COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Page 6 sur 36 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 28 Fév 2016, 1:54 pm

.
.  

"CAR NOTRE GLOIRE, C'EST CE TÉMOIGNAGE DE NOTRE CONSCIENCE:

QUE NOUS AVONS VÉCU DANS CE MONDE DANS LA SIMPLICITÉ  ET LA SINCÉRITÉ DE DIEU,

ET NON PAS SELON LA SAGESSE DE LA CHAIR, MAIS SELON LA GRÂCE DE DIEU."

(II Corinthiens I, vv.12-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Quelle grande consolation naît d'une conscience pure.
— Les promesses de Dieu ne trompent point: sa gloire même est intéressée à les réaliser.
3.-5. Dieu nous a donné l'Esprit-Saint comme gage de sa fidélité.
6. L'Esprit-Saint fait de nous des rois, des prêtres, des prophètes.
7. Exemple d'Abraham, développé avec une rare éloquence.


 



7. (suite) C'est-à-dire, il n'a montré ni arrogance ni dureté dans ses paroles, mais au contraire la plus grande douceur et la plus grande mansuétude: son silence en eût moins manifesté. Le Christ ne disait-il pas: "Si j'ai mal parlé, témoignez du mal que j'ai dit; mais si j'ai bien parlé, pourquoi me frappez-vous ?"(Jean XVIII, 23) N'y a-t-il pas dans ces paroles plus de douceur que dans le silence même ? Du haut de-la croix il parle comme Isaac de l'autel où son père l'a placé. "Mon père", dit-il,  "pardonnez-leur: car ils ne savent ce qu'ils font"; (Luc XIII, 31)


Et que dit le patriarche ? "Dieu y pourvoira, mon fils, et trouvera bien une victime". (Genèse XXII, 8) Tous deux emploient les noms que suggère la nature: l'un, celui de père, l'autre, celui de fils. De part et d'autre je vois une guerre terrible, une affreuse tempête; mais le navire n'est point brisé: la sagesse triomphe de tout. A peine Isaac a-t-il entendu le nom de Dieu, il se tait, et ne pose plus de questions. Voyez quelle était la prudence de cet enfant, quelle était sa sagesse dans un âge si tendre ! Vous avez vu maintenant toutes les armées dont le roi…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Lun 29 Fév 2016, 12:07 pm

.
.  

"CAR NOTRE GLOIRE, C'EST CE TÉMOIGNAGE DE NOTRE CONSCIENCE:

QUE NOUS AVONS VÉCU DANS CE MONDE DANS LA SIMPLICITÉ  ET LA SINCÉRITÉ DE DIEU,

ET NON PAS SELON LA SAGESSE DE LA CHAIR, MAIS SELON LA GRÂCE DE DIEU."

(II Corinthiens I, vv. 12-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Quelle grande consolation naît d'une conscience pure.
— Les promesses de Dieu ne trompent point: sa gloire même est intéressée à les réaliser.
3.-5. Dieu nous a donné l'Esprit-Saint comme gage de sa fidélité.
6. L'Esprit-Saint fait de nous des rois, des prêtres, des prophètes.
7. Exemple d'Abraham, développé avec une rare éloquence.


 


7. (suite) Vous avez vu maintenant toutes les armées dont le roi a su triompher, toutes les victoires qu'il a remportées. Ces peuples barbares qui ne cessaient d'assiéger la ville de Jérusalem, étaient moins terribles que ces pensées qui de toutes parts venaient fondre sur l'âme d'Abraham; et cependant il les subjugua toutes. Voulez-vous maintenant que je vous montre le prêtre ? Je ne serai pas long. Il tient la flamme  et le glaive, il est debout devant l'autel; vous ne pouvez mettre en doute son sacerdoce. Est-ce la victime que vous cherchez? Voici une double victime. Il offrit son fils, il offrit une brebis, ou plutôt, et surtout, il immola sa volonté propre; par le sang de la brebis, il sanctifia ses mains;  par l'immolation de son fils, il sanctifia son âme. Ainsi fut-il fait prêtre par l'immolation de son fils unique, et par le sang de cette brebis. Les prêtres en effet étaient sanctifiés par le sang…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Lun 29 Fév 2016, 12:12 pm

.
.  

"CAR NOTRE GLOIRE, C'EST CE TÉMOIGNAGE DE NOTRE CONSCIENCE:

QUE NOUS AVONS VÉCU DANS CE MONDE DANS LA SIMPLICITÉ  ET LA SINCÉRITÉ DE DIEU,

ET NON PAS SELON LA SAGESSE DE LA CHAIR, MAIS SELON LA GRÂCE DE DIEU."

(II Corinthiens I, vv.12-22)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1.-2. Quelle grande consolation naît d'une conscience pure.
— Les promesses de Dieu ne trompent point: sa gloire même est intéressée à les réaliser.
3.-5. Dieu nous a donné l'Esprit-Saint comme gage de sa fidélité.
6. L'Esprit-Saint fait de nous des rois, des prêtres, des prophètes.
7. Exemple d'Abraham, développé avec une rare éloquence.


 


7. (suite) Les prêtres en effet étaient sanctifiés par le sang des victimes offertes au Seigneur. Voulez-vous voir le prophète dans Abraham ? "Abraham votre père tressaillit du désir de voir mon avènement; il le vit, et fut rempli de joie". (Jean, V, 35)


Vous aussi, le baptême vous fait rois, prêtres et prophètes; il vous fait rois, quand vous terrassez vos mauvaises actions, et que vous donnez la mort à vos péchés; il vous fait prêtres, quand vous sacrifiez votre corps, vous immolant ainsi vous-mêmes. "Si en effet", dit saint Paul, "nous mourons avec Jésus-Christ , nous vivrons avec lui"  (II Timothée II, 11); enfin il vous fait prophètes quand vous apprenez à connaître l'avenir, quand vous recevez l'inspiration divine, et que vous êtes marqués du sceau de Dieu. L'Esprit-Saint imprime aux fidèles un caractère analogue à cette marque qui fait reconnaître les soldats; et si vous quittez les rangs, vous êtes aussitôt découverts.


Les Juifs avaient la circoncision, comme marque distinctive des Chrétiens, il est le gage de l'Esprit- Saint. Pénétrés de ces pensées, persuadés de notre sublime dignité, conformons-y toujours notre vie, afin d'arriver au royaume des Cieux. Puissions-nous y parvenir tous, par la miséricorde de Notre-Seigneur Jésus-Christ, avec qui soit au Père et au Saint-Esprit la gloire, l’empire, l'honneur, maintenant et toujours, et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.


Que dites-vous, bienheureux Paul  ?....




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques, caractères,
gras et  police ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 01 Mar 2016, 1:38 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




1. Que dites-vous, bienheureux Paul ? C'est par ménagement pour les Corinthiens que vous n'êtes pas venu chez eux. N'est-ce pas une contradiction ? Pus haut vous disiez, pour vous excuser, que vous ne preniez point conseil de la chair, que vous n'étiez pas votre maître, que vous suiviez toujours les mouvements de l'Esprit-Saint; vous mettiez en avant vos tribulations. Maintenant vous revendiquez votre liberté, et vous n'attribuez plus rien à l'autorité de l'Esprit-Saint : "C'est pour vous ménager", dites-vous, "que je ne suis pas allé vous voir". Qu'est-ce à dire ? Saint Paul voulait-il aller à Corinthe, et l'Esprit-Saint lui a-t-il conseillé de renoncer à son dessein par ménagement pour les fidèles ? Ou bien s'agit-il d'un autre voyage, et veut-il dire, qu'avant d'écrire sa première épître, son intention était de se rendre à Corinthe, mais que la charité l'en avait détourné: car il leur eût reproché trop vivement leurs désordres. Il est probable qu'après cette première épître la même raison le détermina à ne pas faire ce voyage, sans que l'Esprit s'y opposât. Dans le principe, sans doute, l'Esprit-Saint s'y opposait; mais ensuite il se convainquit lui-même que c'était le parti le plus sage; après y avoir mûrement réfléchi. Voyez maintenant de quelle manière il parle de lui…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 01 Mar 2016, 1:41 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




1. (suite) Voyez maintenant de quelle manière il parle de lui. Je ne cesserai de vous le faire remarquer, c'est par les contraires qu'il se justifie toujours. Les Corinthiens pouvaient avoir de fâcheux soupçons; ils pouvaient dire: si vous n'êtes pas venu, c'est que vous nous détestiez. Il leur affirme tout le contraire: s'il n'a pas voulu se rendre à Corinthe, c'est par amour pour les Corinthiens. Que signifie cette parole: "par ménagement pour vous ?" J'ai appris, dit-il, que plusieurs d'entre vous s'étaient rendus coupables de honteux désordres; et je n'ai pas voulu vous contrister par ma présence. Il m'aurait fallu faire une enquête, condamner, châtier, punir un grand nombre de fidèles.


J'ai cru qu'il valait mieux ne pas aller à Corinthe, et vous donner le temps de faire pénitence, que de m'y rendre pour vous punir et m'irriter contre vous. Il exprime nettement sa pensée à la fin de son épître, en disant: "Je crains, qu'une fois à Corinthe, Dieu ne m'humilie auprès de vous, et que je n'aie à verser des larmes sur plusieurs qui, après avoir péché, n'ont point fait pénitence de leur impureté et de leurs fornications". (II Corinthiens XII, 21) II semble vouloir ici s'excuser…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 01 Mar 2016, 1:45 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




1. (suite) II semble vouloir ici s'excuser; mais cependant quel reproche et quel sujet d'effroi ! Ne leur montre-t-il pas les châtiments qu'ils ont encourus, et qu'ils subiront, s'ils ne se corrigent au plus tôt. Il y  revient vers la fin de son épître: "Si je vais à Corinthe", leur dit-il, "je ne vous épargnerai point". Ici son langage est plus clair; tout à l'heure, au début de sa lettre, il s'exprimait avec plus de ménagement. Et encore cherche-t-il à tempérer, à mitiger ce qu'il vient de dire. C'est, en effet, le langage d'un homme qui jouit d'une pleine autorité; on ne ménage, en effet, que ceux-là seulement contre lesquels on peut sévir. Il l'adoucit donc et voile pour ainsi dire ce qu'il pourrait avoir de trop dur en disant: "Ce n'est pas que nous tyrannisions votre foi".  C'est-à-dire, ce n'est point pour faire valoir mon autorité que je me suis servi de ces expressions: "Je voulais vous ménager, en m'abstenant de venir à Corinthe". Il n'a pas dit: "vous tyranniser", mais "tyranniser votre foi "; paroles qui renferment plus de douceur et de vérité. Qui en effet pourrait forcer à croire celui qui s'y refuse ? "Mais nous cherchons à contribuer à votre joie"…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mer 02 Mar 2016, 3:43 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




1. (suite) "Mais nous cherchons à contribuer à votre joie". Votre joie n'est-elle pas la nôtre ? Aussi ne suis-je pas allé à Corinthe, de peur de vous contrister, et d'augmenter ainsi ma propre tristesse; mais je suis resté, pour que vous puissiez vous réjouir, une fois corrigés par mes menaces. Votre joie est le but constant de nos efforts: car nous la partageons nous-mêmes. "Car vous êtes fermes dans la foi". Voyez quelle modération ! Il craint de les réprimander trop vivement, parce que dans sa première lettre il les avait traités sévèrement, et qu'ils avaient témoigné quelque repentir n'eût-ce pas été compromettre cet heureux résultat, que de leur adresser les mêmes reproches après leur conversion ? Aussi cette seconde épître est-elle moins sévère que la précédente. "J'ai donc résolu de ne pas aller de nouveau…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mer 02 Mar 2016, 3:45 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)


Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.





1. (suite) "J'ai donc résolu de ne pas aller de nouveau et vous voir dans la tristesse (II Corinthiens II,1)". En disant, "de nouveau"; il leur montre qu'ils lui ont causé du chagrin; et tout en paraissant s'excuser, il leur reproche leur conduite. Si déjà ils l'avaient contristé et qu'ils dussent le contrister encore, jugez quel serait alors son chagrin ! Il ne leur dit donc pas: vous, m'avez contristé; il emploie un autre tour pour leur faire entendre sa pensée: "Je ne suis pas venu", leur dit-il, "afin de ne pas vous affliger", paroles qui ont la même force, sans renfermer rien de blessant.  "Si en effet, je vous contriste, et qui donc me réjouit, sinon celui qui est contristé par moi (II Corinthiens II,2)"; quelle est ici la liaison du discours ? La liaison est très grande. Voyez en effet…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés.
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mer 02 Mar 2016, 3:48 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




1. (suite) La liaison est très grande. Voyez en effet: Je n'ai pas voulu, dit-il, me rendre à Corinthe pour ne pas vous contrister davantage en vous blâmant, en vous reprochant avec indignation tous vos désordres. Mais ensuite, comme il y a dans ces paroles une certaine dureté, comme elles reprochent aux Corinthiens une conduite propre à contrister le cœur de l’apôtre, il les tempère en disant: "Si je vous contriste, qui donc me réjouira, sinon celui-là même qui est contristé par moi ?" Et voici le sens de ces expressions: S'il m'arrivait d'être plongé dans la douleur par la nécessité de vous adresser quelques reproches, et de vous voir ensuite contristés vous-mêmes, je ne pourrais faire autrement que de me réjouir en même temps. N'est-ce pas en effet me témoigner la plus grande affection que de m'estimer assez pour être sensibles aux reproches que vous adresse mon âme indignée. Mais voyez aussi la prudence de l'apôtre…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 03 Mar 2016, 12:42 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. Mais voyez aussi la prudence de l'apôtre. D'ordinaire, les disciples s'affligent et s'indignent d'une réprimande: Saint Paul leur en fait un mérite, c'est un plaisir qu'ils lui font; je n’aurai pas de plus grande joie, dit-il, que de voir mes paroles produire de l'effet et contrister l'âme de celui qui est témoin de ma colère. Il était naturel de dire: Si je vous contriste, qui donc vous réjouira ? Il ne le dit pas, il prend le contre-pied pour mieux adoucir sa pensée: Bien que je vous aie contristés, vous me témoignez la plus vive reconnaissance, puisque vous vous affectez de mes reproches.


— "Car c'est là [ce] que je vous ai écrit ( II Corinthiens II, 3)". Quoi donc ? Que je n'étais pas venu à Corinthe, dans l'intention de vous ménager. Quand le leur écrivait-il ? Est-ce dans sa première épître, où il leur disait: "Je ne veux pas vous voir en passant ?" Non, à mon avis du moins, mais bien dans celle-ci, quand il leur dit: "Je crains qu'une fois au milieu de vous, Dieu ne m’humilie". Je vous ai donc dit à la fin de cette épître…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 03 Mar 2016, 12:45 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Je vous ai donc dit à la fin de cette épître: "De peur qu'une fois au milieu de vous, Dieu ne m'humilie et que je n'aie à verser des larmes sur un grand nombre  de ceux qui ont péché auparavant." Pourquoi écriviez-vous donc: "Afin qu'à mon arrivée je n'aie pas à pleurer sur ceux qui auraient dû me réjouir, ayant cette confiance à votre sujet, que ma joie est aussi la vôtre?" Après avoir dit: "Je me réjouis de vous voir dans la tristesse", paroles un peu dures, ce semble, et un peu hardies, il prend un autre tour pour les rendre plus acceptables. Je vous ai écrit, dit-il, pour que je n'aie pas la douleur de vous trouver non corrigés encore. Quand je dis: "Pour que je n'ai. pas la douleur", ce n'est point mon avantage personnel que j'ai en vue, mais le vôtre: Je le sais en effet , vous êtes joyeux de ma propre joie, et vous souffrez de me voir souffrir. Voyez comme tout s'enchaîne depuis le commencement.



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Jeu 03 Mar 2016, 12:47 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Voyez comme tout s'enchaîne depuis le commencement. Cet examen nous fera mieux entendre ce que veut dire apôtre. Si je ne suis pas venu, dit-il, c'est pour ne pas vous contrister dans le cas où vous ne seriez pas encore réformés. En cela je me suis proposé votre intérêt, et non le mien propre. Quand je vous vois plongés dans la tristesse, j'en ressens une grande joie; car cette affliction, cette douleur, me prouve que vous vous souciez de mes paroles et de mon indignation.  "Qui donc me réjouit en effet, sinon celui que je contraire moi-même ?" Toutefois, comme je vous ai vous-mêmes en vue, je, me suis servi de ces paroles: "Pour n'avoir pas la douleur", en m'oubliant moi-même, pour ne penser qu'à vous. Car, je ne l'ignore pas, vous éprouverez beaucoup de chagrin de me voir triste; comme au contraire, vous vous réjouirez de me voit joyeux: Voyez donc quelle est la prudence de l'apôtre ! Il avait dit: Je ne suis pas venu…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 05 Mar 2016, 6:00 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Il avait dit: Je ne suis pas venu pour ne pas vous contrister, et cependant, dit-il, je m'en réjouis. Ensuite, pour ne pas leur laisser croire que leur douleur est cause de sa joie, il ajoute: Je me réjouis de voir mes paroles produire-leur effet. Ce qui m'afflige, c'est d'être dans la nécessité de contrister des fidèles qui me chérissent, non seulement par les reproches que je leur adresse; mais aussi par la tristesse où ils me voient plongé. Et voyez comment il sait assaisonner le reproche par l'éloge: "Par ceux au sujet desquels j'aurais dû ressentir de la joie". N'est-ce pas le langage d'un homme qui témoigne la vivacité de son affection ? Ne vous semble-t-il point parler de fils qu'il aurait…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 05 Mar 2016, 6:02 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Ne vous semble-t-il point parler de fils qu'il aurait comblés de bienfaits et pour lesquels il se serait imposé les plus rudes travaux ? Ainsi ! Donc, si je vous écris, au lieu d'aller vous voir, c'est dans votre intérêt, ce n'est point par haine, mais au contraire, par amour pour vous:  Mais il avait dit: Celui qui me chagrine me cause de la joie; et ils auraient pu conclure: C'est donc là ce que vous cherchez votre propre joie; vous voulez donc montrer à tout le monde l'énergie de votre puissance ! — Aussi se hâte-t-il d'ajouter: "C'est l'âme brisée de douleur et les larmes aux yeux, que je vous écrivis alors, non point pour vous affliger, mais pour que vous sentiez la vive affection que j'ai pour vous (II Corinthiens II, 4)". Y eut-il jamais âme plus aimante ?...



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Sam 05 Mar 2016, 6:05 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Y eut-il jamais âme plus aimante ? Ne se montre-t-il pas plus vivement affligé que ceux-là mêmes qui ont péché ? Il ne se contente pas de dire: c'est avec douleur; mais voyez la force de son expression C'est l'âme brisée de douleur. Il ne dit pas: avec larmes, mais "en répandant beaucoup de larmes". N'est-ce pas comme s'il disait: La tristesse me suffoquait, m'ôtait la respiration; je ne pouvais plus endurer cette sombre tristesse, et je vous ai écrit, non pour vous affliger, mais pour vous témoigner l'affection que je vous porte. Ces paroles, "non pour vous affliger", semblaient amener naturellement celles-ci: mais pour vous rassurer, et tel était en effet son dessein; cependant ce n'est point ce qu'ajoute l'apôtre. Il sait donner à son langage plus de douceur et plus d'attrait, il veut leur inspirer plus d'amour pour lui, en leur montrant que tout ce qu'il fait, il le fait lui-même sous l'impulsion de la charité. Et non seulement il aime les Corinthiens…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…
[/size]

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 06 Mar 2016, 12:50 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




2. (suite) Et non seulement il aime les Corinthiens, mais il les aime jusqu'à l'excès. C'est ainsi qu'il veut se les attacher, en leur témoignant qu'il les aime plus que les autres, qu'il les regarde comme ses disciples de prédilection. C'est pourquoi il dit: "Si je ne suis pas apôtre pour les autres, du moins le suis-je pour vous"; et encore: "quand même vous auriez beaucoup de maîtres, cependant vous n'avez pas beaucoup de pères". (II Corinthiens IX, 2, et II Corinthiens  IV, 15) Il dit encore: "Nous avons agi dans le monde avec la grâce du Seigneur, mais nulle part autant que chez vous". Et plus bas il ajoute: "Je vous porte une vive affection; la vôtre est moins forte envers moi". (II Corinthiens  I, 12, et I Corinthiens XIII, 15) Et enfin ici: "Cette affection si vive que j'ai pour vous". Son langage était plein d'indignation sans doute…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 06 Mar 2016, 12:53 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. Son langage était plein d'indignation sans doute, mais cette indignation venait de l'affection et de la douleur. La cause de la douleur, des angoisses que j'éprouvais en vous écrivant, ce n'étaient pas seulement vos désordres, mais aussi la nécessité où je me trouvais  de vous contrister Si cette nécessité même n'avait-elle point son principe dans l'affection ? Qu'un père voie son fils bien-aimé rongé par un ulcère qu'il faille enlever et brûler; il souffre et de voir son fils en proie à la maladie, et d'être contraint à cette cruelle opération. Ainsi donc, ce que vous croyez être une marque de haine, c'est au contraire une preuve d'affection. Si donc je vous aime en vous contristant, à plus forte raison je vous aime encore en me réjouissant de vous voir affligés. Voilà comment l'apôtre se justifie…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
soulignés et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Dim 06 Mar 2016, 12:54 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. (suite) Voilà comment l'apôtre se justifie; et nous le voyons se justifier en maintes circonstances, sans qu'il ait lieu d'en rougir: car Dieu lui-même ne craint pas de se justifier en disant: "O mon peuple, de quoi suis-je coupable envers toi ?" (Michée  VI, 3) Maintenant, il va parler en faveur de cet homme qui s'était rendu coupable d'inceste. Il  fallait prévenir une surprise trop brusque, une obstination funeste, chose si naturelle en présence de deux injonctions contradictoires. Car il avait fait éclater son indignation contre l'incestueux, et maintenant, il allait enjoindre de l'absoudre. Voyez donc comment tout se prépare et par ce qu'il a déjà dit, et par ce qu'il va dire encore. Que dit en effet l'apôtre ?...



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Lun 07 Mar 2016, 4:49 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. (suite) Que dit en effet l’apôtre ? "Si quelqu'un m'a contristé, ce n'est pas moi seul qu'il a contristé (II Corinthiens II,5)". Après les avoir loués de partager sa joie et sa tristesse, il aborde son sujet. Il a dit: "Ma joie est aussi votre joie". S'il en est ainsi, ne devez-vous pas vous réjouir avec moi, comme vous vous êtes affligés avec moi. En vous affligeant, vous m'avez causé de la joie; en vous réjouissant aujourd'hui, mous m'en causerez encore. L'apôtre n'a pas dit: ma tristesse a été votre tristesse. Cette pensée, il l'avait exprimée dans d'autres endroits; ici, il se contente de rappeler, ce que demande son sujet, et il dit: "Ma joie est aussi votre joie".


Il revient ensuite sur le passé: "Si quelqu'un, dit-il, a été un sujet de tristesse; ce n'est pas moi seulement qu'il a contristé; mais vous a aussi du moins en partie, pour user de ménagement à son égard". Je le sais, dit-il, vous avez tous partagé mon indignation contre celui qui avait commis l'inceste; oui, vous avez tous, du moins presque tous, éprouvé quelque tristesse, en apprenant ce crime abominable. Si je dis: presque tous, ce, n'est pas que vous ayez été moins vivement émus que moi-même; mais je m'exprime ainsi pour user de ménagement à l'égard du coupable. Ce n'est donc pas moi seulement qu'il a contristé, mais vous tous…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Lun 07 Mar 2016, 4:51 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. (suite) Ce n'est donc pas moi seulement qu'il a contristé, mais vous tous aussi bien que moi; et c'est par indulgence que j'emploie ces expressions: "Presque tous". Voyez-vous comme il s'empresse d'apaiser leurs âmes, en leur disant qu'ils ont partagé son indignation ? "Il suffit à cet homme d'avoir été repris par le plus grand nombre (II Corinthiens II, 6)". Il ne dit pas: "à l'incestueux"; mais "à cet homme", comme dans l'épître précédente; toutefois , ce n'est plus pour la même raison qu'il se sert de ce mot. Alors, c'était par modestie, ici, par indulgence. Oui, c'est par indulgence que désormais il ne rappelle plus la faute commise; car il vent maintenant prendre sa défense. "Maintenant, au contraire, soyez pleins de prévenances…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques, soulignés
et gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Lun 07 Mar 2016, 4:53 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. (suite) "Maintenant, au contraire, soyez pleins de prévenances à son égard, et empressez-vous de le consoler, de peur qu'il ne soit comme  absorbé par une tristesse trop prolongée (II Corinthiens II, 7)".  Non seulement l'apôtre ordonne de cesser la punition, mais il veut qu'on le rétablisse dans son premier état. Se borner à châtier le coupable sans le soigner et le guérir, c'est en effet ne rien faire. Voyez comme il sait imposer un frein à l'incestueux, de peur qu'il n'abuse du pardon qu'il obtient.


Il a confessé sa faute, il s'en est repenti, il est vrai; néanmoins, ce n'est pas tant son repentir que la généreuse bonté de l'Eglise qui le relève de l'excommunication. C'est pourquoi saint Paul emploie ces mots: "Accordez-lui son pardon et empressez-vous de le consoler". La suite le dit clairement aussi. Ce n'est pas qu'il soit digne de rentrer en grâce, ce n'est pas que la pénitence ait été suffisante, non; c'est parce qu'il est faible, dit l'apôtre, que je le juge digne de pardon. Aussi ajoute-t-il…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques, soulignés
et gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 08 Mar 2016, 12:20 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




3. (suite) Aussi ajoute-t-il: "De peur qu'il ne soit comme absorbé par une trop longue tristesse". C'est le langage d'un homme qui rend témoignage à une pénitence sincère et qui craindrait de voir le coupable tomber dans le désespoir. Que signifie cette parole: "De peur qu'il ne soit absorbé ? "c'est-à-dire, de peur qu'il ne vienne à faire comme Judas, ou bien encore, de peur qu'il ne mène une vie plus coupable, s'il se résigne à continuer de vivre. En effet, qu'il perde courage, ne pouvant supporter plus longtemps les reproches dont on l'accable, ou bien il se donnera là mort, ou bien il se plongera dans toutes sortes de crimes. L'apôtre se proposait donc, comme je l'ai dit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 08 Mar 2016, 12:22 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




4. L'apôtre se proposait donc, comme je l'ai dit, d'imposer à l’incestueux le frein d'un salutaire conseil, pour prévenir le relâchement après le pardon. Si je lui pardonne, dit-il, ce n'est pas que je le regarde comme entièrement lavé de ses souillures, mais je veux empêcher qu'il ne se porte aux dernières extrémités. Ainsi donc, ce n'est pas seulement d'après la nature des fautes que nous devons infliger une pénitence; nous devons tenir compte aussi des dispositions et des sentiments du coupable, comme fit en cette circonstance saint Paul, qui redoutait la faiblesse de l'incestueux.


Aussi disait-il: "De peur qu'il ne soit dévoré" par la tristesse, comme par une bête féroce, ou par une violente tempête.  "C’est pourquoi je vous exhorte". Il ne commande plus, il exhorte,  non comme un maître, mais comme un égal; il établit juges les Corinthiens eux-mêmes, et lui, il joue maintenant le rôle d'avocat. Comme il avait réussi au gré de ses désirs, il ne se sent plus de joie maintenant, et ne met plus de bornes à ses prières. Que demandez-vous donc, ô grand apôtre…




SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques et
gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mar 08 Mar 2016, 12:28 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




4. (suite) Que demandez-vous donc, ô grand apôtre: "Je vous exhorte à confirmer votre charité envers lui (II Corinthiens II, 8). Ce que je vous demande, ce n'est pas une charité quelconque, mais une charité effective et persévérante. N'est-ce pas un beau témoignage que rend l'apôtre à la vertu des Corinthiens ? Oui, les Corinthiens, qui aimaient ce pécheur, qui l'approuvaient au point de sen glorifier, l'eurent ensuite en si grande aversion que saint Paul dût les exhorter à se montrer charitables envers lui. Admirez la vertu du maître, admirez la vertu des disciples ! Les disciples se montrent dociles, le maître les dirige avec une rare sagesse.

S'il en était ainsi de nos jours, tant de fautes ne passeraient pas inaperçues.

Il faut aimer, il faut montrer de l'aversion, sans doute, mais toujours à propos, et jamais sans motif. "Je vous ai écrit pour me convaincre par expérience…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques, soulignés, caractère,
police et gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: COMMENTAIRES DE SAINT JEAN CHRYSOSTÔME SUR LA DEUXIÈME ÉPÎTRE AUX CORINTHIENS.

Message  ROBERT. le Mer 09 Mar 2016, 12:36 pm

.
.  

"POUR MOI, J'EN ATTESTE LE SEIGNEUR,

SI JE NE SUIS PAS ENCORE ALLÉ À CORINTHE,

C'ÉTAIT POUR VOUS MÉNAGER."

(II Corinthiens I, v. 23. — II Corinthiens II, v.11)



Par Saint Jean Chrysostôme.



Analyse.


1. et 2. Prudence de saint Paul; son affection pour les Corinthiens.
3. et 4. Absolution donnée à l'incestueux: belles réflexions de saint Chrysostôme à ce sujet.
5. et 6. En quoi consiste la vraie pénitence.




4. (suite) "Je vous ai écrit pour me convaincre par expérience de votre obéissance en toutes choses (II Corinthiens II, 9)". C'est-à-dire, quand il s'agit de rétablir parmi les fidèles, comme quand il s'agit d'exclure de leur société. Voyez-vous comme il sait, ici encore, leur inspirer un sentiment de crainte ? Quand cet homme eut péché, il sut les faire trembler pour les amener à se détourner de lui: "Ne savez-vous pas", leur disait-il, "qu'un peu de levain suffit pour corrompre toute la masse ?" (I Corinthiens V, 6) De même, il leur fait redouter les suites d'une désobéissance, en leur tenant à peu près ce langage: Comme par le passé vous avez agi dans votre intérêt aussi bien que dans l'intérêt du coupable; maintenant encore, vous devez rechercher votre avantage autant que le sien, et ne montrer ni obstination, ni dureté, ni désobéissance. Et voilà pourquoi il leur dit…



SAINT JEAN CHRYSOSTÔME, ŒUVRES COMPLÈTES TRADUITES POUR LA PREMIÈRE FOIS
SOUS LA DIRECTION DE M. JEANNIN, licencié ès-lettres professeur de
Rhétorique au collège de l’Immaculée-Conception de Saint-Dizier. Bar-le-Duc. 1865,
Commentaires sur IIère Corinthiens, Tome X, pp.1-185. Guérin & Cie, éditeurs, 1865,  
.

 
italiques, soulignés
et gras ajoutés
à suivre…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 36 Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 21 ... 36  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum