Deux questions à propos du Ciel...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Deux questions à propos du Ciel...

Message  Benjamin le Jeu 05 Juin 2014, 4:31 pm


Bonsoir,


J'aurais voulu confirmation et éclaircissements sur deux points dont j'ai simplement entendu parler à propos du Ciel, mais dans lesquels je ne me suis pas plongé jusqu'à présent :


- Tout d'abord je voudrais avoir des références, ou plutôt lire une bonne description, à propos de la hiérarchie des créatures au Ciel suivant leur dignité et leur mérite

- Ensuite, il me semble avoir lu quelque part que Saint Thomas d'Aquin a dit qu'au Ciel nous serons "placés" (je ne trouve pas d'autre mot) "par affinités"... En savez-vous plus à ce sujet ?


Merci  cheers
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Roger Boivin le Jeu 05 Juin 2014, 5:52 pm


Je n'ai pas réponse à voS questionS, mais j'en profite pour placer ceci :



AU CIEL, AU CIEL, ou CHEMIN COURT ET FACILE POUR ALLER AU CIEL : https://archive.org/stream/cihm_75375#page/n5/mode/2up

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 10715
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  ROBERT. le Jeu 05 Juin 2014, 7:23 pm


Bonsoir Benjamin,

A première vue, je dirais qu’on sera jugé sur le degré d’amour de Dieu qu’on aura eu à la fin de notre vie.  

D’autres viendront sûrement compléter ce sujet.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Ven 06 Juin 2014, 6:54 am

Pour la 2, il faudrait vérifier dans Saint Thomas.

Hiérarchie, c'est pas facile, l'amour est un critère de gloire,

La Sainte Vierge est , si je puis dire, hors catégorie au Ciel, elle s'élève plus haut en amour et dignité que les Anges.

Va falloir examiner cette question de plus près.

Le premier qui trouve des infos... vient les porter ici.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Ven 06 Juin 2014, 7:13 am

1. R.P. Thomas Pégues, O.P. S «La Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin en forme de catéchisme».


R. P. Thomas Pégues, 0. P. ayant pour titre: La Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin, en forme de catéchisme (Paris Téqui 1919 - 9e mille). Nous verrons que cet exposé résume fidèlement la pensée du Maître admirable:



        Dans le monde des purs esprits ou des anges, existe l'action de ces esprits les uns sur les autres.



        Cette action s'appelle illumination. En effet, les purs esprits n'agissent les uns sur les autres que pour se transmettre la lumière qu'ils reçoivent de Dieu sur la conduite de son gouvernement.

*

        C'est d'une manière graduée et ordonnée merveilleusement que cette lumière de Dieu est communiquée aux purs esprits.



        Dieu la communique d'abord à ceux qui sont le plus rapprochés de Lui, et ceux-ci aux autres anges, par ordre, depuis le plus élevé jusqu'aux derniers, de telle sorte que l'action des premiers se communique aux derniers par l'action de ceux du milieu.



        II y a, en effet, des premiers, des seconds et des derniers dans cette subordination de l'action des purs esprits les uns sur les autres pour se communiquer la lumière qui descend de Dieu sur eux.



        II y a une subordination des anges entre eux; elle est de deux sortes: hiérarchies et ordres ou chœurs angéliques.



        Le mot hiérarchie signifie Principauté sacrée; le mot de «Principauté» comprend deux choses: le prince lui-même et la multitude ordonnée sous lui.



        La «Principauté sacrée», entendue dans son sens plein et parfait, désigne toute la multitude des créatures raisonnables appelées à participer les choses saintes sous le gouvernement unique de Dieu, Prince suprême et Roi souverain de toute cette multitude.

        Au ciel, les hommes seront admis dans la hiérarchie des anges.



        Il y a trois hiérarchies parmi les anges.

        Ces trois hiérarchies se distinguent selon une triple manière de connaître les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin.



        La première Hiérarchie connaît les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin, selon que ces raisons procèdent du Premier Principe universel qui est Dieu.

        Il s'ensuit de là, pour les anges de la première hiérarchie, qu'ils sont dits se tenir, près de Dieu, de telle sorte que tous les ordres de cette hiérarchie tireront leur nom de quelque office ayant pour objet Dieu lui-même.



        La seconde Hiérarchie connaît les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin, selon que ces sortes de raisons dépendent des causes universelles créées.

        Il s'ensuit pour les anges de cette seconde hiérarchie, qu'ils reçoivent leur illumination de la première hiérarchie, et que leurs ordres tirent leur nom de quelque office ayant trait à l'universalité des créatures gouvernées par Dieu.



        La troisième Hiérarchie connaît les raisons des choses qui touchent au gouvernement divin, selon qu'elles s'appliquent aux choses particulières et selon qu'elles dépendent de leurs causes propres.

        Il s'ensuit de là, pour les anges de cette troisième hiérarchie, qu'ils reçoivent la lumière divine selon des formes particulières qui leur permettent de se communiquer à nos intelligences sur cette terre, et que leurs ordres tirent leur nom d'actes limités à un homme, tels que les anges gardiens, ou à une province, tels que les Principautés.

*

        La distinction en «ordres» et «hiérarchies» parmi les anges consiste en ce que les hiérarchies constituent diverses multitudes d'anges formant des principautés diverses sous le même gouvernement divin, tandis que les ordres constituent diverses classes dans chacune des multitudes qui forment une hiérarchie.



        Il y a trois ordres dans chaque hiérarchie.

        Il y a, dans chaque hiérarchie, des anges supérieurs, des anges du milieu et des anges inférieurs.

Il y a neuf ordres angéliques principaux. Dans chaque ordre il y a encore d'autres subordinations presqu'à l'infini, chaque ange ayant sa place distincte et son office particulier; mais il ne nous appartient pas de les connaître sur cette terre.

       On a donné le nom de Chœurs aux ordres angéliques parce qu'ils remplissent leurs offices en vue du gouvernement divin; ils constituent, chacun, des groupements pleins d'harmonie, qui font éclater merveilleusement la gloire de Dieu dans son œuvre.



Action des bons Anges sur le monde des corps



       Dieu se sert des anges pour l'administration du monde corporel, parce que ce monde corporel est inférieur aux anges, et que, dans tout gouvernement ordonné, les êtres inférieurs sont régis par ceux qui leur sont supérieurs.



       Les anges qui administrent le monde corporel appartiennent à l'ordre des Vertus.

       Les anges qui servent à l'administration du monde corporel veillent à l'accomplissement parfait du plan providentiel et des volontés divines dans tout ce qui se passe parmi les divers êtres qui constituent le monde des corps.

       Par l'entremise des anges de l'ordre des Vertus, Dieu accomplit tous les changements qui se font dans le monde des corps, y compris même les miracles.

       Le miracle ne s'accomplit pas par la vertu propre de l'ange, mais par la Vertu propre de Dieu, cependant l'ange peut y concourir par mode d'intercession ou à titre d'instrument.





Action des bons Anges à l'endroit de l'homme;

les Anges Gardiens



       L'ange peut agir sur l'homme, en raison de sa nature spirituelle qui est d'un ordre supérieur.

       L'ange peut illuminer l'intelligence et l'esprit de l'homme, fortifiant sa vertu et mettant à sa portée la vérité pure que lui-même contemple.

*

       L'ange ne peut pas changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement, le mouvement de la volonté étant une inclination intérieure, qui ne peut dépendre directement que de la volonté elle-même ou de Dieu qui en est l'auteur.

       Il n'y a que Dieu qui puisse changer la volonté de l'homme en agissant sur elle directement.



       L'ange peut agir sur l'imagination de l'homme et sur ses autres facultés sensibles, ces facultés étant liées à des organes, et, par suite, dépendantes du monde corporel soumis à l'action des anges.

       Pour la même raison, l'ange peut agir sur les sens extérieurs de l'homme et les impressionner comme il lui plaît.



       Les bons anges peuvent être envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes. Dieu se servant de leur action auprès des hommes pour promouvoir le bien de ces derniers ou pour l'exécution de ses conseils à leur endroit.

       Ce ne sont pas tous les bons anges qui peuvent être ainsi envoyés par Dieu en ministère auprès des hommes. Il y en a qui ne sont jamais envoyés, ce sont ceux de la première hiérarchie, parce que leur privilège est de se tenir constamment devant Dieu. C'est pourquoi on les appelle les anges qui assistent.

       Tous les anges des deux autres hiérarchies peuvent être envoyés en ministère auprès des hommes, de telle sorte cependant que les Dominations président à l'exécution des conseils divins, tandis que les autres, Vertus, Puissances, Principautés, Archanges, Anges vaquent directement à cette exécution.



       Il y a des anges qui sont envoyés auprès des hommes pour le garder, la Providence du gouvernement divin ayant voulu que l'homme, aux pensées et aux volontés si changeantes et si fragiles, fût assisté, dans sa marche vers le ciel, par un des esprit bienheureux à jamais fixé dans le bien.



       C'est, distinctement, un ange pour chaque homme, que Dieu députe en ministère auprès des hommes pour les garder, chaque âme humaine étant plus chère à Dieu que ne peuvent être les diverses espèces de créatures matérielles, auxquelles cependant est préposé un ange distinct qui veille à promouvoir leur bien.



       Les anges qui sont ainsi députés par Dieu, distinctement, appartiennent tous au dernier des neuf chœurs des anges.



       Tous les hommes, sans exception, sont ainsi confiés par Dieu à la garde d'un de ses anges, tant qu'ils vivent sur cette terre, en raison du chemin périlleux qu'ils doivent tous fournir avant de parvenir au terme.



       Notre-Seigneur Jésus-Christ, en tant qu'homme, n'a pas un ange pour le garder; en raison de ce qu'il était Dieu en personne, il ne convenait pas à Notre-Seigneur Jésus-Christ d'avoir un ange pour le garder, mais il a eu des anges préposés à l'insigne honneur de le servir.

*

       L'ange personnel à chaque homme est député par Dieu à l'instant même où chaque homme vient au monde.



       L'ange gardien ne laisse jamais l'homme à la garde duquel est préposé et il continue de veiller sur lui, sans interruption aucune, jusqu'au dernier moment de sa vie terrestre.



       Les anges ne s'attristent pas des maux de ceux qu'ils gardent, car, en effet, après qu'ils ont fait ce qui dépendait d'eux pour les empêcher, s'ils se produisent, ils adorent, en cela, comme en tout, la profondeur des conseils divins.



       C'est chose excellente et à recommander, dans la pratique, de se confier en tout et souvent à la protection de son ange gardien.



       Cette protection, quand on l'invoque, nous est toujours infailliblement assurée, en fonction cependant des éternels conseils de Dieu et selon ce qui nous touche; tout est ordonné à Sa Gloire.



       Les mauvais anges (démons) peuvent attaquer et tenter les hommes.



       Ce résumé de l'angéologie thomiste établi par le R. P. Pégues dont nous venons d'extraire encore la quintessence nous donne une excellente vue synthétique du mystère et du ministère des anges.

Voilà pour les Anges...
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Benjamin le Ven 06 Juin 2014, 7:27 am


Merci pour le texte du R.P. Pègues.

Par contre je ne peux pas accéder à l'intérieur du volume de Mgr de Ségur, ce n'est pas possible depuis la France sur Google Books  Neutral 
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Ven 06 Juin 2014, 7:33 am

Benjamin a écrit:
Merci pour le texte du R.P. Pègues.

Par contre je ne peux pas accéder à l'intérieur du volume de Mgr de Ségur, ce n'est pas possible depuis la France sur Google Books  Neutral 

O France... comme tu retardes à te mettre à jour... Very Happy 

Je voir ce que je peux faire.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Louis le Ven 06 Juin 2014, 7:39 am


_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11117
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Ven 06 Juin 2014, 8:08 am

De l'ineffable bonheur qui attend nos Âmes dans le ciel.

En terminant nos petites causeries sur la très grande. très rare, très excellente et très sainte vertu d'espérance, il nous faut, mon bon Jacques, élever notre esprit et notre cœur et contempler d'avance, à la lumière infaillible de la foi, le ciel, objet de notre espérance; ce beau ciel où, par la miséricorde de Dieu, nous irons un jour.

Le ciel est un état merveilleux de gloire et de bonheur, pour nos âmes d'abord, puis, après la résurrection, pour nos corps.
Pour nos âmes, le ciel c'est ce que les théologiens appellent la vision intuitive, c'est-à-dire la connaissance et la vue surnaturelles du bon Dieu, de tous ses mystères, de toutes ses perfections adorables. Grâces à une lumière toute divine que Dieu répandra en notre intelligence au moment où nous entrerons au Paradis, et qui s'appelle « la lumière de la gloire », nous verrons Dieu, tel qu'il est, tel qu'il se voit lui-même. Nous verrons, dans une contemplation et dans une adoration dont nous ne pouvons pas même nous faire une idée sur la terre, l'essence divine, l'éternité de Dieu, sa beauté infinie, son amour infini avec toutes les splendeurs éblouissantes de sa toute-puissance, de sa sagesse, de sa bonté, de sa sainteté, de son amour.
A cette lumière de l'éternité, nous verrons l'éternel mystère de la Très-Sainte Trinité, c'est-à-dire un seul DIEU en trois personnes ; nous verrons, avec une extase d'amour qui ne finira jamais, comment le Fils de DIEU est éternellement engendré du Père et comment, de leur amour éternel, procède le Saint-Esprit, troisième personne de la Trinité, seul vrai DIEU avec le Fils et avec le Père, et qui est le Bien infini, comme le Fils est la Vérité infinie, comme le Père est l'Être infini.

Dans la lumière de la gloire, nous contemplerons face a face, dans le ravissement de l'amour et dans une adoration ineffable, le mystère de l'Incarnation et de la Rédemption du monde. Nous verrons dans toute sa gloire le Roi du ciel, Notre-Seigneur JESUS-CHRIST, vrai DIEU et vrai homme tout ensemble, Lumière de l'éternité, comme le soleil est la lumière de la terre et du temps.

Nous verrons la beauté indicible de cette humanité, pour laquelle tout a été fait, où la divinité habite et se manifeste tout entière, s'épanchant par elle sur toute créature; comme la lumière matérielle, résidant dans le soleil, s'épanche par le soleil et illumine le monde. Nous verrons, en les bénissant, les très-sacrés stigmates que JESUS a voulu conserver jusque dans sa gloire, comme autant de voix destinées à chanter éternellement, au milieu des élus, le mystère de leur rédemption. La Bienheureuse Marguerite-Marie, à qui le Sauveur a daigné les montrer un jour en la ravissant en extase, dit que ces stigmates de JESUS glorifié resplendissaient, comme cinq soleils, d'une lumière infiniment supérieure à la lumière de notre soleil, celles du cœur principalement d'où s'échappait comme un océan de flammes, symbole du Au ciel, nous verrons, dans la vision intuitive, la multitude bienheureuse des Anges et des Saints et, à leur tête, ou plutôt à notre tête (car nous aussi nous en serons), la glorieuse et tout immaculée Vierge MARIE, vraie Mère de DIEU, puisqu'elle est vraie Mère de JESUS ; nous la verrons toute revêtue de la beauté divine de son Fils et de son DIEU, partageant sa gloire et sa béatitude éternelles, comme elle a partagé, sur la terre, ses abaissements et ses douleurs ; nous serons toujours avec elle; et, avec elle, nous contemplerons son JESUS et notre JESUS, avec l'Es-prit-Saint, dans la gloire de DIEU le Père.

0 mon bon enfant, cher Jacques, voilà ce qui nous attend au ciel, après les ténèbres, les laideurs et les misères de ce bas-monde. Que ce sera beau !

Notre cœur suivra notre esprit dans ce monde éternel de lumière, de béatitude et d'amour. A la " vision intuitive " se joindra, comme une conséquence nécessaire, un bonheur parfait, sans mélange, que la théologie nomme Vision béatifique.

De même que, dans la lumière de la gloire, nous verrons DIEU tel qu'il est, avec toutes les merveilles de ses couvres dans l'ordre de la grâce comme dans l'ordre de la nature ; de même aussi, dans le feu de l'amour divin, nous serons tellement embrasés, tellement béatifiés par les flammes sacrées qui embrasent et béatifient le cœur de JESUS, que notre cœur et son cœur ne feront plus qu'un dans le Saint-Esprit. Et, comme l'amour c'est le bonheur, nous jouirons de la béatitude même de JESUS, béatitude vraiment divine, que nous partagerons avec MARIE, avec les Séraphins, les Chérubins et tous les chœurs des Anges, avec tous les Saints, tous les élus de tous les siècles.

L'amour tend à l'union : dans le ciel, l'amour étant parfait et éternel, notre union avec JESUS-CHRIST et avec la Sainte-Vierge, notre union avec tous les bienheureux habitants du Paradis sera tellement parfaite, tellement intime, tellement béatifique, que rien ici-bas ne saurait y être comparé. Tous et chacun nous nous aimerons de amour même dont nous aimerons le bon  DIEU et dont le bon DIEU nous aime ; et, je te le répète, dans ce très parfait amour, nous jouirons d'un très pur et très parfait bonheur. Au milieu de cet amour universel, nous conserverons toutes les nuances si douces des affections bonnes et saintes qui auront rempli notre cœur sur la terre; ainsi, au ciel, c'est d'un amour filial que tu aimeras ton père, ta mère, tes parents; et, à leur tour, tes bons parents t'aimeront d'un amour paternel et maternel. Les affections saintes qui, sur la terre, t'auront uni à telle ou telle personne, les amitiés véritablement chrétiennes, en un mot tous les amours qui, du cœur de JESUS-CHRIST, auront passé par ton cœur pour t'unir aux créatures, demeureront pendant toute l'éternité en conservant leurs nuances respectives. Non-seulement au ciel on se reconnaîtra, mais on s'aimera tout spécialement; et toutes nos affections légitimes ne seront qu'épurées, que perfectionnées, que rendues immuables et éternelles. 0 cher enfant, que ce sera bon ! et comme il faut ne laisser entrer ici-bas dans notre cœur que ce qui pourra y demeurer toujours, toujours!



page 380 -383

En espérant que cela vous aidera pour une partie de vos questions.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Benjamin le Ven 06 Juin 2014, 8:18 am


Merci !  cheers 
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Ven 06 Juin 2014, 8:36 am

Benjamin a écrit:
Merci !  cheers 

 Wink 
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  ROBERT. le Ven 06 Juin 2014, 2:06 pm

gabrielle a écrit:
1. R.P. Thomas Pègues, O.P. S «La Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin en forme de catéchisme».


R. P. Thomas Pègues, 0. P. ayant pour titre: La Somme théologique de Saint Thomas d'Aquin, en forme de catéchisme (Paris Téqui 1919 - 9e mille). Nous verrons que cet exposé résume fidèlement la pensée du Maître admirable:

(...) Il y a neuf ordres angéliques principaux. Dans chaque ordre il y a encore d'autres subordinations presqu'à l'infini, chaque ange ayant sa place distincte et son office particulier; mais il ne nous appartient pas de les connaître sur cette terre.

     

Voilà pour les Anges...
 
Merci pour tous ces commentaires détaillés du Père Pègues.

Pour ce qui est en gras, je conjecture: les élus parmi les hommes, occuperont au Ciel, avec les anges,

et plus encore sans aucun doute, la place et l’office particulier que les mauvais anges ont perdu par leur révolte ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  gabrielle le Sam 07 Juin 2014, 8:19 am

Pour l'office, je ne sais...Mystère de Dieu.
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17756
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  ROBERT. le Sam 07 Juin 2014, 3:00 pm

gabrielle a écrit:Pour l'office, je ne sais...Mystère de Dieu.
 
Comme le dit le Père Pègues, un peu plus haut:  

il ne nous appartient pas de (...) connaître sur cette terre.

.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 32186
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Louis le Sam 14 Juin 2014, 3:58 pm

Benjamin a écrit:
Bonsoir,


J'aurais voulu confirmation et éclaircissements sur deux points dont j'ai simplement entendu parler à propos du Ciel, mais dans lesquels je ne me suis pas plongé jusqu'à présent :


- Tout d'abord je voudrais avoir des références, ou plutôt lire une bonne description, à propos de la hiérarchie des créatures au Ciel suivant leur dignité et leur mérite

- Ensuite, il me semble avoir lu quelque part que Saint Thomas d'Aquin a dit qu'au Ciel nous serons "placés" (je ne trouve pas d'autre mot) "par affinités"... En savez-vous plus à ce sujet ?


Merci  cheers

P. Pègues et son Catéchisme de la Somme Théologique a écrit:

– Est-ce qu’en pouvant ainsi être élevé à la dignité d’enfant de Dieu par la grâce, l’homme a pu devenir l’égal des anges ?

– Oui, en étant ainsi élevé à la dignité d’enfant de Dieu par la grâce, l’homme devient en quelque sorte l’égal des anges, pouvant même être supérieur à eux dans cet ordre de la grâce, quoiqu’il leur demeure inférieur dans l’ordre de la nature (Ia q. 108, a.  8 ).

Espérant que cela puisse vous aider dans votre 2ème point.

Bien à vous.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.
avatar
Louis
Admin

Nombre de messages : 11117
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Deux questions à propos du Ciel...

Message  Benjamin le Sam 14 Juin 2014, 4:38 pm


Merci Louis.
avatar
Benjamin

Nombre de messages : 6307
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum