LE JUDAÏSME.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LE JUDAÏSME.

Message  Roger Boivin le Mer 28 Sep 2016, 1:38 pm


« Par judaïsme nous entendons non pas la religion mosaïque, religion vraiment révélée préface de l'Évangile, préparation à la religion définitive qui est le christianisme, mais les croyances et le culte des juifs depuis la mort de Jésus-Christ : »


135. Le Judaïsme. - Par judaïsme nous entendons non pas la religion mosaïque, religion vraiment révélée préface de l'Évangile, préparation à la religion définitive qui est le christianisme, mais les croyances et le culte des juifs depuis la mort de Jésus-Christ.

1) Aujourd'hui les juifs, du moins en général, n'attendent plus e Messie. Il en est résulté une sorte de désespérance de la mission divine antique, et l'introduction lente d un esprit libéral qui grandit, qui pénètre dans le sanctuaire et que l'on ne peut plus enrayer.

2) Et de nos jours certains juifs, afin de repeupler les synagogues désertes, ont conçu le rêve d'une religion de l'avenir avec très peu de dogmes, peu de préceptes impératifs, et presque plus de lois positives. C'est l'invasion de plus en plus menaçante de l'esprit libéral, de cette tendance à mettre sur le même pied la vérité et l'erreur, qui mène le judaïsme à sa ruine. Chez les juifs modernes il existe un parti légaliste, attaché à la loi pour la loi, parce que c'est une affaire de tradition mais en dehors de toute foi définie. D'autres demandent, au point de vue du dogme, le libre examen ; ils prétendent laisser chacun libre d'adopter ce qu'il croira bon.

3) Aussi le protestantisme, et surtout le rationalisme envahissent d'une façon alarmante le judaïsme. La nation juive est actuellement au point de vue religieux ce qu'elle est au point de vue politique. Elle a perdu depuis longtemps la protection spéciale de Dieu ; sans souverain, sans patrie, elle n'est pas à proprement parler un peuple. C'est une agglomération qui disparaît comme unité. Dans le domaine des croyances, c'est le même phénomène qui se produit : plus de vérités immuables, plus d'autorité officiellement reconnue, encore quelques lambeaux de lois, de préceptes scrupuleusement gardés par un certain nombre qui diminue de jour en jour, voilà à peu près tout.

Il est évident que le judaïsme contemporain n'est pas la vérité révélée que nous cherchons 1.

---

1. Cf. POULIN et LOUTIL, Conférences de Saint-Roch, IV vol., pp. 203-260 Broussolle, La Religion, pp. 139-145. Le peuple juif. Art. Dict. Apol. de lu Foi cath. fasc. XI. Idib., fasc. XII, Juifs et Chrétiens. Revue pratique d'Apologétique, 1913, t. XVI. Mgr Leroyt, Religion des Primitifs ; A. Bros, Religion des peuples non-civilisés. F. Aiken, Boudhisme et Christianisme, trad., L. Collin, pp. 326-331.


LEÇONS D'APOLOGÉTIQUE - Par le Chanoine Arthur Robert -
1917 - (avec Nihil obstat, Permis d'imprimer et Imprimatur) :


https://archive.org/stream/cihm_79196#page/n249/mode/2up


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JUDAÏSME.

Message  Roger Boivin le Dim 02 Oct 2016, 4:22 pm



Très révérend Père, Au numéro précédent de la Revue biblique, p. 298, le R. P. Semeria mentionne l'opinion de M. Godet, qui identifie la bête apocalyptique, c'est-à-dire l'Antéchrist, avec « la puissance judaïque renaissant à la fin des temps ». Quand on observe la puissance toujours croissante du Judaïsme, il faut avouer que cette opinion n'est pas sans appui dans l'histoire contemporaine. S'il en est ainsi, l'Antéchrist sera un roi juif. Or saint Jean nous révèle le « nombre de son nom » : six cent soixante six (Apoc, XIII, 18), et il nous provoque à calculer le « nombre de la bête ». Si le sens en est que de ce nombre il faut déduire le nom de l'Antéchrist, et si cette déduction sera possible avant son avènement, il n'est pas probable que saint Jean ait eu en vue son nom propre. En opérant avec des noms propres on arrive à des combinaisons tout à fait arbitraires. Comme l'Antéchrist se fera passer pour le Messie, il est assez certain qu'il s'attribuera le titre de Roi d'Israël; il s'appellera sans doute le roi d'Israël par excellence. [..]



pde - L'APOCALYPSE DE SAINT JEAN, ordonnance et interpretation des visions allégoriques et prophétiques de ce livre, - par le RP. Auguste Gallois OP. Paris 1895 - Chapitre XII, p. 54 :

http://booksnow2.scholarsportal.info/ebooks/oca5/23/lapocalypsedesje00gall/lapocalypsedesje00gall.pdf


Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JUDAÏSME.

Message  Roger Boivin le Mer 05 Oct 2016, 11:55 am

Benjamin a écrit:

Bergoglio et Welby l'anglican versus l'Europe :

Les "migrants" au cœur des messages de paix [de l'antipape] et de "Mgr" Welby

Dans son message, [l'antipape] François recense des pistes pour lutter contre la « mondialisation de l’indifférence », un des fils rouges de son "pontificat". "Mgr" Justin Welby, primat de "l’Église" anglicane, centre son message sur la tradition d’accueil et d’hospitalité du Royaume-Uni, principale destination des candidats à l’exil. [ Sleep ]

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Les-migrants-au-caeur-des-messages-de-paix-du-pape-et-de-Mgr-Welby-2016-01-01-1398974

Signalons que le Welby en question, sous la direction duquel l'anglicanisme s'enfonce de plus en plus dans les déviances de toute sorte ( http://messe.forumactif.org/t4669-l-anglicanisme-a-la-pointe-dans-les-deviances, confirmé par ce que j'ai lu ailleurs récemment), est partiellement juif :

Page wiki anglaise de Justin Welby a écrit:
Welby's paternal grandfather, Bernard Weiler, was a German Jewish immigrant and an importer of luxury items; shortly after the First World War broke out, he changed the family name to Welby.[1][2][3][4] Welby did not find out about his father's Jewish ancestry until he was an adult [oh, really ?    ].

[1] Lewis, Jason (25 November 2012). "The Archbishop's father, his secret wife, an affair with a Kennedy and defaming a Labour Cabinet Minister". The Daily Telegraph (London)
[2] Atherstone, Andrew (2013). Archbishop Justin Welby: The Road to Canterbury. London: Darton, Longman and Todd. pp. Chapter 1. ISBN 0232530343. Retrieved 3 July 2015.
[3] "Biography Justin Welby". Archbishop of Canterbury.org. 9 November 2012. Retrieved 10 November 2012.
[4] Lewis, Jason (2 December 2012). "Jews who fled the Nazis: secrets of Justin Welby's family tree". The Daily Telegraph (London). Retrieved 1 April 2013.

Page wiki française de Justin Welby a écrit:
Ancien cadre dans l'industrie pétrolière, marié en 1979 avec Caroline Eaton et père de cinq enfants (...)

(...)

Son grand-pẻre paternel, Bernard Weiler, était un juif allemand, émigré et importateur de produits de luxe qui se convertit au début de la Première Guerre mondiale [ah bon, vraiment ?    ] et changea son nom en Welby. Justin Welby n'a su ce détail qu'à l'age adulte [bis : ah bon, vraiment ?  Sleep ]. Sa mère, Jane Gillian Portal, fut l'une des secrétaires de Winston Churchill [ affraid ]. Ses parents ont divorcé en 1959 et sa mère s’est remariée [ Rolling Eyes ] (...)

(...)

Il est francophone, et se dit francophile ; il possède par ailleurs une maison en Normandie. [ah non, pas ça ! qu'il nous laisse tranquilles...]

(...)

Welby a travaillé dans l'industrie pétrolière pendant 11 ans, dont cinq pour la compagnie pétrolière française Elf Aquitaine basée à Paris. En 1984, il est devenu trésorier du groupe d'exploration pétrolière Enterprise Oil PLC à Londres, où il s’est surtout occupé de projets pétroliers en Afrique de l'Ouest et en Mer du Nord. Il a pris sa retraite de son poste de direction en 1989 en disant qu'il avait senti que Dieu l’appelait à Son service. [mais oui, c'est ça    ]

C'est une vaste blague ! J'attends le jour où je tomberai sur l'arbre généalogique et les antécédents familiaux de Bergoglio, ça promet... Sleep


( source : http://messe.forumactif.org/t5175p570-bergoglio-et-les-refugies#124470 )


http://messe.forumactif.org/t4669p75-l-anglicanisme-a-la-pointe-dans-les-deviances#124487



+

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: LE JUDAÏSME.

Message  Roger Boivin le Mar 01 Nov 2016, 11:34 am

Humilis Miles a écrit:
Lettre de saint Jérôme

Dans tous les cas, voici la conclusion de la question que nous venons d'agiter, ou plutôt du sentiment que vous soutenez; c'est que les Juifs qui avaient embrassé la foi de Jésus-Christ faisaient bien d'observer les cérémonies de la loi ; c'est-à-dire d'offrir des sacrifices comme saint Paul en avait offert, de circoncire leurs enfants comme cet apôtre avait circoncis Thimothée, d'observer le sabbat comme les Juifs l'avaient observé jusqu'alors. S'il en est ainsi, nous donnons dans les hérésies de Cerinthe et d'Ebion, que nos pères n'ont anathématisés que parce qu'ils mêlèrent les cérémonies de la loi avec la pratique de l'Evangile et qu'ils professèrent la nouvelle religion sans répudier l'ancienne. Mais qu'insisté je tant sur les Ebionites qui affectent de paraître chrétiens, tandis que nous voyons encore aujourd'hui parmi les Juifs, et dans toutes les synagogues de l'Orient, des hérétiques qu'on nomme Minéens, et que les Pharisiens eux-mêmes ont condamnés jusqu'à ce jour; on les appelle encore, et même ils sont plus connus sous le dernier nom de Nazaréens. Ils croient en Jésus-Christ, fils de Dieu, né de la Vierge Marie, qu'ils disent être celui qui est ressuscité après avoir souffert sous Ponce-Pilate ; c’est-à-dire qu'ils croient au même Sauveur qu'à celui auquel nous croyons. Mais en voulant être tout à la fois et juifs et chrétiens, ils ne sont ni juifs ni chrétiens. Si donc vous croyez que je doive travailler à guérir la plaie que j'ai faite à l'Eglise, et qui n'est au fond qu'une légère piqûre, travaillez, vous aussi, à guérir la plaie mortelle que vous lui faites par la nouveauté de vos doctrines. Il y a loin, en vérité, entre se conformer dans des commentaires sur l'Ecriture aux différentes opinions des anciens et renouveler dans l'Eglise une abominable Hérésie. Que si nous nous croyons dans l'obligation d'admettre les Juifs avec leurs cérémonies, et de tolérer dans notre Eglise les pratiques qu'ils observaient dans des synagogues de Satan; je 592 ne crains pas de le dire, ils ne deviendront pas, chrétiens, et ils nous feront juifs.

14 Quel est celui d'entre les chrétiens que la doctrine consignée dans ce passage de votre lettre ne révolterait pas? « Saint Paul était Juif, dites-vous, et quand il fut devenu chrétien, il ne se crut pas obligé pour cela de renoncer aux cérémonies des Juifs, cérémonies que Dieu leur avait prescrites avec beaucoup de discernement et en temps opportun. »

« Il se conforma donc à ces pratiques, quoique apôtre de Jésus-Christ, afin de faire voir que ceux qui les observaient, selon les instructions de leurs pères, n'étaient point répréhensibles, encore qu'ils fussent convertis à la foi de Jésus. » Je vous supplie d'écouter de nouveau en paix les accents de ma douleur: vous dites que saint Paul, quoique apôtre de Jésus-Christ, observait les cérémonies des Juifs, et que la pratique des cérémonies n'avait rien de pernicieux pour ceux qui voulaient les observer selon la tradition de leurs pères. Eh bien! moi, je soutiens le contraire, et le maintiendrai hautement contre le monde entier; oui, l'observation des cérémonies judaïques est pernicieuse et mortelle aux chrétiens. Quiconque les observe, après avoir embrassé la foi du Christ, Juif ou Gentil, il s'engage dans les piéges du démon; car Jésus-Christ est la fin de la loi pour justifier tous ceux qui croiront en lui, c'est-à-dire les Juifs et les Gentils ; ce qui ne serait pas véritable si l'on n'en exceptait pas les Juifs. Nous lisons dans l'Évangile : «La loi et les prophètes ont duré jusqu'à Jean-Baptiste. » Et ailleurs : « C'est pourquoi les Juifs désiraient encore plus vivement de le faire mourir, parce que non-seulement il n'observait pas le sabbat, mais qu'il affirmait que Dieu était son père, se faisant ainsi l'égal de Dieu. » Et encore: « Nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; car la loi a été octroyée par Moïse, mais la grâce et la vérité ont été apportées par Jésus-Christ; » c'est-à-dire qu'à la place de la grâce de la loi, apportée par Moïse, et qui n'était que passagère, nous avons recula grâce de l'Évangile, qui est permanente, et au lieu des ombres et des figures de l'Ancien-Testament, la vérité a été apportée par le Christ. C'est ce que Dieu avait prédit par la bouche de Jérémie. «Les temps approchent, dit le Seigneur, où je ferai une nouvelle alliance avec la maison d'Israël et la maison de Juda, non selon l'alliance que je fis avec leurs pères quand je les pris par la main pour les faire sortir de l'Égypte. » Observez que ce n'est pas aux Gentils, avec qui Dieu n'avait pas contracté d'alliance, mais aux Juifs gratifiés de la loi par Moïse, que Dieu promet ici la nouvelle alliance de l'Évangile, afin qu'ils cessent de vivre dans la vétusté de la lettre, mais qu'ils vivent dans la nouveauté de l'esprit. Saint Paul, à l'occasion duquel nous agitons cette question, abonde en mon sens dans plusieurs passages dont, pour abréger, je ne citerai qu'un petit nombre. « C'est moi, dit cet apure dans son épître aux Galates, c'est moi, Paul, qui vous dis duc si vous vous faites circoncire, votre croyance en Jésus-Christ ne vous sera d'aucune utilité. » Et encore : « Vous avez démérité de Jésus-Christ, vous êtes déchus de la grâce, vous qui prétendez être justifiés par la loi. » Et plus bas: « Que si vous cédez à l'influence de l'esprit, vous n'êtes plus sous la loi. »

http://remacle.org/bloodwolf/eglise/jerome/augustin3.htm


http://messe.forumactif.org/t675-pratiques-judaiques

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum