Gilles Roberge

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Lun 29 Sep 2014, 9:08 am

roger a écrit:

Analyse Logique Et Theologique de la These Dite de Cassiciacum, Ou Considérations Sur L'état Actuel de L'Église. - Par Melle Myra DAVIDOGLOU :

page 83 - LA BULE DE PAUL IV :

http://books.google.ca/books?id=4jnIGmCKIkUC&pg=PA84&lpg=PA84&dq=Constitution+de+Pie+XII+du+8+d%C3%A9cembre+1945&source=bl&ots=8oRupJ6qzH&sig=TgG6W9oRw-B3p9_Ng-tHdTLvXGw&hl=fr&sa=X&ei=w0knVPOrIbSKsQTzp4CIDQ&ved=0CE0Q6AEwCA#v=onepage&q&f=false



Malheureusement il manque des pages !
Quelqu'un aurait-il la version papier de ce texte de Myra Davidoglou ; sans doute est-ce dans une de ses petites revues LA VOIE.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  gabrielle le Lun 29 Sep 2014, 9:20 am

Pas moi!
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Benjamin le Lun 29 Sep 2014, 11:22 am



Je viens de répondre ceci :

Je vous ai déjà dit que le Canon 188 § 4 n’a rien à voir avec une excommunication, que CE N’EST PAS UNE PEINE mais une renonciation tacite et qu’il n’y a besoin d’aucune déclaration, le canon enregistre une démission et une vacance IPSO FACTO dès que le clerc dévie publiquement de la foi catholique. Donc quel rapport ? Encore une fois, les rares fois où vous essayez de répondre quelque chose, vous répondez complètement à côté !

Mais allons plus loin et montrons à quel point vous êtes aux abois : indépendamment de l’élection à propos de laquelle vous êtes visiblement en train de supplier qu’elle puisse porter à bout de bras des hérétiques (on se demande bien pourquoi !), qu’arrive-t-il de toute façon à Roncalli selon le même Canon 188 § 4, lorsque par exemple il publie un truc comme « Pacem in Terris » en avril 1963 ? (relire nos messages précédents sur « Pacem in Terris »)

Réponse :

« En vertu de la renonciation tacite admise par le droit lui-même, sont vacants par le fait même et SANS AUCUNE DECLARATION, QUELQUE OFFICE QUE CE SOIT si le clerc : se détache publiquement de la Foi catholique. » (Code de Droit Canonique, Canon 188 § 4)

« Art. V. L’OFFICE PAPAL, comment il devient vacant. [...] S’il devait arriver que le Pape tombe dans l’hérésie, IL NE SERAIT PLUS UN MEMBRE DE L’EGLISE, ENCORE MOINS SA TETE. » (R.P. Ramstein, A Manual of canon law, 1947, p.193)

Quelque chose à rajouter ?

Et même avant « Pacem in Terris », que faire de Roncalli lorsqu’il prétendait déjà, en 1962, modifier le Canon de la Messe (ajout de Saint Joseph) ce qui va contre l’ordre et l’interdiction à perpétuité de Saint Pie V dans Quo Primum Tempore (1570) :

« Par notre présente constitution, qui est valable à perpétuité, Nous avons décidé et Nous ordonnons, SOUS PEINE DE NOTRE MALÉDICTION, que pour toutes les autres églises précitées l’usage de leurs missels propres soit retiré et absolument et totalement rejeté ET QUE JAMAIS RIEN NE SOIT AJOUTÉ, retranché ou modifié à Notre Missel que nous venons d’éditer. » (Saint Pie V, Quo Primum Tempore, 1570)

Une idée ?

Allons encore plus loin, que faire de Montini et de tous ceux qui ont signé, approuvé et répété des hérésies lors du conciliabule « Vatican soi-disant deux » et depuis lors ?

Réponse : voir Canon 188 § 4.

Et comment un Pape pourrait-il sortir plus tard d’une secte et d’une lignée d’hérésiarques ?

Allons toujours plus loin, histoire de montrer la misère à laquelle vous êtes réduit :

Que sont des gens prétendument « consacrés évêques » selon le « rite » intrinsèquement invalide de juin 1968 (voir entre autres « Rore Sanctifica », étude sur le sujet en deux volumes plus des notices, à laquelle vous n’auriez évidemment rien à répondre et que vous ne lirez sans doute même pas) et que deviennent les Sacrements sans évêques et sans prêtres ? (sans même parler du fait que toutes ces histoires se déroulent déjà en dehors de l’Église…)

Même si Montini n’avait pas pris le « soin » de faire fabriquer par six protestants et un franc-maçon une parodie de messe, intrinsèquement invalide et sacrilège (lire entre autres l’étude « La « nouvelle messe », sacrifice de Caïn », par Phazaël, encore un document auquel vous n’aurez rien à répondre et que vous ne lirez probablement même pas), de toute façon, sans prêtre validement ordonné que voudriez-vous faire, même avec la véritable Messe ?

Vous n’avez rien du tout, que vous vous en rendiez compte ou non. Vous en avez été réduit à dire que des gens comme Montini ou Wojtyla sont « Papes » parce que « pour vous » ils le sont, comme si votre avis ou le poids du nombre pouvaient avoir le moindre effet sur la réalité objective !

Vous réagissez comme un enfant surpris en train de faire une bêtise et qui ne voudrait pas reconnaître ce qu’il a fait, vous voulez même continuer en vous donnant bonne conscience. C’est raté ! Et vous ne pourrez plus jamais dire « je ne savais pas ».
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6528
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Lun 29 Sep 2014, 5:55 pm

Une réponse de Gilles Roberge à Louis le 28 septembre :


Le 28 septembre 2014 à 21:28, Gilles Roberge a dit :

Le 28 septembre, Louis Mc Duff dit:« Mais de la même Constitution du 8 décembre 1945, il dit en l`article 36 : « Les cardinaux canoniquement déposés ou ceux qui, avec le consentement du Pontife romain, ont renoncé à la dignité cardinalice, n`ont aucun droit pour l`élection.Bien plus, pendant la vacance du Siège,le Sacré Collège lui-même ne peut rétablir et habiliter même pour voter les cardinaux qui ont été privés par le pape du droit de voter ou déposés par lui ».
L`article 34 de Pie XII sur la Constitution du 8 décembre 1945 ne contredit nullement l`article 36 de cette même Constitution.

Tout d`abord, l`article 34 de la Constitution concerne le sort de l`INDIVIDU en ce qui à trait soit l`excommunication,suspense,interdit ou autre empêchement ecclésiastique.

Tandis que l`article 36 de la même Constitution concerne plutôt la CHARGE dont l`individu est destituée.

Un EXCOMMUNIÉ peut toujours revenir à l`Église s`il est repentant et se remet dans la droite ligne de la vérité enseignée par l`Église catholique Romaine.
Celui qui est DÉPOSÉ de sa charge ne peut plus reconquérir sa même charge initiale.C`est pourquoi, selon l`article 36 de la Constitution , un déposé ne peut plus être rétabli dans sa charge initiale et par conséquent,n`a pas droit de vote. Tandis que dans l`article 34 de la Constitution, sont suspendues temporairement ,certaines censures comme l`excommunication,le suspense, l`interdit ou tout autre empêchement ecclésiastique, mais seulement pour une période déterminée, soit pendant le temps de l`élection seulement.

Ce qu`il m`en semble, M. Mc Duff, c`est que je ne suis pas assez dupe pour croire que le Pape Pie XII se contredirait dans ces deux articles, soit l`article 34 par rapport à l`article 36 de la Constitution du 8 décembre 1945.

J`espère m`être bien fait comprendre. Bien vôtre M Mc Duff.

Ce à quoi Benjamin a répondu ceci (et reproduit dans le post précédant) :

Benjamin a écrit:
Spoiler:
Je viens de répondre ceci :

Je vous ai déjà dit que le Canon 188 § 4 n’a rien à voir avec une excommunication, que CE N’EST PAS UNE PEINE mais une renonciation tacite et qu’il n’y a besoin d’aucune déclaration, le canon enregistre une démission et une vacance IPSO FACTO dès que le clerc dévie publiquement de la foi catholique. Donc quel rapport ? Encore une fois, les rares fois où vous essayez de répondre quelque chose, vous répondez complètement à côté !

Mais allons plus loin et montrons à quel point vous êtes aux abois : indépendamment de l’élection à propos de laquelle vous êtes visiblement en train de supplier qu’elle puisse porter à bout de bras des hérétiques (on se demande bien pourquoi !), qu’arrive-t-il de toute façon à Roncalli selon le même Canon 188 § 4, lorsque par exemple il publie un truc comme « Pacem in Terris » en avril 1963 ? (relire nos messages précédents sur « Pacem in Terris »)

Réponse :

« En vertu de la renonciation tacite admise par le droit lui-même, sont vacants par le fait même et SANS AUCUNE DECLARATION, QUELQUE OFFICE QUE CE SOIT si le clerc : se détache publiquement de la Foi catholique. » (Code de Droit Canonique, Canon 188 § 4)

« Art. V. L’OFFICE PAPAL, comment il devient vacant. [...] S’il devait arriver que le Pape tombe dans l’hérésie, IL NE SERAIT PLUS UN MEMBRE DE L’EGLISE, ENCORE MOINS SA TETE. » (R.P. Ramstein, A Manual of canon law, 1947, p.193)

Quelque chose à rajouter ?

Et même avant « Pacem in Terris », que faire de Roncalli lorsqu’il prétendait déjà, en 1962, modifier le Canon de la Messe (ajout de Saint Joseph) ce qui va contre l’ordre et l’interdiction à perpétuité de Saint Pie V dans Quo Primum Tempore (1570) :

« Par notre présente constitution, qui est valable à perpétuité, Nous avons décidé et Nous ordonnons, SOUS PEINE DE NOTRE MALÉDICTION, que pour toutes les autres églises précitées l’usage de leurs missels propres soit retiré et absolument et totalement rejeté ET QUE JAMAIS RIEN NE SOIT AJOUTÉ, retranché ou modifié à Notre Missel que nous venons d’éditer. » (Saint Pie V, Quo Primum Tempore, 1570)

Une idée ?

Allons encore plus loin, que faire de Montini et de tous ceux qui ont signé, approuvé et répété des hérésies lors du conciliabule « Vatican soi-disant deux » et depuis lors ?

Réponse : voir Canon 188 § 4.

Et comment un Pape pourrait-il sortir plus tard d’une secte et d’une lignée d’hérésiarques ?

Allons toujours plus loin, histoire de montrer la misère à laquelle vous êtes réduit :

Que sont des gens prétendument « consacrés évêques » selon le « rite » intrinsèquement invalide de juin 1968 (voir entre autres « Rore Sanctifica », étude sur le sujet en deux volumes plus des notices, à laquelle vous n’auriez évidemment rien à répondre et que vous ne lirez sans doute même pas) et que deviennent les Sacrements sans évêques et sans prêtres ? (sans même parler du fait que toutes ces histoires se déroulent déjà en dehors de l’Église…)

Même si Montini n’avait pas pris le « soin » de faire fabriquer par six protestants et un franc-maçon une parodie de messe, intrinsèquement invalide et sacrilège (lire entre autres l’étude « La « nouvelle messe », sacrifice de Caïn », par Phazaël, encore un document auquel vous n’aurez rien à répondre et que vous ne lirez probablement même pas), de toute façon, sans prêtre validement ordonné que voudriez-vous faire, même avec la véritable Messe ?

Vous n’avez rien du tout, que vous vous en rendiez compte ou non. Vous en avez été réduit à dire que des gens comme Montini ou Wojtyla sont « Papes » parce que « pour vous » ils le sont, comme si votre avis ou le poids du nombre pouvaient avoir le moindre effet sur la réalité objective !

Vous réagissez comme un enfant surpris en train de faire une bêtise et qui ne voudrait pas reconnaître ce qu’il a fait, vous voulez même continuer en vous donnant bonne conscience. C’est raté ! Et vous ne pourrez plus jamais dire « je ne savais pas ».

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Lun 29 Sep 2014, 7:13 pm


Le 29 septembre 2014 à 17:36, Gilles Roberge a dit :

Le 26 septembre,j`ai posé la question à Roger Boivin à savoir : s`il était d`accord avec la déclaration de Pie XII du 8 décembre 1945 .
Roger m`a répondu :« On commencera pas à jouer avec les mots.»… «Pour ce qui est de la déclaration du pape Pie XII, c`est pour en arriver à dire quoi au juste.»….«Expliquez-moi votre idée ».
Ce n`est pas de mon idée personnel qu`on débat actuellement mais c`est plutôt de la déclaration de Pie XII du 8 décembre 1945 qu`on discute. Mais pourtant, c`est un Pape reconnu légalement par les sédévacantistes. Roger, je ne te demande pas si tu es d`accord sur mon avis personnel, mais je te demande plutôt si tu es tout simplement d`accord d`avec la déclaration de Pie XII sur sa déclaration de la Constitution du 8 décembre 1945.


Le 29 septembre 2014 à 18:22, Roger Boivin a dit :

Évidemment, c’est Sa Sainteté le Pape Pie XII !

..et avec l’article 34 :

« Aucun cardinal ne peut d’aucune manière être exclu de l’élection active et passive du Souverain Pontife sous le prétexte ou par le motif de n’importe quelle excommunication, suspense, interdit ou autre empêchement ecclésiastique. Nous suspendons ces censures seulement pour cette élection ; elles conserveront leurs effets pour tout le reste. »

..et avec l’article 36 :

« Les cardinaux canoniquement déposés ou ceux qui, avec le consentement du Pontife romain, ont renoncé à la dignité cardinalice, n’ont aucun droit pour l’élection. Bien plus, pendant la vacance du Siège, le Sacré Collège lui-même ne peut rétablir et habiliter même pour voter les cardinaux qui ont été privés par le pape du droit de voter ou déposés par lui. »

..de la Constitution du 8 décembre 1945 de S. S. le pape Pie XII.

Et vous ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Lun 29 Sep 2014, 10:08 pm


Le 29 septembre 2014 à 18:47, Gilles Roberge a dit :

Gabrielle Rochon dit: « Vous ne m`avez pas donné un seul cas de l`élection du pape hérétique? Pourquoi».

Si Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II etc..sont des papes hérétiques, pouvez-vous le prouver avec un certitude absolue ? Attention, vous vous aventurez sur un terrain qui est très dangereux en jugeant faussement son prochain, et des papes de surcroit.

Les sédévacantistes se font les champions du pouvoir de juger des papes comme étant des hérétiques et des imposteurs comme le dit si bien M. Roger Boivin.
« Une réponse de trois lettres sera suffisante » Il y a deux réponses à trois lettres. Le OUI et le NON ont tous les deux trois lettres. Donc, avant d`accuser qui que ce soit dans notre système de justice, on doit prouver avec précision les faits et causes qui vont justifier ces accusations. Il en est de même pour le sédévacantiste qui doit prouver ses accusations pour prouver qu`il est équitable envers la justice humaine et divine.

Ce à quoi j'ai répondu en attendant la réponse de Gabrielle :

Spoiler:

Le 29 septembre 2014 à 21:28, Roger Boivin a dit :

En attendant la réponse de Gabrielle, voici ce que vous auriez dû lire dans l'ouvrage «L'infâme trahison» :

«« Avertissement

Une importante précision doit être faite. Très souvent, on entend les gens nous dire : «Vous jugez, et Jésus dans son Évangile dit» : «Ne jugez pas afin de ne pas être mis en jugement» (Matt, VII, v. 1) ; «vous manquez de charité, il vaudrait mieux vous taire.» Certes, Jésus, dans son Évangile dit «ne jugez pas», mais cette parole du Divin Maître se rapporte au jugement au «for interne», c'est-à-dire la conscience d'une personne, ce pourquoi une personne fait ou dit telle ou telle chose, l'intention intime qui la motive; sur tout cela nous n'avons aucun droit de porter un jugement, il appartient à Dieu seul de juger ces choses : «Dieu seul sonde les reins et les cœurs» (Jér. XVII, v.10). Il existe cependant une forme de jugement que l'on peut porter, c'est le jugement au «for externe», c'est-à-dire les paroles, les actes public qu'une personne peut faire ; elles tombent sous le coup du jugement au for externe ; c'est cela que Jésus nous apprend lorsqu'il dit : «C'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez : cueille-t-on des raisins sur les épines ou des figues sur les chardons ? Ainsi tout bon arbre donne de bons fruits, tandis que le mauvais arbre donne de mauvais fruits. Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, pas plus qu'un mauvais arbre n'en peut porter de bons...C'est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez» (Matth. VII, v. 15-20). C'est clair, on doit se servir de son intelligence, intelligence guidée par la Sainte Doctrine de l'Église. Recourons à une comparaison. Vous marchez dans la rue, et vous voyez M. Untel tuer une personne. Devant ce fait, vous allez au poste de police dénoncer cette personne en disant : «J'ai vu M. Untel tuer une personne». Ce faisant, vous avez jugé l'acte, c'est-à-dire qu'objectivement vous pouvez dire que ce M. a commis un meurtre ; ce que vous ne pouvez pas dire c'est si ce M. s'est rendu formellement coupable devant Dieu du péché d'homicide. Eh bien, ce même raisonnement s'applique dans le problème qui nous occupe. Je constate qu'un membre de la hiérarchie dit ou fait ce que la Sainte Doctrine de l'Église a condamné ; alors, je me dois d'avertir mes frères que Mgr Untel a commis une hérésie et que par son comportement, il est donc, de façon objective, dans l'hérésie et le schisme. Ce que je ne peux pas dire c'est si c'est volontairement, involontairement ou par une conscience faussée qu'il a eu telle conduite.

Pour ce qui est de la charité, personne ne manque à la charité lorsque, s'en tenant à la stricte vérité, il dénonce une situation dangereuse. Si dans une ville vous savez que quelqu'un, par inadvertance ou volontairement, peu importe, a empoisonné une source à laquelle des gens viennent s'abreuver, est-ce que, sous prétexte de charité envers la personne qui a empoisonné la source, vous allez laisser les gens boire à cette source ? Évidemment non! Vous allez, par charité, avertir la population que cette source a été empoisonné. Eh bien, lorsqu'il s'agit des âmes et de la Foi, le même principe s'applique; on répand aujourd'hui, en se servant frauduleusement de l'autorité, des doctrines funestes, condamnées solennellement et pour toujours par la Sainte Église de Jésus. La charité impose à toute personne consciente de ce fait de prévenir ceux qui, trompés par cette apparence d'autorité, s'abreuvent à ces doctrines mauvaises et courent par le fait même un terrible danger, celui de la mort spirituelle. Je crois que toute personne de bonne volonté aura compris ces distinctions.

Ces choses étant bien établies, nous prions le lecteur de bien vouloir prendre note que tout au long de cette brochure, nous allons nous appliquer à porter un jugement au for externe à la lumière de la doctrine catholique, non par haine ou ressentiment envers les personnes qui sont mentionnées, mais par amour pour Dieu, sa Sainte Église et par charité pour ceux qui ne se rendent pas compte de la terrible violence qui est faite, aujourd'hui, à l'Église de Jésus-Christ par ceux qui, l'occupant et la dirigeant de façon tout à fait contraire à la volonté du Christ, ont perdu toute autorité sur les âmes.

Certes, quelques fois les termes peuvent apparaître violents; eh bien, il ne faut pas oublier que c'est Jésus qui, aujourd'hui, est honteusement bafoué, méprisé et foulé aux pieds par des hommes d'Église qui, pour plaire au monde, ont abandonné leur Seigneur et Maître et livré aux mains de Ses ennemis, son Épouse bien-aimée, l'Église Catholique.

Pour vous montrer que des termes violents peuvent être employés sans procéder aucunement d'une mauvaise intention, il nous suffira de citer un extrait du livre «Le Libéralisme est un péché» de Don Félix Sarda Y Salvany. Ce livre, lors de sa parution dans les années 1884, suscita un tollé de protestations. La Sacré Congrégation de l'Index fut amenée à trancher la question et déclara :

«D. Sarda mérite d'être loué, parce qu'il expose et défend la saine doctrine sur le sujet dont il s'agit, par des arguments solides, développés avec ordre et clarté, sans nulle attaque à qui que ce soit.» 1.

Voyons un peu un extrait de ce livre ainsi loué par la Sacrée Congrégation de l'Index :

«Les Saints Pères avaient sans aucun doute une connaissance très nette des lois de la charité chrétienne et c'est pour cela que le docteur angélique Saint Thomas d'Aquin, au commencement de son célèbre opuscule : «Contre les adversaires de la Religion»représente Guillaume et ses sectateurs (qui n'étaient certainement pas encore condamnés par l'Église) comme des ennemis de Dieu, des ministres du diable, des membres de l'antéchrist, des ennemis du salut du genre humain, des diffamateurs, des semeurs de blasphèmes, des réprouvés, des pervers, des ignorants, des émules de Pharaons, pire que Jovinien et Vigilance.»2.

Ouf! Voilà qui est assez pour convaincre quiconque que, si parfois les expressions sont violentes, elles le sont parce que celui qui est attaqué est Jésus-Christ, notre doux Sauveur et que, si on est passionné lorsque l'on prend sa défense, cela est normal. Je ne vois pas qui pourrait reprocher à saint Thomas d'Aquin cette ardeur et cette passion qu'il a eues en défendant son Seigneur.

Nous prions le lecteur de bien vouloir se souvenir de ces précisions tout au long de la lecture de cette brochure. »»

--

1.Le Libéralisme est un péché", D. Félix Sarda Y Salvany, p. XIII, éd. Pierre Téqui, 1910.
2.Le Libéralisme est un péché", D. Félix Sarda Y Salvany, p. 143 , éd. Pierre Téqui, 1910.

+
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Lun 29 Sep 2014, 11:52 pm


Le 29 septembre 2014 à 22:37, Gilles Roberge a dit :

L’ abbe Georges de Nantes , ça te dis quelque chose Roger ?


J'ai répondu :
Spoiler:

Le 29 septembre 2014 à 22:53, Roger Boivin a dit :
Oui.

Laughing
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  ROBERT. le Mar 30 Sep 2014, 11:50 am

roger a écrit:Une réponse de Gilles Roberge à Louis le 28 septembre :


Le 28 septembre 2014 à 21:28, Gilles Roberge a dit :

 
Ce qu`il m`en semble, M. Mc Duff, c`est que je ne suis pas assez dupe pour croire que le Pape Pie XII se contredirait dans ces deux articles, soit l`article 34 par rapport à l`article 36 de la Constitution du 8 décembre 1945.

M. Roberge, M. McDuff n'a jamais dit que S.S. Pie XII se contredisait.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  ROBERT. le Mar 30 Sep 2014, 1:12 pm


Le 29 septembre 2014 à 18:47, Gilles Roberge a dit :

Gabrielle Rochon dit: « Vous ne m`avez pas donné un seul cas de l`élection du pape hérétique? Pourquoi».

Si Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II etc… sont des papes hérétiques, pouvez-vous le prouver avec une certitude absolue ?
.
En passant, des papes hérétiques, ça n’existe pas M. Roberge ! Vous n’avez  qu’à étudier les faits, paroles et gestes de ces gens, et vous verrez qu’ils enseignent pas la doctrine catholique !
.
Attention, vous vous aventurez sur un terrain qui est très dangereux en jugeant faussement son prochain, et des papes de surcroit.
.
Personne sur TD ne juge le for interne du prochain.  Il n’est, par contre, pas interdit d’examiner les faits, paroles et gestes du prochain (for externe)
.
Les sédévacantistes se font les champions du pouvoir de juger des papes comme étant des hérétiques et des imposteurs comme le dit si bien M. Roger Boivin.
.
Vous mélangez catholiques et sédévacantistes, cher Monsieur.  Les catholiques  — et non les sédévacantistes, comme vous dites  — ont examiné les faits, paroles et gestes de  "Jean XXIII", "Paul VI", "Jean-Paul II" etc et en ont tiré les seules conclusions qui s’imposent.
.
« Une réponse de trois lettres sera suffisante » Il y a deux réponses à trois lettres. Le OUI et le NON ont tous les deux trois lettres. Donc, avant d`accuser qui que ce soit dans notre système de justice, on doit prouver avec précision les faits et causes qui vont justifier ces accusations. Il en est de même pour le sédévacantiste qui doit prouver ses accusations pour prouver qu`il est équitable envers la justice humaine et divine.
.
L’art de noircir du papier (ou un écran d’ordi  Wink ) et de ne pas répondre. Vous êtes un champion dans ce domaine.
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Mar 30 Sep 2014, 3:21 pm


Le 30 septembre 2014 à 14:18, Roger Boivin a dit :


- Le 29 septembre 2014 à 18:47, Gilles Roberge a dit :

« Gabrielle Rochon dit: « Vous ne m`avez pas donné un seul cas de l`élection du pape hérétique? Pourquoi».

Si Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II etc..sont des papes hérétiques, pouvez-vous le prouver avec un certitude absolue ? Attention, vous vous aventurez sur un terrain qui est très dangereux en jugeant faussement son prochain, et des papes de surcroit.

Les sédévacantistes se font les champions du pouvoir de juger des papes comme étant des hérétiques et des imposteurs comme le dit si bien M. Roger Boivin.
« Une réponse de trois lettres sera suffisante » Il y a deux réponses à trois lettres. Le OUI et le NON ont tous les deux trois lettres. Donc, avant d`accuser qui que ce soit dans notre système de justice, on doit prouver avec précision les faits et causes qui vont justifier ces accusations. Il en est de même pour le sédévacantiste qui doit prouver ses accusations pour prouver qu`il est équitable envers la justice humaine et divine. »

– Le 7 juillet 2014 à 10:19, Gilles Roberge a dit :

« Je crois a la théorie d’ un faux pape, mais seulement a partir de Benoît XVI. Quand au Concile du Vatican II, il est tout a fait valide et ne contredit en rien la doctrine de l’ Église catholique romaine , les encycliques, ni les dogmes etc…. »

Monsieur Roberge, je puis vous revirer vos propres paroles contre vous-même : « Attention, vous vous aventurez sur un terrain qui est très dangereux en jugeant faussement son prochain, et des papes de surcroit.. »

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Mer 01 Oct 2014, 7:43 am


Le 30 septembre 2014 à 22:39, Gilles Roberge a dit :

Roger, c`est vrai que j`ai dit que «je crois à la théorie d`un faux pape…………», mais c`était parce que Benoit XVI ayant démissionné, j`aurais cru « à la théorie d`un faux pape », mais à la différence que je n`ai jamais accusé aucun pape d`hérésie ou d`imposteurs ou ayant fait parti de la franc-maçonnerie….; donc je ne me suis pas aventuré sur un terrain qui est très dangereux parce que je n`ai jamais accusé ni jugé faussement mon prochain, et de surcroit un pape, comme les sédévacantistes ont le don de si bien le faire.

Roger, je te défie de me citer une seule phrase où j`ai faussement accusé un pape d`hérésie, d`imposteurs et d`avoir fait partie de la franc-maçonnerie !

J`ai le droit d`avoir eu un doute un moment donné sur la légitimité d`une théorie sur l`hypothèse d`un anti-pape n`est ce pas. Si je n`ai jamais accusé aucun pape de quoi que ce soit, c`est la preuve que je m`en tient à l`obéissance envers le Concile Vatican II ainsi que de toutes les lettres encycliques des derniers Souverains Pontifes que vous ne croyez pas comme tels et que vous niez fortement.

C`est quoi l`hérésie dont les sédévacantistes accusent ces papes ? De ne pas croire à la Sainte Trinité ? De ne pas croire à la présence réelle dans l`Eucharistie ? De ne pas croire à la Rédemption ? Une déclaration contraire à l`Évangile ou à la Tradition ?

Roger, peux-tu me préciser les preuves qui prouvent l`appartenance de Jean XXIII à la franc-maçonnerie ?

Oui, les sédévacantistes voyagent sur un terrain glissant en accusant faussement et à tort, les Souverains Pontifes d`hérésie, d`imposteurs et d`avoisiner avec la franc-maçonnerie.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  gabrielle le Mer 01 Oct 2014, 8:04 am

Le 1 octobre 2014 à 07:02, Gabrielle Rochon a dit :
Gabrielle a écrit

J »e n’ai aucun doute sur Sa Sainteté le Pape Pie XII.

Pourquoi esquivez-vous l’article 36?

Vous ne m’avez pas donné un seul cas de l’élection du pape hérétique? Pourquoi.

Je reprends en imageant votre raisonnement.

Luther est cardinal et vit en 1910, il fait schisme et fonde les luthériens. 1958, le Pontife Pie XII meurt, le conclave va s’ouvrir., est-ce que Luther cardinal, peut venir prendre part à ce conclave?

Une réponse de trois lettres sera suffisante. »

« Répondre ↓
Le 29 septembre 2014 à 18:47, Gilles Roberge a dit :
Gabrielle Rochon dit: « Vous ne m`avez pas donné un seul cas de l`élection du pape hérétique? Pourquoi».
Si Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II etc..sont des papes hérétiques, pouvez-vous le prouver avec un certitude absolue ? Attention, vous vous aventurez sur un terrain qui est très dangereux en jugeant faussement son prochain, et des papes de surcroit.
Les sédévacantistes se font les champions du pouvoir de juger des papes comme étant des hérétiques et des imposteurs comme le dit si bien M. Roger Boivin.
« Une réponse de trois lettres sera suffisante » Il y a deux réponses à trois lettres. Le OUI et le NON ont tous les deux trois lettres. Donc, avant d`accuser qui que ce soit dans notre système de justice,
on doit prouver avec précision les faits et causes qui vont justifier ces accusations. Il en est de même pour le sédévacantiste qui doit prouver ses accusations pour prouver qu`il est équitable envers la justice humaine et divine. »

Gabrielle 1 octobre
L’art du patinage artistique! Je ne vous demande pas de juger mais de donner une réponse : oui ou non sur le cas hypothétique du « cardinal Luther et un conclave »

Monsieur, êtes vous de bonne foi ? Donnez une réponse à ce cas hypothétique

Pour le jugement, personne ne peut juger le Pape, son jugement revient à Dieu seul mais, tout le monde peut constater une hérésie ou un geste apostat et ce faisant constater que celui qui le comment ne peut être le Pape.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  gabrielle le Mer 01 Oct 2014, 8:06 am

Le 1 octobre 2014 à 07:05, Gabrielle Rochon a dit :
Les sédévacantistes se font les champions du pouvoir de juger des papes dixit Roberge

Que faites-vous sinon que de poser un jugement.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Benjamin le Mer 01 Oct 2014, 10:24 am


Je viens de répondre ceci :

Vous dites : « C`est quoi l`hérésie dont les sédévacantistes accusent ces [antipapes, n.d.B.] ? De ne pas croire à la Sainte Trinité ? De ne pas croire à la présence réelle dans l`Eucharistie ? De ne pas croire à la Rédemption ? Une déclaration contraire à l`Évangile ou à la Tradition ? »

Vous plaisantez ! On vous a donné l’exemple de « Dignitatis Humanae » qui contredit Quanta Cura, dès le 1er Juillet dernier, et Roger vous a donné un lien d’un PDF mettant face à face la Doctrine Catholique et la « doctrine » de la secte ainsi qu’un autre lien vers une étude relevant plusieurs centaines d’erreurs, « d’oublis » et d’hérésies dans le prétendu « CEC » de 1992, et cela c’était le 15 Juillet dernier ! Sans même parler de la prétendue « nouvelle messe », à propos de laquelle Roger vous avait déjà donné plusieurs liens sérieux à lire dès le 24 Juin dernier ! Et nous sommes le 1er Octobre !

Puisqu’au bout de plus de trois mois vous n’avez visiblement rien lu (puisque vous posez une question qui n’aurait pas lieu d’être si vous aviez lu), alors répétons encore un exemple afin de ne pas simplement vous répéter de lire les messages précédents :

Dignitatis Humanae, le 7 décembre 1965 :
« L’Église, donc, fidèle à la vérité de l’Évangile, suit la voie qu’ont suivie le Christ et les Apôtres lorsqu’elle reconnaît le principe de la liberté religieuse comme conforme à la dignité de l’homme et à la Révélation divine, et qu’elle encourage une telle liberté »

S.S. Pie IX, Quanta Cura, 8 décembre 1864 :
« Et contre la doctrine de la Sainte Écriture, de l’Église et des saints Pères, ils affirment sans hésitation que : « la meilleure condition de la société est celle où on ne reconnaît pas au pouvoir le devoir de réprimer par des peines légales les violations de la loi catholique, si ce n’est dans la mesure où la tranquillité publique le demande ». À partir de cette idée tout à fait fausse du gouvernement des sociétés, ils ne craignent pas de soutenir cette opinion erronée, funeste au maximum pour l’Église catholique et le salut des âmes, que Notre Prédécesseur Grégoire XVI, d’heureuse mémoire, qualifiait de » délire » : « La liberté de conscience et des cultes est un droit propre à chaque homme. Ce droit doit être proclamé et garanti par la loi dans toute société bien organisée. Les citoyens ont droit à l’entière liberté de manifester hautement et publiquement leurs opinions quelles qu’elles soient, par les moyens de la parole, de l’imprimé ou tout autre méthode sans que l’autorité civile ni ecclésiastique puisse lui imposer une limite ». »

Sur Te Deum certains passages sont même mis en gras, en taille maximale et en couleur afin de les faire encore plus ressortir, au cas où vous ne verriez pas déjà ce qui « cloche »…

Sachant qu’en plus :

« À la demande [de l'antipape, n.d.B.], j’ai collaboré aux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse: il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture, or il n’y est pas » (Congar, cité dans Éric Vatré : A la droite du Père, Paris 1994, p. 118)

Et sachant que, en cherchant cette citation de Congar je suis en plus au passage tombé sur ceci : la liberté des cultes qualifiée de « désastreuse et à jamais déplorable hérésie » par Pie VII (lettre apostolique Post tam diuturnas, 29 avril 1814)

avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6528
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Mer 01 Oct 2014, 10:48 am


M'en va lui poster ça plus tard, le temps de le laisser lire  Benjamin et Gabrielle :


Vous avez été prudent, je le concède.

Mais envers nous, vous ne vous privez pas de nous accuser faussement de certaines choses.

A propos de J. XXIII, j'ai dit seulement «s'’il était déjà franc-maçon, comme beaucoup de citations reproduites sur te deum le prétendent », et non qu'il était franc-maçon ; car on ne peut en avoir la certitude, la F-M étant une société secrète et subversive.

Ce qui est important c'est ce qui a été fait et écrit. On ne peut se baser sur les qu'en-dira-t-on, les suppositions, les sentiments et les vues personnelles, sinon l'on sombre dans le subjectivisme. En passant, tout ce qui de visou a été et est encore observable, a pu déjà et peut encore mettre la puce à l'oreille à quiconque a un tant soi peu le sens catholique.

C'est un fait que la F-M a infiltré les rangs catholiques et ce avant même l'élection du Pape Pie X ; comme ça l'est pour les agents modernistes qui s'y sont dissimulé. C'est un fait que ces ennemis déclarés de l'Église catholique ont toute une somme de travail à leur actif, qu'ils ne sont pas resté les bras croisés à ne rien faire. Et qu'il y ait forcément un résultat à leur labeur subversif, ça on peut le conclure.

C'est un fait qu'il y a eu depuis les années 60 des changements au niveau liturgique et doctrinal ; et que tout cela a entrainé tous ces boulversements et contrverses, toutes ces scissions et confusions. Et on est en droit de se poser de sérieuses questions, d'en faire le lien avec ces ennemis jurés.

D'ailleurs, n'est-ce pas là le dessein diabolique de Satan de détruir la sainte Église catholique, - ce qu'en passant il ne pourra jamais faire, l'Église catholique étant indestructible -.

Placez sur google :  « Sous le pape Pie IX, brèche ouverte par où Satan entra dans Rome, la capital chrétienne »,
c'est de Mgr gaume, et Mgr Gaume ce n'est pas n'importe qui ; et ça vous donnera une petite idée d'une des avancées diaboliques.

Et ce qui n'était que mascarades à ce moment là, un siècle plus tard avec la permission de Dieu, on est en droit d'y voir la réalité, surtout après avoir lu dans l'ouvrage, déjà cité plus haut, LA RÉVOLUTION, de Mgr de Ségur, qui lui non plus est loin d'être n'importe qui, ce que sont les desseins diaboliques de la F.-M.

Dieu n'avait-il pas permi au démon de réduir Job dans une extrême misère, dépouillé qu'il était de tout et gisant sur un tas de fumier ? D'ailleurs j'ai vu dans mon vieux Missel que Job est une figure de l'Église.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Benjamin le Mer 01 Oct 2014, 11:26 am



À force de creuser, il n'est même plus six pieds sous terre, il va ressortir quelque part dans l'eau au large de l'Australie.


Pour visualiser où ressortira Gilles R., voici la procédure à suivre :

- Allez sur : http://www.antipodr.com/

- Dans la barre blanche, tapez "Montréal" (par exemple)

- Cliquez sur le bouton bleu "Trouvez l'autre côté du monde !" (ou appuyez simplement sur "Entrée" sur votre clavier)

- Voilà, à gauche vous voyez Montréal, et à droite le point de sortie... Laughing


Vu l'endroit, il faudrait qu'il emporte un radeau gonflable à tout le moins ; il n'y a visiblement que de l'eau à plusieurs milliers de kilomètres à la ronde.


avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6528
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  ROBERT. le Mer 01 Oct 2014, 11:46 am

Benjamin a écrit:

À force de creuser, il n'est même plus six pieds sous terre, il va ressortir quelque part dans l'eau au large de l'Australie. Laughing

Le Queen Elisabeth II l'attend au point de sortie !!! Very Happy
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Mer 01 Oct 2014, 12:10 pm

roger a écrit:
M'en va lui poster ça plus tard, le temps de le laisser lire  Benjamin et Gabrielle :


Vous avez été prudent, je le concède.

Mais envers nous, vous ne vous privez pas de nous accuser faussement de certaines choses.

A propos de J. XXIII, j'ai dit seulement «s'’il était déjà franc-maçon, comme beaucoup de citations reproduites sur te deum le prétendent », et non qu'il était franc-maçon ; car on ne peut en avoir la certitude, la F-M étant une société secrète et subversive.

Ce qui est important c'est ce qui a été fait et écrit. On ne peut se baser sur les qu'en-dira-t-on, les suppositions, les sentiments et les vues personnelles, sinon l'on sombre dans le subjectivisme. En passant, tout ce qui de visou a été et est encore observable, a pu déjà et peut encore mettre la puce à l'oreille à quiconque a un tant soi peu le sens catholique.

C'est un fait que la F-M a infiltré les rangs catholiques et ce avant même l'élection du Pape Pie X ; comme ça l'est pour les agents modernistes qui s'y sont dissimulé. C'est un fait que ces ennemis déclarés de l'Église catholique ont toute une somme de travail à leur actif, qu'ils ne sont pas resté les bras croisés à ne rien faire. Et qu'il y ait forcément un résultat à leur labeur subversif, ça on peut le conclure.

C'est un fait qu'il y a eu depuis les années 60 des changements au niveau liturgique et doctrinal ; et que tout cela a entrainé tous ces boulversements et contrverses, toutes ces scissions et confusions. Et on est en droit de se poser de sérieuses questions, d'en faire le lien avec ces ennemis jurés.

D'ailleurs, n'est-ce pas là le dessein diabolique de Satan de détruir la sainte Église catholique, - ce qu'en passant il ne pourra jamais faire, l'Église catholique étant indestructible -.

Placez sur google :  « Sous le pape Pie IX, brèche ouverte par où Satan entra dans Rome, la capital chrétienne »,
c'est de Mgr gaume, et Mgr Gaume ce n'est pas n'importe qui ; et ça vous donnera une petite idée d'une des avancées diaboliques.

Et ce qui n'était que mascarades à ce moment là, un siècle plus tard avec la permission de Dieu, on est en droit d'y voir la réalité, surtout après avoir lu dans l'ouvrage, déjà cité plus haut, LA RÉVOLUTION, de Mgr de Ségur, qui lui non plus est loin d'être n'importe qui, ce que sont les desseins diaboliques de la F.-M.

Dieu n'avait-il pas permi au démon de réduir Job dans une extrême misère, dépouillé qu'il était de tout et gisant sur un tas de fumier ? D'ailleurs j'ai vu dans mon vieux Missel que Job est une figure de l'Église.
Et rajouter ceci :

Anotation tirée de l'ouvrage de Mgr Delassus, "CONJURATION ANTICHRÉTIENNE", 1910, T. 3, p. 879, note 1 ( en pdf) :

« Les «Annales du Mont Saint-Michel» ont aussi parlé d'une vision que Léon XIII aurait eue tandis qu'il célébrait la messe, vision dont il aurait donné communication à Mgr T., consulteur de la Congrégation des Évêques et Réguliers. Il lui aurait été ainsi recommandé de prescrire les prières et l'exorcisme qui sont récités après toutes les messes basses. Voici comment les Annales la rapportent : «La terre lui apparut comme enveloppée de ténèbres ; et d'un abîme entrouvert, il vit sortir une légion de démons qui se répandaient sur le monde pour détruire les œuvres de l'Église et s'attaquer à l'Église elle-même qu'il vit réduite à l'extrémité. Alors saint Michel apparut et refoula les mauvais esprits dans l'abîme». Non à cet instant, mais plus tard, quand la multiplicité et la ferveur de ces prières auront produit leur plein effet ».
La page 879 correspond à la page 129 du pdf  : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Delassus/ConjurationT3.pdf



Voici l'extrait de LA RÉVOLUTION de Mgr de Ségur :


Dans l’opuscule de Mgr de Ségur LA RÉVOLUTION on y lit ceci :

« LA CORRUPTION DE LA JEUNESSE ET DU CLERGÉ. – Les «cœurs choisis» que la Révolution recherche de préférence, ce sont les jeunes gens et les prêtres ; elle ose même aspirer jusqu’à former un pape.
[..]
«« Nous devons faire l’éducation immorale de l’Église, et arriver, par de petits moyens bien gradués, quoique assez mal définis, au triomphe de l’idée révolutionnaire par un Pape. Ce projet m’a toujours paru d’un calcul surhumain. »» (Nubius à Volpe)

« Surhumain, en effet, car il vient on droite ligne de Satan. Le personnage qui se cache sous le nom de Nubius décrit ensuite ce Pape révolutionnaire qu’il ose espérer : un Pape faible et crédule, sans pénétration, honnête et respecté, imbu des principes libéraux.

«« C’est à peu près dans ces conditions qu’il nous en faudrait un, si c’est encore possible. Avec cela nous marcherons plus sûrement à l’assaut de l’Église, qu’avec les pamphlets de nos frères de France et l’or même de l’Angleterre. Pour briser le rocher sur lequel Dieu a bâti son Église, nous aurions le petit doigt du successeur de Pierre engagé dans le complot, et ce petit doigt vaudrait pour cette croisade tous les Urbain II et tous les saint Bernard de la chrétienté. »» (Instruction secrète)»
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Roger Boivin le Mer 01 Oct 2014, 10:17 pm

Le 1 octobre 2014 à 19:44, Gilles Roberge a dit :

Benjamin Vergne, Vatican II loue la liberté d`obéir à sa conscience, qui est en soi la liberté religieuse, tout en ajoutant que la conscience a le devoir de se former et d`adhérer à la vérité quand elle l`a découverte. Donc, Dignitatis Humanae ne dit pas le contraire de Quanta Cura.
Ne soyez donc pas inquiet M. Vergne, Dignitatis Humanae ne contredit aucunement l`Évangile et la Tradition.
Votre problème est tout simplement dans le jeu de l`interprétation qui n`est pas le même que celui dont l`Église donne à Vatican II.

Le 1 octobre 2014 à 16:51, Gilles Roberge a dit :

Mme Rochon, pour ce qui est de donner «une réponse à ce cas hypothétique » je vous répond que les accusations des papes mentionnées sur ce site ne sont pas des accusations hypothétiques mais des accusations réelles, donc cessez de fuir la réalité en vous retranchant dans l`irréel hypothétique, et citez-moi avec précision de quoi ces papes concernés sont-ils hérétiques ? Quelles vérités de foi ont-ils reniées, et qui vous prouve l`appartenance de ces papes ou de ce pape à la franc-maçonnerie ? « L`art du patinage artistique » pour être performant ,doit se vivre dans le réel et non dans « l`hypothétique.

Le 1 octobre 2014 à 15:49, Gilles Roberge a dit :

Mme Rochon, ce n`est pas moi qui juge les Papes, je ne fais que constater les écrits des sédévacantistes qui sont sur ce site et qui accusent les Papes d`hérétiques, d`imposteurs et de franc-maçonnerie. Est-ce vraie madame que les sédévacantistes traitent les Papes ( ou anti-papes ,ou appellez-les comme vous voulez ) d`hérétiques, d`imposteurs et de franc-maçonnerie ?

Le 1 octobre 2014 à 19:47, Gilles Roberge a dit :

Roger, ça représente quoi pour toi Georges de Nantes ?

Le 1 octobre 2014 à 21:06, Roger Boivin a dit :

Placez ça sur google : LA PETITE HISTOIRE DE LA RÉSISTENCE QUÉBÉCOISE À V2 – dans les années 70 – par Gabrielle
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10767
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  gabrielle le Jeu 02 Oct 2014, 7:34 am

Le 2 octobre 2014 à 06:33, Gabrielle Rochon a dit :
Le 1 octobre 2014 à 16:51, Gilles Roberge a dit :

« Mme Rochon, pour ce qui est de donner «une réponse à ce cas hypothétique » je vous répond que les accusations des papes mentionnées sur ce site ne sont pas des accusations hypothétiques mais des accusations réelles, donc cessez de fuir la réalité en vous retranchant dans l`irréel hypothétique, et citez-moi avec précision de quoi ces papes concernés sont-ils hérétiques ? Quelles vérités de foi ont-ils reniées, et qui vous prouve l`appartenance de ces papes ou de ce pape à la franc-maçonnerie ? « L`art du patinage artistique » pour être performant ,doit se vivre dans le réel et non dans « l`hypothétique. »

Je prends note Monsieur, que vous refusez de donner une réponse à ce cas… donc, je dois conclure que vous en êtes incapable sans bafouer la doctrine de l’Église et la Constitution de Pie XII.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  gabrielle le Jeu 02 Oct 2014, 7:42 am

A l'attention de Gilles Roberge.

Quelques dates significatives.

17.11.80: Au cours d’un voyage en Allemagne, JPII se rend dans un temple luthérien où il déclare : “Je viens à vous, vers l’héritage spirituel de Martin Luther” dont il vante “la profonde religiosité.”

25.05.82: En Angleterre, JPII assiste au culte religieux, aux côtés de l’archevêque de la cathédrale anglicane de Canterbury.

25.01.83: Promulgation du nouveau droit Canon qui, notamment, lève les sanctions excommunication frappant les adhérants à la Franc-Maçonnerie.

Je vous comprends; pour vous, la Franc-Maçonnerie c’est une belle œuvre philanthropique qui aide les pauvres et les vieillards…en fait, c’est la belle couverture dorée qu’elle se donne, mais si on soulève un peu cette couverture, oh la! la!, c’est loin d’être beau.! La Maçonnerie, qu’est-ce?: “Nous avons toujours eu des prêtres dans nos loges…Si mettre l’Homme sur l’autel plutôt que d’y mettre Dieu est le péché de Lucifer, tous les humanistes depuis la Renaissance commettent ce péché.” (Jacques Mitterand, Ancien grand maître du Grand Orient, Printemps 1969). Ce fut l’un des griefs invoqués contre les francs-maçons, quand ils furent excommuniés par le pape Clément XII, en 1738.

11.12.83: JPII, accompagné de plusieurs cardinaux, monte en chaire, dans un temple luthérien à Rome, prend part à un office hérétique et récite une prière composée par Luther. Précédemment, il avait émis l’avis qu’il “fallait refaire le procès de Luther afin de le ré instruire d’une manière plus objective.”

17.04.84: JPII reçoit une délégation du B’nai B’rith (la plus haute maçonnerie Juive mondiale, reconnue pour le haine du Christ ) et qualifie cette réception de “rencontre entre frères.”

10.05.84: En Thaïlande, il rend visite au patriarche suprême Vasana Tera qui l'accueille sur son trône et devant lequel il s’incline profondément.

08.08.85: Au Togo, JPII assiste dans “la forêt sainte” à des rites animistes près de Lomé. Il renouvellera une participation, à des rites sataniques à Kara et à Togoville.

19.08.85: A Casablanca, aux côtés du roi Hassan II, “commandeur des croyants”, au stade où sont réunis quatre-vingt mille jeunes musulmans, JPII prône “Le dialogue avec l’Islam” et affirme “Nous avons le même Dieu.”

Notons que le dieu des musulmans provoque la contradiction. EX: de lui vient le vrai et faux; le fatalisme est un dogme; il dit que Dieu a créé des êtres pour le ciel et d’autres pour l’enfer; ciel n’égale pas vision béatifique, mais la possession d’Éphèbes et de Houris, avec lesquels l’élu peut satisfaire sa sensualité! Moi je décroche, je n’ai pas le même Dieu que les musulmans, le Dieu que j’adore est Un et Trine et j’espère le ciel pour le voir face à face, sans voile. Et vous? Croyez-vous vraiment que votre Dieu est le même que les musulmans ????

02.02.86 : Voyage aux Indes; on verra , sur tous les écrans de télé, JPII recevoir, d’une prêtresse hindoue, le signe de Tilak. Moins de publicité a été faite autour d’un acte positivement plus grave encore: le 05.02.86, à Madras, JPII reçoit l’imposition des cendres sacrées des mains d’une femme.

13.04.86: Pour la première fois dans toute l’histoire de l’Église depuis Saint Pierre, JPII se rend à Rome, où il est reçu par le grand Rabbin Elio Toaff. JPII participe à la récitation des psaumes et culpabilise l’Église d’avoir persécuté les Juifs. Le 24 juin précédent cette rencontre, la Commission des relations avec le Judaïsme (acte du Saint Siège) invite « le peuple de Dieu de l’Ancienne et de la Nouvelle Alliance (qui attend) la venue ou le retour du Messie à préparer ensemble le monde à la venue du Messie »

Entrant dans le temple, JPII cautionnait le culte maintenant superstitieux qui y est rendu chaque sabbat à un Dieu qui n’est plus le Dieu d’Abraham, puisqu'il n’est pas Jésus-Christ, le seul Vrai Dieu qui vit et règne avec le Père dans l’unité du Saint Esprit. JPII a mis « l’Église au rang de la perfidie judaïque » (Pie VII: Lettre apostolique POST TAM DIUTURNITAS, du 29.4.1814), professant ainsi un sacrilège relativisme religieux.

27.10.86 : Au cours de son voyage en France, il partage sa matinée du dimanche entre Taizé, haut lieu du protestantisme anti-romain et Paray le Monial, sous la domination pentecôtiste (charismatique).

Donc nous voici en face d'événements scandaleux, des gestes publics considérés par l’Église, depuis Pierre, comme étant de l’apostasie. Aujourd’hui, cet homme les pose sous les applaudissements des foules « catholiques » Mais allez en parler aux catholiques d’Afrique de respecter les rites animistes! Si un chrétien était pris en train de participer à de tels rites, il était suspect d’apostasie et exclu de la mission pour un an!

On offre quoi à Dieu à Madras (5.2.86) quand, en présence de JPII à la "messe ", on apporte comme offrande d'offertoire une canne à sucre en forme de crosse, qui signifie « l’offrande hindoue au dieu charnel »? ; puis, au cours de la dite procession, on apporte sur l’autel (qui est sensé être saint pour la Victime Sainte) des noix de coco, offrande typique de la religion hindoue à ses idoles; et, enfin, une femme impose les cendres sacrées à JPII en lui passant la main sur le front . (Il s’agit des cendres sacrées ou « Vibhuti »)…Le scandale des vrais catholiques indiens était à son comble.

Septembre 1984 au Canada : « Le pape a célébré une liturgie sacrée ….et reçu du chef des tribus indiennes - honneur insigne - la plume d’aigle. La cérémonie, qui consiste d’abord à brûler de l’herbe douce en l’honneur du grand esprit Ke-Jem-Manito, puis à présenter au pape une plume d’aigle enduite d’essences rares et de sang…montre jusqu'à quel point on a accepté d’introduire un rite païen dans la liturgie » (Le Monde 18.9.84).

Jamais un catholique n’aurait cru, un jour, voir, celui occupant le Siège de Pierre, asperger les lieux où il doit célébrer sa messe, d’une sorte de potion faite par un sorcier qui a pour but de le mettre en contact avec les esprits! (O.R.11.8.85)

La plus “spectaculaire” des apostasies fut sans contredit celle d’Assise. Personne ne s’est levé pour dire à cet homme: “Vous n’avez pas le droit”, quand, dans l’église Saint Pierre, au cours d’une rencontre organisé par le Vatican, des moines bouddhistes, ayant le dos tourné au tabernacle, adoraient le Dalaï-Lama, qui, selon eux, est la réincarnation de Bouddha; personne n’a rien dit encore quand, dans la même cérémonie, ils (les bouddhistes) ont posé outrageusement leur idole à la place du Crucifix sur le Tabernacle, pour en faire l’objet de leur adoration. Personne n’a eu le courage de dire: “cela suffit” quand les Hindous priaient leurs dieux, assis autour de l’autel de Sainte Marie.

Et qu’on ne me dise pas que j’exagère ! Théophane Vénard n’a-t-il pas, de ses propres mains, détruit un autel muni d’une cassolette pour brûler de l’encens (de très grand prix) que des chrétiens avaient monté, juste pour faire croire aux autres païens qu’ils célébraient des rites païens en un jour de fête (Kim-Bang) (ce qui correspond de nos jours à l’Halloween et ses citrouilles)!
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17768
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Benjamin le Jeu 02 Oct 2014, 7:57 am



Je viens de répondre ceci :

Vous n’avez donc absolument rien à nous opposer !

Vous n’essayez même pas de répondre à ce que l’on vous dit, et vous faites comme si l’on ne vous avait pas déjà répondu !

1°) On vous dit plusieurs fois que si un Pape (donc déjà élu !!!) devait tomber dans l’hérésie il ne serait plus Pape (Canon 188 § 4, ainsi que Manuel de Droit Canon du R.P. Ramstein de 1947, etc.), et vous n’essayez même pas de nous contredire sur ce point, évidemment puisque vous savez qu’il n’y a rien à opposer. Tout ce que vous faites c’est ignorer cette réponse et continuer à parler de l’élection alors que votre « argument » est d’avance réduit en poussière puisqu’il ne répond en rien à ce qui se passe depuis au moins 1962-1963 !

2°) On vous dit que Roncalli, Montini et leurs successeurs sont hérétiques, et d’ailleurs pas seulement sur un point comme vous le laissez entendre (alors que même une hérésie serait suffisante !) mais sur une quantité impressionnante de sujets, avec preuves à l’appui lisibles par tout un chacun depuis trois mois, et vous n’essayez même pas de trouver le moindre argument pour nous contredire, en dehors d’affirmer gratuitement que ces gens-là ne sont pas hérétiques ! (donc sans le moindre début d’argument, sans même parler de preuve !)

3°) Vous ne répondez rien non plus au sujet de l’invalidité intrinsèque des soi-disant « consécrations épiscopales » et « ordinations » depuis 1968, et de tout ce qui en découle ! On vous a donné les références.

4°) Aucune réponse non plus au sujet de l’invalidité intrinsèque de la soi-disant « nouvelle messe » de 1969 ! Là aussi, on vous a donné les références.

5°) Silence complet de votre part au sujet de Roncalli qui a prétendu modifier le Canon de la Messe en 1962 (bien avant la prétendue « nouvelle messe », donc), ce qui va contre l’ordre et l’interdiction à perpétuité de Saint Pie V. Là encore, on vous a donné les références.

6°) Vous ne lisez même pas les documents que l’on vous donne, les études, les liens, le forum Te Deum, vous ne lisez rien du tout sauf le minuscule extrait de Dignitatis Humanae et de Quanta Cura que j’ai été obligé de vous mettre sous le nez après déjà plusieurs tentatives de vous le faire lire !

7°) Même au sujet de ce minuscule extrait, et même dans votre minuscule réponse vous n’arrivez à rien ! La « liberté de conscience » à laquelle vous vous cramponnez en espérant l’opposer à la « liberté des cultes » est mise dans le même sac et dans la même phrase de l’Encyclique (ce sont les mots qui précèdent !), et qualifiée tout ensemble d’opinion erronée, funeste au maximum pour l’Église catholique et le salut des âmes ; S.S. Grégoire XVI cité par S.S. Pie IX parle même de DELIRE ! La phrase de l’Encyclique qui suit immédiatement l’endroit où j’ai arrêté ma première citation dit carrément : « Or, en soutenant ces affirmations téméraires, ils ne pensent ni ne considèrent qu’ils prêchent LA LIBERTE DE LA PERDITION. » Par ailleurs vous ne répondez rien non plus à la citation de Congar affirmant qu’il a menti à la demande de Montini : « À la demande [de l'antipape, n.d.B.], j’ai collaboré aux derniers paragraphes de la déclaration sur la liberté religieuse : il s’agissait de montrer que le thème de la liberté religieuse apparaissait déjà dans l’Écriture, OR IL N’Y EST PAS » (Congar, cité dans Éric Vatré : A la droite du Père, Paris 1994, p. 118)

Congar, rédacteur de Dignitatis Humanae, vous affirme que Dignitatis Humanae ment sur le contenu de la Sainte Ecriture !!!

Vous êtes tellement de mauvaise foi que cela me motivera à répondre jusqu’à ce que vous cessiez définitivement votre manège.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6528
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Arthur le Jeu 02 Oct 2014, 9:20 am

Le 1 octobre 2014 à 19:44, Gilles Roberge a dit :

"Benjamin Vergne, Vatican II loue la liberté d`obéir à sa conscience, qui est en soi la liberté religieuse, tout en ajoutant que la conscience a le devoir de se former et d`adhérer à la vérité quand elle l`a découverte. Donc, Dignitatis Humanae ne dit pas le contraire de Quanta Cura.
Ne soyez donc pas inquiet M. Vergne, Dignitatis Humanae ne contredit aucunement l`Évangile et la Tradition.
Votre problème est tout simplement dans le jeu de l`interprétation qui n`est pas le même que celui dont l`Église donne à Vatican II."

Pourtant :

D'une manière très précise, dans Quanta Cura Pie IX condamne comme :

"on ne peut plus fatale à l'Église catholique et au salut des âmes "

et, citant son prédécesseur Grégoire XVI, comme

" délire, l'opinion erronée : que la liberté de conscience et des cultes est un droit propre à chaque homme ; qu'il doit être proclamé dans tout Etat bien constitué... "

Arthur

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  ROBERT. le Jeu 02 Oct 2014, 10:52 am

Arthur a écrit:
Le 1 octobre 2014 à 19:44, Gilles Roberge a dit :

"Benjamin Vergne, Vatican II loue la liberté d`obéir à sa conscience, qui est en soi la liberté religieuse, tout en ajoutant que la conscience a le devoir de se former et d`adhérer à la vérité quand elle l`a découverte. Donc, Dignitatis Humanae ne dit pas le contraire de Quanta Cura.
Ne soyez donc pas inquiet M. Vergne, Dignitatis Humanae ne contredit aucunement l`Évangile et la Tradition.
Votre problème est tout simplement dans le jeu de l`interprétation qui n`est pas le même que celui dont l`Église donne à Vatican II."

Pourtant :

D'une manière très précise, dans Quanta Cura Pie IX condamne comme :

"on ne peut plus fatale à l'Église catholique et au salut des âmes "

et, citant son prédécesseur Grégoire XVI, comme

" délire, l'opinion erronée : que la liberté de conscience et des cultes est un droit propre à chaque homme ; qu'il doit être proclamé dans tout Etat bien constitué... "

M. Roberge amalgame  liberté de conscience et liberté religieuse... Pour lui, c’est du pareil au même…

même si S.S. Grégoire XVI et Quanta Cura disent le contraire.  Aberrant !
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32440
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gilles Roberge

Message  Arthur le Jeu 02 Oct 2014, 12:02 pm

Un vrai conciliaire, il joue sur les deux tableaux.

Arthur

Nombre de messages : 1523
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum