Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Aller en bas

Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Lun 02 Déc 2013, 4:53 pm

Je mets en ligne ces deux textes, que l'on trouve rarement, dans leurs versions "papier", en français : la Profession de Foi de Pie IV et Pie IX ( https://archive.org/stream/coutumierlusag00reli#page/193/mode/1up ) et le  Serment antimoderniste ( http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6333808r/f13.image )
Profession de Foi de Pie IV et Pie IX








Serment antimoderniste




PS. : pour lire plus aisément les images, cliquer sur l'onglet , à la partie extrême droite de la barre d'adresse de Google chrome, puis aller sur Zoom 150%


Dernière édition par FRANC le Dim 29 Déc 2013, 8:31 pm, édité 3 fois
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Jeu 05 Déc 2013, 3:53 am



Tout le monde aura remarqué que "le critère certain de la vérité, est" selon le Serment antimoderniste, "dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", cela dans le présent ("est"), dans le passé ( "a été") et dans le futur ( "sera toujours").
Le Serment antimoderniste précise, "non pas de telle sorte que cela seul soit soutenu, qui peut sembler mieux adapté au degré de culture que comporte l'âge d'un chacun : mais de telle sorte que la vérité absolue et immuable, prêchée dès l'origine par les apôtres, ne soit jamais ni crue ni entendue dans un autre sens."
Ce critère de la vérité, ne peut être dans l'épiscopat conciliaire dont l'enseignement est depuis Roncalli, une foi, "mieux adapté au degré de culture que comporte l'âge d'un chacun", mais dans un épiscopat dont l'enseignement de Foi, est " la vérité absolue et immuable, prêchée dès l'origine par les apôtres" de telle sorte qu'elle "ne soit jamais ni crue ni entendue dans un autre sens."
Dans ce dernier et seul "Episcopat transmis par la succession des apôtres", se trouve le critère certain de la vérité, qui est, a été et sera toujours.
Comment, après ces définitions données, par le serment antimoderniste, certains peuvent-ils encore soutenir, qu'il n'y a plus aujourd'hui d'Episcopat légitime transmis par la succession des apôtres, là où le même serment nous dit que  "le critère certain de la vérité sera toujours dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" ?


Dernière édition par FRANC le Lun 30 Déc 2013, 9:14 am, édité 1 fois
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Jeu 05 Déc 2013, 7:39 am

Où est l'évêque?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Jeu 05 Déc 2013, 9:16 am



Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Jeu 05 Déc 2013, 9:20 am

roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Jeu 05 Déc 2013, 9:37 am

gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?

Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Jeu 05 Déc 2013, 9:47 am

roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Jeu 05 Déc 2013, 10:08 am

gabrielle a écrit:
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

J'ajoute donc : l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est suprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

Spoiler:



Élie ! Élie ! Élie ! Élie ! Élie !


Dernière édition par roger le Jeu 05 Déc 2013, 10:19 am, édité 2 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  ROBERT. le Jeu 05 Déc 2013, 10:08 am

gabrielle a écrit:
...Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a, qui est-il et où est-il?
Rassurez-vous chère amie. Si on prend le raisonnement "amdgiste":

on sait qu'il existe...même si on ne sait pas où il est et qui il est.  ! Wink 
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  ROBERT. le Jeu 05 Déc 2013, 10:12 am

roger a écrit:     dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est suprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
cheers  Vu l'étroite relation entre le Pape et les évêques.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Jeu 05 Déc 2013, 1:01 pm

gabrielle a écrit:
Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.
Que les notions soient changées, c'est justement la quintescence des doctrines modernistes, que le serment antimoderniste impose à tous les clercs de l'Eglise de rejeter, en leur imposant d'embrasser et recevoir "toutes et chacunes des vérités que l'Eglise, par son Magistère inerrant a définies, affirmées et déclarées, principalement ces chefs de doctrine, qui sont directement dirigés contre les erreurs de ce temps". Parmi ces chefs de doctrine, le Serment antimoderniste en émumère un : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" en exigeant que chaque clerc, s'engage "à les observer fidèlement, intégralement, et sincèrement, à les garder inviolablement, et à ne jamais s'en écarter"
Personne n'est donc autorisé à s'écarter jamais de ce chef de doctrine, "vérité absolue et immuable" :  "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", et cela pour quelque motif que ce soit, et encore moins parce qu'il serait "possible que les notions soient changées", selon "la supposition hérétique de l'évolution des dogmes".
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Jeu 05 Déc 2013, 1:40 pm

FRANC a écrit:
gabrielle a écrit:
Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.
Que les notions soient changées, c'est justement la quintescence des doctrines modernistes, que le serment antimoderniste impose à tous les clercs de l'Eglise de rejeter, en leur imposant d'embrasser et recevoir "toutes et chacunes des vérités que l'Eglise, par son Magistère inerrant a définies, affirmées et déclarées, principalement ces chefs de doctrine, qui sont directement dirigés contre les erreurs de ce temps". Parmi ces chefs de doctrine, le Serment antimoderniste en émumère un : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" en exigeant que chaque clerc, s'engage "à les observer fidèlement, intégralement, et sincèrement, à les garder inviolablement, et à ne jamais s'en écarter"
Personne n'est donc autorisé à s'écarter jamais de ce chef de doctrine, "vérité absolue et immuable" : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", et cela pour quelque motif que ce soit, et encore moins parce qu'il serait "possible que les notions soient changées", selon "la supposition hérétique de l'évolution des dogmes".
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

J'ajoute donc : l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

Spoiler:



"le critère certain de la vérité sera toujours dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres"

Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?







avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Ven 06 Déc 2013, 6:59 am

@ FRANC

Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?


avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Ven 06 Déc 2013, 5:51 pm

roger a écrit:
Spoiler:

FRANC a écrit:
gabrielle a écrit:
Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.
Que les notions soient changées, c'est justement la quintescence des doctrines modernistes, que le serment antimoderniste impose à tous les clercs de l'Eglise de rejeter, en leur imposant d'embrasser et recevoir "toutes et chacunes des vérités que l'Eglise, par son Magistère inerrant a définies, affirmées et déclarées, principalement ces chefs de doctrine, qui sont directement dirigés contre les erreurs de ce temps". Parmi ces chefs de doctrine, le Serment antimoderniste en émumère un : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" en exigeant que chaque clerc, s'engage "à les observer fidèlement, intégralement, et sincèrement, à les garder inviolablement, et à ne jamais s'en écarter"
Personne n'est donc autorisé à s'écarter jamais de ce chef de doctrine, "vérité absolue et immuable" :  "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", et cela pour quelque motif que ce soit, et encore moins parce qu'il serait "possible que les notions soient changées", selon "la supposition hérétique de l'évolution des dogmes".
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

J'ajoute donc : l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

Spoiler:



"le critère certain de la vérité sera toujours dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres"

Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

gabrielle a écrit:@ FRANC

Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?

- En fait la phrase est (dans le spoiler que j'ai placé dans mon post plus haut) :
« 39. - Durée. - La personne morale est, de sa nature, perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1. - Le membre survivant d'une personne morale collégiale recueille les droits de tous les autres. 102, 2. »
(en gras par moi)


- Et l'extrait tiré de mon lien http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false :
« C'est bien là le thème que l'Épiscopat s'est fait pour avoir au moins une justification de ses actes: car tout corps public, comme toute personne morale , a besoin d'indiquer la raison de sa conduite. »
- Si donc l'Épiscopat est une personne morale, je puis donc dire :
l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

- D'où ma question :
Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

- Et d'où la question de Gabrielle :
Est-ce vrai ou faux?

- Pour plus d'information du la Personne Morale :
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Ven 06 Déc 2013, 6:26 pm

gabrielle a écrit:@ FRANC

Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?

avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  ROBERT. le Ven 06 Déc 2013, 8:18 pm

roger a écrit:    
Spoiler:

roger a écrit:
Spoiler:

FRANC a écrit:
gabrielle a écrit:
Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.
Que les notions soient changées, c'est justement la quintescence des doctrines modernistes, que le serment antimoderniste impose à tous les clercs de l'Eglise de rejeter, en leur imposant d'embrasser et recevoir "toutes et chacunes des vérités que l'Eglise, par son Magistère inerrant a définies, affirmées et déclarées, principalement ces chefs de doctrine, qui sont directement dirigés contre les erreurs de ce temps". Parmi ces chefs de doctrine, le Serment antimoderniste en émumère un : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" en exigeant que chaque clerc, s'engage "à les observer fidèlement, intégralement, et sincèrement, à les garder inviolablement, et à ne jamais s'en écarter"
Personne n'est donc autorisé à s'écarter jamais de ce chef de doctrine, "vérité absolue et immuable" :  "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", et cela pour quelque motif que ce soit, et encore moins parce qu'il serait "possible que les notions soient changées", selon "la supposition hérétique de l'évolution des dogmes".
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

J'ajoute donc : l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

Spoiler:



"le critère certain de la vérité sera toujours dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres"

Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

gabrielle a écrit:@ FRANC

Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?

- En fait la phrase est (dans le spoiler que j'ai placé dans mon post plus haut) :
« 39. - Durée. - La personne morale est, de sa nature, perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1. - Le membre survivant d'une personne morale collégiale recueille les droits de tous les autres. 102, 2. »
(en gras par moi)


- Et l'extrait tiré de mon lien http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false :
« C'est bien là le thème que l'Épiscopat s'est fait pour avoir au moins une justification de ses actes: car tout corps public, comme toute personne morale , a besoin d'indiquer la raison de sa conduite. »
- Si donc l'Épiscopat est une personne morale, je puis donc dire :
l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

- D'où ma question :
Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

- Et d'où la question de Gabrielle :
Est-ce vrai ou faux?

- Pour plus d'information du la Personne Morale :
J'attends comme vous, chers Gabrielle & Roger, une réponse...
.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Sam 07 Déc 2013, 8:08 am

Allons FRANC, répondez, un mot de trois lettres ça prend pas de temps. Rolling Eyes 
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  gabrielle le Sam 07 Déc 2013, 10:38 am

ROBERT. a écrit:
roger a écrit:    
Spoiler:

roger a écrit:
Spoiler:

FRANC a écrit:
gabrielle a écrit:
Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.
Que les notions soient changées, c'est justement la quintescence des doctrines modernistes, que le serment antimoderniste impose à tous les clercs de l'Eglise de rejeter, en leur imposant d'embrasser et recevoir "toutes et chacunes des vérités que l'Eglise, par son Magistère inerrant a définies, affirmées et déclarées, principalement ces chefs de doctrine, qui sont directement dirigés contre les erreurs de ce temps". Parmi ces chefs de doctrine, le Serment antimoderniste en émumère un : "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres" en exigeant que chaque clerc, s'engage "à les observer fidèlement, intégralement, et sincèrement, à les garder inviolablement, et à ne jamais s'en écarter"
Personne n'est donc autorisé à s'écarter jamais de ce chef de doctrine, "vérité absolue et immuable" :  "le critère certain de la vérité, est, a été et sera toujours, dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres", et cela pour quelque motif que ce soit, et encore moins parce qu'il serait "possible que les notions soient changées", selon "la supposition hérétique de l'évolution des dogmes".
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:
gabrielle a écrit:
roger a écrit:

Dans l'Épiscopat ; est-ce une fonction un peu comme une personne morale ?
Une bonne question.

Le fait est que l'Église ne peut pas disparaitre, alors, comme nous sommes rendus à la fin des temps, il est possible que les notions soient changées.

Ce que je ne comprends pas, dans l'histoire de FRANC, c'est que si évêque il y a , qui est-il et où est-il?
Franc va te répondre qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister.

Le sera toujours, Franc l'interprète en ce sens ; mais ce n'est que sa propre interprétation.
Dans un sens l'objection de FRANC: qu'il n'est pas besoin d'être vu pour exister. est valable.

Ce qui m'agace est le fait qu'il ne tient pas compte du fait que nous sommes à la fin des temps et ce temps , selon les paroles même de Notre-Seigneur, sera du jamais vu.

Il y aussi à tenir en compte la venue d'Élie qui rétablira toutes choses.


dans ce texte ici on fait le lien entre épiscopat et personne morale :

http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false

J'ajoute donc : l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

Spoiler:



"le critère certain de la vérité sera toujours dans l'Episcopat transmis par la succession des apôtres"

Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

gabrielle a écrit:@ FRANC

Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci

L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?

- En fait la phrase est (dans le spoiler que j'ai placé dans mon post plus haut) :
« 39. - Durée. - La personne morale est, de sa nature, perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1. - Le membre survivant d'une personne morale collégiale recueille les droits de tous les autres. 102, 2. »
(en gras par moi)


- Et l'extrait tiré de mon lien http://books.google.ca/books?id=UeMoxev2-hEC&pg=PA200&lpg=PA200&dq=%C3%A9piscopat++personne-morale&source=bl&ots=pmUQzm714U&sig=NHG1HlUAkrhnLykeQTBKkYKOrRs&hl=fr&sa=X&ei=QJSgUo2eIvLJsASol4GICg&ved=0CFgQ6AEwCA#v=onepage&q=%C3%A9piscopat%20%20personne-morale&f=false :
« C'est bien là le thème que l'Épiscopat s'est fait pour avoir au moins une justification de ses actes: car tout corps public, comme toute personne morale , a besoin d'indiquer la raison de sa conduite. »
- Si donc l'Épiscopat est une personne morale, je puis donc dire :
l'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.

- D'où ma question :
Est-ce que l'Épiscopat est une personne morale ?

- Et d'où la question de Gabrielle :
Est-ce vrai ou faux?

- Pour plus d'information du la Personne Morale :
J'attends comme vous, chers Gabrielle & Roger, une réponse...
.
gabrielle a écrit:Allons FRANC, répondez, un mot de trois lettres ça prend pas de temps. Rolling Eyes 
Renversant! Notre prolifique FRANC, qui était en ligne lors de mon message, n'a pas été fichu d'écrire un mot de trois lettres...Suspect 
avatar
gabrielle

Nombre de messages : 17865
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  ROBERT. le Sam 07 Déc 2013, 12:27 pm

 .
Etes-vous sûre Gabrielle qu'il ne s'agisse que d'un mot de 3 lettres ?

Peut-être y en a-t-il une supplémentaire ?
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  ROBERT. le Sam 07 Déc 2013, 4:54 pm

gabrielle a écrit:..un mot de trois lettres ça prend pas de temps. Rolling Eyes 
Je suis d'ccord avec vous que ça ne prend pas de temps pour écrire un mot de 3 lettres.

Ce qui peut être un peu plus long,  par contre. c'est le temps que ça prend

pour savoir quel mot de 3 lettres on doit écrire.
avatar
ROBERT.

Nombre de messages : 33914
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Dim 08 Déc 2013, 6:28 pm

gabrielle a écrit:@ FRANC
Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci
L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?
Je ne pourfends personne, je pourfends des idées que je crois fausses, en tentant de suivre la logique de textes qui s'adressent à des êtres doués de raison, dont il est légitime qu'ils fassent usage.

Je n'insisterais pas sur le détail que Roger a eu l'obligeance de nous corriger, de  votre citation du Canon 102 §1 ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426 ),  qui ne comporte pas en effet le mot Episcopat.

Can. 102 § 1 :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. »
Si on veut rester dans l'interprétation rigoureuse des termes utilisés par le Code de Droit canonique, l'Episcopat, envisagé à titre individuel, n'est pas une personne morale ( mais il appartient en tant qu'Episcopat subordonné, à la hiérarchie sacrée de l'Eglise Catholique, personne morale); ce sont les Diocèses qui sont une personne morale, non collégiale. De même, le Sacré Collège, gardien du Saint-Siège, en période de vacance pontificale, bien qu'héritier d'une part très nettement circonscrite ( le pouvoir d'élire un successeur)  de l'autorité du Siège Apostolique, n'est pas le Siège Apostolique, ni la personne morale de ce Siège. ( https://archive.org/stream/revuedessciences1891arrauoft#page/n37/mode/2up  )

Le Père Joseph Pie Mothon explique :
« Dans l'Eglise Catholique, en outre des personnes physiques, il existe encore des personnes morales, c'est-à-dire des collectivités de personnes physiques, ou successives, ou simultanées, réunies entre elles par un lien moral, en vue d'un but religieux ou charitable déterminé. »
« Les personnes morales sont de deux sortes : les personnes morales collégiales, comme les chapîtres des églises collégiales et cathédrales, les communauté religieuses, les confréries et pieuses associations; et les personnes morales non collégiales, comme les églises, les séminaires, Jes bénéfices, les diocèses, les paroisses. » ( https://archive.org/stream/institutionescan01moth#page/32/mode/2up  )
Ainsi, Pierre, Evêque de Rome, avec tous ses successeurs passés, présents et futurs, qui ont été, sont ou seront des personnes physiques, bien réelles et non abstraites, quoique successives et non simultanées, forme une seule personne morale (non collégiale) : le Siège Apostolique. ( https://archive.org/stream/laprimautetlinf00bggoog#page/n20/mode/2up )

Le canon 102 § 1  précise :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. » ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )
et le  Can. 100 ajoute :
« L'Église catholique et le Siège apostolique ont qualité de personnes morales par l’effet de l’ordonnance divine »
Ainsi, comme nous l'apprenait déjà la théologie ou plus simplement le Catéchisme, nous savons aussi, par le Droit Canon, que  le Siège apostolique, en tant que personne morale, est perpétuel;  puisqu'ordonné par Dieu, il ne peut être supprimé par aucune autorité humaine. Et il reste perpétuel, y compris lors des périodes de vacance, car constitué de personnes physiques successives, mais non simultanées, il est assuré de toujours recueillir un successeur.

De même,  L'Église catholique, personne morale,  par l’effet de l’ordonnance divine, est tout aussi perpétuelle. Or, qu'est que  l'Église catholique ? : le Catéchisme de Saint Pie X,( http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.ca/2009/03/i-10.html ) répond :
« l’Église catholique est la société ou la réunion de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain ».
Le Canon 107 ajoute :
« Par l’effet de l’institution divine, les clercs dans Église sont distincts des laïques, bien que tous les clercs ne soient pas d’institution divine; les uns et les autres peuvent être religieux. » ;
et le Canon 108 §3 :
« D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d’ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné; d’institution ecclésiastique, d’autres degrés se sont ajoutés. »
( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )

Puisque, pour qu'il y ait une personne morale perpétuelle, ordonnée par Dieu, seule autorisée à s'appeler Eglise Catholique, il faut, VIVANT SUR LA TERRE, la réunion de baptisés, clercs ou laïcs, professant la même Foi, régi par les mêmes lois, participant aux mêmes sacrements, obéissant aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain , nécessairement il existera perpétuellement,  VIVANT SUR LA TERRE,  d'institution divine, et ayant un  pouvoir de juridiction,   un pontificat suprême et un épiscopat (légitime) subordonné , ou à défaut en période de vacance pontificale, des électeurs, appartenant à la hiérarchie sacrée,  susceptibles de donner un successeur au Pontife Romain, selon les lois qu'il aura liées sur la terre, et qui seront obligatoirement liées dans le Ciel. ( cf. Constitution Apostolique « Vacantis Apostolicae Sedis » du 8 Décembre 1945 http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/fr/cc4.htm#f0 )


Dernière édition par FRANC le Dim 08 Déc 2013, 8:13 pm, édité 1 fois
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Dim 08 Déc 2013, 7:18 pm

Plus aisé à comprendre pour le commun des mortels que le Code de Droit Canonique, mais le complétant ( la profession de Foi de Pie IV, revue par Pie IX, étant intégré au dit Code : http://archive.org/stream/codexiuriscanon00xgoog#page/n49/mode/1up  ), voici quelques explications de Mgr Arthur Robert, dans ses leçons d'Apologétique,  ( Québec, 1917 PP. 315 et suivantes  https://archive.org/stream/cihm_79196#page/n341/mode/2up  )
PP. 315PP.316

PP.316PP.316

PP.321


Dernière édition par FRANC le Dim 08 Déc 2013, 7:43 pm, édité 1 fois
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  Roger Boivin le Dim 08 Déc 2013, 7:39 pm

Sans vouloir vous vexer, Franc, je vais aérer votre texte sans le modifier, afin de rendre plus facile la lecture :

FRANC a écrit:
gabrielle a écrit:@ FRANC
Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci
L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?
Je ne pourfends personne, je pourfends des idées que je crois fausses, en tentant de suivre la logique de textes qui s'adressent à des êtres doués de raison, dont il est légitime qu'ils fassent usage.

Je n'insisterais pas sur le détail que Roger a eu l'obligeance de nous corriger, de  votre citation du Canon 102 §1 ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426 ),  qui ne comporte pas en effet le mot Episcopat.

Can. 102 § 1 :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. »
Si on veut rester dans l'interprétation rigoureuse des termes utilisés par le Code de Droit canonique, l'Episcopat, envisagé à titre individuel, n'est pas une personne morale ( mais il appartient en tant qu'Episcopat subordonné, à la hiérarchie sacrée de l'Eglise Catholique, personne morale); ce sont les Diocèses qui sont une personne morale, non collégiale. De même, le Sacré Collège, gardien du Saint-Siège, en période de vacance pontificale, bien qu'héritier d'une part très nettement circonscrite ( le pouvoir d'élire un successeur)  de l'autorité du Siège Apostolique, n'est pas le Siège Apostolique, ni la personne morale de ce Siège. ( https://archive.org/stream/revuedessciences1891arrauoft#page/n37/mode/2up  )

Le Père Joseph Pie Mothon explique :
« Dans l'Eglise Catholique, en outre des personnes physiques, il existe encore des personnes morales, c'est-à-dire des collectivités de personnes physiques, ou successives, ou simultanées, réunies entre elles par un lien moral, en vue d'un but religieux ou charitable déterminé. »
« Les personnes morales sont de deux sortes : les personnes morales collégiales, comme les chapîtres des églises collégiales et cathédrales, les communauté religieuses, les confréries et pieuses associations; et les personnes morales non collégiales, comme les églises, les séminaires, Jes bénéfices, les diocèses, les paroisses. » ( https://archive.org/stream/institutionescan01moth#page/32/mode/2up  )
Ainsi, Pierre, Evêque de Rome, avec tous ses successeurs passés, présents et futurs, qui ont été, sont ou seront des personnes physiques, bien réelles et non abstraites, quoique successives et non simultanées, forme une seule personne morale (non collégiale) : le Siège Apostolique. ( https://archive.org/stream/laprimautetlinf00bggoog#page/n20/mode/2up )

Le canon 102 § 1  précise :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. » ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )
et le  Can. 100 ajoute :
« L'Église catholique et le Siège apostolique ont qualité de personnes morales par l’effet de l’ordonnance divine »
Ainsi, comme nous l'apprenait déjà la théologie ou plus simplement le Catéchisme, nous savons aussi, par le Droit Canon, que  le Siège apostolique, en tant que personne morale, est perpétuel;  puisqu'ordonné par Dieu, il ne peut être supprimé par aucune autorité humaine. Et il reste perpétuel, y compris lors des périodes de vacance, car constitué de personnes physiques successives, mais non simultanées, il est assuré de toujours recueillir un successeur.

De même,  L'Église catholique, personne morale,  par l’effet de l’ordonnance divine, est tout aussi perpétuelle. Or, qu'est que  l'Église catholique ? : le Catéchisme de Saint Pie X,( http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.ca/2009/03/i-10.html ) répond :
« l’Église catholique est la société ou la réunion de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain ».
Le Canon 107 ajoute :
« Par l’effet de l’institution divine, les clercs dans Église sont distincts des laïques, bien que tous les clercs ne soient pas d’institution divine; les uns et les autres peuvent être religieux. » ;
et le Canon 108 §3 :
« D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d’ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné; d’institution ecclésiastique, d’autres degrés se sont ajoutés. »
( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )

Puisque, pour qu'il y ait une personne morale perpétuelle, ordonnée par Dieu, seule autorisée à s'appeler Eglise Catholique, il faut, VIVANT SUR LA TERRE, la réunion de baptisés, clercs ou laïcs, professant la même Foi, régi par les mêmes lois, participant aux mêmes sacrements, obéissant aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain , nécessairement il existera perpétuellement,  VIVANT SUR LA TERRE,  d'institution divine, et ayant un  pouvoir de juridiction,   un pontificat suprême et un épiscopat (légitime) subordonné , ou à défaut en période de vacance pontificale, des électeurs, appartenant à la hiérarchie sacrée,  susceptibles de donner un successeur au Pontife Romain, selon les lois qu'il aura liées sur la terre, et qui seront obligatoirement liées dans le Ciel. ( cf. Constitution Apostolique « Vacantis Apostolicae Sedis » du 8 Décembre 1945 http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/fr/cc4.htm#f0 )

Est-ce correcte, Franc ?


Dernière édition par roger le Dim 08 Déc 2013, 8:21 pm, édité 1 fois
avatar
Roger Boivin

Nombre de messages : 11282
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Dim 08 Déc 2013, 8:19 pm

roger a écrit:Sans vouloir vous vexer, Franc, je vais aérer votre texte sans le modifier, afin de rendre plus facile la lecture :

Spoiler:
]quote="FRANC"]
gabrielle a écrit:@ FRANC
Avant de me pourfendre , souvenez-vous de ceci
L'Épiscopat comme toute personne morale est de nature perpétuelle ; elle cesse d'exister si elle est supprimée par l'autorité légitime ou si elle passe plus de cent ans, sans donner signe de vie. c. 102, 1.
Est-ce vrai ou faux?
Je ne pourfends personne, je pourfends des idées que je crois fausses, en tentant de suivre la logique de textes qui s'adressent à des êtres doués de raison, dont il est légitime qu'ils fassent usage.

Je n'insisterais pas sur le détail que Roger a eu l'obligeance de nous corriger, de  votre citation du Canon 102 §1 ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426 ),  qui ne comporte pas en effet le mot Episcopat.

Can. 102 § 1 :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. »
Si on veut rester dans l'interprétation rigoureuse des termes utilisés par le Code de Droit canonique, l'Episcopat, envisagé à titre individuel, n'est pas une personne morale ( mais il appartient en tant qu'Episcopat subordonné, à la hiérarchie sacrée de l'Eglise Catholique, personne morale); ce sont les Diocèses qui sont une personne morale, non collégiale. De même, le Sacré Collège, gardien du Saint-Siège, en période de vacance pontificale, bien qu'héritier d'une part très nettement circonscrite ( le pouvoir d'élire un successeur)  de l'autorité du Siège Apostolique, n'est pas le Siège Apostolique, ni la personne morale de ce Siège. ( https://archive.org/stream/revuedessciences1891arrauoft#page/n37/mode/2up  )

Le Père Joseph Pie Mothon explique :
« Dans l'Eglise Catholique, en outre des personnes physiques, il existe encore des personnes morales, c'est-à-dire des collectivités de personnes physiques, ou successives, ou simultanées, réunies entre elles par un lien moral, en vue d'un but religieux ou charitable déterminé. »
« Les personnes morales sont de deux sortes : les personnes morales collégiales, comme les chapîtres des églises collégiales et cathédrales, les communauté religieuses, les confréries et pieuses associations; et les personnes morales non collégiales, comme les églises, les séminaires, Jes bénéfices, les diocèses, les paroisses. » ( https://archive.org/stream/institutionescan01moth#page/32/mode/2up  )
Ainsi, Pierre, Evêque de Rome, avec tous ses successeurs passés, présents et futurs, qui ont été, sont ou seront des personnes physiques, bien réelles et non abstraites, quoique successives et non simultanées, forme une seule personne morale (non collégiale) : le Siège Apostolique. ( https://archive.org/stream/laprimautetlinf00bggoog#page/n20/mode/2up )

Le canon 102 § 1  précise :
« Une personne morale, par sa nature, est perpétuelle, elle s’éteint par l’acte de l’autorité légitime qui la supprime, ou si, pendant l’espace de cent ans, elle a cessé d’exister. » ( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )
et le  Can. 100 ajoute :
« L'Église catholique et le Siège apostolique ont qualité de personnes morales par l’effet de l’ordonnance divine »
Ainsi, comme nous l'apprenait déjà la théologie ou plus simplement le Catéchisme, nous savons aussi, par le Droit Canon, que  le Siège apostolique, en tant que personne morale, est perpétuel;  puisqu'ordonné par Dieu, il ne peut être supprimé par aucune autorité humaine. Et il reste perpétuel, y compris lors des périodes de vacance, car constitué de personnes physiques successives, mais non simultanées, il est assuré de toujours recueillir un successeur.

De même,  L'Église catholique, personne morale,  par l’effet de l’ordonnance divine, est tout aussi perpétuelle. Or, qu'est que  l'Église catholique ? : le Catéchisme de Saint Pie X,( http://grand-catechisme-saint-pie-x.blogspot.ca/2009/03/i-10.html ) répond :
« l’Église catholique est la société ou la réunion de tous les baptisés qui, vivant sur la terre, professent la même foi et la même loi de Jésus-Christ, participent aux mêmes sacrements et obéissent aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain ».
Le Canon 107 ajoute :
« Par l’effet de l’institution divine, les clercs dans Église sont distincts des laïques, bien que tous les clercs ne soient pas d’institution divine; les uns et les autres peuvent être religieux. » ;
et le Canon 108 §3 :
« D’institution divine, la sacrée hiérarchie en tant que fondée sur le pouvoir d’ordre, se compose des évêques, des prêtres et des ministres; en tant que fondée sur le pouvoir de juridiction, elle comprend le pontificat suprême et l’épiscopat subordonné; d’institution ecclésiastique, d’autres degrés se sont ajoutés. »
( http://www.clerus.org/clerus/dati/2001-03/20-6/CIC17l2.html#_Toc509674426  )

Puisque, pour qu'il y ait une personne morale perpétuelle, ordonnée par Dieu, seule autorisée à s'appeler Eglise Catholique, il faut, VIVANT SUR LA TERRE, la réunion de baptisés, clercs ou laïcs, professant la même Foi, régi par les mêmes lois, participant aux mêmes sacrements, obéissant aux pasteurs légitimes, principalement au Pontife Romain , nécessairement il existera perpétuellement,  VIVANT SUR LA TERRE,  d'institution divine, et ayant un  pouvoir de juridiction,   un pontificat suprême et un épiscopat (légitime) subordonné , ou à défaut en période de vacance pontificale, des électeurs, appartenant à la hiérarchie sacrée,  susceptibles de donner un successeur au Pontife Romain, selon les lois qu'il aura liées sur la terre, et qui seront obligatoirement liées dans le Ciel. ( cf. Constitution Apostolique « Vacantis Apostolicae Sedis » du 8 Décembre 1945 http://www.clerus.org/bibliaclerusonline/fr/cc4.htm#f0 )
Correction effectuée, avec mes remerciements.
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profession de Foi de Pie IV et Pie IX et Serment antimoderniste

Message  FRANC le Lun 09 Déc 2013, 2:39 am

Je vous signale que l'auteur de l'ouvrage cité, le Marquis Hippolyte-Marie-Valéry de Régnon est un « éxagéré » ( http://books.google.fr/books?id=o6hT7UHv_RgC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r&cad=0#v=snippet&q=r%C3%A9gnon%2C%20fondateur&f=false  ), ancien lamennaisien mal converti, qui derrière le drapeau orthodoxe du romanisme et de l'anti-gallicanisme, est en fait un adversaire du Concordat et un défenseur de la Charte de Louis-Philippe, ainsi qu'un partisan de la séparation de l'Eglise et de l'Etat, en un mot un catholique libéral d'avant le Syllabus.
avatar
FRANC

Nombre de messages : 1172
Date d'inscription : 31/10/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 15 1, 2, 3 ... 8 ... 15  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum