Les dangers de la philosophie

Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Jeu 02 Juil 2009, 10:25 am

Je l'avoue, la main me tremble en traçant ces premières lignes, comme si j'allais commettre un attentat, occasionner un scandale sacrilège ; et, malgré ma profonde conviction, j'éprouve le besoin de répéter ici ce que trop souvent une conscience timorée et pusillanime m'a dit en secret :

« Qui es-tu, pour élever la voix au milieu du siècle et oser toucher à des questions fondamentales et sacrées? toi, défenseur-né de l'Église et de ses augustes titres, te convient-il seulement de porter un regard de curiosité sur cette arche sainte, objet de la foi et de la vénération des âges? Dans ton fol orgueil peut-être, n'iras-tu pas te briser contre la pierre angulaire qui soutient l'éternel édifice? Malheur à qui attiédit la piété dans les âmes! Ni Dieu ni les hommes ne doivent lui pardonner.

Et puis, en désertant le vieux drapeau de Rome, quelle bannière plus lumineuse suivras-tu ? les croyances traditionnelles des autres peuples sont-elles plus pures et moins irréprochables que celles de ton enfance? Et, d'un autre côté, n'enseigne-t-on pas dans nos écoles de théologie que la sagesse humaine, comme un faible roseau, se brise et perce la main imprudente qui la prend pour appui; que la philosophie est un océan sans fond et sans rivages, une chaire de pestilence , son histoire étant celle de ses égarements et des maux qu'elle a semés dans le monde? Où donc te réfugier en quittant le port?

Est-ce dans le doute et une molle indifférence, pour y couler doucement les jours à la manière des prudents du siècle? Mais le scepticisme, paralysie morale, n'est pas une doctrine; c'est la ressource des désespérés ou des âmes lâches qui n'aspirent qu'au repos, et, pour la graisse de la terre, sacrifient volontiers les droits de la vérité : c'est un état contre nature, puisque la conviction, la conviction religieuse surtout, est le pôle vers lequel toute intelligence gravite, bon gré mal gré. »
Fédéric Esmenjaud curé démissionnaire, "La terre tue mais l'esprit vivifie" éd: Germer-Baillière 1867., pages 3 et 4

Ce prêtre est devenu apostat en s'appuyant, comme sur un roc, sur la philosophie et disons-le sur l'épistémologie affraid

Faisant une relecture des Saintes Écritures avec ses nouvelles sciences, il vint à tout nier et apostasia la foi catholique.

Un bel exemple du danger d'inverser les rôles. Les sciences servantes lorsqu'elles perdent de vue leur Maitresse, la théologie, ne sont qu'un piège à rat.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Jeu 02 Juil 2009, 1:01 pm

gabrielle a écrit: Un bel exemple du danger d'inverser les rôles. Les sciences servantes lorsqu'elles perdent de vue leur Maitresse, la théologie, ne sont qu'un piège à rat.

Un piège à la Frat, à la Ratzinger... oui !
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Fulgence le Dim 05 Juil 2009, 5:46 pm

gabrielle a écrit:
Je l'avoue, la main me tremble en traçant ces premières lignes, comme si j'allais commettre un attentat, occasionner un scandale sacrilège ; et, malgré ma profonde conviction, j'éprouve le besoin de répéter ici ce que trop souvent une conscience timorée et pusillanime m'a dit en secret :

« Qui es-tu, pour élever la voix au milieu du siècle et oser toucher à des questions fondamentales et sacrées? toi, défenseur-né de l'Église et de ses augustes titres, te convient-il seulement de porter un regard de curiosité sur cette arche sainte, objet de la foi et de la vénération des âges? Dans ton fol orgueil peut-être, n'iras-tu pas te briser contre la pierre angulaire qui soutient l'éternel édifice? Malheur à qui attiédit la piété dans les âmes! Ni Dieu ni les hommes ne doivent lui pardonner.

Et puis, en désertant le vieux drapeau de Rome, quelle bannière plus lumineuse suivras-tu ? les croyances traditionnelles des autres peuples sont-elles plus pures et moins irréprochables que celles de ton enfance? Et, d'un autre côté, n'enseigne-t-on pas dans nos écoles de théologie que la sagesse humaine, comme un faible roseau, se brise et perce la main imprudente qui la prend pour appui; que la philosophie est un océan sans fond et sans rivages, une chaire de pestilence , son histoire étant celle de ses égarements et des maux qu'elle a semés dans le monde? Où donc te réfugier en quittant le port?

Est-ce dans le doute et une molle indifférence, pour y couler doucement les jours à la manière des prudents du siècle? Mais le scepticisme, paralysie morale, n'est pas une doctrine; c'est la ressource des désespérés ou des âmes lâches qui n'aspirent qu'au repos, et, pour la graisse de la terre, sacrifient volontiers les droits de la vérité : c'est un état contre nature, puisque la conviction, la conviction religieuse surtout, est le pôle vers lequel toute intelligence gravite, bon gré mal gré. »
Fédéric Esmenjaud curé démissionnaire, "La terre tue mais l'esprit vivifie" éd: Germer-Baillière 1867., pages 3 et 4

Ce prêtre est devenu apostat en s'appuyant, comme sur un roc, sur la philosophie et disons-le sur l'épistémologie affraid

Faisant une relecture des Saintes Écritures avec ses nouvelles sciences, il vint à tout nier et apostasia la foi catholique.

Un bel exemple du danger d'inverser les rôles. Les sciences servantes lorsqu'elles perdent de vue leur Maitresse, la théologie, ne sont qu'un piège à rat.

Tout à fait d'accord avec vous chère Gabrielle, il y a des mystères de notre Foi, dont la philosophie peut trop difficilement rendre compte (y compris la philosophie thomiste)... Et du coup on finit par douter ! C'est pourquoi il faut vraiment veiller à ce que la philosophie soit la servante de la théologie. Mais si l'on n'y veille pas attentivement, elle en devient l'ennemie. Il y a des mystères qu'il est dangereux d'aborder avec l'outil philosophique. J'ai en tête plusieurs paroles de la Sainte Ecriture à ce sujet, mais je ne voudrai pas les citer de travers.

Fulgence

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Dim 05 Juil 2009, 5:53 pm

Fulgence a écrit:Tout à fait d'accord avec vous chère Gabrielle, il y a des mystères de notre Foi, dont la philosophie peut trop difficilement rendre compte (y compris la philosophie thomiste)... Et du coup on finit par douter ! C'est pourquoi il faut vraiment veiller à ce que la philosophie soit la servante de la théologie. Mais si l'on n'y veille pas attentivement, elle en devient l'ennemie. Il y a des mystères qu'il est dangereux d'aborder avec l'outil philosophique. J'ai en tête plusieurs paroles de la Sainte Ecriture à ce sujet, mais je ne voudrai pas les citer de travers.

Ce que vous dites est très intéresant, même la philosphie thomiste est impuissante devant certaine fois.

Alors, lorsqu'on arrive à la philo sans la théologie ou que l'on écarte la théologie, c'est le naufrage,

Ce prêtre apostat est un exemple frappant... je mettrai en ligne quelques passages , c'est effarant.

Pour ce qui est de citer de mémoire, ne vous gênez pas, on va vous comprendre.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Dim 05 Juil 2009, 5:56 pm

Fulgence a écrit: Il y a des mystères qu'il est dangereux d'aborder avec l'outil philosophique. J'ai en tête plusieurs paroles de la Sainte Ecriture à ce sujet, mais je ne voudrai pas les citer de travers.

De belles citations s'en viennent bientôt sur ce sujet dans la Somme, au sujet de la Foi...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Diane le Dim 05 Juil 2009, 6:27 pm

gabrielle a écrit:
Fulgence a écrit:Tout à fait d'accord avec vous chère Gabrielle, il y a des mystères de notre Foi, dont la philosophie peut trop difficilement rendre compte (y compris la philosophie thomiste)... Et du coup on finit par douter ! C'est pourquoi il faut vraiment veiller à ce que la philosophie soit la servante de la théologie. Mais si l'on n'y veille pas attentivement, elle en devient l'ennemie. Il y a des mystères qu'il est dangereux d'aborder avec l'outil philosophique. J'ai en tête plusieurs paroles de la Sainte Ecriture à ce sujet, mais je ne voudrai pas les citer de travers.

Ce que vous dites est très intéresant, même la philosphie thomiste est impuissante devant certaine fois.

Alors, lorsqu'on arrive à la philo sans la théologie ou que l'on écarte la théologie, c'est le naufrage,

Ce prêtre apostat est un exemple frappant... je mettrai en ligne quelques passages , c'est effarant.

Pour ce qui est de citer de mémoire, ne vous gênez pas, on va vous comprendre.

C'est si facile aujourd'hui de faire naufrage si l'on n'y prend garde! Shocked
Diane
Diane

Nombre de messages : 5483
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Lun 06 Juil 2009, 3:26 pm


De belles citations s'en viennent bientôt sur ce sujet dans la Somme, au sujet de la Foi...


En voici une:

« Ne cherche pas ce qui te dépasse; » (Conclusion de Cajetan sur Ia, quæ. 23 )



Car un très grand nombre de choses au-dessus du sens des hommes ont été découvertes pour toi. (Eccl. III, 25) »
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Mar 07 Juil 2009, 11:24 am

Commentaire sur la Création par par Frédéric Esmenjaud ( prêtre apostat )La lettre tue mais l'esprit vivifie, OU Foi et raison page 80-81


...Après un tel exposé, on pourrait se dispenser de toute réflexion, il suffirait d'écrire au bas du tableau : Fable de la création et de la chute de l'homme d'après Moïse. Sans doute, ces allégories sont poétiques et parlent à l'imagination autant et peut-être plus que celles des autres peuples sur le même sujet; on peut aussi en déduire de beaux enseignements de morale pratique. A ces titres secondaires, nous les respectons; mais prendre la narration dans un sens littéral, eu faire la première page inspirée des annales du monde, admettre les conséquences logiques qui en dérivent, c'est ce qui répugne invinciblement à la raison et aux sentiments innés du coeur. La philosophie et le simple bon sens n'ont jamais pu et ne pourront jamais accepter de telles données ni de tels résultats.


Un Dieu spirituel et invisible, qui prend de la boue, la pétrit de sa main comme un potier, en forme une statue à l'instar de celle de Prométhée, lui insuffle au visage pour l'animer; qui plante lui-même les arbres de l'Éden et va se promener à leur ombrage, au moment où les vents rafraîchissent l'air; qui, pour former la femme, tire une côte d'Adam sans que celui-ci s'en aperçoive, fait des habits de peau à nos premiers parents, les chasse du Paradis de délices et en fait garder les avenues par des anges armés; un Dieu, disons-nous, révêlu de tels attributs, est une conception plus digne d'Hésiode ou d'Homère que de la Bible...
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Mar 07 Juil 2009, 11:39 am

.

Premiers commentaires du prêtre apostat= affraid sa lettre, tout autant que son esprit sont bel et bien morts ! pale
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Mar 07 Juil 2009, 1:15 pm

.

La théologie, en effet, ne tire pas ses principes des autres sciences, mais immédiatement de Dieu par la révélation. Et aussi, elle ne reçoit rien de ces sciences, comme lui étant supérieures, mais elle les emploie comme étant ses inférieures et ses servantes.


St Grégoire le Grand, Moral. XX, 9 (al. 11).
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Fulgence le Mar 07 Juil 2009, 3:10 pm

Je ne retrouve pas les passages de la Bible dont je parlais; à défaut :


24. Le Seigneur dirige les pas de l’homme ; mais quel est l’homme qui puisse comprendre sa voie?

Proverbes chapitre 20


3. S’il (l'homme) veut disputer avec Lui (Dieu), il ne pourra pas Lui répondre sur une chose entre mille.

10. Il fait des merveilles incompréhensibles, et des prodiges sans nombre.

Job chapitre 9

Chapitre 42
1. Job répondit au Seigneur, et dit :
2. Je sais que Vous pouvez toutes choses, et qu’aucune pensée ne Vous est cachée.
3. Quel est ce qui obscurcit mes desseins sans rien savoir ? En vérité, j’ai parlé follement de choses qui
dépassaient de beaucoup ma science.

Ps II
4. Que le Seigneur détruise toutes les lèvres trompeuses, et la langue qui se vante avec jactance.
5. Ils ont dit : Nous ferons de grandes choses par notre langue ; nos lèvres ne dépendent que de nous.
Qui est notre maître ?

Fulgence

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Mar 07 Juil 2009, 3:37 pm

.

Merci, cher Fulgence, pour vos citations... On pourrait citer toute l'Écriture, tellement Son enseignement nous dépassera toujours...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Mar 07 Juil 2009, 5:19 pm

Très beau choix de citation Fulgence.

On voit l'impuissance de notre compréhrension face à des Vérités sublimes, et surtout face à Dieu Lui-même.

Humilis rapportait ce matin que Ratzinger dans son dernier crime d'écriture disait : qu'il fallait purifier la religion par la raison!

Exactement le sens contraire de la Foi .
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Diane le Mar 07 Juil 2009, 5:42 pm

Très bien le choix de vos citations cher Fulgence. Wink


Merci !
Diane
Diane

Nombre de messages : 5483
Date d'inscription : 28/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Mer 08 Juil 2009, 9:27 am

Le serpent, plus rusé qu'aucun d'eux, adresse la parole a Eve et la séduit ; en punition de son crime, il est maudit de Dieu.

En quoi consiste la malédiction qui pesé sur le serpent? Est-ce parce que l'homme et la femme surtout le fuient et l'abhorrent?

Mais cette répugnance n'a rien d'instinctif; elle est uniquement la suite du danger que ce reptile peut faire courir. Enlevez-lui son venin, ce sera une des formes les plus admirables de la vie; il deviendra l'hôte familier et chéri de la maison. L'aspect d'autres animaux nous répugne bien davantage, et la femme frissonne en voyant une araignée, qui pourtant n'a pas été maudite. Est-ce parce qu'il rampe sur son ventre? Mais telle est sa nature, et au moyen de ses multiples anneaux, dont il se sert comme autant de pieds, il exécute des mouvements variés, plus souples et plus rapides que beaucoup de quadrupèdes. Est-ce parce qu'il se nourrit de terre? Moïse l'affirme, mais la science et l'observation journalière le démentent formellement.

Néanmoins, voici une circonstance capable d'embarrasser les naturalistes par son êtrangeté : « Parce que tu as fait cela, lui dit le Seigneur, tu es maudit entre tous les animaux et toutes les bêtes de la terre; tu ramperas sur ton ventre. » Il marchait donc auparavant et avait des pattes; telle est la conclusion qui ressort évidemment du texte, et telle a été l'opinion des Hébreux et de leurs rabbins. « Puis après, dit l'historien Josephe, Dieu ôta la voix au serpent, se courrouçant contre lui pour La malice de laquelle il avait usé envers Adam; et voulut qu'il y eût du venin en la gueule d'icelui, et le déclara ennemi tant de l'homme que de la femme, et le rendit subject à endurer playes en la teste : en partie que la mort de l'homme gist en icelle, en partie aussi que cesle bête est facilement opprimée par tel moyen. Et outre ce, lui ayant osté les pieds, il ordonna qu'il rampast et se traînast sur la terre. » Il paraît donc qu'Ésope et Hésiode n'ont pas été les premiers à inventer les fables et à faire parler les animaux.

pages 83-84 Frédéric Esmenjaud ( prêtre apostat )La lettre tue mais l'esprit vivifie, OU Foi et raison
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Jeu 09 Juil 2009, 2:49 pm

.

Toujours cette ironie sous-jaçante...
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Ven 10 Juil 2009, 6:16 pm

Frédéric Esmenjaud ( prêtre apostat )La lettre tue mais l'esprit vivifie, OU Foi et raison pages 206-207

Les miracles Évangéliques.

« Tout homme qui n'a pas réfléchi n'est qu'un enfant. » — Bonnetain, De l'humanité.

Une circonstance qui nous a toujours singulièrement frappé sur le caractère général des premiers siècles chrétiens, est la propension, nous dirions presque la passion universelle des esprits pour les faits miraculeux et les croyances superstitieuses. Malgré la civilisation grecque et romaine, qui avait pénétré dans les principaux rangs de la société, malgré les progrès de la philosophie et l'affaiblissement parallèle de la foi envers les anciens cultes, on est étonné et confondu de la facile crédulité de cette époque, de sa disposition à voir du surnaturel dans les plus simples événements de la vie. Ce penchant était plus prononcé encore dans les contrées occidentales de l'Asie, sol natal du sentiment religieux et de ses aberrations. La Judée et, en particulier, la province de Galilée, théâtre habituel des opérations merveilleuses de Jésus, vivaient encore l'une et l'autre en plein surnaturel, n'ayant aucune idée des lois physiques qui gouvernent la nature, ou plutôt ces lois se transformant en esprits bons ou mauvais aux yeux du fidèle israélite. Le monde était si généralement livré à ces puissances invisibles, que la Synagogue, comme plus tard l'Église, avait toute une classe d'hommes dont les fonctions spéciales étaient de chasser les démons du corps des possédés, des espèces d'enchanteurs ou conjurateurs appelés exorcistes ; des guérisseurs ou thérapeutes, qui délivraient du méchant et restituaient la santé par des formules cabalistiques, l'imposition des mains, l'onction de l'huile, et autres simagrées charlatanesques.

Jésus-Christ fit donc des miracles pour autoriser sa mission ; quels étaient ces miracles? Certainement, si tous ceux que lui attribue l'histoire sont vrais, il faut le reconnaître, sinon pour Dieu, du moins pour le plénipotentiaire ou le Fils de Dieu, ainsi qu'il se qualifie lui-même. Mais comment les miracles évangéliques seraient-ils authentiques, puisqu'il est constaté que les Évangiles canoniques qui les relatent ne le sont pas eux-mêmes et n'ont vu le jour que dans la première moitié du second siècle ; que ce fut saint Irénée qui le premier, vers l'an 190, proclama leur authenticité parmi les chrétiens orthodoxes; que, depuis cette époque jusqu'à saint Jérôme, de nouvelles additions et altérations furent introduites dans le texte, à tel point que, sous le pape Damase, on ne savait plus à quelles leçons s'en rapporter de préférence, et qu'il fallut faire un nouveau choix au hasard.

Dis donc Freddy et tes descendants, quand tu auras trouvé une loi physique qui explique la résurrection d'un mort de 4 jours... tu viendras m'en reparler.

Et c'est Ratzi qui de nos jours dis qu'il "faut purifier la foi par la raison"


Propsositions modernistes condamné par Saint Pie X

Le IV e évangile a exagéré les miracles, non seulement pour qu'ils apparaissent plus extraodinaires, mais aussi pour qu'il soient rendus capables d'exprimer l'oeuvre du Verbe incarnée.

Les Évangiles ont subi continuellement des additions et des corrections jusqu'à la constitution d'un canon défini; il ne reste dès lors en eux que des traces légères et peu sûres de la doctrine du Christ.
( Dumeige)
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Louis le Ven 10 Juil 2009, 7:21 pm

Fulgence a écrit:Je ne retrouve pas les passages de la Bible dont je parlais; à défaut :


24. Le Seigneur dirige les pas de l’homme ; mais quel est l’homme qui puisse comprendre sa voie?

Proverbes chapitre 20


3. S’il (l'homme) veut disputer avec Lui (Dieu), il ne pourra pas Lui répondre sur une chose entre mille.

10. Il fait des merveilles incompréhensibles, et des prodiges sans nombre.

Job chapitre 9

Chapitre 42
1. Job répondit au Seigneur, et dit :
2. Je sais que Vous pouvez toutes choses, et qu’aucune pensée ne Vous est cachée.
3. Quel est ce qui obscurcit mes desseins sans rien savoir ? En vérité, j’ai parlé follement de choses qui
dépassaient de beaucoup ma science.

Ps II
4. Que le Seigneur détruise toutes les lèvres trompeuses, et la langue qui se vante avec jactance.
5. Ils ont dit : Nous ferons de grandes choses par notre langue ; nos lèvres ne dépendent que de nous.
Qui est notre maître ?

Merci, cher Fulgence de vos très belles citations de la sainte Écriture sunny

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Louis le Ven 10 Juil 2009, 7:39 pm

Gabrielle a écrit:Dieu… voulut qu'il y eût du venin en la gueule d'icelui

pages 83-84 Frédéric Esmenjaud ( prêtre apostat )La lettre tue mais l'esprit vivifie, OU Foi et raison
Du venin dans leur bouche, affraid comme de l'écume affraid , c’est exactement ce qu'ont les hérétiques Ratzi et ses successeurs , à la suite de leur père, le père du mensonge avec leur « purifier la foi par la raison » !!!...

gabrielle a écrit:(...)
Dis donc Freddy et tes descendants, quand tu auras trouvé une loi physique qui explique la résurrection d'un mort de 4 jours... tu viendras m'en reparler.

Et c'est Ratzi qui de nos jours dis qu'il "faut purifier la foi par la raison"


Propsositions modernistes condamné par Saint Pie X

Le IV e évangile a exagéré les miracles, non seulement pour qu'ils apparaissent plus extraodinaires, mais aussi pour qu'il soient rendus capables d'exprimer l'oeuvre du Verbe incarnée.

Les Évangiles ont subi continuellement des additions et des corrections jusqu'à la constitution d'un canon défini; il ne reste dès lors en eux que des traces légères et peu sûres de la doctrine du Christ.
( Dumeige)

Les dangers de la philosophie 956204 Bien envoyé Gabrielle.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
Louis
Louis
Admin

Nombre de messages : 12427
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  ROBERT. le Ven 10 Juil 2009, 8:32 pm

.

Les arguments de Fred affraid sont vieux comme le monde et réfutés depuis très longtemps par l'apologétique... Voici une citation

du Saint Curé d'Ars qui devrait réfléchir notre bonhomme:



A force de manger du curé, vous en attraperez une indigestion et vous en mourrez.»


Dernière édition par ROBERT. le Ven 10 Juil 2009, 8:33 pm, édité 1 fois (Raison : balise)
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  Fulgence le Dim 12 Juil 2009, 2:36 pm

Autres citations de mémoire, tirées de Saint Paul :

"La Croix folie"
"Je suis fou, vous êtes sages"
"Je ne veux connaitre que Jésus et Jésus Crucifié"

Amen

Fulgence

Nombre de messages : 207
Date d'inscription : 05/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Dim 12 Juil 2009, 6:48 pm

Car les serviteurs de la Croix trouvent seuls la voie de la béatitude et de la vraie lumière.
(Imitation de Jésus-Christ, Liv III chap LVI. p.593 édition de 1824)
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les dangers de la philosophie Empty Re: Les dangers de la philosophie

Message  gabrielle le Jeu 16 Juil 2009, 11:00 am

saint Augustin:
«Voilà que les ignorants se lèvent et ravissent le ciel; et nous, avec notre science aride, nous restons embourbés dans la chair et le sang».
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 17985
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum