Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Pater noster le Mar 09 Juin 2015, 5:37 pm

Chers frères et soeurs, je suis tombé la dessus:

http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Simon_de_Trente

L'affaire Simon de Trente se déroule au XVe siècle dans la ville de Trente, alors dépendante du duc du Tyrol (et située aujourd'hui en Italie). Un enfant de deux ans disparaît dans des conditions mystérieuses aux alentours de la Pâque juive de 1475, ce qui donne lieu à l'un des procès les plus connus pour accusation de meurtre rituel contre les Juifs à la fin du Moyen Âge ainsi qu'à la persécution de la communauté juive de la ville.

Un siècle après sa mort, l'enfant est canonisé par l'Église catholique sous le nom de Simon de Trente et devient le saint patron des enfants victimes d'enlèvement ou de tortures. Cependant, en 1965, l'Église rouvre l'enquête et réexamine les dossiers. L'affaire est reconnue comme frauduleuse par la Congrégation pour les causes des saints et le pape Paul VI abolit le culte de Simon de Trente, qui dès lors ne fait plus partie des saints du catholicisme.

Notons que wikipédia ne parle pas " procès pour crime rituels par les juifs " mais " procès pour accusation de meurtre rituel contre les juifs ". Comme ci ces histoires ne pouvaient être en aucun cas véritables, et qu'il était forcément question d'accusation antisémites, infondées bien entendu.

Avez vous des informations sur ces choses et qu'en pensez vous ?

Je rajoute: avez vous entendu parlé de la bulle " beatus andreas " de Benoit XIV, et savez vous ou elle est consultable ?

Pater noster

Nombre de messages : 86
Date d'inscription : 02/06/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  ROBERT. le Mar 09 Juin 2015, 6:44 pm

.

Ici, deux mots-clé: Paul VI et 1965.

A prendre avec des pincettes, donc. Suspect Suspect
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Roger Boivin le Mar 09 Juin 2015, 8:06 pm

Benjamin en avait déjà parlé :

Et j'ai trouvé cela :


Martyre de saint Simon de Trente.

Enfin, en février 2007, le professeur et chercheur Ariel Toaff, israëlite et fils d'un ancien Grand-rabbin de Rome, a publié un livre dont le titre est Pasque di sangue : Ebrei d'Europa e omicidi rituali (Pâques sanglantes : Juifs d'Europe et meurtres rituels). Dans ce livre, il conclut, entre autres, que les crimes rituels imputés aux Juifs ne furent pas des inventions, que le sang récupéré avait vocation à être utilisé pour des pratiques talmudiques et magiques, pour l'incorporer au pain azyme confectionné et consommé pour la Pâques que célèbrent les Israëlites post-christiques, et, séché, qu'il était utilisé à des fins médicales et qu'un marchant itinérant juif venant de Venise, impliqué dans le procès qui eut lieu à la suite de la découverte du meurtre rituel de saint Simon de Trente, en faisait commerce. Un commentaire intéressant d'Israël Shamir, écrivain israëlien, sur les recherches du professeur Toaff est consultable sur le lien suivant :

http://www.israelshamir.net/French/Fr21.htm.

Faut-il préciser que ses conclusions sont contestées, que son livre fit, et fait encore scandale, et que, surtout, le professeur Toaff a subit de la part de certains de ses correligionnaires une persécution terrible ? Cette persécution a " porté " ses fruits hélas, puisque le professeur Toaff, après cinq années de résistance, a du modérer son propos et la dernière réédition de son livre a été amputée et une nouvelle introduction du professeur vient amender son premier propos qui ne souffrait pourtant, comme l'ont soutenu, et le soutiennent toujours, de nombreux universitaires de tous horizons.

Rq : Sur ce sujet grave, nous recommandons aux seuls lecteurs adultes la lecture et le téléchargement du livre " Le mystère du sang ", de monsieur l'abbé Henri Desportes, paru à la fin du XIXe siècle.
Ce livre, très sérieux et documenté, était encore consultable sur le site Gallica - site de la Bibliothèque nationale de France - voilà encore un an-et-demi environ : il a été retiré de la consultation.
Il est désormais disponible sur ce lien :

http://ia351424.us.archive.org/3/items/LeMystreDuSangChez...



Dernière édition par Roger Boivin le Mar 09 Juin 2015, 10:40 pm, édité 3 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10564
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  ROBERT. le Mar 09 Juin 2015, 8:13 pm

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Roger Boivin le Mar 09 Juin 2015, 8:21 pm



Les Pâques sanglantes du Dr Ariel Toaff - par Israël Shamir - ( février 2007 ) - traduit de l’anglais par Marcel Charbonnier :

http://www.israelshamir.net/French/Fr21.htm




LE MYSTÈRE DU SANG CHEZ LES JUIFS DE TOUS LES TEMPS - Par Henri Desportes - 1890 :

http://ia801408.us.archive.org/14/items/LeMystreDuSangChezLesJuifsDeTousLesTemps/Desportes.pdf


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10564
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Benjamin le Mer 10 Juin 2015, 5:16 am




Wiki est le reflet du monde actuel et de ses maîtres. Il est évident que sur ce genre de sujets vous n'aurez que de la propagande de ce monde.

Pater noster a écrit:Avez vous des informations sur ces choses et qu'en pensez vous ?

Benjamin a écrit:
D'ailleurs, voici ce qu'a osé dire et faire la secte conciliaire, à propos de Saint Simon de Trente :

En 1965, à la fin du Concile Vatican II (qui commença fin 1962), [la secte] commence à ré-enquêter sur cette histoire et les dossiers du procès sont rouverts. Après avoir reconnu l'affaire comme frauduleuse, le culte de saint Simon est aboli par Paul VI et l'autel qu'on lui avait élevé est démoli. On le retire du calendrier et il est désormais interdit de le vénérer.

( dixit Wiki )

C'est très significatif. Rappelons au lecteur de passage qu'il est impossible de "décanoniser" un Saint de l'Église et "d'abolir" son culte...

( source : http://messe.forumactif.org/t4676-apres-nos-freres-aines-voici-nos-petits-copains#89868 )

La canonisation engage l'infaillibilité... Donc...

Sachant que :

Benjamin a écrit:
(...)

Dans la même page on parle de Montini :

" Montini : Rameau de la famille de Brescia ... qui reconnaît ... comme son fondateur Bartolomé de Benedictis, d'origine hébraïque." (Livre d'Or de la Noblesse Italienne, édition 1962-1964, p. 994)

( source : http://messe.forumactif.org/t4832p30-profil-de-l-intrus-bergoglio#91975 )

Est-il si étonnant de constater que l'un des premiers actes d'un antipape accusé d'avoir des origines juives, à la tête d'une secte enfantée par un monde révolutionnaire judéo-maçonnique, ait été de prétendre "abolir" le culte d'un Saint enfant martyrisé par des juifs ? Rolling Eyes (Et qui plus est, Saint Simon DE TRENTE, la ville du célèbre Concile de Trente auquel la secte s'oppose tant dans les faits...).

Ce simple fait est une signature, mais le monde est apparemment aveugle (ou consentant).

De même est-il si étonnant que dans les révolutions maçonniques, parmi les premiers actes posés l'on retrouve généralement le prétendu don de citoyenneté ou de "nationalité" aux juifs du lieu où la révolution se produit, avec tous les droits... Et dans le cas de la révolution de "Vatican II", la "tolérance" à l'égard des talmudistes, devenus les "frères aînés" (de qui ?) ... ?

L'histoire de Saint Simon de Trente lisible en ligne dans les Petits Bollandistes scannés sur l'Internet Archive :

Mgr Paul Guérin, Les Petits Bollandistes, Tome III, pp. 617-618 a écrit:
XXIVè JOUR DE MARS

SAINT SIMÉON OU SIMON, ENFANT, MARTYR

1475. - Pape : Sixte IV. - Empereur : Frédéric III.

https://archive.org/stream/lespetitsbolland03gu#page/616/mode/2up

On notera qu'on retrouve en note en bas de la page 618 la ville de BRESCIA, c'est-à-dire la ville mentionnée plus haut dans les ramifications de la famille d'origine juive de Montini... :

Mgr Paul Guérin, Les Petits Bollandistes, Tome III, p. 618 a écrit:
Le martyre de ce très-saint Innocent se trouve excellemment écrit au deuxième tome de Surius, par Jean Mathias Tibérin, docteur en médecine, qui avait visité son saint corps par ordre de l'évêque, et qui dédia son histoire au Sénat et au peuple de Brescia. L'Eglise romaine en a fait tant d'état, qu'elle l'a inséré en son martyrologe, le 24 mars, jour auquel il arriva. Voir Surius et les Bollandistes, qui ont inséré l'instruction du procès et le rapport du médecin Tibérin, qui visita le corps du jeune Martyr. Voir encore Martène, amp. coll., t. II ; Benolt XIV, de canonis., liv. Ier, ch. 14, et la vie de saint Guillaume de Norwich, que nous donnons à ce jour.

https://archive.org/stream/lespetitsbolland03gu#page/618/mode/2up

Cela sent la "vengeance" presque personnelle des siècles plus tard. Qui sait donc si des ancêtres de Montini, ou des types de leur communauté plus ou moins proches, n'avaient pas carrément été plus ou moins impliqués dans cette histoire... ?  affraid

À la page suivante (619) vous pourrez également lire l'histoire de Saint Guillaume de Norwich en Angleterre, autre enfant martyrisé par des juifs.

La page fait également mention de Saint Richard de Paris.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  gabrielle le Mer 10 Juin 2015, 7:43 am

Le texte de la Bulle de Benoit XIV, semble très difficile à trouver...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Roger Boivin le Mer 10 Juin 2015, 8:03 am


DOSSIER : Les Saints, les Fêtes, les Lieux et autres réalités que la secte a prétendu supprimer :

http://messe.forumactif.org/t6270-dossier-les-saints-les-fetes-les-lieux-et-autres-realites-que-la-secte-a-pretendu-supprimer
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10564
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Benjamin le Mer 10 Juin 2015, 8:41 am

gabrielle a écrit:Le texte de la Bulle de Benoit XIV, semble très difficile à trouver...

Voici l'original en Latin et, en regard sur la même page, une version italienne :


Pour une traduction française, je ne sais pas. C'est déjà ça Wink
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6078
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  ROBERT. le Mer 10 Juin 2015, 11:31 am

.
Merci, Benjamin, pour toutes ces informations concernant SAINT SIMON DE TRENTE.


SAINT SIMON DE TRENTE, priez pour nous.  
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31839
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Affaire Simon de Trente et crimes rituels juifs

Message  Roger Boivin le Jeu 20 Juil 2017, 7:22 pm


Dans une autre salle, convertie en bibliothèque, furent condamnés, en 1491, les meurtriers du saint enfant de la Guardia. Au rez-de-chaussée, entre le patio du Silence et celui des Rois, dans une salle voûtée, se tint le premier procès inquisitotial.

Les crimes rituels n'appartiennent ni à la légende, ni à l'histoire antédiluvienne. La presse indiscrète en signale encore de nos jours, sur lesquels, aussitôt, les intéressés sans doute, jettent un voile épais. Le docte académicien espagnol D. Fidel Fita a publié, en 1887, dans le Bulletin de l'Académie d'histoire, tout le procès du juif Yucé Franco de Tembleque. Pièces en main, on peut ainsi suivre la procédure de cette cause, entendre les charges des témoins et les aveux des coupables. Pour composer leur pain azyme, divers juifs avaient volé des hosties consacrées, et, près de la porte du Pardon, à Tolède, ils avaient ravi un enfant chrétien de trois à quatre ans, Juan de Pasamontes. Ils crucifièrent l'enfant dans une grotte, sur le chemin d'Ocana. Du cœur de l'enfant et des hosties on voulait composer le philtre sacré. Une des hosties fut prise, à Astorga, aux mains du juif qui la portait. Les principaux coupables furent saisis, leur crime établi d'après leurs propres aveux. Des sept juifs jugés à Avila, quatre furent brûlés sur la place du Marché.


L'Espagne terre d'épopée - Pierre Suau - 1911 - pp 127-128 :

https://archive.org/stream/lespagneterred00suau#page/126/mode/2up

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10564
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum