, LA PÉNITENCE DES ŒUVRES MORTES, LA FOI EN DIEU,

ET CE QU'ON ENSEIGNE TOUCHANT LES BAPTÊMES, L'IMPOSITION DES MAINS, LA RÉSURRECTION DES MORTS

ET LE JUGEMENT ÉTERNEL. ET C'EST CE QUE NOUS FERONS, SI DIEU LE PERMET."


(Hébreux VI, vv.1- 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Avant d'aller plus loin, il faut être bien convaincu des vérités fondamentales de la religion.
2. La foi ferme et sincère conduit à la vie parfaite.
3. Le baptême ne peut être conféré deux fois.
4. A défaut d'un second baptême qui ne peut être conféré, la pénitence est pour nous un moyen de salut.
Mais la pénitence, afin, de porter ses fruits, doit être accompagnée de la contrition parfaite,
du pardon et de l’oubli des injures, et surtout de la charité et de l'aumône.
5. Effets de la pénitence. — La gloire de saint Paul comparée aux vanités de ce monde.




2. (suite) Pourquoi donc parle-t-il au pluriel ? C'est qu'il avait dit: "Ne nous arrêtons pas à établir de nouveau ce qui n'est que le fondement de la religion, c'est-à-dire la pénitence" Et s'il avait passé son temps à leur donner un nouveau baptême; à les instruire encore sur le catéchisme, à leur tracer encore leur ligne de conduite, il n'y avait pas de raison pour qu'ils ne restassent toujours imparfaits.  "L'imposition des mains". C'est ainsi en effet qu'ils recevaient le Saint-Esprit. "Paul leur imposa les mains, et l'Esprit-Saint descendit sur eux". — (Actes  XIX, 6) "Et la résurrection des morts"….



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et  
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 11 sur 38 Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12 ... 24 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum