La contrition parfaite

Aller en bas

La contrition parfaite Empty La contrition parfaite

Message  Rosalmonte le Lun 10 Aoû 2009, 4:18 pm

Quelles sont les conditions de la contrition parfaite? Comment la mettre en oeuvre? Quels sont ses fruits? Comment être sûrs qu'on l'applique bien?

En un mot, comment faire?

merci!
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  ROBERT. le Lun 10 Aoû 2009, 4:28 pm

.

J'aime bien votre nouvel avatar cher Rosalmonte Comme on dit: si vis pacem, para bellum (sans allusion aucune à quoi que ce soit, ni à qui que ce soit..)

Un dossier étoffé study sur la contrition parfaite s'en vient, j'en ai la conviction profonde...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Rosalmonte le Lun 10 Aoû 2009, 4:37 pm

Merci cher ami!

Celui-ci est plus "soldat du Christ", et l'autre, plus contemplatif (il s'agissait de Saint Simon le Stylite, comme vous l'aurez compris!)

Les deux correspondent à des aspirations profondes, et je les utiliserai en alternance!

Merci pour vos efforts studieux!
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Diane le Lun 10 Aoû 2009, 5:01 pm

Rosalmonte a écrit:Quelles sont les conditions de la contrition parfaite? Comment la mettre en oeuvre? Quels sont ses fruits? Comment être sûrs qu'on l'applique bien?

En un mot, comment faire?

merci!


1. - NATURE

Le saint Concile de Trente définit la contrition :"Une douleur de l’âme et une détestation du péché commis avec le propos de ne plus le commettre à l’avenir." La douleur et la détestation du péché impliquent la résolution ferme de ne plus le commettre à l’avenir. Celui-là ne déteste pas sincèrement ses péchés qui n’est pas déterminé à ne plus les renouveler. Un vrai regret suppose nécessairement la volonté de ne plus pécher. Il serait indigne du pardon celui qui ne voudrait pas se corriger.

2. - NÉCESSITÉ

Sans la contrition, dit Saint Alphonse, Dieu ne peut nous accorder le pardon de nos fautes. Elle est une condition essentielle et indispensable et une nécessité absolue ; une nécessité de moyen et de précepte.

Nécessité de moyen : c’est-à-dire que rien ne peut y suppléer, pas même la confession. Sans elle, Dieu ne peut nous pardonner.


Nécessité de précepte : c’est Dieu lui-même qui veut et ordonne la contrition. Les Saintes Écritures sont un appel constant à la pénitence, or toute conversion réelle et toute pénitence impliquent la contrition, donc la contrition est un précepte divin. Personne n’a obtenu le pardon sans contrition, ni avant, ni après Jésus-Christ. C’est un article de Foi, comme l’a affirmé le Concile de Trente dans sa Session 14, chapitre 4.


3. - QUALITÉS

La contrition, pour être véritable, exige deux choses : la douleur et la détestation du péché, et la résolution de ne plus le commettre à l’avenir. La première regarde le passé, c’est la contrition proprement dite ; la seconde regarde l’avenir, c’est le bon propos.


Qualités de la contrition.

Intérieure : Cela veut dire que la douleur doit être au dedans, dans l’âme et non pas seulement dans les paroles, sur le bout des lèvres. En vain réciterait-on l’acte de contrition ; pousserait-on des gémissements ; verserait-on des larmes, si on n’avait pas, au fond du cœur, un regret sincère d’avoir offensé Dieu.

Surnaturelle : Au-dessus de la nature, parce qu’elle est un don de Dieu et que ses motifs proviennent exclusivement de la Foi.

Universelle : Elle doit s’appliquer à tous les péchés mortels commis, sans exception. Celui qui en exclurait, ne fut-ce qu’un seul de son repentir, serait indigne de pardon. Son cœur restant attaché au péché, Dieu en peut lui pardonner.
Souveraine : Une douleur souveraine est celle qui l’emporte sur toutes les autres douleurs. Pourquoi ? Parce que le péché est le plus grand de tous les maux ; il offense et outrage une Majesté Infinie et fait perdre le ciel et mériter l’enfer.

Qualités du bon propos.

Ferme : Saint Thomas définit le propos : un acte déterminé de la volonté de faire une action future. Ce n’est pas un désir vague, une pensée quelconque. Il ne suffit pas de dire : je voudrais bien, je ferai mon possible ; car l’enfer est rempli de gens qui ont bien voulu, mais qui n’ont rien fait. Seuls ceux qui disent : c’est fini, je veux me corriger, sont dignes du royaume des cieux.

Universel : Cette volonté doit s’étendre à tous les péchés mortels : en omettre un, c’est se condamner à l’enfer.
Efficace : Il importe de prouver, par des actes, notre bonne volonté. Un amendement sérieux de la vie, montre que l’âme est déterminée à ne plus offenser Dieu et à prendre tous les moyens pour ne plus retomber. Saint Ambroise raconte qu’un jeune homme qui vivait une vie complètement dissolue, touché par la grâce, se convertit et fit une sincère pénitence. Revenu dans son pays, une complice de ses anciennes débauches se trouva devant lui. Il ne la regarda pas. Étonnée de tant de froideur, elle lui dit : "C’est moi." Le jeune homme de lui répondre : "C’est vous ! et bien ! moi, ce n’est plus moi."

Il y a deux sortes de contrition : parfaite et imparfaite. La seule différence qui existe entre ces deux contritions est le motif : l’un étant parfait (regret d’avoir offensé Dieu parce qu’Il est infiniment Bon et Aimable) ; l’autre imparfait (regret d’avoir offensé Dieu à cause des châtiments dont Il peut nous punir) ; l’un provient de l’amour, l’autre de la crainte. Dans le Saint Évangile, Saint Pierre et Marie-Madeleine sont deux modèles de contrition parfaite. Est-ce à dire que les larmes sont un gage de contrition parfaite ? Non. La contrition parfaite doit se trouver, avant tout, dans la volonté.


Les effets de la contrition parfaite.

La contrition parfaite justifie immédiatement le pécheur avant même la réception du sacrement de Pénitence. En d’autres termes, à l’instant même où le pénitent la conçoit dans son cœur, ses péchés lui sont pardonnés ; il redevient l’enfant de Dieu. La contrition parfaite est un acte qui provient de l’amour ; or, il est dit dans les Saintes Écritures que l’amour justifie le pécheur : "J’aime ceux qui m’aiment" (Prov. VIII, v. 7) ; "Celui qui m’aime sera aimé de mon Père et je l’aimerai moi aussi" (Jean XIV, v. 21). Comme Dieu est bon envers nous ! et comme il suffit de peu pour toucher son Cœur et être son ami ; car, quoi de plus facile et de plus naturel pour l’âme que d’aimer tendrement Celui qui l’a créée et qui la comble de bienfaits.

Voyons un peu ce qu’enseigne l’Église :

"La contrition perfectionnée par la charité réconcilie l’homme avec Dieu, avant même la réception du sacrement de Pénitence."
Concile de Trente, Session 14, chapitre 4.

"Tous les maux sont enlevés quand la charité règne dans un cœur."
Saint Jean Chrysostome.

"La véritable conversion ne souffre pas de retard, puisque l’Esprit-Saint a dit : Quand le repentir gémissant te tournera vers Dieu, tu seras sauvé."
Saint Léon.

"La charité ne peut exister avec le péché mortel."
Saint Thomas d’Aquin.

Les degrés de la contrition parfaite.

1.- L’âme se repent de ses fautes par pur amour de Dieu et elle est fermement résolue à éviter tous péchés mortels.
2.-L’âme se repent de ses fautes par pur amour de Dieu et elle est résolue à éviter tous péchés mortels et véniels.
3.-L’âme se repent de ses fautes et elle est fermement résolue à éviter toutes fautes quelle qu’elle soit, même toute imperfection et à embrasser les souffrances, les croix, que la Providence pourrait lui envoyer, dans le seul but de plaire à Dieu.

Quel degré est requis pour le pardon d’une faute mortelle ? Saint Thomas enseigne : "Quelle que petite que soit la contrition, elle remet tout péché". Il enseigne aussi que Dieu peut remettre en partie ou complètement la peine due au péché, selon le degré de ferveur de la contrition qui se trouve dans l’âme et il cite, comme exemple, le bon Larron qui eut une telle contrition qu’elle lui obtint le paradis aussitôt après sa mort. Il est donc bon de faire souvent des actes de contrition parfaite et cela avec le plus de ferveur possible.


Moyens d’obtenir la contrition parfaite.

1. - La prière. Dieu est toujours prêt à donner à qui lui demande. Saint Bernard disait : "Comment Dieu pourrait-il refuser nos demandes, lui qui, quand nous ne demandons rien, nous provoque lui-même à demander ?" Demandons lui souvent, avec ardeur, la grâce de la contrition parfaite.

2. - Méditation des motifs de contrition. On en trouve 6 : laideur du péché ; ciel perdu, enfer mérité ; Majesté de Dieu outragée ; Bonté méprisée ; Passion et mort de Jésus.
Diane
Diane

Nombre de messages : 5484
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Roger Boivin le Lun 10 Aoû 2009, 5:13 pm

Rosalmonte, j'ai quelques minutes;

voilà un chapitre du livre «  Le Retour Continuel à Dieu par la vraie pénitence et la vraie oraison » d'après saint Alphonse de Liguori par Le T. R. P. Achile Desurmont de la congrégation du très saint Rédempteur. Imprimi Potest D. Castelain, C. SS. R., Sup. Prov. Paris. ImprimaturParisii, die 15 Martis 1905. + Franciscus, Card. Richard, Arch. Paris.P.114, Seconde partie, V. :


Priez pour obtenir la douleur de vos péchés, et allez de l'attrition (1) jusqu'à la contrition parfaite.


La raison pour laquelle on arrive difficilement à la contrition, c'est qu'on ne s'applique pas assez à la demander, et que l'on veut trop se la procurer par les efforts personnels.

N'oubliez donc jamais que la contrition est une douleur absolument supérieure et divine, qui ne se formera jamais dans votre coeur si le ciel lui-même ne vous la donne pas.

Ayez donc soin, chaque fois que vous voulez avoir la contrition, de commencer par la demander instamment et humblement. Sachez qu'il y a des sources divines où votre prière trouvera plus vite ce qu'elle cherche en fait de sainte douleur. Ces sources sont le mystère de la passion de Jésus-Christ et les douleurs de la sainte Vierge.

Prenez donc l'habitude, quand vous implorez le don de la contrition, de vous tourner de préférence ou bien vers Jésus agonisant ou souffrant sur la croix, ou bien vers Notre-dame des sept douleurs.

Après que vous aurez ainsi demandé votre contrition, il faut naturellement que vous coopériez à la grâce, et que vous vous excitiez vous-même à la douleur et à la détestation de vos fautes.

Sachez que la contrition parfaite, loin d'être aussi difficile qu'on le croit généralement, est au contraire plus facile en un sens que l'attrition ( 1 ) ou contrition imparfaite. N'oubliez pas que ce qui fait de la contrition une contrition parfaite, ce n'est pas la vivacité du sentiment mais la sainteté du motif. Un homme, par exemple, saisi à la pensée de l'enfer, pourra se sentir fort animé contre son péché à cause de cet enfer : sa douleur, quoique très vive, ne sera cependant qu'une contrition imparfaite, parce qu'elle n'aura pour motif que le motif inférieur de la crainte des châtiments éternels. Quelqu'un, au contraire, considérant que le péché est le mal de Dieu, de ce Dieu souverainement aimable, aura dans le coeur, mais sans aucune émotion sensible, la haine de ce mal de Dieu à cause de Dieu lui-même : sa contrition sera parfaite, à cause de la perfection du motif, bien que, quant au sentiment, elle soit peu vive.

Ayant bien compris cela, prenez l'habitude d'aller de l'attrition à la contrition parfaite. A cet effet, commencez par détester le péché comme étant l'ennemi de votre âme, parce qu'il la prive de Dieu et l'expose à l'enfer. Mais ensuite, vous aidant de la prière, détestez ce même péché comme ennemi de Dieu et de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et parce que Dieu et Notre-Seigneur sont souverainement aimables.

Cette habitude d'aspirer à la contrition parfaite formera petit à petit dans votre âme le trésors de la vraie pénitence.


(1). On appelle attrition, la contrition imparfaite, c'est-à-dire, la contrition inspirée par des motifs surnaturels, mais de qualités inférieures à la charité parfaite, tels que la honte du péché, la perte du ciel, la crainte de l'enfer, .. ( note de Roger ).



Dernière édition par roger le Mar 06 Jan 2015, 9:17 am, édité 3 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11781
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Rosalmonte le Lun 10 Aoû 2009, 6:13 pm

Merci beaucoup pour vos réponses.

Prenons, je vous prie, un exemple; celui du catholique alcoolique ou drogué.

Il lutte contre la tentation de s'enivrer, mais il cède. Lorsque son ivresse est passée, il regrette amèrement, et prend la ferme résolution de ne plus boire ou se droguer. Mais le démon rôde, et malgré ses prières, il est trop faible et se laisse à nouveau tenter. A son réveil, il est à nouveau contrit, et se décide à ne plus jamais s'enivrer. Pour lutter, il vide toutes ses bouteilles dans les toilettes. Mais bientôt le manque le ronge, il prie, mais cède encore et s'en va en pleine nuit acheter de l'alcool, après avoir tenu, disons trois heures. "Lorsque le démon sort d'un homme, il s'en va dans dans des lieux déserts en quête de repos...".

Cet homme est rongé par une addiction, mais la drogue et l'alcool ne sont pas les seules addictions menant à la perdition. Le jeu en est une autre, le mensonge, la luxure d'autres encore. Qu'en est-il de la contrition parfaite pour ce cas précis?
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Diane le Lun 10 Aoû 2009, 7:13 pm

Diane a écrit:
Il faut que cette personne se prenne en main, être alcoolique ou drogué, c'est très difficile si nous n'avons pas d'aide, Sad il faut absolument se faire soigner dans des maisons spécialisées!


J'étais complètement à côté de la plaque avec ma réponse clown

Hors sujet quoi, mes neurones étaient à terre
! Sleep


Dernière édition par Diane le Mar 11 Aoû 2009, 9:09 am, édité 1 fois
Diane
Diane

Nombre de messages : 5484
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Roger Boivin le Lun 10 Aoû 2009, 7:36 pm

Je crois - c'est un avis personnel - que le pécheur invétéré, qui malgré son vice s'efforce constamment sans se décourager, de faire pénitence, c'est-à-dire de regretter profondément à chaque fois qu'il tombe, ses ou sa faute, avec toute la sincérité qu'il peut y mettre, et de demander sans cesse secours du ciel, un jour ou l'autre obtiendra cette grâce tant désirée, de vaincre, d'extirper ce vice.

Et il se rendra compte alors, que ce n'est pas par ses propres efforts qu'un pécheur peut enfin vaincre son vice, mais que c'est Dieu qui à un moment donné, voyant le bon vouloir, la sincérité, tous les efforts déployés malgré les chutes et rechutes continuelles, le courage, la confiance, l'obstination à vouloir s'en sortir en prenant les bons moyens : la prière constante et la pénitence, ..que c'est Dieu qui à un moment donné donne la grâce, et par pure miséricorde; car sans la grâce, on ne peut rien. Il faut la demander constamment.


Dernière édition par Roger le Lun 10 Aoû 2009, 11:35 pm, édité 1 fois
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11781
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Via Crucis le Lun 10 Aoû 2009, 7:45 pm

Rosalmonte a écrit:
Merci beaucoup pour vos réponses.

Prenons, je vous prie, un exemple; celui du catholique alcoolique ou drogué.

Il lutte contre la tentation de s'enivrer, mais il cède. Lorsque son ivresse est passée, il regrette amèrement, et prend la ferme résolution de ne plus boire ou se droguer. Mais le démon rôde, et malgré ses prières, il est trop faible et se laisse à nouveau tenter. A son réveil, il est à nouveau contrit, et se décide à ne plus jamais s'enivrer. Pour lutter, il vide toutes ses bouteilles dans les toilettes. Mais bientôt le manque le ronge, il prie, mais cède encore et s'en va en pleine nuit acheter de l'alcool, après avoir tenu, disons trois heures. "Lorsque le démon sort d'un homme, il s'en va dans dans des lieux déserts en quête de repos...".

Cet homme est rongé par une addiction, mais la drogue et l'alcool ne sont pas les seules addictions menant à la perdition. Le jeu en est une autre, le mensonge, la luxure d'autres encore. Qu'en est-il de la contrition parfaite pour ce cas précis

Une addiction c'est une dépendance. Cette dépendance est causée par un démon préposé à l'addiction particulière (la volonté est enchaînée). Pour un alcoolique ou un drogué : le remède jêune et prières : litanies de St Michel Archange, St Benoît et petit exorcisme privé de Léon XIII. Litanies du Saint Sang de Jésus .
Via Crucis
Via Crucis

Nombre de messages : 2900
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  gabrielle le Lun 10 Aoû 2009, 7:45 pm

Qu'en est-il de la contrition parfaite pour ce cas précis?

Il peut avoir la contrition parfaite, puisqu'elle réside dans la volonté, et qu'elle n'est pas un sentiment et qu'elle ne suppose pas l'impeccabilité futur.

Elle se démontre par le courage de cette âme à se relever..
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18047
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Rosalmonte le Lun 10 Aoû 2009, 7:54 pm

Merci à tous, c'est ce que j'avais envisagé que vous confirmez.

Je suis désolé, je dois quitter très vite...
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Diane le Mar 11 Aoû 2009, 9:10 am

Diane a écrit:
Il faut que cette personne se prenne en main, être alcoolique ou drogué, c'est très difficile si nous n'avons pas d'aide, Sad il faut absolument se faire soigner dans des maisons spécialisées!


J'étais complètement à côté de la plaque avec ma réponse clown

Hors sujet quoi, mes neurones étaient à terre
! Sleep
Diane
Diane

Nombre de messages : 5484
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Rosalmonte le Mar 11 Aoû 2009, 9:21 am

Mais non! Very Happy
Rosalmonte
Rosalmonte

Nombre de messages : 1947
Date d'inscription : 16/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Diane le Mar 11 Aoû 2009, 10:14 am

Rosalmonte a écrit:Mais non! Very Happy

Ah! c'est très bien vous êtes très indulgent

Merci!
Very Happy
Diane
Diane

Nombre de messages : 5484
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Roger Boivin le Dim 25 Sep 2011, 7:56 am

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11781
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty Re: La contrition parfaite

Message  Roger Boivin le Dim 22 Fév 2015, 7:36 pm



L'AMOUR PUR OFFERT À TOUS - Abbé A. Camirand S. D. T. - 1915 :

https://archive.org/stream/cihm_66843#page/n7/mode/2up


Table des Matières : https://archive.org/stream/cihm_66843#page/n47/mode/2up

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11781
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La contrition parfaite Empty LA CONTRITION PARFAITE

Message  Roger Boivin le Sam 03 Nov 2018, 1:01 pm

Roger Boivin a écrit:Rosalmonte, j'ai quelques minutes;

voilà un chapitre du livre «  Le Retour Continuel à Dieu par la vraie pénitence et la vraie oraison » d'après saint Alphonse de Liguori par Le T. R. P. Achile Desurmont de la congrégation du très saint Rédempteur. Imprimi Potest D. Castelain, C. SS. R., Sup. Prov. Paris. ImprimaturParisii, die 15 Martis 1905. + Franciscus, Card. Richard, Arch. Paris.P.114, Seconde partie, V. :


Priez pour obtenir la douleur de vos péchés, et allez de l'attrition (1) jusqu'à la contrition parfaite.


La raison pour laquelle on arrive difficilement à la contrition, c'est qu'on ne s'applique pas assez à la demander, et que l'on veut trop se la procurer par les efforts personnels.

N'oubliez donc jamais que la contrition est une douleur absolument supérieure et divine, qui ne se formera jamais dans votre coeur si le ciel lui-même ne vous la donne pas.

Ayez donc soin, chaque fois que vous voulez avoir la contrition, de commencer par la demander instamment et humblement. Sachez qu'il y a des sources divines où votre prière trouvera plus vite ce qu'elle cherche en fait de sainte douleur. Ces sources sont le mystère de la passion de Jésus-Christ et les douleurs de la sainte Vierge.

Prenez donc l'habitude, quand vous implorez le don de la contrition, de vous tourner de préférence ou bien vers Jésus agonisant ou souffrant sur la croix, ou bien vers Notre-dame des sept douleurs.

Après que vous aurez ainsi demandé votre contrition, il faut naturellement que vous coopériez à la grâce, et que vous vous excitiez vous-même à la douleur et à la détestation de vos fautes.

Sachez que la contrition parfaite, loin d'être aussi difficile qu'on le croit généralement, est au contraire plus facile en un sens que l'attrition ( 1 ) ou contrition imparfaite. N'oubliez pas que ce qui fait de la contrition une contrition parfaite, ce n'est pas la vivacité du sentiment mais la sainteté du motif. Un homme, par exemple, saisi à la pensée de l'enfer, pourra se sentir fort animé contre son péché à cause de cet enfer : sa douleur, quoique très vive, ne sera cependant qu'une contrition imparfaite, parce qu'elle n'aura pour motif que le motif inférieur de la crainte des châtiments éternels. Quelqu'un, au contraire, considérant que le péché est le mal de Dieu, de ce Dieu souverainement aimable, aura dans le coeur, mais sans aucune émotion sensible, la haine de ce mal de Dieu à cause de Dieu lui-même : sa contrition sera parfaite, à cause de la perfection du motif, bien que, quant au sentiment, elle soit peu vive.

Ayant bien compris cela, prenez l'habitude d'aller de l'attrition à la contrition parfaite. A cet effet, commencez par détester le péché comme étant l'ennemi de votre âme, parce qu'il la prive de Dieu et l'expose à l'enfer. Mais ensuite, vous aidant de la prière, détestez ce même péché comme ennemi de Dieu et de Notre-Seigneur Jésus-Christ, et parce que Dieu et Notre-Seigneur sont souverainement aimables.

Cette habitude d'aspirer à la contrition parfaite formera petit à petit dans votre âme le trésors de la vraie pénitence.


(1). On appelle attrition, la contrition imparfaite, c'est-à-dire, la contrition inspirée par des motifs surnaturels, mais de qualités inférieures à la charité parfaite, tels que la honte du péché, la perte du ciel, la crainte de l'enfer, .. ( note de Roger ).

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11781
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum