Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Mer 28 Sep 2016, 1:00 pm

Un curé parisien a écrit:
— Votre Dieu comme votre raison, répondrons-nous, ressemble beaucoup à rien.

Nous préférons notre Dieu au vôtre, notre raison à la vôtre.


http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13692
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Jeu 29 Sep 2016, 3:32 pm

un curé parisien a écrit:
Qui est donc comme notre Dieu ? Quel trésor précieux que notre foi !

Et combien coupables ceux qui nous la voudraient ravir ! Arrière donc, misérables; laissez-nous jouir de notre bonheur;

ou du moins, répondant à l'appel de Celui qui en est l'auteur, venez le partager avec nous: Dieu seul a les paroles de la vie éternelle !


http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13693
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Ven 30 Sep 2016, 2:41 pm

Un curé parisien a écrit:
Aussi proclamons-nous que notre raison est un rayon de la raison même de Dieu.

Nous vouions être raisonnables et, comme tels, nous rejetons le rationalisme exclusiviste, qui, sous prétexte d'élever la raison, que dis-je ?

De la déifier, la rend essentiellement bornée, caduque et périssable.

Nous prétendons, nous, catholiques, qu'au-dessus de la sphère, hélas ! bien étroite, de la raison humaine,

nous trouvons les régions beaucoup plus vastes de la révélation; la raison nous y accompagne, bien qu'elle ne puisse nous y éclairer,

mais les rayons surnaturels qui l'inondent lui donnent plus de sécurité et d'incomparables jouissances.



.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13695
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Sam 01 Oct 2016, 3:50 pm

Un curé parisien a écrit:
Les biens que j'attends sont si grands,

que la peine m'est passe-temps.

Voilà à quoi sert notre foi.

http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13696

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Dim 02 Oct 2016, 3:57 pm

Un curé parisien a écrit:
Va, sainte Église du Christ; Dieu t'a faite immortelle comme la vérité dont tu es l'organe.

Remplis sans crainte ton auguste mission. II est avec toi jusqu'à la consommation des siècles....

.
.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13699
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Lun 03 Oct 2016, 4:12 pm

Un curé parisien a écrit:

Le protestantisme, au contraire, c'est le libre examen, c'est-à-dire l'interprétation personnelle, éminemment variable, des saintes Écritures. Il est vrai que, dans chaque secte, la masse des adeptes suit l'avis de ses pasteurs. Mais de quel droit ceux-ci condamneront-ils celui des chefs des autres confessions ? C'est donc une inévitable anarchie dans les croyances, au grand préjudice de la vérité. Le malheureux hérétique ne pourra jamais être sûr de marcher sur les traces de Jésus-Christ. Pour nous, soyons toujours dociles à la voix de ceux à qui il a dit: "Celui qui vous écoute m'écoute" (Luc X, 16), et "Celui qui me suit ne marche pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière [d’] éternelle vie." (Jean VIII, 12)


http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13702


Le protestantisme, copie conforme de la secte de V2 et vice-versa.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Mar 04 Oct 2016, 3:31 pm

Un curé parisien a écrit:

Les socialistes veulent imposer par la force, à tous les citoyens, le dépouillement librement accepté par les religieux,

tandis que les mêmes socialistes ne cessent de le mépriser et de le condamner.

0 stupéfiante inconséquence ! 0 détestable tyrannie ! Sociaux, parce que catholiques, toujours; socialistes, jamais.



http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13704
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Mer 05 Oct 2016, 3:53 pm

Un curé parisien a écrit:
L'Église a donc le droit de dire avec Léon XIII: "Le gouvernement ne doit pas viser l'intérêt de ceux qui ont le pouvoir entre les mains, mais le bien de ceux qui leur sont soumis.. L'action  de l'Église sera d'autant plus féconde qu'elle aura pu se développer avec plus de liberté....  Que chacun donc se mette à l'œuvre !" (Encyclique Rerum novarum.)

http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13706
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Jeu 06 Oct 2016, 3:31 pm

Un curé parisien a écrit:

Il renonce au royal honneur de servir le Créateur ; il croit suivre sa raison, il devient insensé.

La maîtrise des biens, il l'a.... ou il ne l'a pas. S'il veut rompre sa chaîne, il est parfois menacé de mort.

Heureux s'il obtient miséricorde avant d'être jeté pantelant aux pieds du tribunal de Dieu !

Voilà pourquoi l'Église condamne la franc-maçonnerie.



http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13708
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Sam 08 Oct 2016, 3:43 pm

Un curé parisien a écrit:

Étant donnée sa divine origine, l'Église, comme son auguste Fondateur, rendra toujours à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu;

et César outrepassera toujours ses droits quand il prétendra enchaîner la parole de Dieu.

D'ailleurs il n'y parviendra jamais: Veritas Domini manet in aeternum.


http://deojuvante.forumactif.org/t1064-condamnees-parce-que-condamnables#13717
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Dim 09 Oct 2016, 2:33 pm

Un curé parisien a écrit:

…l'arbitraire et tyrannique prétention de certains gouvernements, de réglementer la direction de l'enseignement de la théologie.

Il est clair que l'Église ne peut, sous aucun prétexte, tolérer semblable empiétement.

A elle seule appartient d'instruire ses ministres et de leur dire: "Tout ce que j'ai appris de mon Père, je  vous l'ai fait connaître." (Jean XV, 15)



http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13731
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Lun 10 Oct 2016, 3:38 pm

Un curé parisien a écrit:

Pour nous, amants de la liberté des enfants de Dieu, nous ne voulons pas nous laisser séduire par les vaines promesses d'indépendance que nous fait Satan.

Nous savons trop bien qu'elles cachent la pire des servitudes et nous professons que Dieu seul est l'origine et la source de tous les droits.

Puissent toutes les puissances de la terre le reconnaître !


http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13751

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Mar 11 Oct 2016, 1:59 pm

Un curé parisien a écrit:
De deux choses l'une: l'État a pris au sérieux l'autorité de l'Église ou il s'en est moqué.

S'il l'a prise au sérieux, il doit observer ses engagements; s'il s'en est moqué, il ne devait pas traiter avec elle.

Napoléon en est venu à reconnaître qu'il faut considérer le Pape comme s'il avait derrière lui une armée de 500,000 soldats.

Soyons, mes frères, dans le sens pacifique, moral, mais énergique, du mot, de bons soldats du Christ Jésus.


.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13754
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Ven 14 Oct 2016, 11:22 am

Un curé parisien a écrit:
Le fait d'une autorité religieuse qui s'impose à un nombre considérable de sujets dans un État ne saurait être nié.

Que l'on soit Grand Turc, prince schismatique, ministre apostat, il faut bien en tenir compte.

II y a évidemment des matières mixtes qui ne peuvent être traitées que par les deux pouvoirs.

Oza fut frappé de mort par le Seigneur pour avoir mis la main sur l'Arche d'alliance qu'il craignait de voir tomber:

ô vous tous, chefs et conducteurs des peuples, aidez les prêtres à la porter, mais que Dieu vous préserve d'y toucher ! (livre de 1917)


.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13757
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Sam 15 Oct 2016, 1:56 pm

Un curé parisien a écrit:
L'expérience de la neutralité scolaire, comme moyen de tout concilier, a misérablement échoué, de l'aveu à peu près universel.

Si on en tolère la continuation, ce ne peut être qu'avec la ferme volonté d'en exiger, autant que faire se peut, la stricte observation,

d'en compenser les lacunes par l'enseignement (on ne peut plus dire aujourd’hui: à l'église et) à la maison, et enfin d'obtenir un jour

la liberté absolue avec subventions données à chaque école, au prorata du nombre des élèves. Dieu nous fasse la grâce d'y arriver !....





http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13764
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Lun 17 Oct 2016, 4:00 pm

Un curé parisien a écrit:
Nous sommes en 1917...

Il n'y a donc pas de règlement de police qui puisse empêcher les fidèles et les évêques de communiquer entre eux et avec le Pontife romain;

et, de ces relations, qui d'ailleurs ne recommanderont jamais une opposition constitutionnelle, un gouvernement honnête ne peut tirer qu'un surcroît de force,

de puissance et d'estime mondiale. Notre France le reconnaîtra dans l'avenir comme dans le passé.



http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13771
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Mar 18 Oct 2016, 2:32 pm

Un curé parisien a écrit:
Enfin, quoi de plus immoral que la prétendue morale utilitaire, la morale des intérêts matériels, la morale de l'argent, la morale du plaisir ?

Donc, pas de loi véritable, contraire à la loi naturelle ou à la loi divine, pas de morale efficace, qui soit indépendante de l'idée de Dieu;

et qu'ils soient à jamais au ban de l'humanité, ceux qui rabaissent toute morale à une question de gros sous ou de vils plaisirs. En haut les cœurs, sursum corda.


.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13790
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Perles d'un curé parisien au XIXe siècle.

Message  ROBERT. le Ven 21 Oct 2016, 2:20 pm

Un curé parisien a écrit:
Le Pape est-il, oui ou non, le Vicaire de Jésus-Christ ? Si oui, il est le pasteur suprême du bercail, qui n'en peut avoir deux.

Repoussons donc les mensonges des fauteurs de schismes et demeurons les fils de l'unité.

.
http://deojuvante.forumactif.org/t1064p25-condamnees-parce-que-condamnables#13746
.
Une claque en pleine figure aux "polypapes" antipapes au "Vatican".
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32047
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum