L'art de faire passer le venin.

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'art de faire passer le venin.

Message  gabrielle le Ven 08 Avr 2016, 8:49 am

Bergoglio a écrit:Tenir compte de « la complexité des diverses situations »

« Tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles », prévient-il ainsi dès le préambule. Sur l’épineuse question de l’accès aux sacrements des personnes divorcées civilement remariées, tant débattue durant les assemblées synodales et abordée dans l’un des chapitres, il invite l’Église à « aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale », évitant « des jugements qui ne tiendraient pas compte de la complexité des diverses situations ».

Ouvrant une voie vers l’intégration de ces couples dans la communauté ecclésiale, sans mentionner ni exclure l’admission aux sacrements, le pape privilégie d’abord le discernement au cas par cas, l’accompagnement par un prêtre, la gradualité du chemin, l’examen de conscience, en responsabilisant chaque acteur et sans donner une réponse centralisée.

« Dans chaque pays ou région peuvent être cherchées des solutions plus inculturées, attentives aux traditions et aux défis locaux », estime-t-il aussi en préambule, où il met en garde contre « la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ». Dans sa précédente exhortation, Evangelii gaudium, le pape François souhaitait déjà une « décentralisation salutaire », que le présent texte met en œuvre sur la pastorale familiale.

C'est ainsi que la secte apporte un changement majeur au niveau morale... sans le dire ouvertement, cela serait trop criant, mais par une subtile présentation qui a pour centre non plus la loi morale de Dieu mais l'homme, centre de la secte.

http://www.la-croix.com/Religion/Pape/Ce-qu-il-faut-retenir-de-l-exhortation-du-pape-sur-la-famille-2016-04-08-1200752031?&PMID=a539bef586982e59741d1758e06612f4
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Louis le Ven 08 Avr 2016, 9:43 am

gabrielle a écrit:
Spoiler:

Bergoglio a écrit:Tenir compte de « la complexité des diverses situations »

« Tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles », prévient-il ainsi dès le préambule. Sur l’épineuse question de l’accès aux sacrements des personnes divorcées civilement remariées, tant débattue durant les assemblées synodales et abordée dans l’un des chapitres, il invite l’Église à « aider chacun à trouver sa propre manière de faire partie de la communauté ecclésiale », évitant « des jugements qui ne tiendraient pas compte de la complexité des diverses situations ».

Ouvrant une voie vers l’intégration de ces couples dans la communauté ecclésiale, sans mentionner ni exclure l’admission aux sacrements, le pape privilégie d’abord le discernement au cas par cas, l’accompagnement par un prêtre, la gradualité du chemin, l’examen de conscience, en responsabilisant chaque acteur et sans donner une réponse centralisée.

« Dans chaque pays ou région peuvent être cherchées des solutions plus inculturées, attentives aux traditions et aux défis locaux », estime-t-il aussi en préambule, où il met en garde contre « la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ». Dans sa précédente exhortation, Evangelii gaudium, le pape François souhaitait déjà une « décentralisation salutaire », que le présent texte met en œuvre sur la pastorale familiale.
C'est ainsi que la secte apporte un changement majeur au niveau morale... sans le dire ouvertement, cela serait trop criant, mais par une subtile présentation qui a pour centre non plus la loi morale de Dieu mais l'homme, centre de la secte.

http://www.la-croix.com/Religion/Pape/Ce-qu-il-faut-retenir-de-l-exhortation-du-pape-sur-la-famille-2016-04-08-1200752031?&PMID=a539bef586982e59741d1758e06612f4

Cette religion "homocentrique" si je puis m'exprimer ainsi, vient de loin :

Discours de clôture, Vatican II, texte intégral, 7 décembre 1965, pp. 636-636, éd. Fides, 1966 a écrit:L'humanisme laïque et profane enfin est apparue dans sa terrible stature et a, en un sens, défié le Concile. La religion du Dieu qui s'est fait homme s'est rencontrée avec la religion (car s'en est une) de l'Homme qui se fait Dieu. Qu'est-il arrivé ? Un choc, une lutte, un anathème? Cela pouvait arriver; mais cela n'eut pas lieu. La vieille histoire du Samaritain a été le modèle de la spiritualité du Concile. Une sympathie sans bornes l'a envahi tout entier. LA découverte des besoins humains — et ils sont d'autant plus grands que le fils de la terre se fait plus grand — a absorbé l'attention du Synode. Reconnaissez-lui au moins ce mérite vous, humanistes modernes qui renoncez à la transcendance des choses suprêmes et sachez reconnaître notre nouvel humanisme: NOUS AUSSI, PLUS QUE QUICONQUE AVONS LE CULTE DE L'HOMME."

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Benjamin le Ven 08 Avr 2016, 9:46 am

La croix, le journal à l'eau de javel a écrit:
[Bergoglio :] « Tous les débats doctrinaux, moraux ou pastoraux ne doivent pas être tranchés par des interventions magistérielles » (...)

[Bergoglio] met en garde contre « la prétention de tout résoudre en appliquant des normes générales ». Dans sa précédente exhortation, Evangelii gaudium, [l'antipape] François souhaitait déjà une « décentralisation salutaire », que le présent texte met en œuvre sur la "pastorale" familiale.

= "Fais ce que voudras sera le tout de la loi" de Thélème / O.T.O. / Crowley ?

Décentralisation = "démocratie" + s'inspirer des sectes schismatiques autocéphales d'Orient dont il fait la collection ? Rolling Eyes
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6495
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Ven 08 Avr 2016, 10:33 am

.
L’infâme Montini a dit: "NOUS AUSSI, PLUS QUE QUICONQUE AVONS LE CULTE DE L'HOMME."

Bergoglio, a surenchérit  sur son prédécesseur: NOUS AUSSI, DE PLUS EN PLUS, PLUS QUE QUICONQUE, AVONS DE PLUS EN PLUS LE CULTE DE L’HOMME.

C’est à se demander si le prochain antipape n’exigera pas de se faire adorer comme DIEU !!
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  gabrielle le Ven 08 Avr 2016, 12:09 pm

Dans deux discrètes notes de bas de page, une ouverture aux sacrements pour certains divorcés victimes de leur mariage, après un chemin de «discernement» et de «repentance», se dessine. L'une d'elles parle clairement de «l'aide des sacrements».

«L'exhortation dit sans le dire qu'un couple qui a fait un travail de discernement peut, si sa conscience le lui dicte, et si le prêtre y consent, accéder aux sacrements», s'est ainsi félicitée la Conférence des baptisés.

http://www.lapresse.ca/international/201604/08/01-4968983-le-pape-tend-la-main-aux-couples-non-maries-et-aux-divorces-remaries.php
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Ven 08 Avr 2016, 12:30 pm



DICTIONNAIRE DES CAS DE CONSCIENCE - Tome I - Page 653 : DIVORCE :

https://archive.org/stream/v18dictionnairedeca1847pont#page/n333/mode/2up



avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Ven 08 Avr 2016, 1:15 pm




l'art de faire glisser la doctrine, pour la dénaturer, en changeant les mots :

http://messe.forumactif.org/t5786-l-art-de-faire-glisser-la-doctrine-pour-la-denaturer-en-changeant-les-mots


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Ven 08 Avr 2016, 1:16 pm




Quand viendra la séduction universelle, avec de grands prodiges et des choses extraordinaires, jusqu'à séduire, s'il se pouvait, les élus eux-mêmes (Saint Math. XXIV, 24),


C'est l'amour de la vérité qui sauvera le petit nombre des élus (IL Thess. II. le), alors que périra la multitude de ceux qui " n'auront pas ouvert leur cœur à l'amour, de la vérité pour être sauvés ". (Ibid).



LE PRIX DE LA VÉRITÉ : http://messe.forumactif.org/t1467-le-prix-de-la-verite

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Ven 08 Avr 2016, 1:16 pm




On distingue deux formes principales de lutte contre l'Église. Elles ne s'excluent pas, mais l'une a la prédominance, selon les circonstances, suivant les lois que s'est données la sagesse diabolique : ce sont la violence et la séduction.


LE PRIX DE LA VÉRITÉ : http://messe.forumactif.org/t1467-le-prix-de-la-verite#27024

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Ven 08 Avr 2016, 6:59 pm


Saint Bernard, dit des quatre persécutions dont l'Église a été affligée, (…)

La première a été celle des tyrans qui, par la cruauté des supplices, ont voulu arrêter l'établissement de la foi ;

la seconde, celle des hérésiarques qui, par la nouveauté de leurs dogmes, ont corrompu la pureté de la doctrine ;

la troisième, celle des catholiques libertins qui, par leurs relâchements, ont perverti la discipline des mœurs ;

mais la dernière et la plus pernicieuse est celle des hypocrites, qui, pour s'insinuer et pour se faire croire, contrefont la piété, et la plus parfaite piété.



Sermon pour le 7è Dimanche après la Pentecôte - L'hypocrisie - Bourdaloue :

http://messe.forumactif.org/t6551-dimanches-apres-la-pentecote#118701


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Louis le Ven 08 Avr 2016, 10:12 pm

Pour le texte de Bergoglio dans La Presse, vers la toute fin:

Le texte porte le style du pape François : un hymne à la famille traditionnelle dans un langage simple, concret, parfois poétique, citant même son film culte, Le Festin de Babette de Gabriel Axel.

Le texte est aussi un manuel de vie pour les couples, les fiancés, la préparation au mariage, les familles au quotidien, le rythme travail-repos, évoquant longuement par exemple, et pour la première fois, la nécessité d'une éducation sexuelle.

http://www.lapresse.ca/international/201604/08/01-4968983-le-pape-tend-la-main-aux-couples-non-maries-et-aux-divorces-remaries.php

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Sam 09 Avr 2016, 11:49 am

Dans deux discrètes notes de bas de page, une ouverture aux sacrements pour certains divorcés victimes de leur mariage, après un chemin de «discernement» et de «repentance», se dessine. L'une d'elles parle clairement de «l'aide des sacrements».

«L'exhortation dit sans le dire qu'un couple qui a fait un travail de discernement peut, si sa conscience le lui dicte, et si le prêtre y consent, accéder aux sacrements», s'est ainsi félicitée la Conférence des baptisés.

http://www.lapresse.ca/international/201604/08/01-4968983-le-pape-tend-la-main-aux-couples-non-maries-et-aux-divorces-remaries.php

Dans le même article, on dit que [l'antipape] François ne bouge pas sur les homosexuels.

Ah oui ? Tôt ou tard, il va bouger. Sa soif insatiable d'essayer de détruire l'Église le ronge comme un ver.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Sam 09 Avr 2016, 3:58 pm

Dans deux discrètes notes de bas de page, une ouverture aux sacrements pour certains divorcés victimes de leur mariage, après un chemin de «discernement» et de «repentance», se dessine. L'une d'elles parle clairement de «l'aide des sacrements».

«L'exhortation dit sans le dire qu'un couple qui a fait un travail de discernement peut, si sa conscience le lui dicte, et si le prêtre y consent, accéder aux sacrements», s'est ainsi félicitée la Conférence des baptisés.

http://www.lapresse.ca/international/201604/08/01-4968983-le-pape-tend-la-main-aux-couples-non-maries-et-aux-divorces-remaries.php

On voit que l'antipape Bergoglio  triture les esprits en vue de l'"accès aux sacrements" pour les divorcés, et les divorcés-remariés.

Les esprits ne sont pas encore assez "javellisés" en ce qui concerne l'"accès aux sacrements" pour les homosexuels,  LBGT, etc.  Ça viendra.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  gabrielle le Lun 11 Avr 2016, 9:58 am

Amoris laetitia a écrit:301. Pour comprendre de manière appropriée pourquoi un discernement spécial est possible et nécessaire dans certaines situations dites ‘‘irrégulières’’, il y a une question qui doit toujours être prise en compte, de manière qu’on ne pense jamais qu’on veut diminuer les exigences de l’Évangile. L’Église a une solide réflexion sur les conditionnements et les circonstances atténuantes. Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. Les limites n’ont pas à voir uniquement avec une éventuelle méconnaissance de la norme. Un sujet, même connaissant bien la norme, peut avoir une grande difficulté à saisir les « valeurs comprises dans la norme »[339] ou peut se trouver dans des conditions concrètes qui ne lui permettent pas d’agir différemment et de prendre d’autres décisions sans une nouvelle faute. Comme les Pères synodaux l’ont si bien exprimé, « il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision ».[340] Saint Thomas d’Aquin reconnaissait déjà qu’une personne peut posséder la grâce et la charité, mais ne pas pouvoir bien exercer quelques vertus,[341] en sorte que même si elle a toutes les vertus morales infuses, elle ne manifeste pas clairement l’existence de l’une d’entre elles, car l’exercice extérieur de cette vertu est rendu difficile : « Quand on dit que des saints n’ont pas certaines vertus, c’est en tant qu’ils éprouvent de la difficulté dans les actes de ces vertus, mais ils n’en possèdent pas moins les habitudes de toutes les vertus ».[342]

[339] Jean-Paul II, Exhort. ap. Familiaris consortio (22 novembre 1981), n. 33 : AAS 74 (1982), p. 121.

[340] Relatio finalis 2015,  n. 51.

[341] Cf. Somme Théologique I-II, q. 65, art. 3, ad. 2 ; De Malo, q. 2, a. 2.

[342] Ibid., ad 3.


Ce qui veut dire, que le concubinage, même lorsque les personnes sont instruites de la loi divine, peut être un péché véniel.

Ce renversement est grand et va à l'encontre de toute la morale catholique.

Ce qui est de soi un péché mortel devient maintenant , en toute connaissance de cause, un péché véniel. Faut le faire.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  gabrielle le Lun 11 Avr 2016, 10:33 am

Amoris laetitia a écrit:122. Cependant, il ne faut pas confondre des plans différents : il ne faut pas faire peser sur deux personnes ayant leurs limites la terrible charge d’avoir à reproduire de manière parfaite l’union qui existe entre le Christ et son Église ; parce que le mariage, en tant que signe, implique « un processus dynamique qui va peu à peu de l'avant grâce à l'intégration progressive des dons de Dieu ».>[121]

La loi de Dieu devient fardeau qu'on ne peut imposer, l'Évangile un idéal hors de la porté des hommes.


idem a écrit:36. En même temps, nous devons être humbles et réalistes, pour reconnaître que, parfois, notre manière de présenter les convictions chrétiennes, et la manière de traiter les personnes ont contribué à provoquer ce dont nous nous plaignons aujourd’hui. C’est pourquoi il nous faut une salutaire réaction d’autocritique. D’autre part, nous avons souvent présenté le mariage de telle manière que sa fin unitive, l’appel à grandir dans l’amour et l’idéal de soutien mutuel ont été occultés par un accent quasi exclusif sur le devoir de la procréation. Nous n’avons pas non plus bien accompagné les nouveaux mariages dans leurs premières années, avec des propositions adaptées à leurs horaires, à leurs langages, à leurs inquiétudes les plus concrètes. D’autres fois, nous avons présenté un idéal théologique du mariage trop abstrait, presqu’artificiellement construit, loin de la situation concrète et des possibilités effectives des familles réelles. Cette idéalisation excessive, surtout quand nous n’avons pas éveillé la confiance en la grâce, n’a pas rendu le mariage plus désirable et attractif, bien au contraire !

Il se range du côté des pharisiens en ce passage de l'Évangile, il critique et méprise ce qui le Sauveur

3 Alors les Pharisiens l'abordèrent pour le tenter ; ils lui dirent : " Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit ? "
4 Il leur répondit : " N'avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, les fit homme et femme, et qu'il dit :
5 A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront les deux une seule chair. —
6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. "
7 " Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce et de renvoyer la femme ? "
8 Il leur répondit : " C'est à cause de la dureté de vos cœurs que Moïse vous a permis de répudier vos femmes : au commencement, il n'en fut pas ainsi.
9 Mais je vous le dis, celui qui renvoie sa femme, si ce n'est pour impudicité, et en épouse une autre, commet un adultère ; et celui qui épouse une femme renvoyée, se rend adultère. "
10 Ses disciples lui dirent : " Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il vaut mieux ne pas se marier. "
11 Il leur dit : " Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela a été donné.
12 Car il y a des eunuques qui le sont de naissance, dès le sein de leur mère ; il y a aussi des eunuques qui le sont devenus par la main des hommes ; et il y en a qui se sont faits eunuques eux-mêmes à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne ! " Mt 19, 3-12


Il dénature Saint Paul

186. L’Eucharistie exige l’intégration dans un unique corps ecclésial. Celui qui s’approche du Corps et du Sang du Christ ne peut pas en même temps offenser ce même Corps en causant des divisions et des discriminations scandaleuses parmi ses membres. Il s’agit en effet de ‘‘discerner’’ le Corps du Seigneur, de le reconnaître avec foi et charité soit dans ses signes  sacramentaux, soit dans la communauté ; autrement, on mange et on boit sa propre condamnation (cf. v. 29). Ce texte biblique est un sérieux avertissement aux familles qui s’enferment dans leur confort et s’isolent, mais plus particulièrement aux familles qui demeurent indifférentes à la souffrance des familles pauvres et se trouvant le plus dans le besoin. La célébration eucharistique devient ainsi un appel constant à chacun à « s’examiner lui-même » (v. 28), en vue d’ouvrir le cercle de sa famille à une plus grande communion avec les marginalisés de la société et donc de recevoir vraiment le Sacrement de l’amour eucharistique qui fait de nous un seul corps. Il ne faut pas oublier que « ‘‘la mystique’’ du Sacrement a un caractère social ».[207] Lorsque ceux qui communient refusent de s’engager pour les pauvres et les souffrants ou approuvent différentes formes de division, de mépris et d’injustice, l’Eucharistie est reçue de façon indigne. En revanche, les familles qui se nourrissent de l’Eucharistie dans une disposition appropriée, renforcent leur désir de fraternité, leur sens social et leur engagement en faveur des personnes dans le besoin.

Saint Paul parle du péché mortel, or Bergoglio dénature le texte en le transformant en un "péché social" la "famille" de divorcé-remarié" qui s'ouvre à la communauté et aux pauvres, discerne le Corps du Christ et peut , logiquement, communier en toute quiétude.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17767
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 11:21 am

gabrielle a écrit:
Spoiler:

Amoris laetitia a écrit:301. Pour comprendre de manière appropriée pourquoi un discernement spécial est possible et nécessaire dans certaines situations dites ‘‘irrégulières’’, il y a une question qui doit toujours être prise en compte, de manière qu’on ne pense jamais qu’on veut diminuer les exigences de l’Évangile. L’Église a une solide réflexion sur les conditionnements et les circonstances atténuantes. Par conséquent, il n’est plus possible de dire que tous ceux qui se trouvent dans une certaine situation dite ‘‘irrégulière’’ vivent dans une situation de péché mortel, privés de la grâce sanctifiante. Les limites n’ont pas à voir uniquement avec une éventuelle méconnaissance de la norme. Un sujet, même connaissant bien la norme, peut avoir une grande difficulté à saisir les « valeurs comprises dans la norme »[339] ou peut se trouver dans des conditions concrètes qui ne lui permettent pas d’agir différemment et de prendre d’autres décisions sans une nouvelle faute. Comme les Pères synodaux l’ont si bien exprimé, « il peut exister des facteurs qui limitent la capacité de décision ».[340] Saint Thomas d’Aquin reconnaissait déjà qu’une personne peut posséder la grâce et la charité, mais ne pas pouvoir bien exercer quelques vertus,[341] en sorte que même si elle a toutes les vertus morales infuses, elle ne manifeste pas clairement l’existence de l’une d’entre elles, car l’exercice extérieur de cette vertu est rendu difficile : « Quand on dit que des saints n’ont pas certaines vertus, c’est en tant qu’ils éprouvent de la difficulté dans les actes de ces vertus, mais ils n’en possèdent pas moins les habitudes de toutes les vertus ».[342]

[339] Jean-Paul II, Exhort. ap. Familiaris consortio (22 novembre 1981), n. 33 : AAS 74 (1982), p. 121.

[340] Relatio finalis 2015,  n. 51.

[341] Cf. Somme Théologique I-II, q. 65, art. 3, ad. 2 ; De Malo, q. 2, a. 2.

[342] Ibid., ad 3.

Ce qui veut dire, que le concubinage, même lorsque les personnes sont instruites de la loi divine, peut être un péché véniel.

Ce renversement est grand et va à l'encontre de toute la morale catholique.

Ce qui est de soi un péché mortel devient maintenant , en toute connaissance de cause, un péché véniel. Faut le faire.

Comme insertion du venin moderniste, on ne fait pas mieux...

en expliquant Saint Thomas d'Aquin tout de travers

... pour mieux faire passer leur immense couleuvre vaticandeuse.


Dernière édition par ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 11:24 am, édité 1 fois (Raison : corrections en gras)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 11:49 am

gabrielle a écrit:
Spoiler:

Amoris laetitia a écrit:122. Cependant, il ne faut pas confondre des plans différents : il ne faut pas faire peser sur deux personnes ayant leurs limites la terrible charge d’avoir à reproduire de manière parfaite l’union qui existe entre le Christ et son Église ; parce que le mariage, en tant que signe, implique « un processus dynamique qui va peu à peu de l'avant grâce à l'intégration progressive des dons de Dieu ».>[121]
La loi de Dieu devient fardeau qu'on ne peut imposer, l'Évangile un idéal hors de la porté des hommes.

Que fait l'antipape François de la parole de Notre-Seigneur:

"Prenez mon joug sur vous et apprenez de moi que Je suis et humble de cœur, et vous trouverez du repos pour vos âmes."

et de: "Car mon joug est doux et mon fardeau léger."
(Matthieu XI, 29-30) ?

Pourquoi, M. Bergoglio, est-ce que Notre Seigneur s'est incarné ?

Pour nous montrer, par Son exemple, que ce fardeau, par Sa grâce,  peut se porter.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 12:02 pm

gabrielle a écrit:
idem a écrit:36. En même temps, nous devons être humbles et réalistes, pour reconnaître que, parfois, notre manière de présenter les convictions chrétiennes, et la manière de traiter les personnes ont contribué à provoquer ce dont nous nous plaignons aujourd’hui. C’est pourquoi il nous faut une salutaire réaction d’autocritique. D’autre part, nous avons souvent présenté le mariage de telle manière que sa fin unitive, l’appel à grandir dans l’amour et l’idéal de soutien mutuel ont été occultés par un accent quasi exclusif sur le devoir de la procréation. Nous n’avons pas non plus bien accompagné les nouveaux mariages dans leurs premières années, avec des propositions adaptées à leurs horaires, à leurs langages, à leurs inquiétudes les plus concrètes. D’autres fois, nous avons présenté un idéal théologique du mariage trop abstrait, presqu’artificiellement construit, loin de la situation concrète et des possibilités effectives des familles réelles. Cette idéalisation excessive, surtout quand nous n’avons pas éveillé la confiance en la grâce, n’a pas rendu le mariage plus désirable et attractif, bien au contraire !

Il se range du côté des pharisiens en ce passage de l'Évangile, il critique et méprise ce qui le Sauveur

3 Alors les Pharisiens l'abordèrent pour le tenter ; ils lui dirent : " Est-il permis à un homme de répudier sa femme pour quelque motif que ce soit ? "
4 Il leur répondit : " N'avez-vous pas lu que le Créateur, au commencement, les fit homme et femme, et qu'il dit :
5 A cause de cela, l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront les deux une seule chair. —
6 Ainsi ils ne sont plus deux, mais une seule chair. Que l'homme ne sépare donc pas ce que Dieu a uni. "
7 " Pourquoi donc, lui dirent-ils, Moïse a-t-il prescrit de donner un acte de divorce et de renvoyer la femme ? "
8 Il leur répondit : " C'est à cause de la dureté de vos cœurs que Moïse vous a permis de répudier vos femmes : au commencement, il n'en fut pas ainsi.
9 Mais je vous le dis, celui qui renvoie sa femme, si ce n'est pour impudicité, et en épouse une autre, commet un adultère ; et celui qui épouse une femme renvoyée, se rend adultère. "
10 Ses disciples lui dirent : " Si telle est la condition de l'homme à l'égard de la femme, il vaut mieux ne pas se marier. "
11 Il leur dit : " Tous ne comprennent pas cette parole, mais seulement ceux à qui cela a été donné.
12 Car il y a des eunuques qui le sont de naissance, dès le sein de leur mère ; il y a aussi des eunuques qui le sont devenus par la main des hommes ; et il y en a qui se sont faits eunuques eux-mêmes à cause du royaume des cieux. Que celui qui peut comprendre, comprenne ! " Mt 19, 3-12

L’Évangéliste Saint Matthieu ferme le bec à tous ces placoteux de v2, spécialement de l’antipape François, dans le cas qui nous occupe.


Dernière édition par ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 12:07 pm, édité 1 fois (Raison : corrections en gras)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Lun 11 Avr 2016, 12:31 pm

gabrielle a écrit:  Il dénature Saint Paul

Spoiler:

186. L’Eucharistie exige l’intégration dans un unique corps ecclésial. Celui qui s’approche du Corps et du Sang du Christ ne peut pas en même temps offenser ce même Corps en causant des divisions et des discriminations scandaleuses parmi ses membres. Il s’agit en effet de ‘‘discerner’’ le Corps du Seigneur, de le reconnaître avec foi et charité soit dans ses signes  sacramentaux, soit dans la communauté ; autrement, on mange et on boit sa propre condamnation (cf. v. 29). Ce texte biblique est un sérieux avertissement aux familles qui s’enferment dans leur confort et s’isolent, mais plus particulièrement aux familles qui demeurent indifférentes à la souffrance des familles pauvres et se trouvant le plus dans le besoin. La célébration eucharistique devient ainsi un appel constant à chacun à « s’examiner lui-même » (v. 28), en vue d’ouvrir le cercle de sa famille à une plus grande communion avec les marginalisés de la société et donc de recevoir vraiment le Sacrement de l’amour eucharistique qui fait de nous un seul corps. Il ne faut pas oublier que « ‘‘la mystique’’ du Sacrement a un caractère social ».[207] Lorsque ceux qui communient refusent de s’engager pour les pauvres et les souffrants ou approuvent différentes formes de division, de mépris et d’injustice, l’Eucharistie est reçue de façon indigne. En revanche, les familles qui se nourrissent de l’Eucharistie dans une disposition appropriée, renforcent leur désir de fraternité, leur sens social et leur engagement en faveur des personnes dans le besoin.

Saint Paul parle du péché mortel, or Bergoglio dénature le texte en le transformant en un "péché social" la "famille" de divorcé-remarié" qui s'ouvre à la communauté et aux pauvres, discerne le Corps du Christ et peut , logiquement, communier en toute quiétude.

Effectivement, il dénature Saint Paul. Il parle carrément d'une doctrine contraire à la doctrine catholique. Pourtant, ce même Saint Paul nous avertit:

Mais si nous-mêmes, ou un ange du ciel vous évangélisait autrement que nous avons évangélisés, qu’il soit anathème.

Comme nous l’avons déjà dit, ainsi je le répète: Si quelqu’un vous annonce un autre Évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème.


(Galates I, 8-9. GLAIRE.)
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Louis le Mar 12 Avr 2016, 9:39 am

.
Ce qui suit résume parfaitement, en peu de mots,  le document de Bergoglio et explique c'est quoi « sa » miséricorde  :

gabrielle a écrit:...avec son document Amoris laetitia, Bergoglio ayant inversé et dénaturé la miséricorde, pour lui, cette dernière s'exprime en laissant dans le péché ceux qui y vivent sous prétexte que l'idéal évangélique est impossible à atteindre.


Dernière édition par Louis le Mer 13 Avr 2016, 8:48 am, édité 1 fois (Raison : Mise en italique.)

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  ROBERT. le Mar 12 Avr 2016, 10:50 am

.
La "miséricorde" à la Bergoglio s'approche dangereusement du pur humanitarisme à la Schweitzer.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32420
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Jeu 19 Mai 2016, 1:29 pm


Je ne sais pas qui est ce Frankfurt, mais voici ce qu'il dit du baratin :


« Le baratin, d’après Frankfurt, doit être distingué du simple mensonge. Le baratineur (bullshitter) ne cherche pas tant à dire le faux, mais il ne vise pas non plus le vrai. En fait, le baratin serait une espèce particulière de mensonge, même si ce n’est pas à proprement parler un mensonge en bonne et due forme. »
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Lun 26 Déc 2016, 1:57 pm



Redéfinition du terme SECTE dans la Secte Conciliaire ou pseudo-église catholique :

http://messe.forumactif.org/t3811-redefinition-du-terme-secte-dans-la-secte-conciliaire-ou-pseudo-eglise-catholique


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Lun 26 Déc 2016, 2:05 pm

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'art de faire passer le venin.

Message  Roger Boivin le Mar 07 Fév 2017, 10:27 am



Doctrine catholique - face à face - vatican II :

http://www.a-c-r-f.com/documents/Abbe_ZINS-Face_a_face.pdf


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum