Temps après la Pentecôte (Exposé)

Aller en bas

Temps après la Pentecôte (Exposé) Empty Temps après la Pentecôte (Exposé)

Message  Louis le Sam 30 Mai 2015, 6:03 am

.
Note de Louis : Il ne faut pas oublier que ce texte est tiré d'un Missel qui date des années 1950, temps du Pape Pie XII.
.

Temps après la Pentecôte (Exposé) Temps_10
V. —  TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE

(De la Trinité à l’Avent)

Exposé dogmatique

Après le règne du Père sur le peuple de Dieu que rappelle le Temps de l'Avent, après celui du Fils qui commence à sa naissance à Noël pour se terminer à son Ascension, et que rappellent le Temps de Noël et le Temps Pascal, la liturgie célèbre le règne du Saint-Esprit qui s'étend à toute l'Église, et se manifeste à partir de la Pentecôte jusqu'à la fin du monde, dont on nous parle au vingt-quatrième et dernier dimanche après la Pentecôte. Comme le Père se servit du peuple hébreu pour préparer la rédemption du monde, comme le Verbe prit notre nature humaine et en fit l'instrument de notre rédemption, c'est le Saint-Esprit qui met en valeur la rédemption dans l'Eglise. Le sacerdoce, la messe et les sacrements sont les canaux officiels par où il nous donne la doctrine du Sauveur et nous applique ses mérites. — Le Pape domine la hiérarchie ecclésiastique, l'Eucharistie domine les sacrements. Le règne du Saint-Esprit se manifeste donc visiblement par l'Église romaine au centre de laquelle rayonne la Sainte Eucharistie.

L'Église est le corps du Christ, dont le Saint-Esprit est l'âme (1), et l'Eucharistie l'aliment qui le nourrit. « Nous formons un seul corps, dit S. Paul, car nous avons été baptisés dans un seul Esprit » et « participons tous à un même pain (2)  ». Nous le sommes aussi parce que nous avons été constitués, par le Christ ressuscité, agneaux ou brebis d'un seul et même Pasteur, chef visible de l'Eglise. L'action du Saint-Esprit et l'action du Christ dans l'Église ne font vraiment qu'un; elles s'unissent au point que les Livres Saints affirment indifféremment que « nous sommes sanctifiés dans l'Esprit-Saint » ou «sanctifiés dans le Christ (3) », et que comme l'Esprit-Saint est « esprit de vie », Jésus est aussi « pain de vie », C'est au Cénacle, au moment où il instituait l'Eucharistie et le Sacerdoce, que Jésus annonça la venue de l'Esprit-Saint ; et la colombe d'or ou d'argent que l'on suspendait autrefois au-dessus de l'autel pour y conserver l'Eucharistie symbolisait cette profonde unité d'action du Saint-Esprit, du Saint Sacrement et de la Sainte Église. Dirigée par l'Esprit, l'Église supplée à ce qui manque à la vie sacramentelle du Christ. Jésus est caché et silencieux sous les apparences eucharistiques, la hiérarchie catholique lui prête sa voix et son activité extérieure; le Pape, les évêques et les prêtres parlent en son nom, et c'est par leur ministère qu'il s'immole à la messe où il continue à exercer lui-même son sacerdoce. C'est ainsi que le règne du Saint-Esprit et de l'Église qui a commencé à la Pentecôte n'est que l'extension du règne du Christ auquel il donne une universalité de temps et de lieux qu'il n'avait pas en Palestine.

Ce n'est plus, en effet, le Sauveur qui travaille seul sur un point du monde et à une époque déterminée, c'est l'Église qui, incorporant tous ses fidèles au Christ par l'Eucharistie et les sacrements, les associe aux mystères de la vie du Sauveur et leur en fait recueillir tous les fruits. Si le Christ sur le Calvaire mérite tout, il n'applique rien, et si l'Eucharistie ne mérite rien, elle applique les mérites du Calvaire en nous donnant par l'Esprit-Saint de mourir au péché et de revivre avec le divin. Ressuscité à la vie divine. L'Eucharistie applique ainsi dans l'Église, animée par l'Esprit-Saint, les merveilles de grâces acquises par l'Incarnation et la Rédemption. Son action comme celle de toute l'Église et du Saint-Esprit continue l'œuvre de salut commencée par le Christ durant sa vie mortelle. L'Église, par sa liturgie, nous fait revivre chaque année tous les mystères du Sauveur et leur vertu sanctificatrice produit toujours davantage ses effets dans nos âmes.

Durant le Temps après la Pentecôte , l'Esprit-Saint…

______________________________________________


(1). « L'Esprit-Saint fait dans toute l'Église ce que fait l'âme dans tous les membres du corps» (S. Augustin). — (2). I Cor. 12, 13; 10, 17. — (3). I Cor. 6, 11.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12315
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Temps après la Pentecôte (Exposé) Empty Re: Temps après la Pentecôte (Exposé)

Message  Louis le Sam 30 Mai 2015, 3:30 pm

.
V. —  TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE

(suite)

Exposé historique.

Depuis les fêtes de la Pentecôte où elle prit naissance, l'Église reproduit au cours des siècles toute la vie du Christ, dont elle est le corps mystique.

Jésus, dès son enfance, est persécuté et doit fuir en Égypte, tandis qu'on massacre les Saints Innocents. L'Église, durant quatre siècles, subit les plus violentes persécutions et doit se cacher dans les catacombes ou dans le désert.

— Jésus adolescent se retire à Nazareth et passe les plus longues années de sa vie dans le recueillement et la prière. Et l'Église, à partir de Constantin, connaît une longue ère de paix. Partout surgissent des cathédrales et des abbayes, où résonne la louange divine et où évêques et abbés, prêtres et religieux s'opposent, par l'étude et un zèle infatigable, a l'envahissement de l'hérésie.

— Jésus, le divin missionnaire envoyé par le Père dans les régions lointaines de cette terre, commence à trente ans sa vie d'apostolat. Et l'Église, à partir du XVIe siècle, doit résister aux assauts du paganisme renaissant, et répandre dans les parties du globe récemment découvertes l'Evangile du Christ. De son sein fécond surgissent sans cesse des milices nouvelles et de nombreuses légions de missionnaires qu'elle envoie pour annoncer la bonne nouvelle par le monde entier.

— Enfin Jésus termine sa vie par le sacrifice du Golgotha, bientôt suivi du triomphe de sa résurrection. Et l'Église, à la fin des temps, comme son divin Chef sur la croix, paraîtra vaincue, mais, comme lui, ce sera aussi elle qui remportera la victoire. « Le corps du Christ qui est l'Église, dit S. Augustin, à l'instar du corps humain, fut d'abord jeune, et voilà qu'à la fin du monde il aura une apparence de caducité  » (Sur le ps. 26).

A suivre : Exposé liturgique.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12315
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Temps après la Pentecôte (Exposé) Empty Re: Temps après la Pentecôte (Exposé)

Message  Louis le Sam 30 Mai 2015, 4:50 pm

.
V. —  TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE

(suite)

Exposé liturgique

Pendant le premier semestre de l'année ecclésiastique (Avent-Pentecôte) l'Église a reconstitué toute la vie du Christ; pendant le second semestre (Trinité-Avent), elle retrace la vie de l'Église qui s'efforce de reproduire dans ses Saints les vertus du Maître. Aussi les dimanches qui suivent la Pentecôte étaient-ils autrefois groupés autour de quelques Saints plus importants. Il y avait les semaines après la fête de S. Pierre ou des Apôtres, les semaines après la Saint-Laurent, les semaines du septième mois (septembre) et les semaines après la Saint-Michel. Marquant l'action de l'Esprit-Saint dans les âmes après la Pentecôte, ces dimanches reçurent plus tard l'ancienne et plus logique dénomination de dimanches après la Pentecôte qui les relie de la sorte au Cycle pascal et au mystère de Pâques dont chaque dimanche est en quelque façon la réplique.

Cette deuxième partie de l'année, sans soumettre de nouveau sa liturgie à l'ordre chronologique de la première, en est pourtant l'écho fidèle, car elle approfondit d'une façon nouvelle les enseignements du Seigneur en se laissant guider d'après les besoins de notre intelligence et de notre cœur. Aussi lisait-on dans leur ordre, autrefois, les épîtres de S. Paul, ainsi que les évangiles de S. Matthieu, de S. Marc et de S. Luc. On retrouve encore quelques vestiges de cet ordre (voir tableau p. 932 [au bas de cette page] ).

Mais pourquoi dans ces chapitres des évangiles a-t-on pris tel passage plutôt que tel autre?

Comme pour les dimanches du Temps de la Septuagésime et du Carême, c'est en bonne partie les Écritures de l'Ancien Testament qu'on lit au Bréviaire qui, croyons-nous, ont souvent déterminé ce choix pour les dimanches après la Pentecôte. Nous supposons, en effet, que la lecture des quatre Livres des Rois se poursuivait jusqu'au 11e dimanche après la Pentecôte et qu'on lisait à partit du 12e dimanche les cinq Livres Sapientiaux; puis Job, Tobie, Judith, Esther; ensuite les deux Livres des Machabées, et enfin Ézéchiel, Daniel et les douze petits prophètes. Dans cette hypothèse, qui se réalise encore actuellement lorsque les fêtes de Pâques et de Pentecôte sont précoces, le parallélisme entre le Missel et le Bréviaire s'établit facilement jusqu'au 11e dimanche après la Pentecôte, c'est-à-dire tant qu'on lit dans l'Ancien Testament les Livres historiques. Quand on commence la lecture des Livres Sapientiaux (actuellement réservés au mois d'août), de Job, de Tobie, Judith et Esther (au mois de septembre), des Macchabées (au mois d'octobre), le rapprochement entre le Missel et lé Bréviaire est moins apparent. Ce parallélisme redevient très net aux derniers dimanches de l'année où l'on fait allusion, tant à l'office qu'à la messe, au dernier avènement de Jésus et à la fin du monde.

Pour rester fidèle à la méthode employée pour les dimanches de la Septuagésime au 4e dimanche du Carême et du 1er au 11e dimanche après la Pentecôte…

Temps après la Pentecôte (Exposé) Pages_10

.
Tableau, page 932.

A  suivre.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12315
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Temps après la Pentecôte (Exposé) Empty Re: Temps après la Pentecôte (Exposé)

Message  Louis le Sam 30 Mai 2015, 7:17 pm

.
V. —  TEMPS APRÈS LA PENTECÔTE

(suite)

Exposé liturgique

Pour rester fidèle à la méthode employée pour les dimanches de la Septuagésime au 4e dimanche du Carême et du 1er au 11e dimanche après la Pentecôte, nous avons cru bien faire de continuer à établir ces rapports pour tous les autres dimanches après la Pentecôte. Nous ne voulons pas dire par là que ceux que nous avons établis (voir tableau, p. 933) aient été tous voulus par l'Église quand elle a fait le Missel, mais nous pensons qu'il est conforme à l'esprit de l'Église d'étudier ce livre en fonction du Bréviaire, puisqu'elle nous les donne conjointement chaque jour, et nous proposons une interprétation qui a l'avantage de nous faire revoir toute l'Histoire Sainte chaque année. Ainsi le Missel enseigne tout à la fois l'histoire du peuple de Dieu, l'histoire de Jésus et l'histoire de l'Église, ou si l'on veut tout le mystère du Christ et de son corps mystique, et partant tout le dogme catholique et la morale chrétienne en théorie et en action. Quel beau catéchisme!

Comme tous les dimanches de ce Temps se rattachent, ainsi que nous l'avons dit, à la fête de la Pentecôte, ce qui leur a valu leur nom de dimanches après la Pentecôte, nous pouvons chercher un autre plan logique qui s'ajoute à celui dont nous venons de parler et qui le complète en faisant cadrer cette époque avec le plan général du Cycle.

L'Esprit-Saint, avons-nous vu (voir Exposé dogmatique), redit à l'Église les différents enseignements du Christ. Le premier de tous les dogmes est celui de la Sainte Trinité et c'est celui que le Saint-Esprit rappelle avant tout à l'Église, car c'est en les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit qu'elle doit enseigner toutes les nations. Aussi le 1er dimanche après la Pentecôte coïncide-t-il avec la Fête de la Sainte Trinité. — Le second dogme est celui de l'Incarnation que nous rappellera jusqu'à la fin des siècles la présence de Jésus dans l'Eucharistie. Et la seconde solennité est celle du Saint Sacrement. — Le troisième dogme est celui de l'Église dont l'Esprit-Saint est l'âme, aussi tous les dimanches suivants contiennent-ils des allusions au Saint-Esprit et à la grâce qu'il produit dans les âmes qui appartiennent à l'Église pour en faire toujours plus intimement les épouses du Christ. « Par là, notre attention est sans cesse ramenée à l'auguste Personne divine, qui, envoyée à l'Église et aux âmes, continue et conduit à son terme l'œuvre rédemptrice célébrée de l'Avent à la Pentecôte. Grâce à cette lumière, nous remarquons mieux ce que sont les pages et paroles inspirées, choisies comme lectures et chants de la messe ; et chacune d'elles nous apparaît comme un instrument pour les divines opérations de l'Esprit-Saint dans les âmes» (Missel pour tous).

Comme le Temps après la Pentecôte est surtout consacré à l'Église, entre les différents dimanches destinés à conserver au Cycle christologique toute la prééminence qui lui revient, s'échelonnent les grandes fêtes par lesquelles on honore les Saints que l'Esprit de Jésus a faits. Ils apparaissent dès lors comme le commentaire vivant de la parole du Maître. Le Cycle sanctoral trouve donc en ce Temps après la Pentecôte toute son ampleur, tout en mettant en pleine valeur le Cycle temporal dont il dépend. En effet, nous y voyons la fête de la naissance de Marie sur terre (8 septembre) et au ciel (15 août), la fête de S. Michel (29 septembre) et des Anges (2 octobre), la double Nativité de S. Jean-Baptiste, ici-bas (24 juin) et au ciel au jour de son martyre (29 août), la fête des SS. Apôtres Pierre et Paul (29 et 30 juin), la fête de la Toussaint, la Commémoration des Défunts et l'anniversaire de la Dédicace des principales églises, figures de l'assemblée des âmes qui un jour formeront la Jérusalem céleste.

Temps après la Pentecôte (Exposé) Page_910
.
Page 933.
Fin.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12315
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum