Le pouvoir de lier et de délier.

Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Lun 20 Mai 2013, 9:34 am

J'aimerais bien avoir la position DOGMATIQUE exacte de l'Église sur ce sujet que je qualifierais de toute première importance, vu la situation actuelle.
Est-ce vrai que les Décrets Divin ont priorité sur les décrets Apostoliques, comme l'a affirmé AMDG où est-ce le contraire comme me l'a déja affirmé Gabrielle sur ce forum Question
Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Lun 20 Mai 2013, 2:27 pm

C'est long!
Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  ROBERT. le Lun 20 Mai 2013, 3:02 pm

.
Gabrielle viendra vous répondre quand elle pourra.
.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Lun 20 Mai 2013, 4:30 pm

ROBERT. a écrit:.
Gabrielle viendra vous répondre quand elle pourra.
.

Robert, je n'ai pas de parti pris, donc peu m'importe qui me répondra sur le forum, pourvu que je puisse avoir des références solides!
Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  ROBERT. le Lun 20 Mai 2013, 4:38 pm

Anne a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Gabrielle viendra vous répondre quand elle pourra.
.

Robert, je n'ai pas de parti pris, donc peu m'importe qui me répondra sur le forum, pourvu que je puisse avoir des références solides!

Vous devez lire dans mes pensées chère amie, car, dans le post précédent,

je me demandais justement si j'allais écrire "Gabrielle" ou " un intervenant".

.
ROBERT.
ROBERT.

Nombre de messages : 34713
Date d'inscription : 15/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Lun 20 Mai 2013, 5:22 pm

ROBERT. a écrit:
Anne a écrit:
ROBERT. a écrit:.
Gabrielle viendra vous répondre quand elle pourra.
.

Robert, je n'ai pas de parti pris, donc peu m'importe qui me répondra sur le forum, pourvu que je puisse avoir des références solides!

Vous devez lire dans mes pensées chère amie, car, dans le post précédent,

je me demandais justement si j'allais écrire "Gabrielle" ou " un intervenant".

.
Le pouvoir de lier et de délier. 873726

Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  JCMD67 le Mar 21 Mai 2013, 3:12 am

Raban :

Celui qui a
reconnu et confessé le roi des cieux avec plus d’ardeur que tous les autres
reçoit aussi d’une manière plus particulière que tous les autres les clefs du
royaume des cieux, afin qu’il fût bien démontré pour tous que sans cette
confession et sans cette foi, personne ne peut entrer dans le royaume des
cieux. Les clefs du royaume des cieux sont la puissance et le droit de juger:
la puissance, pour lier et délier, le pouvoir de juger, de discerner ceux qui
sont dignes et ceux qui ne le pas.

La Glose :

« Et ce que vous lierez », c’est-à-dire celui que vous aurez jugé indigne d’absolution pendant
sa vie, en sera jugé indigne devant
Dieu lui-même. »
« Et ce
que vous aurez délié »,
c’est-à-dire celui que vous aurez jugé digne
d’être absous ici-bas, recevra de Dieu
la rémission de ses péchés. »


Origène :

Voyez quelle grande
puissance a été donnée à cette pierre sur laquelle l’Église est bâtie; ses
jugements sont irrévocables, comme si Dieu lui-même les avait prononcés par
sa bouche.

Saint Jean Chrysostome :

(Hom. 54.) Voyez aussi comme Jésus-Christ
inspire à Pierre une haute compréhension de sa personne ; il promet de
lui donner ce qui n’appartient qu’à Dieu seul, c’est-à-dire le pouvoir de
remettre les péchés et de rendre l’Église immuable au milieu de toutes les
tempêtes, des persécutions et des épreuves.

Raban :


Quoique
le Seigneur paraisse donner exclusivement à Pierre ce pouvoir de lier et de
délier, il l’accorde également aux autres Apôtres (Mt 18, 18) et maintenant encore à toute l’Église dans la personne
des évêques et des prêtres; mais Pierre a reçu d’une manière plus
particulière les clefs du royaume des cieux et la primauté du pouvoir
judiciaire, afin que tous les croyants répandus dans l’univers comprennent
que du moment où, de quelque manière que ce soit, on se sépare de l’unité de
la foi ou de la société de Pierre, on ne peut être délivré des liens du
péché, ni voir ouvrir devant soi les portes du royaume du ciel.

La Glose :

Notre Seigneur a
donné d’une manière particulière ce pouvoir à Pierre pour nous inviter à
l’unité; il l’a établi prince des Apôtres afin que l’Église eût au-dessus de
tous les autres un seul vicaire de Jésus-Christ, auquel tous les membres de
l’Église puissent recourir si la division venait à s’introduire parmi eux;
s’il y avait plusieurs chefs dans l’Église, le lien de l’unité serait rompu.
Quelques-uns prétendent que cette expression: « sur la terre » signifie que ce pouvoir de lier et de
délier ne lui a été donné que sur les vivants et non sur les morts, car celui
qui exercerait ce pouvoir sur les morts ne l’exercerait pas sur la terre,
mais après.

Conc. de Constant.

Comment s’en trouve-t-il qui osent dire que ce pouvoir ne doit
s’exercer que sur les vivants ? Ignorent-ils donc que la sentence
d’anathème n’est autre chose qu’une sentence de séparation ? On doit
toujours éviter tout commerce avec ceux qui sont esclaves de crimes énormes,
qu’ils soient du nombre des vivants ou parmi les morts, car on doit toujours
se séparer de ce qui est coupable et nuisible. D’ailleurs nous avons
d’Augustin, de pieuse mémoire, et qui jeta un si vif éclat parmi les évêques
d’Afrique, plusieurs lettres où il enseigne qu’il faut anathématiser les
hérétiques même après leur mort. Les autres évêques d’Afrique ont conservé
cette tradition ecclésiastique, et la sainte Église romaine elle-même a
anathématisé aussi quelques évêques après leur mort, quoique leur foi n’eût
pas été incriminée pendant leur vie.

Saint Jérôme :

Quelques évêques et quelques prêtres
qui n’ont pas l’intelligence de ce passage, affectent en quelque sorte
d’imiter la conduite orgueilleuse des pharisiens en condamnant les innocents
et en s’imaginant qu’ils peuvent absoudre les coupables, lorsqu’ils devraient
savoir que Dieu tient compte non tant de la sentence des prêtres que des
dispositions des coupables. Nous lisons, dans le passage du Lévitique qui
ordonne aux lépreux de se présenter devant les prêtres (chap. 13 et 14), que,
s’ils sont atteints de la lèpre, ils soient alors déclarés impurs par le
prêtre, non pas que ce soient les prêtres qui les rendent lépreux et impurs,
mais parce qu’ils connaissent les caractères qui distinguent le lépreux de
celui qui ne l’est pas, celui qui est pur de celui qui est impur. De même
donc que dans l’ancienne loi le prêtre déclarait le lépreux impur, ainsi
l’évêque ou le prêtre exercent le pouvoir de lier et de délier, non pas à
l’égard de ceux qui sont innocents et purs, mais dans ce sens que, en vertu
de leur charge, après avoir entendu la confession des diverses espèces de
péchés, ils savent quels sont ceux qu’ils doivent lier et ceux qui méritent
d’être déliés.

Origène :

Celui donc qui exerce le pouvoir de lier et de délier de manière à
être jugé vraiment digne d’exercer ce pouvoir dans le ciel est
irrépréhensible. Or, les clefs du royaume des cieux sont données aussi comme
récompense à celui qui par ses vertus peut fermer les portes de
l’enfer. En effet, lorsqu’un homme commence à pratiquer toutes les
vertus chrétiennes, il s’ouvre à lui-même la porte du royaume des cieux,
c’est-à-dire que le Seigneur la lui ouvre par sa grâce, de manière que la
même vertu est tout à la fois la porte et la clef de la porte. Peut-être même
pourrait-on dire que chacune des vertus est le royaume des cieux.

http://foicatholique.cultureforum.net/t4430-evangile-selon-saint-matthieu-chap-16-verset-13-19#27080
JCMD67
JCMD67

Nombre de messages : 3557
Date d'inscription : 19/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  gabrielle le Mar 21 Mai 2013, 8:10 am

Anne a écrit:J'aimerais bien avoir la position DOGMATIQUE exacte de l'Église sur ce sujet que je qualifierais de toute première importance, vu la situation actuelle.
Est-ce vrai que les Décrets Divin ont priorité sur les décrets Apostoliques, comme l'a affirmé AMDG où est-ce le contraire comme me l'a déja affirmé Gabrielle sur ce forum Question

Satis Cognitum a écrit:

Jésus a ajouté encore : Et je te donnerai les clés du royaume des cieux. Il est clair qu'il continue à parler de l'Eglise, de cette Eglise qu'il vient d'appeler sienne et qu'il a déclaré vouloir bâtir sur Pierre, comme sur son fondement. L'Eglise offre, en effet, l'image non seulement d'un édifice, mais d'un royaume ; au reste, nul n'ignore que les clés sont l'insigne ordinaire de l'autorité. Ainsi, quand Jésus promet de donner à Pierre les clefs du royaume des cieux, il promet de lui donner le pouvoir et l'autorité sur l'Eglise. « Le Fils lui a donné (à Pierre) la mission de répandre dans le monde tout entier la connaissance du Père et du Fils lui-même, et il a donné à un homme mortel toute la puissance céleste, quand il a confié les clés à Pierre, qui a étendu l'Eglise jusqu'aux extrémités du monde et qui l'a montrée plus inébranlable que le ciel 3. »

Ce qui suit encore a le même sens : Tout ce que tu lieras sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aussi dans le ciel 4. Cette expression figurée : lier et délier, désigne le pouvoir d'établir des lois, et aussi celui de juger et de punir. Et Jésus-Christ affirme que ce pouvoir aura une telle étendue, une telle efficacité, que tous les décrets rendus par Pierre seront ratifiés par Dieu. Ce pouvoir est donc souverain et tout à fait indépendant, puisqu'il n'a sur la terre aucun pouvoir au-dessus de lui, et qu'il embrasse l'Eglise tout entière et tout ce qui est confié à l'Eglise.

_______________________________________

3. S. JEAN CHRYSOSTOME, Hom. LIV, in Matth., n. 2. PG 58, 534-535.
4.S. MATTH. xvi, 19.


( Tiré de AUX SOURCES DE LA VIE SPIRITUELLE, p. 360-361 par P. CATTIN — H. TH. CONUS, des Frères Prêcheurs, Éd. St-Paul, 1951.)

Je crois qu'il n'y a pas d'opposition entre les deux.

Un Pape ne passera jamais un décret qui irait à l'encontre d'une loi divine.

En passant, veuillez m'excuser si je vous ai blessé par mes propos, telle n'était pas mon intention.
gabrielle
gabrielle

Nombre de messages : 18042
Date d'inscription : 25/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Mar 21 Mai 2013, 4:12 pm

Vous êtes tout excusée chère Gabrielle, et pardonnez-moi aussi si je vous ai blessé par des propos manquant de douceur et de délicatesse! Le pouvoir de lier et de délier. 759485
Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Le pouvoir de lier et de délier. Empty Re: Le pouvoir de lier et de délier.

Message  Anne le Mar 21 Mai 2013, 4:28 pm

Merci beaucoup à Gabrielle et à JMCD, pour ces références, et si toutefois vous en trouvez d'autres, se référant spécifiquement à la situation actuelle, je crois qu'il serait opportun de les mettrent en ligne.

Cependant je trouve intéressant ce qu'Excilium a écrit dans "Sujets multiples" et qui va dans le sens de l'impossibilité de la contradiction entre la Tête de l'Église qui est le Christ et son Corps qui est l'Église, dont le Pape est le représentant:

« Puisque l'hiérarchie doit encore exister aujourd'hui, il faut avoir confiance que les nécessaires preuves canoniques existent aussi.

L'Eglise étant une société parfaite, elle possède toujours le pouvoir d'élire un pape légitime. Si vous dites que le clergé avec ce pouvoir est disparu, vous dites indirectement que l'Eglise n'est plus une société parfaite et, en conséquence, q'une irréparable plaie est infligée sur sa constitution, contre les promesses du Christ.

L'ecclésiologie Catholique ne peut pas être aboli par des arguments de droit canonique, et les deux sciences sont toujours en parfaite harmonie. »

Exsilium
Invité
Anne
Anne

Nombre de messages : 347
Date d'inscription : 08/07/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum