Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Roger Boivin le Sam 11 Juil 2015, 9:36 am

gabrielle a écrit:C'est frustrant pour Mcdo!

Il va leur falloir exorciser et désinfecter les lieux ! C'ést ben plate !

Roger Boivin

Nombre de messages : 10068
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Sam 11 Juil 2015, 12:38 pm

Benjamin a écrit:
Dans le même voyage en Amérique du Sud, il a fait ceci :

Bolivie : [l'antipape] passe plus d'une heure en prison

Au centre pénitencier auto-géré de Palmasola, où règne la violence, il encourage la foule des détenus à s'entraider en refusant le "jeu du diable": la division, les factions.

(...)

http://www.zenit.org/fr/articles/bolivie-le-pape-passe-plus-d-une-heure-en-prison

Non, il ne s'est pas fait arrêter, c'était juste une visite...

re

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Sam 11 Juil 2015, 12:40 pm

Roger Boivin a écrit:
gabrielle a écrit:C'est frustrant pour Mcdo!

Il va leur falloir exorciser et désinfecter les lieux ! C'ést ben plate !

Exorciser par qui Roger ?  Les Intrus ne croient ni en Dieu ni au diable.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Lun 13 Juil 2015, 7:46 am



Toujours dans le même voyage... :

Maïs, coco et calebasses, fruits de la terre et travail des hommes


Un "retable" style Guarani-baroque espagnol fait des fruits de la terre et du travail des hommes, et biodégradable, pour la célébration "eucharistique" présidée par [l'antipape] François.


Rome, 12 juillet 2015  (ZENIT.org) Anita Bourdin  | 324 clics


Les Paraguayens ont voulu offrir les fruits de leur terre et de leur travail pour la construction du "retable" et de "l’autel" où [l'antipape] François a célébré la "messe", ce dimanche 12 juillet dans la banlieue d’Asuncion (Paraguay).

Il a fallu 40.000 épis de maïs, 200.000 noix de coco vertes, et 1.000 calebasses pour réaliser "l'autel" et le "retable". Les immenses portraits de saint François d’Assise et de saint Ignace de Loyola sont réalisés avec des graines des plantes du pays: ce sont els fondateurs des deux ordres qui ont évangélisé le Paraguay et les deux saints patrons [de l'antipape] François, jésuite.

L'emploi de ces matériaux manifeste le respect des Indiens Guaranis pour la Création, explique l'artiste, Koki Ruiz, né en 1957, et qui a participé à la "messe" présidée par [l'antipape].

Il s’est inspiré pour ce mobilier "liturgique"  naturel au style des plus anciennes églises en terre des Guaranis, influencé par le baroque espagnol. C’est peut être l’illumination de nuit qui fait le plus ressortir l’or du maïs et le bleu-vert des noix. Les peintures de l’artiste paraguayen autodidacte, dominées par l’or du blé, et le bleu des vêtements, s’inspirent de la vie quotidienne des familles paysannes des Guaranis : les travaux des champs, le bétail, la maternité.

Les travaux ont duré des semaines, dans le sud du Paraguay, avant que tous les éléments ne soient acheminés par camion à Asuncion. Au long de la route, les gens acclamaient les passage des éléments de cet art quasi « eucharistique » : les fruits de la terre et du travail des hommes au service de la "liturgie".

Le noix - de surplus non-comestibles - ont été recouvertes "d’ex-votos" et de "prières". Et surtout, c'est 100% biodégradable : un impact environnemental minimum. D'aucun y ont vu un hommage à l'encyclique [de l'antipape] sur l'écologie intégrale "Laudato Si'".

Depuis1992, la Fondation lancée par l’artiste, "La Barraca" organise, le Vendredi Saint, au crépuscule, une procession aux flambeaux intitulée le "Yvága Rape" (« Chemin du Ciel »), portant l’image de la Vierge de Douleurs depuis une chapelle à une « Barraque » où la Mère attend Jésus. Des jeux de lumière et des cènes évangéliques ou de la vie des saints, et des danses, au cœur de la nuit, manifestant l’espérance au cœur des ténèbres. Chaque année les thèmes varient : de la « Cène » vivante inspirée par Léonard de Vinci ou les « Réductions » des jésuites. L’objectif est de maintenir vivantes les manifestations de "piété" populaire authentiques.


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/mais-coco-et-calebasses-fruits-de-la-terre-et-travail-des-hommes )



Cet art quasi "eucharistique" ? Et puis quoi encore ? Son délire de l'écologie semble conduire vers une idolâtrie de la nature.

C'est sa secte qui est "biodégradable" : conçue pour pouvoir se décomposer, au détail près qu'elle est toxique, contrairement à la définition du mot que l'on peut trouver sur un site d'emballages :

Un site d'une marque d'emballages a écrit:
BIODÉGRADABLE

Se dit d'un produit qui peut, sous l'action des micro-organismes (bactéries, champignons et/ou algues) de l'humidité, de l'oxygène et de la chaleur, se décomposer, se dégrader, et, devenir bio-assimilable.
Le résultat de cette cette dégradation est la formation d'eau, de CO2 (dioxide de carbone), non toxique pour l'environnement.

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  gabrielle le Lun 13 Juil 2015, 7:55 am

les fruits de la terre et du travail des hommes


Le leitmotiv de la parodie sacrilège de Montini...

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Louis le Lun 13 Juil 2015, 8:07 am



Bien vu Gabrielle !

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9765
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Lun 13 Juil 2015, 10:26 am

Benjamin a écrit:
gabrielle a écrit:C'est frustrant pour Mcdo!

Pour un démocrate c'est étonnant d'aller chez le Roi du burger

Bergoglio, démocrate ? Vous voulez dire démoncrate sans doute ?

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Lun 13 Juil 2015, 10:28 am

gabrielle a écrit:
les fruits de la terre et du travail des hommes


Le leitmotiv de la parodie sacrilège de Montini...

Les cornes et les griffes de Montini qui ressortent.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Lun 13 Juil 2015, 11:56 am

Benjamin a écrit:

Toujours dans le même voyage... :


Le noix - de surplus non-comestibles - ont été recouvertes "d’ex-votos" et de "prières". Et surtout, c'est 100% biodégradable : un impact environnemental minimum. D'aucun y ont vu un hommage à l'encyclique [de l'antipape] sur l'écologie intégrale "Laudato Si'".
.


Comme on dit: j'ai mon voyage ! Après des surplus biodégradables, une secte biodégradable,

une "doctrine" complètement biodégradée nous avons un antipape biodégradable.

Plus écoco que ça, ça ne se peut pas !

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Mer 15 Juil 2015, 3:30 pm

[L'antipape] « comprend » le crucifix du père Espinal


Dans l’avion, [l'antipape] François a expliqué aux journalistes sa réaction au cadeau du président bolivien.


Rome, 14 juillet 2015  (ZENIT.org) Marina Droujinina  | 643 clics



« Pour moi, ce n’était pas une offense », a dit [l'antipape] François en commentant le cadeau du président bolivien Evo Morales. Il s’agit d’un crucifix en bois sculpté dans un marteau appuyé sur une faucille offert [à l'antipape] lors de son voyage en Bolivie le 9 juillet.

« Pour moi ce fut une surprise », a dit [l'antipape] en répondant aux questions des journalistes sur le vol Asuncion-Rome.

Il estime que ce « genre d’art » pourrait être décrit comme « l’art de protestation ». L’auteur de cette œuvre, le prêtre jésuite Luis Espinal assassiné en 1980, à La Paz, vivait à l’époque « où la "théologie" de la libération a eu beaucoup de différents volets, dont l'un comprenait l'analyse marxiste de la réalité, et le père Espinal appartenait à ce dernier », a expliqué [l'antipape].

Le père Espinal est « un passionné de cette analyse marxiste de la réalité, mais aussi de la "théologie" qui utilise le marxisme. D’où ce travail. Même les poèmes d’Espinal sont du genre de protestation, mais c’était sa vie, c’était sa pensée, c’était un homme spécial, avec un génie si humain, et qui s’est battu en toute bonne foi. En considérant une telle herméneutique, je comprends ce travail. Pour moi, ce n’était pas une offense », a affirmé [l'antipape]
François.


Il a dit d’avoir connu de près les différents mouvements de la "théologie" de la libération, car à ce moment-là il était « "recteur" de la faculté de "théologie" » en Argentine. [L'antipape] a évoqué une lettre du père Arrupe, Général de la Compagnie de Jésus, envoyée à cette époque aux membres de la Compagnie et critiquant l'analyse marxiste de la réalité en théologie. « Et quatre ans plus tard, en 1984, la Congrégation pour la "Doctrine" de la "Foi" a publié … la première déclaration sur la "théologie" de la libération, qui la critiquait, a continué [l'antipape].  Puis est venue la seconde, qui ouvrait des perspectives plus "chrétiennes" ».

[L'antipape] a raconté aux journalistes que le président bolivien voulait lui donner « deux décorations, l’une, la plus importante de Bolivie (le Condor des Andes, ndlr), et l'autre, de l'Ordre du père Espinal, d’un nouvel ordre ». « Je n'ai jamais accepté de décoration, je ne peux pas ... », a avoué [l'antipape]. Mais le cadeau que le président a offert, « il l'a fait avec une telle bonne volonté et un désir de me plaire », a-t-il continué, « et je pensais que cela venait du peuple de Bolivie – j’ai prié à ce sujet, et j’ai pensé que, si je le les emmenais au Vatican cela allait aller au musée et personne ne le verrait. Donc, j’ai pensé les laisser à Notre Dame de Copacabana, la Mère de la Bolivie… : il sera dans le Sanctuaire de Notre Dame de Copacabana avec ces deux décorations que je donne. Mais j’emporte le crucifix avec moi ».


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/le-pape-comprend-le-crucifix-du-pere-espinal )

Donc il n'y a pas de problème ? Circulez il n'y a rien à voir ? Shocked

Pour lui ce n'était pas une offense... Mais pour Dieu alors ? Bergoglio s'en moque, apparemment !

Quant à cet Arrupe dont il parle, qui est-il ? Selon wiki :

wiki a écrit:
Pedro Arrupe y Gondra, né à Bilbao,dans le Pays basque (Espagne) le 14 novembre 1907 et décédé à Rome le 5 février 1991, était un jésuite basque espagnol qui fut le 28e Supérieur Général de la Compagnie de Jésus, entre 1965 et 1981.

Élu alors que le [conciliabule] Vatican II était encore en session il eut à cœur d'introduire dans la Compagnie l'esprit et les réformes demandées par le [conciliabule], particulièrement dans le domaine de la justice sociale.

(...)

Incompris et souvent soupçonné par la curie romaine[1], Pedro Arrupe resté fidèle à la ligne définie par les Congrégations générales, est désavoué quasi publiquement par "Jean-Paul II"[2].

Après l'accident vasculaire cérébral du Père Arrupe qui le laisse aphasique et paralysé, [l'antipape] suspend le droit de la Compagnie et annulant la nomination de Vincent O'Keefe comme vicaire général, nomme à sa place un délégué personnel avec pleins pouvoirs[3], avec pour mission de remettre de l'ordre dans la Compagnie soupçonnée de collusion avec la "théologie de la libération", bien que la position d'Arrupe fût nuancée [4], ce qui sera vu comme une immixtion dans le processus électoral des jésuites [5].

(...)

[1] Pierre Emonet SJ, Pedro Arrupe S.J., Un prophète dans la tourmente., in revue Choisir n° 575, novembre 2007
[2] Discours de "Jean-Paul II" du 21 septembre 1979, cité par Pierre Emonet, op. cit.
[3] Le jésuite italien Paolo Dezza qui sera assiste de Giuseppe Pittau, missionnaire au Japon
[4] Il préconisait le dialogue avec les marxistes afin de « faire voir que le christianisme est pour les hommes un message incomparablement plus riche qu’aucun concept, si utile soit-il, de l’analyse marxiste. », cité par Pierre Bréchet, Pedro Arrupe, prophète et réformateur, in revue Choisir, mars 1991
[5] Henri Tincq, Les jésuites en conclave à Rome pour désigner un nouveau "général", in "Le Monde", 08/01/2008

Un type qui a eu à cœur d'introduire l'esprit et les réformes du conciliabule chez les Jésuites mais qui est quand même désavoué quasi publiquement par Wojtyla, ça ne sent pas bon Shocked

Sachant que :

Benjamin a écrit:
« L’Osservatore Romano » signe la réconciliation entre Rome et la théologie de la libération


Alors que le préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi (CDF), "Mgr" Gerhard Ludwig Müller, et le "théologien" péruvien Gustavo Gutierrez publient la version italienne de leur livre sur la théologie de la libération, L’Osservatore Romano a consacré une double page centrale à ce livre, signe d’une réconciliation longtemps attendue entre le [soi-disant] "Saint-Siège" et cette théologie très implantée en Amérique latine.

« Avec un [antipape] latino-américain, la théologie de la libération ne pouvait pas rester longtemps dans l’ombre où elle a été reléguée ces dernières années, au moins en Europe, écrit le "P." Ugo Sartorio dans un long article du quotidien édité par le [soi-disant] "Saint-Siège". Avec un double préjudice : le fait qu’on n’ait pas encore réfléchi la phase de conflit du milieu des années 1980, d’ailleurs soulignée par les médias qui en ont fait une victime du "Magistère" romain, et aussi le rejet d’une théologie considéré comme trop à gauche et donc biaisée. »

De fait, Rome n’avait jamais condamné en bloc la théologie de la libération, mais seulement la partie qui utilisait l’analyse marxiste. Sans verser dans ces excès, nombre de "théologiens", notamment en Amérique latine, ont toutefois pu être victimes d’une « chasse aux sorcières » au seul prétexte que leurs travaux s’approchaient de trop près de la théologie de la libération.


Une brouille qui date de "Jean-Paul II"


Dans le livre, publié d’abord en 2004 en allemand, alors qu’il n’était encore qu’ "évêque" de Ratisbonne, "Mgr" Müller décrit d’ailleurs les facteurs politiques et géopolitiques qui ont influencé cette perception négative de la théologie de la libération, et notamment le document préparé en 1980 par le « Comité de Santa Fé », exhortant Ronald Reagan « à agir vigoureusement contre la “théologie de la libération”, coupable d’avoir transformé [la secte] en “arme politique contre la propriété privée et le système de production capitaliste” ».

« Toute théologie doit partir d’un contexte. Mais la théologie n’est pas dispersée en une quantité incommensurable de théologies régionales, souligne toutefois "Mgr" Müller dans L’Osservatore Romano. Chaque théologie régionale devrait plutôt avoir déjà en soi une vocation ecclésiale universelle ». Il reconnaît toutefois que les questions posées par la théologie de la libération sont « un aspect essentiel de toute théologie, quel que soit le cadre socio-économique qui l’entoure ».

La brouille entre le Vatican et la théologie de la libération date du [soi-disant] "pontificat" de "Jean-Paul II". [L'antipape] polonais avait notamment affirmé, en 1979, qu’une « conception du Christ comme homme politique, révolutionnaire, comme le subversif de Nazareth, ne correspondait pas à la catéchèse de [la secte] ».


« Dénoncer l’injustice subie par le faible ne signifie pas être marxiste »


Le début de la réconciliation date du [soi-disant] "pontificat" de "Benoît XVI"  : si, comme préfet de la Congrégation, il avait sanctionné les analyses marxistes de plusieurs théologiens, il a lui-même choisi comme préfet de la CDF "Mgr" Gerhard Ludwig Müller, ancien élève du "P." Gutierrez, considéré comme l’un des pères de la théologie de la libération mais dont les travaux, malgré un examen rigoureux de la CDF, n’avaient jamais été condamnés.

Comme le note de son côté le "vaticaniste" italien Andrea Tornielli, « avec [l'antipape] est venu “du bout du monde”, qui n’a jamais été clément avec les idéologies, ni avec la démarche intellectuelle d’une certaine théologie philomarxiste, mais qui, comme "archevêque" allait seul et sans escorte visiter les “favelas” de Buenos Aires et parle maintenant d’une “[secte] pauvre et pour les pauvres”, la réconciliation entre le Vatican et théologie de la libération est accomplie ».

« Avec le préfet de l’ancien "Saint-Office" qui, dans un livre, appose sa signature à côté de celle du "P." Gutierrez, on fait comprendre à tous qu’une [secte] qui parle des pauvres ne signifie pas le paupérisme et que dénoncer l’injustice subie par le faible ne signifie pas être marxiste, mais seulement et simplement être chrétien », conclut-il.


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/L-Osservatore-Romano-signe-la-reconciliation-entre-Rome-et-la-theologie-de-la-liberation-2013-09-04-1007126 )
Voir aussi :

http://messe.forumactif.org/t4832p45-profil-de-l-intrus-bergoglio#92109


( source : http://messe.forumactif.org/t5166-le-vatican-occupe-reconcilie-avec-la-theologie-de-la-liberation#98698 )

Et que :

Benjamin a écrit:
Le P. Gustavo Gutiérrez, « père » de la théologie de la libération, reçu par [l'antipape] François


[L'antipape] François a reçu, mercredi 11 septembre 2013, pour la première fois le prêtre péruvien Gustavo Gutiérrez, considéré comme le « père » de la théologie de la libération, a indiqué jeudi le Bureau de presse du "Saint-Siège".

Cette audience privée n’avait pas été annoncée officiellement. Cette rencontre peut être considérée comme un pas de plus vers une réhabilitation de ce courant, né en Amérique latine dans les années 1970. La théologie de la libération a longtemps suscité la suspicion du Vatican, qui craignait des dérives marxistes.

(...)


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Le-P.-Gustavo-Gutierrez-pere-de-la-theologie-de-la-liberation-recu-par-le-pape-Francois-2013-09-13-1015209 )

( source : http://messe.forumactif.org/t5166-le-vatican-occupe-reconcilie-avec-la-theologie-de-la-liberation#98946 )

Et qu'enfin :

Benjamin a écrit:
La théologie du peuple en Amérique latine, source d’inspiration [de l'antipape] François

Alors que [l'antipape] François débute dimanche 5 juillet un voyage d’une semaine en Amérique latine, regard sur ce courant argentin de la théologie de la libération qui a fortement influencé Jorge Mario Bergoglio

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Spiritualite/La-theologie-du-peuple-en-Amerique-latine-source-d-inspiration-du-pape-Francois-2015-07-03-1330904

La "théologie du peuple" ?

Celle-ci, par exemple ? :



Description de l'affiche a écrit:
Designer unknown (佚名)
Ca. 1968
Long live Marxism-Leninism-Mao Zedong Thought!
Ma Lie zhuyi Mao Zedong sixiang wansui! (马列主义毛泽东思想万岁!)
Publisher: Shaanxi Provincial Cultural Centre Revolutionary Preparatory small Group (陕西省文化馆革筹小组)

From left to right: Marx, Engels, Lenin, Stalin and Mao Zedong.

Rolling Eyes



( source : http://messe.forumactif.org/t5166-le-vatican-occupe-reconcilie-avec-la-theologie-de-la-liberation#118464 )

On constate que Bergoglio réussit à aller plus loin que Wojtyla, ce qui, l'on en conviendra, n'est pas à la portée de tout le monde... Rolling Eyes

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  gabrielle le Jeu 16 Juil 2015, 8:11 am

Tu as raison, nous pensions que Wojtyla avait atteint les limites, mais non! Bergoglio les repousse sans cesse.


gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Jeu 16 Juil 2015, 10:31 am

Benjamin a écrit:On constate que Bergoglio réussit à aller plus loin que Wojtyla, ce qui, l'on en conviendra, n'est pas à la portée de tout le monde... Rolling Eyes

gabrielle a écrit:Tu as raison, nous pensions que Wojtyla avait atteint les limites, mais non! Bergoglio les repousse sans cesse.


Voici l’arme de Bergoglio; on pense qu’il ne connait pas l’Encyclique  PASCENDI DOMINICI GREGIS de Saint Pie X ?

Détrompons-nous ! Il la connaît à fond, sur le bout de ses doigts !

Elle est son vade-mecum quotidien.

Il suit à la lettre la description très précise et très détaillée que fait Saint Pie X des ennemis de l’Église.

Nous ne sommes  pas au bout de nos surprises avec Bergoglio (ou son successeur  affraid ).

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Ven 24 Juil 2015, 6:11 am



Une autre image du même voyage :

Benjamin a écrit:


[L'antipape] François et le président bolivien Evo Morales, le 9 juillet 2015 à Santa Cruz, en Bolivie.

( source : http://messe.forumactif.org/t6323-bergoglio-et-les-usa#119065 )

Shocked

Notez l'image de Che Guevara sur l'habit de Morales, à qui Bergoglio serre la main en souriant.

Nous ne sommes donc pas loin de ceci :


Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  gabrielle le Ven 24 Juil 2015, 7:05 am

Ce chapeau lui convient mieux que la calotte blanche qu'il usurpe!

Morales avec son Che et la poignée de main souriante en dit long sur Bergoglio.

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Ven 24 Juil 2015, 11:04 am

gabrielle a écrit:Ce chapeau lui convient mieux que la calotte blanche qu'il usurpe!

Morales avec son Che et la poignée de main souriante en dit long sur Bergoglio.

Une image, habituellement, vaut mille mots.

Dans les circonstances, c'est tout le programme révolutionnaire de l'antipape.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Ven 24 Juil 2015, 11:08 am

Benjamin a écrit:
Benjamin a écrit:


[L'antipape] François et le président bolivien Evo Morales, le 9 juillet 2015 à Santa Cruz, en Bolivie.

( source : http://messe.forumactif.org/t6323-bergoglio-et-les-usa#119065 )

Shocked

Notez l'image de Che Guevara sur l'habit de Morales, à qui Bergoglio serre la main en souriant.

Très bien observé Benjamin !  Antipape Bergoglio-Che-Morales: trio révolutionnaire par excellence.  

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Ven 24 Juil 2015, 11:25 am



Pour info, le mot "Tahuichi" qu'on voit écrit sur les couvre-chefs et le tee-shirt de la petite fille au premier plan, est le nom du stade omnisports (principalement de football) de Santa Cruz Rolling Eyes

Si Berlingot vient à Montréal, nul doute qu'il arborera un accoutrement avec le logo du Centre Bell... Rolling Eyes

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Ven 24 Juil 2015, 11:30 am

Benjamin a écrit: ...stade omnisports (principalement de football) de Santa Cruz Rolling Eyes

Merci de l'info Benjamin. Ce stade est à la remorque du P.C. bolivien, je suppose ?  Rolling Eyes

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Ven 24 Juil 2015, 11:33 am

Benjamin a écrit: Si Berlingot vient à Montréal, nul doute qu'il arborera un accoutrement avec le logo du Centre Bell... Rolling Eyes

affraid  On verra des pancartes indiquant:  BERLINGOT, OUT ! OUT ! OUT !

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Ven 24 Juil 2015, 11:41 am


Tahuichi est aussi le nom d'une académie de football dont le stade tire son appellation.

En complément, je viens de trouver ceci :

Un site Internet a écrit:

Reuters

Devant un public de quelque 3.000 personnes, on peut voir le président bolivien remettre un chapeau [à l'antipape], flanqué des drapeaux argentin et bolivien, sur lequel est inscrit le mot "Tahuichi". Ce qui veut dire en langue amérindienne tupi-guarani "gros oiseau".

"Gros oiseau", cela lui va très bien

Sous la photo ci-dessus, on peut lire Reuters... Dont j'avais parlé ailleurs :

Benjamin a écrit:
(...) je me suis rappelé que j'avais lu ceci à propos de Reuters :

Michael S. King, The Bad War, p. 12 a écrit:
1865

JEWISH MOGUL ESTABLISHES REUTERS NEWS AGENCY


The Reuters Telegram Company is the world's first major news organization. Established by Paul Reuter (born Israel Bere Josafat), Reuter's builds a reputation in Europe for being the first to report news ‘scoops’ from abroad, such as Abraham Lincoln's assassination. Almost every major news outlet in the world today subscribes to Reuters' services, which operates in over 200 cities in 94 countries in about 20 languages. The creation of the Reuters media empire marks the critical point in history when Jewish moguls begin to dominate the press of Europe and the US.

( source : http://messe.forumactif.org/t5152p30-quelques-detournements-d-image#118467 )

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Ven 24 Juil 2015, 11:54 am

Benjamin a écrit:
Tahuichi est aussi le nom d'une académie de football dont le stade tire son appellation.

En complément, je viens de trouver ceci :

Un site Internet a écrit:

Reuters

Devant un public de quelque 3.000 personnes, on peut voir le président bolivien remettre un chapeau [à l'antipape], flanqué des drapeaux argentin et bolivien, sur lequel est inscrit le mot "Tahuichi". Ce qui veut dire en langue amérindienne tupi-guarani "gros oiseau".

Merci Benjamin. Décidément, l'Antipape a raté tout un coup ( je n'ose pas dire: a raté sa vocation !!)

il aurait fait un ornithologue (ou ornithologiste Question ) hors pair !

Cet "oiseau" s'envolera pour le "Vatican" bientôt.

Continuez à le traquer "là-bas", selon votre habitude.
...
.

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  gabrielle le Sam 25 Juil 2015, 8:09 am

Benjamin a écrit:

Pour info, le mot "Tahuichi" qu'on voit écrit sur les couvre-chefs et le tee-shirt de la petite fille au premier plan, est le nom du stade omnisports (principalement de football) de Santa Cruz Rolling Eyes

Si Berlingot vient à Montréal, nul doute qu'il arborera un accoutrement avec le logo du Centre Bell... Rolling Eyes

Je pense que le logo du Canadien serait mieux, ici la "sainte flanelle' est une religion.

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Sam 25 Juil 2015, 11:38 am

gabrielle a écrit:
Benjamin a écrit:

Pour info, le mot "Tahuichi" qu'on voit écrit sur les couvre-chefs et le tee-shirt de la petite fille au premier plan, est le nom du stade omnisports (principalement de football) de Santa Cruz Rolling Eyes

Si Berlingot vient à Montréal, nul doute qu'il arborera un accoutrement avec le logo du Centre Bell... Rolling Eyes

Je pense que le logo du Canadien serait mieux, ici la "sainte flanelle' est une religion.

La "sainte flanelle", ça part de loin, plus loin que MR je pense...

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  Benjamin le Lun 17 Oct 2016, 8:56 am

Benjamin a écrit:
Attendez, ce n'est pas fini :

EN IMAGES Quatre insolites dans le voyage [de l'antipape] en Amérique latine

Un crucifix mêlant des symboles communistes, un Burger King servant de sacristie, des feuilles de coca pour l’altitude et une petite Fiat pour circuler sont autant d’inattendus au cours du voyage sur le continent sud-américain [de l'antipape] François, actuellement en Bolivie

(...)

Sans faire autant débat, l’usage d’un Burger King comme sacristie pour [l'antipape] n’est pas passé inaperçu. Situé à proximité d’une place de Santa-Cruz, capitale économique bolivienne, où il a célébré la "messe", le local de restauration rapide a servi pour se mettre en tenue. Le grand panneau publicitaire de la marque américaine surplombant la place avait toutefois été caché.




[L'antipape] sort d'un restaurant Burger King transformé en sacristie, à Santa Cruz (Bolivie), jeudi 9 juillet. (AP PHOTO)

(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/EN-IMAGES-Quatre-insolites-dans-le-voyage-du-pape-en-Amerique-latine-2015-07-10-1333221

Shocked

Question

gabrielle a écrit:
C'est frustrant pour Mcdo!

Pas de panique, voici McDonald's :

Des "cardinaux" s’opposent à un projet de McDonald’s près du Vatican

Samuel Lieven, le 16/10/2016 à 18h57  Envoyer par email

Le rez-de-chaussée d’un immeuble jouxtant l’entrée du Vatican devrait bientôt être occupé par un fast-food ouvert 24 heures sur 24

Si elle n’est pas du goût des "cardinaux" résidents, cette opération pilotée par le Vatican devrait financer la "mission" de [la secte] en Océanie

La multiplication des « McDo » dans la Ville éternelle ne fait pas que des heureux au Vatican. Dans le quartier historique du Borgo Pio jouxtant la place Saint-Pierre et les majestueuses colonnades du Bernin, l’ouverture prochaine d’un fast-food du géant américain n’est pas du goût des sept "cardinaux" occupant les étages supérieurs.


(...)

http://www.la-croix.com/Religion/Pape/Des-cardinaux-s-opposent-a-un-projet-de-McDonald-s-pres-du-Vatican-2016-10-16-1200796728

Sleep

Benjamin

Nombre de messages : 5019
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Santa Coca et saint Lénine au Vatican

Message  ROBERT. le Lun 17 Oct 2016, 12:21 pm

.

Voyons voir: la secte s'oppose à un projet McDo proche du "Vatican". Shocked

Pourtant, elle ne se gêne pas pour utiliser un Burger King comme "sacristie" en Bolivie. Shocked  Shocked

La secte détient-elle des actions dans Burger King ? Laughing

ROBERT.

Nombre de messages : 29777
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum