Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 7:06 am


Qu'a-t-on de certain sur Jean XXIII ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 7:15 am


Il y a ça ici, à propos de "la religion " ou "sa religion ", dans les traductions de l'encyclique de Jean XXIII Pacem in Terris :


C'ést déjà ça.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Benjamin le Jeu 17 Juil 2014, 9:20 am

Benjamin a écrit:
"Jean XXIII" n'était précisément pas "le chef de l'Église" mais un antipape.

C'est lui qui a fondé le 5 juin 1960, un "Secrétariat pour la promotion de l’unité des chrétiens", dédié au faux "oecuménisme" (condamné par les Papes), et dont l'un des objectifs était d'inviter des observateurs non-catholiques au futur conciliabule "Vatican II" (ce qui en dit déjà long sur ce qui y était prévu, dès 1960 !). Dès le début du conciliabule, en 1962, le Secrétariat est associé aux commissions "conciliaires" par décision de "Jean XXIII" et c'est ce Secrétariat qui présentera les documents Unitatis redintegratio (sur "l'oecuménisme"), Nostra Ætate (sur les "religions non-chrétiennes") et Dignitatis humanae (sur la "liberté religieuse"), tous trois hérétiques.

Benjamin a écrit:
C'est lui qui, le 11 avril 1963, publie Pacem in Terris, "présentant la liberté dans l'expression et la diffusion de la pensée, comme un droit pour les sujets, et pour corollaire un devoir obligatoire, de la leur accorder pour les gouvernants, avec pour seule limite la loi naturelle (les exigences de l'ordre moral et du bien commun ) et non plus surnaturelle. Ainsi, selon [Jean XXIII], tout un chacun, peut parler ou écrire contre le jeûne des jours commandés (qui est une loi de l'Eglise et non de l'Etat, et dont l'infraction est un péché mortel selon le Catéchisme), sans être inquiété, c'est un droit !" ( voir : http://messe.forumactif.org/t5065p360-l-eglise-catholique-est-sous-un-chef-visible-par-saint-francois-de-sales#97744 ).

Benjamin a écrit:
En complément, un autre commentaire sur Pacem in Terris :

"L’ambiguïté réside dans le fait qu’il est malaisé de savoir s’il faut traduire "religionem" par "la religion" (sous-entendu la seule religion vraiment valable, à savoir la religion catholique) ou "sa religion", ce qui serait évidemment hérétique. Cette dernière option n’est nullement à exclure, le latin n’utilisant que très rarement les adjectifs possessifs.

L’expression prend évidemment tout son sens quand on restitue tout le texte dans son contexte. Plusieurs éléments sont à prendre en compte :

1/ L’ "encyclique" est adressée "aux fidèles de l'univers ainsi qu'à tous les hommes de bonne volonté" , ce qui prouve que les catholiques ne sont pas les seuls bénéficiaires des "droits" reconnus par l’ "encyclique";

2/ Elle salue la signature de la Déclaration (maçonnique) universelle des droits de l'homme, pourtant dénoncée sous Pie XII (Osservatore romano, 15 octobre 1948). Une des avancées de cette Déclaration serait pour J23 qu’elle "affirme pour chaque individu ses droits de rechercher librement la vérité". On n’est pas loin du "droit d'honorer Dieu suivant la juste règle de la conscience" cité par J23…

3/ D’ailleurs, dans la 32ème édition du Denzinger, l’expression ambiguë " In hominis iuribus hoc quoque numerandum est, etc." était assortie d’une note de bas de page invitant à une comparaison de cette expression avec l’article 18 de de la Déclaration universelle des droits de l'homme : "Toute personne a droit à la liberté de pensée, de conscience et de religion" (sous-entendu : droit à la licence irréligieuse et à l’apostasie publique)

4/ L’encyclique a été unanimement saluée par les contemporains comme une consécration de la liberté religieuse (Lucien Guissard, Introduction à “Pacem In Terris”), sans que le Vatican daigne émettre la moindre protestation.

La suite des évènements (la convocation de V2 par J23, la déclaration Dignitatis humanae) a du reste montré que J23 agissait en précurseur de la Pentecôte luciférienne consacrée par le NOM, le faux oecuménisme, Assise, etc."

( voir : http://messe.forumactif.org/t555-questions-sur-jean-xxiii#8982 )

Benjamin a écrit:
Enfin et surtout, c'est "Jean XXIII" qui convoque, organise et commence le conciliabule "Vatican II".


( source : http://messe.forumactif.org/t5707-pourriez-vous-m-aider-a-faire-mes-devoirs#106939 )
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 9:35 am


Merci Benjamin de rafraichir ma pauvre mémoire !  Embarassed
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 9:53 am


Ce qui me rend perplexe, c'est que la présence maçonnique était déjà omniprésente au Vatican, - ce n'est que roger qui parle ici -.

Alors  je me demande jusqu'à quel point la Maçonnerie n'avait-elle pas déjà prise complètement les rennes,

et même au point que Jean XXIII - c'est roger qui fabule peut-être ici -, n'aurait été qu'une marionnette, qu'un jouet aux mains des franc-maçons.

Voyez cet extrait de texte, de Mgr de Ségur,  qui semble, si je ne me trompe, être le portrait tout craché de Jean XXIII :


Mgr Gaston De SÉGUR (1820-1881) -  son opuscule LA RÉVOLUTION - [ Révolution en tiare et en chape ] - Page 43, La corruption de la
jeunesse et du clergé
:

« LA CORRUPTION DE LA JEUNESSE ET DU CLERGÉ. - Les «cœurs choisis» que la Révolution recherche de préférence, ce sont les jeunes gens et les prêtres ; elle ose même aspirer jusqu'à former un pape.

[..]

«« Nous devons faire l'éducation immorale de  l’Église, et arriver, par de petits moyens bien  gradués, quoique assez mal définis, au triomphe de l'idée révolutionnaire par un Pape.  Ce projet m'a toujours paru d'un calcul sur humain. »» (Nubius à Volpe)

« Surhumain, en effet, car il vient on droite ligne de Satan. Le personnage qui se cache sous le nom de Nubius décrit ensuite ce Pape révolutionnaire qu'il ose espérer : un Pape faible et crédule, sans pénétration, honnête et respecté, imbu des principes libéraux.

http://archive.org/stream/larvolution00sggoog#page/n52/mode/2up

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 10:02 am


Je ne me gêne pas de publier ce que je viens de publier, parce que ce qui m'intéresse au plus haut point, ce n'est que la Vérité et uniquement La Vérité, et non mes fabulations. Et je crois, j'ose espérer,  que ce qui pourra en sortir, Dieu aidant, ce sera La Vérité.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Benjamin le Jeu 17 Juil 2014, 10:06 am

The Portugal Daily News

(November 11, 2002)


Fátima International (FI), an historic review organisation with offices in Australia, USA, Paraguay and Portugal, has issued a further press release claiming that Cardinal Angelo Roncalli, who was elected as Pope John XXlll in 1958, was a Freemason. In 1994 the Portuguese newspapers “O Dia” and “Correio de Domingo” published a summary of FI’s investigations into the case, which stated that Pope John XXlll [Roncalli] had been initiated into a secret society, the Order of Rosicrucians, whilst serving as the Vatican’s Charge d´Affairs in Paris during 1935.

A spokesman for FI told THE NEWS that Virgilio Guito, former head of the Italian Grande Oriente Masonic Lodges, in a statement published by the French newspaper “30 Days”, said: “It seems that Pope John XXIII has been initiated in Paris, and participated in the works of the Lodges in Istanbul”. The spokesman said that as leader of Italian Masonry, Guito would be in a position to know with certainty if Angelo Roncalli had been initiated into the Order in Paris. “It would be incredibly reckless of him to make such a statement if it were not true” he said.

According to Carpi's book, during his Nunciature in Turkey, Roncalli was admitted "into the sect of the Temple" receiving the name "Brother John" - Prophesies of John XXIII, Pier Carpi, p. 52.

(...)

Long-standing suspicions regarding John XXIII’s links to Masonry were further aroused in 1977, fourteen years after his death. Of particular interest was an advertisement published in the USA, Boston Pilot Magazine, which was offering for sale replicas of John XXIII’s pectoral cross. The cross was decorated with several Masonic symbols and had been authorised for sale by Archbishop Capovilla of Loreto, Italy, with the backing of the Vatican.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 10:28 am


Benjamin, je lis l'anglais, mais je ne le comprends pas.   Laughing  S'il y a une excellente version française de ce texte, ça m'aiderais. Merci.

En attendant, j'ai la traduction Google ici :

Le Portugal Nouvelles quotidiennes

(11 Novembre, 2002),

Fátima International (FI), un organisme de révision historique avec des bureaux en Australie, Etats-Unis, le Paraguay et le Portugal, a publié un nouveau communiqué de presse affirmant que le cardinal Angelo Roncalli, qui a été élu comme le Pape Jean XXIII en 1958, était un franc-maçon. En 1994, les journaux portugais "O Dia" et "Correio de Domingo" a publié un résumé des enquêtes de FI dans le cas, qui a déclaré que le pape Jean XXIII [Roncalli] avait été initié à une société secrète, l'Ordre des Rose-Croix, tout en servant de charge du Vatican d'affaires à Paris pendant 1935.

Un porte-parole a dit FI LES NOUVELLES Virgilio Guito, ancien chef de la Grande Oriente italien loges maçonniques, dans un communiqué publié par le journal français «30 jours», a déclaré: "Il semble que le pape Jean XXIII a été lancé à Paris, et participé aux travaux des Loges à Istanbul ". Le porte-parole a déclaré que tant que leader de l'italien maçonnerie, Guito serait en mesure de savoir avec certitude si Angelo Roncalli avait été initié dans l'Ordre à Paris. "Il serait extrêmement imprudent de lui faire une telle déclaration si ce n'était pas vrai» dit-il.

Selon le livre de Carpi, lors de sa nonciature en Turquie, Roncalli a été admis "dans la secte du Temple" en recevant le nom «Frère John" - Prophéties de Jean XXIII, Pier Carpi, p. 52.

(...)

Soupçons de longue date concernant les liens de Jean XXIII à la maçonnerie ont été en outre suscité en 1977, quatorze ans après sa mort. Un intérêt particulier a été une annonce publiée aux Etats-Unis, Boston Pilot Magazine, qui a été mise en vente des répliques de la croix pectorale de Jean XXIII. La croix a été décoré de plusieurs symboles maçonniques et avait été autorisé à la vente par l'archevêque Capovilla de Lorette, en Italie, avec le soutien du Vatican.

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  ROBERT. le Jeu 17 Juil 2014, 10:32 am

.
Info sur ce journal:
The Portugal News is a national weekly newspaper in English for Portugal.
Established in 1977, The Portugal News is the longest established English-language newspaper still in publication in Portugal. It is politically neutral and carries current comment on the latest political developments each week.    (Wiki)
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 10:35 am



Dernière édition par roger le Jeu 17 Juil 2014, 4:02 pm, édité 3 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Benjamin le Jeu 17 Juil 2014, 11:13 am


Je reproduis ici ces quelques citations :

Bulletin les Échos du Surnaturel, Octobre-Novembre 1963 a écrit:
Le Pape Jean XXIII, plus encore par la bonté de son cœur que par sa vaste et perspicace (?) intelligence, a indiqué à l’Eglise une nouvelle méthode de rapprochement. Il a préparé la voie pour la réunion avec les frères séparés et a  poussé  l’humilité  jusqu’à  déclarer  aux Orientaux  séparés  qui  rejettent  sur  l’Occident  la  faute  de  la  séparation  : "Soyez tranquilles, la faute de la séparation, nous la prenons aussi sur nos épaules" ; à dire vrai : Agneau de DIEU qui enlève les péchés séculaires des hérésies et des séparations.

Giovanni Cubeddu, Grand Maître de la Grande Loge d’Italie, magazine 30 jours, No.2, p. 25, 1994 a écrit:
... il semble que Jean XXIII ait été initié (dans une loge maçonnique) à Paris et qu’il ait participé au travail des ateliers d’Istanbul.

Charles Riandey (Souverain Grand Commandeur de la Grande Loge de France), préface du livre L'oécuménisme vu par un franc-maçon de Tradition écrit par Yves Marsaudon (Suprême Conseil de France de rite écossais), Paris, édition Jean Vitiano, 1964. Cité également dans le livre de Piers Compton, The Broken Cross, 1984, p. 50. a écrit:
À la mémoire d’Angelo Roncalli, prêtre, Archevêque de Messamaris, Nonce Apostolique à Paris, Cardinal de l’Église romaine, Patriarche de Venise, Pape sous le nom de Jean XXIII, qui a daigné nous donner sa bénédiction, sa compréhension, et sa protection.

Revue Le Monde Inconnu, « Un Pape initié », No.48, mars 1984 a écrit:
Même si toute la lumière n’a pas été faite sur la question, indéniablement Jean XXIII s’intéressa de très près à de nombreuses sociétés secrètes ou initiatiques. En fait, il encouragea même des études approfondies dans le domaine de l’ésotérisme, abordant le problème des relations entre l’Eglise et celui-ci, et un même processus fut amorcé, relatif à l’attitude à adopter vis-à-vis des confréries initiatiques.

Carl Jacob Burckhard, franc-maçon notoire, A.D.O Datus, “AB INITIO,” p. 60 a écrit:
J'ai très bien connu le Cardinal Roncalli. Il était un déiste et un rationaliste dont la force ne reposait aucunement sur une quelconque habileté à croire en des miracles et à vénérer le sacré.

Portugal Notícias Diárias (Nouvelles quotidiennes du Portugal), (11 novembre 2002) a écrit:
Fatima International (F.I.), un organisation de révision historique qui officie en Australie, aux États-Unis, au Paraguay, et au Portugal, a publié un communiqué de presse affirmant que le Cardinal Angelo Roncalli, qui en 1958 fut élu en tant que Pape Jean XXIII, était franc-maçon. En 1994 les journaux portuguais « O Dia » et « Correio de Domingo » publiaient un résumé des enquêtes de la F.I. sur cette question, qui affirmaient que le Pape Jean XXIII avait été initié au sein d’une société secrète, l’Ordre des Rose-croix, du temps où il servait de « chargé d’affaires » à Paris en 1935.

Dr. Jose Guadalupe Zuno Hernandez, le journal El Informador, édition du 4 juin 1963, Guadalajara, Mexique a écrit:
La loge mexicaine du Grand occident des maçons libres et acceptés, à l’occasion de la mort de Jean XXIII, fait connaître sa tristesse au sujet de la disparition de ce grand homme qui a révolutionné les idées, les pensées, et la forme de la liturgie catholique romaine. Ses encycliques Mater et Magistra et Pacem in Terris ont révolutionnées les concepts favorisants les droits humains et la liberté. L’humanité a perdu un grand homme, et nous franc-maçons reconnaissons ses hauts principes, son humanisme, et sa personnalité de grand libéral.

Une autre source est mentionnée, la revue Bonum certamen :

Il [Roncalli] entra en franc-maçonnerie, quand il était nonce à Paris (information fournie par l’abbé Mouraux dans sa revue Bonum certamen; l’abbé Mouraux avait un paroissien, dont le frère était inscrit dans la même loge que Roncalli).
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 11:15 am


Et voyez cette video,  quoique je n'y comprends rien  :

Cérémonie maçonnique remerciant Roncalli pour la mémoire d'Angelo Roncalli (jean 23) :

http://www.general-files.com/download/gs60e306abh32i0/Oracion_Masonica_Papa_Juan_XXIII.flv.html


En quelle langue c'est ?

Je ne sais pas si c'est possible d'en avoir le texte en français ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 2:52 pm

ROBERT. a écrit:.
Info sur ce journal:
The Portugal News is a national weekly newspaper in English for Portugal.
Established in 1977, The Portugal News is the longest established English-language newspaper still in publication in Portugal. It is politically neutral and carries current comment on the latest political developments each week.    (Wiki)

Wikipédia n'en dit pas grand-chose ; ( traduction Google ) :
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  ROBERT. le Jeu 17 Juil 2014, 3:01 pm

roger a écrit:
Et voyez cette video,  quoique je n'y comprends rien  :

Cérémonie maçonnique remerciant Roncalli pour la mémoire d'Angelo Roncalli (jean 23) :

http://www.general-files.com/download/gs60e306abh32i0/Oracion_Masonica_Papa_Juan_XXIII.flv.html


Mc Affee (Site Advisor) m'avise que ce site est dangereux, en me disant:

Whaou ! voulez-vous réellement aller sur ce site ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 17 Juil 2014, 4:09 pm

ROBERT. a écrit:
roger a écrit:
Et voyez cette video,  quoique je n'y comprends rien  :

Cérémonie maçonnique remerciant Roncalli pour la mémoire d'Angelo Roncalli (jean 23) :

http://www.general-files.com/download/gs60e306abh32i0/Oracion_Masonica_Papa_Juan_XXIII.flv.html


Mc Affee (Site Advisor) m'avise que ce site est dangereux, en me disant:

Whaou ! voulez-vous réellement aller sur ce site ?

Robert, vous parlez du site sur lequel se retrouve initialement la video, ou de ce site-ci :

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  ROBERT. le Jeu 17 Juil 2014, 8:35 pm

roger a écrit:  ...Robert, vous parlez du site sur lequel se retrouve initialement la video, ou de ce site-ci :

Exactement Roger ! sur le site de la vidéo:

Cérémonie maçonnique remerciant Roncalli pour la mémoire d'Angelo Roncalli (jean 23) :

http://www.general-files.com/download/gs60e306abh32i0/Oracion_Masonica_Papa_Juan_XXIII.flv.html

avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32190
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Sam 18 Juin 2016, 9:46 am

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Dim 06 Nov 2016, 2:51 pm



J'ai trouvé ce renseignement dans wikipédia :


Yves Congar

Depuis son retour d'emprisonnement, en 1946, Congar sait qu'il est resté suspect aux yeux de la Curie romaine6. En 1950, il publie son ouvrage « Vraie et fausse réforme dans l’Église », un de ses maîtres-livres, qui, publié peu avant l’encyclique Humani generis va rendre Congar davantage encore suspect aux yeux du Vatican, à une époque où le mot réforme semble tabou 5.

C'est l'époque où Pie XII, faisant usage du privilège de l’infaillibilité, proclame le dogme de l’Assomption7, proclamation qui scandalise les protestants - dans la mesure où ce dogme n’a pas de références bibliques -, et gèlera durablement les relations œcuméniques naissantes déjà oblitérées par la publication de l’Instruction Ecclesia catholica, déconseillant la participation des catholiques aux activités du mouvement œcuménique8. Cette mesure sera personnellement renforcée pour Congar peu après. Cependant, « Vraie et fausse réforme dans l’Église » a certainement contribué à la possibilité même de la tenue de Vatican II 8 et on rapporte notamment qu’Angelo Roncalli, le futur Jean XXIII, conservait cet ouvrage soigneusement annoté dans sa bibliothèque 9 .

9. Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Congar#cite_ref-9

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Dim 06 Nov 2016, 4:06 pm


9. Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.

Wiki :


Hervé Legrand

Hervé Legrand, ou Hervé Le Grand, né en 1935 à Langolen (Finistère), est un prêtre dominicain français spécialisé dans le domaine de l'œcuménisme et de l'ecclésiologie. Professeur émérite à l'Institut catholique de Paris, expert au Conseil des conférences épiscopales européennes, il est assesseur à l'Académie internationale des sciences religieuses.

Hervé Legrand participe à diverses commissions œcuméniques, en particulier la Fédération luthérienne mondiale. Il a contribué à plusieurs ouvrages collectifs publiés aux éditions du Cerf.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Herv%C3%A9_Legrand



..on rapporte notamment qu’Angelo Roncalli, le futur Jean XXIII, conservait cet ouvrage soigneusement annoté dans sa bibliothèque 9

9. Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.


C'est fort possible ! Mais on n'en donne pas les références qui pourrait le confirmer.

Voici les anotations qui précèdent, si ça peut éclairer :

6 ↑ « Du début de 1947, écrit-il, jusqu’à la fin de 1956, je n’ai connu qu’une suite ininterrompue de dénonciations, d’avertissements, de mesures restrictives ou discriminatoires, d’interventions méfiantes » (Pa 65), cité par Hervé Legrand.
7 ↑ 1er novembre 1950.
8 ↑ a, b, c et d Hervé Legrand, Yves Congar (1904-1995) : une passion pour l’unité, in Nouvelle revue théologique, t. 126, 2004, p. 529-55.
9 ↑ Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.


avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Louis le Dim 06 Nov 2016, 7:05 pm

Roger Boivin a écrit:

J'ai trouvé ce renseignement dans wikipédia :


Yves Congar

Depuis son retour d'emprisonnement, en 1946, Congar sait qu'il est resté suspect aux yeux de la Curie romaine6. En 1950, il publie son ouvrage « Vraie et fausse réforme dans l’Église », un de ses maîtres-livres, qui, publié peu avant l’encyclique Humani generis va rendre Congar davantage encore suspect aux yeux du Vatican, à une époque où le mot réforme semble tabou 5.

C'est l'époque où Pie XII, faisant usage du privilège de l’infaillibilité, proclame le dogme de l’Assomption7, proclamation qui scandalise les protestants - dans la mesure où ce dogme n’a pas de références bibliques -, et gèlera durablement les relations œcuméniques naissantes déjà oblitérées par la publication de l’Instruction Ecclesia catholica, déconseillant la participation des catholiques aux activités du mouvement œcuménique8. Cette mesure sera personnellement renforcée pour Congar peu après. Cependant, « Vraie et fausse réforme dans l’Église » a certainement contribué à la possibilité même de la tenue de Vatican II 8 et on rapporte notamment qu’Angelo Roncalli, le futur Jean XXIII, conservait cet ouvrage soigneusement annoté dans sa bibliothèque 9 .

9. Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Congar#cite_ref-9


Le dogme de l'Assomption n'a pas de références bibliques ? Ah oui ?



_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11117
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Dim 06 Nov 2016, 7:12 pm

Louis a écrit:
Spoiler:

Roger Boivin a écrit:

J'ai trouvé ce renseignement dans wikipédia :


Yves Congar

Depuis son retour d'emprisonnement, en 1946, Congar sait qu'il est resté suspect aux yeux de la Curie romaine6. En 1950, il publie son ouvrage « Vraie et fausse réforme dans l’Église », un de ses maîtres-livres, qui, publié peu avant l’encyclique Humani generis va rendre Congar davantage encore suspect aux yeux du Vatican, à une époque où le mot réforme semble tabou 5.

C'est l'époque où Pie XII, faisant usage du privilège de l’infaillibilité, proclame le dogme de l’Assomption7, proclamation qui scandalise les protestants - dans la mesure où ce dogme n’a pas de références bibliques -, et gèlera durablement les relations œcuméniques naissantes déjà oblitérées par la publication de l’Instruction Ecclesia catholica, déconseillant la participation des catholiques aux activités du mouvement œcuménique8. Cette mesure sera personnellement renforcée pour Congar peu après. Cependant, « Vraie et fausse réforme dans l’Église » a certainement contribué à la possibilité même de la tenue de Vatican II 8 et on rapporte notamment qu’Angelo Roncalli, le futur Jean XXIII, conservait cet ouvrage soigneusement annoté dans sa bibliothèque 9 .

9. Rapporté par Hervé Legrand, op. cit.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Congar#cite_ref-9


Le dogme de l'Assomption n'a pas de références bibliques ? Ah oui ?



Ne peut-on pas aller corriger wiki, et y ajouter celà ?

De plus wiki dit : « C'est l'époque où Pie XII, faisant usage du privilège de l’infaillibilité, proclame .. »

Comme si un pape n'usait de son infaillibilité que dans le magistère extraordinaire !
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Louis le Dim 06 Nov 2016, 7:23 pm

Roger Boivin a écrit:

Ne peut-on pas aller corriger wiki, et y ajouter celà ?


Je ne m'y connaît pas en wiki...Si d'autres le peuvent.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11117
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 26 Jan 2017, 7:19 pm


Un son de cloche en sa faveur, de l'abbé J.-Réal Bleau :



Témoignage personnel sur le bienheureux Jean XXIII


Ayant eu le privilège de vivre à Rome durant tout le pontificat de Jean XXIII, et ayant pu très souvent entendre sa parole de pasteur suprême de l'Église, les lignes qui suivent expriment bien imparfaitement mon témoignage personnel d'admiration et d'affection filiale à l'égard de ce bon Père.

Le pape Jean XXIII n'était ni de droite ni de gauche, si l'on entend par ces termes quelque tendance excessive, sortant de la simplicité évangélique. Il était avant tout un homme de Dieu, un homme de prière, un homme qui rayonnait dans toute sa personne une bonté paternelle qui lui gagnait tous les cœurs. C'était un pontife qui avait une foi en même temps simple et profonde. Élevé à l'honneur du suprême pontificat, il conservait l'humilité et l'innocence d'un petit enfant: ce qui fait qu'on se sentait bien en sa présence. On pressentait que son âme était très proche de Jésus et aussi de la Très sainte Vierge et du bon saint Joseph. À l'entendre dans ses prédications et son enseignement, il semblait qu'il n'y eût dans son cœur sacerdotal que de l'amour et de la miséricorde. Il n'aimait pas du tout les sentiments négatifs, pessimistes, qui voient le mal partout et s'expriment en zèle amer. A l'école de l'auteur de l'Imitation de Jésus-Christ, qu'il paraissait connaître par cœur, et aussi à l'école de la petite Thérèse, il avait appris la confiance: une confiance sans bornes en la miséricorde infinie de Dieu incarnée en Jésus-Christ. C'est pourquoi il avait confiance aussi en l'homme, c'est-à-dire en la possibilité pour tout être humain de se tourner vers Dieu, pour en être illuminé, régénéré, transformé. Pour lui, aucune situation humaine, si désastreuse fût-elle, ne pouvait être désespérée, car il croyait de façon concrète qu'absolument « rien n'est impossible à Dieu ».

Les maux, les malheurs qui affligent tant de personnes et sociétés, il n'était pas sans les voir, mais il les voyait avec le regard compatissant de Jésus. Que de maux, de souffrances, de désordres le monde pourrait s'éviter, s'il acceptait la doctrine libératrice du saint évangile! Ainsi, pensait-il, ainsi enseignait-il.

Son rêve, son projet apostolique était de conduire toutes les personnes, les familles, les sociétés à Jésus-Christ, afin qu'elles en retirent la lumière, la force, l'unité, la paix, le vrai bonheur. Pour conduire le monde à son unique Sauveur Jésus-Christ, il avait la conviction absolue - et il ne la cachait pas - que le seul chemin direct et certain était la sainte Église catholique, divinement fondée sur Pierre. Mais comment aujourd'hui annoncer à un monde largement enfoncé dans les ténèbres de l'incrédulité et de l'indifférence les richesses insondables du Christ? Comment présenter à un monde prisonnier de ses préjugés et de ses peurs la véritable image, rayonnante de beauté, de l’Église, épouse bien-aimée de Jésus-Christ? Il ne fallait plus, pensait-il, user de sévérité et brandir l'arme à deux tranchants des anathèmes. Il fallait, certes, réaffirmer la doctrine sans rien minimiser de ses exigences, mais surtout la présenter dans toute sa splendeur, de manière à apporter une réponse positive à la soif de vérité et de beauté qui habite toute âme.

La vraie figure de l'Église, épouse du Christ et mère très féconde de la civilisation, est aujourd'hui généralement méconnue, même pas ses enfants. Il importe- et c'est urgent - d'abord pour les enfants de l’Église, de redécouvrir le visage aimant de leur Mère, et de se sentir aimés par elle de l'amour sans limites qui est celui de Jésus. A plus forte raison, cela importe-t-il pour ceux de l'extérieur, afin qu'ils croient qu'en elle Dieu fait resplendir sa Lumière pour éclairer toutes les nations et leur apporter la paix. Tel était l'esprit du bon pape Jean. Et tel était l'esprit selon lequel il conçut l'idée d'un nouveau concile, comme en témoigne l'allocution admirable qu'il prononça lors de son ouverture le 11 octobre 1962.

Abbé J.-Réal Bleau


Et après plusieurs paragraphes qui parle du sens de [l'anti]-Concile vatican II, on y lit :


Dans sa simplicité et sa bonté, le pape Jean XXIII ne pouvait prévoir que l'intention qu'il avait eue en convoquant le 21e concile œcuménique - intention qui n'avait absolument rien de révolutionnaire - serait détournée dans la pratique au profit d'une sorte de démangeaison des nouveautés, ou si l'on veut d'une recherche quasi-systématique du changement.

http://maranatha.mmic.net/UnamSanctam.html

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'a-t-on de sérieux sur Jean XXIII ?

Message  Roger Boivin le Jeu 26 Jan 2017, 8:01 pm

Louis a écrit:
Roger Boivin a écrit:
Ne peut-on pas aller corriger wiki, et y ajouter celà ?


Je ne m'y connaît pas en wiki...Si d'autres le peuvent.

Je m'y suis risqué, et ça l'a fonctionné. ..Sauf que j'ai lu par après, si j'ai bien compris, que mon adresse IP serait visible, ou quelque chose du genre. Ça veut dire quoi ?

Voyez le rajout en noir :

Les années sombres

Depuis son retour d'emprisonnement, en 1946, Congar sait qu'il est resté suspect aux yeux de la Curie romaine6. En 1950, il publie son ouvrage « Vraie et fausse réforme dans l’Église », un de ses maîtres-livres, qui, publié peu avant l’encyclique Humani generis va rendre Congar davantage encore suspect aux yeux du Vatican, à une époque où le mot réforme semble tabou5.

C'est l'époque où Pie XII, faisant usage du privilège de l’infaillibilité, proclame le dogme de l’Assomption7, proclamation qui scandalise les protestants - dans la mesure où ce dogme n’a pas de références bibliques - ( Mais au contraire, il y en a : http://messe.forumactif.org/t5171p15-marie-immaculee#98989 [archive] ), et gèlera durablement les relations œcuméniques naissantes déjà oblitérées par la publication de l’Instruction Ecclesia catholica, déconseillant la participation des catholiques aux activités du mouvement œcuménique8. Cette mesure sera personnellement renforcée pour Congar peu après. Cependant, « Vraie et fausse réforme dans l’Église » a certainement contribué à la possibilité même de la tenue de Vatican II8 et on rapporte notamment qu’Angelo Roncalli, le futur Jean XXIII, conservait cet ouvrage soigneusement annoté dans sa bibliothèque9.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Congar#cite_ref-9
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10716
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum