DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  Roger Boivin le Ven 25 Sep 2015, 11:33 am


En deux chapitres, VII et VIII, sur environ 100 pages :

Extrait .. pour mettre en appétit :


CHAPITRE VII


De la liberté des cultes.


La liberté des cultes ou la liberté de religion, se distingue de la liberté de pensée ou de conscience, en ce que celle-ci se borne à l'intérieur, tandis que celle-là se produit à l'extérieur. Souvent cependant, sous le nom de liberté de conscience, on désigne la liberté des cultes, d'autant que la première de ces libertés est surtout réclamée pour arriver à la seconde.

Dans un premier paragraphe, j'indiquerai les vrais principes, relatifs à la liberté des cultes ; le second sera consacré à l'examen des divers systèmes de législation, qui ont trait à cette même liberté.




QUESTIONS RELIGIEUSES ET SOCIALES DE NOTRE TEMPS - VÉRITÉS, ERREURS, OPINIONS LIBRES -- Mgr Henri SAUVÉ - THÉOLOGIEN DU PAPE AU CONCILE DU VATICAN -- 1894 :

https://archive.org/stream/questionsreligie00sauv#page/126/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10507
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  Benjamin le Ven 25 Sep 2015, 12:31 pm



Cela tombe à pic, cher Roger :

Pourquoi les "évêques" américains se battent « au nom de la liberté religieuse »


Dans son discours à la Maison-Blanche, mercredi 23 septembre, [l'antipape] François a appelé les États-Unis à préserver la liberté religieuse, que les "évêques" américains estiment hautement menacée dans leur pays.


Qu’a dit [l'antipape] ?

[L'antipape] François a ajouté, mercredi 23 septembre, une visite non prévue à son agenda officiel à Washington auprès d’une "congrégation" religieuse, les Petites sœurs des pauvres. Une manière, a indiqué le Vatican, de soutenir leur procès contre l’administration fédérale à propos d’une législation obligeant tout employeur – y compris leur "congrégation" – à proposer à leurs salariés une assurance-maladie qui compromet, selon les "religieuses", leurs convictions.

Dans son discours plus tôt à la Maison-Blanche, [l'antipape] a critiqué dans le même sens ce que les "évêques" américains considèrent comme des atteintes à la liberté religieuse. « Avec d’innombrables autres personnes de bonne volonté, (les [conciliaires] américains) nourrissent le souci que les efforts pour bâtir une société juste et ordonnée avec sagesse respectent leurs plus profondes préoccupations et leur droit à la liberté religieuse, a-t-il relevé. Cette liberté demeure l’un des plus précieux acquis de l’Amérique. Et, comme mes frères, les "évêques" des États-Unis, nous l’ont rappelé, tous sont appelés à être vigilants, précisément en tant que bons citoyens, pour préserver et défendre cette liberté de tout ce qui la menacerait ou la compromettrait. »


Pourquoi la liberté religieuse est si importante aux États-Unis ?

Elle est au cœur de l’identité américaine. Le pays a été fondé par des Européens qui avaient fui les persécutions religieuses. La liberté religieuse a été inscrite dans le premier amendement de la constitution, qui lui-même fait partie de la Déclaration des droits (Bill of Rights), et qui proscrit toute loi interdisant le libre exercice d’une religion.

En même temps qu’elle garantit la liberté religieuse, la constitution américaine définit aussi un cadre à la séparation des Églises et de l’État, interdisant dans la Clause d’établissement du premier amendement l’institution d’une religion nationale par le Congrès ou la préférence d’une religion sur une autre, ou d’une religion sur les non-croyants.

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Pourquoi-les-eveques-americains-se-battent-au-nom-de-la-liberte-religieuse-2015-09-24-1360589

Les "Européens ayant fui les persécutions religieuses" qui ont "fondé le pays"... L'article parle en fait ici des protestants, je suppose ! Rolling Eyes

Bergoglio doit être comme un poisson dans l'eau aux USA ! "Liberté religieuse" promue par des protestants, interdiction d'empêcher le "libre exercice" des sectes qui sont étiquetées comme étant des "religions", interdiction de l'institution d'une religion nationale (bien pratique pour dire non à la Religion catholique...), pas de préférence d'une "religion" sur une autre ni d'une "religion" sur les non-croyants...
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5806
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  ROBERT. le Ven 25 Sep 2015, 12:44 pm

Benjamin a écrit:... Bergoglio doit être comme un poisson dans l'eau aux USA ! "Liberté religieuse" promue par des protestants, interdiction d'empêcher le "libre exercice" des sectes qui sont étiquetées comme étant des "religions", interdiction de l'institution d'une religion nationale (bien pratique pour dire non à la Religion catholique...), pas de préférence d'une "religion" sur une autre ni d'une "religion" sur les non-croyants...

Bergoglio est ré (conforté) et encouragé par ses "frères puînés" protestants,

dans son hérésie monstrueuse de la liberté religieuse;

ses "frères aînés" se chargeront de compléter son "éducation".  
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  ROBERT. le Sam 26 Sep 2015, 1:48 pm

Benjamin a écrit:

Pourquoi les "évêques" américains se battent « au nom de la liberté religieuse »


Dans son discours à la Maison-Blanche, mercredi 23 septembre, [l'antipape] François a appelé les États-Unis à préserver la liberté religieuse, que les "évêques" américains estiment hautement menacée dans leur pays.


Qu’a dit [l'antipape] ?

[L'antipape] François a ajouté, mercredi 23 septembre, une visite non prévue à son agenda officiel à Washington auprès d’une "congrégation" religieuse, les Petites sœurs des pauvres. Une manière, a indiqué le Vatican, de soutenir leur procès contre l’administration fédérale à propos d’une législation obligeant tout employeur – y compris leur "congrégation" – à proposer à leurs salariés une assurance-maladie qui compromet, selon les "religieuses", leurs convictions.

Dans son discours plus tôt à la Maison-Blanche, [l'antipape] a critiqué dans le même sens ce que les "évêques" américains considèrent comme des atteintes à la liberté religieuse. « Avec d’innombrables autres personnes de bonne volonté, (les [conciliaires] américains) nourrissent le souci que les efforts pour bâtir une société juste et ordonnée avec sagesse respectent leurs plus profondes préoccupations et leur droit à la liberté religieuse, a-t-il relevé. Cette liberté demeure l’un des plus précieux acquis de l’Amérique. Et, comme mes frères, les "évêques" des États-Unis, nous l’ont rappelé, tous sont appelés à être vigilants, précisément en tant que bons citoyens, pour préserver et défendre cette liberté de tout ce qui la menacerait ou la compromettrait. »


Pourquoi la liberté religieuse est si importante aux États-Unis ?

Elle est au cœur de l’identité américaine. Le pays a été fondé par des Européens qui avaient fui les persécutions religieuses. La liberté religieuse a été inscrite dans le premier amendement de la constitution, qui lui-même fait partie de la Déclaration des droits (Bill of Rights), et qui proscrit toute loi interdisant le libre exercice d’une religion.

En même temps qu’elle garantit la liberté religieuse, la constitution américaine définit aussi un cadre à la séparation des Églises et de l’État, interdisant dans la Clause d’établissement du premier amendement l’institution d’une religion nationale par le Congrès ou la préférence d’une religion sur une autre, ou d’une religion sur les non-croyants.

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Pourquoi-les-eveques-americains-se-battent-au-nom-de-la-liberte-religieuse-2015-09-24-1360589

Les "Européens ayant fui les persécutions religieuses" qui ont "fondé le pays"... L'article parle en fait ici des protestants, je suppose ! Rolling Eyes

Bergoglio doit être comme un poisson dans l'eau aux USA ! "Liberté religieuse" promue par des protestants, interdiction d'empêcher le "libre exercice" des sectes qui sont étiquetées comme étant des "religions", interdiction de l'institution d'une religion nationale (bien pratique pour dire non à la Religion catholique...), pas de préférence d'une "religion" sur une autre ni d'une "religion" sur les non-croyants...


( source : http://messe.forumactif.org/t6714-de-la-liberte-des-cultes-mgr-henri-sauve-1894


Pourquoi les "évêques" américains se battent « au nom de la liberté religieuse »  

Lisez cet article d’un des leurs, l'"évêque" Murray, vedette à V2:



Louis a écrit:.
Extraits de wikipedia :

John Courtney Murray

John Courtney Murray (12 septembre 1904 - 16 août 1967) est un jésuite, un théologien et un éminent intellectuel catholique américain, surtout connu pour ses efforts en vue de réconcilier le catholicisme avec le pluralisme religieux, la liberté de conscience et liberté religieuse telles qu'elles sont reconnues par les institutions d'un état démocratique moderne.

Il a joué un rôle fondamental dans la préparation de la Déclaration sur la liberté religieuse (Dignitatis Humanae) du concile Vatican II.

Murray montre en ces diverses occasions sa compréhension profonde de la constitution américaine et son estime pour celle-ci. Il l'analyse ainsi en 1954, en distinguant la tradition libérale américaine et la tradition jacobine française en matière de religion : « La thèse américaine est que le gouvernement n'est pas juridiquement compétent en toute chose. Ses compétences sont limitées, et l'un des principes de la limitation est la distinction entre État et Église, dans leurs objectifs, leurs méthodes et leurs modalités d'organisation. La thèse jacobine est fondamentalement philosophique : elle découle d'une conception sectaire de l'autonomie de la raison. Elle est également théologique, impliquant une conception sectaire de la religion et de l'Église. En revanche, la thèse américaine est tout simplement politique. Elle affirme la théorie d'un peuple libre dans le cadre d'un gouvernement limité, une théorie qui est une part reconnaissable de la tradition politique chrétienne, et tout à fait défendable dans la manière dont elle fut mis en œuvre dans l’histoire américaine. »1

Tensions avec Rome[modifier]

L’engagement public de Murray est rendu compliqué par la doctrine catholique du salut et celle des relations Église/État, telles qu’elles sont interprétées alors aux États-Unis. En 1944, son implication pour une pleine coopération des catholiques avec les autres croyants (dans la tâche de reconstruction de l'après-guerre) conduit à des plaintes : il mettrait en danger la foi catholique en Amérique. À l'époque, beaucoup de catholiques américains recommandent en effet une coopération minimale avec les non-catholiques, de crainte que la foi des laïcs catholiques ne ressorte affaiblie de ces relations.

De même, Murray prône la liberté religieuse telle qu'elle est définie et protégée par la Ier amendement de la Constitution des États-Unis. Il fait valoir que l’enseignement catholique sur les relations Église/État est inadéquat pour la vie des peuples contemporains. La tradition anglo-américaine a développé, selon lui, une plus ample vérité sur la dignité humaine, à savoir la responsabilité de tous les citoyens à assumer le contrôle moral sur leurs propres croyances religieuses, en dehors de tout contrôle des États. Pour Murray, cette vérité est une « intention de la nature » ou un nouvel impératif issu de la loi naturelle et de la philosophie.

La position de Murray selon laquelle une vérité morale nouvelle a émergé en dehors de l'Église conduit à un conflit avec le cardinal Alfredo Ottaviani, préfet à la Curie. A la demande de ses supérieurs ecclésiastiques, Murray cesse donc d’enseigner et de publier sur la liberté religieuse en 1954.

Contribution à Vatican II[modifier]

Bien qu’il ne puisse publier ses recherches, Murray continue à écrire sur la liberté religieuse et soumet ses travaux à Rome, qui sont d’abord rejetés.

Lorsque le concile a pris son tournant (première session de 1962) Courtney-Murray est invité comme expert à Vatican II et y participe à partir de la seconde session (1963) (consulteur du Secrétariat pour l'unité des chrétiens). Il est un des contributeurs majeurs à la rédaction et à la refonte3 de ce qui deviendra ensuite la Déclaration sur la liberté religieuse Dignitatis Humanae du concile Vatican II4.

source
http://messe.forumactif.org/t3579p15-pour-analyse-le-testament-de-l-abbe-belmont#71091

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  Benjamin le Mar 29 Sep 2015, 10:43 am

La "liberté religieuse" en question, réflexions [de l'antipape] François


Immigration et "liberté religieuse", texte intégral des réflexions [de l'antipape] François, à Philadelphie.


Rome, 28 septembre 2015  (ZENIT.org) [Antipape] François  | 255 clics


Dans le rapport entre immigration et "liberté religieuse", ce qui est en jeu, c’est le respect de la dignité de la personne et la fraternité universelle, explique, entre autres, [l'antipape] François.

[L'antipape] François a réfléchi à la "liberté religieuse", longuement, lors de sa rencontre avec la communauté hispanique et d’autres immigrés, sur l’Independence Mall de Philadelphie, samedi, 26 septembre 2015.

Ce qui est en jeu, souligne [l'antipape], c’est la construction de « l’amour fraternel » : « Je saisis la présente occasion pour remercier tous ceux qui, quelle que soit leur religion, ont cherché à servir Dieu, le Dieu de la paix, en construisant des cités d’amour fraternel, en prenant soin du prochain dans le besoin, en défendant la dignité du don divin, du don divin de la vie à toutes ses étapes, en défendant la cause des pauvres et des "migrants". »


Il recommande aussi aux immigrés de conserver la mémoire de leurs traditions : « S’il vous plaît, n’ayez jamais honte de vos traditions. N’oubliez pas les leçons que vous avez apprises de vos aînés, et qui peuvent enrichir la vie de cette terre américaine. »

Voici le texte intégral officiel de l’allocution [de l'antipape] François.

(...)

http://www.zenit.org/fr/articles/la-liberte-religieuse-en-question-reflexions-du-pape-francois

Délire maçonnique syncrétiste. La "fraternité universelle" dans le chaos ethnique de multiples fausses religions, un monde entier à l'image des pires coins des USA, des Balkans ou du Proche-Orient.

Il montre clairement au monde qu'il est là pour faire rentrer des populations entières quelle que soit leur "religion" et sans chercher à les "convertir".

Un nouvel exemple, il appelle à ne pas se défendre, vous pourrez même prendre cela comme une menace, je ne sais pas :

Accueil des "migrants" : tôt ou tard, les murs tombent...


Rencontre avec la presse, vol Philadelphie-Rome. (3)


Rome, 28 septembre 2015  (ZENIT.org) [Antipape] François  | 300 clics


[L'antipape] François a répondu à une question sur l’urgence de l’immigration en Europe. [L'antipape] a parlé de l’Afrique, un « continent exploité » depuis longtemps : « Au lieu d’exploiter un continent, ou un pays ou une terre, il faut, a-t-il dit, faire des investissement pour que les gens aient du travail », ce qui « éviterait cette crise ».

[L'antipape] critique aussi les murs qui s’élèvent à nouveau au cœur de l’Europe : « Vous savez comment finissent les murs. Tous. Tous les murs s’écroulent : aujourd’hui, demain, ou dans cent ans. Mais ils s’écrouleront. Ce n’est pas une solution. Le mur n’est pas une solution. En ce moment, l’Europe est en difficulté, c’est vrai. Nous devons être intelligents, parce qu’arrive toute cette vague migratoire et qu’il n’est pas facile de trouver des solutions Mais par le dialogue entre les pays, on doit la trouver. Les murs ne sont jamais des solutions ; les ponts en revanche, oui : toujours. Je ne sais pas : ce que je pense des murs, des barrières… non : ils durent peu ou longtemps mais ils ne sont pas une solution. Le problème demeure, et il demeure avec plus de haine. »

( source : http://www.zenit.org/fr/articles/accueil-des-migrants-tot-ou-tard-les-murs-tombent )

Au passage c'est son monde, celui de ses "frères aînés", qui exploite les autres, ici comme ailleurs Rolling Eyes
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5806
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  gabrielle le Mer 30 Sep 2015, 8:20 am

Toute une cacophonie d'idées perverses mélangés dans un grand bol...

avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17697
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  ROBERT. le Mer 30 Sep 2015, 12:11 pm

Benjamin a écrit:
Spoiler:

Benjamin a écrit:
La "liberté religieuse" en question, réflexions [de l'antipape] François


Immigration et "liberté religieuse", texte intégral des réflexions [de l'antipape] François, à Philadelphie.


Rome, 28 septembre 2015  (ZENIT.org) [Antipape] François  | 255 clics


Dans le rapport entre immigration et "liberté religieuse", ce qui est en jeu, c’est le respect de la dignité de la personne et la fraternité universelle, explique, entre autres, [l'antipape] François.

[L'antipape] François a réfléchi à la "liberté religieuse", longuement, lors de sa rencontre avec la communauté hispanique et d’autres immigrés, sur l’Independence Mall de Philadelphie, samedi, 26 septembre 2015.

Ce qui est en jeu, souligne [l'antipape], c’est la construction de « l’amour fraternel » : « Je saisis la présente occasion pour remercier tous ceux qui, quelle que soit leur religion, ont cherché à servir Dieu, le Dieu de la paix, en construisant des cités d’amour fraternel, en prenant soin du prochain dans le besoin, en défendant la dignité du don divin, du don divin de la vie à toutes ses étapes, en défendant la cause des pauvres et des "migrants". »


Il recommande aussi aux immigrés de conserver la mémoire de leurs traditions : « S’il vous plaît, n’ayez jamais honte de vos traditions. N’oubliez pas les leçons que vous avez apprises de vos aînés, et qui peuvent enrichir la vie de cette terre américaine. »

Voici le texte intégral officiel de l’allocution [de l'antipape] François.

(...)

http://www.zenit.org/fr/articles/la-liberte-religieuse-en-question-reflexions-du-pape-francois
Délire maçonnique syncrétiste.

Voilà trois mots qui résument tout.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31532
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: DE LA LIBERTÉ DES CULTES - Mgr Henri Sauvé - 1894.

Message  Benjamin le Dim 07 Mai 2017, 5:40 pm

Abbé Jules Morel - Inquisition et libéralisme, avis doctrinal soumis à MM. Louis Veuillot, Albert Du Boys et le comte de Falloux (Angers, Cosnier et Lachèse, 1857), p. VIII a écrit:


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6209722g/f18.image
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 5806
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum