Question à propos du mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Question à propos du mariage

Message  Roger Boivin le Dim 24 Mai 2015, 12:47 pm


Le mariage contracté dans la secte "Conciliaire" est-il valide ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à propos du mariage

Message  gabrielle le Lun 25 Mai 2015, 7:51 am

Oui, si les deux parties ont été baptisé dans la secte, ce qui fait qu'ils n'ont jamais appartenu à la Sainte Église.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17723
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à propos du mariage

Message  Roger Boivin le Lun 25 Mai 2015, 8:38 am

gabrielle a écrit:Oui, si les deux parties ont été baptisé dans la secte, ce qui fait qu'ils n'ont jamais appartenu à la Sainte Église.

Serait-il possible d'en citer les canons ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à propos du mariage

Message  Roger Boivin le Lun 25 Mai 2015, 9:06 am


Tiens ! je viens de trouver ce lien sur Deo Juvante :



Entre autre là : http://deojuvante.forumactif.org/t85p15-de-la-validite-du-sacrement-de-mariage#651


Carolus.Magnus.Imperator. a écrit:Après avoir consulté quelques textes des documents pontificaux de Pie XII et plusieurs ouvrages de canonistes réputés, je crois avoir enfin trouvé la solution à notre disputatio !

Disons premièrement que Celui-là est mon frère n'a pas entièrement tort, bien que je crois qu'une certaine subtilité canonique lui ait échappée ...

Je m'explique donc !

Les baptisés catholique sont sujets aux formes canoniques du mariage. Cela veut dire qu'un catholique ne peut contracter validement un mariage autrement que par un ministre catholique légitime ... restant sauf bien sûr les prescriptions du canon 1098 là où fait défaut le dit ministre.

Évidemment, cette exemption du canon 1098 ne permet aucunement la communicatio in sacris avec un ministre acatholique pour contracter mariage !

CLEMF affirme donc (si j'ai bien compris) que le mariage d'un catholique devant un ministre lefebvriste est nul, contrairement au mariage catholique contracté devant les seuls témoins. En cela, CLEMF à tout à fait raison !

1- Les baptisés dans l'Église catholique sont sujets aux formes canoniques du mariages ?

Je le concède !

2- Un ministre lefebvriste ne peut validement marier un baptisé catholique ?

Je le concède !

3- Tous les mariages lefebvristes sont invalides ?

Je le nie !

Nous l'avons vu ... le mariage consiste essentiellement en le consentement de l'homme et la femme à s'unir :

A. Boulenger, LA DOCTRINE CATHOLIQUE, °440, 1927 a écrit:De la définition du mariage contrat, il suit que le mariage consiste essentiellement dans le consentement par lequel l'homme et la femme s'accordent des droits et s'engagent à des devoirs réciproques.

L'essence du mariage consiste donc en le consentement des époux !

Or donc, comment l'Église peut-elle imposer quelques formalités canoniques à respecter sous peines d'invalidité du mariage ?

Encore une fois, nous l'avons déjà vu :

R.Naz, TRAITÉ DE DROIT CANONIQUE, t.II, p.286-287, °331 a écrit:L'Église fixe elle-même jusqu'à quel point elle veut exercer la compétence qui lui appartient de droit propre en matière de fiançailles et de mariage, et jusqu'à quel point elle la considère comme exclusive.

Et donc l'Église fixe elle-même les formes canoniques obligatoires pour ceux qui ont été baptisés dans l'Église catholique :

É. Jombart, MANUEL DE DROIT CANON, p.327, 1958 a écrit:Qui est tenu à la forme de célébration ? [...] Quand aucun des deux n'est catholique, cette forme n'est pas exigée.

Conformément au canon 1099:

Can. 1099

§ 1 Sont tenus à la forme ci-dessus indiquée:

1° Tous ceux qui ont été baptisés dans Église catholique ou sont venus à elle de l’hérésie ou du schisme, même si les uns ou les autres ont abandonné ensuite cette Église, chaque fois qu’ils contractent entre eux;

2° Tous ceux, cités plus haut, s’ils contractent avec des acatholiques, baptisés ou non, même après avoir obtenu dispense de l’empêchement de religion mixte ou de disparité de culte;

3° Les Orientaux qui contractent avec des latins astreints à cette forme.

§ 2 La prescription du Par.1 n.1, étant maintenue, les acatholiques, baptisés ou non, qui contractent entre eux, ne sont nulle part tenus à observer la forme catholique du mariage.

Et le Père Woywod commente:

Woywod, A PRACTICAL COMMENTARY ON THE CODE OF CANON LAW, t.1, p.688 a écrit: Les non-catholiques, baptisés ou non, qui ne se sont jamais convertis à l'Église catholique, ne sont jamais tenus d'observer la forme du mariage catholique s'ils se marient entre eux.

Et le Dr Della Rocca avocat à la Sainte Rote romaine commente:

Dr. Fernando della Rocca, MANUAL OF CANON LAW, p.301-302 a écrit:Les non-catholiques, toutefois, qu'ils soient baptisés ou non, ne sont pas tenus par la loi quand ils se marient avec d'autres non-catholiques (c.1099, §2)

L'Église affirme donc que les acatholiques baptisés en dehors de l'Église catholique ne sont pas tenus d'observer ces formes canoniques.


Alors si vous vous êtes fait baptisé chez les conciliaires, et donc hors de l'Église, et si vous n'avez pas été élevé catholiquement, pour ensuite passer au lefebvrisme (ce qui est le cas pour plusieurs d'entre nous) et que vous vous y êtes marié (CLEMF sera donc d'accord qu'il ne s'agit pas de l'Église catholique encore une fois) ... dès lors, vous n'étiez pas tenu d'observer les formes canoniques du mariage puisque :

1- vous n'avez pas été baptisé DANS l'Église catholique.

2- vous n'avez pas été élevé catholiquement.

3- le lefebvrisme auquel vous auriez adhéré n'étant certainement pas catholique ...

La validité du mariage ne reposant donc uniquement que sur le consentement d'un homme et d'une femme acatholiques ayant été baptisés en l'occurence hors de l'Église (chez les conciliaires) et non sur les formes canoniques obligatoires pour les baptisés DANS l'Église catholique !

Voilà pourquoi le catéchisme du St. Concile de Trente affirme :

Catéchisme du Concile de Trente, chap. 27, §IV a écrit:... si un infidèle, qui d'après les moeurs et les usages de son pays a épousé plusieurs femmes, vient à se convertir à la vraie religion, l'Église lui ordonne de les renvoyer toutes, À L'EXCEPTION DE CELLE QU'IL A EUE LA PREMIÈRE, ET ELLE VEUT QU'IL TIENNE CELLE-CI POUR SA VÉRITABLE ET LÉGITIME ÉPOUSE.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10576
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à propos du mariage

Message  ROBERT. le Lun 25 Mai 2015, 1:21 pm

.
Excellentes références de Deo Juvante.  Merci Roger.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31861
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Question à propos du mariage

Message  ROBERT. le Lun 25 Mai 2015, 1:22 pm

gabrielle a écrit:Oui, si les deux parties ont été baptisé dans la secte, ce qui fait qu'ils n'ont jamais appartenu à la Sainte Église.
Merci Gabrielle de votre réponse.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 31861
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum