EUTHANASIE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: EUTHANASIE

Message  Roger Boivin le Mer 25 Jan 2017, 1:15 pm

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10714
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

blessée par une offre d'aide médicale à mourir

Message  Roger Boivin le Mar 25 Juil 2017, 3:26 pm

Une mère blessée par une offre d'aide médicale à mourir pour sa fille



Une mère, dont la fille est très malade, demande des excuses à la régie de santé Labrador-Grenfell, à Terre-Neuve-et-Labrador, après qu'un médecin lui a rappelé que l'aide médicale à mourir est légale.

Sa fille, Candice, souffre de spina-bifida, de paralysie cérébrale et de trouble de crise chronique.

En novembre dernier, Sheila Elson dit qu'un médecin lui a demandé de penser à l'aide médicale à mourir pour sa fille.

Il a précisé que sa fille était en train de mourir.

Sheila Eslon a été bouleversée par cette suggestion, d'autant plus que sa fille était tout près et pouvait entendre.

Le médecin a communiqué avec la mère pour lui dire que son intention n'était pas de lui causer du tracas ni de blesser qui que ce soit.

De toute manière, des travailleurs sociaux ont dit à la mère que c'est sa fille elle-même qui devrait prendre ce genre de décision puisqu'elle est capable de communiquer verbalement.

Somme toute, pour Sheila Elson, le personnel a fait preuve d'un immense manque de respect.

Elle ne veut pas que d'autres familles vivent ce genre de traumatisme.

La direction de la régie de santé ne parlera pas du cas en question, mais elle indique qu'elle a invité la mère à rencontrer les membres de l'équipe qui soigne sa fille.

http://www.msn.com/fr-ca/actualites/national/une-m%c3%a8re-bless%c3%a9e-par-une-offre-daide-m%c3%a9dicale-%c3%a0-mourir-pour-sa-fille/ar-AAoOXGl?li=AAgh0dy&ocid=mailsignout

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10714
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: EUTHANASIE

Message  Roger Boivin le Ven 01 Sep 2017, 2:59 pm


Collectif des médecins contre l'euthanasie

Le Bulletin Collectif, août 2017
Améliorer les soins. Rendre l'euthanasie impensable.

Chers amis,

Tristement, mais de manière tout à fait prévisible, l’encre sèche à peine sur la loi fédérale C-14, des pétitions se trouvent déjà devant la Cour (au Québec et en Colombie Britannique), de la part de personnes qui ne satisfont pas aux critères prévus par cette loi. L’argument de fond est que les patients suicidaires devraient être éligibles à mourir avec l’assistance de l’État, même si la mort naturelle n’est pas « raisonnablement prévisible ».  Rappelons qu’une condition similaire est présente dans la loi Québécoise (52), exigeant que le patient suicidaire soit « en fin de vie ».  En contestant cette condition au Québec, Jean Truchon et Nicole Gladu s’attaquent donc aux deux lois. Alors, ils demandent précisément le retrait du plus important mécanisme limitatif de ces lois ; car suite à un tel changement, l’euthanasie serait légalement disponible à presque n’importe quelle personne, malade chronique ou handicapée au Canada.

Le Collectif des médecins contre l’euthanasie, ainsi que de nombreux autres organismes et individus engagés, fera toute chose possible pour, au moins, garantir le respect scrupuleux des dispositions des lois existantes. Cependant, ce sera une bataille juridique longue et sans compromis. Notre société est en perpétuel mouvement; personne ne peut dire avec certitude où nous aboutirons.

Mais au milieu de ces transitions rapides et déconcertantes, il est essentiel de rétablir une vision claire de la réalité...

Sincèrement,

Catherine Ferrier

Présidente



La voix des médecins

   Comme dans les blagues d’antan, il y a de bonnes et de mauvaises nouvelles : la mauvaise nouvelle, c’est que nous avons trouvé une erreur dans le fonctionnement de notre base de données « membres ». La bonne nouvelle, c’est que nous l’avons corrigée et découvert que 1122 médecins ont signé notre Manifeste plutôt que 804 comme nous l’affichions précédemment!

   Dr Peter Tanuseputro, dans le CMAJ du 1er mai, répond à ceux qui le critiquent et affirme que l’euthanasie n’est pas un traitement de plus, présentant des risques et des bienfaits, à essayer au cours d’une maladie.

   Dr Terence Aitken affirme, le 24 juin, qu’en Ontario la politique partisane prend le dessus sur une réflexion sérieuse concernant les droits de la conscience (défilez vers le bas jusqu’à  “Shame on Liberals”).

   Dre Sephora Tang, à CBC Radio, le 20 juillet, discute de la liberté de conscience avec l’apport de Terry et Christine, deux médecins torontois.

   Professionalism, Conscience and the Physician (53 minutes) : conférence livrée le 28 juillet par la Dre Ramona Coelho au Symposium du DeVeber Institute.

   Dre Catherine Ferrier citée dans un commentaire paru sur le site Bioedge, le 12 août, au sujet du procès Cadotte-Lizotte.

   Un oncologue australien explique pourquoi il a changé d’avis sur l’euthanasie.

   

Agissons

   Nous avons reçu du Conseil des académies canadiennes (CAC) une demande de soumission au Comité d’experts sur l’aide médicale à mourir (AMM). Vous savez probablement que ce comité étudie la question de l’extension de l’euthanasie légale aux « demandes faites par des mineurs matures, les demandes anticipées et les demandes se rapportant à des situations où la maladie mentale est le seul problème de santé sous-jacent ». Le comité demande de l’aide pour évaluer  «  l’état des connaissances sur ces trois sujets » à partir des « données probantes et des renseignements pertinents ».  

   La date limite pour le dépôt du mémoire est le 22 septembre.

   Pour plus d’information vous pouvez visiter le site du CAC :
   Aide médicale à mourir
   Sous-question générales et questions s’appliquant à chacun des trois domaines d’AMM examinés

   Vous pouvez aussi faire suivre cette demande de soumission à d’autres groupes ou organismes qui pourraient  être intéressés à soumettre un mémoire au comité d’experts.



   Le Comité des droits de l’homme de l’ONU demande des contributions à son travail de révision de l’article 6 au sujet du droit à la vie. Notons le point 10 du Draft General Comment: States parties [may allow] [should not prevent] medical professionals to provide medical treatment or the medical means in order to facilitate the termination of life of [catastrophically] afflicted adults, such as the mortally wounded or terminally ill, who experience severe physical or mental pain and suffering and wish to die with dignity.
   La date limite pour les soumissions est le 6 octobre.



Nouvelles-médias

   Nos félicitations au Dr Bernard Lapointe, récipiendaire 2017 du Prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations, de la Société Canadienne des Médecins de Soins Palliatifs (SCMSP).

   Le Projet de Loi C-233 (Loi concernant une stratégie nationale sur la maladie d’Alzheimer et d’autres démences) a reçu la sanction royale, le 23 Juin 2017. Il a maintenant force de loi.

   À St. Anthony, Terre-Neuve, un médecin aurait essayé de pousser une mère vers une stratégie d’euthanasie pour sa fille. Voici ce qu’en pensent les défenseurs des droits des personnes handicapées.

   Une fois la mort perçue comme un bien,  tout devient justifiable, même le suicide provoqué par un accident de train et mettant d’autres personnes en danger.

   Radio Canada annonce une diminution des demandes d’euthanasie au Québec. Mais est-ce réellement le cas ? Un regard plus approfondi…

   St. Christopher’s Hospice au Royaume-Uni a fêté son 50e anniversaire. C’est là que les soins palliatifs sont nés grâce au Dre Cicely Saunders. Dame Saunders fut fermement opposée à l’euthanasie toute sa vie.

   En Nouvelle-Zélande, un comité gouvernemental chargé d’étudier la question de l’euthanasie a remis un rapport plutôt réservé à ce sujet, suite à la réception de 21,000 réponses écrites et 900 réponses verbales dont 80% s’opposaient à la légalisation.

   Le Saint-Siège a sommé les Frères de la Charité belges  de cesser la pratique de l’euthanasie à l’intérieur de leurs hôpitaux.

   Pour trouver les plus récentes nouvelles au sujet des batailles juridiques et législatives menées aux États Unis et autour du monde, nous vous invitons à visiter le site-web de la Euthanasia Prevention Coalition.



Nouvelles des tranchées

   Faut-il faire un lien entre l’épidémie actuelle de détresse et de suicide parmi les médecins québécois et l’euthanasie et les réformes du réseau de la santé?

   Le développement futur des soins palliatifs en Ontario sera-t-il explicitement lié à la disponibilité de l’euthanasie au sein des maisons de soins palliatifs ? Le bioéthicien Bob Parke en est convaincu; c’est pourquoi il travaille à la création d’une maison torontoise de soins palliatifs dont l’euthanasie sera absolument exclue. Peut-être serez-vous intéressé à écouter la conférence qu’il a livrée à l’occasion du Symposium de l’Institut DeVeber (46 minutes).

   Triste nouvelle : dans le discours politique en Grande-Bretagne, le Canada servirait maintenant d’exemple à éviter. On cherche ainsi à expliquer pourquoi il ne faudrait jamais permettre que la Chambre de Communes anglaise cède son autorité à des juges non élus.

   La BBC considère l’influence d’Adam Maier-Clayton et de sa campagne pour permettre l’euthanasie en cas de maladie psychiatrique. Les experts canadiens Trudo Lemmes et Michael Bach apportent leurs perspectives.
   Et si on offrait l’aide à se raser plutôt qu’à mourir ... ?

   Des études menées auprès de patients atteints de blessures cérébrales suggèrent qu’ils sont peut-être plus conscients que l’on croit.

   Un athée australien rejette vigoureusement la notion voulant que toute opposition à l’euthanasie ne soit qu’un phénomène « religieux ».

   “Au cœur même de la justification du suicide assisté et de l’euthanasie se trouve la notion qu’il peut être préférable pour un individu d’être mort plutôt que vivant. » Dans cet article, un défenseur des droits des personnes handicapées dénonce la menace discriminatoire qui est implicite dans cette idée.

   Consternée par l’absence de mémoire historique et d’imagination future (ce qu’elle qualifie de “présentisme”)  Margaret Somerville commente le récent changement de cap du Dr Yves Robert.

   Tollé d’indignation de la part des médecins euthanasistes des Pay-Bas face à un article du Wall Street Journal affirmant qu’ils « tuent leurs patients »…  « Les médecins ne tuent pas leurs patients; ils les aident à mettre fin à leur vie. La différence entre les deux n’est peut-être pas claire, mais elle revêt une grande importance. Si les médecins tuaient leurs patients, ils seraient punis par la loi ».

   Si vous avez des expériences en rapport avec notre travail que vous aimeriez partager avec vos collègues, merci de les envoyer à info@collectifmedecins.org.



Ressources

   L’AIBC offre des lignes directrices à ceux qui font face dans leur travail quotidien aux lois permissives sur le suicide assisté et l’euthanasie : Consensus Statement of the 7th International Colloquium.

   Palli-Science propose des capsules audio aux personnes qui aident des malades recevant des soins palliatifs à domicile. Il faut s’abonner au site pour avoir accès à ces ressources (c’est gratuit!).

   Le Portail Canadien en Soins Palliatifs propose des livres, des liens et d’autres ressources sur une variété de sujets.  



Evénéments

   La Conférence Annuelle de Canadian Physicians for Life se tiendra à Mississauga (Ontario) du 27 au 29 octobre. Elle s’adresse aux médecins, aux étudiants et aux sympathisants. Cette année, il y aura un événement spécial à l’intention des universitaires et collégiens aux études préparatoires à la médecine.



Dans la littérature

   CMAJ, 1er mai 2017 : New Canadian guidance on opioid use for chronic pain: necessary but not sufficient. Les auteurs nous rappellent que, quoique l’emploi dangereux des opiacées soit une réelle menace au Canada, il existe aussi un problème sérieux et moins connu de sous-traitement de la douleur chronique.

   Psychological Science, 1er juin 2017: Dying is unexpectedly positive. Dans cette étude on compare l’expérience affective de personnes en phase terminale avec celle d’autres personnes qui se croient en phase terminale.

   The New England Journal of Medicine, 3 août 2017: End-of-Life Decisions in the Netherlands over 25 Years.  Cet article présente les résultats de questionnaires auprès des médecins tous les cinq ans entre 1990 à 2015.
   Journal of Oncology Practice, 11 août 2017: Enhancing informed consent for physician aid in dying: potential role of handout on possible benefits of palliative care. Comme beaucoup des patients qui demandent l’euthanasie n’ont même pas eu de consultation en soins palliatifs,  serait-il utile de leur donner un dépliant qui explique de quoi il s’agit?

   Canadian Journal of Neurological Sciences, 14 août 2017: Medical Assistance in Dying (MAID) and the Neurosurgeon: Position Statement of the Canadian Neurosurgical Society (CNSS). Malgré sa position bien campée, la CNSS manifeste un certain appui aux objecteurs de conscience dans le dossier de l’euthanasie.

   Si vous voyez des articles d’intérêt pour les médecins du Collectif, svp nous les transmettre ici : info@collectifmedecins.org.


SOUTENEZ NOS EFFORTS pour que nous puissions continuer à parler en votre nom:



Améliorons notre impact médiatique:

   Invitez votre entourage à devenir adhérent de le Collectif des médecins contre l’euthanasie >>
   Invitez votre entourage à nous suivre sur Twitter >>
   Invitez votre entourage à aimer notre page Facebook >>
   Invitez votre entourage à abonner à notre chaîne Youtube >>
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10714
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum