Les qualités nécessaires à l'historien.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les qualités nécessaires à l'historien.

Message  Roger Boivin le Mer 10 Juin 2015, 11:19 am




Écoutez maintenant ce que dit un Bollandiste des qualités nécessaires à l'historien.

« Amour ardent de la vérité, empire sur ses affections, horreur des jugements a priori fondés sur des données étrangères à la science historique, étude consciencieuse des textes, indépendance du jugement, voilà ce qu'il jaut au critique pour se trouver à la hauteur de son rôle (1). — « Avant de vous prononcer, dit Henri de Breiz (2), il faut examiner. »

« Vous dépouiller des préjugés ; vous interdire toute passion dans le débat ; laisser là les influences extérieures, les conseils intéressés, pour ne consulter que l'inflexible voix de la conscience ; tout examiner, tout contrôler froidement, sans parti pris ; sacrifier à la vérité vos goûts, vos préventions, vos idées personnelles ; voilà votre devoir.

« Pour venir vers nous, dit-il encore, le chemin est sanglant ; il est fait d'illusions brisées, d'angoisses sans nom, de tortures inexprimables. »

Aussi, lecteurs, dès ces premières lignes, j'ai une prière à vous adresser.

Vous le voyez tous les jours, l'historien consciencieux est souvent obligé de brûler ce qu'il avait adoré, et d'adorer ce qu'il avait brûlé.
Mais, pour avoir ce courage, il ne faut pas être vulgaire, il faut une âme fortement trempée, une conscience droite, et des sentiments nobles et généreux.

(2) Imposture ou vérité, par le docteur Leroux, p. 3.
(1) Essai sur la Critique historique, par le P. , S. J.




Page X de cet ouvrage :

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10742
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

"ne consulter que l'inflexible voix de la conscience"

Message  Syd Barrett le Sam 27 Juin 2015, 11:24 pm

"Vous le voyez tous les jours, l'historien consciencieux est souvent obligé de brûler ce qu'il avait adoré, et d'adorer ce qu'il avait brûlé."
D'ou la nécessaire obligation morale de ne jamais brûler quoi que ce soit, mais de tout mettre de côté, le temps qu'il faut. Même si inutile. (auquel cas, ce n'est pas grave). La connaissance évoluant toujours, on ne sait jamais sur quoi on va tomber... Et qui peut nous surprendre.

Syd Barrett

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 23/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités nécessaires à l'historien.

Message  Benjamin le Dim 28 Juin 2015, 7:04 am

Syd Barrett a écrit:D'ou la nécessaire obligation morale de ne jamais brûler quoi que ce soit, mais de tout mettre de côté, le temps qu'il faut. Même si inutile. (auquel cas, ce n'est pas grave). La connaissance évoluant toujours, on ne sait jamais sur quoi on va tomber...  Et qui peut nous surprendre.

Cette proposition dans le domaine de la Foi rejoindrait le modernisme condamné par l'Église. Les modernistes ont effectivement gardé de côté toutes les hérésies qu'ils ont pu trouver dans ces deux derniers millénaires d'Histoire pour les ressortir aujourd'hui au nom de la prétendue évolution de la Religion et de la connaissance. Ces choses n'ont donc pas été assez brûlées, au contraire.

Et dans le domaine de l'Histoire, dont il était question au début mais qui n'était peut-être pas le seul auquel vous vouliez faire référence au vu de vos autres posts, cette proposition a surtout servi depuis 200 ans à systématiquement remettre en question, contredire et nier l'Histoire Européenne et Chrétienne qui gêne le monde actuel révolutionnaire et apostat. C'est pourquoi, de nos jours, le contexte étant ce qu'il est, et ce genre de proposition étant surtout utilisé par lesdits révolutionnaires et apostats ayant fait taire le monde qui les a précédés, l'on comprendra qu'elle n'éveille que la méfiance, surtout venant d'un inconnu dont les deux autres posts parlent du bouddhisme et d'Origène...

Il est en tout cas assez savoureux de vous voir faire cette remarque sur une citation tirée d'un ouvrage d'Henri Desportes, également auteur du célèbre Mystère du sang chez les juifs de tous les temps traitant des meurtres rituels de Chrétiens par les juifs ; ouvrage qu'au risque de me tromper je ne pense pas particulièrement apprécié parmi les personnes qui "défendent" le bouddhisme et mettent l'accent sur l'évolution de la connaissance dès leurs premières interventions... Laughing
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6405
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités nécessaires à l'historien.

Message  gabrielle le Dim 28 Juin 2015, 8:30 am

Votre proposition est fausse, ce qui est mal ou faux aujourd'hui le sera demain... à moins que vous ne croyez à l'évolution des dogmes, ce qui vous place en contradiction avec la Sainte Église.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17761
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les qualités nécessaires à l'historien.

Message  ROBERT. le Dim 28 Juin 2015, 12:28 pm

.
L’évolution des dogmes, hérésie condamnée par l'Église.

Quelqu'un pourrait-il indiquer  par quel(s) Pape(s) et quelle(s) Encyclique(s) ? Merci.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32316
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum