Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 05 Avr 2014, 10:03 am


Voilà l'image :


Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Sam 05 Avr 2014, 10:17 am

Merci...

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Sam 05 Avr 2014, 10:20 am

Décidément, Dieu ne veut pas que je sois curieuse, je ne peux arriver sur la page... toujours le même message: autorisation refusée. Shocked 

Bah! je manque pas grand chose.... Smile 

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 05 Avr 2014, 10:22 am

gabrielle a écrit:Décidément, Dieu ne veut pas que je sois curieuse, je ne peux arriver sur la page... toujours le même message: autorisation refusée. Shocked 

Bah! je manque pas grand chose.... Smile 

Ok mais sur le forum vous voyez l'image que je viens de poster à 15h03 ? C'est exactement la même chose sur le site du Vatican.

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Sam 05 Avr 2014, 10:31 am

Sur le forum je la vois, mais je ne peux avoir le lien.

Faites-vous en pas, je survivrai... jocolor 

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 05 Avr 2014, 10:34 am

gabrielle a écrit:Sur le forum je la vois, mais je ne peux avoir le lien.

Faites-vous en pas, je survivrai... jocolor 

Bien.

Oui j'imagine  Wink 

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 05 Avr 2014, 11:50 am


L'image de la page d'avant revue et corrigée par mes soins... :

http://messe.forumactif.org/t5152p15-quelques-detournements-d-image#104598

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Mer 23 Avr 2014, 5:05 am

Le but de l'évangélisitation [???], c'est de conduire l'humanité à  la sainteté


"Mgr" Slawomir Oder explique la "sainteté" de "Jean Paul II"


La "sainteté" de "Jean-Paul II" c’est aussi son sens du devoir de "l'Église" d’évangéliser pour conduire tous les hommes à la sainteté, a rappelé le postulateur de sa cause, "Mgr" Slawomir Oder au cours d’une conférence de presse au Vatican. Il a souligné que les neuf ans de cette cause ont été comme « neuf ans de retraite spirituelle » prêchée par [l'antipape] Wojtyla. Il a aussi fait remarquer comment Karol Wojtyla a vécu, jusqu’à la fin de sa vie dans un « espace eucharistique ».


« Pourquoi Jean XXIII et Jean-Paul II sont-ils "saints" ? »:  c’est la question à laquelle ont voulu répondre les deux postulateurs des causes, "Mgr" Slawomir Oder, pour Jean-Paul II et le "P." Giovan Giuseppe Califano, ofm, pour Jean XXIII, lors d’une conférence de presse au Vatican, en présence du "P." Federico Lombardi, "sj", directeur de la Salle de presse du "Saint-Siège", du "P." Mgr Walter Insero, responsable des communications du "diocèse" de Rome.


Programme de "sainteté"


"Mgr" Oder rappelle ce témoignage « beau et sympathique dans la perception de la "sainteté" du jeune Karol » : pendant ses études universitaire à Cracovie, ses compagnons avaient écrit sur la porte de sa chambre « futur saint » …

Sa vie a été marquée par la mort de sa mère [juive, note de Benjamin...] à 9 ans, de son frère aîné, à 14 ans, et à 19 ans, de son père : la vie lui est apparue comme « un mystère à affronter ».

Il était conscient du « poids de qualité » à donner à sa vie : il l’a exprimé dans un de ses drames théâtraux : « La boutique de l’orfèvre », où il insiste que le « poids qualitatif de la vie dans un engagement de charité ».

Son programme de jeune est resté « le leitmotiv de toute sa vie » : à un ami, pendant les vacances, en Europe, au-delà du rideau de fer, il disait : « on doit organiser sa vie pour que tout soit la manifestation de la gloire de Dieu ».

Il a eu des guides spirituels forts, avec un élément « marial » et une « foi forte, adulte ».


Les guides spirituels


« Son père lui enseigné à prier il a développé en lui un sens religieux profond. Il a reconnu que « son premier séminaire a été à la maison, avec son père ».

« L’héritage le plus profond » légué par son père est : « la foi simple, populaire ». Et le cardinal primat Wyszynski aussi, comme « l’incarnation de la foi populaire » : c’est « un des éléments les plus communs entre les deux saints que cette foi populaire ».

Autre guide spirituel : un simple laïc, tailleur, qu’il appelait « l’Apôtre », Jan Tyranowski, « précurseur de l’engagement des laïcs, anticipant l’esprit de "Vatican II" ».

Pour "Jean-Paul II", il a été une « figure de référence pendant sa jeunesse à Cracovie pendant l’occupation nazie et il l’a aidé à faire le discernement de sa vocation ».

Tyranowski est important aussi pour « deux traits fondamentaux de sa spiritualité : le trait marial, déjà reçu du père, mais vécu de façon plus consciente en clef vocationnelle, comme réponse à l’appel du Christ, et le trait carmélitain ». Ce fut en effet « le premier mouvement du cœur du jeune Wojtyla, qui n’a pas été accepté… parce que noviciat était alors fermé, donc il est allé frapper à la porte du séminaire diocésain. »

Troisième figure, l’archevêque de Cracovie, le cardinal Stepan Sapieha, qui l’a accueilli au séminaire clandestin, malgré l’interdiction nazie.

"Mgr" Oder indique ainsi « trois lignes constantes de sa vie et de sa spiritualité : foi simple, profondeur mystique apprise de l’étude des oeuvres de saint Jean de la Croix que Tyranowski lui a mises en main, la capacité l’affronter difficultés de la vie avec courage grâce à la lecture de l’intervention de Dieu dans les événements de l’histoire ».


L’espace eucharistique


Foi simple : « tout devenait pour lui l’humus dont nourrir sa foi, y compris le besoin du contact avec les personnes, comme évêque, cardinal, simple prêtre ». Il gardait « les bras ouverts », et « comme [antipape] » : « il avait besoin du contact avec les gens, de la foi du peuple ».

Profondeur mystique : elle « le poussait à vivre le mystère de Dieu, en première personne ». Pour lui, « un saint est reconnu comme homme de Dieu ». Il a « su trouver en Dieu la vie. La prière était son pain quotidien, il vivait tout en présence de Dieu dans un espace eucharistique, il habitait l’espace eucharistique, messe centrale et la table dans l’angle de la chapelle où il priait et gouvernait l’Eglise de Cracovie. »

"Mgr" Oder a rappelé les paroles de "Benoît XVI" après la mort de "Jean-Paul II" pendant un angélus : il a évoqué l’eucharistie célébrée à côté [de l'antipape] mourant en disant qu’au « dernier moment de sa mort, dans ce mystère qui disait le sens de toute sa vie ». [???]

Une synthèse de ces deux éléments l’ont conduit à une constatation qui est devenu le programme de sa vie : « la tâche d’évangéliser et de conduire à la sainteté ».


Sainte Faustine et la miséricorde


Dernier élément lié à la conduite spirituelle du cardinal Sapieha : il a connu par lui Faustine Kowalska.

Sapieha avait une « lecture théologique des événements de l’histoire, invitant à affronter la réalité avec ténacité et discours de la Miséricorde divine ».

"Jean-Paul II" a « affronté le nazisme et le communisme et il a fait l’expérience des limites de l’homme, alors qu’il avait une vision positive de l’homme racheté par le Christ ».

Dans cette perspective, « il a relu le message de la Divine miséricorde face au mystère de l’iniquité humaine ».

Ce message « a grandi dans le cours des années, mûri dans années du "pontificat", très actuel, repris par [l'antipape] François ».

Il avait le sens du don, ajoute "Mgr" Oder: « tout don reçu devient une tâche ». [L'antipape] polonais a laissé « peu de notes spirituelles personnelles » et dès « les premiers jours du "pontificat", il voit chaque pas de sa vie comme payé par souffrance de personnes proches aimées ».

Il prend conscience du « don reçu », qui est une « clef de lecture pour comprendre le "pontificat" ». Il a pu écrire: « debitor factus sum ».

Sa capacité, son sens du « devoir de payer cette dette d’amour reçu », constitue « une clef pour comprendre le don de sa vie qu’il a fait à l’Eglise et à l’humanité ».


La cause de "canonisation"


"Mgr" Oder rappelle que lors des funérailles, le 8 avril 2005, la foule a demandé « Santo subito », et qu’il ne s’agit pas seulement de « sentiments » ou d’une « atmosphère ».

Le 13 mai 2005, "Benoît XVI", a accordé la dispense des cinq années d’attente, et ce sera « la seule  dispense obtenue, tout le reste du procès a suivi les indications du Droit canon ».

Il a rappelé la consigne [de l'antipape] Benoît XVI, lors d’un entretien avec "Mgr" Oder : « Faites vite mais faites bien »

Il a souligné que la « perception de la renommée de "sainteté" qui grandissait », a souligné le postulateur. Ainsi, les 5 ans de dispense sont justement prévus pour vérifier le fondement de la renommée de "sainteté" : la vie a confirmé la justesse de la décision [de l'antipape].

Il a indiqué que 20 000 personnes sont passées chaque jour devant sa tombe : un nombre qui a explosé et « donné raison à la dispense ».

Autre élément : les "pèlerinages" sur la tombe ont aussi été « virtuels » dès l’ouverture page web, qui a constitué une « porte où les personnes faisaient un pèlerinage sur tombe, grâce à la webcam ».

Des groupes de prière se sont multipliés dans le monde et dès le premier jour ouverture page web, "Mgr" Oder a reçu deux mails particuliers de Nouvelle Zélande et de Russie, de Vladivostok, témoignant du rayonnement [de l'antipape] "polonais" sur les personnes dans le monde entier. [???]


Une retraite spirituelle de neuf ans


Il y a un troisième élément, le témoignage personnel, de "Mgr" Oder qui confie avoir vécu, pendant les neuf ans du "procès", avec une intensité particulière, un « temps d’exercices spirituels » prêchés par le "saint".

Mais il tient à préciser que des voix contraires ont été écoutées, dans le respect de la « liberté d’expression » voix de contestation venues de « la gauche de [la secte], de la théologie libérale contre attitudes conservatrices [de l'antipape] » [!!!], mais aussi « dans l’espace médiatique, venues des milieux de Mgr Lefebvre, pour trop ouverture aux problématiques dans le monde ».

A propos des déclarations du "cardinal" Carlo Maria Martini « interprétées » dans le sens de l’opposition de la "sainteté" [de l'antipape], avec en clef de lecture une soi-disant « opposition à la canonisation des papes ».

"Mgr" Oder indique que cette lecture n’est pas « juste » et ni « vraie » et le "P." Lombardi a précisé qu’il existe une discussion sur l’opportunité de la canonisation des papes, et il faut replacer les paroles du "cardinal" Martini dans le contexte de cette discussion, mais « il ne dit pas son opposition à la canonisation des papes ». Il s’agit d’un « débat ».

Martini a dit de "Jean-Paul II" Qu4il était le « père spirituel de l’humanité », a rappelé "Mgr" Oder.


Défauts de "Jean-Paul II", selon lui-même


Une sœur à son service qui voit [l'antipape] fatigué lui dit: « Je suis préoccupée pour Votre Sainteté ». « Moi aussi je suis préoccupé pour ma sainteté », répond "Jean-Paul II".

Lui réagissait, dans des circonstances nettes, comme à Cracovie, alors qu’un prêtre lui créait problème, l’archevêque lui enlève le permis de conduite lui disant de rentrer chez lui à pied. « Puis il s’en est repenti », a signalé "Mgr" Oder.

Il avait, indique-t-il « un tempérament sanguin », comme le manifeste sa réaction face à la proposition de porter un gilet anti-balles et répond qu’il dépend d’une « autre protection ».

Cette « émotivité » d’un « homme sanguin » manifesté qu’il est un « vrai homme fait de chair et d’os », fait observer le postulateur.


Modèle de "sainteté" pour différents états de vie


L’enquête a été faite avec, indique "Mgr" Oder « le désir de faire la lumière et d’ affronter les problèmes sur la spécifique » du cas Maciel, indique "Mgr" Oder. Elle a compris l’étude des documents de la Congrégation pour la doctrine de la "foi" et la réponse est très nette : il n’y a aucun signe d’implication personnelle du "Saint-Père" dans cette affaire ».

Il indique comme héritage fondamental de la "sainteté" [de l'antipape] Jean-Paul II sa « conviction que l’Eglise doit évangéliser et conduire l’Eglise à la sainteté » [???], ce qui implique aussi la sainteté du pape, car « c’est le but commun de tous les baptisés ». L’Eglise « doit enfanter ses fils à la sainteté », c’est « la fécondité spirituelle de l’Eglise ».

Ainsi, "Jean-Paul II" devient une « référence pour ses successeurs », avec un « parcours humain si riche : étudiant, ouvrier, acteur, poète, prêtre, évêque ». On peut ainsi suivre la « trace de la croissance de la "sainteté" de Karol Wojtyla au cours des étapes de sa vie, et c’est « un élément encourageant pour qui vit ces situations ».

Rappelons aussi que le "cardinal" Jorge Mario Bergoglio a été l’un des témoins du "procès" et qu’il a souligné la façon dont "Jean-Paul II" se préparait à la "messe".


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/le-but-de-l-evangelisitation-c-est-de-conduire-l-humanite-a-la-saintete )

Le "père spirituel de l'humanité", on aura tout vu.

Remarquez qu'ils n'élaborent pas vraiment sur sa prétendue "sainteté", tout ça est bien maigre malgré la longueur de l'article...

J'ai failli éclater de rire en lisant que la réception de deux e-mails prouve son "rayonnement sur le monde entier".

En fait tout ce qu'ils ont c'est la foule à ses funérailles. Et encore ils se sentent obligés de préciser qu'il ne s'agissait pas seulement de sentiments ou d'une atmosphère. La belle affaire...

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Mer 23 Avr 2014, 9:16 am

Bonne observation, Benjamin.

On ne voit pas de mention sur l’héroïcité des vertus et de la profondeur de sa spiritualité.

Tout ce qu'on lit, c'est un plaidoyer en faveur d'un humaniste élevé au rang de "père spirituel de l'humanité" et le délire d'une foule de quidam sur Place Saint Pierre.




gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Mer 23 Avr 2014, 9:20 am


Silence radio sur Roncalli, faut croire qu'ils n'ont rien à dire sur leur autre "saint".

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Louis le Mer 23 Avr 2014, 9:22 am

Benjamin, en citant zenit.org , a écrit:
Le but de l'évangélisitation [???], c'est de conduire l'humanité à  la sainteté

Quelle évangélisation ? La nouvelle évangélisation conduit l’humanité à la damnation.

gabrielle a écrit:
Nouvelle évangélisation : Promouvoir le Catéchisme de l’Eglise catholique
Et les formes modernes de la communication
ROME, Mardi 12 octobre 2010 (ZENIT.org) - Le nouveau Conseil pontifical pour la nouvelle évangélisation a notamment pour tâche de promouvoir le Catéchisme de l'Eglise catholique promulgué par Jean-Paul II le 11 octobre 1992, annonce Mgr Fisichella.

Le premier président du nouveau Conseil pontifical pour la Nouvelle évangélisation, Mgr Rino Fisichella, naguère président de l'Académie pontificale pour la Vie, a présenté ce matin à la presse, au Vatican, le motu proprio de Benoît XVI « Ubicumque et Semper » sur l'institution de ce dicastère.

Mgr Fisichella a fait observer que le Catéchisme de l'Eglise catholique est « l'un des fruits majeurs de la ligne conciliaire, car il rassemble harmonieusement tout le patrimoine dogmatique et constitue le meilleur instrument de diffusion de la foi de toujours face aux évolutions et aux nouvelles interrogations des croyants et du monde ».

Rappelons que la date du 11 octobre 1992 souligne ce lien avec le concile ouvert par Jean XXIII trente ans plus tôt, le 11 octobre 1962 : Mgr Fisichella a souligné que dans un an, on fêtera les 20 ans de ce Catéchisme. Le 28 juin 2005, un Compendium de ce catéchisme a été promulgué par Benoît XVI.

Et toute la tâche du nouveau dicastère devra être soutenue par l'utilisation de « toutes les formes que le progrès de la communication propose » aujourd'hui.

Pour Mgr Fisichella, la Nouvelle évangélisation a suscité « une profonde réflexion de la part du Magistère » et elle constitue « un grand défi pour l'Eglise tout entière ».

Car l'Eglise doit maintenant « trouver les formes adaptées » pour le renouveau de l'annonce de l'Evangile aux « nombreux baptisés qui ne perçoivent plus leur appartenance à la communauté chrétienne », qui « sont victimes du subjectivisme ambiant ou d'un enfermement dans un individualisme privé de responsabilité ».

Il souligne que la lettre de Benoit XVI « concerne principalement les Eglises d'ancienne tradition » chrétienne qui ont « besoin d'un nouvel élan missionnaire » pour « répondre aux interrogations de notre temps ».

Pour le président du nouveau dicastère en effet, la Nouvelle évangélisation, ce n'est pas une « formule passe-partout » ou « magique ». Elle suppose un travail de réflexion pour « élaborer une pensée forte, capable de soutenir une action pastorale élevée, capable de vérifier précisément les différentes traditions et objectifs que ces Eglises possèdent du fait de leur histoire ».

Ce n'est pas non plus une « formule abstraite », car ses « contenus théologiques et pastoraux » ont été consolidés par le magistère récent. En outre, elle a pris forme dans de nombreuses initiatives des évêques, des conférences épiscopales et des associations de fidèles laïcs.

Anita S. Bourdin

Ayant comme base le CEC de Wojtyla... qui contient plus de 300 hérésies.... affraid

Nous sommes devant un secte, qui se proposent maintenant d'évangéliser selon sa doctrine qui est tout à fait contraire à celle de l'Église Catholique


gabrielle a écrit:Déjà le titre est une indication de la nouveauté de la secte.

"nouvelle évangélisation"  L'évangélisation ne peut être nouvelle, elle devrait normalement se continuer et être la même que celle qui remonte aux Apôtres.

Or, celle de la secte est "nouvelle" parce que sa doctrine est nouvelle, son culte est nouveau, sa morale est nouvelle, sa discipline est nouvelle.

Et si on objecte que "nouvelle" n'a pas ce sens, alors, comment se fait-il que les catholiques, ont besoin de se faire évangéliser à nouveau? La raison est fort simple, la religion de Montini a fait perdre la foi catholique, et on se retrouve grâce à ces hérétiques devant un monde païen.

_________________
Bienheureux l'homme qui souffre patiemment la tentation, parce qu'après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que Dieu a promise à ceux qui l'aiment. S. Jacques I : 12.

Louis
Admin

Nombre de messages : 9772
Date d'inscription : 26/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Mer 23 Avr 2014, 9:35 am


Santo Subito!


Nouvelle évangélisation = nouveau "saint"

C'est sans doute en raison de ce genre d'apostasie que Wojtyla est louangé par sa secte.

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Mer 23 Avr 2014, 9:40 am


Je me posais une question : ce qu'ils ont dans les mains, c'est censé être des "arbres pour la paix" ?

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  ROBERT. le Mer 23 Avr 2014, 2:27 pm

Benjamin a écrit:
Je me posais une question : ce qu'ils ont dans les mains, c'est censé être des "arbres pour la paix" ?
 
La paix comme le monde la donne, comme les intrus la donne... oui.

Pas celle de Notre-Seigneur Jésus-Christ en tous cas...  No

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  ROBERT. le Mer 23 Avr 2014, 3:13 pm

Benjamin a écrit:
Le but de l'évangélisitation [???], c'est de conduire l'humanité à  la sainteté


Spoiler:
"Mgr" Slawomir Oder explique la "sainteté" de "Jean Paul II"


La "sainteté" de "Jean-Paul II" c’est aussi son sens du devoir de "l'Église" d’évangéliser pour conduire tous les hommes à la sainteté, a rappelé le postulateur de sa cause, "Mgr" Slawomir Oder au cours d’une conférence de presse au Vatican. Il a souligné que les neuf ans de cette cause ont été comme « neuf ans de retraite spirituelle » prêchée par [l'antipape] Wojtyla. Il a aussi fait remarquer comment Karol Wojtyla a vécu, jusqu’à la fin de sa vie dans un « espace eucharistique ».


« Pourquoi Jean XXIII et Jean-Paul II sont-ils "saints" ? »:  c’est la question à laquelle ont voulu répondre les deux postulateurs des causes, "Mgr" Slawomir Oder, pour Jean-Paul II et le "P." Giovan Giuseppe Califano, ofm, pour Jean XXIII, lors d’une conférence de presse au Vatican, en présence du "P." Federico Lombardi, "sj", directeur de la Salle de presse du "Saint-Siège", du "P." Mgr Walter Insero, responsable des communications du "diocèse" de Rome.


Programme de "sainteté"


"Mgr" Oder rappelle ce témoignage « beau et sympathique dans la perception de la "sainteté" du jeune Karol » : pendant ses études universitaire à Cracovie, ses compagnons avaient écrit sur la porte de sa chambre « futur saint » …

Sa vie a été marquée par la mort de sa mère [juive, note de Benjamin...] à 9 ans, de son frère aîné, à 14 ans, et à 19 ans, de son père : la vie lui est apparue comme « un mystère à affronter ».

Il était conscient du « poids de qualité » à donner à sa vie : il l’a exprimé dans un de ses drames théâtraux : « La boutique de l’orfèvre », où il insiste que le « poids qualitatif de la vie dans un engagement de charité ».

Son programme de jeune est resté « le leitmotiv de toute sa vie » : à un ami, pendant les vacances, en Europe, au-delà du rideau de fer, il disait : « on doit organiser sa vie pour que tout soit la manifestation de la gloire de Dieu ».

Il a eu des guides spirituels forts, avec un élément « marial » et une « foi forte, adulte ».


Les guides spirituels


« Son père lui enseigné à prier il a développé en lui un sens religieux profond. Il a reconnu que « son premier séminaire a été à la maison, avec son père ».

« L’héritage le plus profond » légué par son père est : « la foi simple, populaire ». Et le cardinal primat Wyszynski aussi, comme « l’incarnation de la foi populaire » : c’est « un des éléments les plus communs entre les deux saints que cette foi populaire ».

Autre guide spirituel : un simple laïc, tailleur, qu’il appelait « l’Apôtre », Jan Tyranowski, « précurseur de l’engagement des laïcs, anticipant l’esprit de "Vatican II" ».

Pour "Jean-Paul II", il a été une « figure de référence pendant sa jeunesse à Cracovie pendant l’occupation nazie et il l’a aidé à faire le discernement de sa vocation ».

Tyranowski est important aussi pour « deux traits fondamentaux de sa spiritualité : le trait marial, déjà reçu du père, mais vécu de façon plus consciente en clef vocationnelle, comme réponse à l’appel du Christ, et le trait carmélitain ». Ce fut en effet « le premier mouvement du cœur du jeune Wojtyla, qui n’a pas été accepté… parce que noviciat était alors fermé, donc il est allé frapper à la porte du séminaire diocésain. »

Troisième figure, l’archevêque de Cracovie, le cardinal Stepan Sapieha, qui l’a accueilli au séminaire clandestin, malgré l’interdiction nazie.

"Mgr" Oder indique ainsi « trois lignes constantes de sa vie et de sa spiritualité : foi simple, profondeur mystique apprise de l’étude des oeuvres de saint Jean de la Croix que Tyranowski lui a mises en main, la capacité l’affronter difficultés de la vie avec courage grâce à la lecture de l’intervention de Dieu dans les événements de l’histoire ».


L’espace eucharistique


Foi simple : « tout devenait pour lui l’humus dont nourrir sa foi, y compris le besoin du contact avec les personnes, comme évêque, cardinal, simple prêtre ». Il gardait « les bras ouverts », et « comme [antipape] » : « il avait besoin du contact avec les gens, de la foi du peuple ».

Profondeur mystique : elle « le poussait à vivre le mystère de Dieu, en première personne ». Pour lui, « un saint est reconnu comme homme de Dieu ». Il a « su trouver en Dieu la vie. La prière était son pain quotidien, il vivait tout en présence de Dieu dans un espace eucharistique, il habitait l’espace eucharistique, messe centrale et la table dans l’angle de la chapelle où il priait et gouvernait l’Eglise de Cracovie. »

"Mgr" Oder a rappelé les paroles de "Benoît XVI" après la mort de "Jean-Paul II" pendant un angélus : il a évoqué l’eucharistie célébrée à côté [de l'antipape] mourant en disant qu’au « dernier moment de sa mort, dans ce mystère qui disait le sens de toute sa vie ». [???]

Une synthèse de ces deux éléments l’ont conduit à une constatation qui est devenu le programme de sa vie : « la tâche d’évangéliser et de conduire à la sainteté ».


Sainte Faustine et la miséricorde


Dernier élément lié à la conduite spirituelle du cardinal Sapieha : il a connu par lui Faustine Kowalska.

Sapieha avait une « lecture théologique des événements de l’histoire, invitant à affronter la réalité avec ténacité et discours de la Miséricorde divine ».

"Jean-Paul II" a « affronté le nazisme et le communisme et il a fait l’expérience des limites de l’homme, alors qu’il avait une vision positive de l’homme racheté par le Christ ».

Dans cette perspective, « il a relu le message de la Divine miséricorde face au mystère de l’iniquité humaine ».

Ce message « a grandi dans le cours des années, mûri dans années du "pontificat", très actuel, repris par [l'antipape] François ».

Il avait le sens du don, ajoute "Mgr" Oder: « tout don reçu devient une tâche ». [L'antipape] polonais a laissé « peu de notes spirituelles personnelles » et dès « les premiers jours du "pontificat", il voit chaque pas de sa vie comme payé par souffrance de personnes proches aimées ».

Il prend conscience du « don reçu », qui est une « clef de lecture pour comprendre le "pontificat" ». Il a pu écrire: « debitor factus sum ».

Sa capacité, son sens du « devoir de payer cette dette d’amour reçu », constitue « une clef pour comprendre le don de sa vie qu’il a fait à l’Eglise et à l’humanité ».


La cause de "canonisation"


"Mgr" Oder rappelle que lors des funérailles, le 8 avril 2005, la foule a demandé « Santo subito », et qu’il ne s’agit pas seulement de « sentiments » ou d’une « atmosphère ».

Le 13 mai 2005, "Benoît XVI", a accordé la dispense des cinq années d’attente, et ce sera « la seule  dispense obtenue, tout le reste du procès a suivi les indications du Droit canon ».

Il a rappelé la consigne [de l'antipape] Benoît XVI, lors d’un entretien avec "Mgr" Oder : « Faites vite mais faites bien »

Il a souligné que la « perception de la renommée de "sainteté" qui grandissait », a souligné le postulateur. Ainsi, les 5 ans de dispense sont justement prévus pour vérifier le fondement de la renommée de "sainteté" : la vie a confirmé la justesse de la décision [de l'antipape].

Il a indiqué que 20 000 personnes sont passées chaque jour devant sa tombe : un nombre qui a explosé et « donné raison à la dispense ».

Autre élément : les "pèlerinages" sur la tombe ont aussi été « virtuels » dès l’ouverture page web, qui a constitué une « porte où les personnes faisaient un pèlerinage sur tombe, grâce à la webcam ».

Des groupes de prière se sont multipliés dans le monde et dès le premier jour ouverture page web, "Mgr" Oder a reçu deux mails particuliers de Nouvelle Zélande et de Russie, de Vladivostok, témoignant du rayonnement [de l'antipape] "polonais" sur les personnes dans le monde entier. [???]


Une retraite spirituelle de neuf ans


Il y a un troisième élément, le témoignage personnel, de "Mgr" Oder qui confie avoir vécu, pendant les neuf ans du "procès", avec une intensité particulière, un « temps d’exercices spirituels » prêchés par le "saint".

Mais il tient à préciser que des voix contraires ont été écoutées, dans le respect de la « liberté d’expression » voix de contestation venues de « la gauche de [la secte], de la théologie libérale contre attitudes conservatrices [de l'antipape] » [!!!], mais aussi « dans l’espace médiatique, venues des milieux de Mgr Lefebvre, pour trop ouverture aux problématiques dans le monde ».

A propos des déclarations du "cardinal" Carlo Maria Martini « interprétées » dans le sens de l’opposition de la "sainteté" [de l'antipape], avec en clef de lecture une soi-disant « opposition à la canonisation des papes ».

"Mgr" Oder indique que cette lecture n’est pas « juste » et ni « vraie » et le "P." Lombardi a précisé qu’il existe une discussion sur l’opportunité de la canonisation des papes, et il faut replacer les paroles du "cardinal" Martini dans le contexte de cette discussion, mais « il ne dit pas son opposition à la canonisation des papes ». Il s’agit d’un « débat ».

Martini a dit de "Jean-Paul II" Qu4il était le « père spirituel de l’humanité », a rappelé "Mgr" Oder.


Défauts de "Jean-Paul II", selon lui-même


Une sœur à son service qui voit [l'antipape] fatigué lui dit: « Je suis préoccupée pour Votre Sainteté ». « Moi aussi je suis préoccupé pour ma sainteté », répond "Jean-Paul II".

Lui réagissait, dans des circonstances nettes, comme à Cracovie, alors qu’un prêtre lui créait problème, l’archevêque lui enlève le permis de conduite lui disant de rentrer chez lui à pied. « Puis il s’en est repenti », a signalé "Mgr" Oder.

Il avait, indique-t-il « un tempérament sanguin », comme le manifeste sa réaction face à la proposition de porter un gilet anti-balles et répond qu’il dépend d’une « autre protection ».

Cette « émotivité » d’un « homme sanguin » manifesté qu’il est un « vrai homme fait de chair et d’os », fait observer le postulateur.


Modèle de "sainteté" pour différents états de vie


L’enquête a été faite avec, indique "Mgr" Oder « le désir de faire la lumière et d’ affronter les problèmes sur la spécifique » du cas Maciel, indique "Mgr" Oder. Elle a compris l’étude des documents de la Congrégation pour la doctrine de la "foi" et la réponse est très nette : il n’y a aucun signe d’implication personnelle du "Saint-Père" dans cette affaire ».

Il indique comme héritage fondamental de la "sainteté" [de l'antipape] Jean-Paul II sa « conviction que l’Eglise doit évangéliser et conduire l’Eglise à la sainteté » [???], ce qui implique aussi la sainteté du pape, car « c’est le but commun de tous les baptisés ». L’Eglise « doit enfanter ses fils à la sainteté », c’est « la fécondité spirituelle de l’Eglise ».

Ainsi, "Jean-Paul II" devient une « référence pour ses successeurs », avec un « parcours humain si riche : étudiant, ouvrier, acteur, poète, prêtre, évêque ». On peut ainsi suivre la « trace de la croissance de la "sainteté" de Karol Wojtyla au cours des étapes de sa vie, et c’est « un élément encourageant pour qui vit ces situations ».

Rappelons aussi que le "cardinal" Jorge Mario Bergoglio a été l’un des témoins du "procès" et qu’il a souligné la façon dont "Jean-Paul II" se préparait à la "messe".


( source : http://www.zenit.org/fr/articles/le-but-de-l-evangelisitation-c-est-de-conduire-l-humanite-a-la-saintete )
Le "père spirituel de l'humanité", on aura tout vu.
et nous n’en sommes qu’à l’élaboration de la médiatisation de la "canonisation"…

Remarquez qu'ils n'élaborent pas vraiment sur sa prétendue "sainteté", tout ça est bien maigre malgré la longueur de l'article...
Je dormais déjà au milieu de leur bla-bla…

J'ai failli éclater de rire en lisant que la réception de deux e-mails prouve son "rayonnement sur le monde entier".
Voulez-vous rire encore un peu plus ? Trois e-mails et voilà que  le "rayonnement spirituel" du "subito santo" éclate à travers toute la galaxie !! Imaginez quatre !!

En fait tout ce qu'ils ont c'est la foule à ses funérailles. Et encore ils se sentent obligés de préciser qu'il ne s'agissait pas seulement de sentiments ou d'une atmosphère. La belle affaire...
Pas fort comme preuves d’héroïcité des vertus ! Et s’il ne s’agit pas de sentiments, d’atmosphère, selon leurs dires, de quoi s’agit-il en fait ? D’un plébiscite démoncratique et œcuménique ? Alors,  à quoi bon la "canonisation" du 27 avril 2014 ?

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  ROBERT. le Mer 23 Avr 2014, 5:24 pm

Benjamin a écrit:
Silence radio sur Roncalli, faut croire qu'ils n'ont rien à dire sur leur autre "saint".
 
S' "ils" n'ont rien à dire sur leur autre "saint",

"ils" vont avoir ben de la misère à prouver leur pseudo-continuité ?

Mais... il ne faut pas oublier qu'ils sont experts es entourloupes.

Une question me chicote depuis le début de ces "canonisations": à quand "celle" de Montini ?

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Jeu 24 Avr 2014, 6:50 am

ROBERT. a écrit:Une question me chicote depuis le début de ces "canonisations": à quand "celle" de Montini ?

Apparemment, retardée pour cause de soupçons persistants sur ses mœurs... Enfin je crois.

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Jeu 24 Avr 2014, 7:07 am

Comment suivre les "canonisations" en France et à Rome


Dimanche 27 avril, des millions de "fidèles" sont attendus à Rome pour la célébration de "canonisation" des [antipapes] "Jean XXIII" et "Jean-Paul II", qui pourra aussi être suivie depuis la France, dans les médias et sur Internet.


À Rome


La ville de Rome s’est préparée à accueillir plus de 3 millions de personnes ce week-end et les structures hôtelières affichent complet. La place Saint-Pierre et la via della Conciliazione pouvant accueillir seulement 300 000 personnes, la municipalité de la capitale italienne a prévu d’installer des écrans géants pour permettre aux pèlerins de suivre la cérémonie dans différentes langues (Devant l’ambassade de France en Italie, place Farnèse, pour les francophones).

Pour faciliter les déplacements, les transports en commun ont été renforcés – plus de 4 300 bus mobilisés tandis que le métro romain fonctionnera non-stop du samedi 5 h 30 au mardi 0 h 30 – et un « Roma Pass » permettra aux touristes et fidèles de profiter des transports en commun pendant deux jours pour 28 €. Ce pass donne également droit à l’entrée gratuite dans deux musées publics au choix et à des réductions dans les autres.

À noter aussi que les églises françaises de Rome se mobilisent pour accueillir les "pèlerins" francophones avec un programme spécial disponible sur www.canonisationsromeavril2014.fr


À la télévision et à la radio


La chaîne KTO et le Jour du Seigneur, sur France 2, retransmettront en direct la célébration de "canonisation" des deux [antipapes], précédée à chaque fois d’émissions spéciales. À la radio, RCF et Radio Notre-Dame diffuseront également la cérémonie en direct. Le Centre de télévision du Vatican (CTV) s’est aussi associé à Eutelsat pour une diffusion gratuite en haute diffusion sur neuf de ses satellites, « du jamais vu, y compris pour un Mondial de football ou des Jeux olympiques », note le CTV. 500 cinémas dans 20 pays transmettront l’événement gratuitement, notamment en 3D (liste des cinémas sur www.canonizationliveincinemas.com ). Plusieurs "paroisses" et communautés proposent aussi une retransmission en direct.


Sur Internet


La cérémonie sera également diffusée en direct sur le player Radio Vatican, disponible notamment sur le site Internet La-Croix.com qui, tout au long du week-end, sera mobilisé pour faire vivre l’événement à ses internautes grâce aux quatre envoyés spéciaux de La Croix présents à Rome.

> Notre dossier spécial « Canonisations de Jean XXIII et Jean-Paul II »  

Pour mieux suivre la célébration, Prions en Église a également édité un livret en français avec l’ensemble du rituel de "canonisation" les lectures et la totalité de la liturgie de la "messe" qui suivra la "canonisation". Ce livret, qui sera également disponible pour les "pèlerins" francophones à Rome, est disponible sur le site de Prions en Église.


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Comment-suivre-les-canonisations-en-France-et-a-Rome-2014-04-24-1140502 )

Et vous, vous avez prévu quelque chose de spécial ce week-end ?  Laughing 

Vu les moyens déployés, ils mettent tout leur argent là-dedans, mais l'argent c'est bien tout ce qu'ils ont.

J'ai une théorie sur la rapidité de la "canonisation" de Wojtyla : ils ne voulaient pas que le soufflet retombe, il fallait profiter au maximum de sa (prétendue) "popularité" du moment de sa mort.

Quant à Roncalli, j'ai bien l'impression que le type s'est retrouvé là comme le deuxième paquet de lessive gratuit dans les offres "Deux pour le prix d'un", vu que plus personne ne se soucie de lui et que les jeunes ne savent même pas qui c'est, sa seule chance c'était de passer dans les valises de Wojtyla.

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Jeu 24 Avr 2014, 9:06 am

Excellent Benjamin!   

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  ROBERT. le Jeu 24 Avr 2014, 12:01 pm

Benjamin a écrit:
ROBERT. a écrit:Une question me chicote depuis le début de ces "canonisations": à quand "celle" de Montini ?

Apparemment, retardée pour cause de soupçons persistants sur ses mœurs... Enfin je crois.
 
Si on allait au bout de cette affaire, ça pourrait peut-être "déboulonner" (désarçonner) l'antipape Montini;

et les gens verraient mieux toute la perversité et l'imposture de la Secte.

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  ROBERT. le Jeu 24 Avr 2014, 12:04 pm

Benjamin a écrit:    Et vous, vous avez prévu quelque chose de spécial ce week-end ?  Laughing
Vu les moyens déployés, [pour leurs "canonisations"] ils mettent tout leur argent là-dedans, mais l'argent c'est bien tout ce qu'ils ont.
 
Vous avez raison, ils n’ont que l’argent, qui est le dieu de la Secte... Quant au "spécial" de la fin de semaine,
 
un film sur la vie de Saint Jean Bosco, par exemple, relèguera aux oubliettes leurs "canonisations"…

ROBERT.

Nombre de messages : 29789
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 26 Avr 2014, 5:59 am

Avant les "canonisations", la place Saint-Pierre devient « place Babel »


Toutes les nationalités se croisent sur la place où seront célébrées le 27 avril les "canonisations" de "Jean XXIII" et de "Jean-Paul II"

Les visages des deux nouveaux "saints" s’affichent sur les bus, les tickets de métro, les gondoles de cartes postales et les kiosques à journaux. Mais leurs plus grands portraits, c’est sur la façade de la basilique Saint-Pierre qu’ils sont installés.

Sur la place baignée de soleil où sera célébrée dimanche la "messe" de "canonisation" de "Jean XXIII" et de "Jean-Paul II", on circule encore aisément à deux jours de l’événement pour lequel environ un million de personnes sont attendues. Mais en ce vendredi, la foule est déjà plus importante que d’ordinaire. Et les drapeaux sont aussi sortis. Polonais, bien sûr, mais aussi croate ou brésilien. Reflet d’une place Saint-Pierre plus que jamais multinationale et multilingue.


Petites chaises pliantes


Près de la colonnade du Bernin, un "prêtre" américain de Philadelphie, "P." Dennis, rejoint le groupe de 50 pèlerins de son "diocèse". « C’est leur premier séjour à Rome et ils sont très excités », sourit-il. Ils ont prévu de s’installer dès 1 heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche pour assister au plus près aux "canonisations". Un autre groupe d’une vingtaine, arrivé la veille d’Arizona et de Californie, a apporté ses petites chaises pliantes.

« Je viendrai pour 5 heures », estime suffisant un jeune "prêtre" philippin, étudiant à Rome. Il ne veut pas rater la "canonisation" de "Jean-Paul II", « qui est venu deux fois comme [antipape] et une fois comme "cardinal" aux Philippines » : « Il a eu une influence sur ma vocation ».

« Moi, c’est "Jean-Paul II", qui m’a nommé "évêque". Et celui qui m’a "ordonné" l’avait été par "Jean XXIII" », récapitule un "archevêque" ghanéen, "Mgr" Philip Naameh, guettant un compatriote au pied de l’obélisque au centre de la place.


Nombreux touristes


À côté, deux couples français se prennent respectivement en photo devant la basilique vaticane. « On est en escale d’une croisière. On ne savait pas qu’il y avait cet événement », avouent-ils.

Au Vatican, les touristes restent nombreux. Notamment italiens, puisque ce 25 avril est férié en souvenir de la libération du pays en 1945. Une famille turinoise, qui fait découvrir Rome à ses enfants, a prévu de retourner chez elle samedi avant la rentrée des classes et suivre les "canonisations" « à la télévision ». Un autre couple italien a prévu de faire de même.

Place ensuite aux "pèlerins". « La plupart des Français arrivent ce vendredi et samedi », indique l’équipe du bureau interdiocésain des "pèlerinages", qui attend 850 personnes. Ceux des "diocèses" de l’Ouest en sont déjà à visiter la basilique Saint-Pierre. "L’évêque" de Basse-Terre (Guadeloupe), "Mgr" Jean-Yves Riocreux, se prépare à accueillir 30 "pèlerins" de son "diocèse".


4 400 policiers


Attablé à une terrasse de café avec d’autres "prélats", le "cardinal" Sean O’Malley, "archevêque" de Boston, observe de loin le va-et-vient des groupes de "pèlerins", qui gagnent petit à petit la place avec foulards et casquettes de même couleur en guise de reconnaissance mutuelle. Lui s’apprête à célébrer une "messe" pour ses "diocésains".

Autres observateurs, les forces de sécurité. Sur la place, une voiture de police se fraye un chemin à travers la foule. Plus de 2 400 agents de la police nationale sont prévus en renfort des 2 000 membres de la police municipale.

Le dispositif s’ajoute aux mesures sanitaires, de secours, de transports et de nettoyage déployées à travers la ville, qui s’apprête à accueillir plus de 90 délégations étrangères du monde entier. Une fierté pour les Romains, qui voient leur cité redevenir, le temps des "canonisations", la « caput mundi ».


( source : http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Avant-les-canonisations-la-place-Saint-Pierre-devient-place-Babel-2014-04-25-1141213 )

C'est très significatif qu'ils appellent la place Saint-Pierre "place Babel".

Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  Benjamin le Sam 26 Avr 2014, 6:34 am


Benjamin

Nombre de messages : 5025
Date d'inscription : 26/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Sam 26 Avr 2014, 10:25 am

la place Saint-Pierre devient « place Babel »

Ils ne se rendent même plus compte de ce qu'Ils disent.

Babel, ce lieu d'orgueil où l'homme voulut s'élever plus haut que Dieu, c'est ce qu'ils feront dans quelques heures, ils élèveront l'apostat plus que Dieu, car Dieu est Vérité et Wojtyla est mensonge.


(...Venez, faisons-nous une ville et une tour dont le faîte touche au ciel; et rendons notre nom célèbre, avant que nous soyons dispersés dans tous les pays." ( Gen. XI, 4)

C'est l'heure des ténèbres. Sad 

gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Roncalli et Wojtyla "canonisés" par la secte le 27 avril 2014

Message  gabrielle le Sam 26 Avr 2014, 10:53 am

Le chef de la tour de Babel



gabrielle

Nombre de messages : 17540
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum