Pourquoi Notre-Seigneur passa tant d'années dans le silence et la retraite ?

Aller en bas

Pourquoi Notre-Seigneur passa tant d'années dans le silence et la retraite ?

Message  Roger Boivin le Lun 17 Aoû 2015, 7:23 pm



Quoiqu'au dixième dimanche après la Pentecôte Bourdaloue ait donner ( au 14 ième paragraphe ) cette raison :


Car n'espérons pas, Chrétiens, trouver jamais la sainteté ailleurs que dans la perfection de notre état. C'est en cela qu'elle consiste, et les plus grands Saints n'ont point eu d'autre secret que celui-là pour y parvenir. Ils ne se sont point sanctifiés, parce qu'ils ont fait des choses extraordinaires que l'on n'attendait pas d'eux : ils sont devenus saints parce qu'ils ont bien fait ce qu'ils avaient à faire, et ce que Dieu leur prescrivait dans leur condition. Jésus-Christ lui-même, qui est le Saint des saints, n'a point voulu suivre d'autre règle. Quoiqu'il fût au-dessus de tous les états, il a borné, sinon sa sainteté, du moins l'exercice de sa sainteté, aux devoirs de son état ; et la qualité de Dieu qu'il portait ne l'a point empêché de s'accommoder en tout à l'état de l'homme. Il était fils, il a voulu obéir en fils ; il était Juif, il n'a manqué en rien à la loi des Juifs : et parce que la loi des Juifs défendait d'enseigner avant l'âge de trente ans, tout envoyé qu'il était de Dieu pour prêcher le royaume de Dieu , il s'est tenu jusqu'à l'âge de trente ans dans l'obscurité d'une vie cachée, arrêtant toutes les ardeurs de son zèle, plutôt que de le produire d'une manière qui ne fût pas réglée selon son état ; car c'est la seule raison que nous donnent les Pères de la longue retraite de cet Homme-Dieu.


http://messe.forumactif.org/t6551p15-dimanches-apres-la-pentecote#119246


.. il y a aussi et surtout cette raison sublime :


On se demande quelquefois pourquoi Notre-Seigneur passa tant d'années dans le silence et la retraite, avant de commencer sa vie publique ? Il préparait son œuvre, comme le grand artiste qui doit élever le monument impérissable de sa gloire ; il s'isole du monde et se cache à tous les regards, pour travailler au plan, au modèle qui rendra toute sa pensée, qui en sera la parfaite image. Il n'épargnera ni son temps ni sa peine pour perfectionner son dessin, pour en arrêter les lignes et en épurer les formes. C'est seulement lorsque son génie sera satisfait, lorsqu'il aura complètement formulé son idée, qu'il commencera son entreprise et réalisera la merveille qu'il avait rêvée. Notre-Seigneur s'était incarné pour rétablir dans l'humanité la ressemblance divine, et il voulut, avant tout, en tracer dans sa Mère une image, un modèle que tous les siècles devaient copier. C'est à cette œuvre qu'il consacra les trente premières années de sa vie, et il fit de Marie la merveille de sa toute-puissance. Il était la chair de sa chair, il voulut être l'âme de son âme. Il l'orna de toutes les vertus et par conséquent de toutes les beautés, et ce fut quand il l'eut rendue semblable à lui, autant qu'il était possible, qu'il travailla à en reproduire quelques traits dans les autres hommes.


ÉTUDE SUR L'ART CHRÉTIEN - Étienne Cartier - 1879 :

http://www.archive.org/stream/etudesurlartchr00cart#page/40/mode/2up


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pourquoi Notre-Seigneur passa tant d'années dans le silence et la retraite ?

Message  Roger Boivin le Dim 27 Aoû 2017, 3:24 pm



Annotation tirée de l'ouvrage COMMENT TOUJOURS PRIER de Raoul Plus s.j. :

Roger Boivin a écrit:

Sur la façon dont Notre-Seigneur a pratiqué le silence :

"Le silence a toujours été l'ornement de la grande sainteté... C'est une vie de silence que le verbe du Père, silencieusement parlé de toute éternité, choisit pour lui-même. Toute sa vie humaine a porté l'empreinte de l'amour du silence. Dans son enfance, il a laissé le langage paraître, venir à lui lentement, il a paru l'acquérir comme les autres enfants, de sorte qu'à l'aide de ces apparences, il a pu s'abstenir plus longtemps de parler, de différer par là ses colloques avec Marie. Marie aussi et Joseph prirent de lui par une céleste contagion, l'habitude du silence. Pendant les dix-huit années de sa vie cachée [12 à 30 ans], le silence a régné dans la maison de Nazareth. Les paroles frémissaient dans l'air, rares et courtes, semblant à une mélodie qui aurait été trop suave pour que des accents nouveaux vinssent effacer les premiers, lorsque ceux-ci vibraient encore dans l'oreille qui les écoutait. Dans les trois années de son ministère qui furent consacrées à la parole et à l'enseignement, il a parlé comme aurait parlé un homme tranquille et ami du silence, ou plutôt comme un Dieu qui fait des révélations. Puis, dans sa Passion, quand il a eu à enseigner par le magnifique chemin de ses souffrances, le silence à reparu de nouveau, comme une ancienne habitude revient au moment de la mort, il est devenu une fois de plus un des traits caractéristiques de sa vie". (Faber : Bethléem, I, 112, 113, à propos du silence du Verbe au sein de Marie.)

http://messe.forumactif.org/t7970-comment-toujours-prier-raoul-plus-s-j#140075

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11300
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum