L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Lun 17 Oct 2016, 10:40 pm

gabrielle a écrit:
Spoiler:
26. — 2° Parents non baptisés. — Au Moyen Age, on discuta la question de savoir si les enfants d'infidèles pouvaient être baptisés contre le gré de leurs parents. Plus tard le S. Office et la S. Congr. de la Propagande promulguèrent de nombreuses instructions ou réponses particulières sur la question. Benoît XIV s'occupa spécialement du baptême de tels enfants de Juifs dans ses Constitutions des 28 février 1747 3 et 15 décembre 1751 4. Le Code se borne à reproduire les principes tout à fait généraux.qui sont à la base de ces divers documents; il trace des règles de licéité plutôt que d'obligation stricte de baptiser.

Can. 750, § 1. L'enfant des infidèles est baptisé licitement, même contre le gré des parents, lorsque son état de santé est tel qu'on peut prévoir raisonnablement qu'il mourra avant d'atteindre l'âge de raison.

Cette notion de péril de mort s'est élargie au cours des siècles 5; le can. 750, § 1 s'inspire directement de la réponse particulière du S. Office du 18 juillet 1894 6. Il s'agit non seulement du danger de mort proprement dit, mais aussi d'un état de santé tellement défaillant qu'au dire d'un médecin sérieux ou, à son défaut, d'une autre personne expérimentée, l'enfant n'atteindra pas sept ans. Dans tous ces cas, il faut veiller d'abord au salut éternel de l'enfant et ne pas risquer qu'il meure avant de pouvoir prendre lui-même une décision concernant sa religion. Toutefois il faudrait s'abstenir de baptiser, s'il pouvait en résulter des sévices pour l'enfant, pour le ministre, pour la religion, par ex. dans les cas où le baptême irait à rencontre de lois ou règlements civils. Le danger doit provenir d'un état personnel du sujet et non d'un risque général d'épidémie, ainsi que l'avait déjà précisé l'instruction de la S. Congr. de la Propagande du 17 avril 1777 7.
Après avoir été baptisé, l'enfant qui survit devrait en théorie recevoir une éducation catholique. C'est ainsi que Pie IX, en 1857, fit enlever à Bologne l'enfant Edgard Mortara, né de parents juifs, pour le confier à une institution catholique. L'affaire fit couler beaucoup d'encre 8.

Spoiler:

3 Fontes, n. 377; Denz., n. 1480-1490.
4 Fontes, n. 418.
5 La réponse particulière du S. Office du 28 janvier 1637 parlait de l'article de la mort; celle du 24 août 1703 d'un péril imminent de mort (Fontes, n. 724 et 767).
6 Fontes, n. 1170.
7 Fontes,'». 4575.
8 Cf. .1. Souben, art. Mortara (Affaire), dans Dictionnaire apologétique, de la Foi catholique, t. III, col. 940 sq.

Traité de Droit Canonique Chanoine Raoul Naz Tome II ., liv III. page 31

http://messe.forumactif.org/t1167-baptiser-l-enfant-contre-ses-parents#22087

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Lun 17 Oct 2016, 10:51 pm


L'affaire Mortara :


Je reprends maintenant l'affaire Mortara dont mon ami s'est servi pour appuyer son objection. Au fond, l'affaire Mortara ne fut pas autre chose qu'une question de diplomatie maçonnique, quoique nombre de catholiques s'y soient laissés prendre. Le Pape n'avait pas tort. Le jeune Mortara baptisé était devenu enfant de l'Église ; et le pape, ayant les moyens d'action comme souverain temporel en même temps que chef spirituel, ne pouvait pas laisser se développer l'intelligence de l'enfant au milieu des influences délétères de la Synagogue. C'eût été de sa part confesser à l'univers que le baptême n'imprime pas sur le front du baptisé une marque ineffaçable qui le constitue enfant de l'Eglise ; ce que le Pape ne peut pas même penser, à cause des lumières de l'Esprit-Saint qui le font infaillible en matière doctrinale.

Mais, si le droit naturel est absolu, et si Pie IX, en enlevant l'enfant de Bologne à ses parents, n'a pas violé le droit naturel, quel est donc le point de la question qui donne raison à l'un et à l'autre ? — Voici la solution. Le droit naturel est absolu de soi, mais peut devenir inférieur per accidens, par suite de la violation d'un droit civil, dans l'observance duquel le droit naturel doit s'exercer. C'est précisément ce qui est arrivé dans l'affaire Mortara. Le Pape, en sa qualité de souverain temporel, avait porté une loi qui défendait aux Juifs réfugiés dans son royaume d'avoir à leur service des domestiques chrétiens. Or, il est arrivé qu'un Juif de Bologne a enfreint cette loi, en gardant dans sa maison une servante chrétienne, qui voulut ouvrir les portes du ciel à l'enfant de son maître, parce qu'elle le croyait en danger de mort. Donc, ce père Juif s'est vu appliquer la loi divine-positive pour avoir enfreint une loi civile, qui était la sauvegarde de son droit naturel. Tout revient à dire que le droit naturel, absolue de soi, peut perdre de sa force per accidens, par des causes qui existent en dehors de lui, et dont il faut tenir compte dans l'exercice du droit naturel.

Quelle est maintenant la force objective du droit naturel et du droit divin-positif, dans l'exercice normal de l'un et de l'autre, envisagés toujours au point de vue de l'éducation ?

Quand l'enfant n'est pas sorti de l'adolescence, c'est le droit du père qui prévaut ; plus tard le droit de l'Église l'emporte. Mais si le père est incroyant, et que l'enfant, dès qu'il est capable de poser un acte complet, reconnaît la foi catholique comme la seule véritable, ipso facto, le droit positif de l'Eglise l'emporte sur le droit naturel du père, car, en cas de collision, le droit le plus fort, c'est toujours celui qui tend vers un ordre plus universel, vers un objet plus important.


Allocution : « L'ÉDUCATION - Rôle de la Famille, de l'Église et de l'État » - 1907 :

https://archive.org/stream/lducationrle00chasuoft#page/12/mode/2up


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Lun 17 Oct 2016, 11:04 pm


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Lun 17 Oct 2016, 11:05 pm



Il avait été ondoyé par une servante chrétienne ; le pape Pie IX dut sans doute compléter la cérémonie du sacrement de baptême. Et sans doute est-ce pour ça qu'on dit ici : « le petit juif baptisé par le pape Pie IX ».

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Lun 17 Oct 2016, 11:21 pm




Le R. P. Edgardo Mortara (à droite) avec sa mère

(wiki)

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  ROBERT. le Mar 18 Oct 2016, 12:19 pm

Roger Boivin a écrit:

Il avait été ondoyé par une servante chrétienne ; le pape Pie IX dut sans doute compléter la cérémonie du sacrement de baptême. Et sans doute est-ce pour ça qu'on dit ici : « le petit juif baptisé par le pape Pie IX ».

Merci Roger pour cette analyse de la traduction française de l'abbé Crampon. Excellent texte.

C'est la première fois que je lis ce texte. Le R. Père Mortara me fait penser au Chevalier Drach.

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  ROBERT. le Mar 18 Oct 2016, 12:46 pm

ROBERT. a écrit:
Roger Boivin a écrit:

Il avait été ondoyé par une servante chrétienne ; le pape Pie IX dut sans doute compléter la cérémonie du sacrement de baptême. Et sans doute est-ce pour ça qu'on dit ici : « le petit juif baptisé par le pape Pie IX ».

Merci Roger pour cette analyse de la traduction française de l'abbé Crampon. Excellent texte.

C'est la première fois que je lis ce texte. Le R. Père Mortara me fait penser au Chevalier Drach.

On peut remercier M. l'Abbé V.M. Zins de nous avoir encouragé d'acheter la VULGATE.

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  Roger Boivin le Mar 18 Oct 2016, 12:58 pm


ROBERT. a écrit:On peut remercier M. l'Abbé V.M. Zins de nous avoir encouragé d'acheter  la VULGATE.

La Bible Glaire, Bible selon la Vulgate, édition 2002 ?

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  ROBERT. le Mar 18 Oct 2016, 1:23 pm

Roger Boivin a écrit:
ROBERT. a écrit:On peut remercier M. l'Abbé V.M. Zins de nous avoir encouragé d'acheter la VULGATE.

La Bible Glaire, Bible selon la Vulgate,  édition 2002 ?

Oui, jusqu'à plus ample informé. En passant, ce n'est pas la Préface de l'édition 2002 que nous lisons, mais bien le texte de la Vulgate.

La préface de l'édition de 2002, en passant, est amputée de longs paragraphes du texte écrit par le  R.P. Mortara.

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'enfant juif, Edgard Mortara, baptisé par le pape Pie IX.

Message  gabrielle le Mer 19 Oct 2016, 7:45 am

Vulgate c'est ce qui est écrit sur la Bible

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum