L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Aller en bas

L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Dim 31 Mai 2015, 7:43 am



        
Depuis les fêtes de la Pentecôte où elle prit naissance, l'Église reproduit au cours des siècles toute la vie du Christ, dont elle est le corps mystique.

   Jésus, dès son enfance, est persécuté et doit fuir en Égypte, tandis qu'on massacre les Saints Innocents. L'Église, durant quatre siècles, subit les plus violentes persécutions et doit se cacher dans les catacombes ou dans le désert.

   — Jésus adolescent se retire à Nazareth et passe les plus longues années de sa vie dans le recueillement et la prière. Et l'Église, à partir de Constantin, connaît une longue ère de paix. Partout surgissent des cathédrales et des abbayes, où résonne la louange divine et où évêques et abbés, prêtres et religieux s'opposent, par l'étude et un zèle infatigable, a l'envahissement de l'hérésie.

   — Jésus, le divin missionnaire envoyé par le Père dans les régions lointaines de cette terre, commence à trente ans sa vie d'apostolat. Et l'Église, à partir du XVIe siècle, doit résister aux assauts du paganisme renaissant, et répandre dans les parties du globe récemment découvertes l'Evangile du Christ. De son sein fécond surgissent sans cesse des milices nouvelles et de nombreuses légions de missionnaires qu'elle envoie pour annoncer la bonne nouvelle par le monde entier.

   — Enfin Jésus termine sa vie par le sacrifice du Golgotha, bientôt suivi du triomphe de sa résurrection. Et l'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue, mais, comme lui, ce sera aussi elle qui remportera la victoire. « Le corps du Christ qui est l'Église, dit S. Augustin, à l'instar du corps humain, fut d'abord jeune, et voilà qu'à la fin du monde il aura une apparence de caducité  » (Sur le ps. 26).


( Missel Dom Gaspar Lefebvre - V. —  TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE - Exposé historique :
http://messe.forumactif.org/t6550-temps-apres-la-pentecote-expose#117485 )

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  gabrielle le Dim 31 Mai 2015, 7:48 am

Et c'est cette caducité extérieure qui de nos jours est folie pour les uns et scandale pour les autres.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17921
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Dim 31 Mai 2015, 8:07 am



DERNIER DIMANCHE APRÈS LA PENTECÔTE


Le cycle liturgique se termine avec cette dernière semaine de l'année ecclésiastique et avec lui l'histoire du monde qu'il nous a rappelée depuis ses origines au Temps de l'Avent jusqu'à son terme final en ce 24ème Dimanche après la Pentecôte. Voilà pourquoi l'Église fait lire en ce dimanche au Bréviaire, le livre du prophète Michée (qui fut contemporain d'Osée et d'Isaïe) avec son commentaire par S. Basile qui traite du jugement dernier et, dans le Missel, l'Évangile de l'avènement du divin Juge. " Voici, dit Michée, que le Seigneur sortira de son lieu ; et les montagnes seront consumées sous lui et les vallées se fendront et disparaîtront comme la cire de la face de la flamme, comme les eaux qui coulent sur une pente. Tout cela à cause du crime de Jacob et des péchés de la maison d'Israël "Après ces menaces, le prophète continue par des promesses de salut. " Je te rassemblerai tout entier, Jacob, je réunirai ce qui reste d'Israël je les mettrai ensemble comme un troupeau dans la bergerie ".

Les Assyriens ont détruit Samarie, les Chaldéens ont ruiné Jérusalem. Le Messie réparera toutes ces ruines. Et Michée annonce que le Christ naîtra à Bethléem et que son royaume, qui est celui de la Jérusalem céleste, n'aura pas de fin. Les prophètes Nahum, Habacuc, Sophonia, Aggée, Zacharie et Malachie, dont on lit les livres à l'Office divin pendant la semaine, confirment ce que dit Michée. Jésus dans l'Évangile commence par évoquer la prophétie de daniel qui annonce la ruine totale et définitive du Temple de Jérusalem et de la nation juive, par l'armée romaine. Cette abomination de la désolation est le châtiment que le peuple d'Israël a encouru pour avoir mis le comble à son infidélité en rejetant le Christ. cette prophétie se réalisa quelques années après la mort du Sauveur. La tribulation fut telle à ce moment que si, elle avait duré longtemps, aucun Juif n'aurait échappé à la mort. Mais, pour sauver ceux qui se convertirent à la suite d'une si rude leçon, Dieu abrégea le siège de Jérusalem.

C'est ainsi qu'il fera à la fin du monde dont la destruction de cette ville est la figure. " Tunc, alors ", c'est-à-dire lors de l'avènement du Christ, il y aura en effet des tribulations bien plus angoissantes encore. " Bien des imposteurs, parmi lesquels l'Antéchrist, feront des prodiges sataniques pour se faire passer pour le Christ. C'est alors que d'une autre façon l'abomination de la désolation régnera dans le Temple, car, explique S. Jérôme, " l'homme d'iniquité et d'opposition s'élèvera , au dire de S. Paul, contre tout ce qui est appelé Dieu et adoré et poussera l'audace jusqu'à s'asseoir dans le Temple de Dieu et se faire passer lui-même pour Dieu ". " Il viendra accompagné de la puissance de Satan pour faire périr et jeter dans l'abandon de Dieu ceux qui l'auront recueilli ".

Mais ici encore, continue S. Jérôme, Dieu abrégera ces temps afin que les élus ne soient pas induits en erreur. Au reste ne vous y méprenez pas, dit le sauveur, car ce ne sera pas, comme la première fois, dans les voiles du mystère et dans un petit coin du monde, mais d'une manière éclatante, et partout à la fois, que le Fils de l'Homme apparaîtra et avec la rapidité de l'éclair. Alors tous les élus iront à sa rencontre comme les aigles qui se jettent sur leur proie. Son avènement sera marqué par des cataclysmes de toutes espèces dans le ciel et sur la terre. Et toutes les tribus de la terre consternées se lamenteront et elles verront alors dans le ciel le signe brillant de la croix et le Fils de l'homme venant avec une grande puissance et une grande majesté. "



( Missel Dom Gaspar Lefebvre - 24 ième Dimanche après la pentecôte :

http://messe.forumactif.org/t2614-dernier-dimanche-apres-la-pentecote-2010
)


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Louis le Dim 31 Mai 2015, 8:34 am

« Le corps du Christ qui est l'Église, dit S. Augustin, à l'instar du corps humain, fut d'abord jeune, et voilà qu'à la fin du monde il aura une apparence de caducité  » (Sur le ps. 26).

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12256
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Dim 31 Mai 2015, 9:03 am


En effet, seulement en apparence !


L'assistance de l'Esprit-Saint est avec l'Église vivante, c'est-à-dire avec la tête unie aux membres du corps mystique de Jésus-Christ. La mort est incompatible avec ce corps vivifié par le souffle de l'Esprit de Dieu. Ce corps ne meurt plus : Resiirgens ex mortuis jam non moritur.


LES DOCTRINES CATHOLIQUES ; ou, EXPOSITION DES VÉRITÉS ENSEIGNÉES DANS L'ÉGLISE RÉUNIE, DEPUIS NICÉE JUSQU'À LA IVe SESSION DU VATICAN - par M. Edouard Hornstein - publié en 1872 - page 437 :

http://www.archive.org/stream/lesdoctrinescath00horn#page/436/mode/2up


Et l'Église ne ppeut être en danger :


L'histoire du zèle inconsidéré et orgueilleux d'Oza ( I. paralip. XIII ) est pleine de leçons pour nous, même dans ses moindres détails.

C'est manquer de foi que de penser que l'Église est en danger, que de prendre ses souffrances pour des dangers, et c'est aussi manquer de foi que de croire que nous pourrons la secourir par des moyens de notre invention ; mais c'est manquer de foi de la façon la plus coupable que de douter de l'arrivée du secours de Dieu comme Dieu le voudra, et au temps où Dieu le voudra. Nous n'avons qu'une manière bien simple de secourir l'Église dans tous les temps et dans tous les lieux : c'est l'obéissance à ses lois, à ses coutumes, aux désirs exprimés par son Chef.

« Et lorsqu'on fut arrivé près de l'aire de Chidon, Oza étendit la main pour soutenir l'Arche, parce qu'il vit qu'un des bœufs l'avait fait un peu pencher en regimbant ; c'est pourquoi le Seigneur fut irrité contre Oza, et il le frappa pour avoir touché l'Arche, et il tomba mort devant le Seigneur. »

( DE LA DÉVOTION À L'ÉGLISE - sermon prêché à Londres par le Père Faber, le jour de la Pentecôte. )


http://messe.forumactif.org/t5665-l-eglise-ne-peut-etre-en-danger
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  ROBERT. le Dim 31 Mai 2015, 11:22 am

Louis a écrit:
« Le corps du Christ qui est l'Église, dit S. Augustin, à l'instar du corps humain, fut d'abord jeune, et voilà qu'à la fin du monde il aura une apparence de caducité  » (Sur le ps. 26).

Saint Augustin, par ce commentaire du Psaume 26, démolit complètement

la paranoïa des soutanes et collets romains à-tout-prix, coûte-que-coûte.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34481
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Jeu 04 Juin 2015, 7:47 am

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Jeu 04 Juin 2015, 7:54 am



SEPTIÈME CONFÉRENCE

Les quatre auréoles au front de l'Église

Messieurs,

Avant d'entrer dans l'histoire des combats de l’Église, je vous invite à jeter sur elle un premier regard superficiel. Je vous signale à son front quatre auréoles qui la font resplendir singulièrement : l'auréole du travail, l'auréole de la victoire, l'auréole de la défaite et l'auréole de la résurrection. L’Église est belle dans sa marche à travers le monde :

I. Elle porte au front l'auréole du travail.
[..]

II. Elle porte au front l'auréole de la victoire.
[..]

III. Elle porte au front J'auréole de la défaite.

L'humanité est vile par plus d'un côté, mais surtout par celui que je vais vous dire. Elle adore le succès, et, le succès étant souvent du côté du plus fort, vous la voyez flairer le point où gît la force, et avec elle l'avenir, vous la voyez sacrifier Antoine à Auguste, courir au camp du victorieux et se mettre à plat ventre devant l'iniquité triomphante. Cependant, par un singulier contraste, cette humanité si vile devant le succès ne donne pas son cœur aux victorieux dont elle baise les pieds avec tant de bassesse. Où va-t-elle porter l'hommage de son admiration, de son estime et de son amour ? Elle va au pied du bûcher sur lequel on brûle une pauvre et sainte fille nommée Jeanne. Elle va sur un roc où un homme d'un génie à embrasser le monde avait été jeté par la trahison, et elle qui n'avait été conquise ni par les bataillons en marche, ni par les enseignes déployées, ni par les victoires aux serres dévorantes, ni par les clameurs de la foule enivrée, ni par les louanges des corps d'État agenouillés, elle s'attendrit devant les souffrances et devant les tortures, elle accorde aux larmes ce qu'elle avait refusé à la puissance, et elle s'écrie : « Honneur au courage malheureux ! Gloire aux vaincus ! gloria vie lis ! » Regardez l’Église, Messieurs. Ses défaites sont cent fois plus belles que ses victoires.

Ce sont des défaites imméritées, dignes par conséquent de tout respect, dignes d'admiration et d'amour. Elle détruit l'esclavage, elle relève la femme, elle ennoblit le mariage, elle sacre le pouvoir, elle crée le peuple. Ses bienfaits sont incommensurables, et ses bienfaits n'aboutissent qu'à lui attirer des coups. On se sert contre elle des forces qu'on lui doit. On la soufflette avec les libertés qu'elle a créées. On l'accuse de faire obstacle à la civilisation qui vient d'elle. En la frappant, on frappe le vrai et le bien, la justice et l'honneur, Dieu et Jésus-Christ, dont elle est la vivante personnification et l'immortel organe. L’Église subit des défaites. N'en soyez pas scandalisés. Le succès est vil, quand il couronne une cause que la conscience désavoue, et l'innocence vaincue fait pâlir d'un seul de ses regards tous les triomphes de l'iniquité. Quand l’Église succombe dans la lutte, saluez-la, couvrez-la comme d'un bouclier non seulement de votre compassion et de vos prières, mais de votre estime et de votre ardent amour. Ses défaites sont imméritées, elles sont rédemptrices, elles sont fécondes, elles sont glorieuses... et d'ailleurs elles ne sont jamais définitives. Momentanément vaincue, l’Église sort du tombeau où on la croyait à jamais ensevelie.


IV. Elle porte au front l'auréole de la résurrection.
[..]

L'ÉGLISE ET SON ŒUVRE - Tome 2 - Mgr Charles Gibier - 1905 :

https://archive.org/stream/lgliseetsonuvr02gibi#page/56/mode/2up


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Jeu 04 Juin 2015, 7:56 am

ROBERT. a écrit:
3e sermon de saint Augustin in Psaume XXXVI, v. 25 a écrit:

…Or, ce corps de Jésus-Christ, ou l’Eglise1, ressemble à un homme: il a été jeune, et voilà qu’à la fin des siècles il jouit d’une vieillesse heureuse, de celle dont il est dit: "Ils se multiplieront encore dans une heureuse vieillesse; et ils montreront une patience persévérante 2*". Elle est multipliée en effet parmi les nations, et sa voix est comme celle d’un homme qui considère d’abord ses jeunes années, puis celles de son déclin; (un synonyme de caducité) il considère tout, parce que l’Ecriture lui fait connaître tous ses âges; et dans un transport de joie il nous donne cet avis: "J’ai été jeune", dans le premier âge du monde, "et voilà que j’ai vieilli", car j’en suis aux derniers temps "et jamais je n’ai vu le juste abandonné, non plus que sa race mendiant son pain".


Nous connaissons donc cet homme, jeune autrefois, maintenant vieilli, et par l’ouverture du toit nous arrivons au Christ. Mais quel est donc ce juste que l’on n’a point vu dans l’abandon, et dont la race n’a pas mendié son pain ? Savoir quel est ce pain, c’est connaître le juste. Or, le pain est la parole de Dieu, qui ne sort jamais de la bouche du juste. C’est là ce que répondit ce juste lui-même tenté dans son chef. Quand le diable dit à Jésus-Christ qui souffrait du jeûne et de la faim: "Dis que ces pierres se changent en pain3", il répondit: "L’homme ne vit pas seulement de pain, mais de toute parole de Dieu4". Or, voyez, mes frères, quand est-ce que le juste ne fait point la volonté de Dieu ? Il la fait toujours, puisqu’il conforme sa vie à cette volonté, et que cette volonté de Dieu ne sort point de son cœur, car la volonté de Dieu, c’est la loi de Dieu...




1. Colossiens I, 18; 24.
2. *Psaume XCI, 15.*verset copié de la Bible Glaire.            
3. Matthieu IV, 3  
4. Matthieu IV, 4.


.
http://messe.forumactif.org/t6558-je-ne-vous-laisserai-pas-orphelins
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Jeu 04 Juin 2015, 8:15 am


2 juin - L'Évangile en la fête de S. Marcellin et S. Pierre, MM., et S. Érasme, É. et M. :

Suite du . Évangile selon S. Luc 21, 9-19 :


Traduction de Fillion

1. Jésus, regardant, vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc. 2. Il vit aussi une pauvre veuve, qui y mit deux petites pièces de monnaie. 3. Et Il dit : En vérité, Je vous le dis, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres. 4. Car tous ceux-là ont donné de leur superflu, pour faire des offrandes à Dieu ; mais celle-ci a donné de son indigence, tout ce qu'elle avait pour vivre. 5. Et comme quelques-uns disaient du temple qu'il était bâti de belles pierres, et orné de riches dons, Il dit : 6. Des jours viendront où, de ce que vous voyez, il ne restera pas pierre sur pierre qui ne soit détruite. 7. Et ils L'interrogèrent, disant : Maître, quand ces choses arriveront-elles ? et à quel signe connaîtra-t-on qu'elles vont s'accomplir ? 8. Jésus dit : Prenez garde d'être séduits; car beaucoup viendront sous Mon nom, disant : C'est Moi, et le temps est proche. Ne les suivez donc pas. 9. Et lorsque vous entendrez parler de guerres et de séditions, ne soyez pas effrayés ; car il faut que ces choses arrivent d'abord, mais ce ne sera pas encore aussitôt la fin. 10. Alors Il leur dit : Nation se soulèvera contre nation, et royaume contre royaume. 11. Et il y aura de grands tremblements de terre en divers lieux, et des pestes, et des famines, et des choses effrayantes dans le ciel, et de grands signes. 12. Mais, avant tout cela, on mettra les mains sur vous, et on vous persécutera, vous livrant aux synagogues et aux prisons, vous traînant devant les rois et les gouverneurs, à cause de Mon nom ; 13. et cela vous arrivera pour que vous rendiez témoignage. 14. Mettez donc dans vos coeurs que vous n'aurez pas à méditer d'avance comment vous répondrez ; 15. car Je vous donnerai une bouche et une sagesse auxquelles tous vos adversaires ne pourront résister et contredire. 16. Vous serez livrés par vos parents, et par vos frères, et par vos proches, et par vos amis, et l'on fera mourir plusieurs d'entre vous ; 17. et vous serez haïs de tous à cause de Mon nom. 18. Mais pas un cheveu de votre tête ne périra. 19. C'est par votre patience que vous sauverez vos vies. 20. Lorsque vous verrez Jérusalem entourée par une armée, alors sachez que sa désolation est proche. 21. Alors, que ceux qui sont dans la Judée s'enfuient dans les montagnes, et que ceux qui sont au milieu d'elle en sortent, et que ceux qui sont dans les environs n'y entrent point. 22. Car ce seront des jours de vengeance, afin que s'accomplisse tout ce qui est écrit. 23. Malheur à celles qui seront enceintes et qui allaiteront en ces jours-là! Car il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple. 24. Ils tomberont sous le tranchant du glaive, et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les gentils, jusqu'à ce que le temps des nations soit accompli. 25. Il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les étoiles, et, sur la terre, détresse des nations, à cause du bruit confus de la mer et des flots, 26. les hommes séchant de frayeur, dans l'attente de ce qui doit arriver à tout l'univers; car les puissances des cieux seront ébranlées. 27. Et alors on verra le Fils de l'homme venant sur une nuée, avec une grande puissance et une grande majesté. 28. Or, lorsque ces choses commenceront à arriver, regardez et levez la tête, parce que votre rédemption approche. 29. Et Il leur proposa cette comparaison: Voyez le figuier et tous les arbres. 30. Lorsqu'ils commencent à produire leur fruit, vous savez que l'été est proche. 31. De même, quand vous verrez arriver ces choses, sachez que le royaume de Dieu est proche. 32. En vérité, Je vous le dis, cette race ne passera point, que tout ne s'accomplisse. 33. Le ciel et la terre passeront ; mais Mes paroles ne passeront point. 34. Prenez donc garde à vous, de peur que vos coeurs ne s'appesantissent par l'excès du manger et du boire, et par les soucis de cette vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l'improviste ; 35. car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la face de toute la terre. 36. Veillez donc, priant en tout temps, afin que vous soyez trouvés dignes d'échapper à tous ces maux qui arriveront, et de paraître devant le Fils de l'homme. 37. Or, pendant le jour, Il enseignait dans le temple, et la nuit Il sortait, et demeurait sur la montagne appelée des Oliviers. 38. Et tout le peuple venait à Lui de grand matin dans le temple pour L'écouter.
Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Jeu 04 Juin 2015, 8:28 am



De la Passion, de la résurrection et du triomphe final de JÉSUS-CHRIST en son Église - par Mgr Louis-Gaston de Ségur :

http://resistance-catholique.org/documents/2010/Mgr-Louis-Gaston-de-Segur_De-la-Passion....pdf


Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue

Message  Roger Boivin le Sam 12 Mar 2016, 7:59 pm

Roger Boivin
Roger Boivin

Nombre de messages : 11525
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum