COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Page 6 sur 38 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 25 Déc 2016, 11:25 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




4. (suite) Ne dites pas: Pourquoi tous ces maux que nous souffrons ? Notre victoire n'en sera que plus brillante, et quel éclat aurait-elle, si la mort n'avait été vaincue par la mort ? Le miracle, c'est d'avoir vaincu le démon avec les armes qui faisaient sa force, et voilà ce qui fait ressortir le génie fécond en ressources de son vainqueur ! "Car", dit-il, "ce n'est pas un esprit de faiblesse, c'est un esprit de force, de charité et de sagesse que nous avons reçu". (Romains VIII, 15; II Timothée I, 7) Résistons donc généreusement et moquons-nous de la mort. Mais il me prend envie de gémir…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 25 Déc 2016, 11:29 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. Mais il me prend envie de gémir, dans toute l'amertume de mon cœur, quand je compare le degré d'élévation auquel le Christ nous a fait parvenir, au degré d'abaissement auquel nous sommes descendus par notre faute. A l'aspect de cette foule qui se frappe la poitrine sur la place publique, qui gémit sur ceux qui sortent de la vie, à l'aspect de tous ces gens qui hurlent de douleur et se livrent à toutes ces lâches démonstrations, croyez-moi, je rougis devant ces grecs, ces juifs, ces hérétiques qui nous regardent, et dont toutes ces manifestations nous rendent la fable.


Désormais toutes les méditations philosophiques que je puis faire sur la résurrection sont en pure perte. Pourquoi ? C'est que ce n'est pas à mes paroles que les grecs font attention, c'est à vos actes. Car ils disent aussitôt: Comment trouver un seul homme capable de mépriser la mort, parmi tous ces hommes qui ne sauraient envisager un cadavre ? Elles sont bien belles les paroles de saint Paul: oui, elles sont bien belles, elles sont dignes du ciel et de la bonté divine. Que dit-il, en effet ?...  




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 26 Déc 2016, 12:34 pm

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Que dit-il, en effet ?  "Et il affranchira tous ceux que la crainte, de la mort tenait, durant toute leur vie, dans l'esclavage". Mais vous empêchez les païens de croire à ces paroles par votre conduite qui est en contradiction avec elles. Et, pourtant Dieu nous a prémunis contre cette faiblesse et contre ces mauvaises habitudes. Car, je vous le demande, que veulent dire ces lampes qui brillent ? Ces morts, ne les accompagnons-nous pas, comme s'ils étaient des athlètes victorieux ? Que signifient ces hymnes ?


N'est-ce pas Dieu que nous glorifions, que nous remercions d'avoir enfin couronné le lutteur sorti de la lice; de l'avoir affranchi de ses fatigues, de l'avoir reçu dans son sein, en bannissant toutes ses inquiétudes ? N'est-ce pas là le sens de ces hymnes, de ces psaumes ? Ce sont là autant de manifestations joyeuses…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 26 Déc 2016, 12:36 pm

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Ce sont là autant de manifestations joyeuses. "Quelqu'un est-il dans la joie, qu'il chante". (Jacques V, 13) Mais les grecs ne pensent pas à tout cela. Ne nous parlez pas, disent-ils, de ces hommes qui font les sages, quand ils n'ont rien à souffrir; car il n'y a rien là de bien grand ni de bien merveilleux; montrez-nous un homme qui raisonne en philosophe, au sein même de la souffrance, et nous croirons alors à la résurrection. Que les femmes mondaines se conduisent ainsi, il n'y a rien là d'étonnant, bien qu'il y ait aussi du mal à cela.


Car on leur demande aussi à elles, cette philosophie du chrétien, témoin cette parole de Paul  "Quant à ceux qui dorment dans le sein du Seigneur, je ne veux pas vous le laisser ignorer, mes frères, vous ne devez pas vous affliger, comme toutes ces personnes qui n'ont point d'espérance". (I Thessaloniciens IV, 12) Cela n'est pas écrit pour les religieuses, pour celles qui ont fait vœu de virginité, mais pour les femmes mondaines, pour les femmes mariées, pour les femmes du siècle. Jusqu'ici pourtant, il n'y a pas grand mal




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 26 Déc 2016, 12:38 pm

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Jusqu'ici pourtant, il n'y a pas grand mal. Mais quand on voit une femme ou un homme soi-disant mort pour le monde, s'arracher les cheveux, pousser de grands gémissements, qu'y a-t-il de plus honteux ? Croyez-moi: il faudrait, pour bien faire, interdire pour longtemps à ces gens-là le seuil de l'église. Ceux qui méritent d'être pleurés en effet, ce sont ceux qui craignent la mort, ceux qu'elle fait frémir et qui ne croient pas à la résurrection. Je crois à la résurrection, me direz-vous, mais  je veux suivre la coutume. Pourquoi donc, dites-moi, quand vous partez pour un long voyage, n'en faites-vous pas autant ? — Alors aussi, dites-vous, je pleure…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 27 Déc 2016, 11:00 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite)   — Alors aussi, dites-vous, je pleure, je me lamente et j'exprime mes regrets. Mais les larmes, des funérailles sont celles de l'habitude, les larmes du départ sont celles du désespoir. Réfléchissez donc aux paroles que vous chantez quand vous pleurez ainsi. "Tourne-toi, mon âme, vers ce port tranquille; car Dieu a répandu sur toi ses bienfaits", et ailleurs: "Je braverai le malheur, car tu es avec moi", et ailleurs encore: "Tu es mon refuge au milieu des tribulations qui m'environnent". (Psaume CXIV, 7; Psaume XXII, 4 et Psaume  XXXI, 9) Réfléchissez au sens de ces paroles que vous chantez. Mais vous n'y faites pas attention; vous êtes ivre de douleur. Réfléchissez pourtant, réfléchissez avec soin…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
soulignés ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 27 Déc 2016, 11:03 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Réfléchissez pourtant, réfléchissez avec soin, durant ces funérailles, afin d'être sauvé quand l'heure de vos funérailles à vous, viendra à sonner.  "Tourne-toi, mon âme, vers le lieu du repos; car le Seigneur a répandu ses bienfaits sur toi". Quoi donc ! Voilà ce que vous dites et vous pleurez ! N'est-ce pas là une scène de théâtre, n'est-ce pas là un rôle que vous jouez ? Car enfin, si, vous êtes bien convaincu de ce que vous dites, votre douleur est gratuite. Si d'un autre côté, tout cela n'est qu'un jeu d'enfant, un rôle que vous jouez, une fable, pourquoi chanter? Pourquoi permettre à vos voisins de chanter?


Pourquoi ne pas les chasser ? Mais, direz-vous, ce serait de la folie. Ah ! Votre conduite en est une bien plus grande encore... Pour le moment, je me borne à vous avertir. Avec le temps, j'insisterai sur ce point, car j'ai bien peur que cette coutume ne devienne la plaie de l'Église.Plus tard, je tâcherai de la déraciner. Pour aujourd'hui je me contente de la dénoncer, et je vous conjure, vous tous, riches et pauvres, femmes et enfants, de vous en défaire. Puissiez-vous tous sortir de la vie…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mar 27 Déc 2016, 11:07 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Puissiez-vous tous sortir de la vie, sans être entourés de tout cet appareil de deuil ! Que, d'après la loi de la nature, les pères arrivés à la vieillesse soient conduits à leur dernière demeure par leurs fils; que parvenues à une vieillesse avancée et tranquille, les mères soient conduites par leurs filles, par leurs petits-fils et par leurs arrière-petits-fils, et que votre mort ne soit jamais prématurée. Puissiez-vous avoir ce bonheur! Je vous le souhaite et je le demande à Dieu pour vous.


Je vous en prie, je vous y exhorte: priez Dieu les  uns pour les autres, et que mes voeux soient les vôtres à tous ! Si, ce qu'à Dieu ne plaise, votre mort était cruelle (je dis cruelle, non que la mort soit cruelle en elle-même, puisque c'est un sommeil, mais enfin je dis cruelle, pour me mettre à votre point de vue), s'il en était ainsi, et si quelqu'un d'entre vous louait des pleureuses à gages, croyez-moi, car je parle sérieusement et j'y suis bien décidé, croyez-moi, et fâchez-vous , si vous voulez, j'interdirai pour longtemps l'église au coupable. Car si Paul traite les avares d'idolâtres…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 28 Déc 2016, 10:19 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




5. (suite) Car si Paul traite les avares d'idolâtres, ils sont bien plus idolâtres encore ceux qui introduisent dans le séjour des fidèles les pratiques de l'idolâtrie. Pourquoi en effet, je vous le demande, appeler des prêtres et des chantres ? N'est-ce pas pour vous consoler vous-même, n'est-ce pas pour honorer celui qui est sorti de ce monde ? Pourquoi donc l'insulter ? Pourquoi le donner en spectacle ?


Pourquoi ces pratiques théâtrales? Nous venons à vous pour méditer sur la résurrection, pour vous instruire tous, pour apprendre, par honneur pour l'apôtre, à ceux qui ne sont point encore frappés, le moyen de supporter avec courage les coups du sort, et vous nous amenez des personnes qui s'efforcent pour leur part, de détruire notre ouvrage ? Quoi de plus odieux qu'une dérision…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 28 Déc 2016, 10:20 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. Quoi de plus odieux qu'une dérision aussi amère ? Quoi de plus grave qu'une conduite aussi irrégulière ? Rougissez et soyez couverts de confusion. Si vous ne voulez pas changer de conduite, nous ne pouvons souffrir, nous, que ces pernicieuses habitudes s'introduisent dans l'Église. "Accusez", est-il dit, "les pécheurs devant tout le monde". (I Timothée V, 28) Oui, nous défendons à ces malheureuses que vous amenez ici, d'assister aux funérailles des fidèles, sous peine de se voir forcées à pleurer, avec des larmes véritables, non pas le malheur des autres, mais leurs propres infortunes. Un père qui aime son fils, quand ce fils se dérange, ne se borne, pas à lui interdire la société des méchants, il effraie les méchants. Je vous engage donc à ne pas appeler ces femmes, et je les engage à ne pas se présenter. Et fasse le ciel que nos paroles soient écoutées et que nos menaces ne soient pas vaines ! Si, ce qu'à Dieu ne plaise…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Mer 28 Déc 2016, 10:22 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Si, ce qu'à Dieu ne plaise, on méprisait nos avis, nous serions forcé de joindre l'effet à  la menace, en vous traitant d'après les lois ecclésiastiques, et en traitant ces femmes, comme elles le méritent. Si quelqu'un accueillait nos paroles avec un mépris insolent, nous lui dirions d'écouter du moins ces paroles du. Christ: "Si votre frère a péché contre vous, allez lui représenter sa fauté en particulier entre vous et lui, s'il ne vous écoute point, prenez encore avec vous une ou deux personnes; s'il ne les écoute pas non plus, dites-le à l'église; et s'il n'écoute pas l'église même, qu'il soit à votre égard comme un païen et un publicain". (Matthieu XVIII, 15-17) Si je dois haïr ainsi celui qui se rend…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques
ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Déc 2016, 10:33 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Si je dois haïr ainsi celui qui se rend coupable de désobéissance envers moi, je vous laisse à penser la conduite que je dois tenir à l'égard de celui qui est coupable envers Dieu et envers lui-même, puisque vous condamnez la mollesse et l'indulgence dont nous usons envers vous. Si vous méprisez nos liens, que le Christ vous instruise en ces termes: "Tout ce que vous aurez lié sur la terre, sera lié dans le ciel, et tout ce que vous aurez délié sur la terre, sera délié dans le ciel". (Matthieu XVIII, 18) Malgré notre néant, et tout malheureux, tout digne de mépris que nous sommes, nous ne nous vengeons pas, nous ne vous rendons pas outrage pour outrage, mais noua veillons à votre salut. Rougissez donc, je vous en supplie…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Déc 2016, 10:38 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Rougissez donc, je vous en supplie, et que votre visage se couvre de confusion; car si l'on souffre la véhémence d'un ami qui s'emporte contre nous, par égard pour le but qu'il se propose, et pour la bienveillance dénuée de hauteur qui lui dicte ses paroles, à combien plus forte raison ne devez-vous pas supporter les reproches d'un maître, surtout quand ce maître ne vous parle point en son nom, surtout quand il vous parle non comme un chef, mais comme un tuteur !


Ici en effet nous n'avons pas pour but de faire acte d'autorité, puisque notre désir est que vous ne nous réduisiez pas à vous faire sentir notre pouvoir. Mais nous vous plaignons et nous pleurons sur vous. Pardonnez-nous et ne méprisez pas les liens de l'église; car ce n'est pas l'homme qui lie, c'est le Christ qui  nous a donné le pouvoir de lier et qui a voulu que les hommes fussent honorés de ce pouvoir: nous voudrions n'en faire usage que pour délier, que dis-je ? Nous voudrions que ce dernier acte…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
soulignés et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 30 Déc 2016, 9:55 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Nous voudrions que ce dernier acte, même ne fut pas nécessaire. Car nous ne voudrions pas qu'il y eût des prisonniers parmi vous; nous ne sommes point assez infortuné et assez misérable pour former un pareil vœu, malgré notre néant. Mais si vous nous imposez un triste devoir, pardonnez-nous. Ce n'est pas de bon cœur, ce n'est pas de plein gré, c'est en gémissant plus que ceux qui sont dans nos liens, que nous vous chargeons de chaînes. Et si vous méprisez nos liens, le jour du jugement viendra vous instruire. Je ne veux pas vous en dire davantage, pour ne pas frapper vos âmes de terreur. Car avant tout, nous vous prions de ne pas nous réduire à une dure nécessité; mais, si vous nous y forcez, nous ferons notre devoir, nous vous chargerons des liens. Si vous les brisez…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 30 Déc 2016, 9:56 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Si vous les brisez, j'aurai fait ce qui dépend de moi et je ne serai pas en faute. Mais il vous faudra compter avec celui qui m'a donné l'ordre de lier. Que sur l'ordre du roi, un de ses gardes reçoive l'ordre de lier un des assistants et de le charger de chaînes, si le condamné repousse le garde, et non content de cela, brise ses fers, ce ne sera pas le satellite qui sera outragé, ce sera bien plutôt le roi de qui l'ordre émane. Si donc, selon Dieu même, ce que l'on fait à ses fidèles, on le fait à Dieu, les outrages que vous adressez à ceux qui ont reçu mission de vous instruire, remontent jusqu'à lui : c'est comme si vous l'outragiez lui-même. Mais à Dieu ne plaise que l'un de ceux…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
   
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 30 Déc 2016, 9:58 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Mais à Dieu ne plaise que l'un de ceux qui sont dans cette assemblée en vienne à cette extrémité et nous réduise à le lier ! Car s'il est bon de ne pas pécher, il est utile de savoir supporter les réprimandes; sachons donc les supporter, étudions-nous à ne pas pécher; mais si nous péchons, sachons supporter la réprimande. Il est bon d'éviter les blessures; mais; en cas de  blessure, il faut panser la plaie. Agissons de même ici.


Ah! Fasse le ciel que personne ici n'ait besoin des secours de la médecine ! "Car nous avons une meilleure opinion de vous et de votre salut, quoique nous parlions de la sorte". (Hébreux  VI, 9) Si nous vous avons parlé avec quelque vivacité…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Ven 30 Déc 2016, 10:00 am

.
.  
 
"CAR DIEU N'A POINT SOUMIS AUX ANGES LE MONDE FUTUR DONT NOUS PARLONS.

OR QUELQU'UN A DIT DANS UN ENDROIT DE L'ÉCRITURE:

QU'EST-CE QUE L'HOMME POUR MÉRITER VOTRE SOUVENIR ?

ET QU'EST-CE QUE LE FILS DE L'HOMME POUR ÊTRE HONORÉ DE VOTRE VISITE ?

VOUS L'AVEZ RENDU, POUR UN TEMPS, INFÉRIEUR AUX ANGES.

(Hébreux II, vv. 5-15)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Pourquoi Dieu n'a-t-il pas voulu nous faire connaître d'avance le jour de notre mort ?
2. Le royaume de Dieu. — La gloire du Fils de l'homme. — Les fruits de la croix.
3. L'incarnation et la passion du Christ plus grandes que la création.
4. Le Christ a terrassé la mort et le démon. — Celui qui ne craint pas la mort est libre et grand.
5. Il ne faut pas, dans les funérailles, faire étalage de sa douleur. — Il ne faut pas payer des pleureuses à gages.
6. II faut se soumettre à l'Église. — II faut savoir supporter les réprimandes.




6. (suite) Si nous vous avons parlé avec quelque vivacité, avec quelque véhémence, c'est pour plus de sûreté. J'aime mieux en effet passer à vos yeux pour un homme audacieux, cruel et fier, que de vous voir faire quelque chose qui pourrait déplaire à Dieu. Nous avons confiance en lui, et nous croyons que cette réprimande ne vous sera pas inutile; nous croyons que vous vous corrigerez et que, grâce à ces observations, vous finirez par mériter nos éloges. Puissions-nous vivre de manière à nous rendre agréables à Dieu, de manière à obtenir tous tant que nous sommes, les biens qu'il a promis à ceux qui l'aiment, par la grâce de Jésus-Christ, Notre-Seigneur....



Afin de montrer toute la bonté et toute…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 31 Déc 2016, 6:44 am

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. Afin de montrer toute la bonté et toute la tendresse de Dieu pour le genre humain, après avoir dit: "Parce que ses enfants avaient une nature composée de chair et de sang, il s'est fait participant de cette même nature", Paul explique ce passage et continue en ces termes: "Car il ne prend pas la nature des anges". Pour que l'on fasse une sérieuse attention à ces paroles, pour que l'on ne regarde pas comme un léger bienfait cette faveur qu'il nous a faite de se revêtir de notre chair, faveur qu'il n'a pas faite aux anges, il dit:  "Il n'a pas pris la nature des anges, mais il a pris celle de la race d'Abraham". Que signifient ces mots: "Il n'a pas pris la nature de l'ange; il a pris celle de l'homme" ?  [b]Pourquoi cette expression: "Il a pris" ? Pourquoi ne pas dire…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Sam 31 Déc 2016, 6:50 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 31 Déc 2016, 6:47 am

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) Pourquoi ne pas dire: "Il s'est revêtu", mais: "Il a pris"?[/b] C'est une métaphore empruntée à l'homme qui court après un autre, quand celui-ci se détourne: c'est une métaphore empruntée à cet homme qui fait tous ses efforts pour saisir le fuyard et pour prendre celui qui s'échappe. Il a pris la nature de l'homme qui le fuyait et qui s'éloignait de lui. "Car nous nous étions éloignés de Dieu, et nous étions dans le monde, sans connaître Dieu" (Éphésiens II, 12).  Dieu a poursuivi l'homme qui le fuyait et il a pris sa nature. Il montre que cette conduite de Dieu à notre égard est un effet de sa bonté, de sa tendresse et de sa sollicitude pour nous. C'est comme lorsqu'il dit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…


Dernière édition par ROBERT. le Sam 31 Déc 2016, 6:49 am, édité 1 fois (Raison : mise en forme)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Sam 31 Déc 2016, 6:49 am

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) C'est comme lorsqu'il dit : "Est-ce que tous les esprits, ministres de Dieu, n'ont pas été envoyés pour prêter leur ministère aux héritiers du salut ?" (Hébreux I, 14) Il montre par là toute la sollicitude de Dieu pour la nature humaine, et tous les égards qu'il a pour nous. Ainsi dans le passage qui nous occupe, il met cette vérité dans un jour plus grand encore, au moyen d'une comparaison conçue, en ces termes: "Il ne prend pas la nature des anges". C'est qu'il y a là un miracle bien capable de nous remplir d'étonnement; c'est notre chair qui se trouve élevée à ce degré de grandeur et qui devient l'objet de l'adoration des anges, des archanges, des séraphins et des chérubins. Que de fois, en réfléchissant à…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Jan 2017, 12:55 pm

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) Que de fois, en réfléchissant à ce prodige, j'ai été ravi en extase et quelle haute idée j'ai conçue alors de la nature humaine ! Voilà un magnifique et brillant privilège ! Voilà une sollicitude singulière de Dieu pour l'homme ! Et Paul ne dit pas simplement: Il prend la nature de l'homme; mais, pour élever l'âme de ses auditeurs, pour leur montrer toute la grandeur et toute la splendeur de leur naissance, il leur dit: "Il prend la nature de la race d'Abraham; il fallait donc qu'il fût en tout semblable à ses frères." .


Ces mots "en tout", que veulent-ils dire ? Ils signifient que le Christ a été enfanté et élevé, qu'il a grandi, qu'il a souffert tout ce qu'il fallait souffrir, et qu'enfin il est mort. En un mot, il a été en tout semblable à ses frères. Après avoir longtemps entretenu son auditoire de la grandeur du Christ, de sa gloire suprême, il parle de sa Providence. Et voyez comme sa parole est adroite et puissante, comme il fait ressortir l'attention que le Christ apporte à nous ressembler complètement. O sollicitude de Dieu à notre égard ! Après avoir dit…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Jan 2017, 12:57 pm

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) Après avoir dit: "Parce que ses enfants ont une nature composée de chair et de sang, il s'est fait participant de cette même nature", il insiste et dit ici: "Il est devenu semblable en tout à ses frères". C'est comme s'il disait: Lui qui est si grand, lui qui est la splendeur de la gloire, le caractère de la substance divine, lui qui a fait les siècles, lui qui est à la droite du Père, il a consenti, il s'est étudié à devenir notre frère en tout, et c'est pour cela qu'il a envoyé ses anges et les puissances d'en-haut, qu'il est venu à nous et qu'il a pris notre nature.


Voyez tous les bienfaits dont il nous a comblés: il a détruit la mort, il nous a affranchis de la tyrannie du démon, il nous a délivrés de la servitude, il nous a fait l'honneur de devenir notre frère, et il nous a honorés, non-seulement de ce bienfait, mais d'une foule d'autres bienfaits. Il a bien voulu devenir notre grand pontife auprès de son père. Car saint Paul ajoute: "Pour être envers Dieu un pontife compatissant et  fidèle (Hébreux II, 17)". C'est pour cela, dit Paul…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Dim 01 Jan 2017, 1:00 pm

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) C'est pour cela, dit Paul, que le Christ a pris notre chair. C'est un effet de sa bonté pour les hommes; il voulait que Dieu eût pitié de nous. Voilà le motif, l'unique motif de sa conduite providentielle. Il nous a vus abattus, mourants, tyrannisés par la mort, et il nous a pris en pitié. "Afin d'expier les péchés du peuple", dit l'apôtre, "afin d'être un pontife compatissant et fidèle".


— "Fidèle", que veut dire ce mot ? Il veut dire: sincère et puissant médiateur.


Car le seul pontife fidèle, c'est le fils. Il peut, en sa qualité de pontife, absoudre son peuple de ses péchés. C'est donc pour offrir à Dieu une victime capable de nous purifier et d'expier nos fautes, qu'il s'est fait homme; voilà pourquoi l'apôtre a ajouté: "Envers Dieu", c'est-à-dire: "nos fautes envers Dieu". Nous étions, dit-il, les ennemis…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 02 Jan 2017, 12:37 pm

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




1. (suite) Nous étions, dit-il, les ennemis de Dieu, nous étions condamnés, nous étions notés d'infamie; il n'y avait personne pour offrir, en notre faveur, le sacrifice. Il nous a vus en cet état et il nous a pris en pitié. Il ne nous a pas donné un pontife; mais il s'est constitué lui-même notre pontife fidèle. Puis nous faisant voir en quoi c'est un pontife fidèle, l'apôtre a ajouté: "Afin d'expier les péchés du peuple". — "Car c'est des souffrances mêmes par lesquelles il a été éprouvé, qu'il tire la force de secourir ceux qui sont éprouvés (Hébreux II,18)". Voilà le comble  de l'humiliation !...



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME DE L’ÉPÎTRE AUX HÉBREUX.

Message  ROBERT. le Lun 02 Jan 2017, 12:39 pm

.
.  
 
"CAR IL N'A PAS PRIS LA NATURE DES ANGES,

MAIS IL A PRIS CELLE DE LA RACE D'ABRAHAM.

C'EST POURQUOI IL A FALLU QU'IL

FÛT EN TOUT SEMBLABLE À SES FRÈRES".

(Hébreux II, v.16 ― Hébreux III, 6)


Par Saint Jean Chrysostôme.


Analyse.


1. Dieu s'est montré libéral envers le genre humain.
2. Jésus, apôtre et pontife de notre religion.
3. Exhortation à s'affermir dans l'espérance et dans la foi.
4. Du bonheur des méchants.
5. Il faut, pour la religion, être prêt à tout souffrir.




2. Voilà le comble de l'humiliation ! Voilà un abaissement indigne d'un Dieu !  "De ses souffrances mêmes". C'est de l'Incarnation qu'il parle ici, et peut-être avait-il pour but de raffermir ces âmes faibles. Toujours est-il que voici ce qu'il veut dire: C'est pour souffrir ce que nous souffrons qu'il est venu, et maintenant il connait nos souffrances, et il les connaît non-seulement comme Dieu, mais comme homme , par l'expérience qu'il en a faite; ses nombreuses souffrances lui ont appris à compatir aux nôtres.


Pourtant Dieu ne connait point la souffrance; mais Paul aborde ici le mystère de l'incarnation; c'est comme s'il disait: Le corps du Christ lui-même a été en proie à la souffrance. Il sait ce que c'est que l'affliction; il sait ce que c'est que la tentation et il le sait aussi bien que nous qui avons souffert; car il a souffert lui-même. Mais que signifient ces mots…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur Épître aux Hébreux, Tome XI, pp. 451-599. PUBLIÉS APRÈS SA MORT,
D'APRÈS SES NOTES, PAR CONSTANTIN, PRÊTRE D'ANTIOCHE. Guérin & Cie, éditeurs, 1865

.
 
italiques, soulignés
et gras ajoutés.
à suivre…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32163
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 38 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 22 ... 38  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum