Euthanasie au Québec.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Euthanasie au Québec.

Message  gabrielle le Mar 11 Aoû 2009, 4:22 pm

Un peu plus de trois Québécois sur quatre sont d'accord pour que l'euthanasie soit légalisée au Québec, révèle un sondage Angus Reid-La Presse. Un droit qui devrait toutefois être limité aux grands malades, selon
une majorité de répondants.

Jaideep Mukerji, vice-président aux affaires publiques d'Angus Reid Strategies, avoue avoir été surpris par les résultats du coup de sonde mené les 4 et 5 août auprès de 800 adultes québécois. La marge d'erreur du sondage, fait en ligne, est de 3,5%.

«Il est surprenant de voir à quel point les Québécois sont en faveur de l'euthanasie et que leur opinion sur le sujet est claire», observe M. Mukerji.

Parmi les répondants, 31% se disent «fortement d'accord» avec la légalisation de l'euthanasie et 46% se disent «modérément d'accord». À l'opposé, 8% sont «fortement en désaccord» et 9% sont «modérément en désaccord».


Le débat sur l'euthanasie a refait surface cet été. À la mi-juillet, le Collège des médecins du Québec a annoncé qu'il envisageait de recommander la décriminalisation de l'euthanasie dans des circonstances précises.

Le Groupe de travail en éthique clinique publiera un document de réflexion à la mi-octobre, a révélé le

quotidien The Globe and Mail. Cette prise de position viserait à faire pression sur le gouvernement fédéral afin qu'il modifie le Code criminel.

Si on se fie aux résultats du sondage, le Collège des médecins du Québec aura l'appui de la population dans sa démarche. Trois Québécois sur quatre estiment que rouvrir le débat sur l'euthanasie est une bonne idée.

Et les appuis se trouvent dans toutes les sphères de la société, note Jaideep Mukerji. «Les réponses des Québécois sont constantes, peu importe le sexe, le revenu ou le lieu de résidence», souligne-t-il.

Le seul groupe qui a fourni une réponse légèrement différente est celui des 55 ans et plus : 71% sont en faveur de la légalisation, soit 6% de moins que la moyenne.

Par ailleurs, près de 50% des répondants estiment que les provinces devraient avoir le droit de déterminer si l'euthanasie est permise ou non. Trente pour cent souhaitent que la question demeure de compétence fédérale.

Limité aux grands malades

Si les Québécois sont d'accord avec la légalisation de l'euthanasie, ce droit devrait toutefois être limité aux gens atteints de graves maladies, révèlent les résultats du sondage.

Quelque 85% des Québécois sont d'accord pour permettre au médecin d'aider un malade à mettre fin à ses jours quand ce dernier est en phase terminale et qu'il éprouve d'intenses douleurs. La majorité des répondants sont en faveur de l'euthanasie pour les gens atteints d'une maladie incurable qui les laissent tétraplégiques (58%) ou encore pour les malades dans le coma qui ont déjà précisé qu'ils souhaitaient mourir s'ils se retrouvaient dans une telle situation (86%).

À l'opposé, les trois quarts des répondants s'opposent à l'euthanasie d'un malade qui désire mourir en même temps que son conjoint. Dans le même ordre d'idée, près de 50% s'opposent à ce qu'un parent puisse demander la mort d'un enfant qui souffre d'une forme grave d'une maladie comme la paralysie cérébrale.

«On peut déduire que les Québécois ont besoin d'une justification morale pour permettre l'euthanasie et qu'une souffrance terrible peut en être une pour eux», analyse Margaret Somerville, directrice fondatrice du Centre de médecine, éthique et droit de McGill.

Mme Somerville attribue en partie au déclin de la religion le fait que les Québécois se montrent si favorables à l'euthanasie. «C'est difficile d'argumenter contre l'euthanasie si on n'a aucune croyance religieuse...» note-t-elle.

Suzanne Philips-Nootens, professeure à la faculté de droit de l'Université de Sherbrooke, appelle pour sa part à la prudence dans l'analyse des résultats du sondage.

«Les répondants se sont prononcés sur une situation abstraite, dit-elle. Mais le jour où les gens deviennent réellement malades, les études démontrent que leur opinion sur l'euthanasie a tendance à changer.»

Source
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Mar 11 Aoû 2009, 4:55 pm

.
QU’IL EST BEAU LE RÉSULTAT DE L’ŒCOMMUNISME DE RATZ ET DE SES SBIRES !!


«On peut déduire que les Québécois ont besoin d'une justification morale pour permettre l'euthanasie et qu'une souffrance terrible peut en être une pour eux», analyse Margaret Somerville, directrice fondatrice du Centre de médecine, éthique et droit de McGill.

Où les québécois voient-ils la moralité dans l’euthanasie ? Dans la "morale" luciférienne de ratz ! On connaît tous des parents,

des amis qui ont été dans le même cas ou à peu près, et qui se seraient battus avec le médecin, s’il avait voulu les euthanasier !! C’est

vrai : ces parents, ces amis étaient catholiques !





Mme Somerville attribue en partie au déclin de la religion le fait que les Québécois se montrent si favorables à l'euthanasie. «C'est difficile d'argumenter contre l'euthanasie si on n'a aucune croyance religieuse...» note-t-elle.

La madame reconnait donc que les québécois ne sont plus catholiques ! Nous le sommes, tant sur TD et DJ et nous nous érigons

contre tous ces docteurs assassins et qui ne comprennent rien à rien du pourquoi de la souffrance, endurée et vécue selon la sainte

doctrine catholique…


A QUAND LA "MORALITÉ" OU PLUTÔT LA MORTALITÉ DE L’AVORTEMENT, DE L’EUGÉNISME… affraid ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La mort qui donne la vie !

Message  gabrielle le Mar 11 Aoû 2009, 5:15 pm

(Londres) «On m'a redonné ma vie!» C'est avec cette déclaration étonnante que Debbie Purdy, qui envisage de mettre fin à ses jours, a remporté une victoire juridique sur le suicide assisté à la fin du mois dernier à Londres.

Souffrant de sclérose en plaques, la Britannique de 46 ans semble avoir provoqué un premier pas vers la légalisation du suicide assisté au pays.

La femme a obtenu des lords juges - l'équivalent de la Cour suprême - que la loi à cet égard soit clarifiée. Elle voulait s'assurer que son mari, Omar Puente, ne serait pas inculpé s'il devait être complice de son suicide.

Elle vivra plus longtemps, selon elle, puisqu'elle n'aura pas à passer à l'acte avant d'être complètement dépendante de son mari.

Debbie Purdy compte se rendre à Dignitas, la controversée «clinique du suicide» située en Suisse.

«Je veux vivre ma vie mais je ne veux pas souffrir inutilement jusqu'à la fin de mes jours, a dit Mme Purdy après la décision des lords. Ce jugement me permettra de faire un choix éclairé avec Omar à savoir s'il voyagera avec moi en Suisse.»

Actuellement, une loi de 1961 interdit d'aider une personne à se suicider. Depuis la fondation de l'association Dignitas, environ 120 Britanniques se sont rendus en Suisse. Or, aucun des proches qui les ont accompagnés n'a été poursuivi par la justice britannique.

Edward Turner est l'un d'eux. Sa mère, Anne Turner, atteinte d'une rare maladie dégénérative, est morte à Dignitas en 2006.

«Les policiers m'ont demandé des explications sur mon rôle dans le suicide de ma mère. Ils ont été délicats. Ils ont dit: «Si vous avez seulement tenu sa main, ça va. Si vous avez administré la dose létale, c'est autre chose», affirme le comptable de 43 ans à La Presse.

Edward Turner applaudit la démarche de Debbie Purdy. La militante voulait en quelque sorte forcer la main des autorités pour que ce qui se passe sur le terrain soit reflété dans la loi.

Sa victoire oblige le procureur général, Keir Starmer, à trancher dans le flou juridique. Ses directives seront publiées en septembre et soumises à une consultation publique au printemps 2010.

«Si on se fie au passé, ses lignes directrices seront humaines et compatissantes», dit Jo Cartwright du groupe de pression Dignity in Dying.

Le Parlement au pied du mur

La Grande-Bretagne est à un tournant, croit une sommité sur le suicide assisté, Penney Lewis.

«Le procureur général a précisé que ses lignes directrices s'appliqueraient autant en Grande-Bretagne qu'à l'étranger. Ainsi, des suicides assistés pourraient avoir lieu ici sans poursuites judiciaires. Je crois qu'il essaie d'amener le Parlement à changer la loi», explique Mme Lewis, professeure en éthique médicale à l'université King's College.

Le Parlement britannique, qui a maintenu le statu quo dans le passé, pourrait donc replonger dans cet épineux débat, une boîte de Pandore aux yeux des plus conservateurs.

Pourtant, le vent semble tourner. La numéro deux du parti au pouvoir, Harriet Harman, a affirmé être sympathique à la cause de Debbie Purdy la semaine dernière à la BBC.

L'opinion publique est aussi favorable à un assouplissement légal face au suicide assisté, selon les sondages. Il y a quelques semaines, le double suicide d'un vieux couple d'artistes, le chef d'orchestre Sir Edward Downes et sa femme Joan, avait ému tout le pays.

source
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Et pendant ce temps...

Message  gabrielle le Mar 11 Aoû 2009, 5:19 pm

La Grande-Bretagne pleure la mort de la carpe Benson

Elle pesait 29 kilos et s'appelait Benson. En Grande-Bretagne, la communauté des pêcheurs à la ligne pleure la mort de Benson, célèbre carpe du lac Bluebell, dans le comté de Cambridgeshire.

Sa taille hors du commun et son apparence parfaite avaient conquis les coeurs des lecteurs du magazine Angler's Mail (La Lettre des pêcheurs à la ligne), qui l'avaient élu carpe préférée des Britanniques en 2005.

«Elle avait le statut d'une célébrité» a déclaré Tony Bridgefoot, le propriétaire du lac, au grand quotidien britannique The Times paru mardi. «Je ne peux pas exprimer à quel point elle était connue dans le monde de la pêche à la ligne. Tous les pêcheurs voulaient l'attraper. C'était la taille du poisson, mais aussi le fait qu'elle avait des écailles parfaites. Comme si ses écailles avaient été peintes».

Les médias britanniques ont donné à la mort de Benson une couverture inhabituelle. Le large ventre du poisson a fait la une du Times sous ce titre: «la carpe préférée de Grande-Bretagne, 1984-2009». Le gros poisson a été découvert mort, flottant à la surface de l'eau, le 28 juillet. Benson avait été pêchée plus de 60 fois - et à chaque fois relâchée - au cours de ses 25 ans de vie.


Zoé Whitehead, venue pêcher dans le lac Bluebell, situé à 135 kilomètres au nord de Londres, a déclaré à la BBC qu'elle était déçue car elle aurait aimé être «la première femme à pêcher Benson».

Comme il se doit pour une célébrité, la mort de la carpe est entourée de mystère: Tony Bridgefoot a déclaré qu'elle avait peut-être été empoisonnée par des noix, un appât qui peut se révéler mortel pour le poisson s'il n'est pas utilisé correctement.

L'association de défense des droits des animaux, la PETA, s'est aussitôt emparée du sujet. «Est-ce que les pêcheurs feront désormais le lien avec le filet (de poisson) dans leur assiette, ou tout ces «pleurs» pour Benson ne sont-ils que des larmes de crocodiles?» s'est interrogée l'organisation dans un communiqué.

Shocked Shocked Shocked

source
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Monique le Mar 11 Aoû 2009, 5:20 pm

Autrefois, la plupart des gens mouraient chez eux, dans un cadre familier et rassurant, entourés de leurs proches, sans qu'on s'acharne à les garder en vie. Aujourd'hui, on meurt de plus en plus à l'hôpital, dans un cadre froid, entouré d'étrangers et d'appareils médicaux plutôt que de ses proches.

Aujourd'hui, la plupart des gens ne veulent pas et plus souffrir, leur souffrance devenue intolérable leur font prendre une mauvaise prise de conscience celui de l'aide au suicide.

Bien des gens parlent maintenant du “droit” de refuser un traitement ou du “droit” de mourir. Autoriser l'euthanésie c'est légaliser un meurtre, un suicide. Pire encore, c’est l’encourager car si on autorise le suicide contre la souffrance physique par l’euthanasie, pourquoi condamner les suicides contre la souffrance morale des gens en bonne santé physique ?

Accepter l’euthanasie c’est ouvrir la porte aux plus grands dérapages :

- les meurtres maquillés en euthanasie par l’entourage ou le médecin (on peut imaginer un médecin qui utilise l’euthanasie pour cacher une erreur médicale).

- le meurtre pour accélérer un héritage.

- l’exercice de pressions morales de la part des proches qui rendrait les dernières heures du malade particulièrement tristes.

- l’apparition de pressions financières sur le malade à cause du coût élevé des soins (les malades chercheraient à mourir rapidement, pour ne pas exercer de pression financière sur les proches, particulièrement dans le cas de familles pauvres).

L’euthanasie est une décision irréversible : imaginez qu’un remède soit trouvé un mois après que la personne soient euthanasiée. A l’inverse, imaginez une personne qui n’a pas subi d’euthanasie et se trouve guérie d’une maladie et qu’elle vous dise : « Heureusement que je ne suis pas mort.

NON À L'EUTHANASIE !!! : affraid affraid affraid c'est un grand manque de respect et une grave offense à Dieu notre créateur.
avatar
Monique

Nombre de messages : 6638
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Diane le Mer 12 Aoû 2009, 9:41 am

Dire qu'ils appellent ça le meurtre par compassion affraid
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Mer 12 Aoû 2009, 10:29 am

.

Eh ! ben coudonc ! Tant qu’à y être, allons-y !

Tant qu’à tolérer et même encourager le suicide assisté, l’euthanasie, l’avortement et autres monstruosités semblables, pourquoi ne

pas permettre une tuerie mondiale généralisée ? Le voisin qui tue sa voisine, car elle pourrait devenir enceinte d’une grossesse non-

désirée, ou son bébé pourrait souffrir d’une malformation congénitale ou mentale. Ou de sclérose en plaques… Et pourquoi pas

l’assassinat de tous les travailleurs qui, plus tard, pourraient être de vieux séniles trop dispendieux à "entretenir "… à cause de la

maladie de Parkinson ou de celle d’Alzheimer… et on pourrait continuer ad nauseam … Quand tous les habitants de la terre ne

seront plus.. j’en vois un dans le coin qui ricane d’un rire sardonique …. Au moins, il ne restera plus personne pour pleurer la

mort de la carpe Benson… Au fait, les poissons et autres animaux auront peut-être disparu depuis belle lurette…
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  gabrielle le Mer 12 Aoû 2009, 5:36 pm

Ce programme d'élimination est déjà commencé.

Le fameux virus du Sida est un virus qui sort tout droit des labos des multinationales.. et qui a pour but premier l'élimination d'une grande partie de la population africaine..


Au moins, il ne restera plus personne pour pleurer la mort de la carpe Benson

Faudrait pas que Brigitte Bardot vous entende..... Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Mer 12 Aoû 2009, 6:56 pm

gabrielle a écrit:
Au moins, il ne restera plus personne pour pleurer la mort de la carpe Benson

Faudrait pas que Brigitte Bardot vous entende..... Very Happy

Celle qui est pour le meurtre des fœtus ? ... Ils ont l'amour des animaux jusqu'à la haine des êtres humains...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Diane le Jeu 13 Aoû 2009, 11:12 am

ROBERT. a écrit:
Celle qui est pour le meurtre des fœtus ? ... Ils ont l'amour des animaux jusqu'à la haine des êtres humains...

C'est pas mal comme cela aujourd'hui, les parents aiment les animaux au détriment de leurs enfants! Sad

Même le gouvernement débourse des prix de fou pour procurer aux animaux un bien-être parc (ect) et souvent ils ne payent même pas les médicaments nécessaires à la survie des enfants,vraiment abominable! affraid

De plus, cette gagne de communiste songe à se débarrasser des personnes trop âgées et des personnes atteintes de maladie mentale.. ils sont vraiment exécrables!
affraid
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Rosalmonte le Jeu 13 Aoû 2009, 11:36 am

Lorsqu'une personne me parle de droit à l'avortement et qu'elle soutient toutes ces conneries, je lui dit "c'est vous qu'on aurait dû avorter". Faut voir sa tête, choquée et stupéfaite. Alors je rajoutte "ben oui, pour vous c'est un droit, non? je regrette que vos parents n'aient pas fait usage de ce droit pour vous avorter, ça m'aurait évité de vous écouter dire n'importe quoi". Alors, je la regarde sérieusement et avec applomb, et ça fait chaque fois mouche!

De même, lorsque une personne me parle d'évolution et de darwinisme, j'en arrive à lui demander "alors vous vous considérez comme un animal?". Elle me répond quasiment toujours "oui, un animal évolué, un animal raisonnable". Alors je luis dit que mon petit chiot, il faisait pipi partout à la maison. Après plusieurs corrections, je lui ai fait comprendre qu'il ne devait pas le faire, et il s'est retenu pour l'heure de la promenade. Depuis, lui et moi sommes très content. Puis je lui dit "vous voyez, mon animal, il est devenu raisonnable, car il sait que ce n'est pas bien de faire pipi sur les tapis. Il se retient jusqu'au parc, et donc il a évolué". Alors je regarde la personne, et lui dit, sur le ton de quelqu'un qui parle à son chien "elle est oû la baballe? Elle est où? on va promener? Va checher la laisse!!! On va promener, au pied!." A nouveau, cette personne s'estime choquée, et je lui réponds" Mais, c'est vous qui m'avez dit que vous étiez un animal. Je vous parle comme à un animal, quel est le mal? Je ne parle pas de politique à mon chien, il ne comprends pas. Pourquoi parler de politique avec vous, animal?" Alors très souvent, il se produit un déclic, une sorte de prise de conscience. Je saute sur l'occasion pour lui dire que l'homme n'est pas un anumal raisonnable, mais un être créé à l'image et ressemblance de Dieu. Et là, un dialogue constructif peut naître.
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Jeu 13 Aoû 2009, 11:53 am

Rosalmonte a écrit:Lorsqu'une personne me parle de droit à l'avortement et qu'elle soutient toutes ces conneries, je lui dit "c'est vous qu'on aurait dû avorter". Faut voir sa tête, choquée et stupéfaite. Alors je rajoutte "ben oui, pour vous c'est un droit, non? je regrette que vos parents n'aient pas fait usage de ce droit pour vous avorter, ça m'aurait évité de vous écouter dire n'importe quoi". Alors, je la regarde sérieusement et avec applomb, et ça fait chaque fois mouche!

Bon raisonnement Rosalmonte. cheers Vous faites bien de ne pas vous laisser démonter par toutes ces sornettes.. Quand on leur

applique ce qu'ils défendent, ils trouvent cà moins drole.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Jeu 13 Aoû 2009, 12:00 pm

Rosalmonte a écrit:
De même, lorsque une personne me parle d'évolution et de darwinisme, j'en arrive à lui demander "alors vous vous considérez comme un animal?". Elle me répond quasiment toujours "oui, un animal évolué, un animal raisonnable". Alors je luis dit que mon petit chiot, il faisait pipi partout à la maison. Après plusieurs corrections, je lui ai fait comprendre qu'il ne devait pas le faire, et il s'est retenu pour l'heure de la promenade. Depuis, lui et moi sommes très content. Puis je lui dit "vous voyez, mon animal, il est devenu raisonnable, car il sait que ce n'est pas bien de faire pipi sur les tapis. Il se retient jusqu'au parc, et donc il a évolué". Alors je regarde la personne, et lui dit, sur le ton de quelqu'un qui parle à son chien "elle est oû la baballe? Elle est où? on va promener? Va checher la laisse!!! On va promener, au pied!." A nouveau, cette personne s'estime choquée, et je lui réponds" Mais, c'est vous qui m'avez dit que vous étiez un animal. Je vous parle comme à un animal, quel est le mal? Je ne parle pas de politique à mon chien, il ne comprends pas. Pourquoi parler de politique avec vous, animal?" Alors très souvent, il se produit un déclic, une sorte de prise de conscience. Je saute sur l'occasion pour lui dire que l'homme n'est pas un anumal raisonnable, mais un être créé à l'image et ressemblance de Dieu. Et là, un dialogue constructif peut naître.

Encore un très bon raisonnement Rosalmonte. cheers Peut-être qu'à force que leur dire que leurs élucubrations ne tiennent pas debout,

le disant calmement et posément comme vous le faites, vous les amenez à raisonner (et non résonner... Very Happy ), comme tout être humain

doit le faire, et à réfléchir, non comme des miroirs, mais comme tout être sensé, et alors, comme vous dites, un dialogue constructif peut s'établir. sunny
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Via Crucis le Jeu 20 Aoû 2009, 12:33 pm

Rosalmonte vous avez des arguments qui frappent ! lol!

Bravo !

Je les utiliserai à l'occasion lorsque j'aurai affaire à des inconditionnels de l'euthanasie de'l'avortement et du Darwinisme !
avatar
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Rosalmonte le Jeu 20 Aoû 2009, 12:38 pm

Via Crucis a écrit:Rosalmonte vous avez des arguments qui frappent ! lol!

Bravo !

Je les utiliserai à l'occasion lorsque j'aurai affaire à des inconditionnels de l'euthanasie de'l'avortement et du Darwinisme !

Merci chère amie!

Mais ne vous y fiez pas trop, à mes raisonnements...

en général, ce genre de discussion finit en dispute.

Mais des vérités sont tout de même dites! Et ça, ça vaut le coup!
avatar
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Diane le Jeu 20 Aoû 2009, 1:13 pm

Rosalmonte a écrit:

Mais des vérités sont tout de même dites! Et ça, ça vaut le coup!

Oui, ça vaut le coup, car nous ne savons pas quand Dieu va faire naître la grâce dans les âmes!

Par les paroles de vérité, nous arrosons les terrains desséchés et à son heure Dieu va les faire fructifier!

Bravo, cher Rosalmonte!
Very Happy


Dernière édition par Diane le Jeu 20 Aoû 2009, 1:19 pm, édité 1 fois
avatar
Diane

Nombre de messages : 5479
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  gabrielle le Jeu 20 Aoû 2009, 1:16 pm

Magnifique Rosalmonte.

Des arguments frappants... si l'occasion se présente je vais essayer.

Si je reviens avec un oeil amoché je vous le dirai
.. Very Happy
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Jeu 20 Aoû 2009, 1:39 pm

Rosalmonte a écrit:
Mais ne vous y fiez pas trop, à mes raisonnements...

en général, ce genre de discussion finit en dispute.

Mais des vérités sont tout de même dites! Et ça, ça vaut le coup!

Ne vous en faites pas trop cher ami... Very Happy Si nous tenons les mêmes raisonnements que vous en recontrant les mêmes sortes de personnes,

cela risque de se terminer de la même manière.. Comme le dit Saint Paul, il faut prêcher à temps et à contretemps...
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Carolus.Magnus.Imperator. le Jeu 20 Aoû 2009, 1:46 pm

Rosalmonte a écrit:Mais ne vous y fiez pas trop, à mes raisonnements...

en général, ce genre de discussion finit en dispute.

Bof, mon ami, j'ai utilisé la manière douce (avec les athées et autres) pendant très longtemps et le résultat en restait toujours plus médiocre.

On dit qu'en vieillissant on s'assagit, moi c'est tout à fait l'inverse ... plus je vieillis, plus je m'aperçois que plusieurs coups de boule se sont perdus !

Carolus.Magnus.Imperator.

Nombre de messages : 4189
Date d'inscription : 17/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Roger Boivin le Mar 28 Déc 2010, 10:56 pm

Tiens ! j'ai trouvé ça par hasard :

http://gloria.tv/?media=101085
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  gabrielle le Mer 29 Déc 2010, 10:29 am

Le médecin, parle de l'acharnement thérapeuthique.

Mais de nos jours, où est la ligne de démarcation entre cet acharnement et euthanasie?

Ne laisse t-on pas mourir de faim des malades plongés dans un profond coma, sous prétexte de ne pas pratiquer d'acharnement?

Il faut faire très attention, car ce qui était un moyen extraordinaire il y 25 ans est aujourd'hui un moyen tout à fait banal.

En fin de vidéo, le col romain rappelle l'histoire d'Abel... il est étrange qu'il ne mentionne pas une seule fois le commandement: Tu ne tueras pas. Ce commandement de Dieu arrête toute discussion ( devrait pour le moins)
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17857
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Johnny le Jeu 30 Déc 2010, 1:06 pm

Super vos petits trucs Rosalmonte, je les emploierai aussi lorsque l'occasion se présentera. Je crois y avoir été trop mollement moi aussi(que voulez vous, j'étions conciliaire) dans mes dernières discussion sur les crimes odieux que sont le meurtre assisté et l'euthanasie.

Merci.
avatar
Johnny

Nombre de messages : 616
Localisation : Québec
Date d'inscription : 11/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Lucie le Jeu 30 Déc 2010, 1:48 pm

Je trouve curieux de "faire un débat" sur l'euthanasie : le "débat" est truqué dès le départ.

"Eu" en grec signifie bien, bon, et "thanatos", mort.

Il n'y a pas de débat sur l'euthanasie, mais seulement du bruit pour attirer l'attention des gens : le verdict est déjà écrit dans le mot : l'euthanasie est une bonne mort, l'eugénisme des enfants handicapés, c'est bien, c'est eu.

Reste à savoir si l'opinion publique est d'accord, et si elle n'est pas prête, on lui enverra une bonne couche de lecture-poubelle sur le sujet.

L'hypocrisie des médias qui imposent leur prêt-à-penser.

Je préfère st Alphonse de Liguori :
http://jesusmarie.free.fr/alphonse_preparation_a_la_mort.html
avatar
Lucie

Nombre de messages : 1241
Date d'inscription : 02/04/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  ROBERT. le Jeu 30 Déc 2010, 2:20 pm

Lucie a écrit:Je trouve curieux de "faire un débat" sur l'euthanasie : le "débat" est truqué dès le départ.

"Eu" en grec signifie bien, bon, et "thanatos", mort.

Il n'y a pas de débat sur l'euthanasie, mais seulement du bruit pour attirer l'attention des gens : le verdict est déjà écrit dans le mot : l'euthanasie est une bonne mort, l'eugénisme des enfants handicapés, c'est bien, c'est eu.

Reste à savoir si l'opinion publique est d'accord, et si elle n'est pas prête, on lui enverra une bonne couche de lecture-poubelle sur le sujet.

L'hypocrisie des médias qui imposent leur prêt-à-penser.

Je préfère st Alphonse de Liguori :
http://jesusmarie.free.fr/alphonse_preparation_a_la_mort.html

Nos "tricoteux de paniers" et nos "pelleteux de boucane" devraient arrêter de se débattre

comme des diables dans l'eau bénite et commencer ou recommencer à lire et à méditer Saint Alphonse de Liguori !

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33803
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Euthanasie au Québec.

Message  Roger Boivin le Jeu 11 Oct 2018, 9:14 am


Commentaires :


- Christian Debray - « Je souhaiterais que les médias et l’ACFAS se penche sur l’euthanasie et le suicide assisté. Surtout sur la pente glissante et les abus déjà notés par le comité de surveillance au Québec. Un homicide reste un homicide, quel que soit l’âge ou la condition de la personne. Trop de personnes sont tuées tous les jours par le biais de la loi 52 au Québec, elle nous a été vendue comme un acte de compassion exceptionnelle (une centaine par année), mais aujourd’hui il y en a plus de 2000 en progression rapide. Pensez-y encore »



- Roger Boivin - « Les médias peuvent jouer un rôle tant positif que négatif dans la prévention du suicide. Ils peuvent contribuer à l'éducation et à l'information du public, mais ils peuvent aussi être sensationnalistes, ce qui peut mener à un effet de contagion. Il ne fait pas de doute que le suicide est une tragédie. Cependant, comme dans le cas de la maladie mentale, il y a un urgent besoin de publier davantage d'histoires positives entourant le suicide.

Faut dire tout cela à ceux qui font la propagande de l'euthanasie, qui n'est ni plus ni moins qu'un suicide dont on déguise le nom en appellant ça "un soin".
Après avoir fait en sorte, depuis des décennies, à tuer la foi en Dieu dans les âmes, voilà qu'on les pousse maintenant qu'elles sont désarmées, à la mort éternelle.
On encourage des gens vulnérables à s'enlever la vie. N'ayant plus de secours surnaturels, ni prière, ni sacrtements, ni même un crucifix, pour les aider à passer à travers des épreuves terribles, ne croyant plus en Dieu, en ses Anges et en ses Saints, qui seuls peuvent les aider à faire une bonne mort qui les mène à la Vie éternelle.
Alors, dites ça à ces agents de la mort, à ces bourreaux. »
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11254
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum